24/07/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Une thèse de doctorat en ecclésiologie orthodoxe soutenue en Sorbonne

Une thèse de doctorat en ecclésiologie orthodoxe soutenue en Sorbonne

Une thèse de doctorat sera soutenue samedi 20 mai en Sorbonne par le P. Amphilochios (Thomas) Miltos sur le thème: « Collégialité catholique et synodalité orthodoxe. Recherches sur l’ecclésiologie du Concile Vatican II, ses sources, sa réception et son rôle dans le dialogue entre les Églises. »

Présentation: La synodalité paraît aujourd’hui un thème très actuel, tant pour le dialogue théologique bilatéral entre les Églises catholique et orthodoxe, qu’à l’intérieur de chaque Église. Le pontificat du pape François a mis l’accent sur la synodalité et l’Église orthodoxe vient de réaliser son grand et saint Concile (Crète, juin 2016). Cette étude a tenté de confronter les notions de collégialité épiscopale et de synodalité épiscopale, en vue d’une compréhension commune, entre catholiques et orthodoxes, de la place des évêques au sein de l’Église entière. Partant du constat que la synodalité épiscopale, comme l’entendent les orthodoxes, ne coïncide pas avec la doctrine de la collégialité épiscopale comme elle a été formulée au concile Vatican II, le présent travail s’est penché sur les fondements de cette dernière, afin de rechercher comment la tradition commune originelle des deux Églises conçoit la synodalité épiscopale. Le retour aux sources communes, à savoir bibliques, patristiques et dogmatiques, est proposé comme base d’une entente sur les questions du ministère épiscopal et de la synodalité des évêques.

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski