25/07/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Les primats orthodoxes ont concélébré la liturgie et la consécration de la cathédrale de la Résurrection à Podgorica (Monténégro)

Les primats orthodoxes ont concélébré la liturgie et la consécration de la cathédrale de la Résurrection à Podgorica (Monténégro)

Huit primats des Églises locales orthodoxes avec à leur tête les patriarches œcuménique Bartholomée, Cyrille de Moscou, et Irénée de Serbie, assistés par de nombreux évêques, prêtres et diacres concélébrants, ont célébré la première liturgie en la cathédrale de la Résurrection du Christ à Podgorica. Des milliers de fidèles orthodoxes du Monténégro, de Herzégovine et de Serbie ont participé à la cérémonie. Le patriarche de Serbie Irénée a déclaré que la consécration de la cathédrale de la Résurrection du Christ constituait un jour grand et glorieux non seulement pour notre Église et notre peuple, mais aussi pour toute l’orthodoxie et la chrétienté. Selon ses paroles, la consécration de la cathédrale de Podgorica est la couronne de la commémoration de l’édit de Milan. « Que cette église fasse ressusciter tout bien et toute vérité et nous conduise sur la voie de la paix et de l’entente. C’est pour cela que l’on priera dans cette église, que prieront tous ceux qui y entreront » a-t-il poursuivi. Il a ensuite souligné que cette cathédrale constitue la fierté de notre foi et a remercié tous ceux qui avaient aidé à sa construction. De son côté, le patriarche œcuménique Bartholomée a appelé le peuple de Dieu à l’unité de l’Église orthodoxe au Monténégro et au respect des canons. Il a déclaré que la consécration de la cathédrale est un appel à l’unité de l’Église, ajoutant que personne n’avait le pouvoir de créer une nouvelle Église orthodoxe sur ce territoire : « L’Église n’est pas une association et le tribunal de définit pas son existence et son statut, mais c’est le Christ qui l’a fondée et seuls peuvent la diriger ses apôtres et leurs successeurs, et non pas qui que ce soit qui rassemble autour de lui ses partisans et appelle cette organisation une Église » [allusion à un groupement schismatique au Monténégro se présentant comme l’Église autocéphale monténégrine, ndt]. « Il convient de respecter la procédure canonique » a-t-il ajouté, «et il est inacceptable et condamnable qu’une quelconque Église locale se proclame elle-même autocéphale ». Le patriarche a encore insisté sur le fait que celui qui suit la voie du Christ ne peut être dans l’erreur : « Gardez votre lien avec la Croix et avec le Christ », a-t-il recommandé. Selon ses paroles, la consécration de la cathédrale est le symbole de la résurrection de l’Église orthodoxe au Monténégro qui a fait face à de nombreuses épreuves après la Seconde Guerre mondiale. Le patriarche Bartholomée a mentionné que l’orthodoxie, aujourd’hui encore, est persécutée en différents lieux du monde, et particulièrement au Moyen Orient. « L’orthodoxie ne s’est jamais imposée. Elle n’a jamais persécuté qui que ce soit en raison de ses convictions religieuses. L’orthodoxie est persécutée aujourd’hui dans de nombreux pays, mais ne rend pas les coups qui lui sont portés ». Ensuite, le patriarche a offert au métropolite Amphiloque un calice et une patène. Le patriarche de Moscou Cyrille a appelé également les fidèles à garder la foi orthodoxe, car celle-ci a préservé le Monténégro lors des moments historiques difficiles : « Le peuple du Monténégro a été préservé lors des moments historiques difficiles, car, avant tout, il a su garder la foi orthodoxe. Lorsque les envahisseurs ont attaqué le Monténégro, son peuple a réussi à se défendre, car il n’a jamais trahi la foi orthodoxe » a-t-il déclaré. Le patriarche Cyrille a appelé aussi à préserver l’unité de l’orthodoxie au Monténégro : « Gardez la foi orthodoxe, car en elle est notre salut » a-t-il ajouté, mentionnant que la cathédrale de Podgorica est le symbole de la foi du peuple du Monténégro. « On ne peut ériger une église par un décret du pouvoir ; elle est érigée là où existe la volonté populaire pour disposer d’une église de Dieu ». Le patriarche Cyrille a été bruyamment applaudi par les milliers de fidèles orthodoxes. Il a remis ensuite une icône de la Mère de Dieu dite « du Signe » et un encolpion épiscopal au métropolite Amphiloque. Celui-ci a remercié chaleureusement « le patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille et tous les primats de notre Église orthodoxe, une, sainte, catholique et apostolique » qui ont participé à ce grand événement, disant que cela ne s’était jamais produit dans l’histoire de cette région et que beaucoup de temps s’écoulera encore avant que cela se produise à nouveau. Ensuite, les primats orthodoxes ont lâché depuis l’entrée de l’église des colombes de paix qui sont le symbole de l’Esprit Saint, et ont planté ensuite des oliviers devant la cathédrale en souvenir de ce jour historique.

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Source: Eglise orthodoxe serbe et Svetigora, traduit du serbe pour Orthodoxie.com

 

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski