28/03/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > En librairie : “Ma vie dans l’orthodoxie” par le père Serge Boulgakov (éditions des Syrtes)
En librairie : “Ma vie dans l’orthodoxie” par le père Serge Boulgakov (éditions des Syrtes)

En librairie : “Ma vie dans l’orthodoxie” par le père Serge Boulgakov (éditions des Syrtes)

1429535868_couv_Boulgakov_zoomEn librairie à partir d’aujourd’hui: Ma vie dans l’orthodoxie, par le père Serge Boulgakov, traduit du russe, aux éditions des Syrtes. Présentation de l’éditeur: ” « Ma terre natale, qui porte le nom, sacré pour moi, de Livny, est une petite ville de la province d’Orel, située sur le plateau qui borde la rivière Sosna. Il me semble que si je pouvais la voir maintenant, j’en mourrais, accablé de bonheur. Elle ne se pare d’aucune beauté ; bien plus, elle est enclose dans un environnement fait de laideur et de grisaille ; plus que modestement vêtue, elle est pauvre et même assez sale. Et pourtant, elle possède ce dont n’est dépourvue presque aucune terre de notre Russie centrale: la beauté de l’été et de l’hiver, du printemps et de l’automne, des couchers et des levers de soleil, de la rivière et des arbres. Mais tout cela est si paisible, si simple, si modeste – on le remarque à peine –, si beau dans son immobilité ! Ce que j’ai le plus aimé et honoré dans ma vie, la vérité et la modestie empreintes de grandeur et de discrétion, l’éminente beauté et la noblesse de l’intégrité, tout cela m’a été donné à travers la perception de ma terre natale pleine de douceur et de tendresse, comme l’est une mère. » Traçant d’une plume mélancolique les grands moments de sa vie, le père Boulgakov livre un témoignage unique sur ce que fut la grande catastrophe communiste pour de nombreux intellectuels expulsés de Russie. Les textes autobiographiques sont ici complétés par un extrait de la correspondance du père Serge révélant un homme accablé par son destin personnel ainsi que par celui de sa terre natale, mais aussi rempli de foi en la Sophia, la Sagesse de Dieu.
Biographie
Fils de prêtre orthodoxe, le père Serge Boulgakov (1871-1944) a d’abord été attiré par le marxisme, avant de s’en détourner pour être ordonné prêtre en 1918. Expulsé de Russie quatre ans plus tard, il s’installe d’abord à Prague, puis participe à la fondation de l’Institut orthodoxe de théologie Saint-Serge à Paris dont il prend un temps la direction et où il enseigne la théologie dogmatique jusqu’à sa mort. La plupart de ses œuvres ont été traduites en français par Constantin Andronikof et publiées dans la collection “Sophia” aux éditions L’Âge d’Homme. Elles sont pour la plupart marquées par la théorie de la Sophia (sophiologie ou sophianisme), qui a suscitée les vives critiques du père Georges Florovsky et de Vladimir Lossky, et a été condamnée comme hérésie en 1935 par le patriarcat de Moscou et l’Église Russe Hors Frontières. Son livre “L’orthodoxie”, publié sous forme abrégée par les éditions Alcan et 1932 et en intégralité par les éditions L’Âge d’Homme en 1980, est cependant aujourd’hui encore considéré comme l’une des meilleures présentations de l’orthodoxie et a contribué à conduire beaucoup de personnes dans l’Église orthodoxe.

Print Friendly
Scroll To Top
Jovan Nikoloski