25/05/2017
Actualités
Page d'accueil > Résultats de la recherche : archimandrite Syméon

Résultats de la recherche : archimandrite Syméon

Podcast audio (Radio Notre-Dame): « La résurrection du Christ et le cœur blessé de l’homme » avec l’archimandrite Syméon

Logo_Radio-Notre-DameLe 17 juin, l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane a participé à l’émission « Écoute dans la nuit » sur Radio Notre-Dame. Le thème était « La résurrection du Christ et le cœur blessé de l’homme ». Le podcast de l’émission est en ligne sur cette page (lien direct vers l’enregistrement).

L’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane a été promu chevalier de l’ordre national du Mérite

IMG_4919_discours-02702Corinne Orzechowski, préfète de la Sarthe, a remis les insignes de chevalier de l’ordre national du Mérite à l’archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane, le 4 mars lors d’une cérémonie au monastère Saint-Silouane à Saint-Mars-de-Locquenay. Son allocution, dans laquelle elle retrace le parcours de l’archimandrite Syméon, se trouve sur cette page.

Source (dont photographie): Sarthe.gouv.fr

« Obéissance et bénédiction dans la spiritualité orthodoxe » par l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane

hqdefaultLe 11 novembre, lors de l’assemblée pastorale de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale, l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane est intervenu avec une communication ayant pour sujet: « Obéissance et bénédiction dans la spiritualité orthodoxe ». Le texte de cette intervention est en ligne sur cette page.

L’archimandrite Syméon (Krayopoulos), célèbre père spirituel à Thessalonique, est décédé

L’higoumène du monastère de la Sainte-Trinité, situé dans le quartier de Panorama à Thessalonique, le père Syméon (Krayopoulos), est décédé le 30 septembre. Le défunt était très connu dans les cercles ecclésiastiques de Thessalonique, et bien au-delà. Pendant des décennies, il assumait la charge pastorale de nombreuses personnes, dont tout spécialement les jeunes. Il avait créé un centre spirituel avec un monastère dédié à la sainte Trinité et une communauté qui s’y était constituée avec le temps. Une foule de fidèles y accourait pour recevoir de l’aide spirituelle, y vivre une authentique vie liturgique grâce aux vigiles nocturnes régulières et aux autres offices monastiques. Le père Syméon assistait les fidèles non seulement en tant que confesseur et père spirituel, mais aussi par ses livres. C’est ainsi qu’il a laissé un grand nombre d’œuvres à caractère pastoral et spirituel. Les thèmes qu’il retenait était liés à la vie familiale, le combat spirituel, les problèmes sotériologiques, la souffrance dans la vie de l’homme. Il a également laissé de nombreuses homélies, qu’il prononçait à l’occasion des fêtes.

Source

Radio Notre-Dame: « Dieu, toi mon Dieu, je te cherche dès l’aurore (Ps 62)… La prière », avec l’archimandrite Syméon

hqdefaultL’archimandrite Syméon (1), higoumène du monastère Saint-Silouane, sera l’invité ce soir à partir de 22h02, de l’émission « Écoute dans la nuit » sur Radio Notre-Dame. Le thème sera: « Dieu, toi mon Dieu, je te cherche dès l’aurore (Ps 62)…la prière ». Le podcast de l’émission sera ensuite disponible sur cette page.

Radio Notre-Dame: « Saint Pierre et saint Paul : les coryphées de l’Église ! », avec l’archimandrite Syméon

Logo_Radio-Notre-DameL’archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane, sera l’invité ce soir à partir de 22h02, de l’émission « Écoute dans la nuit » sur Radio Notre-Dame. Le thème sera: « Saint Pierre et saint Paul : les coryphées de l’Église ! » Le podcast de l’émission sera ensuite en ligne sur cette page.

Radio Notre-Dame: « Nous avons vu la vraie lumière », commentaire sur la divine liturgie avec l’archimandrite Syméon

Logo_Radio-Notre-DameL’archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane, sera l’invité ce soir à partir de 22h02, de l’émission « Écoute dans la nuit » sur Radio Notre-Dame. Le podcast de l’émission sera ensuite en ligne sur cette page.

Estonie: des conférences de l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane

A l'invitation du métropolite Stéphane de Tallinn et de toute l'Estonie, l'archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane, se rendra en Estonie, du 1er au 10 décembre, au Séminaire Saint-Platon à Tallinn et à Tartu, pour y donner une dizaine de conférences aux séminaristes et au clergé sur différents thèmes dont "La miséricorde de Dieu", "La prière de Jésus et la tradition hésychaste", "La paternité spirituelle", "Annoncer l'Evangile au monde d'aujourd'hui", "La vérité et la liberté dans l'Eglise", etc.

L’émission de Radio Notre-Dame sur « Sens spirituel et fruit du jeûne » avec l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane

L’émission du 20 mars sur Radio Notre-Dame (« Ecoute dans la nuit« ) avec l’archimandrite Syméon dumonastère Saint-Silouane, sur le thème « Sens spirituel et fruit du jeûne », peut être réécoutée en cliquant ici.

Roumanie: deux conférences de l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane

Dans le cadre des « Soirées spirituelles » organisées par l’ASCOR (association des étudiants roumains) avec la bénédiction du patriarche Daniel, l’archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane près du Mans, est invité pour deux conférences, l’une dans la grande salle « Patriarche Teoctist » du palais patriarcal de Bucarest, le 1er avril à 18h, l’autre à l’hotel Prahova à Ploiesti le 2 avril à 17h30. Le thème de ces deux interventions sera : « Faire route ensemble : l’importance de l’accompagnement spirituel ».

« Le sacrement du frère – Comment accomplir le 2ème commandement », une émission de radio avec l’archimandrite Syméon

L'archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane près du Mans, sera l'invité de l'émission "Ecoute dans la nuit" sur Radio Notre-Dame, le 20 décembre, à partir de 22 heures. Le thème de l'émission sera "Le sacrement du frère -Comment accomplir le 2ème commandement" (en direct par l'Internet). Le podcast de l'émission sera ensuite sur cette page.

« Vivre la sainteté ? »: une émission sur Radio Notre-Dame avec l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane

L'archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane sera l'invité de l'émission "Ecoute dans la nuit", sur Radio Notre-Dame (direct en ligne), ce mardi 8 novembre à partir de 22 heures, sur le thème "Vivre la sainteté ? " Le podcast de l'émission sera ensuite sur cette page.

L’émission « Ecoute dans la nuit » (Radio Notre-Dame) avec l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane

L'archimandrite Syméon, du monastère Saint-Silouane, était l'invité de l'émission "Ecoute dans la nuit" (Radio Notre-Dame) du 16 décembre. Le thème était "La nativité du Christ: appel à l'humilité". Pour l'écouter en ligne, cliquez ici.

« L’Eglise : terrain de rencontre entre la misère de l’homme et la beauté de Dieu », une émission sur Radio Notre-Dame avec l’archimandrite Syméon

L'archimandrite Syméon, du monastère Saint-Silouane près du Mans, sera l'invité de l'émission "Écoute dans la nuit", sur Radio Notre-Dame, vendredi 17 septembre de 22 à 24 heures. Le thème sera: "l'Église : terrain de rencontre entre la misère de l'homme et la beauté de Dieu".

L’émission de radio « Ecoute dans la nuit » avec l’archimandrite Syméon (monastère Saint-Silouane)

L'archimandrite Syméon, du monastère Saint-Silouane près du Mans, sera l'invité de l'émission de radio "Écoute dans la nuit", sur Radio Notre-Dame, du mardi 29 juin, en direct de 22 à 24 heures. Le thème sera: "Abba, donne-moi une parole – Le rôle de la paternité spirituelle".

L’archimandrite Syméon (monastère Saint-Silouane) invité de l’émission « Ecoute dans la nuit » sur Radio Notre-Dame

L'archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane (près du Mans), sera l'invité de Chantal Bally dans l'émission "Écoute dans la nuit" sur Radio Notre-Dame mardi 18 mai de 22 heures à 24 heures. Le thème sera "La vie consacrée et la prière pour l'unité".

Naissance au ciel de l’archimandrite Syméon de Maldon

P_Symeon L’archimandrite Syméon est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi au monastère Saint-Jean-Baptiste de Tolleshent Knights près de Maldon dans l’Essex (Grande Bretagne), où il résidait, des suites d’un lymphome, avec la plénitude de sa conscience et dans une grande paix.
Ses obsèques ont été célébrées vendredi à 15 heures dans l’église du monastère, où s’était jointe aux frères et sœurs de la communauté une foule de près de cinq cents personnes venues de toute la Grande Bretagne, de différents pays d’Europe et de Russie. Le corps du père Syméon repose désormais dans la crypte du monastère, aux côtés de celui du père Sophrony (Sakharov), dont il était l'un des plus anciens disciples.
Né en 1928 en Suisse dans le Canton de Vaux, René Jean Bruschweiler, avait fait des études universitaires de droit et commencé une carrière d’avocat, avant de s’engager dans l'Église orthodoxe puis dans la vie monastique auprès de l’archimandrite Sophrony qui, revenu du Mont-Athos à la suite de problèmes de santé, s’était installé au Donjon à Sainte Geneviève des Bois. Il suivit ensuite son père spirituel lorsque celui-ci, avec les cinq autres moines venus grossir la communauté, alla fonder, en 1959, un monastère au sud-est de l’Angleterre.
Le père Syméon a traduit du russe en français les œuvres de l’archimandrite Sophony (dont le célèbre «Saint Silouane, moine du Mont-Athos», qui sera prochainement réédité par le Cerf), mais aussi plusieurs œuvres importantes de saint Ignace Briantchaninov. Paisible, humble, doux, simple et bon, l’archimandrite Syméon, a attiré auprès de lui, après le décès de l’archimandrite Sophrony, un grand nombre d’enfants spirituels, moines et laïcs. Il venait régulièrement en France pour les congrès annuels de l’association Saint-Silouane dont il était le président, pour des conférences, ou pour des visites à des monastères avec lesquels il entretenait des liens particuliers, notamment en tant que confesseur.
Notre photographie : l’archimandrite Syméon lors du jubilé de ses cinquante ans de vie monastique.

«Annoncer l’Evangile au monde aujourd’hui» – par l’archimandrite Syméon

20070828_0212edit

Nous
vous proposons le texte de la conférence de l’archimandrite Syméon,
higoumène du monastère
Saint-Silouane
près du Mans, donnée à l’Institut de théologie orthodoxe
Saint-Serge lors de l’assemblée pastorale du 31 mai 2008 de l’Archevêché des paroisses russes en Europe
occidentale. Il s’intitule : «Annoncer l’Evangile au monde
aujourd’hui». Pour le lire cliquez
sur ce lien
(format pdf).

Photographie :
l’archimandrite Syméon (source)

Entretien avec l’archimandrite Syméon du monastère Saint Silouane

La beauté de la spiritualité chrétienne orthodoxe et la sagesse de la montée Entretien_avec_p_simeon_1 spirituelle proposée par le Grand Carême seront les deux thèmes abordés au cours de la prochaine émission de radio L’Eglise orthodoxe aujourd’hui sur Radio Notre Dame (100.7 FM à Paris et en Ile-de-France) dimanche 6 mars à partir de 17 heures. L’invité sera l’archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint Silouane près du Mans. L’émission, animée par Bogdan Florin Vlaïcu, se déroulera en direct. Les auditeurs ont la possibilité de téléphoner, pour dialoguer, en appelant le 01 56 56 44 45. Il est également possible de l’écouter par l’internet à partir de cette page ou en cliquant ici .

Vous pouvez accéder ici au site de l’émission et aux archives audio de celle-ci.

Photographie: l’archimandrite Syméon avec Bogdan F. Vlaïcu.

Entretien avec l'archimandrite Syméon du monastère Saint Silouane

La beauté de la spiritualité chrétienne orthodoxe et la sagesse de la montée Entretien_avec_p_simeon_1 spirituelle proposée par le Grand Carême seront les deux thèmes abordés au cours de la prochaine émission de radio L’Eglise orthodoxe aujourd’hui sur Radio Notre Dame (100.7 FM à Paris et en Ile-de-France) dimanche 6 mars à partir de 17 heures. L’invité sera l’archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint Silouane près du Mans. L’émission, animée par Bogdan Florin Vlaïcu, se déroulera en direct. Les auditeurs ont la possibilité de téléphoner, pour dialoguer, en appelant le 01 56 56 44 45. Il est également possible de l’écouter par l’internet à partir de cette page ou en cliquant ici .

Vous pouvez accéder ici au site de l’émission et aux archives audio de celle-ci.

Photographie: l’archimandrite Syméon avec Bogdan F. Vlaïcu.

Recension: « Buisson ardent. Cahiers Saint-Silouane l’Athonite. Hors série. Hommage à l’archimandrite starets Syméon (1928-2009) »

Buisson ardent« Buisson ardent. Cahiers Saint-Silouane l’Athonite », Hors série, « Hommage à l’archimandrite starets Syméon (1928-2009) », Paris, Cerf, 2012, 465 p.
« Buisson ardent » est la revue annuelle de l’Association saint Silouane. Ce numéro spécial, particulièrement volumineux et muni d’une couverture cartonnée, est un hommage rendu à l’archimandrite Syméon (Brüschweiler), du monastère de Maldon, par un certain nombre de ses amis et enfants spirituels. Une partie introductive, rédigée par un membre du monastère, retrace brièvement la vie du père Syméon. Deux de ses amis de jeunesse rapportent ensuite leurs souvenirs avant qu’un texte du père Syméon lui-même ne raconte les circonstances de sa rencontre avec son père spirituel, l’archimandrite Sophrony, et les premiers temps de la vie de la communauté à Sainte-Geneviève des-Bois. Deux articles évoquent ensuite la contribution du père Syméon à la constitution et à l’évolution du monastère de Maldon. On trouve après cela les textes d’une dizaine de conférences du père Syméon, des témoignages de ses enfants spirituels sur sa personnalité, sa façon d’exercer la paternité spirituelle, puis des notes rassemblées par des laïcs, des moines ou des moniales à qui il a donné des conseils spirituels, soit individuellement, soit collectivement (figurent dans cette partie huit de ses entretiens avec les moniales de Bussy-en-Othe). Viennent ensuite: des discours prononcés par lui à l’intention de l’Association saint Silouane, dont il fut le président; des notes reproduisant les entretiens qu’il eut lors de pèlerinages en Roumanie, quatre homélies qu’il prononça en diverses circonstances. Une section du recueil est consacrée à l’activité de traduction du père Syméon (il fut le traducteur en français des livres de l'archimandrite Sophrony et de plusieurs livres de saint Ignace Briantchaninov). Enfin, quelques lettres et trois témoignages supplémentaires viennent clore ce beau volume d’hommage.

Lire la suite »

Réédition: « Saint Silouane – Vie, doctrine, écrits » par l’archimandrite Sophrony (Cerf)

9782204116824-5811d8aff0de6Les éditions du Cerf viennent de rééditer dans la collection Orthodoxie Saint Silouane – Vie, doctrine, écrits de l’archimandrite Sophrony, 512 pages, 24 euros. Présentation de l’éditeur:

 » Voici un des grands classiques de la spiritualité contemporaine. Entré à 26 ans, en 1892, au mont Athos, Silouane aurait vécu jusqu’à sa mort, en 1938, sans laisser de traces si le jeune Sophrony n’avait trouvé en lui un témoin incarné de la grâce, apte à répondre aux multiples formes de désespoir qu’étreint l’humanité contemporaine.
À la fois récit de la vie de Silouane et présentation de sa doctrine, cette remarquable synthèse, qui livre aussi ses écrits, explicite la tradition ascétique et mystique de l’Orient chrétien, sa théorie de la divinisation et sa pratique de la prière perpétuelle.
Un ouvrage essentiel alors que Silouane a été canonisé et que son rayonnement fait de lui un Père pour notre temps, capable d’exprimer dans les mots les plus simples la plénitude de l’expérience chrétienne qui tient dans la rencontre personnelle avec le Christ.
Né à Moscou en 1896, le futur père Sophrony étudie les beaux-arts et peint. En 1921, il quitte l’Union soviétique, se rend en France et y expose avant de s’inscrire à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge. En 1925, cherchant la vie contemplative, il entre comme moine au mont Athos. Dès 1930, il devient le disciple de Silouane et, à la mort de ce dernier, se fait ermite tout en étant confesseur de plusieurs couvents athonites. En 1947, il retourne à Paris pour publier la vie et les écrits de son starets, puis fonde en Angleterre le monastère de Maldon où il décède en 1993.
Traduit du russe par l’archimandrite Syméon. »

Recension: Archimandrite Chéruvim Karampelas, « Figures athonites du début du XXe siècle »

Figures athonitesArchimandrite Chéruvim Karampelas, Figures athonites du début du xxe siècle. Introduction de Jean-Claude Larchet, traduction de Maurice-Jean Monsaingeon revue par les moniales de Solan, Éditions L’Age d’Homme, Lausanne 2013 (collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle »).
Ce nouveau volume de la collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle » est un recueil de cinq Vies d’ascètes remarquables du Mont-Athos dont la sainteté s’est révélée lors des premières décennies du xxe siècle : l’Ancien Joachim de la skite de Sainte-Anne (1895-1950), l’Ancien Athanase de Grigoriou (1873-1953), l’Ancien Callinique l’Hésychaste (1853-1930), l’Ancien Daniel de Katounakia (1846-1929) et l’Ancien Isaac de Dionysiou (1850-1932). L’auteur – l’archimandrite Chérubim (Karampelas), un ancien moine athonite qui a fondé le monastère bien connu du Paraclet à Oropos, près d’Athènes – a pu rencontrer plusieurs d’entre eux ou recueillir auprès de ceux qui les ont connus des témoignages de première main.
Ces spirituels sont très différents par leur forme d’intégration dans le monachisme et constituent pour ainsi dire un « échantillon représentatif » des divers modes de vie du Mont-Athos : cénobitisme pour l’Ancien Athanase et l’Ancien Isaac, vie en toute petite communauté – constituée d’un Ancien et d’un, deux ou trois moines – pour l’Ancien Joachim et l’Ancien Daniel, érémitisme pour l’Ancien Callinique.
Ces spirituels sont également très différents par leurs personnalités. Ils ont la même foi, le même idéal, la même ascèse, les mêmes vertus, le même parfum de la grâce divine, mais les expriment de façon variée, témoignant une fois de plus que la vie chrétienne conforme à la tradition, tout en étant profondément unifiée, en reposant sur les mêmes principes et les mêmes pratiques, ne nivelle pas les personnalités, mais permet au contraire à chaque personne de s’épanouir en Dieu selon sa propre identité, d’accom­plir par Sa grâce le meilleur d’elle-même, et de révéler plei­nement sa vraie personnalité.
Ces Vies ont d’abord une valeur spirituelle: ces moines sont des exemples de chrétiens qui ont totalement consacré leur vie au Christ, qui sont parvenus, par leurs efforts conjugués avec la grâce divine, au faîte des vertus et qui ont reçu de l’Esprit divers charismes (de discernement, de guérison, de prophétie…) qu’ils ont mis au service du prochain.
Elles ont aussi une valeur historique. On a beaucoup parlé du renou­veau athonite provoqué, dans les années 1960-1970, par l’afflux de jeunes moines venus repeupler des monastères qui n’étaient plus habités que par quelques moines âgés, et y restaurer le cénobitisme sous la conduite d’higoumènes jeunes et cultivés. Mais cet apport fut surtout quantitatif, et le premier souci de ces higoumènes ne fut pas d’innover ou de rénover, mais de se mettre à l’école de quelques Anciens renommés qui continuaient à entretenir discrètement mais fidè­lement la tradition athonite.

Lire la suite »

«Saint Paul, le travail et l’argent – Eglise et carrière» – une conférence du père Syméon (Cossec)

Dans
le cadre du dernier congrès de l’Acer-Mjo, le 20 mai dernier, le
père archimandrite Syméon (Cossec), higoumène du monastère Saint Silouane
dans la Sarthe, a donné une conférence sur le thème «Saint Paul, le travail et
l’argent – Eglise et carrière».

Pour l’écouter :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur Play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier en cliquant sur le logo « podcast ».

Pour entendre les questions et les réponses qui ont suivi  :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur Play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier en cliquant sur le logo « podcast ».

Podcast audio: “Orthodoxie” (France-Culture) – « Sainte Marie l’Égyptienne »

Ci-dessous: le podcast de l’émission Orthodoxie sur France-Culture du 2 avril consacrée à sainte Marie l’Égyptienne. Invité: l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane. « Sainte Marie l’Égyptienne, l’exemple de la conversion totale, vénérée le 5e dimanche du Carême ».

Fête des saints apôtres Pierre et Paul à Athènes

Les vêpres solennelles de la fête des saints apôtres Pierre et Paul (selon le nouveau calendrier), ont été célébrées à Athènes, comme chaque année, sur l’emplacement de l’aéropage, lequel est situé sur le flan de l’acropole. L’archevêque d’Athènes Jérôme, plusieurs évêques et des officiels étaient présents. Dans sa prédication, le protosyncelle de l’archevêché d’Athènes, l’archimandrite Syméon Voliotis, a rappelé que l’apôtre Paul était « l’apôtre des nations et non des nationalismes ». On peut voir de nombreuses photos de l’office sur le lien ci-dessous.

Source

« Le christianisme ne fait que commencer…» – rencontre des jeunes orthodoxes du Benelux 2015

La Métropole orthodoxe de Belgique et Exarchat des Pays-Bas et Luxembourg (Patriarcat oecuménique) organise du 16 au 18 octobre une rencontre des jeunes orthodoxes du Benelux. Les conférenciers principaux sont soeur Magdalene du monastère Saint-Jean-Baptiste, Essex (Grande Bretagne) et l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane (France). Vous pouvez télécharger le programme et l’affiche de l’événement.

Le nouveau Premier ministre grec Alexis Tsipras a rendu visite à l’archevêque d’Athènes Jérôme

La visite a eu lieu le lundi 26 janvier, en début d’après-midi. Le Premier ministre a été accueilli à l’entrée de l’archevêché par l’archimandrite Syméon Voliotis, qui l’a accompagné jusqu’au bureau de l’archevêque. Celui-ci, après lui avoir souhaité la bienvenue, l’a félicité pour la victoire de son parti. Ensuite, l’archevêque et le nouveau Premier ministre ont eu un entretien privé qui a duré environ 35 minutes. Selon les informations du site Romfea.gr, Alexis Tsipras, s’adressant à l’archevêque, lui a fait savoir que les relations entre l’Église et l’État seraient plus substantielles qu’elles ne l’ont jamais été. 

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Source

Parution du n°157 du « Messager orthodoxe »

35007_600Au sommaire du n° 157 ( II–2014) du Messager orthodoxe:

À nos lecteurs
Père Christophe D’Aloisio: « À propos du concile général de l’Église orthodoxe »
Daniel Struve: « Les réformes sont-elles possibles dans l’Église orthodoxe ? »
Hiéromoine Radu Marasescu: « Quelques réflexions sur la place du monachisme orthodoxe en France »
Conférence du métropolite Antoine
Adalberto Mainardi: « « Apprendre à voir le visage de l’autre » : la théologie de la rencontre chez Mgr Antoine de Souroge »
Higoumène Pierre Mechtcherinov Voir la tâche que Dieu nous assigne
700 e anniversaire de naissance de saint Serge
Adalberto Piovano: « Saint Serge de Radonège : l’homme de Dieu, mystique et liturgie »
Dmitri Likhatchev: « Serge de Radonège et François d’Assise »
Jean Besse: « Chroniques »
Dossier sur l’Archevêché des églises orthodoxes russes d’Europe occidentale
Chronologie des événements survenus depuis le 30 mars 2013
Discours de l’archimandrite Job
Éléments biographiques des pères Vissarion et Mykhaylo
Discours non prononcé de l’archimandrite Syméon
Discours non prononcé de l’archimandrite Grégoire
Lettre patriarcale aux clercs et aux fidèles de l’Exarchat
Une réaction à la réponse du patriarche
Recension: « Jean de Bernières 1602-1659 »

Prix du numéro : 12 euros.
Abonnement 2013 : 2 numéros : 23 euros.
Europe : 27 euros. Autres pays : 30 euros
Abonnement de soutien : à partir de 40 euros

Le Messager orthodoxe est en vente à la librairie Les Éditeurs réunis. Les commandes sont à adresser à : Le Messager orthodoxe c/o Les Éditeurs réunis, 11 rue de la Montagne Ste-Geneviève, 75005 Paris – France. Site de la librairie « Les Éditeurs réunis »

Radio (France culture): le pardon

L’émission de radio Orthodoxie, sur France culture, dimanche 26 février, à partir de 8h05, aura pour sujet: le pardon. L'invité sera l'archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane. Entretien sur le Dimanche du pardon, dernier dimanche avant le grand Carême. Thèmes abordés: " Le pardon, condition pour cheminer vers la fête de Pâques; lien avec le Dimanche du fils prodigue; le pardon, manifestation de l'amour de Dieu." L'émission pourra être écoutée en direct par l’Internet sur le site de France culture, puis, ensuite, sur cette page où se trouvent également les précédentes émissions en podcasts.

Radio (France culture): le fils prodigue

L’émission de radio Orthodoxie, sur France culture, dimanche 15 janvier, à partir de 8h05, aura pour sujet: le fils prodigue. L'invité sera l'archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane. Présentation: " Entretien sur le sens du "Dimanche du fils prodigue", fête de la miséricorde de Dieu. Thèmes abordés : Le désir de liberté par rapport aux parents, le rôle et le comportement des parents; la faiblesse, la chute et la misère, expériences nécessaires; l'expérience de l'absence; l'accueil sans conditions du père témoin de l'amour sans conditions."  L'émission pourra être écoutée en direct par l’Internet sur le site de France culture, puis, ensuite, sur cette page où se trouvent également les précédentes émissions en podcasts.

Compte rendu d’un pèlerinage sur les pas de saint Martin organisé par la Fraternité orthodoxe de l’Ouest

Candes_St_Martin Début juin, la Fraternité orthodoxe de l'Ouest a organisé un pèlerinage sur les pas de saint Martin. Nous vous proposons ci-dessous un compte rendu de celui-ci:

Les 4 et 5 juin, se sont retrouvés sur les bords de la Loire 55 personnes venant de différentes paroisses et communautés de l’Ouest (Tours, Angers, Nantes, Le Mans, Poitiers, Saint-Florent-le-Vieil, Caen et Orléans), ainsi que de Paris et même des Pays Bas, pour un pèlerinage sur les pas de saint Martin le Miséricordieux. Le pèlerinage, organisé par la Fraternité orthodoxe de l’Ouest, s’est déroulé dans une atmosphère fraternelle, à la fois recueillie et joyeuse, mais aussi sous le signe de l’imprévu. Le samedi matin, un certain nombre de pèlerins s’était rassemblé pour visiter la très belle abbaye de Fontevraud. C’est de là que devait partir la marche vers Candes-Saint-Martin, où en 397 le saint s’était endormi dans le Seigneur. Mais un mariage prévu dans la collégiale de Candes, nous a obligés d’inverser le circuit de la marche. C’est donc par la visite de cette église, avec le célèbre vitrail sur lequel on voit les fidèles de Tours emporter le corps du saint pour le rapatrier vers leur ville, que débuta officiellement le pèlerinage. Bénissant les pèlerins, l’archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane dans la Sarthe, a brièvement rappelé que le pèlerinage manifeste concrètement notre tension vers Dieu et que nous en appelions tout particulièrement à l’intercession de saint Martin pour nous guider dans cette voie. Après une marche de deux heures par une atmosphère chaude et orageuse (l’orage tant attendu en ces jours de sécheresse devait éclater violemment en soirée pendant les vêpres), nous reprenions les voitures pour rejoindre la communauté des sœurs bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre où nous étions nourris et hébergés. C’est là, dans la crypte de la basilique Saint-Martin qui jouxte ce monastère, que nous allions célébrer les vêpres et une prière d’intercession adressée au saint, puis vénérer ses reliques. C’est là également qu’une sœur devait nous rappeler les événements essentiels de la vie de saint Martin.

Lire la suite »

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski