29/04/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Europe > Déclarations de Mgr Cyrille de Smolensk sur l’Eglise locale en Europe occidentale

Déclarations de Mgr Cyrille de Smolensk sur l’Eglise locale en Europe occidentale

Sur le forum
de l’Acer-mjo
, Daniel Struve propose un complément des récentes
déclarations
du métropolite
Cyrille
de Smolensk, lors du colloque tenu à Moscou il y a peu, sur l’Eglise locale
et le territoire canonique
par la traduction d’un article de Blagovest-info.

Extraits :
« Il a aussi rappelé que la hiérarchie de l’Eglise orthodoxe de Russie
subit des « critiques sévères » de la part de certains groupes ecclésiaux qui
lui reprochent « de ne pas avoir créé, en réponse à la création de diocèses
catholiques en Russie, un diocèse orthodoxe en Italie en nommant un évêque de
Rome ». Mgr Cyrille a aussi affirmé que cette idée était activement développée
également en Europe occidentale même et en particulier en France, dans les milieux
« de gauche extrême » par des « théologiens libéraux », qui, de leur côté, «
critiquent eux aussi le Patriarcat de Moscou, en lui reprochant de ne pas
s’engager d’une manière suffisamment active derrière l’idée d’une église
orthodoxe locale en Occident ».
Cependant l’Eglise orthodoxe de Russie insiste sur le caractère inviolable du
principe territorial de la juridiction épiscopale, ce qui permet au président du
DREE de formuler le vœu que «mettant en œuvre ce principe, nous saurons établir
d’abord des relations de partenariat et de plus grande confiance, puis de
collaboration, et, nous l’espérons, de communion fraternelle dans
l’eucharistie.»

Répondant à la question de Blagovest-info concernant sa position au sujet de la
fameuse lettre du patriarche Alexis sur la possibilité de créer une Eglise orthodoxe en Europe, le métropolite Cyrille a déclaré ce qui suit : « Cette
idée a été formulée à un moment où le conflit avec Rome était à son apogée,
notamment en liaison avec la création de diocèses en Russie. Il ne convient en
aucun cas de réexaminer la lettre du patriarche, mais il faut réfléchir très
sérieusement à l’avenir de l’orthodoxie en Europe occidentale en prenant en
compte nos relations avec l’église catholique. En m’exprimant ainsi j’insiste
sur la nécessité de liquider les diocèses catholiques en Russie. Si des pas
dans la bonne direction sont accomplis par l’Eglise catholique et que ces
structures soient liquidées ou réformées en administratures apostoliques, alors
sera créé un préalable favorable pour que nous puissions aussi réfléchir
conjointement avec les catholiques au sujet de l’avenir de l’orthodoxie en
Europe occidentale. »
Enfin, est aussi traduit un
commentaire, à la même agence, du père Vsevolod Tchaplin, vice-président du
Département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, sur ces
déclarations : «La création d’une église locale dans les pays d’Europe où
l’église traditionnelle est l’église catholique, s’éloigne radicalement de la
perspective que peut créer un plus grand respect mutuel des églises catholique
et orthodoxe pour le territoire canonique de l’une et de l’autre.»

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski