27/07/2017
Actualités
Page d'accueil > Agenda > Circoncision de notre Seigneur Jésus Christ et mémoire de saint Basile le Grand

Circoncision de notre Seigneur Jésus Christ et mémoire de saint Basile le Grand

Antienne 1, en ton 3 : Acclamez Dieu, tous les habitants de la terre ! Chantez à la gloire de son Nom ! Rendez-lui honneur et louange ! Refrain : Par les prières de la Mère de Dieu, sauve-nous, Dieu sauveur ! Chantez-lui des psaumes et des cantiques ; racontez toutes ses merveilles ! R. Dites à Dieu : Que tes œuvres sont admirables ! Si grande est ta puissance que tes ennemis te glorifient. R. Gloire… et maintenant… R

Antienne 2, en ton 3 : Que les cieux se réjouissent ! Que la terre tressaille de joie ! Refrain : Sauve-nous, ô Fils de Dieu, circoncis en ta chair. Nous te chantons : Alléluia ! Chantez à notre Dieu, psalmodiez pour son Nom, frayez un chemin à celui qui monte au-dessus du couchant. R. De Sion resplendit l’éclat de sa beauté : Dieu viendra se manifester ; notre Dieu ne va pas garder le silence. R. Notre Dieu est au ciel et sur la terre ; tout ce qui lui plaît, Il l’accomplit. R. Gloire… et maintenant… Fils unique et Verbe de Dieu, Toi qui es immortel…

Antienne 3, en ton 1 : Ta miséricorde, Seigneur, à jamais je la chante ! Refrain : Sans changement, Tu assumas l’humaine condition, étant Dieu pas nature, Seigneur compatissant ! Pour accomplir le précepte de la Loi, Tu as voulu subir la circoncision de la chair, afin de dissiper les ténèbres et d’arracher le voile où s’enveloppent nos passions. Gloire à ton immense bonté ! Gloire à ta miséricorde, ô Verbe de Dieu ! Gloire à l’ineffable tendresse qui t’a fait descendre jusqu’à nous !D’âge en âge ma bouche annonce ta fidélité. R. Tu aimes la justice ; Tu détestes l’iniquité. R. Gloire… et maintenant… R.

Tropaire de la Résurrection en ton 3 : Que les Célestes soient en liesse !+ Que les terrestres se réjouissent !+ Car le Seigneur a établi son Règne par son Bras,/ terrassant la mort par la mort, Lui le Premier-Né d’entre les morts.// Il nous libère du ventre de l’enfer,/ et offre au monde la grande miséricorde.//

Tropaire de la Circoncision : Sans changement, Tu assumas l’humaine condition…

Tropaire de saint Basile en ton 1 : Par toute la terre ton message s’est répandu et ta parole fut reçue dans tout l’univers. Par elle tu as enseigné les divines vérités, expliqué la nature des êtres et redressé la conduite des humains. Père saint, pontife au nom royal, prie le Christ notre Dieu pour le salut de nos âmes ! Gloire au Père…

Kondakion de saint Basile en ton 4 : Pour l’Eglise tu t’es montré comme inébranlable fondement, faisant part à tout mortel de l’insondable Seigneurie, et la marquant du sceau de tes enseignements, vénérable Basile, révélateur du ciel !  Et maintenant…

Kondakion de la Circoncision en ton 3 : Le Seigneur de l’univers daigne subir la circoncision, et retranche, dans sa bonté, les fautes qui couvraient l’humanité : en ce jour Il donne au monde le salut. Au plus haut des cieux se réjouit le pontife du Créateur, l’Initiateur des divins mystères, saint Basile le Grand, qui porte la lumière du Christ notre Dieu.

Prokimenon du dimanche avant l’Epiphanie, en ton 6 : Seigneur, sauve ton peuple, et bénis ton héritage ! V : Vers toi, Seigneur, je crie ! Mon Dieu, ne garde pas le silence envers moi ! et de saint Basile en ton 1 : Ma bouche va faire entendre la sagesse, et mon cœur médite de prudents avis. V : Ecoutez ceci, toutes les nations : prêtez l’oreille, tous les habitants de l’univers !

Epître : Colossiens 2, 8-12 et Hébreux 13, 17-21

Frères, prenez garde que personne ne vous séduise par les vains arguments d’une philosophie qui suit la tradition des humains, selon les principes de ce monde, et non selon le Christ. Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité, et en lui vous avez part à cette plénitude, puisqu’ étant la tête Il est au-dessus de toute puissance et de toute principauté. En lui, vous avez été circoncis, non d’une circoncision humaine, mais de la circoncision du Christ, dépouillement de notre être charnel et soumis au péché. Ensevelis avec lui par le baptême, vous en êtes sortis ressuscités avec lui, parce que vous avez cru en la puissance de Dieu qui l’a fait surgir d’entre les morts. Frères, obéissez à vos chefs spirituels et soyez-leur soumis. En effet, ils veillent constamment sur vos âmes, puisqu’ils devront en rendre compte à Dieu. Si vous leur obéissez, ils accompliront leur tâche avec joie ; sinon, ils l’accompliront avec tristesse, ce qui ne vous serait d’aucun profit. Continuez à prier pour nous. Nous sommes certains que nous avons une bonne conscience, car nous désirons bien nous conduire en toute occasion. Je vous demande très particulièrement de prier pour que Dieu me permette de retourner plus vite auprès de vous. Le Dieu de paix a ramené d’entre les morts notre Seigneur Jésus Christ, le grand pasteur des brebis, dont le sacrifice sanglant garantit l’alliance éternelle. Qu’Il vous rende capables de pratiquer tout ce qui est bien pour accomplir sa volonté ; qu’Il réalise en nous ce qui lui est agréable, par Jésus Christ, à qui soit la gloire dans les siècles des siècles : Amen !

Alléluia en ton 8 : Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse ! Qu’Il fasse luire sur nous sa face, et qu’Il ait pitié de nous !  – Pasteur d’Israël, sois attentif, toi qui mènes Joseph comme une brebis !

Evangile : Luc 2, 20-21 et 40-52 (notre traduction)

En ce temps-là, les bergers s’en retournèrent, glorifiant et célébrant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, en accord avec ce qui leur avait été annoncé. Quand arriva le huitième jour, celui de le circoncire, Il fut appelé de son Nom : Jésus, dont l’ange l’avait appelé avant sa conception. L’enfant grandissait et se fortifiait, tout rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. Ses parents allaient chaque année à Jérusalem pour la fête de Pâques. Quand Il eut douze ans, comme ils y étaient montés suivant la coutume de la fête, et qu’à la fin du séjour ils s’en retournaient, Jésus enfant resta à Jérusalem, et ses parents ne le surent pas. Pensant qu’Il était dans le groupe de voyageurs, ils firent une journée de route, puis le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances. Ils ne le trouvèrent pas et retournèrent à Jérusalem en le cherchant. Voilà qu’au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des maîtres, à les écouter et les interroger. Tous ceux qui l’écoutaient s’extasiaient de son intelligence et de ses réponses. En le voyant, ses parents furent stupéfaits et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi as-Tu agi ainsi avec nous ? Vois, ton père et moi, nous te cherchons avec angoisse. » Il leur dit : « Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que J’ai à être chez mon Père ? » Mais eux ne comprirent pas la parole qu’Il leur disait. Puis Il descendit avec eux pour aller à Nazareth ; Il leur était soumis ; et sa mère conservait toutes les paroles dans son cœur. Et Jésus progressait en sagesse et en âge, agréable à Dieu et aux humains.

Mégalynaire : En toi se réjouit toute la créature, ô Pleine de grâce, l’assemblée angélique et la race humaine. Temple sanctifié, Paradis raisonnable, Louange virginale ! De toi Dieu s’est incarné et devint enfant, Lui, notre Dieu avant les siècles ! Il fit de tes entrailles son trône et rendit ton sein plus vaste que les cieux. En toi se réjouit toute la créature : gloire à toi !

Koinonikon du dimanche : Louez le Seigneur… et du saint en ton 3 : En mémoire éternelle sera le juste ; il ne craindra pas l’annonce du malheur : Alléluia !

Au lieu de « nous avons vu la vraie lumière », le tropaire de la Circoncision.

Catéchèse : divinité (sagesse divine de celui qui se réclame du Père céleste) et humanité (circoncision, enfance, croissance, soumission aux parents) véritables de Jésus, personne (hypostase) divine du Verbe. Expliquer l’avertissement de saint Paul : suivre (nos « chefs spirituels ») la tradition de Jésus Christ, non la sagesse du monde. Se dépouiller des pensées inutiles pour accéder à cette connaissance (cf. la théologie des saints Pères).

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski