24/05/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Selon l’agence russe Ria Novosti, le concile panorthodoxe prévu en 2016 pourrait se dérouler dans un autre pays que la Turquie

Selon l’agence russe Ria Novosti, le concile panorthodoxe prévu en 2016 pourrait se dérouler dans un autre pays que la Turquie

En raison de la situation internationale qui s’est compliquée suite à la tension croissante dans les relations entre la Russie et la Turquie, l’Église orthodoxe russe n’exclut pas des changements concernant le concile panorthodoxe, prévu pour 2016. Celui-ci pourrait être convoqué non pas à Istanbul, mais dans un autre lieu, selon l’agence russe de presse Ria Novosti, qui obtenu cette information de l’archiprêtre Igor Yakimtchouk, secrétaire pour les relations inter-orthodoxes du département des affaires ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou. Celui-ci a mentionné le caractère hypothétique des suppositions sur la façon dont les événements politiques impacteront le prochain concile. Il a souligné au passage « que l’on ne sait pas encore quand il aura lieu ». Le métropolite de Volokolamsk Hilarion avait déjà évoqué la question. Quant au lieu du déroulement du concile, l’archiprêtre I. Yakimtchouk a émis l’hypothèse qu’il pourrait également changer. « Si les circonstances se détériorent, il est tout-à-fait possible que le Concile se déroule dans un autre lieu. Il est difficile de parler de cela maintenant », a précisé l’archiprêtre, qui a rappelé que la décision finale sur la date et le lieu du concile doit être adoptée à l’unanimité par les primats de toutes les Églises orthodoxes. « La prochaine session de la commission de préparation du concile aura lieu en Grèce. Quant à l’événement qui le suivra, il est difficile de dire où il se produira. Cela concerne la conférence préparatoire des primats, qui est attendue. Si l’on s’accorde pour que la conférence ait lieu à Istanbul, celle-ci aura lieu là-bas. Si j’ai bien compris, le voyage de nos citoyens en Turquie n’est pas interdit » a conclu l’archiprêtre.

Source

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski