20/09/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > L’Église orthodoxe russe a qualifié « d’illettrisme juridique » la menace de geler ses avoirs en Belgique
L’Église orthodoxe russe a qualifié « d’illettrisme juridique » la menace de geler ses avoirs en Belgique

L’Église orthodoxe russe a qualifié « d’illettrisme juridique » la menace de geler ses avoirs en Belgique

L’Église orthodoxe russe a réagi avec étonnement à la décision éventuelle de geler ses avoirs en Belgique [dans le cadre de l’affaire Ioucos, ndt] et à la présence du nom de l’archevêque de Bruxelles et de Belgique du Patriarcat de Moscou sur la liste remise aux huissiers de justice. « J’ai reçu une telle nouvelle avec étonnement, car chaque personne raisonnable comprend que l’Église en Russie est séparée de l’État, cela est fixé dans la loi fondamentale de notre pays. N’importe quel juriste comprend que ce sont des entités différentes, et l’État n’est aucunement lié juridiquement à l’Église orthodoxe russe. Ce qui a été dit est soit de l’illettrisme juridique, soit de l’arbitraire juridique », a déclaré vendredi l’archevêque de Yegorevsk Marc, le chef de l’administration du Patriarcat de Moscou pour les institutions à l’étranger, au correspondant de l’agence Interfax-Religia. Selon l’archevêque, « certains souhaitent salir tout ce qui est lié avec la Russie et porte le nom russe, c’est pourquoi l’Église orthodoxe russe figure sur la liste, alors qu’elle constitue une personne juridique séparée, non liée à l’État. « Le Patriarcat de Moscou, dans différents pays, unit des gens absolument différents. Si l’on parle de la Belgique elle-même, l’Église orthodoxe russe y est fréquentée non seulement par des Russes, mais aussi des Ukrainiens, des Biélorusses, des Moldaves, des Belges, qui sont ses membres » a souligné l’interlocuteur de l’agence. Aussi, il considère que « toutes mesures destinées à léser les droits de l’Église orthodoxe russe, se tournent non pas seulement contre les Russes, mais aussi contre les citoyens de leur pays, contre la Belgique ». « Si l’on veut parler d’avoirs, notre bien le plus précieux, notre trésor, ce sont les hommes, les fidèles orthodoxes. Nous n’avons aucun avoir particulier » a ajouté l’archevêque. Le seul bien de l’Église orthodoxe en Belgique, a-t-il précisé, ce sont quelques petites églises. « Nous n’avons aucun bien immobilier qui puisse être utilisé à des fins commerciales. Je pense que ce sont là des discours vides qui ne font qu’alimenter les tensions, rien de plus », a conclu le représentant de l’Église russe.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski