27/07/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Première liturgie en l’église Saint-Phocas à Tournai
Première liturgie en l’église Saint-Phocas à Tournai

Première liturgie en l’église Saint-Phocas à Tournai

Le dimanche 5 octobre, la première liturgie a été célébrée solennellement par le métropolite de Belgique Athénagoras en la nouvelle église grecque orthodoxe de Tournai, dédiée à saint Phocas. L’édifice a été donné récemment à la paroisse orthodoxe de Tournai, laquelle a été créée sur l’initiative du métropolite émérite de Belgique Mgr Pantéléimon, et qui était desservie au cours de toutes ces années par le prêtre de la paroisse Saint-Nectaire de Mons. Le métropolite Athénagoras a d’abord célébré l’office de la bénédiction des eaux, a procédé ensuite à la dédicace de l’église, puis a célébré la première sainte Liturgie, assisté par sept prêtres et deux diacres et en présence de quatre autres prêtres encore. La chorale des saints Anargyres de Péronnes-lez-Binche chantait en français et en grec, tandis que les prêtres célébraient en différentes langues. Dans son homélie, le métropolite a souligné sa grande émotion pour cette première divine Liturgie, car en raison de son ministère dans l’Église durant plus de dix ans comme évêque de Sinope, étant ce faisant successeur de saint Phocas, il s’est intéressé particulièrement à la vie de celui-ci et est lié spirituellement avec lui. Saint Phocas a vécu vers l’an 100 après Jésus-Christ et est un martyr de l’Église ainsi que le protecteur des jardiniers et des marins. Sa biographie a été transmise à l’Église par saint Asterius d’Amasée vers l’an 400. « L’église de saint Phocas de Tournai est peut-être la première dans la diaspora orthodoxe à être dédiée à ce saint. À Constantinople, il existe depuis des années une église Saint-Phocas dans la région d’Ortaköy, près du Bosphore » a souligné le métropolite. La paroisse est desservie par le père Dimitri Sandamouris, qui est d’origine crétoise, mais est né et a grandi en Belgique et qui, grâce à sa connaissance du français, célébrera également en cette langue, étant donné que la paroisse est constituée de fidèles provenant de différents pays. À l’issue de la divine liturgie, l’évêque catholique-romain de Tournai, Mgr Guy Harpigny a participé à la réunion et a prononcé des paroles encourageantes et de sympathie pour la paroisse. C’est grâce à Mgr Harpigny que cette église a été donnée au diocèse métropolitain de Belgique du Patriarcat œcuménique. 

Source et photographie

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski