24/05/2017
Actualités
Page d'accueil > Résultats de la recherche : Christophe Levalois (page 2)

Résultats de la recherche : Christophe Levalois

Performance artistique : « Eternité de l’instant »

Intitulée "Eternité de l'instant", cette performance artistique originale a été réalisée le 10 janvier 2014 dans l'auditorium Jean XXIII, de la Mutuelle Saint-Christophe assurances, à Paris dans le 5e arrondissement. Cette création a rassemblé trois démarches artistiques mises en interaction : le dessin, la musique et la parole poétique, avec l'artiste biélorusse Irina Kotova, le compositeur et pianiste Kirill Zaborov et le P. Christophe Levalois.

Performance artistique : « Eternité de l’instant »

Intitulée "Eternité de l'instant", cette performance artistique originale a été réalisée le 10 janvier 2014 dans l'auditorium Jean XXIII, de la Mutuelle Saint-Christophe assurances, à Paris dans le 5e arrondissement. Cette création a rassemblé trois démarches artistiques mises en interaction : le dessin, la musique et la parole poétique, avec l'artiste biélorusse Irina Kotova, le compositeur et pianiste Kirill Zaborov et le P. Christophe Levalois.

Vendredi 10 janvier à Paris: performance artistique, nocturne de l’exposition « De l’Incarnation à la Résurrection », présentation d’icônes

Le vendredi 10 janvier à Paris, en soirée, aura lieu une nocturne de l'exposition "De l'Incarnation à la Résurrection" (affiche) de l'artiste biélorusse Irina Kotova, de 20 heures à 21h30, dans la galerie d'Orthodoxie.com (286, rue Saint-Jacques dans le 5e). Y seront également proposées, pour la première fois, une série de 5 icônes véritables, de taille moyenne, à un prix moins élevé que celui qui est généralement demandé. La nocturne sera précédée par une performance artistique originale (affiche) dans l'auditorium Jean XXIII, au 277, rue Saint-Jacques dans le 5e, à 19 heures, en partenariat avec la Mutuelle Saint-Christophe assurances. Elle rassemblera, pour la première fois, trois démarches artistiques qui seront mises en interaction (une présentation) : le dessin, la musique et la parole poétique. Elle s'intitule "Eternité de l'instant". Elle sera réalisée par Irina Kotova, le compositeur et pianiste Kirill Zaborov et le P. Christophe Levalois. Elle sera suivie d'un cocktail. L'entrée est libre dans la limite des places disponibles.

Livre: « Si tu veux entrer dans la vie – Thérapie et croissance spirituelle »

Dans sa chronique du 22 décembre, dans l'émission Lumière de l'orthodoxie, sur Radio Notre-Dame, le père Christophe Levalois a évoqué le livre récemment paru du père Philippe Dautais (Métropole roumaine) intitulé Si tu veux entrer dans la vie – Thérapie et croissance spirituelle aux éditions Nouvelle Cité. Voici le texte de cette chronique:

P_Ph_DautaisLe temps de la Nativité, et plus généralement la période hivernale, est tout particulièrement propice à un regard porté sur soi-même en vue d’un renouvellement. Le livre du père Philippe Dautais, paru il y a peu, intitulé Si tu veux entrer dans la vie – Thérapie et croissance spirituelle, aux éditions Nouvelle Cité, s’avère précieux à cet égard. Il approfondit la question de la transformation de notre intériorité selon le projet voulu par Dieu pour l’être humain. Celui-ci peut se résumer en disant- en reprenant les versets 26 et 27 du chapitre 1 de la Genèse – qu’il s’agit de passer de l’image à la ressemblance. Le père Philippe rappelle que « la plupart des Pères de l’Église font la distinction entre l’image qui est inscrite dans l’être humain et la ressemblance qui est à acquérir par une coopération divino-humaine ». Cette démarche amène à affronter pour les traverser, et s’en enrichir, les épreuves, obstacles et douleurs que l’on rencontre dans l’existence et qui s’opposent à cette transformation.
 
Cette question, qui rassemble foi, tradition chrétienne, psychologie et tradition ascétique, a été plusieurs fois traitée par des auteurs orthodoxes contemporains. Je pense notamment à Jean-Claude Larchet, avec ses ouvrages sur la thérapeutique et la théologie de la maladie, la souffrance, l’inconscient spirituel, etc., mais aussi au livre d’un évêque grec, Mgr Hiérothéos (Vlachos), métropolite de Nafpaktos, nommé Psychothérapie orthodoxe, dont l’édition française est aujourd’hui épuisée.
 
Le livre du père Philippe Dautais offre une remarquable synthèse sur ces questions, accessible à tous. Elle est le fruit, d’une part, de son expérience pastorale, il est prêtre orthodoxe au sein de la Métropole roumaine, mais aussi des nombreuses sessions, retraites et conférences qu’il a organisé et donné, notamment au Centre Sainte-Croix, en Dordogne, qu’il a fondé et dirige avec son épouse.
Son enseignement s’appuie sur les Écritures, la tradition des Pères de l’Église et la tradition ascétique orthodoxe, qui s’exprime notamment dans la Philocalie.

Lire la suite »

Parution de l’édition italienne de « Prendre soin de l’autre – Une vision chrétienne de la communication » en livre numérique

9788821582318g_26342Prendersi cura dell'altro – Uno sguardo cristiano sulla comunicazione, l'édition italienne de l'ouvrage du P. Christophe Levalois paru aux éditions du Cerf en 2012, vient d'être publiée, il y a quelques jours, en livre numérique (livre électronique, e-book), au format EPUB, par les éditions San Paolo, qui avaient édité la version papier en mai dernier (vente en ligne: 1, 2). Amazon le propose pour le Kindle (1) (Amazon Italie).

Chronique: « Vies des saints serbes »

Dans sa chronique du 8 décembre, dans l'émission Lumière de l'orthodoxie, sur Radio Notre-Dame, le père Christophe Levalois a évoqué l'ouvrage Vies des saints serbes de saint Justin Popovic (L'Age d'Homme, 2013). Voici le texte de cette chronique:

St-Justin-Vie-des-saints-serbesLes éditions L’Age d’Homme ont publié cette année, dans l’excellente collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle », dirigée par Jean-Claude Larchet, la traduction française des Vies des saints serbes du père Justin Popovic, devenu lui-même saint depuis sous le nom de saint Justin de Tchélié (Celije) et qui est fêté le 1er juin.  Ce synaxaire – vies des saints en suivant le calendrier – de 470 pages permet non seulement de prendre connaissance des nombreux saints et saintes qui y sont évoqués, en tout 62, mais aussi d’entrer dans l’histoire et la richesse spirituelle du peuple serbe.
 
C’est une histoire pleine de nombreux combats et de beaucoup de souffrances ainsi que de sacrifices collectifs au fil des siècles. Aujourd’hui, c’est encore le cas avec le Kosovo. Rappelons juste que le peuple serbe a été pendant des siècles en première ligne face aux invasions de l’Empire ottoman et qu’il a, de ce fait, été le défenseur pendant des siècles de l’Europe chrétienne, ce qu’il a payé par un prix très élevé en vies humaines et en destructions. Au XXe siècle, après la domination ottomane, plusieurs tragédies historiques l’ont frappé cruellement : les deux guerres mondiales et le régime communiste. Cette très longue mémoire est toujours présente aujourd’hui. Cette histoire explique aussi qu’un nombre important de rois, de reines et de princes se trouvent dans cet ouvrage. En effet, un tiers des saints présentés ont une ascendance noble.
 
Je présenterai juste, rapidement, trois exemples. Le premier est saint Sava. Le grand saint national serbe. Né vers 1169, mort en 1236, fils du roi Stefan Nemanja, lui-même saint très populaire sous le nom de saint Syméon le Myroblite, saint Sava a fondé le monastère de Chilandar sur le Mont Athos et fut le premier primat de l’Eglise orthodoxe serbe qui obtient grâce à lui son autonomie et qu’il a organisée. Il est fêté le 14 janvier.

Lire la suite »

« Sainte de l’Eglise orthodoxe et « Juste parmi les nations », une rue de Paris portera bientôt son nom »

Dans sa chronique du 24 novembre dans l'émission Lumière de l'orthodoxie (textes, podcast audio), sur Radio Notre-Dame, le P. Christophe Levalois a évoqué l'attribution par la mairie de Paris du nom Marie Skobtsov à une rue du 15e arrondissement de la capitale. Voici le texte de sa chronique:

Mere_MarieJ’ai la joie de vous annoncer aujourd’hui une excellente nouvelle qui est aussi un évènement : la mairie de Paris a décidé de donner à une voie du 15e arrondissement le nom de rue Marie Skobtsov. Le 4 novembre le Conseil du 15e a voté la décision et le 12 novembre ce fut au tour du Conseil de Paris, les deux à l’unanimité. Pour comprendre la portée de cet évènement, il faut connaître quelques éléments de la vie étonnante de Marie Skobtsov, que nous appelons plus volontiers en orthodoxie Mère Marie (photographie ci-contre).
 
Née Elisabeth Pilenko, en 1891, à Riga, alors dans l’Empire russe, issue d’une famille aristocratique, avec des origines françaises, elle révèle très tôt à Saint-Pétersbourg ses dons de poétesse et fréquente les salons littéraires en vue. Militante, elle devient lors de la Révolution de 1917, la première femme maire d’une ville en Russie. Mais opposante au régime, elle se retrouve sur les routes d’Europe avec son second mari et ses enfants. Elle arrive finalement à Paris en 1923. Différents évènements et sa foi l’amènent à devenir moniale en 1932 sous le nom de mère Marie. Elle choisit de rester à Paris pour y exercer une action caritative envers les démunis de l’émigration russe. C’est ainsi qu’elle crée en 1935 un foyer au 77 rue de Lourmel dans le 15e. Tous les matins, très tôt, elle part en trainant une charrette jusqu’aux Halles pour récupérer les invendus et ce que l’on veut bien lui donner afin de nourrir tous les déshérités qui viennent à son foyer. C’est aussi un lieu de célébrations, une église s’y trouve, mais également de rencontres intellectuelles où se rend entre autres Nicolas Berdiaev. Mère Marie fait montre d’une activité débordante et multiple : elle nourrit, écrit, brode, dessine.
 
Durant la Seconde Guerre mondiale, le centre accueille des réfugiés, mais aussi délivre des faux certificats de baptême, aide certains à échapper aux recherches de l’occupant. En juillet 1942, mère Marie parvient à sauver des enfants enfermés au Vélodrome d’hiver, où elle a pu entrer, en les dissimulant dans des poubelles. Toutes ces actions lui vaudront, bien des années après, le titre de « Juste parmi les nations » décerné par le mémorial de Yad Vashem. En 1943, suite à une dénonciation, elle est arrêtée et déportée au camp de Ravensbrück. Là, elle est au cœur d’un groupe de prière dans lequel se trouve notamment Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Mère Marie soutient, réconforte, prie. Ayant eu la chance de rencontrer une de ses proches compagnes de captivité, Jacqueline Pery-d'Alincourt (deux entretiens avec elle sur ces pages: 1, 2), membre de ce groupe de prière, j’ai appris combien la présence et le rayonnement de mère Marie ont été précieux pour ses compagnes pour survivre dans cet enfer. Mais, le 31 mars 1945, qui est cette année-là le vendredi saint, elle est gazée, peut-être en prenant la place d’une autre personne. En 2004, elle a été canonisée par le Patriarcat œcuménique de Constantinople en même temps que son fils Georges, que le prêtre Dimitri Klépinine et Ilya Fondaminsky, un juif converti à l’orthodoxie, tous œuvrant avec mère Marie, tous morts en déportation.

Lire la suite »

« Présent et histoire de l’Eglise orthodoxe en France »

Dans sa chronique, dans l'émission Lumière de l'orthodoxie du 17 novembre (podcast et textes sur cette page), sur Radio Notre-Dame, le P. Christophe Levalois a abordé le présent et l'histoire de l'Eglise orthodoxe en France. Ci-dessous: le texte de cette chronique.

couverture_annuaire_ 2013La très récente parution de la deuxième édition de l’Annuaire de l’Eglise orthodoxe de France, publié par le monastère de Cantauque, grâce au labeur considérable du père Samuel, nous donne l’occasion de continuer l’évocation du présent et de l’histoire de l’Eglise orthodoxe en France qui étaient déjà les objets de ma précédente chronique.

On trouve dans cet annuaire très utile le nom des membres de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France, la liste des diocèses orthodoxes présents en France, les noms et adresses, avec différents renseignements, des paroisses, la liste du clergé, une liste des monastères, des écoles de théologie, des mouvements et institutions, des médias, des librairies, des ateliers iconographiques, etc. En outre, une grande carte dépliable permet de visualiser la localisation des paroisses dans les différentes régions.

Selon le père Samuel, la France compterait aujourd’hui de 400 000 à 500 000 baptisés orthodoxes, environ 240 paroisses, plus une bonne vingtaine de communautés monastiques, 300 prêtres et diacres. Le nombre des paroisses tend à s’accroitre doucement actuellement.

Cela fait presque deux siècles que l’Eglise orthodoxe est présente en France. En 1816, un lieu de culte, de tradition russe, est ouvert à Paris, rue de Berri, dans le 8e arrondissement. En 1821, à Marseille, une chapelle orthodoxe pour la communauté grecque voit le jour. Toujours à Marseille, en 1834, une première église orthodoxe est construite. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle ont lieu plusieurs constructions d’églises pour l’Eglise russe : à Paris, à Biarritz, à Cannes, à Menton, puis à Nice au début du XXe siècle. En 1892, l’église des Saints-Archanges à Paris, est consacrée pour les orthodoxes roumains. Mais ce sont les migrations du XXe siècle qui amènent un enracinement durable et une diffusion de l’orthodoxie en France : l’émigration russe, bien sûr, qui constitue longtemps le plus grand nombre, l’émigration grecque également, mais aussi roumaine et balkanique. D’autre part, des Français d’origine deviennent orthodoxes. La situation évolue très vite après 1990 et la chute des régimes communistes en Europe de l’Est. Les vagues de migrants sont plus massives, notamment de Roumanie, de Moldavie, d’Ukraine, de Russie. Les besoins pastoraux sont immenses. Pour des pays limitrophes, le bouleversement est encore plus important, avec des retombées dans la sociologie du pays. Ainsi, en Italie, en raison de l’importance numérique des communautés roumaines, ukrainiennes et moldaves, l’orthodoxie est devenue la deuxième confession religieuse du pays devant l’islam. 

Cette évolution de la situation suscite de nouveaux défis : l’encadrement pastoral, la formation de nouvelles paroisses, l’adaptation des paroisses existantes à une nouvelle donne sociologique par ailleurs très diversifiée, les questions caritatives et plus simplement d’assistance liées à une intégration dans le pays, parfois compliquée, en sachant que la plupart des clercs et des fidèles actifs dans les paroisses orthodoxes sont des bénévoles. D’autres questions se posent, comme celle de la langue, mais aussi des relations entre les paroisses dont les membres ont des origines géographiques et culturelles différentes.

La création en 1997 de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France permet une concertation très régulière entre les évêques, la mise en place d’une coopération entre les diocèses et la prise de décisions communes. Elle assure aussi une représentativité auprès des autres confessions religieuses, des autorités civiles et de tous les organismes qui souhaitent un contact avec l’orthodoxie.

Aujourd’hui, les défis concernent la poursuite de l’enracinement local et de la coopération entre les différentes paroisses et diocèses, le dialogue avec les autres confessions chrétiennes et les différentes traditions religieuses, mais aussi avec l’ensemble de la société.

Une chronique sur l’histoire de l’Archevêché et l’élection de l’archimandrite Job (Getcha) à la tête de celui-ci

AH_BDans sa chronique du 10 novembre dans l'émission Lumière de l'orthodoxie, sur Radio Notre-Dame, le P. Christophe Levalois (photographie ci-contre) a évoqué l'élection de l'archimandrite Job (Getcha) à la tête de l'Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale, ainsi que l'histoire et le présent de l'Archevêché. Le texte de cette chronique est ci-dessous.

Vendredi 1er novembre, à Paris, l’assemblée générale de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale a choisi l’archimandrite Job Getcha et l’a proposé au Saint-Synode du Patriarcat œcuménique de Constantinople pour succéder au défunt Mgr Gabriel de Comane à la tête de l’Archevêché. Le lendemain matin, 2 novembre donc, le Saint-Synode du Patriarcat de Constantinople a procédé à l’élection canonique du père Job. Celui-ci sera consacré évêque le 30 novembre à Constantinople, puis intronisé archevêque le 5 décembre dans la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky à Paris.

L’Archevêché a déjà une longue et très riche histoire. Un décret du saint patriarche Tikhon de Moscou, en 1921, lui a donné le jour. En 1931, il s’est placé sous l’autorité du Patriarcat œcuménique de Constantinople. Remarquons que la présence orthodoxe russe en France est plus ancienne. Ainsi, la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky à Paris date de 1861. Néanmoins, la révolution de 1917 entraine l’exode de nombreux Russes. On estime qu’environ 200 000 réfugiés se sont établis en France. Aussi l’Archevêché s’est très vite développé et l’on compte jusqu’à 200 lieux de culte ouverts, certains provisoirement, durant la période de l’Entre-deux-guerres.

Cette émigration apporte avec elle un enrichissement culturel considérable pour la France, on le connait dans le domaine artistique, mais l’apport est aussi philosophique, avec Nicolas Berdiaev par exemple, religieux et spirituel. L’Institut Saint-Serge à Paris, fondé en 1925, au sein de l’Archevêché, a un rayonnement qui s’étend même par-delà les frontières de l’orthodoxie. C’est ce que l’on a appelé « l’Ecole de Paris », avec les remarquables figures, entre autres, des pères Serge Boulgakov, Nicolas Afanassiev, Georges Florovsky, Alexandre Schmemann, Jean Meyendorff, mais aussi de Paul Evdokimov et d’Olivier Clément. Il faut y rajouter, en-dehors de l’Institut Saint-Serge, Vladimir Lossky et Léonide Ouspensky. Toutes ces personnes ont œuvré en France à une redécouverte des racines de l’orthodoxie. Un héritage prestigieux devenu aujourd’hui universel.

Lire la suite »

Podcast audio et textes de l’émission « Lumière de l’orthodoxie » du 27 octobre

Le podcast audio et les textes de l'émission Lumière de l'orthodoxie, du 27 octobre, sur Radio Notre-Dame, se trouvent ici. Sur cette autre page: le texte de la chronique du P. Christophe Levalois, une réflexion qui part du développement des "usines à bébés", avec des liens complémentaires relatifs à l'actualité sur ce sujet.

Podcast audio et textes de l’émission « Lumière de l’orthodoxie » du 27 octobre

Le podcast audio et les textes de l'émission Lumière de l'orthodoxie, du 27 octobre, sur Radio Notre-Dame, se trouvent ici. Sur cette autre page: le texte de la chronique du P. Christophe Levalois, une réflexion qui part du développement des "usines à bébés", avec des liens complémentaires relatifs à l'actualité sur ce sujet.

Sur le 1700e anniversaire de l’édit de Milan célébré à Nîs en Serbie

AH_B    Dans sa chronique dans l'émission Lumière de l'orthodoxie (Radio Notre-Dame) du 20 octobre (les précédentes chroniques), le P. Christophe Levalois (photographie ci-contre: à la librairie L'Age d'Homme à Paris) a évoqué la récente célébration de l'édit de Milan à Nîs en Serbie. Nous vous proposons le texte de cette chronique ci-dessous.

    Il y a peu, le dimanche 6 octobre, à Niš en Serbie, a été fêté le 1700e anniversaire de l’édit de Milan. Par cet édit, en 313, les empereurs Constantin et Licinius accordaient officiellement la liberté de culte aux chrétiens après des années de persécution. Une nouvelle ère s’ouvrait pour les chrétiens. Pourquoi la ville de Niš ? Parce que l’actuelle troisième ville de Serbie fut l’antique Naissus où naquit l’empereur Constantin. 

    A cette célébration plusieurs primats d’Eglises orthodoxes étaient présents dont le patriarche œcuménique Bartholomée et le patriarche Cyrille de Moscou, bien sûr le patriarche Irénée de Serbie. Les Eglises dont les primats n’étaient pas présents avaient envoyés des représentants. En outre, parmi les responsables politiques se trouvaient le président de la Serbie et le Premier ministre serbe. Plusieurs observations peuvent être déduites de cet évènement et des déclarations qui l’ont accompagné.

     Cette célébration a été présentée, à juste titre, comme une manifestation de l’unité des Eglises orthodoxes. Ce souci de l’unité, préservée au fil des siècles, malgré les tempêtes de l’histoire, est constamment présent dans l’Eglise orthodoxe. Celle-ci n’a pas un primat, tout au plus le patriarche de Constantinople, le patriarche œcuménique, a une primauté d’honneur. Mais toutes les Eglises sont indépendantes. Le seul chef de l’Eglise, c’est le Christ. C’est pourquoi, cette unité, dans la conciliarité, se manifeste en plénitude autour du calice lors de la célébration commune de l’eucharistie.

    L’accent mis sur la célébration du 1700e anniversaire de l’édit de Milan se fonde sur plusieurs raisons dont l’actualité et l’histoire proche nous rappellent l’importance.

Lire la suite »

Samedi dernier à la librairie L’Age d’Homme à Paris

036_BSamedi 12 octobre, le P. Christophe Levalois a présenté son livre, Prendre soin de l'autre – Une vision chrétienne de la communication (Cerf, 2012), à la librairie L'Age d'Homme à Paris. Après la présentation de l'ouvrage, à la nombreuse assistance qui remplissait la librairie, a eu lieu un débat et une séance de dédicaces (photographie ci-contre). Jean-François Colosimo, préfacier de l'ouvrage, qui n'a pu être présent,a adressé un texte qui a été lu en introduction. Pour le lire: au format pdf, ou en ligne ici. Dans celui-ci, il rend hommage à Vladimir Dimitrijevic, fondateur des éditions et de la librairie L'Age d'Homme, et explique les raisons de sa préface du livre qu'il qualifie de "précurseur".

Compte-rendu du Festival de la jeunesse orthodoxe (FJO), édition 2013

DSC9340_2Depuis 2003, tous les ans et généralement à la fin du mois de septembre, a lieu un temps fort pour les jeunes orthodoxes de France et parfois d'ailleurs. Le Festival de la jeunesse orthodoxe rassemble, le temps d'un week-end, des jeunes de toutes origines et juridictions, réunis par l'envie de se rencontrer, de prier, de débattre, de faire la fête ensemble. Organisé avec la bénédiction de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, et avec la participation de membres du clergé de différentes juridictions, ce Festival est avant tout une initiative des jeunes eux-mêmes, et constitue un beau symbole d'ouverture et d'union autour de notre foi.
Cette année, le Festival a eu lieu du 27 au 29 septembre, sur le double thème "Témoins hier, témoins aujourd'hui" et "Les 10 ans, c'est maintenant", et a réuni plus de 140 jeunes orthodoxes.
Le vendredi soir a marqué, comme les années précédentes, l'ouverture du Festival avec des vêpres à la cathédrale grecque (rue Georges Bizet), suivies d'une intervention du père Nicolas Nikichine sur les saints des premiers siècles en France et sur les pèlerinages organisés pour vénérer leurs reliques.
Le samedi, après un lever aux aurores et une courte heure de train pour finir sa nuit, le groupe s'est arrêté dans une petite gare au coeur du Vexin, puis, selon une tradition bien établie, a commencé par une marche. D'abord parce que le peuple chrétien est un peuple en marche, et que le Christ dit de lui-même qu'Il est le chemin, et aussi parce que c'est un moment propice aux rencontres, au dialogue. Un office de matines célébré dans les champs – et arrosé de quelques gouttelettes (malgré une chorale irréprochable!) – a ponctué cette promenade, et offert aux festivaliers un premier temps de prière.
Puis les participants sont arrivés au château de Jambville, belle bâtisse entourée d'un parc immense et dont les scouts de France sont les heureux propriétaires, où le Festival s'est tenu plusieurs fois depuis sa création. Après un pique-nique convivial l'après-midi a été dédié à la réflexion et aux débats.
Pour commencer, Alexandre Lacaille nous a raconté avec beaucoup d'enthousiasme les débuts du Festival que lui et sa "bande de potes orthodoxes" avaient lancé il y a 10 ans. L'ambition n'était pas de durer si longtemps, mais bien de faire se rencontrer les jeunes orthodoxes en France, si nombreux et pourtant parfois si isolés. Et voilà que 10 ans plus tard la formule fonctionne encore, et le Festival rassemble toujours plus de monde !
Puis, en lien avec le thème choisi pour cette année, Julia Vidovic (doctorante en théologie à l'Institut catholique de Paris et à l'Institut orthodoxe Saint-Serge) a présenté l'histoire des chrétiens des premiers siècles, en s'appuyant sur de nombreux textes anciens, chrétiens ou non, et en présentant les différents contextes historiques qui ont contribué à la construction de l'Eglise étant sauvés et récapitulés en elle en tant qu'organisme vivant du Christ sauveur.
Ensuite, les participants se sont répartis en groupes pour participer à un des quatre ateliers proposés : l'un sur l'icône (avec Alexis Arkhipoff et Hélène Bléré), un autre sur le chant liturgique (avec Stéphane Sollogoub, Habib Ibrahim et Maciej Leszczynski), un autre encore sur le christianisme et l'islam aujourd'hui (avec le Dr Assaad Kattan, professeur de théologie orthodoxe à l'université de Münster, et Abdulhamid Al Nassaj, politologue syrien de l'Université catholique de Louvain), et le dernier sur Orthodoxie et économie (avec le père Alexis Struve).

Lire la suite »

Sur RMC, dans l’émission « L’Eglise d’aujourd’hui », les 20 et 27 janvier

logo-rmcLe père Christophe Levalois sera l'invité du père Patrick Keppel sur RMC (Radio Monte-Carlo), dans l'émission "L'Église d'aujourd'hui", les 20 et 27 janvier, pour évoquer son ouvrage intitulé Prendre soin de l'autre – Une vision chrétienne de la communication aux éditions du Cerf. L'émission, qui dure une quinzaine de minutes, est diffusée après le journal de minuit dans la nuit du samedi au dimanche. L'enregistrement est ensuite mis en ligne ici.

« Sur la trace de l’archange » – récit d’un pèlerinage au Mont-Saint-Michel

Sur la trace de l’archange par François-Xavier Maigre, Bayard, 2012, 305 pages, 16 euros.

Le sous-titre de ce livre est explicite : « 450 kilomètres à pied jusqu’au Mont-Saint-Michel ». L’ouvrage relate l’odyssée pédestre d’une jeune famille catholique : deux parents de moins de trente ans, François-Xavier et Pauline, avec leurs deux jeunes enfants, Faustine et Martin, respectivement  deux ans et demi et sept mois ! De Versailles au Mont-Saint-Michel en 33 jours !  Une route incertaine malgré une préparation soigneuse ! Mais un chemin plein de grâces !

Accompagnés par un âne, les membres de la jeune famille Maigre se sont élancés avec l’audace de l’enthousiasme, que d’aucuns qualifient de témérité, sinon de folie, sur un antique chemin de pèlerinage aujourd’hui oublié, malgré les efforts de quelques personnes. Eux qui étaient des jacquets (pour avoir parcouru un des chemins vers Saint-Jacques-de-Compostelle) sont devenus des miquelots, c’est-à-dire des pèlerins du Mont-Saint-Michel par cette étonnante aventure.

C’est au VIIIe siècle que débute l’histoire chrétienne de ce rocher que l’on commence à appeler Mont-Saint-Michel-au-péril-de-la-Mer. Un texte du IXe siècle raconte que l’évêque saint Aubert d’Avranches, dans son sommeil, en 708, a reçu l’ordre de l’archange Michel de faire édifier un oratoire sur ce lieu nommé jusqu’alors le Mont-Tombe. Cette construction, à la demande de l’archange, devait être une réplique du sanctuaire dédié à saint Michel au Mont-Gargan en Italie, lequel date du Ve siècle. Le récit rapporte aussi que la dédicace de l’église a eu lieu le 16 octobre 709. Des vestiges de ce premier oratoire ont été retrouvés accolés à la chapelle carolingienne (Xe siècle) Notre-Dame-sous-Terre. Le premier récit connu de miquelot, celui du moine Bernard, date de 867. Au IXe siècle donc, le Mont-Saint-Michel est déjà une destination connue pour des pèlerins de plus en plus nombreux au cours du Moyen-âge et après. La Révolution française, en transformant l’abbaye en prison, jusqu’au Second empire, a porté un coup fatal aux pèlerinages, malgré des initiatives au XIXe siècle, notamment après 1863. Aujourd’hui, quelques personnes, notamment au sein de l’association Les chemins du Mont-Saint-Michel, tentent de promouvoir ces chemins, à l’image de ce qui a été fait pour Saint-Jacques-de-Compostelle.

Lire la suite »

Dans le trimestriel biélorusse « Stupeny »

Le trimestriel Stupeny, "Les marches", est la revue des étudiants du Séminaire et de l'Académie de théologie de Minsk (l'Académie se trouve en fait au monastère de Jirovitchi) en Biélorussie. La revue, tirée à 3000 exemplaires et distribuée dans toutes les paroisses de Biélorussie, publiée en russe, a pour rédacteur en chef l'un des professeurs du Séminaire, le protodiacre Paul Bubnov. Un entretien avec le père Christophe Levalois a été publié dans le numéro 47 (3-2012) paru dans le courant du mois d'octobre (photographie de la couverture). La photographie de cette note présente une des cinq pages de l'interview (autre page). Il y est question du parcours du père Christophe, de la foi orthodoxe et de sa confrontation avec la société et de son ouvrage intitulé Prendre soin de l'autre – Une vision chrétienne de la communication (Cerf, 2012) qui a été également signalé récemment dans le journal La Croix (édition du 18 octobre) et dans l'émission Le Jour du Seigneur.

Roumanie: une recension de « Prendre soin de l’autre – Une vision chrétienne de la communication » dans le quotidien « Ziarul Lumina »

Le quotidien orthodoxe roumain Ziarul Lumina, "Lumière du jour", a publié hier une recension de l'ouvrage du P. Christophe Levalois intitulé Prendre soin de l'autre – Une vision chrétienne de la communication (Cerf, 2012). Elle a été écrite par le P. Nicolae Dascălu, directeur du quotidien, lui-même auteur d'un ouvrage sur la communication religieuse éditée en 2012 et dont Orthodoxie.com a publié les conclusions en français.

Une recension de « Prendre soin de l’autre – Une vision chrétienne de la communication »

Carol Saba a publié sur le site de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France une recension de l'ouvrage de P. Christophe Levalois, qui vient de paraître aux éditions du Cerf, Prendre soin de l'autre – Une vision chrétienne de la communication. Il souligne notamment: " Indiscutablement, il s’agit là d’un très beau travail, concentré, documenté et utile que le père Christophe Levalois apporte comme contribution à l’Eglise. Une analyse d’ensemble d’une question centrale pour la diaconie de l’Eglise, qu’est la communication d’Eglise. Au-delà de tout, il s’agit là d’une véritable mise en perspective ecclésiologique et théologique da la diaconie de communication. Y sont abordées les problématiques liées à la communication moderne, ses risques, promesses et dérives, dans le monde global et connecté qui est le nôtre. Mais aussi les travaux chrétiens sur la communication chrétienne, ses méthodes et finalités, avant d’arriver à une interrogation centrale : "Peut-il exister une théologie de la communication, c'est-à-dire une vision théologique sur la communication ?" C’est autour, et à partir de cette interrogation que le père Christophe entame une tentative de systématisation de la réflexion, dans une perspective orthodoxe, d’une certaine vision théologique de la communication d'Eglise, centrée sur la communion et ses exigences." Il conclue en remarquant: " (…) c’est un livre précieux à lire certainement et … pas que par les gens de la "Com" !"

Pour lire l'intégralité de la recension, cliquez ici.

Christianisme et communication

Le P. Christophe Levalois a mis en ligne un nouveau blog, Christianisme et communication. Ce blog a pour objectif premier d'informer sur l'actualité relative à son livrePrendre soin de l'autre – Une vision chrétienne de la communication, à paraître en mai aux éditions du Cerf; d'autre part, des notes et des liens donnent un aperçu sur les réflexions et les pratiques concernant la communication au sein des trois grandes confessions chrétiennes et plus particulièrement de l'orthodoxie.

Un colloque aux Collège des Bernardins (Paris), en collaboration avec Orthodoxie.com, sur « Médias et vision chrétienne de l’information », le 21 mai

College_des_BernardinsA l’occasion de la 46e journée mondiale des communications sociales et de la sortie du livre du P. Christophe Levalois aux éditions du Cerf, Prendre soin de l’autre – Une vision chrétienne de la communication, un colloque est organisé le lundi 21 mai, de 19 heures à 22 heures, par le Collège des Bernardins (Paris) et Orthodoxie.com, dans le petit auditorium du Collège (photographie ci-contre: la nef du Collège, source), sur le thème « Médias et vision chrétienne de l’information« .

Au programme, deux tables rondes et une séance de dédicaces entre les deux.

– La première table ronde aura pour thème « Les chrétiens communiquent-ils autrement ? » avec Bernard Lecomte (écrivain, journaliste, éditeur, ancien grand reporter à l’Express et à La Croix, ancien rédacteur en chef du Figaro magazine), Michel Cool (écrivain, rédacteur en chef de l’hebdomadaire La Vie), et le P. Christophe Levalois. Modération : Antoine Arjakovsky (écrivain, co-directeur du département « Société, liberté, paix » au Collège des Bernardins).

– La deuxième table ronde aura pour sujet « Comment les Églises communiquent-elles ? Avec quelles particularités ? « , avec Carol Saba, porte-parole de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France et président de la commission « Médias et information » de l’AEOF, Muriel Menanteau, responsable du service information-communication de la Fédération protestante de France, Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France. Modérateur : Christophe Henning (écrivain, journaliste à l’hebdomadaire Pèlerin et à RCF, président de l’Association des écrivains croyants).

Philippine de Saint-Pierre, directrice des programmes et de l’antenne de KTO, donnera une conclusion au colloque.

Les prochaines Journées du livre orthodoxe en France auront lieu en 2014

Journees_livresLe comité d’organisation des Journées du livre orthodoxe en France s’est réuni pour faire un bilan des premières journées et réfléchir à l’avenir. Ses membres ont écouté les nombreux témoignages positifs qui leur ont été communiqués. Incontestablement, ce fut globalement une grande réussite, fruit de l’engagement de tous ceux qui ont participé à la préparation et au déroulement de cet évènement, organisateurs, partenaires, employés de la Mutuelle Saint-Christophe, bénévoles et intervenants.

L’expérience  a aussi montré que certains aspects du déroulement peuvent être améliorés. Cette constatation a permis de faire émerger de nouvelles idées pour la prochaine édition.

L’organisation de ces journées requiert un énorme travail préparatoire sur une demi-année. C’est pourquoi, il a été estimé plus raisonnable de choisir un rythme biennal. Les prochaines Journées du livre orthodoxe auront donc lieu en 2014. Toutefois, lors de l’année intermédiaire, donc en 2013, un évènement, plus modeste, toujours en relation avec le livre orthodoxe, sera organisé.

Pour le comité d’organisation, P. Jivko Panev et P. Christophe Levalois

Photographie (ci-dessus) prise lors des premières journées du livre orthodoxe (source)

Présentation du site

Pourquoi vous abonner à Orthodoxie.com ?

Orthodoxie.com propose désormais une formule d’abonnement. Pourquoi cela ? Quelles sont les possibilités d’abonnement ?

Lancé au début de l’année 2005, par les pères Jivko Panev et Christophe Levalois, Orthodoxie.com a montré au fil des années la qualité et le sérieux des informations diffusées. Celles-ci sont aujourd’hui lues et reprises, parfois traduites, dans tous les pays. Elles sont aussi très appréciées et réutilisées par-delà les frontières de l’orthodoxie, y compris dans les médias professionnels. Le nombre des visiteurs s’est considérablement accru. Aujourd’hui (février 2012), il s’établit à une moyenne d’environ 1100 visiteurs « uniques » par jour.

Cette réussite exige un important investissement quotidien, durant toute l’année, pour la petite équipe de bénévoles. Pour poursuivre ce travail et l’améliorer encore, des fonds sont plus que jamais indispensables. D’où cette nouvelle formule.

Il y aura toujours des informations accessibles gratuitement en ligne, mais d’autres, qui exigent plus de temps et de travail (traductions et vidéos notamment), seront disponibles uniquement pour les abonnés.

– Un abonnement mensuel : 10 euros.
Pour vous abonner par l’Internet cliquez ici. Le paiement se fait en ligne via Paypal. Il est sécurisé. Nous pouvons également vous aider à effectuer cette démarche, il suffit de nous appeler au 01 41 15 28 72 ou 06 17 86 32 96.

* Il est possible de vous abonner par virement automatique mensuel de votre banque. Prendre contact avec nous pour recevoir un RIB en envoyant un courriel à orthodoxie@gmail.com.

* Cependant, pour ceux qui le souhaitent, il est également possible de payer par chèque, pour un an, (120 euros). Ce moyen de paiement demande un temps de traitement plus long et l’on ne peut pas mensualiser son abonnement, il faut donc verser la somme complète lors de l’abonnement. Une fois le chèque reçu, nous nous chargeons de l’inscription. Il faut nous communiquer votre adresse e-mail pour recevoir vos codes d’accès.

– Le chèque, à l’ordre d’Astraion, est à envoyer à l’adresse : ASTRAION, 1663, avenue Roger Salengro, 92370 Chaville.

Le site Orthodoxie.com a pour objectif la diffusion d’informations en langue française sur l’orthodoxie en France et dans le monde. Grâce à des résumés de dépêches, des liens commentés, des documents divers, des annonces, nous espérons, par l’Internet, mieux faire connaître sa vie et l’actualité qui s’y rattache.

Le site est dirigé par Justin (P. Jivko) Panevmaître de conférence à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne, et par le P. Christophe Levalois (site personnel), de la paroisse Saint-Séraphin-de-Sarov à Paris, enseignant d’histoire et de géographie, historien et journaliste de formation (Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine, promotion 1982). Tous deux sont clercs de l’Archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale, exarchat du Patriarcat œcuménique. Les autres collaborateurs sont de différentes juridictions canoniques.

Pour nous aider, vous pouvez :

– envoyer des informations,
– traduire des textes, pour cela merci de prendre contact avec nous.
– faire connaître le site.

Merci de nous prévenir si vous souhaitez reprendre des informations (avec mention de la source).

Nous vous conseillons de placer le site dans vos favoris – ou signets- afin de venir régulièrement, et facilement, nous visiter.

Mentions légales

Directeur de la publication : Justin PANEV  +33 (0)1 41 15 28 72 et +33 (0)6 17 86 32 96

Orthodoxie.com est une publication d’ASTRAION sarl (capital: 2 000 €), siège social: 1663, avenue Roger Salengro-92370 Chaville, numéro unique d’identification : 537 381 980  RCS Nanterre  N° de SIRET 537 381 980 00011
TVA Intracommunautaire : FR35537381980

Numéro CPPAP : 0621 W 92364
Le Secrétaire Général de la Commission Paritaire des Publications et Agence de Presse certifie que le service de presse en ligne ci-après désigné : orthodoxie.com est inscrit jusqu’au 30/06/2021 sur les registres de la Commission, en qualité de service de presse en ligne reconnu en application de l’article 1er de la loi n°86-187 du 1er août portant réforme du régime juridique de la presse.

Service technique d’hébergement :  Swarma Limited – WebFaction is a service of Swarma Limited, Registered in England and Wales 5729350 – VAT registration number 877397162, 207 Regent Street, London W1B 3HH, United Kingdom

Pour toute question ou réclamation concernant ce weblog veuillez adresser un e-mail à l’adresse suivante : orthodoxie@gmail.com

Abonnement

Orthodoxie.com propose désormais une formule d’abonnement. Pourquoi cela ? Quelles sont les possibilités d’abonnement ?

Lancé au début de l’année 2005, par les pères Jivko Panev et Christophe Levalois, Orthodoxie.com a montré au fil des années la qualité et le sérieux des informations diffusées. Celles-ci sont aujourd’hui lues et reprises, parfois traduites, dans tous les pays. Elles sont aussi très appréciées et réutilisées par-delà les frontières de l’orthodoxie, y compris dans les médias professionnels. Le nombre des visiteurs s’est considérablement accru. Aujourd’hui (février 2012), il s’établit à une moyenne d’environ 1100 visiteurs « uniques » par jour.

Cette réussite exige un important investissement quotidien, durant toute l’année, pour la petite équipe de bénévoles. Pour poursuivre ce travail et l’améliorer encore, des fonds sont plus que jamais indispensables. D’où cette nouvelle formule.

Il y aura toujours des informations accessibles gratuitement en ligne, mais d’autres, qui exigent plus de temps et de travail (traductions et vidéos notamment), seront disponibles uniquement pour les abonnés.

– Un abonnement mensuel : 10 euros.
Pour vous abonner par l’Internet cliquez ici. Le paiement se fait en ligne via Paypal. Il est sécurisé. Nous pouvons également vous aider à effectuer cette démarche, il suffit de nous appeler au 01 41 15 28 72 ou 06 17 86 32 96.

* Il est possible de mensualiser les versements par virement automatique de votre banque. Prendre contact avec nous pour recevoir un RIB en envoyant un courriel à orthodoxie@gmail.com.

* Cependant, pour ceux qui le souhaitent, il est également possible de payer par chèque, pour six mois ou un an, soit respectivement  60 ou 120 euros. Ce moyen de paiement demande un temps de traitement plus long et l’on ne peut pas mensualiser son abonnement, il faut donc verser la somme complète lors de l’abonnement. Une fois le chèque reçu, nous nous chargeons de l’inscription. Il faut nous communiquer votre adresse e-mail pour revevoir vos codes d’accès.

– Les chèques, à l’ordre d’Astraion, doivent être envoyés à l’adresse : ASTRAION, 1663, avenue Roger Salengro, 92370 Chaville.

« Le dialogue interreligieux, dialogue des religions pour la paix ! » – par Carol Saba

Paris-20111119-00691Le 19 novembre s'est tenu au Collège des Bernardins un colloque sur "Les chrétiens et l'Europe" dont Orthodoxie.com était l'un des partenaires. Mgr Emmanuel est intervenu lors de celui-ci (photographie ci-contre, à gauche, le pasteur Jean-Arnold de Clermont, au centre, Mgr Emmanuel, à droite Anne Ponce, directrice de la rédaction du magazine Pèlerin). Antoine Arjakovsky a évoqué la Charte oecuménique. L'un des ateliers (programme ci-dessous, cliquez dessus pour l'agrandir) était modéré par le P.Christophe Levalois avec pour intervenants le père Richard Escudier, vicaire épiscopal pour les relations oecuméniques au sein du diocèse catholique de Paris, et Carol Saba. Nous vous proposons le texte de l'intervention de Carol Saba. Celui-ci porte surtout sur le dialogue interreligieux et sur son expérience au sein de la Conférence des responsables de culte en France. Pour le lire, cliquez ICI.

Programme_Bernardins

Communiqué de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France à la suite de la réunion du 18 novembre

A la suite de sa réunion périodique du 18 novembre, l'Assemblée des évêques orthodoxes de France a publié un communiqué (pdf) qui en rend compte. Il est notamment rapporté que " Les évêques se réjouissent de l’élection par le Saint-Synode du Patriarcat oecuménique de Constantinople, de l’archimandrite Arsénios Kardamakis, jusqu’alors vicaire de la Métropole orthodoxe grecque de France (Patriarcat oecuménique) et secrétaire orthodoxe du Conseil d’Eglises chrétiennes en France (CECEF), à la tête de la Métropole orthodoxe d’Autriche et de l’exarchat de Hongrie."

Lire la suite »

« Les chrétiens et l’Europe »: un colloque au Collège des Bernardins

Colloque_BernardinsOrthodoxie.com est partenaire du colloque "Les chrétiens et l'Europe" qui se déroulera au Collège des Bernardins (20, rue de Poissy, Paris 5e), samedi 19 novembre de 14 heures à 18 heures. Le métropolite Emmanuel, président de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, participera à la table-ronde. Il y aura également des conférences et des ateliers où participeront Carol Saba et le père Christophe Levalois (programme). Ce colloque est organisé par le Collège des Bernardins et Chrétiens en forum. Les autres partenaires sont  la Fondation Robert Schuman, l'hebdomadaire Réforme, le magazine Pèlerin, la radio Fréquence protestante, l'association Decere, la Fédération protestante de France.

FlyerEurope2

« Restauration d’église et rénovation urbaine en Biélorussie: l’exemple de Vitebsk »

Sur son blog personnel, le P.Christophe Levalois a publié un article intitulé "Restauration d'église et rénovation urbaine en Biélorussie: l'exemple de Vitebsk". Il y évoque la fin de la reconstruction de la cathédrale orthodoxe de la Dormition à Vitebsk en Biélorussie et son insertion, par des aménagements conjoints, au tissu urbain environnant l'édifice. Il aborde aussi l'histoire de certains églises de la vlle, détruite au cours du XXe siècle et reconstruites au cours des deux dernières décennies, ainsi que l'évolution du diocèse orthodoxe lors des vingt dernières années.

Une publication anglaise des conversations de saint Séraphin de Sarov avec Motovilov

IMG_5844 - m2 - comp Saints alive press vient de publier en anglais, sous le titre The Aim of Christian Life, les conversations de saint Séraphin de Sarov avec Motovilov. Le livre a été préfacé par le patriarche Cyrille de Moscou et comporte une introduction de l'archevêque anglican de Cantorbéry, Rowan Williams. Les illustrations de l'intérieur de l'ouvrage ont été réalisées par l'artiste biélorusse Irina Kotova, ancienne étudiante de l'Institut Saint-Serge à Paris. Pour en visionner deux, cliquez ici et . Le lancement de l'ouvrage a eu lieu le 26 novembre à Westminster Abbey en présence de Mgr Elisée de Souroge. Par ailleurs, aujourd'hui, au Musée national des beaux-arts de Biélorussie à Minsk, débute l'exposition d'une série d'oeuvres d'Irina Kotova (annonce en anglais, en russe, en biélorusse). Un album des oeuvres de l'artiste, intitulé "Paris imaginaire", a été publié à cette occasion. Il comprend aussi des textes du père Christophe Levalois.

Élévation à la dignité d’archiprêtre du père Jivko Panev

Le dimanche 26 septembre, le père Jivko Panev a été élevé à la dignité d'archiprêtre par Mgr l'archevêque Gabriel (voir la vidéo ci-dessous ainsi que l'album de photographie). C'est une grande joie pour la petite équipe d'Orthodoxie.com et nous lui souhaitons tous "de longues années" dans la paix, la joie dans la Seigneur, avec une bonne santé et succès dans ses entreprises. Nous adressons aussi toutes nos félicitations à sa famille, à son épouse et à leurs enfants.
Co-fondateur, début 2005, et directeur d'Orthodoxie.com, père Jivko est l'un des pionniers de l'Internet orthodoxe en France, il y a plus de dix ans déjà alors que cet outil était encore peu utilisé et que ses perspectives étaient floues et incertaines pour beaucoup. Né en 1961 en Macédoine (alors Yougoslavie), le père Jivko a accompli un cursus riche et varié qui a conjugué des études de droit (une maîtrise), de théologie à l'Institut Saint-Serge (une maîtrise), des études grecques (DEA à Paris IV) ainsi qu'un MBA (master of business administration) en audit et management des ressources humaines à l'Institut supérieur de commerce de Paris. Il est actuellement doctorant à l'Ecole pratique des hautes études en sciences sociales (EHESS). En mai 2010, après avoir suivi la formation Gratianus à l’Université Paris-Sud XI, il reçoit un diplôme d’université de formation doctorale européenne en droit canonique et droit des relations religions État de l’Université Paris-Sud XI. Par ailleurs, à partir de 1999, il est chargé de cours à l'Institut Saint-Serge où il est nommé en 2007 maître de conférence en droit canon. Il y enseigne selon les années la théologie pastorale, l'hagiologie, le droit canon, l'histoire des Églises locales, la méthodologie. En outre, depuis peu, il co-dirige la nouvelle collection "Orthodoxie" aux éditions du Cerf. D'autre part, il est engagé depuis plus de vingt ans dans le service de l'Eglise et plus particulièrement celui de l'autel. En 1989 il est ordonné diacre, puis prêtre en 1994. Depuis 1999, il est recteur de la paroisse Notre-Dame Souveraine à Chaville dans les Hauts-de-Seine à laquelle il a apporté son dynamisme pastoral grandement apprécié par toute la communauté paroissiale.
P. Christophe Levalois

Podcast vidéo :

Orthodoxie.com a besoin de votre aide !

Lancé en janvier 2005 par nos soins, le site Internet Orthodoxie.com s’est développé, affirmé et a vu sa fréquentation en constante augmentation, année après année. Aujourd’hui, ce sont environ, chaque jour, un millier de visiteurs « uniques » qui consultent nos pages.

Statistique

Les informations que nous publions sont souvent reprises, traduites, commentées. Les nombreux remerciements que nous recevons, de France et du monde, sont pour nous autant d’encouragements à poursuivre ce travail bien lourd. En effet, Orthodoxie.com est réalisé par une équipe très réduite de bénévoles. Pour les deux responsables, cela exige plusieurs heures de travail quotidien pour trier, vérifier, rédiger, mettre des liens et des illustrations, parfois aussi réfléchir à la signification et à la représentativité de l’information. Aujourd’hui, nous travaillons à d’autres projets avec toujours la même démarche. Pour tout cela, nous avons besoin de votre soutien. En effet, Orthodoxie.com fonctionne sans aucune aide financière de la part des Églises locales, sans aucune recette publicitaire et sans aucune subvention, aux dépens de ses deux principaux animateurs qui outre le temps qu’ils y consacrent, doivent couvrir de nombreux frais (d’abonnements et de correspondance notamment).

Vous pouvez nous aider financièrement en ligne via Paypal (cliquez sur le bouton ci-dessous), occasionnellement ou régulièrement : nous vous invitons à effectuer un versement mensuel, à partir de 5 euros.

Lire la suite »

Orthodoxie.com a besoin de votre aide !

Lancé en janvier 2005 par nos soins, le site Internet Orthodoxie.com s’est développé, affirmé et a vu sa fréquentation en constante augmentation, année après année. Aujourd’hui, ce sont environ, chaque jour, un millier de visiteurs « uniques » qui consultent nos pages.

Stats Les informations que nous publions sont souvent reprises, traduites, commentées. Les nombreux remerciements que nous recevons, de France et du monde, sont pour nous autant d’encouragements à poursuivre ce travail bien lourd. En effet, Orthodoxie.com est réalisé par une équipe très réduite de bénévoles. Pour les deux responsables, cela exige plusieurs heures de travail quotidien pour trier, vérifier, rédiger, mettre des liens et des illustrations, parfois aussi réfléchir à la signification et à la représentativité de l’information. Aujourd’hui, nous travaillons à d’autres projets avec toujours la même démarche. Pour tout cela, nous avons besoin de votre soutien. En effet, Orthodoxie.com fonctionne sans aucune aide financière de la part des Églises locales, sans aucune recette publicitaire et sans aucune subvention, aux dépens de ses deux principaux animateurs qui outre le temps qu’ils y consacrent, doivent couvrir de nombreux frais (d’abonnements et de correspondance notamment).

Vous pouvez nous aider financièrement en ligne via Paypal (cliquez sur le bouton ci-dessous), occasionnellement ou régulièrement : nous vous invitons à effectuer un versement mensuel, à partir de 5 euros.

Il est également possible d’effectuer un don par un virement bancaire ou bien de souscrire l’abonnement de soutien en envoyant ce document, accompagné de votre relevé d’identité bancaire ou postal, à votre établissement bancaire.

Il est possible de souscrie l’abonnement de soutien en ligne sécurisée, en cliquant sur le bouton ci-dessous :

 

Enfin, vous pouvez aussi envoyer un chèque à l’ordre de « Association Information orthodoxe ».

Adresse d’envoi :

Association Information Orthodoxe/chez M. J. Panev

1663, avenue Roger Salengro

92370 Chaville

France

Encore merci pour vos encouragements et votre participation, En Christ
P. Jivko Panev, P. Christophe Levalois

« Pentecôte et conciliarité dans l’Eglise »

Dimanche 7 juin, une table ronde est organisée par la paroisse Saint Séraphin de Sarov à Paris et Saint Jean le Théologien à Meudon dans les locaux de la première (91, rue Lecourbe Paris 15e) sur le thème : "Pentecôte et conciliarité dans l'Eglise". Elle débutera à 14 heures après la liturgie et un pique-nique. Interviendront notamment les pères Nicolas Cernokrak ("Pentecôte et conciliarité dans le Nouveau Testament"), Serge Sollogoub ("Le processus préconciliaire"), le diacre Christophe Levalois ("Les conciles dans la vie de l’Eglise"), Mme Kyveli Vernier ("Conciliarité et vie spirituelle").

Sur la visite du pape en France

Paveblogpape162part_3
Des personnalités orthodoxes seront présentes lors du discours du pape à Paris vendredi 12 septembre au collège des Bernardins qui a été récemment réhabilité. Par ailleurs, le pape rencontrera brièvement le métropolite Emmanuel, président de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France, avant l’office des vêpres à Notre-Dame de Paris en début de soirée, le 12 septembre également.
Par ailleurs, la rédaction du quotidien La Croix, à l’occasion de cette visite, a lancé un blog d’analyses et de débats auquel participe Christophe Levalois d’Orthodoxie.com.

Textes : « Mission(s) de la paroisse – la paroisse et le monde – y a-t-il des limites à l’Eglise ? »

Le
15 juin dernier une
table ronde
s’est tenue dans la paroisse
Saint Séraphin de Sarov à Paris. Le thème était : « Mission(s)
de la paroisse – la paroisse et le monde – y a-t-il des limites à
l’Eglise ? ». Nous vous proposons quelques unes des
interventions : l’introduction
du diacre Christophe Levalois, l’intervention de Carol Saba, «Rien
au monde n’échappe à la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité
», celle du père
Marc-Antoine Costa de Beauregard, «(…) en
jeûnant, en priant, en entrant dans une vraie démarche de conversion, nous
participons invisiblement à la guérison des maux consécutifs au péché
», et
enfin celle du père Marc Génin, «Missions
de la paroisse
».

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski