27/03/2017
Actualités
Page d'accueil > Annonces > Conférences > Conférence de Jean-Claude Larchet : ” Le Starets Serge (Chévitch) et la vie spirituelle dans le monde”

Conférence de Jean-Claude Larchet : ” Le Starets Serge (Chévitch) et la vie spirituelle dans le monde”

SergechevitchÀ l’invitation de la paroisse des Trois saints hiérarques (Paris, rue Pétel), de la paroisse Notre Dame joie des affligés et sainte Geneviève (Paris, rue Saint Victor) et de la paroisse de la Sainte Trinité et des saints nouveaux martyrs de la terre de Russie (Vanves, rue Michel Ange) et sous la présidence de Mgr Innocent, archevêque de Chersonèse (patriarcat de Moscou), Jean-Claude Larchet donnera une conférence sur le thème : « Le Starets Serge (Chévitch) et la vie spirituelle dans le monde », le dimanche 24 avril 2005 à 15 heures à Vanves, salle municipale Orillard (à côté de l’église orthodoxe), rue Michel Ange. Accès : Porte de la Plaine, près de l’hôtel Mercure. Métro : Malakoff-Plateau de Vanves (ligne 13) ou Porte de Versailles (ligne 12).

Correspondant de saint Silouane et du célèbre higoumène Chariton de Valaam, ami de Jacques Maritain, Louis Massignon, Olivier Lacombe, Charles du Bos, Emmanuel Mounier et Gabriel Marcel, père spirituel de Nicolas Berdiaev, de Vladimir Lossky et du grand iconographe Grégoire Kroug, l’archimandrite Serge Chévitch (1903-1987) — auquel Jean-Claude Larchet vient de consacrer un ouvrage récemment paru aux éditions du Cerf (Le Starets Serge, collection "Épiphanie – Tradition orthodoxe – Grands spirituels orthodoxes du xxe siècle") — fut l’une des figures les plus charismatiques et les plus lumineuses de l’émigration russe et de l’Église orthodoxe en Occident.
Né à La Haye (Pays-Bas) où son grand-père maternel était ambassadeur de Russie, il passa son enfance en Finlande puis près de Saint-Pétersbourg, où son père était général des hussards de la garde de l’empereur Nicolas II. Quelques années après la révolution de 1917, il dut, avec sa famille, prendre le chemin de l’exil et vint s’installer définitivement en France en 1923. De plus en plus en plus engagé dans la vie spirituelle, c’est avec la bénédiction du célèbre starets Silouane qu’il devint, en 1941, à la fois moine et prêtre. Menant une vie de renoncement et de pauvreté tout entière vouée à la célébration de Dieu et à l’amour du prochain, son activité se partagea désormais entre la modeste église orthodoxe de Vanves (Hauts-de-Seine) et le petit ermitage du Saint-Esprit à Le Mesnil-saint-Denis (Yvelines). Possédant au plus haut degré les vertus de pénitence, d’humilité, de simplicité et de charité, doué des charismes de la prière ininterrompue, de cardiognosie (lecture dans les cœurs) et de discernement, il aida, par son intercession et ses conseils empreints de simplicité et de sagesse, de nombreux hommes de toutes conditions venus de toute l’Europe chercher auprès de lui lumière et consolation.Pour acheter en ligne le livre cliquez ICI.

Print Friendly
Scroll To Top
Jovan Nikoloski