23/03/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Appel à soutenir l’Église orthodoxe en Haïti après l’ouragan « Matthew »
Appel à soutenir l’Église orthodoxe en Haïti après l’ouragan « Matthew »

Appel à soutenir l’Église orthodoxe en Haïti après l’ouragan « Matthew »

Il y a deux semaines un terrible ouragan a causé 900 morts et près de 1,5 millions de sans-abris au sud d’Haïti. L’une de nos paroisses, la Paroisse saint Jean de Shangaï, dans le sud du pays est encore en grande difficulté. Beaucoup de nos fidèles vivent sous des tentes ou des abris de fortune. Une démarche de solidarité a pris naissance à la Paroisse saint Job à Bruxelles pour soutenir les Haïtiens en cette circonstance et au-delà. Nous appelons toutes les paroisses orthodoxes à prendre part à cet élan de solidarité. Ce soutien peut être ponctuel ou durable selon les propositions que nous formulons dans les lignes suivantes.

L’Église orthodoxe en Haïti
L’Église orthodoxe est présente en Haïti depuis les années 80. En 1994, le travail missionnaire du prêtre orthodoxe haïtien Abraham Lapointe a été reconnu par le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe hors frontières (EORHF). En 1995, le Père Jean Dumais a été ordonné au Séminaire de Jordanville, dans l’État de New York. Celui-ci, actuel Responsable National de la Mission orthodoxe d’Haïti, fonda l’église Notre Dame de la Nativité, actuellement la plus ancienne église orthodoxe (russe) dans la capitale du pays. Six autres églises devaient suivre et cartographient actuellement le sol haïtien.

Les difficultés
Dès le début, l’Église orthodoxe en Haïti a été confrontée à la pauvreté de ses fidèles. Au fur et à mesure qu’elle grandit, elle est de plus en plus comme « obligée » de les soutenir financièrement et socialement. Notre but est la prédication de l’Évangile du Salut de Jésus Christ au sein de son Eglise, mais comment prêcher à l’autre sans tendre l’oreille à sa souffrance? En fermant les yeux sur la misère des destinataires du Message? De plus, cette pauvreté matérielle des paroissiens est souvent associée à une pauvreté intellectuelle et spirituelle qui est, bien sûr, pire encore. En voulant remédier durablement à cette situation, la Mission orthodoxe d’Haïti a compté sur l’éducation et comme moyen de faire grandir les paroissiens en humanité et comme moyen de faire connaitre l’Église orthodoxe dans la société. Des écoles ont donc été fondées dans les églises mêmes ou auprès d’elles. Celles-ci accueillent des enfants de 3 à 12 ans des classes les plus défavorisées des endroits où elles se trouvent. Mais cette situation difficile s’est aggravée avec le séisme qui a frappé Haiti en 2010 et qui a fait plus de 300.000 morts dont l’un de nos Lecteurs. Entre autres, le bâtiment de la paroisse Notre Dame de la Nativité a été fissuré. Le bâtiment de trois étages de l’École Notre Dame des Petits s’était complètement effondré, et est encore aujourd’hui en reconstruction. Quelques années plus tard, notre école Saint-Jean-Chrysostome dans le sud du pays a dû fermer faute de moyens financiers. Et, six ans après le séisme, c’est l’ouragan « Matthew » qui vient de ravager le sud du pays. En trois jours, la pluie et les rafales de vents ont fait près de 900 morts et environ 1,5 millions de sans-abris. Dans ces circonstances douloureuses, notre volonté de poursuivre l’œuvre commencée ne peut que se raffermir dans l’espérance.

Nos besoins
Notre appel consiste en tout premier lieu en une collecte de fonds pour les Haïtiens en difficulté après le passage de l’ouragan « Matthew », notamment les fidèles de la Paroisse Saint-Jean-de -Shanghaï et de San Francisco, dans la ville des Cayes, dans le sud. Elle consiste ensuite à apporter un soutien plus durable à la Mission orthodoxe d’Haïti afin qu’elle puisse se prendre en charge progressivement et poursuivre paisiblement son œuvre d’évangélisation et d’instruction des enfants défavorisés ou orphelins. Nous aimerions avoir la possibilité de prendre en charge la formation professionnelle et universitaire de certains paroissiens engagés, et de mieux préparer ceux qui se destinent au service de l’Église. Concrètement, votre contribution pourrait:

Financer une cantine scolaire dans chacune des écoles de la Mission orthodoxe d’Haïti. C’est d’une importance capitale car beaucoup d’enfants qui viennent à l’école n’ont pas l’assurance de recevoir chez eux un repas chaud équilibré au cours de la journée, de même certains arrivent sans avoir pris le petit déjeuner à la maison et sans apporter de lunch. Or, cette situation pénalise l’apprentissage scolaire des enfants, voire est l’une des causes directes de l’échec scolaire et du décrochage.
Participer aux paiements des professeurs qualifiés et donc aider les écoles à garder leurs professeurs compétents, de former ceux qui ont des lacunes, et ainsi d’assurer une éducation de qualité.
Parrainer les études professionnelles et universitaires des paroissiens de la Mission orthodoxe d’Haïti et des meilleurs écoliers sortant de nos institutions.
Trouver aussi un lieu adéquat pour l’encadrement des orphelins et des enfants sans abri de la Mission orthodoxe d’Haïti et assurer leur éducation complète.

Comment donner
Un petit geste peut changer toute une vie comme un petit sourire peut remplir tout un cœur. N’hésitez pas à faire votre geste pour l’Eglise orthodoxe en Haïti et pour les Haïtiens qui espèrent votre solidarité. Prenez contact avec nous et participez à la réalisation d’un ou plusieurs de nos projets.
Vous pouvez faire votre don:
Si vous vous trouvez sur le continent américain, sur le site du Fund for Assistance of Russian Orthodox Church Outside of Russia : avec la communication « Haïti ». Et pour toute information, s’adresser à Père Daniel Mckenzie: frdanmck@yahoo.com ; Tél.: 305-448-7087.
Si vous êtes en Europe et spécialement en Belgique, vous pouvez déposer votre don d’argent sur le compte de la Paroisse orthodoxe de Saint Job BE56 0682 4238 0088 avec la communication « Haïti ». Et pour toute information, s’adresser à Françoise Marichal: f.marichal7@yahoo.fr ; Tél: 0495 407518.

Nous vous tiendrons informé de l’évolution des projets auxquels vous contribuez par mail et sur Facebook :  .
Nous vous remercions beaucoup!

Au nom de la MODH,
avec la bénédiction de l’archiprêtre Jean DUMAIS,
Lecteur Martin Luther Paul DUMAIS, séminariste.
dumais21@yahoo.fr.

Print Friendly
Scroll To Top
Jovan Nikoloski