30/03/2017
Actualités

Archives de catégorie : France

Souscrire au flux

Podcast vidéo de Bertrand Vergely : « Isaac le Syrien » – 20 mars 2017

Bertrand Vergely nous a parlé le 20 mars de saint Isaac le Syrien dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Un concert organisé par l’AMEITO au profit de l’Institut Saint-Serge (2 avril 2017 à 16h)

Le choeur rennais Kamerton dirigé par Oleg Afonine donnera un concert, organisé par l’association AMEITO, au profit de de l’Institut Saint-Serge le dimanche 2 avril à 16h00 à l’église Saint-Serge, 93 rue de Crimée, 75019 Paris. Au programme : Les Vêpres de Sergueï Rachmaninov. Participation libre.

Cérémonie d’inhumation d’un soldat inconnu de la 3e brigade de l’armée de l’Empire russe (1914-1918)

Le mercredi 22 mars dernier, Mgr Jean de Charioupolis a présidé l’office des funérailles d’un soldat russe inconnu de l ’armée impériale à l’église de la Résurrection du Christ du cimetière militaire russe de Saint-Hilaire-le-Grand (près de Reims) où reposent plus de mille combattants russes tombés pour la France lors de la Première Guerre mondiale.  Cet hommage a été organisé par Denis Conus, préfet de la Marne et Agnès Person maire de Saint-Hilaire-le-Grand en présence des corps de l’État et des armées. L’association du souvenir du « Corps expéditionnaire russe en France » qui garde depuis 1923 la mémoire de cette page d’histoire est actuellement présidée par Elisabeth Obolensky laquelle a beaucoup œuvré pour l’organisation de cette cérémonie d’inhumation. La cérémonie religieuse s’est déroulée selon la tradition orthodoxe dans la chapelle mémorielle et en suite la dépouille a été inhumée au cimetière avec les honneurs militaires. Le ministre Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense,chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire et Alexandre Orlov, ambassadeur de la Fédération de Russie en France ont également participé à la cérémonie. Les descendants des soldats du corps expéditionnaire, des représentants des associations du souvenir militaire et de la jeunesse russe et française y ont participer. La dépouille de ce soldat a été découverte en janvier 2017 à Cormicy, à l’occasion de travaux agricoles.

Source

Podcast vidéo de la 1re conférence des Mardis de l’héritage hébraïque avec le p. Alexandre Winogradsky Frenkel (Patriarcat de Jérusalem)

Le 21 mars dernier le le père Alexandre Winogradsky Frenkel (Patriarcat de Jérusalem) a donné sa première conférence du cycle organisé par Orthodoxie.com consacré à l’héritage hébraïque. Sa deuxième conférence aura lieu le mardi 28 mars au 286 rue Saint-Jacques, Paris 5e à partir de 19h00 !

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Podcast vidéo de Bertrand Vergely : « Macaire le Grand » – 13 mars

Bertrand Vergely nous a parlé le 13 mars de saint Macaire le Grand dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Bertrand Vergely : « Évagre le Pontique » – lundi 27 mars

Bertrand Vergely nous parlera le 27 mars d’Évagre le Pontique ». La conférence aura lieu  à partir de 19h30 (ouverture des portes à 19h00), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Un portrait du père Boris Bobrinskoy

Dans un film, tourné, monté et réalisé par Pierre, le père Boris Bobrinskoy, est interrogé sur sa vie, son parcours, la mort. Né à Paris en 1925, issu de la famille impériale russe, le comte Bobrinskoy, devenu père Boris, a vécu avec simplicité, loin des richesses matérielles. Il fut doyen de l’Institut de théologie Saint-Serge durant plus de 20 ans, recteur de la paroisse de la Sainte-Trinité pendant 40 ans, professeur de théologie pendant plus de 50 ans, co-fondateur de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, et président de la Voix de l’Orthodoxie,membre des Commissions de dialogue orthodoxe-catholique et orthodoxe-protestant. Il est auteur de nombreux ouvrages théologiques.

Le patriarche Bartholomée à Taizé le mardi 25 avril

Quelques jours après Pâques, la communauté accueillera une visite exceptionnelle : pour la première fois, le patriarche Bartholomée de Constantinople se rendra à Taizé pour quelques heures le mardi 25 avril prochain. Ce pèlerinage à Taizé du patriarche œcuménique conclura sa visite pastorale en Suisse, à l’occasion des 50 ans du centre orthodoxe de Chambésy. Au cours de sa visite, le patriarche participera à la prière commune à 12h, dans l’église de la Réconciliation, en présence des frères, de représentants des différentes communautés chrétiennes et des jeunes réunis à Taizé à cette date. Il sera accueilli par frère Alois et s’exprimera au terme de la prière commune. La prière sera ouverte à tous. Si certains veulent venir spécifiquement pour passer la journée à Taizé, prendre le déjeuner et participer à un atelier en début d’après-midi, il est préférable de s’inscrire comme visiteurs de passage via le site de Taizé. Les journalistes et photographes souhaitant recevoir une accréditation pour couvrir cette visite sont invités à écrire avant le 22 avril.

 

Jean-Claude Larchet, invité de l’émission littéraire « Entre les lignes » pour son livre « Malades des nouveaux médias »

Jean-Claude Larchet était l’invité de l’émission littéraire « Entre les lignes« , diffusée le 17 mars par la chaîne de télévision Mosaïk. Télévision sans frontières », pour son dernier livre « Malades des nouveaux médias« , paru aux éditions du Cerf.

Présentation vidéo des Mardis de l’héritage hébraïque avec le père Alexandre Winogradsky Frenkel

winogradskyOrthodoxie.com organise un cycle de conférences données par le père Alexandre Winogradsky Frenkel (Patriarcat de Jérusalem) pour aborder les liens nombreux qui existent de manière contrastée entre les liturgies de la tradition byzantine orientale, les autres traditions orientales (d’expression araméenne) et le « monde de la prière juive », enracinée dans l’humus sémitique. Quelques points de convergence (Trisagion, présence divine, Notre Père,… permettant de montrer les parallélismes ancrés dans l’histoire et qui se poursuivent à notre époque. Le premier cours le mardi 21 mars 2017 à 19h00 au 277 rue Saint-Jacques (salle Port-Royal), 75005, Paris.. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96.

Nous vous invitons à visionner la présentation des Mardis de l’héritage hébraïque :

Conférence-débat « Jeûne et Carême : quelle importance dans la société contemporaine » – jeudi 23 mars à Paris

invitationDans le cadre de la visite pastorale fraternelle qu’il effectue du 23 au 26 mars 2017 au diocèse orthodoxe antiochien de France sur invitation de le métropolite Ignace (Alhochi), évêque titulaire de l’Archevêché orthodoxe antiochien de France, d’Europe occidentale et méridionale, le métropolite Antoine (El Soury), évêque titulaire de la métropole de Zahlé, Baalbeck et dépendances du Patriarcat grec-orthodoxe d’Antioche donnera une conférence le jeudi 23 mars à 19h à la salle des fêtes de la mairie du XVIe arrondissement. La conférence, en français, qui aura pour thème « Jeûne et Carême: quelle importance dans la société contemporaine », sera suivie de questions/réponses et un débat avec la salle et puis d’une réception fraternelle. De même, Mgr Antoine, concélèbrera la divine liturgie avec Mgr Ignace, et les prêtres et diacres qui les accompagnent, le dimanche 26 mars 2017, 4ème dimanche de Carême, dimanche de commémoration de saint Jean Climaque et ce, à 9h30, office des matines qui sera suivi à 10h30 de la grande doxologie et de la divine liturgie du 4ème dimanche de Carême, dans l’église Saint Hélène des grec-orthodoxes d’Antioche, 12 avenue de la Celle Saint Cloud, 92420 Vaucresson.

Bertrand Vergely : « Isaac le Syrien » – lundi 20 mars

Bertrand Vergely nous parlera aujourd’hui de saint Isaac le Syrien dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu  à partir de 19h15 (ouverture des portes à 18h45), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Atelier littéraire avec le P. Christophe Levalois le samedi 8 avril

royaute_sacreL’atelier littéraire « Littéramorphose » recevra Christophe Levalois pour évoquer son livre La royauté et le sacré, éditions du Cerf, coll. Lexio, 2016. Quels sont les liens entre la royauté et le sacré ? Quels sont également les liens entre la vie spirituelle, la royauté et l’organisation des sociétés dans l’histoire ? En quoi la royauté est aussi l’image de l’être relié au ciel ? Quels sont ses symboles ? Dans quelle mesure cette institution est universelle ? Quelle est l’histoire de la royauté ? Des textes seront lus et des images projetées pour illustrer cette présentation. L’atelier (Facebook) aura lieu le samedi 8 avril de 16h à 18h – paroisse orthodoxe roumaine dans la crypte Saint-François de L’église Saint-Sulpice 33-35, rue Saint-Sulpice, 75006 Paris. Entrée libre.
Christophe Levalois est enseignant, prêtre orthodoxe (paroisse Saint-Séraphin de Sarov, 15e), rédacteur en chef d’Orthodoxie.com.
Ses deux ouvrages aux éditions du Cerf, Prendre soin de l’autre – Une vision chrétienne de la communication et La royauté et le sacré pourront être acquis et dédicacés.

Les journées du Monastère de la Transfiguration

Le monastère de la Transfiguration renouvelle cette année l’organisation des « Journées du Monastère« . Ces journées de conférence et de partage auront lieu le 29 et 30 avril 2017. Elles s’articuleront autour de deux conférences de père Elie :

  • Samedi 29 : Les difficultés des familles chrétiennes et comment les aborder
  • Dimanche 30 : La foi et la vie du monde

Réservation avant le 15 avril 2017. Le nombre de participants est limité !

Podcast vidéo de Bertrand Vergely : « Saint Grégoire Palamas » – lundi 6 mars

Bertrand Vergely nous a parlé le 6 mars de saint Grégoire Palamas dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

« L’homme cocréateur… mais jusqu’au où » – débat avec le diacre Dominique Beaufils

17273309_10210103145067427_778627795_oLa Fraternité des médecins orthodoxes « Saint Luc de Crimée » organise le 25 mars à partir de 16h une rencontre-débat avec le diacre Dominique Beaufils à l’église Sainte Parascève et Sainte Geneviève (crypte de l’Église St. Sulpice) (35 rue Saint-Sulpice, Paris 6e).

Les mutations en cours de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris – entretien avec Jean-François Colosimo

L’ITO a repris vie, déménage et innove… Entretien avec Jean-François Colosimo, président du conseil d’administration de l’ITO Saint-Serge

En votre qualité de président, pouvez-vous nous dire où en est l’Institut après la crise qu’il a traversée ? 

La transition a été plus aisée qu’on ne pouvait s’y attendre. Nombre d’amis de Saint-Serge, proches par l’histoire ou par l’affinité, mais aussi d’inconnus nous ont manifesté un grand  soutien. Leurs messages, venus de France, d’Europe et d’ailleurs, ont afflué, insistant sur la nécessité que l’Institut continue d’exister comme un bien commun pour les orthodoxes, pour les autres chrétiens, les croyants de fois différentes et, plus généralement, les femmes et les hommes de bonne volonté. Le Père Doyen, Nicolas Cernokrak, en a retiré qu’il nous fallait rouvrir sans tarder. Il a eu raison. Cette année 2016-2017, nous comptons 34 étudiants réguliers répartis dans les trois cycles du cursus, 76 à distance préparant un diplôme dans ce cadre et 16 auditeurs libres au programme fourni. En d’autres termes, nous n’avons pas perdu, ni en rayonnement, ni en recrutement. Mieux, nous sommes en dette par rapport aux étudiants : leur confiance est notre justification.

On reproche parfois à l’Institut une baisse de qualité dans l’enseignement…

Il est sûr que nous pouvons faire mieux, particulièrement en termes de ressources pédagogiques. Une refonte des programmes a d’ores et déjà été entreprise. Une meilleure coordination des contenus est en cours. Une procédure d’évaluation sera installée. Notre maillage avec la mise en réseaux actuelle des universités à l’échelle nationale et européenne est à parfaire. Le chantier doit être permanent, bien sûr… Je crains toutefois que, parfois, on en vienne à mythifier un prétendu âge d’or.  Aujourd’hui, sur quatorze enseignants, dont six membres du clergé, nous disposons de huit docteurs, de deux agrégés et de trois doctorants qui occupent également d’autres fonctions significatives dans des universités, des centres de recherche, des instances œcuméniques, interreligieuses ou culturelles. Pour ma part, la diversité de provenances et d’expériences, d’approches et de talents de mes collègues m’épate. Mais, oui, eux comme moi, nous devons recevoir la critique pour ce qu’elle est, non seulement comme bienvenue, mais encore comme indispensable puisque c’est la notion de service qui nous réunit.

Économiquement parlant, où en êtes-vous ?

Ah, alors là, de manière indiscutable, dans la meilleure tradition de Saint-Serge ! C’est-à-dire en dessous du seuil de pauvreté. Plus sérieusement, après l’énorme malversation dont nous avons été victimes, nous n’avons plus de réserve financière. En attendant de la reconstituer, nous vivons très chichement, d’échéance en échéance, grâce à nos fidèles donateurs, à nos faibles revenus et à de drastiques économies. Pour votre information, les personnels,  enseignant et éducatif, ont accepté de réduire de moitié leurs émoluments et le plus haut salaire atteint un demi-smic mensuel, soit 570 euros par mois. Mais, pour la plupart, ils reçoivent moins et certains travaillent pour rien. Telle est la réalité. Elle ne nous fait pas peur. Pour autant, nous devons évoluer et nous rétablir. Les membres désormais plus diversifiés du Conseil d’administration nous y aident grandement avec des compétences qui jusque-là  faisaient défaut et ils renforcent ainsi nos capacités de prévision, de contrôle et de décision. La vérité est aussi que trop longtemps nous avons beaucoup demandé et peu démontré. C’est en nous réinventant, en créant des offres nouvelles et en étant plus proches de nos soutiens que nous gagnerons en stabilité et autonomie. Encore une fois, il nous faut nous ouvrir.

Est-ce pour ces raisons que vous quittez le 93 rue de Crimée, votre berceau historique ?

Non. Vous pouvez au contraire imaginer quel poids symboliquement grave revêt une telle décision. Elle répond à une situation d’urgence qui s’impose à nous et qui n’est pas de notre choix. Pour mémoire, le site appartient à l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale et est géré par la Société immobilière Serguievski Podvorie. L’Institut et la paroisse sont locataires mais le bail leur destine la charge financière des gros travaux. Or, la  malformation géologique des sols génère désormais une situation menaçante qui entraîne la détérioration accélérée de bâtiments déjà forts vétustes, le tout provoquant des injonctions des services préfectoraux avec le risque, à terme, d’une évacuation sous contrainte. Ni conflit, ni litige, donc. Tout simplement, l’Institut ne peut faire face aux coûts de rénovation estimés qui correspondent à plusieurs années d’exercices et dont la simple inscription budgétaire devrait causer, en bonne comptabilité juridiquement fondée, une incapacité à poursuivre l’activité au cas où les instances dirigeantes ne prendraient pas les décisions idoines. De quelque manière que l’on se saisisse du problème, nous sommes forcés de déménager. C’est malheureux, mais c’est ainsi.

Pour aller où ?

Diverses pistes sont à l’étude. Dès que l’option finale sera connue, je vous promets de la réserver en exclusivité à Orthodoxie.com.

Vous n’en direz pas plus ?

À grands traits, les dispositifs universitaires à localisations diverses constituent un modèle, la question de l’internat peut être assez facilement résolue et il nous importe par-dessus tout que la vie liturgique, fondement de notre mission théologique, puisse continuer à s’épanouir.  Mais, pour l’essentiel, il serait mortifère de confondre le maintien du patrimoine matériel, les pierres, et la sauvegarde du patrimoine immatériel, l’esprit. Par ailleurs, notez qu’en toute hypothèse, et ce n’est là qu’un paradoxe apparent, le fait que nous quittions le lieu peut permettre à la Société immobilière de mieux le préserver parce que nous libérons par-là, incidemment, son pouvoir d’initiative.  Enfin, c’est bien au terme d’une séquence historique que nous arrivons, mais non pas la fin de l’histoire de Saint-Serge que nous scellons. Le défi n’est pas nouveau. Il nous éprouve depuis quelques années maintenant. Qu’il se précise dans son caractère impératif peut être l’occasion d’une revivification inattendue.

Ce déménagement signifie-t-il un changement de statut ou d’orientation ?

Absolument pas ! C’est un transport physique, en rien un transit spirituel et encore moins un transfert ecclésial. Du point de vue du droit français et européen, l’Institut est un établissement d’enseignement supérieur privé dont l’autonomie est garantie et qui est donc libre de tout assujettissement qui relèverait de surcroît  du régime distinct, spécifique et cultuel de la loi de 1905. Pour autant, l’Institut s’inscrit résolument dans la vie et la communion de l’Église. Par sa genèse, il est lié à l’Archevêché ; par sa tradition, il a Mgr Jean de Charioupolis pour chancelier ; par sa vocation, il s’honore de subsister, comme l’Archevêché et comme Mgr Jean, dans le patriarcat œcuménique, auprès de Sa Toute Sainteté Bartholomée Ier, dans la fidélité à sa personne, à sa vision et à son action.  Pour nous, rien de tout cela n’est appelé à changer, dans tous les cas pas de notre volonté. Enfin, n’oublions pas que l’Institut a toujours été au service du plérôme orthodoxe dans le monde entier, que de nombreux hiérarques comptent parmi ses anciens étudiants, ne serait-ce qu’au sein de l’Assemblée des Évêques de France, Mgr Nestor, Mgr Joseph et, en premier lieu, le Métropolite Emmanuel qui en est le président. Il serait pour le moins curieux que l’on confonde un changement d’adresse avec un changement d’identité !

L’Institut compte cependant innover ?

Oui. Tout d’abord, et sans tarder, l’Institut doit intensément contribuer à la diffusion et à la réception de l’événement décisif qu’est le Saint et Grand Concile qui s’est tenu la Pentecôte 2016 en Crète. Pour le reste, il faudrait un autre entretien afin de détailler les perspectives que nous sommes en train de débattre, jauger et vérifier, mais dont certaines seront effectives dès la rentrée 2017-2018. On peut les rassembler en quatre grandes directions : la formation continue des orthodoxes par des programmes adaptés et décentralisés, d’abord celle du clergé en liaison avec l’épiscopat pour faire face à nos réalités, à commencer par l’encouragement aux vocations, mais aussi  celle du Peuple de Dieu qui a  de vifs besoins et de vraies attentes quant à son intelligence de la foi, et sans oublier une meilleure synergie avec les milieux monastiques pris dans leur spécificité ; l’ouverture soutenue à nos sœurs et frères préchalcédoniens des Églises orientales qui sont dans la tourmente ; l’expertise sur le fait religieux et les mondes orthodoxes à destination des interlocuteurs profanes qualifiés, publics ou privés ; l’action culturelle sur des thèmes qui nous sont propres, de spiritualité ou d’actualité, ainsi que des initiations artistiques, dont le chant liturgique et l’iconographie,  destinée à des publics plus mixtes. Ce sont là des directions, non un programme arrêté ou exhaustif. La certitude est que l’école canonique de théologie, qui reste l’épine dorsale, ne peut que bénéficier d’un environnement et d’un rayonnement plus large. Il va de soi que le dialogue œcuménique, qui est vital, et les dialogues interreligieux, principalement avec le judaïsme et l’islam où nous sommes tributaires d’un certain retard, participent plus que jamais de cette ambition. Nous reparlerons de tout cela en temps donné.

Un mot pour conclure ? 

Je ne vous ai rien dit de bien édifiant. Quoique selon toute vraisemblance je n’ai pas été élu à ce poste pour prêcher, mais pour réformer. Donc, et simplement, gratitude à ceux qui nous comprennent et nous accompagnent. Et, plus largement, à tous, un carême apaisé, recueilli,  priant sur le chemin de la Résurrection.         

Bertrand Vergely : « Saint Macaire » – lundi 13 mars

Bertrand Vergely nous parlera le 13 mars de saint Macaire dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu  à partir de 19h30 (ouverture des portes à 19h00), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Les Mardis de l’héritage hébraïque avec le père Alexandre Winogradsky Frenkel (Patriarcat de Jérusalem)

winogradskyOrthodoxie.com organise un cycle de conférences données par le père Alexandre Winogradsky Frenkel (Patriarcat de Jérusalem) pour aborder les liens nombreux qui existent de manière contrastée entre les liturgies de la tradition byzantine orientale, les autres traditions orientales (d’expression araméenne) et le « monde de la prière juive », enracinée dans l’humus sémitique. Quelques points de convergence (Trishagion, Présence divine, Notre Père,… permettant de montrer les parallélismes ancrés dans l’histoire et qui se poursuivent à notre époque. La première conférence aura lieu le mardi 21 mars 2017 à 19h00 au 286 rue Saint-Jacques, 75005, Paris.

Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96.

Stage « Prière de coeur » avec le père Gérasime (skite Sainte-Foy) (1er et 2 avril)

Un stage sur la prière de cœur avec le père Gérasime est organisé du 1er au 2 avril 2017. Un engagement personnel et spirituel est souhaité pour ce stage. Le stage est entrecoupé des offices monastiques orthodoxes. Début du stage le samedi 1er avril (accueil à partir de 9h) à 10 h et la fin du stage le dimanche 2 avril vers 18h. Pour savoir plus sur le skite Sainte-Foy vous pouvez télécharger le dépliant au format PDF.
Lieu :  « Maison du Levain » dans le Gard – près d’Alès
8 rue Jules Guesde – La Levade
30110 La Grand’Combe
Tél : 04 66 45 42 93

Podcast vidéo – Bertrand Vergely : « Jean Chrysostome » – lundi 6 février

Bertrand Vergely nous a parlé le 6 février de saint Jean Chrysostome dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Célébration de la fête de saint Nicolas Planas à Sartrouville (Yvelines), le 5 mars

saint_nicholas_o_planasLa paroisse de la Présentation du Sauveur au Temple à Sartrouville, dans les Yvelines (Métropole grecque de France, Patriarcat œcuménique), qui détient des reliques de saint Nicolas Planas, célèbrera solennellement la fête de ce saint (mort en 1932, reconnu saint par le Patriarcat de Constantinople en 1992, fête fixée au calendrier liturgique le 2 mars) le dimanche 5 mars, premier dimanche du grand Carême cette année et Dimanche de l’orthodoxie.
La divine liturgie sera suivie d’une artoclasie (bénédiction des pains) et d’un office d’action de grâce auprès des reliques de saint Nicolas Planas. Un buffet sera servi aux fidèles à l’issue de l’office, dans la salle paroissiale. Matines, suivies des laudes : à 9 h 30. Divine liturgie : vers 10 h 15. Adresse : 100, avenue Maurice Berteaux – 78500 Sartrouville.

Bertrand Vergely : « Grégoire Palamas » – lundi 6 mars

Bertrand Vergely nous parlera le 6 mars de saint Grégoire Palamas dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu  à partir de 19h30 (ouverture des portes à 19h00), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Atelier d’écriture -« Les jeudis de la Méthode »

mathodes_finaleLa communication écrite est une technique, voir un art, qui comporte des exigences dont la maîtrise est exigée des étudiants ou des professionnels. Il sera décliné dans des séminaires de méthode, selon le modèle cartésien, le parangon de la pensée française.

L’écrit se conjugue selon différents modes, mais tous supposent l’aptitude à présenter les idées selon un plan qui articule les idées en partant du point de départ (la question posée), jusqu’à parvenir à une conclusion (CQFD, ce qu’il faut démontrer). Les diverses modalités de construction et de présentation d’un plan seront étudiées.
Le papier à produire comporte différents genres. Classiquement, en France, l’exercice roi était la dissertation qui consiste à répondre logiquement à un problème en se fondant sur le fonds culturel, dans le respect de règles qui seront pratiquées. D’autres modes de présentation, plus que d’élaboration des idées seront abordés, du plus bref au plus ample :

  • la note pour une autorité ayant en vue soit l’information, soit la prise de décision ;
  • la note technique, plus détaillée, assortie d’annexes ;
  • la synthèse de documents ou la note de lecture ;
  • le résumé de texte ;
  • le mémoire.

Le travail, car c’est bien de cela qu’il s’agit, supposant un engagement des participants, sera conduit en groupe. Il portera sur des sujets de société ou, s’il est souhaité, sur des thèmes de nature théologique, en relation avec la vocation du site Orthodoxie.com.
Chaque séance de deux heures portera sur un thème précis. Un participant sera invité à présenter une contribution. Ensuite le groupe sera invité à construire son propre argumentaire. Le chargé de conférence proposera enfin son propre modèle. Une correction sera effectuée en tête à tête entre ce dernier et le participant, afin que la privauté de chacun soit respectée. En début de cycle, le chargé de conférence, seul, exposera les principes de la méthode.
Les jeudis de la Méthode supposent que soient mobilisés un certain nombre de moyens. C’est pourquoi une contribution de 50 € par mois sera demandée, exclusivement réservée à Orthodoxie.com qui fournit l’infrastructure.
Cours donné par Dominique de Gramont
Diplômes de lettres, de droit et de sciences politiques ;
Ancien élève de l’Ecole nationale d’Administration :
Mastère 2 de théologie de l’Institut Saint Serge.
Administrateur civil honoraire au ministère des Finances.

Contact et informations au 06 17 86 32 96

Début des cours le jeudi 16 mars.

Présentation du cours :

Rappel à Dieu de Sophie (Sonia) Rehbinder

Sophie (Sonia) Rehbinder, née Lopoukhine, s’est endormie dans le Seigneur, entourée de ses proches, le lundi 27 février 2017, des suites d’une maladie foudroyante. Mère de 6 enfants, grand-mère de nombreux petits-enfants, elle était l’épouse du père Nicolas Rehbinder. Sonia fut un membre actif de notre Mouvement dès le début des années soixante, où elle participait régulièrement au camp d’été et aux différentes activités parisiennes. Mardi 28 février, panikhida après l’office à 19h30 à l’église des trois Saints Docteurs (5 rue Pétel, Paris XV).
Mercredi 1er mars, panikhida à 15h30 et à 20h30 à Palaiseau.
Jeudi 2 mars, transfert du corps vers 14h à l’église Saint-Serge (93 rue de Crimée, Paris XIX). Nous l’y accueillerons vers 15h30 probablement. Panikhida à Clamart vers 20h00 après l’office.
Vendredi 3 mars : Liturgie des présanctifiés à 10 heures à Saint-Serge, suivie de l’office des funérailles (vers 12h00). Puis départ pour le cimetière de Ste Geneviève-des-bois où aura lieu l’inhumation (vers 15h00).

Pout toutes les questions concernant les obsèques, vous pouvez contacter les Service orthodoxes des funérailles au +33 6 10 63 46 47.
Que sa mémoire soit éternelle !

Source

Bertrand Vergely : « Irénée de Lyon » – lundi 27 février

Bertrand Vergely nous parlera le 27 février de saint Irénée de Lyon dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu  à partir de 19h30 (ouverture des portes à 19h00), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Atelier littéraire : « Le témoignage d’un passé »

neagoe_basarab_frLe dimanche 26 février, vous êtes invités à revivre quatre siècles d’histoire roumaine. Oui, c’est possible, à côté de Laura Zavaleanu, lectrice à l’université de Sorbonne 3, qui connait très bien l’histoire des mots écrits qui ont façonnés la culture roumaine. Vous découvrirez ou redécouvrirez le rôle de la littérature religieuse dans la formation de la langue. Plus encore, Laura sera pour vous la clé de lecture d’une œuvre magistrale, écrite par un saint prince roumain, Neagoe Basarab, pour son fils Théodose.
L’atelier littéraire aura lieu dans la crypte Saint-François (église Saint-Sulpice) au 33-35, rue Saint-Sulpice 75006 Paris

Source

Table ronde : « Alimentation et jeûne dans l’Église orthodoxe » – le 4 mars à Paris à partir de 14h00

affiche_alimentationOrthodoxie.com en partenariat avec la Fraternité des médecins orthodoxes « Saint Luc de Crimée » et avec le soutien de la Mutuelle Saint-Christophe, organise le 4 mars prochain, à Paris, une table ronde : « Alimentation et jeûne dans l’Église orthodoxe ». Les quatre conférenciers donneront des éclairages historiques, pratiques mais aussi médicaux sur le carême dans la tradition orthodoxe. Mme Beatrice Caseau, professeur à l’Université Paris-Sorbonne IV nous parlera de culture alimentaire dans la tradition byzantine. Le père Gérasime, higoumène du skite orthodoxe Sainte-Foy du carême comme chemin au fil des jours. Deux médecins nous exposeront les principes d’un carême bénéfique pour la santé. Dr Claudia Tanase, anesthésiste-réanimateur sur les bénéfices et les dangers du carême pour la santé et Dr Mihaela Nica, endocrinologue-diabétologue « Les principes d’une alimentation saine durant le carême ». La paroisse orthodoxe roumaine nous accueille dans la crypte Saint-François (église Saint-Sulpice) au 33-35, rue Saint-Sulpice 75006 Paris. Libre participation aux frais. A la fin de la table ronde, vous pourrez acheter la monographie de Mme Béatrice Caseau « Nourritures terrestres, nourritures célestes »  (écouter le podcast audio de Radio France Culture). Pour télécharger l’affiche de la table ronde (format PDF), cliquez ICI !

La mission orthodoxe russe en Chine (documentaire)

L’activité pastorale de l’Eglise orthodoxe russe en Chine a débuté au XVIIe siècle avec l’arrivée à Pékin du prêtre russe Maxime Leontiev. En 1713, la première mission orthodoxe russe en Chine est établie. C’est grâce aux efforts des missionnaires russes que l’orthodoxie a pénétré en terre chinoise. Isabelle Landry-Deron, chercheur spécialisé en littérature missionnaire sur la Chine des XVIIe et XVIIIe siècles, nous dévoile une page méconnue du public francophone sur la mission orthodoxe russe en Chine.

Reportage vidéo : une nouvelle paroisse orthodoxe à Auvers-sur-Oise (Ile-de-France)

Auvers-sur-Oise, village des impressionnistes situé au cœur du Parc naturel régional du Vexin français (Val-d’Oise), abritera bientôt une paroisse orthodoxe. Le 4 janvier dernier, le doyenné orthodoxe roumain de France est devenu propriétaire de la Côte Saint-Nicolas sur laquelle est perchée la chapelle Saint-Nicolas. La chapelle, construite en 1910 tout près des vestiges de l’ancienne chapelle Saint-Nicolas-du-Valhermeil, datant elle-même du 13e siècle, fut abandonnée pendant plusieurs dizaines d’années, pour servir un moment comme librairie d’occasion religieuse. Grâce à cet achat, elle deviendra église paroissiale de la communauté orthodoxe Saint-Anthime d’Ibérie, métropolite de Valachie, qui officie actuellement dans la chapelle catholique Sainte-Thérèse de Saint-Ouen-l’Aumône. C’est le père Liliane Mantaluta, qui est à la tête de la jeune paroisse moldavo-roumaine. Pour le père Razvan Ionescou, conseiller de Monseigneur Joseph, cet achat a pu se réaliser grâce aux efforts et au sacrifice de plusieurs paroisses orthodoxes. Les travaux de restauration et d’aménagement ont déjà commencé. Si vous souhaitez soutenir financièrement la nouvelle paroisse, vous pouvez envoyer vos dons au profit de la paroisse Saint-Anthime :

Titulaire du compte:

SAINT MARTYR ANTIM IVIREANUL
19 QUAI DU POTHUIS
95300 PONTOISE

Code banque : 10278, code guichet : 06318, n°compte : 00021051401

IBAN  :  FR76 1027 8063 1800 0210 5140 139

Compte PayPal : preotlilianmantaluta@yahoo.fr

Podcast vidéo de Bertrand Vergely : « Maxime le Confesseur » – 30 janvier

Bertrand Vergely nous a parlé  le 30 janvier de saint Maxime le Confesseur dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégrlité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Des célébrations en français le samedi dans la nouvelle cathédrale orthodoxe russe à Paris

cath_orthodoxe_russe_parisA partir du 11 février, tous les samedis une liturgie en français sera célébrée à partir de 10 heures dans la nouvelle cathédrale orthodoxe russe à Paris par la communauté du Séminaire orthodoxe russe (horaires).

Source: Séminaire orthodoxe russe. Photographie: Julija Vidovic.

Podcast vidéo : Bertrand Vergely : « Grégoire de Nysse » – 23 janvier

Bertrand Vergely nous a parlé le 23 janvier de saint Grégoire de Nysse dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Une soirée consacrée à des réflexions contemporaines sur l’hésychasme à l’Institut Saint-Serge le 9 février

st-serge-logoLe jeudi 9 février, à 19h – 20h30, une soirée consacrée au thème « Réflexions contemporaines sur l’hésychasme » aura lieu à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, 93 rue de Crimée, 75019 Paris (métro : Laumière).
Le programme de cette soirée contient trois exposés sur les sujets suivants :
1- « L’hésychasme dans les œuvres du père Lev Gillet et du métropolite Kallistos (Ware) » (Ivana Noble, Charles University, Prague).
2- « Le père Alexandre Men et la tradition d’Optino » (Tim Noble, Charles University, Prague).
3- « L’interprétation de la spiritualité hésychaste chez Élisabeth Behr-Sigel » (Olga Lossky, auteur d’une biographie d’Élisabeth Behr-Sigel).

Entrée libre.

Bertrand Vergely : « Jean Chrysostome » – lundi 6 février 2017

Bertrand Vergely nous parlera le 6 février de saint Jean Chrysostome dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu  à partir de 19h15 (ouverture des portes à 18h45), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Site dédié à la musique liturgique du père Michel Fortounatto

Un site Internet Musique-orthodoxe.com dédié à la musique liturgique du père Michel Fortounatto, vient de voir le jour. Nous vous invitons à lire la présentation du site :
Ce site est conçu en tant que lieu de recherche et d’évaluation du chant traditionnel de l’Eglise russe, qui est aujourd’hui transmis aux fidèles de langues occidentales. Ensuite, ce site se veut être un laboratoire en mode bilingue (éventuellement – multilingue) de partitions, de textes annotés et de réflexions liturgiques et théologiques à partager avec les praticiens actuels du chant liturgique orthodoxe francophone de tradition russe dans nos paroisses. Ce projet se veut enfin être notre réponse particulière aux décisions prises dans le domaine du chant d’Eglise par la Commission compétente du Concile local de l’Eglise russe en 1917-18, dont le centenaire sera célébré plus tard dans l’année.

Les sources du projet, outre l’expérience directe et vécue de la prière chantée de l’Eglise (à l’église de l’Institut Saint Serge, en premier lieu), sont l’Ordo liturgique et le patrimoine musical hérité de nos pères dans la foi qui ont posé les fondations du chant voilà bientôt un siècle en Occident. Les travaux que nous ont laissé le père Alexandre Schmemann pour l’étude historique et théologique de l’Ordo, et le regretté Maxime Kovalevsky pour le traitement liturgique du chant, deux ouvriers exemplaires parmi une ‘nuée de témoins’, nous révèlent l’ampleur et la direction de la tâche qu’ils nous ont léguée à poursuivre.

Ce Site est en phase de construction. Trois domaines principaux y sont répartis : une bibliothèque de musique chorale sur portée moderne, une anthologie avec notation neumatique vocale, une collection d’articles sur divers sujets de musicologie liturgique.

La ressource des partitions musicales est agencée d’après le Calendrier liturgique :

  1. Le cycle journalier comprend les offices des Vêpres, Complies et Matines, éventuellement les petites Heures, dont les textes sont regroupés dans le Livre des Heures.
  2. Le cycle hebdomadaire comprend les jours de la semaine couronnés par dimanche, le Jour du Seigneur, et s’étale sur huit semaines qui englobent les textes des Huit tons traditionnels ; ces textes se trouvent dans le livre de l’Octoèque, souvent édité en deux volumes.
  3. Le cycle pascal est annuel, il est contenu dans les deux livres jumeaux du Pentecostaire et du Triode; les textes sont groupés également en semaines.
  4. Le cycle annuel mensuel est contenu dans les douze volumes des Ménées, plus les ajouts en mémoire des saints canonisés récemment, dont les textes se regroupent d’après l’ordre des jours dans chaque mois.
  5. La divine Liturgie n’est comprise dans aucun cycle, elle offre une image d’éternité et représente le socle des Sacrements. Elle prend également dans son sillage les offices relevant de la personne, tels que les molébènes, les panychides, les funérailles, qui ne sont pas générés par le temps.

Cette répartition sert de Table de matières.

Nous nous efforcerons tous les trois mois de publier des réflexions sur les sujets proposés dans les différentes sections du site sous forme de « billets », afin de renouveler constamment l’intérêt du lecteur et de stimuler un débat parmi les personnes intéressées.

Dans la livraison présente, dans le domaine des Partitions, consultez:

Billet N°2 Partitions, ici sont indiqués quatre types, musicalement distincts, de partitions, dont ‘l’Unisson épais’, forme homophone d’harmonisation à quatre voix des Huit tons traditionnels.
Billet N°3 les Heures, souligne l’importance du cycle journalier liturgique, sous le vocable humoristique de ‘train transporteur’.
Billet N°4 Vêpres, ‘Chant de parole’ aborde la question fondamentale de la nature «mélismatique» du chant d’Église.
Une sélection choisie de partitions dans les cinq domaines hymnographiques des Heures, de l’Octoèque (les Modèles Atextalis des Huit tons en particulier), du Pentecostaire et Triode, des Ménées, de la Divine Liturgie et des sacrements.
Dans le domaine du Solfège, voyez deux documents sur la Notation, et une mélodisation des heirmoi ton 6.

Parmi les Articles vous trouverez une introduction à la spiritualité liturgique (‘Préambule’), deux autres sur le thème du français liturgique, un sommaire des vues sur le chant liturgique du professeur Gardner, et une collection de 9 causeries sur la Liturgie orthodoxe enregistrées à l’intention des Orthodoxes du département, à la RCF (la Radio Chrétienne francophone) en 2007-8.

Prêtre Michel Fortounatto, janvier 2017

Ouverture de la cathédrale orthodoxe russe de la Sainte-Trinité à Paris

À compter du lundi 6 février, la cathédrale orthodoxe russe de la Sainte-Trinité sera ouverte aux visiteurs tous les jours. Outre les horaires d’ouverture pendant les offices, la cathédrale sera accessible tous les jours de 15h00 à 19h00. Durant cette plage horaire, un prêtre francophone sera présent pour célébrer des offices privés (Te Deum, requiem, etc…), pour confesser et pour échanger. Il est possible à toute heure d’organiser des visites groupées ou individuelles en réservant par email.

Podcast vidéo : Bertrand Vergely : « Grégoire de Naziance » – lundi 16 janvier 2017

Bertrand Vergely nous a parlé le 16 janvier de saint Grégoire de Naziance dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

 

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski