27/05/2017
Actualités
Page d'accueil > Vivre avec l'Église > Pensées de chaque jour de saint Théophane le Reclus
Pensées de chaque jour de saint Théophane le Reclus

Pensées de chaque jour de saint Théophane le Reclus

Mercredi de la Vingt-et-Unième semaine après la Pentecôte
Philippiens 2:24-30, Luc 6:46-7:1

Et pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur, et ne faites-vous pas ce que je dis? Pourquoi l’appellent-ils Seigneur, mais ne font-ils pas la volonté du Seigneur, c’est parce qu’ils ne reconnaissent pas Sa seigneurie dans leurs actes? Parce qu’ils l’appellent ainsi uniquement avec leur langue, et non pas avec leur coeur. Si leur cœur devait prononcer les paroles suivantes: « Seigneur, Tu es mon Seigneur », alors ils seraient complètements prêt à se soumettre à Celui qu’ils confessent comme leur Seigneur.

Mais comme ils n’ont pas cela, leurs actes ne s’accordent pas avec leur langue, alors que les actes correspondent toujours au coeur. Très bien, alors il est inutile de dire: « Seigneur, Seigneur »? Non, il n’en est pas ainsi. Mais il est nécessaire de faire que la parole externe corresponde à la parole intérieure, qui est le sentiment et la disposition du cœur.

Asseyez-vous et réfléchissez au Seigneur et à vous-même: Qui est le Seigneur et qui êtes-vous? Pensez à ce que le Seigneur a fait et fait encore pour vous, pourquoi vous vivez et comment cela se terminera.

Vous en viendrez immédiatement à la conviction qu’il n’y a pas d’autre moyen que de remplir avec constance et entièrement la volonté du Seigneur, il n’y a pas d’autre voie pour nous.

Cette conviction donne naissance à une promptitude à s’acquitter dans les faits de ce qui est exprimé par le mot « Seigneur ». Avec une telle promptitude le besoin de l’aide d’en haut sera éveillé et il en résultera la prière: » Seigneur, Seigneur, aide-moi, et donne-moi la force de marcher selon Ta volonté. Et cet appel sera agréable au Seigneur.

Version française Claude Lopez-Ginisty

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski