22/09/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Des milliers de fidèles se sont rendus le 12 juillet sur la tombe de saint Païssios à Souroti, près de Thessalonique, à l’occasion de la commémoration de son trépas
Des milliers de fidèles se sont rendus le 12 juillet sur la tombe de saint Païssios à Souroti, près de Thessalonique, à l’occasion de la commémoration de son trépas

Des milliers de fidèles se sont rendus le 12 juillet sur la tombe de saint Païssios à Souroti, près de Thessalonique, à l’occasion de la commémoration de son trépas

Des milliers de fidèles se sont rendus sur la tombe de saint Païssios du Mont Athos le 12 juillet, jour de son trépas et de sa commémoration. Le saint est inhumé au couvent Saint-Jean-le-Théologien, près de Thessalonique. Il a été canonisé le 13 janvier 2015 par le Saint-Synode du Patriarcat œcuménique. Né en juillet 1924 à Pharassa, en Cappadoce, il partit la même année avec ses parents en Grèce, lors de l’échange des populations. En 1953, il s’installa sur la Sainte-Montagne de l’Athos, où il passa la quasi-totalité de sa vie monastique, avec une interruption de quelques années, d’abord à Stomion, près de Konitsa, puis au monastère de sainte Catherine sur le Mont Sinaï. De retour sur la Sainte-Montagne, il fut à l’origine du rétablissement de la vie cénobitique au monastère de Stavronikita, puis de la fondation du couvent Saint-Jean-le-Théologien à Souroti, près de Thessalonique, où reposent aujourd’hui ses saintes reliques. Les exploits dans le jeûne et la prière du père Païssios sont sans aucun doute considérables, mais connus de Dieu seul. Comme tous les saints, il les dissimulait au regard des hommes. Innombrables sont les miracles accomplis par ses prières, tant de son vivant qu’après son trépas. Après une grave maladie, il décéda en 1994. En langue française, on peut trouver sa biographie, ainsi qu’un certain nombre de ses œuvres et de ses enseignements spirituels. Le dernier ouvrage paru est « Le combat spirituel », aux éditions du monastère Saint-Jean-le-Théologien, Souroti de Thessalonique. On peut visionner une vidéo filmée devant la tombe du saint le 12 juillet dernier.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski