26/07/2017
Actualités
Page d'accueil > Résultats de la recherche : François Hollande

Résultats de la recherche : François Hollande

Le président François Hollande s’est entretenu avec le patriarche Cyrille

Le président de la République a reçu ce matin à l’Élysée le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie. A l’occasion de cet entretien, le chef de l’État a rappelé l’attachement de la France au développement des relations d’amitié entre les peuples français et russe. Le président de la République et le patriarche Cyrille ont eu un échange de vues sur la responsabilité commune des dirigeants politiques et religieux à agir au service de la paix. Ils ont évoqué la situation des chrétiens d’Orient. Le chef de l’État a rappelé la relation particulière, fondée sur l’histoire, que la France entretient avec ces communautés, l’attention qui était portée à leur situation et les initiatives prises par la France pour leur venir en aide. Le président de la République a exprimé au patriarche sa conviction que la préservation de la diversité religieuse au Moyen-Orient passe par la lutte contre les terrorismes et les intégrismes et par le règlement politique des crises qui traversent la région. C’est pourquoi il est nécessaire de mettre fin au massacre en cours en Syrie pour porter assistance aux populations civiles et engager enfin la négociation politique.

Sources: Élysée (dont photographie), AEOF. Vidéo: Sputnik

Voeux du président de la République, François Hollande, aux autorités religieuses

ElyséeLe métropolite Emmanuel, président de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France, a pris part hier soir à l’Elysée aux côtés des différents responsables de culte en France aux vœux du président de la République, François Hollande, en présence du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Un compte rendu est proposé ici.

Source de la photographie: Présidence de la République

Paris: rencontre du patriarche Bartholomée avec le président de la République, François Hollande

Le patriarche oecuménique Bartholomée a rencontré hier le président de la République française, François Hollande. A la suite de cette rencontre, l'Elysée a publié le communiqué suivant:

" Le président de la République a reçu aujourd'hui le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée Ier. Il a rendu hommage à l'action du patriarche, qui bénéficie de la primauté d'honneur au sein de l'orthodoxie, en faveur du dialogue interreligieux et de la tolérance, ainsi qu'à sa grande ouverture au monde. Il a salué le rôle précieux que joue le patriarche en Turquie. Alors que se tient aujourd'hui à Marrakech la quatrième conférence des Amis du peuple syrien, le chef de l'Etat et le patriarche ont évoqué les violences inacceptables subies par les Syriens depuis plus de vingt mois.
Le président de la République et le patriarche ont également évoqué la situation des chrétiens d'Orient. Le président de la République a rappelé la relation particulière, fondée sur l'histoire, que la France entretient avec ces communautés, et l'attention qui était portée à leur situation. Il a exprimé au patriarche sa conviction que la meilleure façon de favoriser leur présence en Orient était d'œuvrer à ce que les changements politiques en cours aboutissent à la démocratie et à l'Etat de droit."

Photographies de la rencontre (source: Elysées): sur le cliché ci-dessus le patriarche Bartholomée est entouré par Mgr Emmanuel (à gauche) et par Mgr Athénagoras.

Les félicitations du patriarche Cyrille de Moscou au nouveau président de la République française, François Hollande

Le patriarche Cyrille de Moscou a adressé un message de félicitations au nouveau président de la République française, François Hollande. Dans celui-ci, il précise notamment:  » L’orthodoxie de tradition russe est présente en France depuis plusieurs siècles. C’est à Paris que se trouve le siège du diocèse de Chersonèse, centre spirituel et administratif de notre Église. L’année prochaine sera posée la première pierre d’une nouvelle cathédrale russe dans la capitale française. L’Église orthodoxe russe apprécie hautement les bonnes relations qui se sont établies entre nous et les dirigeants politiques ainsi qu’avec les personnalités religieuses françaises. Ces relations nous tiennent à cœur. Nous exprimons l’espoir de la poursuite de cette collaboration constructive. »

Source: Patriarcat de Moscou

Lettre de condoléances de l’archevêque d’Athènes Jérôme au président Hollande suite aux événements tragiques de Paris

L’archevêque d’Athènes Jérôme a envoyé une lettre de condoléances au président François Hollande à l’occasion des événements tragiques de ces derniers jours en France. « Nous avons reçu avec stupéfaction », écrit l’archevêque dans sa lettre « la nouvelle de l’attaque meurtrière massive dans les bureaux de Charlie Hebdo à Paris. Bien que nous soyons opposés à la dérision de la foi des autres, nous ressentons fortement qu’une telle sorte de vengeance n’est pas seulement horrible, mais aussi injustifiée. Nous éprouvons de la compassion pour les parents des victimes et nous élevons nos prières pour la fin de cette confrontation ».

Source

Attentat près de Rouen : les condoléances du patriarche Cyrille de Moscou

patriarche_russeLe patriarche Cyrille de Moscou a adressé ses condoléances au cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, président de la Conférence des évêques de France, suite à l’assassinat par des terroristes du père Jacques Hamel hier près de Rouen. Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a envoyé quant à lui ses condoléances à Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen.

Par ailleurs, ce matin, les représentants des cultes en France ont été reçus à l’Élysée par le président François Hollande.

Le métropolite Emmanuel aux voeux du président de la République française aux autorités religieuses

voeux2016-1Le métropolite Emmanuel était présent aux vœux du président de la République française, François Hollande, à Élysée, le 5 janvier en soirée. Sur ces vœux et le discours du président de la République, deux articles et analyses du quotidien La Croix: « Laïcité, l’hommage de Hollande aux communautés religieuses » et « François Hollande a vraiment pris conscience de l’importance du fait religieux« .

Source de la photographie: Élysée

Attentats du 13 novembre à Paris: d’autres réactions orthodoxes

Le-slogan-Pray-for-Paris-apres-les-attentats-commis-a-Paris-le-13-novembre-2015_exact1024x768_pLes réactions orthodoxes après les attentats du 13 novembre à Paris, en plus de celle du métropolite Emmanuel, président de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France:

– L’archevêque Job de Telmessos a adressé un message dans lequel il annonce : « Je bénis que dans les paroisses de notre Exarchat soit célébré ce dimanche un office d’intercession « pour la nation en péril » et de chanter « mémoire éternelle » aux victimes ».

– Mgr Nestor de Chersonèse a envoyé un message de condoléances au président de la République française.

– Le patriarche Cyrille de Moscou a exprimé ses condoléances au président François Hollande et à tout le peuple français (en français sur cette page).

– Le patriarche Daniel de Roumanie a diffusé un message de compassion et de solidarité avec le peuple français (en français).

– Le patriarche Irénée de Serbie a adressé un message de condoléances au président de la République française et un autre à l’ambassadrice de la France en Serbie.

– Dans une lettre à l’ambassadeur de France en Grèce, l’archevêque Jérôme d’Athènes a souligné: « Nous sommes choqués par cet acte inhumain du terrorisme qui constitue un revers pour la civilisation humaine ».

– Sur le site du Séminaire orthodoxe russe en France, cette note: « Pour la paix, unis dans la douleur avec le peuple français« .

– L’archimandrite Sava Janjic du monastère de Dečani au Kosovo a posté sur son compte Twitter plusieurs messages de condoléances et de solidarité avec le peuple français.

Mise à jour:

– L’archevêque Demetrios (Archidiocèse grec orthodoxe d’Amérique), durant une visite pastorale à Dallas, a exprimé sa profonde tristesse et sa condamnation de l’attaque terroriste barbare qui s’est déroulée à Paris.

– Le métropolite Tikhon, primat de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA), a rendu hommage aux victimes du terrorisme en déposant des fleurs devant l’ambassade de France aux États-Unis (photographie ci-dessous, source). Il a ensuite, dans un discours en anglais et en français, présenté ses condoléances au peuple de France, aux citoyens de Paris et au président français.

2015-1114-embassyfrancedc2__large

Nouvel ajout (16 novembre):

– Évoquant les attentats du 13 novembre à Paris, le patriarche de Géorgie Elie II à déclaré que le terrorisme n’a rien à voir avec la religion, en l’occurrence l’islam.

– En Bulgarie, des prières ont été dites dans les églises orthodoxes pour les victimes des attentats dans la capitale française.

– Aux États-Unis, l’Assemblée des évêques orthodoxes canoniques « a offert des prières » pour le peuple de France.

Allocution du patriarche oecuménique Bartholomée lors du « Sommet des consciences » pour le climat

sommetLe patriarche œcuménique Bartholomée a prononcé, ce matin à Paris, son allocution lors du Sommet des consciences sur le climat (1). À son arrivée hier, le 20 juillet dans la journée, le patriarche a rencontré Mgr Job de Telmessos et le soir a participé avec les autres intervenants, au dîner organisé au palais d’Élysée par le président de la République François Hollande. Voici, ci-dessous, le texte de son allocution lors de ce sommet.

« Paris, le 21 juillet 2015

Monsieur François Hollande, Président de la République,
Monsieur Michael D. Higgins, Président de l’Irlande
Son Altesse Sérénissime, le Prince Albert II de Monaco
Monsieur Kofi Annan, Président de « The Elders », Président de la  « Fondation Kofi Annan », Ancien Secrétaire-Général des Nations Unies
Monsieur Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil économique, social et environnemental
Cher Nicolas Hulot, Envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète,
Éminences,
Excellences,
Mesdames et Messieurs les représentants des cultes,
Mesdames et Messieurs,

Dans un appel vibrant lancé à partir de Manille, conjointement par les autorités françaises et philippines, en février 2015, nous étions tous individuellement et collectivement appelés à agir en faveur du climat. Aujourd’hui plus que jamais nous rappelons l’urgence d’une justice globale, d’une solidarité financière et technologique mondiale. L’appel se terminait de la sorte : « Nous appelons (…) tous les acteurs, les États (…) et les citoyens à jouer pleinement leur rôle dans la lutte contre le changement climatique et en particulier contre ses effets, et la réduction des risques de catastrophes naturelles liées au climat, par des efforts individuels ou des initiatives en coopération. »

Comme vous vous en souvenez certainement nous avions eu l’honneur de vous accompagner, Monsieur le Président, lors de cet indispensable déplacement. Nous avons pu voir de nos yeux les effets destructeurs des bouleversements climatiques qui touchent les populations les plus vulnérables, notamment en Asie. Nous avons touché de nos doigts les plaies ouvertes, fraichement mais durablement, d’une terre en révolte contre l’égoïsme aveugle de l’humanité. Les plus sceptiques n’auraient pas été moins convaincus que saint Thomas lui-même. L’exclamation apostolique « mon Seigneur et mon Dieu » (Jn 20, 28) jaillit alors de nos bouches, non seulement comme un cri d’alerte, mais aussi comme un éveil à l’espérance. L’impérieuse mission des religions en général, et du christianisme en particulier, tient à cette force transfiguratrice de la foi faisant de tout danger un appel à la conversion des cœurs.

Les décennies d’expérience du Patriarcat œcuménique en matière de protection de l’environnement ont montré que la question du salut n’est pas indépendante du traitement de la création. Dans cette attention particulière se rejoignent le séculier et le spirituel. Distinguant ce qui relève du monde, au sens du saint apôtre Paul, et ce qui relève de la création du monde, la tradition orthodoxe est attachée au déploiement du mystère de la grâce dans cette dernière, faisant de toute chose un sacrement du Royaume.

Certains pourront s’interroger sur la nécessité de convier des responsables religieux à une réflexion trop souvent dépréciée à cause de sa technicité, voire culpabilisante en raison des conséquences de nos actes. Le sens de l’implication des religions dans ce crucial combat pour la sauvegarde de notre planète est triple : éduquer, convertir et glorifier.

Par éduquer, nous entendons prolonger la dialectique entre foi et raison, c’est-à-dire articuler des éléments de connaissance rationnelle aux inspirations de l’âme. Les questions environnementales sont au carrefour de cette attention. Ainsi, les données scientifiques sur la biodiversité, le réchauffement climatique, l’accroissement de la misère et des injustices environnementales, la sécurité alimentaire, etc., viennent compléter la vision théologique, trop souvent statique, d’un monde en constant changement.  Mais sortant de ce simple constat, il est de notre mission d’offrir, à partir de cette base, une herméneutique de la création qui affirme l’interdépendance de l’humanité et de la nature. C’est la raison pour laquelle, le Patriarcat œcuménique n’a pas uniquement institué le 1er septembre de chaque année comme journée de prière pour l’environnement, mais il organise aussi des séminaires et des sommets rassemblant théologiens et scientifiques afin de débattre. Le dernier Sommet en date s’est tenu sur l’île de Halki en Turquie, du 8 au 10 juin 2015. Il était intitulé « Écologie, théologie et art ». Nous y avions notamment invité des artistes afin qu’ils puissent apporter leur expertise esthétique sur le sens de la beauté dans la création. En effet, Dostoïevski n’écrit-il pas : « La beauté sauvera le monde » ?

Par convertir, il faut comprendre la conversion de l’être intérieur comme le point de départ d’une conversion extérieure. Les scientifiques mettent inlassablement en avant la nécessité d’un changement radical de nos modes de vie afin de limiter les actions polluantes qui influent sur les changements climatiques. Il s’agit ici d’une réalité que le christianisme appelle « metanoia », un retournement tout entier de l’être. Ce dernier encourage, dans la tradition patristique des Pères du désert – ces spirituels qui ont forgé à travers des siècles d’expérience ascétique un regard vrai sur l’humanité – à constamment interroger la nécessité de nos besoins, afin de dissocier ce qui relève de la convoitise et ce qui relève du bien. L’éthique et la morale ne sont pas très loin et doivent permettre l’émergence des droits de la terre elle-même. Tel est le sens de l’effort qui est attendu de nous : sortir de l’égoïsme dans lequel l’inertie de nos habitudes nous a fait tomber, et découvrir la sobre liberté que nous apporte la conversion du cœur.

Enfin, par glorifier, nous en revenons au fondement même de notre mission spirituelle. Enfant déjà, sur notre île natale d’Imbros, aujourd’hui Gökçeada, au large d’Istanbul, nous étions subjugué par cet environnement sauvage et puissant, sans cesse renouvelé par la force vivifiante des vents qui, combinée à l’action bouleversante de la mer, nous a fait prendre conscience d’une double réalité : que la puissance de l’humanité est inversement proportionnelle à la puissance de la nature. Aussi, pour résoudre cette relation antinomique ne devons-nous pas devenir les maîtres de la création, mais bien plutôt libérer cette création d’un agir humain dominateur dans un mouvement d’action de grâce qui se révélerait à travers les gestes quotidiens que nous y posons.

Tels sont les trois engagements indispensables pour une spiritualité écologique réelle.

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,

Dernièrement, Sa Sainteté le Pape François, dans son Encyclique Laudato Si abondait dans le sens d’une spiritualité écologique de conversion : « En premier lieu, la conversion implique gratitude et gratuité, c’est-à-dire une reconnaissance du monde comme don reçu de l’amour du Père, ce qui a pour conséquence des attitudes gratuites de renoncement et des attitudes généreuses même si personne ne les voit ou ne les reconnaît » (§ 220). Cette Encyclique apparaît tout juste une année après notre rencontre à Jérusalem, commémorant les retrouvailles historiques de Sa Sainteté Pape Paul VI et de Sa Sainteté du Patriarche œcuménique Athénagoras, en 1964, dans ce même lieu. L’an dernier, nous avions découvert dans Sa Sainteté le Pape François un frère d’âme dans sa sensibilité affichée et assumée à l’égard de la création. Aussi, avions-nous tenu l’un et l’autre à ce que les relations entre les Églises Sœurs de Rome et de Constantinople approfondissent leur engagement commun en faveur de notre maison commune par la prière et l’action. Parce que les questions environnementales sont globales, elles se déclinent parfaitement dans l’espace œcuménique et constituent un enjeu central en faveur de l’unité des chrétiens.

Alors : «  Why do we care? ». Notre époque fait face à un défi unique. Jamais dans le passé, durant la longue histoire de notre planète, les hommes et les femmes ne se sont trouvés à ce point si « développés » qu’ils ont pu rendre possible la destruction de leur propre environnement et de leur propre espèce. Jamais auparavant, dans la longue histoire de cette planète, les écosystèmes de la terre ne furent confrontés à des dégâts quasi irréversibles d’une telle ampleur. C’est pourquoi il est de notre responsabilité de répondre à ce défi de façon univoque, afin de remplir notre devoir envers les générations à venir. Voilà pourquoi nous devons nous engager.

Dans cette perspective, une alliance entre l’écologie contemporaine, en tant que recherche scientifique pour la protection et la survie de l’environnement naturel, et la théologie, en tant que réflexion métaphysique sur des sujets religieux, est nécessaire pour cerner la profondeur spirituelle des questions cruciales de notre temps. C’est pourquoi nous vous invitons toutes et tous, vous qui êtes déjà sensibilisés à ces questions, à être les porte-voix de cet appel des consciences pour le climat.

Avant de terminer cette modeste intervention, nous tenons à féliciter les autorités françaises pour les nombreuses initiatives mises à l’œuvre en vue de la réunion de la COP21 qui se tiendra à Paris à la fin de cette année. Le Patriarcat œcuménique y est tout particulièrement attaché et y apporte son indéfectible soutien. Notre responsabilité est à la hauteur de l’urgence. Telle est la raison d’être de notre engagement. »

Source: Patriarcat oecuménique

Photographie ci-dessus: Présidence de la République française

Des responsables religieux rencontrent le président français pour plaider la cause de la justice climatique

Une déclaration appelant à un accord contraignant sur la crise climatique et à la limitation à 2 °C de l’augmentation de la température – cible convenue à l’échelle internationale pour contenir le réchauffement climatique – a été remise au président François Hollande par des représentants de la Conférence des responsables de culte en France (CRCF) le 1er juillet au palais de l’Élysée, à Paris. Signé par des représentants de la Conférence des évêques de France, de la Fédération protestante de France, de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (Métropolite Emmanuel de France et Métropolite Emmanuel d’Europe occidentale et méridionale – Patriarcat de Roumanie), de l’Union bouddhiste de France, du Conseil français du culte musulman et du Consistoire central israélite de France, le document met en exergue une vive préoccupation pour les générations futures. «Notre conscience spirituelle et morale est interpellée. Nous sommes mis au défi d’agir pour la justice, d’œuvrer pour la paix, de préparer de toute urgence un futur sûr et viable pour nos enfants, en sortant de l’ère des énergies polluantes et en revoyant nos modèles économiques de production et de consommation sans limite», affirment les responsables religieux dans leur déclaration. La Conférence des responsables de culte en France (CRCF), créée en 2010 et regroupe six instances responsables du bouddhisme, des Églises chrétiennes (catholique, orthodoxe, protestante), de l’islam et du judaïsme. Cette initiative est justifiée par la volonté des responsables de culte en France d’approfondir leur connaissance mutuelle, par le sentiment de contribuer ensemble à la cohésion de notre société dans le respect des autres courants de pensée, et par la reconnaissance de la laïcité comme faisant partie du bien commun de notre société.

Source

Reportage-vidéo sur le colloque au Sénat consacré au climat et aux religions

climat_religions_visuelLe 21 mai s’est tenu au Sénat un colloque sur le thème « Le climat: quels enjeux pour les religions ? « . Le métropolite Emmanuel y a participé. Ci-dessous: un reportage vidéo sur l’évènement. Le 1er juillet, une délégation interreligieuse remettra au président de la République, François Hollande, un « plaidoyer pour le climat ».


[Événement] COP 21 : climat – quels enjeux pour… par Senat

Communiqué de la Conférence des responsables de culte en France à la suite du colloque au Sénat sur le climat et les religions

climat_religions_visuelLe 21 mai, à Paris, s’est tenu un colloque sur le climat et les religions organisé par la Conférence des responsables de culte en France (CRCF) au Sénat. Il a notamment été annoncé que les membres du CRCF se joignaient à l’initiative du Jeûne pour le climat. D’autre part, le 1er juillet, les membres de la CRCF seront reçus par le président de la République, François Hollande, à qui ils remettront un texte. Pour lire le communiqué final du colloque, cliquez ici.

Source de l’illustration: Sénat

Le président français a invité le patriarche œcuménique à la réunion internationale sur le climat qui se tiendra aux Philippines

Sur l’invitation du président français François Hollande, le patriarche Bartholomée se rendra aux Philippines afin de participer avec d’autres personnalités à la réunion internationale sur le climat, qui aura lieu du 26 au 27 février, en vue de la prochaine 21ème Conférence des Parties de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui se tiendra à Paris au mois de décembre. Le patriarche œcuménique se rendra aux Philippines avec le président français. Nous publions ci-après le communiqué y relatif du Patriarcat œcuménique : « En vue de la convocation en décembre prochain, à Paris, de la 21ème Conférence des Parties de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 21), une réunion aura lieu pendant deux jours, les 26 et 27 février aux Philippines au sujet du climat et de l’itinéraire d’un appel commun vers la mobilisation mondiale pour le succès de la Conférence de Paris. Son Excellence le président de la République française François Hollande, se rendra dans le but susmentionné aux Philippines et sera accompagné par « de nombreuses personnalités connues pour leur combat en faveur de la paix, l’environnement et le développement durable » comme il l’est dit dans l’invitation, Sa Toute-Sainteté le Patriarche étant inclus au nombre desdites personnalités. Celui-ci a volontiers accepté cette invitation honorifique et y participera. Il sera accompagné de S.E. le métropolite de France Mgr Emmanuel et du révérendissime Archidiacre du Patriarcat œcuménique et professeur Ioannis Chrysavghis. Sa Toute-Sainteté reviendra le 28 février, Dieu voulant, à Constantinople ».

Source

Réactions orthodoxes en Europe, dont la France, à la suite des attentats à Paris

DSC_0590-OKLe portail catholique suisse, Cath.ch, reprend un article de l’agence Apic, qui elle-même s’appuie en partie sur des traductions d’Orthodoxie.com, intitulé « Russie: caricatures de Mahomet, le monde orthodoxe se solidarise avec les musulmans« . L’article reprend aussi une réaction de l’évêque Irénée de Backa porte-parole de l’Église orthodoxe serbe. En Grèce et en Bulgarie l’Église orthodoxe a aussi réagi (autre réaction en Russie). En Roumanie, l’Église orthodoxe a exprimé sa compassion vis à vis des victimes et sa solidarité avec le peuple français tout en appelant à respecter la dignité et la valeur de chaque religion.   Par ailleurs, en France, des communautés orthodoxes se sont associées aux démarches interreligieuses. C’est le cas à Nantes (vidéo, article avec la déclaration en ligne), à Rouen (compte-rendu et déclaration), à Alès. Enfin, Jean-François Colosimo le 15 janvier, avec notamment Haïm Korsia, grand rabbin de France, et Mohammed Moussaoui, président de l’Union des mosquées de France, a participé à l’émission de télévision « C dans l’air » (France 5) sur le thème « Liberté et religion ». Cette émission peut être visionnée en ligne sur cette page.

Photographie: lors de la déclaration interreligieuse à Nantes (source)

Exposition publique de la maquette de la future église et centre spirituel et culturel russe à Paris

Une exposition publique de la future église orthodoxe et du centre spirituel et culturel russe à Paris (quai Branly) aura lieu le samedi 18 janvier et le dimanche 19 janvier de 10 heures à 18 heures à la résidence de l'ambassadeur de Russie, 79 rue de Grenelle, Paris 7e. Entrée libre.

Source: diocèse de Chersonèse

« Centre orthodoxe de Paris: début des travaux en juin 2014 »

"Les autorités françaises ont donné leur feu vert pour la construction d'un centre culturel et orthodoxe à Paris. L'ambassade de Russie en France indique que cette directive a été signée par le préfet de Paris et de la région Île-de-France Jean Daubigny. Le lancement des travaux est fixé à juin 2014, écrit mercredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta."

Source (et intégralité de l'information): Ria-Novosti (informations complémentaires)

Complément: la Russie envisage de présenter mi-janvier à Paris le projet de son centre culturel et religieux (source: Ria-Novosti)

« Centre russe à Paris: la première pierre posée au printemps 2014 »

La première pierre du nouveau centre religieux et culturel russe à Paris sera posée au printemps 2014 a déclaré à Moscou Vladimir Kojine, chef de l'Intendance du Kremlin: "Si nous obtenons tous les permis, la pose de la première pierre se tiendra au printemps prochain. Il s'agit d'un événement important des relations bilatérales et nous comptons y inviter des dirigeants de haut rang". Il a ajouté: "Nous n'avons pas encore obtenu le permis de construire. Mais nous avons présenté tous les documents nécessaires aux autorités municipales. Un groupe de travail conjoint russo-français œuvre à la réalisation du projet".

Source: Ria-novosti

« Centre russe à Paris: la première pierre posée au printemps 2014 »

La première pierre du nouveau centre religieux et culturel russe à Paris sera posée au printemps 2014 a déclaré à Moscou Vladimir Kojine, chef de l'Intendance du Kremlin: "Si nous obtenons tous les permis, la pose de la première pierre se tiendra au printemps prochain. Il s'agit d'un événement important des relations bilatérales et nous comptons y inviter des dirigeants de haut rang". Il a ajouté: "Nous n'avons pas encore obtenu le permis de construire. Mais nous avons présenté tous les documents nécessaires aux autorités municipales. Un groupe de travail conjoint russo-français œuvre à la réalisation du projet".

Source: Ria-novosti

Des complications juridiques relatives à la construction du nouveau centre orthodoxe ruse à Paris

Le quotidien 20 minutes rapporte des complications juridiques relatives à la construction du nouveau centre orthodoxe russe à Paris. En effet, l'architecte qui fut lauréat du concours pour le projet de construction, avant qu'un autre projet le remplace, a demandé hier au tribunal de grande instance de Paris la suspension de la résiliation du contrat passé avec la Fédération de Russie.

Inauguration du nouveau centre orthodoxe russe à Paris mi-2015 ?

Le magazine Challenges, sur son site internet, annonce que le permis de construire pour le nouveau centre orthodoxe russe à Paris a été déposé à la préfecture. La mairie de Paris a émis un avis favorable. Les autorités russes espèrent que les travaux pourront commencer début 2014 afin de pouvoir inaugurer le nouveau centre, dont la nouvelle cathédrale, à la moitié de l'année 2015.

Le métropolite Emmanuel aux voeux du président de la République aux autorités religieuses

voeux" Le métropolite Emmanuel, évêque titulaire de la Métropole grecque orthodoxe de France du Patriarcat oecuménique et président de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, a représenté l'Eglise orthodoxe de France lors de la réception des vœux du président de la République aux représentants des autorités religieuses de notre pays au Palais de l'Elysée le mardi 8 janvier à 18h. Dans une déclaration sur le perron de l'Elysée, à l'issue de la rencontre, le métropolite Emmanuel a exprimé sa satisfaction sur la teneur de la rencontre en indiquant qu'elle s'est déroulée dans "un climat apaisé et convivial", avant d'ajouter que la rencontre "autour du président, du premier ministre et du ministre de l'intérieur ce soir montre qu'il y a une ouverture et une volonté d'avoir un dialogue, ce que le président a souhaité et que nous souhaitons également"."

Source (et intégralité du compte rendu): Assemblée des évêques orthodoxes de France. Photographies: présidence de la République. Autres sources: Radio-Vatican, La Croix, TF1 (extrait vidéo du JT de 20h)

Un communiqué de l’administration diocésaine de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale

A la suite de la réunion du 4 décembre du conseil de l’Archevêché, l’administration diocésaine de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale a publié un communiqué. Points abordés: l’état de santé de Mgr Gabriel, le bilan de l’assemblée pastorale, la visite du patriarche œcuménique, la préparation de l’assemblée générale ordinaire de 2013, la maison diocésaine de Bussy-en-Othe.

Le patriarche Bartholomée à Monaco

Le 8 décembre, le patriarche oecuménique Bartholomée a été reçu dans la chapelle de la Visitation à Monaco par Mgr Bernard Barsi, archevêque de Monaco. Le site Fanarion a mis en ligne, en français, l'allocution de bienvenue de l'archevêque de Monaco et un texte du père Patrick Keppel responsable des relations oecuméniques au sein de l'archevêché monégasque (et ici). Le même jour, le patriarche s'est rendu à Cannes. Il s'est ensuite rendu à Beyrouth pour présider les funérailles du patriarche Ignace IV d'Antioche, puis à Paris pour la suite de sa visite en France.

Source (dont photographie à Monaco): Fanarion

Le communiqué de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France à la suite de la réunion périodique du 25 mai

Les évêques orthodoxes de France ont tenu leur réunion périodique jeudi 25 mai au siège de l’Assemblée sous la présidence du métropolite Emmanuel. Ils ont évoqué l’élection présidentielle en  formulant des vœux de réussite au chef de l’Etat, François Hollande, au service de la France et de tous les français. Ils ont évoqué les enjeux de la période qui est marquée par des crises multiformes. Ils ont tenu par ailleurs à adresser un message de soutien et d’encouragement aux participants au XIVe congrès orthodoxe d’Europe occidentale organisé par la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale et qui se tient sous l’égide de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France à Strasbourg du 25 au 28 mai avec pour thème « La vérité vous rendra libres ». Pour lire l'intégralité du communiqué, cliquez ici.

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski