27/07/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Liturgie panorthodoxe à Melbourne à l’occasion du centenaire de la Première guerre mondiale
Liturgie panorthodoxe à Melbourne à l’occasion du centenaire de la Première guerre mondiale

Liturgie panorthodoxe à Melbourne à l’occasion du centenaire de la Première guerre mondiale

Pour la première fois, et ce avec la bénédiction de l’Assemblée des évêques canoniques d’Australie et d’Océanie, a eu lieu le 19 juillet 2014 une Liturgie funèbre commune pour commémorer les soldats orthodoxes d’Australie tombés sur le champ de bataille durant la Première guerre mondiale. La Liturgie a été célébrée dans la grande église du monastère grec dédié à l’icône de la Mère de Dieu « Axion estin » (« Il est digne ») à Melbourne. Ont pris part à l’office les clercs des Églises locales orthodoxes de Constantinople, Russie, Serbie, Roumanie et Antioche. L’office était présidé par les évêques des Églises grecque, serbe et roumaine, avec lesquels concélébraient trois prêtres et un diacre de chaque Église locale. La Liturgie était célébrée dans toutes les langues nationales des Églises présentes, ainsi qu’en anglais. Les chœurs, représentant chaque juridiction, chantaient dans leur langue. Les fidèles, visiblement émus lors de cet office réellement historique à Melbourne, ont pu encore constaté à quel point ceux qui partagent leur foi sont nombreux dans cette ville. L’office constituait encore un bel exemple pour les enfants, développant en eux le sentiment de respect envers l’histoire des peuples auxquels ils appartiennent, de nombreux jeunes gens portant en outre à l’église leur costume national. « C’est là une des traditions que nous aspirons à préserver pour nos générations » a déclaré Mgr Ezéchiel, évêque de Melbourne du Patriarcat de Constantinople. Il exprima également sa reconnaissance à tous les clercs, laïcs, représentants diplomatiques et responsables militaires australiens, venus participer à la Liturgie commémorative en mémoire de tous les soldats orthodoxes qui donnèrent leur vie sur le champ de bataille lors de la Première guerre mondiale. L’évêque a souligné que pour maintenir la paix parmi les chrétiens orthodoxes, il n’y a rien de plus important que la foi et la prière, tant en ces années lointaines que de nos jours. À la fin de la divine Liturgie, un office de requiem avec bénédiction des colybes a eu lieu. Ensuite, en présence de l’ambassadeur de la République de Serbie, du Consul général de Grèce et du Premier secrétaire de l’ambassade de la Fédération de Russie ainsi que des représentants des forces armées australiennes, des couronnes ont été déposées sur le monument aux soldats défunts, installé dans le jardin du monastère. Un repas commémoratif s’en est suivi au cours duquel l’initiateur de la cérémonie, l’archiprêtre Michel Protopopov, a fait une communication sur les causes de la Première guerre mondiale et ses conséquences tragiques pour des millions de chrétiens orthodoxes.

Source et photographie : Synod.com

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski