26/06/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Compte-rendu du Festival de la jeunesse orthodoxe (FJO), édition 2013

Compte-rendu du Festival de la jeunesse orthodoxe (FJO), édition 2013

DSC9340_2Depuis 2003, tous les ans et généralement à la fin du mois de septembre, a lieu un temps fort pour les jeunes orthodoxes de France et parfois d'ailleurs. Le Festival de la jeunesse orthodoxe rassemble, le temps d'un week-end, des jeunes de toutes origines et juridictions, réunis par l'envie de se rencontrer, de prier, de débattre, de faire la fête ensemble. Organisé avec la bénédiction de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, et avec la participation de membres du clergé de différentes juridictions, ce Festival est avant tout une initiative des jeunes eux-mêmes, et constitue un beau symbole d'ouverture et d'union autour de notre foi.
Cette année, le Festival a eu lieu du 27 au 29 septembre, sur le double thème "Témoins hier, témoins aujourd'hui" et "Les 10 ans, c'est maintenant", et a réuni plus de 140 jeunes orthodoxes.
Le vendredi soir a marqué, comme les années précédentes, l'ouverture du Festival avec des vêpres à la cathédrale grecque (rue Georges Bizet), suivies d'une intervention du père Nicolas Nikichine sur les saints des premiers siècles en France et sur les pèlerinages organisés pour vénérer leurs reliques.
Le samedi, après un lever aux aurores et une courte heure de train pour finir sa nuit, le groupe s'est arrêté dans une petite gare au coeur du Vexin, puis, selon une tradition bien établie, a commencé par une marche. D'abord parce que le peuple chrétien est un peuple en marche, et que le Christ dit de lui-même qu'Il est le chemin, et aussi parce que c'est un moment propice aux rencontres, au dialogue. Un office de matines célébré dans les champs – et arrosé de quelques gouttelettes (malgré une chorale irréprochable!) – a ponctué cette promenade, et offert aux festivaliers un premier temps de prière.
Puis les participants sont arrivés au château de Jambville, belle bâtisse entourée d'un parc immense et dont les scouts de France sont les heureux propriétaires, où le Festival s'est tenu plusieurs fois depuis sa création. Après un pique-nique convivial l'après-midi a été dédié à la réflexion et aux débats.
Pour commencer, Alexandre Lacaille nous a raconté avec beaucoup d'enthousiasme les débuts du Festival que lui et sa "bande de potes orthodoxes" avaient lancé il y a 10 ans. L'ambition n'était pas de durer si longtemps, mais bien de faire se rencontrer les jeunes orthodoxes en France, si nombreux et pourtant parfois si isolés. Et voilà que 10 ans plus tard la formule fonctionne encore, et le Festival rassemble toujours plus de monde !
Puis, en lien avec le thème choisi pour cette année, Julia Vidovic (doctorante en théologie à l'Institut catholique de Paris et à l'Institut orthodoxe Saint-Serge) a présenté l'histoire des chrétiens des premiers siècles, en s'appuyant sur de nombreux textes anciens, chrétiens ou non, et en présentant les différents contextes historiques qui ont contribué à la construction de l'Eglise étant sauvés et récapitulés en elle en tant qu'organisme vivant du Christ sauveur.
Ensuite, les participants se sont répartis en groupes pour participer à un des quatre ateliers proposés : l'un sur l'icône (avec Alexis Arkhipoff et Hélène Bléré), un autre sur le chant liturgique (avec Stéphane Sollogoub, Habib Ibrahim et Maciej Leszczynski), un autre encore sur le christianisme et l'islam aujourd'hui (avec le Dr Assaad Kattan, professeur de théologie orthodoxe à l'université de Münster, et Abdulhamid Al Nassaj, politologue syrien de l'Université catholique de Louvain), et le dernier sur Orthodoxie et économie (avec le père Alexis Struve).

Les festivaliers se sont ensuite réunis dans la chapelle du château pour des vêpres accompagnées par des choeurs de tradition russe et byzantine. Puis, après le dîner, ils se sont retrouvés pour une soirée festive, lors de laquelle chacun a apporté ses talents – et il y en a beaucoup! – pour un résultat très enthousiasmant, entre projections de photographies des précédents festivals, jeux de culture générale, danses libanaises, grecques, chants lyriques et folkloriques…Un grand moment de joie et de partage!
Le dimanche matin, la divine liturgie a été célébrée par père Alexis Struve, père Christophe Levalois et père Nicolas Tikhonchuk. Ce fut un très belle liturgie dans la chapelle du village, lors de laquelle nous avons particulièrement commémoré le père Nicolas Lacaille, qui fut un soutien du Festival dès ses débuts, et était encore présent l'année dernière à nos côtés. Une nouvelle fois les choeurs ont fait résonner avec puissances leurs chants; l'écho des chants byzantins doit encore s'y faire entendre… Puis, après deux nouvelles séries d'ateliers, le Festival s'est achevé sur une note sportive avec l'incontournable match de football. Le week-end de rencontre s'est terminé, mais le Festival se prolonge tout au long de l'année, avec des vêpres tous les premiers mercredis du mois, à 19h30, suivies d'agapes festives, dans différentes paroisses de Paris.
Pour tout renseignement, consultez le site du Festival, la page Facebook "Festival de la jeunesse orthodoxe", ou écrivez à jeunesseorthodoxe(at)gmail.com.

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski