24/02/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Archéologie

Category Archives: Archéologie

Feed Subscription

Une ancienne église chrétienne souterraine, datée du Ve siècle, découverte en Turquie

Une ancienne église chrétienne souterraine découverte en TurquiePrès de la ville de Nevsehir, en Cappadoce, une équipe d’archéologues turcs a découvert une ancienne église chrétienne qui a été datée du Ve siècle. Les murs de celle-ci, taillés dans la roche, sont recouverts de fresques montrant les apôtres, les saints et les prophètes de l’Ancien Testament, Moïse et Elisée.

Sources: Les découvertes archéologiques (dont photographie), Hurriyet daily news

En Turquie, les archéologues explorent une île sous-marine où se trouvent les ruines d’un monastère construit par St Photius le Grand, patriarche de Constantinople

Un groupe d’archéologues turcs étudie actuellement une île oubliée, qui a été submergée au XIème siècle, et qui est située non loin des côtes de la province d’Istanbul. Comme le racontent les représentants de la municipalité du district de Maltep, des plongeurs et des savants de trois universités turques envisagent d’explorer le territoire de l’île sous-marine de Vordonisi, située au fond de la mer de Marmara, à une distance d’environ 700 mètres des côtes. Il est communiqué que les ruines d’un monastère orthodoxe, construit par saint Photius le Grand (+891), patriarche de Constantinople, se trouvent sur cette île. C’est là que le saint se trouvait en exil pendant sept ans. Comme le raconte le maire de Maltep, Ali Kılıç, le monastère a été construit il y a 1200 ans, mais après un fort tremblement terre en 1010, il a été définitivement envahi par les eaux. L’île de Vordonisi a été découverte la première fois lors de l’étude des anciennes cartes byzantines. L’an passé, un groupe de savants a réussi, pour la première fois également, à la photographier. Les données recueillies au cours des recherches actuelles sur l’île peuvent aider à introduire celle-ci sur la liste des objets de l’héritage culturel mondial de l’UNESCO, ce qui, à l’avenir, permettra sa préservation et attirera également les touristes.

Source

Une très ancienne église a été découverte en Cappadoce

Une très ancienne église a été découverte dans une cité souterraine en Cappadoce. L’église a été trouvée lors de travaux de terrassement destinés à la construction d’une maison d’habitation dans la petite ville de Nevşehir, au centre du plateau anatolien. Les autorités locales ont déjà déclaré que l’église ancienne pourrait devenir l’un des objectifs principaux de pèlerinages chrétiens. Selon le maire de la ville de Nevşehir Hasan Ünver, les murs de l’église sont ornés de fresques magnifiquement conservées avec des scènes de l’Ascension et du Jugement dernier. « Pour autant que nous le sachions, des fresques semblables ne sont pas connues dans d’autres églises anciennes. Certains savants les datent du cinquième siècle après Jésus-Christ » a précisé le maire. L’église ancienne, comme cela s’est avéré, n’est que l’un des sites dans toute la cité souterraine. Un tunnel d’une longueur de sept kilomètres a également été découvert. Actuellement, l’église n’a été que partiellement étudiée. Seule la voûte a été dégagée, et la hauteur de l’édifice n’est pas encore connue. L’archéologue Ali Aydın a annoncé que les travaux seraient interrompus jusqu’au printemps afin que les fresques ne souffrent pas de l’humidité hivernale. « Nous n’avons dégagé que quelques fresques », a déclaré l’archéologue, « et les autres seront dégagées avec le temps. Les fresques du fronton de l’église représentent la Crucifixion du Christ et son Ascension. Il y a également des fresques avec des représentations des apôtres, des saints et des prophètes Moïse et Élie », a-t-il ajouté.

Source

Une synagogue où Jésus aurait prêché découverte sur les rives occidentales de la mer de Galilée

Magdala-Synagogue-webUne synagogue où Jésus aurait prêché a été mise au jour dans l’ancienne ville de Magdala sur les rives occidentales de la mer de Galilée. “Selon les archéologues, la synagogue de Magdala, désormais une des sept plus anciennes connues en Israël, aurait été détruite par les Romains en 67 ou 68 après Jésus Christ. Sur une des pierres dégagées est gravée la plus ancienne menorah jamais découverte au monde.”

Sources: Hareetz , Atlantico (citation). Photographie: Myocn . Vidéo d’un reportage sur le site archéologique. Autre reportage sur le site du New York Times.

Les trésors byzantins du Mont Athos seront numérisés

Une collection importante et inestimable de manuscrits, codex et documents imprimés qui ont été conservés durant des siècles sur la Sainte-Montagne de l’Athos et sont exposés au danger de destruction en raison de leur ancienneté, sera archivée sous forme numérique et mise en sécurité pour un grand nombre d’années à venir. C’est ce qu’a annoncé le secrétaire général des postes et télécommunications helléniques, Menelaos Daskalakis. Les fresques et manuscrits du Mont Athos seront numérisés sous le programme « Digital Ark ». L’opération coûtera 8.5 millions d’euros et le but est de préserver les documents, dans le cas où les originaux viendraient à être détruits. Les documents qui seront archivés électroniquement incluent des collections de codex manuscrits qui ont été conservés dans les monastères. Jusqu’à ce jour, les étudiants et chercheurs qui désiraient y avoir accès devaient se rendre sur place. « En outre, protéger un matériel si délicat nécessite un archivage électronique à l’aide d’une technologie sophistiquée » a souligné M. Daskalakis dans sa déclaration. Le projet envisage la création de huit services d’accès aux archives numériques des monastères, tandis qu’un nouveau site internet, destiné à une meilleure information du public, sera créé. Les archives consisteront de 900.000 manuscrits, 450.000 documents imprimés, 550.000 documents historiques, 146.000 œuvres d’art ecclésiastique, 25.000 schémas architecturaux et 2.500 heures de documents vidéo et audio.

Source

Des savants ont reconstitué le visage de saint Nicolas

Des savants ont reconstitué le visage du grand saint d’après ses reliques. Sur la base de recherches archéologiques, anatomiques et anthropologiques, les chercheurs russes ont décrit l’image réelle du saint : sa taille, le teint et même les traits du visage. Ils ont également défini les maladies dont il souffrait. L’étude anthropologique des reliques témoigne que le grand saint ne mangeait pas de viande, mais seulement de la nourriture végétale. La taille du saint est de 1,67 m. Les artistes russes, utilisant les technologies informatiques contemporaines ont tenté de recréer le visage du saint, que l’on peut voir sur la photo(ci-dessus). Pour procéder à cette étude, le tombeau de saint Nicolas à Bari a été ouvert. L’expertise a été menée par le professeur Luigi Martino. Le visage du saint a été reconstitué d’après le crâne. Le professeur a tiré des conclusions sur les maladies du saint. Ses articulations sont endommagées. La colonne vertébrale et les os de la cage thoracique témoignent de tortures que le saint a subies en prison. L’examen radiologique du crâne a révélé un large resserrement interne de la boîte crânienne. Le professeur Martino considère que ces modifications sont provoquées par une influence de plusieurs années du froid et de l’humidité d’une prison (le saint a passé en prison près de vingt ans). Le professeur Luigi Martino a conclu, sur la base de l’étude des reliques, que le visage représenté sur les icônes correspond pleinement à l’aspect extérieur de l’homme enterré dans le tombeau : « D’après la construction du crâne et du squelette, le saint appartenait à la race  blanche méditerranéenne, pour laquelle est caractéristique une taille moyenne et une peau foncée. Avec un front haut, un nez plutôt aquilin, des pommettes et un menton saillants, un squelette de force moyenne ».

Source et photographie

Les archéologues ont découvert en Israël les vestiges d’un monastère de la période byzantine

Un monastère qui remonte à l’époque byzantine a été découvert par des archéologues de l’État d’Israël. Selon le chef des fouilles qui sont réalisées sur les collines situées au sud de Beit Shemesh, à l’ouest de Jérusalem, les vestiges d’un monastère ont été mis à jour. Les archéologues ont mis à jour un lieu qui était utilisé pour la production d’huile d’olive et à la récolte de raisin. L’église n’a pas encore été trouvée, mais des inscriptions indiquent le culte religieux, raison pour laquelle il est question d’un monastère. Il existe encore de merveilleuses mosaïques sur le sol, des installations agricoles, des équipements et différentes autres structures impressionnantes.

Source : Romfea.gr

Une mosaïque byzantine a été découverte dans le Néguev

Mideast Israel Ancient MonasteryUne mosaïque byzantine appartenant à un monastère orthodoxe du VIème siècle a été découverte à l’occasion des travaux de construction d’une route dans le désert du Néguev. Ces mosaïques colorées avec des inscriptions grecques ont été trouvées près du petit village bédouin de Khour. Selon les spécialistes, il s’agit d’une mosaïque appartenant à un édifice monastique, dont qui s’étend sur 35 mètres de long et 20 mètres de large. La mosaïque porte les noms d’évêques et d’higoumènes, l’inscription « monastère », et le chiffre 575, qui serait la date de la mosaïque. Le monastère a probablement détruit durant l’invasion arabe au VIIème siècle. Des objets tels que des vases, bols, et autres ont également été découverts.

Source (dont photographie): Romfea, traduit du grec pour Orthodoxie.com

Une église byzantine du Vème-VIème siècle a été découverte en Israël

7625L’église a été découverte suite à des fouilles archéologiques effectuées en vue de la construction d'un nouveau quartier dans la le district de Moshav Aluma dans le sud d'Israël. La basilique byzantine, découverte pendant les fouilles, date du Vème-VIème siècle. L’édifice mesure 22 mètres de long et 12 mètres de large. Il comprend une nef centrale divisée par des colonnes de marbre. À l’avant du bâtiment se trouve une grande cour ouverte (atrium) avec un sol en mosaïque blanche, ainsi qu’une citerne. Partant de la cour, une salle rectangulaire transversale (narthex) avec un sol en mosaïque fine décorée de motifs géométriques colorés ; en son centre, en face de l’entrée de la salle principale, une inscription dédicatoire de douze lignes, en grec, contient les noms de Jésus et de Marie, et celui de la personne qui a financé la construction de la mosaïque. La nef principale est ornée d’une mosaïque colorée décorée de rinceaux de vigne formant quarante médaillons qui contiennent des représentations d’animaux : zèbre, léopard, tortue, sanglier, divers oiseaux ailés ainsi que des dessins géométriques et floraux. Les deux nefs latérales sont également décorées de mosaïques pavimentales représentant des dessins géométriques et floraux, et des symboles chrétiens.

Sources: Archeothema ; photographie: e-vestnik.ru

Le professeur Francis Watson de l’Université de Durham conteste l’authenticité du papyrus évoquant « le mariage de Jésus avec Marie-Madeleine »

On trouvera ici un article détaillé du professeur Watson, de l’Université de Durham, sous le titre « L’évangile de la femme de Jésus ; comment un pseudo- fragment d’évangile a été composé ». L’auteur démontre par une comparaison de manuscrits, qu’il s’agit là d’une recomposition d’extraits d’un document apocryphe dit  « Evangile de Thomas » par un auteur moderne.

Source

La collection d’art roman du Musée national d’art de Catalogne (MNAC)

Une des plus complètes collections d'art roman se trouve au Musée national d'art de Catalogne (MNAC) à Barcelone. La collection est constituée des peintures murales ainsi que des diverses statues en bois, pièces d'orfèvrerie, émaux et sculptures en pierre. La majorité des pièces sont des exemplaires de l'art roman en Catalogne. Nous vous invitons à regarder cet album de photographies de la collection.

Les plus anciennes images des apôtres Pierre, Paul, Jean et André

A Rome, dans les catacombes de sainte Thècle, les plus anciennes images des apôtres Pierre, Paul, Jean et André découvertes il y a peu viennent d'être officiellement présentées à la presse. Elles datent du 4ème siècle. L'année dernière, l'image de l'apôtre Paul, issue de cette découverte, avait été transmise aux médias. Des photographies sont présentées dans ce diaporama.

Découverte à Jérusalem de fortifications de l’époque du roi Salomon

Une nouvelle fois, une découverte archéologique confirme le récit biblique. Des archéologues israéliens ont découverts à Jérusalem  des fortifications datées de l'époque du roi Salomon ce qui suppose l'existence d'un gouvernement central fort comme l'indique la Bible. Pour plus d'informations, voir cette dépêche.

La plus ancienne inscription en hébreu remet en cause certaines thèses relatives à l’ancienneté de la Bible

Une très ancienne inscription en hébreu, du 10e siècle avant Jésus-Christ, inscrite sur une poterie découverte en Terre Sainte, tend à remettre en cause certaines thèses relatives à l'ancienneté de la Bible. En effet, "Le texte en hébreu ancien est sur 4 lignes et porte sur la conduite et
la justice envers les pauvres, les esclaves, les veuves et les
étrangers. Il emploie la même terminologie et surtout les mêmes verbes
que de nombreux passages bibliques touchant aux mêmes sujets", et cela à l'époque des rois David et Salomon. Aussi, "Pour le professeur Galil, la découverte de ce qui est désormais le plus
ancien texte hébreu connu permet d’avancer l’hypothèse que certains
écrits bibliques
ont été rédigés dès l’époque de David et de Salomon
voire même avant."

Source: Un écho d'Israël

La base de données d’art byzantin de Svetlana Tomekovic

Avant sa disparition prématurée, Svetlana Tomekovic, byzantinologue serbe, avait photographié beaucoup de monuments de l’art byzantin, de la Russie à l’Italie. Ces photographies ne furent pas complètement cataloguées ni décrites, sauf par ses notes rapides, rédigées en français, sur certaines images elles-mêmes. Sur le site internet de l'université de Princeton, dans l’index de l’art chrétien, cette collection  a été saisie sous forme numérique et mise à la disposition du public avant d'être cataloguée et décrite plus complètement dans sa base de données. La base de données est une structure simple, conçue pour être d’un accès facile ; elle contient beaucoup d’images intéressantes. Un mode d’emploi qui décrit le fonctionnement de la base se trouve dans l’introduction. Pour agrandir les images, cliquez dessus.

Une basilique paléochrétienne mise au jour à Alger

A l'occasion de fouilles à Alger, place des martyrs, une basilique paléochrétienne, du 5e ou 6e siècle, et 26a_121890993 une mosaïque ont été mises au jour avec d'autres découvertes. "Il s’agit d’un bâtiment de taille respectable dont la nef principale
fait près de 10 m de largeur. Les limites des collatéraux n’ont pu être
reconnues car les murs se situent en dehors de l’emprise du diagnostic.
Le dernier sol, qui recouvre un état primitif, est constitué d’une
mosaïque polychrome qui pourrait remonter au IVe ou Ve siècle de notre
ère." D'autre part, "Cet ensemble recouvre un édifice plus ancien remontant au Haut-Empire romain, dont ne subsistent que les fondations."

Read More »

Istanbul: une nouvelle mosaïque découverte à Sainte-Sophie

5595314e-f92d-4c32-9102-31b5442eebfanews.ap.org_t350 Des travaux de restauration de l'ancienne basilique Sainte-Sophie, à Istanbul, ont permis la mise à jour d'une mosaïque inconnue jusqu'alors (photographie ci-contre) figurant un séraphin.
Un reportage vidéo de l'agence Associated press (en anglais) sur cette découverte est en ligne ici.
Source (information et photographie), en français.

Le plus ancien portrait de saint Paul

33_2_580888a Un portrait de saint Paul datant du 4e siècle, le plus ancien connu à ce jour, a été découvert il y a deux semaines dans les catacombes Sainte Thècle à Rome, non loin de la basilique Saint-Paul-hors-les-murs. Les saletés qui recouvraient l'image ont été enlevées grâce au laser.

Source (dont photographie du portrait): Timesonline

La plus ancienne église chrétienne du monde ?

A
une cinquantaine de kilomètres d’Amman, capitale de la Jordanie, des
archéologues ont mis à jour les vestiges de ce qu’ils présentent comme la plus
vieille église au monde, laquelle est située sous l’église Saint Georges à
Rihab. Ils datent sa construction du premier siècle, plus précisément de 33 à
70. Elle aurait abritée des disciples du Christ qui se seraient enfuis de
Jérusalem en raison d’une persécution.

Pour voir un album de photographies de l’église, cliquez ICI !

Sources : Ria-novosti, Le
Vif/L’express
, France
24

Mise à jour du tombeau de saint Paul

medium_inscription_st-paulDécouvert il y a trois ans sous l’autel principal de la basilique Saint-Paul-hors-les-murs, à Rome, le tombeau de l’apôtre saint Paul a été formellement identifié. Il n’a pas été ouvert. Sur cette nouvelle, voir cette dépêche de l’agence Zenit, de Ria-novosti, d’Associated press (en français) et cette autre note.
Photographie : la plaque de marbre du IVe siècle (source)

Scroll To Top
Jovan Nikoloski