21/10/2017
Actualités
Page d'accueil > Résultats de la recherche : La cathédrale du Christ Sauveur Pristina

Résultats de la recherche : La cathédrale du Christ Sauveur Pristina

La cathédrale du Christ-Sauveur à Pristina incendiée

incendie1La télévision nationale serbe informe que la cathédrale du Christ-Sauveur, encore inachevée à Pristina (Kosovo) a été incendiée le 9 septembre dernier. Les vandales ont mis le feu à plusieurs endroits à l’aide de pneus d’automobile. Mgr Théodose, évêque de Raska et Prizren a fermement condamné l’incident soulignant que la cause en est le refus des autorités du Kosovo et de la police de mettre en place une protection permanente devant la cathédrale du Christ-Sauveur, qui a été plusieurs fois exposés à la profanation.

Campagne médiatique au Kosovo pour transformer la cathédrale du Christ-Sauveur à Priština en musée des Albanais du Kosovo ou, sinon, la détruire

À l’occasion de l’information publiée dans le quotidien kosovar Koha Ditore, selon laquelle le conseil de l’Université de Priština, lors de sa dernière session, a fait part de son intention de transformer en musée la cathédrale orthodoxe serbe du Christ-Sauveur dans cette ville ou, sinon, la détruire, le diocèse de Ras et Prizren a communiqué ce qui suit :
"Nous suivons avec grande préoccupation, depuis plusieurs jours déjà, la campagne farouche des médias extrémistes albanais destinée à transformer la cathédrale du Christ-Sauveur à Priština en « Musée mémorial des Albanais du Kosovo », ou encore à la détruire totalement.

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Lire la suite »

Communiqué du diocèse de Ras et Prizren (Kosovo) au sujet des déclarations tendancieuses de la presse albanophone concernant l’église du Christ Sauveur à Priština

Des textes publiés dans certains médias du Kosovo en langue albanaise prétendent pour la énième fois que la cathédrale du Christ Sauveur, au centre de Priština, aurait été construite illégalement et, pour cette raison, doit être détruite. Le diocèse de Ras et Prizren de l’Église orthodoxe serbe, à cette occasion, souligne à nouveau que la construction de ladite église a commencé sur un terrain qui est la propriété de l’Église orthodoxe serbe, selon les procédures légales existantes à l’époque. Le diocèse dispose de la documentation détaillée avec les permis et les extraits du cadastre qui prouvent que toute affirmation au sujet d’une construction soi-disant illégale est sans fondement. La construction de l’église a commencé en plein accord avec les institutions de l’État et de la province, ainsi que de la direction de l’Université de Priština, qui se trouve dans le voisinage. Aucune plainte n’a été déposée relativement à la construction en question. Si l’on prétend que ladite construction doit être légalisée, cela doit alors être valable pour tous les édifices construits à cette époque conformément aux normes légales alors en vigueur. L’interprétation sélective de la loi au détriment de l’Église orthodoxe serbe est plutôt du domaine de la discrimination sur la base ethnique ou religieuse que d’une quelconque législation. La construction de l’église du Christ Sauveur a commencé en 1992, alors qu’environ 40.000 Serbes vivaient à Priština. Étant donné que l’Église orthodoxe serbe ne possédait qu’une petite église, insuffisante pour couvrir les besoins des fidèles, la construction d’une église plus grande était indispensable. L’affirmation selon laquelle la construction de cette église était motivée politiquement constitue une provocation. En effet, l’idée de construire une église a été promue par l’évêque de Ras et Prizren Paul, futur patriarche de Serbie, qui a reçu l’accord des institutions alors compétentes pour ce projet. En outre, le terrain sur lequel se trouve encore l’église inachevée du Christ Sauveur au centre de Priština est toujours en possession cadastrale de l’Église orthodoxe serbe, ce que prouve le dernier extrait du cadastre du Kosovo de 2012. Aussi toutes les spéculations au sujet d’une soi-disant construction illégale de cette église sont infondées et constituent une tentative d’exploitation politique abusive de cette question. L’évêque de Ras et Prizren a, en temps opportun, fourni tous les documents relatifs à la construction de ladite église et la propriété du terrain à toutes les institutions internationales au Kosovo et en Metochie, et est prêt à défendre ses droits par tous les moyens légaux. Toute attaque dirigée contre cette église sera une attaque contre l’Église orthodoxe serbe elle-même, dont les droits sont clairement réglementés.

Source

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski