26/03/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Le patriarche Élie II demande à l’Europe de ne pas implanter en Géorgie des idées étrangères à son peuple

Le patriarche Élie II demande à l’Europe de ne pas implanter en Géorgie des idées étrangères à son peuple

Le patriarche de Géorgie Élie II a appelé l’Union européenne à prendre en considération l’aspiration de son pays à préserver les valeurs traditionnelles. « L’Union européenne doit prendre en considération nos points de vue traditionnels et ne pas tenter d’implanter ici des idéaux qui nous sont étrangers tels que les « mariages » et les « familles » de même sexe, est-il dit dans le message de Noël du patriarche Élie II, publié la nuit de la Nativité en la cathédrale de la Sainte-Trinité à Tbilissi. À l’occasion de la fête étaient rassemblés en la cathédrale quelques milliers de fidèles orthodoxes et la quasi-totalité des membres du gouvernement géorgien, avec à leur tête le Premier ministre Irakli Garibashvili.

Le patriarche a salué la déclaration de l’ambassadeur de l’Union européenne en Géorgie, Philippe Dmitrov, selon laquelle l’U.E. ne pose pas comme condition préalable à l’intégration européenne de la Géorgie la reconnaissance des « mariages » de même sexe. « C’est une bonne déclaration, car en préservant les vues traditionnelles sur le mariage des habitants de la Géorgie, l’aspiration de notre pays envers l’Europe en sera d’autant plus profonde » a mentionné le patriarche.

Le primat de l’Église orthodoxe de Géorgie a exprimé son mécontentement au sujet du fait que les actes et les opinions des minorités sexuelles sont déclarées « aspiration démocratique », tandis que la position de l’Église est exposée à une critique acerbe, et que l’on déverse sur elle « un flot d’immondices ». Le patriarche géorgien s’est également prononcé pour l’interdiction des avortements et de la maternité « de substitution ».

Source: Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Print Friendly

Le patriarche Élie II demande à l’Europe de ne pas implanter en Géorgie des idées étrangères à son peuple

Le patriarche de Géorgie Élie II a appelé l’Union européenne à prendre en considération l’aspiration de son pays à préserver les valeurs traditionnelles. « L’Union européenne doit prendre en considération nos points de vue traditionnels et ne pas tenter d’implanter ici des idéaux qui nous sont étrangers tels que les « mariages » et les « familles » de même sexe, est-il dit dans le message de Noël du patriarche Élie II, publié la nuit de la Nativité en la cathédrale de la Sainte-Trinité à Tbilissi. À l’occasion de la fête étaient rassemblés en la cathédrale quelques milliers de fidèles orthodoxes et la quasi-totalité des membres du gouvernement géorgien, avec à leur tête le Premier ministre Irakli Garibashvili.

Le patriarche a salué la déclaration de l’ambassadeur de l’Union européenne en Géorgie, Philippe Dmitrov, selon laquelle l’U.E. ne pose pas comme condition préalable à l’intégration européenne de la Géorgie la reconnaissance des « mariages » de même sexe. « C’est une bonne déclaration, car en préservant les vues traditionnelles sur le mariage des habitants de la Géorgie, l’aspiration de notre pays envers l’Europe en sera d’autant plus profonde » a mentionné le patriarche.

Le primat de l’Église orthodoxe de Géorgie a exprimé son mécontentement au sujet du fait que les actes et les opinions des minorités sexuelles sont déclarées « aspiration démocratique », tandis que la position de l’Église est exposée à une critique acerbe, et que l’on déverse sur elle « un flot d’immondices ». Le patriarche géorgien s’est également prononcé pour l’interdiction des avortements et de la maternité « de substitution ».

Source: Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Print Friendly

Le patriarche Élie II demande à l’Europe de ne pas implanter en Géorgie des idées étrangères à son peuple

Le patriarche de Géorgie Élie II a appelé l’Union européenne à prendre en considération l’aspiration de son pays à préserver les valeurs traditionnelles. « L’Union européenne doit prendre en considération nos points de vue traditionnels et ne pas tenter d’implanter ici des idéaux qui nous sont étrangers tels que les « mariages » et les « familles » de même sexe, est-il dit dans le message de Noël du patriarche Élie II, publié la nuit de la Nativité en la cathédrale de la Sainte-Trinité à Tbilissi. À l’occasion de la fête étaient rassemblés en la cathédrale quelques milliers de fidèles orthodoxes et la quasi-totalité des membres du gouvernement géorgien, avec à leur tête le Premier ministre Irakli Garibashvili.

Le patriarche a salué la déclaration de l’ambassadeur de l’Union européenne en Géorgie, Philippe Dmitrov, selon laquelle l’U.E. ne pose pas comme condition préalable à l’intégration européenne de la Géorgie la reconnaissance des « mariages » de même sexe. « C’est une bonne déclaration, car en préservant les vues traditionnelles sur le mariage des habitants de la Géorgie, l’aspiration de notre pays envers l’Europe en sera d’autant plus profonde » a mentionné le patriarche.

Le primat de l’Église orthodoxe de Géorgie a exprimé son mécontentement au sujet du fait que les actes et les opinions des minorités sexuelles sont déclarées « aspiration démocratique », tandis que la position de l’Église est exposée à une critique acerbe, et que l’on déverse sur elle « un flot d’immondices ». Le patriarche géorgien s’est également prononcé pour l’interdiction des avortements et de la maternité « de substitution ».

Source: Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Print Friendly
Scroll To Top
Jovan Nikoloski