27/05/2017
Actualités
Page d'accueil > « Spiritualité orthodoxe et science : quête de discernement face aux défis actuels » – un cours par pr. dr. Razvan Ionescu

« Spiritualité orthodoxe et science : quête de discernement face aux défis actuels » – un cours par pr. dr. Razvan Ionescu

affiche_razvanNous avons plaisir de présenter une série de conférences données par le père Razvan Ionescu  au profit d’Orthodoxie.com et en partenariat avec la Mutuelle Saint-Christophe assurance.Le père Razvan Ionescu est le coordonnateur du département “Théologie et science” au Centre d’études et de recherches “Dumitru Staniloae” à Paris. Il est docteur en théologie orthodoxe et en imagerie médicale et auteur de trois ouvrages (Théologie orthodoxe et science – Questions d’ordre méthodologique. Typologie des rapports : Théologie orthodoxe et science – Approche apologétique et patristique et Les défis théologiques de la recherche). Nous vous invitons à lire, ci-dessous, la présentation de son cours.

« Le contexte actuel est sans aucun doute passionnant. Les nouveaux concepts à partir desquels la physique du vingtième siècle se définit, avec sa logique contradictoire et ses notions d’incertitude et de probabilité, les limites épistémologiques mises en évidence par l’astrophysique actuelle ou par la nouvelle orientation épistémologique de facture godëlienne en mathématiques, les recherches contemporaines concernant l’intelligence artificielle et les limites de la raison computationnelle, sont autant de repères qui invitent à une réflexion renouvelée au sein des sciences à propos des « certitudes » et de « l’espoir » que la modernité professait. Un nouveau champ de réflexion est désormais ouvert. La théologie, quant à elle, ne peut pas se tenir à l’écart de cette réalité nouvelle. Elle est invitée au dialogue par l’apparition, au sein même de la démarche des scientifiques, d’une conscience nouvelle des propres limites de leurs connaissances, et c’est un signe évident du dépassement de l’idéologie scientiste des Temps Modernes qui fut si nuisible à l’esprit de foi.

7 séances (au mois d’octobre les vendredi : 7, 21 et 28 octobre et au mois de novembre : 4, 15, 18, et 25 novembre).

1. Connaissance scientifique et théologique: en quoi la théologie est autre chose que la science ? Peut-on pourtant parler d’une « science théologique » ? (le 7 octobre à 19h30)
2. Les Pères de l’Eglise, en quoi sont-ils si importants pour nous ? Quête de discernement face à l’éducation et à la culture d’inspiration philosophique et scientifique de nos jours: l’exemple patristique. Dois-t-on et peut-on nous laisser inspirés ? (le 21 octobre 2016 à 19h30)
3. Notre réponse par rapport à l’athéisme et à la sécularisation ? Une approche orthodoxe (le 28 octobre 2016 à 19h30)
4. Le principe anthropique, un défi pour l’Eglise et/ou pour les scientifiques? (le 4 novembre à 19h30)
5. A-t-on besoin d’une « bioéthique orthodoxe » ? Et si oui, quelle éthique pour cette bioéthique ? (le 15 novembre à 19h30)
6. En quoi interpellent les nouveaux concepts de la physique quantique notre compréhension théologique ? (le 18 novembre à 19h30)
7. Le défi de l’irrationnel. Approche philosophique-scientifique et théologique (le 24 novembre à 19h30 au 286 rue Saint-Jacques 75005 Paris)

Notre témoignage : quête de discernement spirituel

Notre Seigneur a quelque chose d’essentiel à transmettre à tous les êtres humains. Y compris les scientifiques. Je me suis pris de passion pour la recherche des liens, existants ou possibles, entre les préoccupations propres aux scientifiques dans leur vie professionnelle, et la vie selon les commandements du Seigneur. Et ces liens existent nécessairement, et partout. Dès qu’un scientifique reçoit un petit rayon de lumière de la grâce divine dans son cœur, cette dernière l’inspire pour réévaluer son travail, sa vie professionnelle, dans une perspective spirituelle. Alors, le tâtonnement intérieur entre théologie et science surgit en lui-même, fruit de cette expérience nouvelle et personnelle. De même, si certaines découvertes scientifiques interpellent la conscience de l’homme de foi qui vit, même d’une manière très simple, la vie de l’Eglise, ce dernier va chercher intimement le conseil et l’inspiration d’En-haut afin de pouvoir aborder ces connaissances avec discernement, et ainsi le dialogue commence dans son cœur. Il me semble donc que le dialogue théologie-science surgit d’abord à l’intérieur de l’homme avant de s’extérioriser et de se formaliser dans nos sociétés et dans la vie de l’Eglise. »

Lieu du cours : L’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris – 5e : Entrée payante : 5 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96.

Pour télécharger l’affiche sous format PDF, cliquez ICI !

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski