21/09/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > À Tbilissi a été commémorée la mémoire des cent mille martyrs géorgiens
À Tbilissi a été commémorée la mémoire des cent mille martyrs géorgiens

À Tbilissi a été commémorée la mémoire des cent mille martyrs géorgiens

Sur le pont Metekhi, au centre de la capitale géorgienne, se sont rassemblés le 13 novembre des milliers de fidèles pour commémorer les cent mille martyrs tués par les khorezmiens à Tbilissi en 1227. Sur le pont a été célébré un office d’intercession. « C’est aujourd’hui un jour particulier, c’et le jour de la mémoire des cent mille martyrs géorgiens, dont la vie et les œuvres ont été remarquables. Comme on le sait, ils ont reçu la palme du martyre du temps de Djalal-El-Dine. Que le Seigneur, par leurs prières, renforce et accorde le calme à la Géorgie », a déclaré le patriarche Élie II. En 1227, le sultan khorezmien Djalal-El-Din a attaqué la Géorgie. Le premier jour de la bataille, l’armée géorgienne a repoussé l’attaque de l’ennemi, mais les Perses habitant à Tbilissi ont ouvert la nuit les portes de la ville et laissèrent entrer les armées ennemies. Selon les chroniqueurs, ce furent « les jours les plus terribles dans l’histoire de la Géorgie », les chrétiens furent exterminés, les enfants tués, les femmes violées, les mères étaient tuées avec leurs enfants. Sur l’ordre de Jalal ad-Din, les icônes de la Mère de Dieu et du Sauveur furent transportées, depuis l’église de Sioni jusqu’au milieu du pont surplombant le fleuve Mtkvari. Rassemblant les habitants sur le pont, les hommes du sultan leur ordonnèrent de piétiner les icônes. Ceux qui renièrent le christianisme et profanèrent les icônes restèrent vivants, tandis que les autres furent décapités. Cent mille Géorgiens refusèrent et furent martyrisés. On peut visionner ici une courte vidéo de l’office.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski