20/10/2014
Actualités
You are here: Home > Actualités > L’Eglise de Grèce face à la crise économique

L’Eglise de Grèce face à la crise économique

L’agence Reuters consacre un article bien documenté aux difficultés de l’Église de Grèce, face à la crise économique. L’État hellénique rémunère actuellement plus de 10.000 prêtres, qui sont à la charge du budget de l’État, ce qui représente un montant de 190 millions d’euros.  Il y a soixante ans,  un accord entre l’État et l’Église avait été signé, aux termes duquel le gouvernement acceptait de rémunérer le clergé en échange d’un grand nombre de propriétés cédées par l’Église. Conformément au plan de sauvetage international, le gouvernement réduit les salaires du clergé. Dans le cadre des mesures d’austérité, Athènes ne rémunérera qu’un nouveau prêtre pour dix qui prendront leur retraite ou décèderont. Cette mesure causera des manques de prêtres, surtout dans les paroisses de petits villages. Contrairement à ce que l’on prétend souvent, 96% des propriétés de l’Église ont été transférées à l’État durant les dernières décennies. L’Église a payé également des impôts s’élevant à 12,6 millions d’euros en 2011, bénéficiant du même traitement fiscal que toutes les associations à but non lucratif. L’an passé, l’Église a dépensé 96 millions d’euros pour ses œuvres caritatives. Les travaux de construction ou de restauration des églises, de fresques et icônes anciennes, sont souvent à l’arrêt.  En outre, de nombreux édifices ne sont pas correctement chauffés pendant le rude hiver grec afin de réduire les dépenses en carburant. Selon les sondages, 80% des Grecs se déclarent croyants, ce qui fait des Grecs les chrétiens les plus convaincus en Europe (avec les Roumains, ndlr) même si nombre d’entre eux fréquentent rarement les offices.

Source: Reuters

Print Friendly
Scroll To Top
Jovan Nikoloski