Douze nouveaux titres aux Éditions du Monastère de la Transfiguration

Douze nouveaux titres aux Éditions du Monastère de la Transfiguration

L’espérance ; L’obéissance monastique, école de liberté ; Famille, jeunes et orthodoxes, les défis contemporains ; La prière de Jésus : voilà quelques-uns des titres des nouveaux ouvrages publiés par le Monastère de la Transfiguration.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« Autour de la maladie » : les Journées du monastère de la Transfiguration, les 22 et 23 mai

“Autour de la maladie” : les Journées du monastère de la Transfiguration, les 22 et 23 mai

Dans le cadre des «Journées du monastère», le monastère de la Transfiguration (à Terrasson-Lavilledieu en Dordogne) organise deux journées d’entretien spirituel avec l’archimandrite Élie sur le thème de la maladie. Elles auront lieu le samedi 22 mai et le dimanche 23 mai. Programme : Samedi 22 mai 14h00 Accueil des participants. 14h30 Conférence suivie d’un échange : “Autour de la maladie” (partie 1) 16h30 Collation 18h00 Office des vêpres. Dimanche 23 mai 7h00 Office de l’orthros 9h00 Divine liturgie 12h30 Déjeuner 14h00 Conférence suivie d’un échange : “Autour de la maladie” (partie 2). Collation et fin des journées. Pour plus d’informations et l’inscription, voir sur cette page.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Monastère de la Transfiguration : Publication de quatre catéchèses de l’Archimandrite Aimilianos de Simonos Petra.

Monastère de la Transfiguration : Publication de quatre catéchèses de l’archimandrite Aimilianos de Simonos Petra

Le monastère de la Transfiguration a publié quatre nouvelles catéchèse de l’archimandrite Aimilianos de Simonos Petra : Opus B13 : Des passions – Homélie de l’archimandrite Aimilianos prononcée le 3 avril 1982 à l’Université de Xanthi. Opus B14 : Bienheureux celui que le Seigneur a élu et pris avec Lui – Catéchèse de l’archimandrite Aimilianos prononcée le 2 juillet 1977 au monastère «Evangélismos tis Theotokou» d’Ormylia. Opus B15 : Voici : Mes serviteurs crieront, dans la joie de leur coeur (Isaïe 65, 14) – Catéchèse de l’archimandrite Aimilianos prononcée le dimanche de Thomas en 1993, au monastère «Evangélismos tis Théotokou» d’Ormylia. Opus B16 : L’attente de la Pentecôte – Catéchèse de l’archimandrite Aimilianos prononcée faite au monastère de Simonos Petra le 26 avril 1977 Présentation de la collection Nous autres Occidentaux sommes tout imprégnés d’humanisme et de rationalisme. La plupart du temps, nous n’en avons même plus conscience, c’est tellement dans la mentalité moderne! Chrétiens, nous vivons notre foi avec cet arrière-fond qui gauchit notre regard, entrave la liberté de notre âme et nous mène souvent à du moralisme, du légalisme, de la « charité sociale» tout au mieux. Mais qu’en est-il de notre relation profonde au Christ ? Comment vivre, dégagés de ces a priori, le mystère de l’union de Dieu et de l’homme ? Dons la collection de L’orthodoxie, nous proposons des homélies et catéchèses de l’archimandrite Aimilianos, ancien higoumène du monastère de Simonos Petra, qui mettent en lumière quelques aspects de la compréhension orthodoxe de la vie chrétienne. Avec la bénédiction du monastère de l’Annonciation à Ormylia (Grèce), cette collection entend publier, sous forme de livrets, un choix d’enseignements donnés par Géronda Aimilianos (1934- 2019) et qui s’adressent à tout fidèle désireux d’approfondir sa foi. Géronda Airnilianos est un des géants de notre temps, un témoin nourri de cette tradition orthodoxe, pour laquelle la théologie

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le catholicon du monastère de la Transfiguration recouvert par la neige

Le catholicon du monastère de la Transfiguration recouvert par la neige

Ces derniers jours, la neige a recouvert le catholicon (église principale), en construction, du monastère de la Transfiguration (à Terrasson-Lavilledieu en Dordogne). Chant : “Il est digne” par les sœurs du monastère de la Transfiguration.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le monastère de la Transfiguration à Ellwood (Pennsylvanie) a fêté son 50ème anniversaire

Le monastère de la Transfiguration à Ellwood (Pennsylvanie) a fêté son 50ème anniversaire

Mère Christophora, higoumène, et les moniales du monastères de Transfiguration, situé à Ellwood en Pennsylvanie et qui dépend de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) a accueilli plusieurs hiérarques et des centaines de clercs et fidèles venu de tous les Etats-Unis et du Canada, à l’occasion de leur pèlerinage annuel du 4 au 6 août 2018. Le pèlerinage, qui marquait le 50ème anniversaire de la fondation du monastère par la défunte Mère Alexandra, l’ancienne princesse Ileana de Roumanie, a été ouvert par la célébration des vigiles de l’avant-fête de la Transfiguration. Celles-ci étaient présidées par l’archevêque de San Francisco et de la côte Ouest Benjamin, de même que la Liturgie dominicale, assisté de plusieurs prêtres et diacres. Le dimanche soir, le métropolite Tikhon, primat de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) a célébré les vigiles, assisté par plusieurs prêtres. Outre l’archevêque Benjamin, l’archevêque de Détroit et de l’épiscopat roumain Nathanaël, l’archevêque de Pittsburgh et de Pennsylvanie de l’Ouest Melchisédech et l’évêque de Chicago du Midwest Paul assistaient à l’office. Le chant était assuré par le chœur du couvent sous la direction de Mère Séraphima. Le lundi 6 août, jour de la Transfiguration, la célébration commença par l’hymne Acathiste « Loué soit Dieu pour tout », après quoi 40 prêtres revêtus de leurs ornements ont été conduits en procession par les moniales à la porte de la chapelle ou la divine Liturgie était célébrée. Dans son allocution de bienvenue, Mère higoumène Christophora a dit : « Nous sommes très heureuses de vous accueillir à notre 50ème anniversaire et à la célébration de notre fête patronale, et nous sommes bénies par votre amour et votre préoccupations paternels, de même que par votre grand respect et attachement à la vie monastique ». « Notre monastère a été protégé et soutenu par vos prières et votre

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Les journées du monastère de la Transfiguration – les 28 et 29 avril

Les journées du monastère de la Transfiguration – les 28 et 29 avril

Le monastère de la Transfiguration, dépendance du Monastère de Simonos Pétra au Mont-Athos, propose un programme d’entretiens spirituels avec le Père Élie, fondateur, aumônier et Père spirituel de la communauté. Ces journées de conférence et de partage auront lieu le 28 et 29 avril 2018. Elles s’articuleront autour de deux conférences de père Elie : Samedi 28 : Entre le désespoir et l’espérance Dimanche 29 : L’orthodoxe face à la mort Pour en savoir plus et vous inscrire en ligne, cliquez ICI !

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Les journées du Monastère de la Transfiguration

Les journées du Monastère de la Transfiguration

Le monastère de la Transfiguration renouvelle cette année l’organisation des “Journées du Monastère“. Ces journées de conférence et de partage auront lieu le 29 et 30 avril 2017. Elles s’articuleront autour de deux conférences de père Elie : Samedi 29 : Les difficultés des familles chrétiennes et comment les aborder Dimanche 30 : La foi et la vie du monde Réservation avant le 15 avril 2017. Le nombre de participants est limité !

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Les journées du monastère de la Transfiguration

Les journées du monastère de la Transfiguration

Le monastère de la Transfiguration, dépendance du monastère de Simonos Pétra au Mont-Athos, propose un programme d’entretiens spirituels avec le père Élie, fondateur, aumônier et père spirituel de la communauté. Vendredi 11 novembre 14h00 Accueil des participants 14h30 Conférence suivie d’un échange : « Il est vivant le Dieu devant lequel je me tiens » ou Pourquoi aller à l’église aujourd’hui ? 16h30 Collation et présentation de produits monastiques 18h00 Office des vêpres Samedi 12 novembre 9h00 Office de l’orthros 10h00 Divine liturgie 12h00 Déjeuner suivi de la visite de l’église principale (catholicon) du monastère en cours d’édification 14h30 Conférence suivie d’un échange : « Je vous le dis vous verrez mieux encore » (Jean 1.50). Est-ce encore possible aujourd’hui ? 16h30 Collation et fin des journées Pour en savoir plus et réserver vos place, cliquez ICI !

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Les journées du monastère de la Transfiguration

Les journées du monastère de la Transfiguration

Le monastère de la Transfiguration, dépendance du monastère de Simonos Pétra au Mont-Athos, propose un programme d’entretiens spirituels avec le père Élie, fondateur, aumônier et père spirituel de la communauté. Samedi 14 mai 14h00 – Accueil des participants. 14h30 – Conférence suivie d’un échange : « Il est vivant le Dieu devant lequel je me tiens » ou Pourquoi aller à l’église aujourd’hui ? 16h30 – Collation et présentation de produits monastiques. 18h00  -Office des vêpres. Dimanche 15 mai 2016 8h00 – Office de l’orthros. 10h00 Divine liturgie. 12h00 Déjeuner suivi de la visite de l’Église principale (catholicon) du monastère en cours d’édification. 14h30 Conférence suivie d’un échange : « Je vous le dis vous verrez mieux encore » (Jean 1.50). Est-ce encore possible aujourd’hui ? 16h30 Collation et fin des journées. Réservation en ligne avant le 15 avril. Le nombre de participants est limité !

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Les journées du monastère de la Transfiguration – 14 et 15 mai

Les journées du monastère de la Transfiguration – 14 et 15 mai

Le monastère de la Transfiguration, dépendance du monastère de Simonos Pétra au Mont-Athos, propose un programme d’entretiens spirituels avec le père Élie, fondateur, aumônier et père spirituel de la communauté. Samedi 14 mai 14h00 Accueil des participants. 14h30 Conférence suivie d’un échange : « Il est vivant le Dieu devant lequel je me tiens » ou Pourquoi aller à l’église aujourd’hui ? 16h30 Collation et présentation de produits monastiques. 18h00 Office des vêpres. Dimanche 15 mai 8h00 Office de l’orthros. 10h00 Divine liturgie. 12h00 Déjeuner suivi de la visite de l’église principale (Catholicon) du monastère en cours d’édification. 14h30 Conférence suivie d’un échange : « Je vous le dis vous verrez mieux encore » (Jean 1.50). Est-ce encore possible aujourd’hui ? 16h30 Collation et fin des journées. Réservation avant le 15 avril. Le nombre de participants est limité ! Pour en savoir plus, cliquez ICI !

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Vidéo de la conférence “L’espérance”  de l’archimandrite Elie du monastère de la Transfiguration de Terrasson

Vidéo de la conférence “L’espérance” de l’archimandrite Elie du monastère de la Transfiguration de Terrasson

Le 5 février dernier,  l’archimandrite Elie, aumônier du monastère de la Transfiguration de Terrasson, a donné une conférence sur le thème “L’espérance” dans le cadre des rencontres hebdomadaires à l’église orthodoxe russe des Trois-Saints-Docteurs organisée par l’association de jeunes orthodoxes « Chersonèse » Pour consulter les prochaines conférences, cliquez ICI. Nous vous invitons à visionner la conférence en ligne :

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« L’espérance » une conférence de l’archimandrite Elie du monastère de la Transfiguration de Terrasson – 5 février

“L’espérance” une conférence de l’archimandrite Elie du monastère de la Transfiguration de Terrasson – 5 février

Le vendredi 5 février prochain, à 19h30 l’archimandrite Elie aumônier du monastère de la Transfiguration de Terrasson, donnera une conférence sur le thème “L’espérance” à la cathédrale des Trois-Saints-Hiérarques, 26 rue Péclet, 75015, Paris, Salle diocésaine, 1er étage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le pape et patriarche d’Alexandrie Théodore II a présidé la liturgie au monastère de la Transfiguration du Sauveur sur les îles Solovki

Le pape et patriarche d’Alexandrie Théodore II a présidé la liturgie au monastère de la Transfiguration du Sauveur sur les îles Solovki

Le 21 août, le pape et patriarche d’Alexandrie Théodore II a présidé la divine liturgie au monastère de la Transfiguration du Sauveur sur les îles Solovki, à l’occasion de la fête des fondateurs du monastère, les saints Sabbace, Zosime et Germain de Solovki. Il était assisté par l’évêque de Naucratis Mélèce (Patriarcat d’Alexandrie) et l’évêque de Voskresenski Sabbas (Patriarcat de Moscou). À l’issue de la liturgie, l’higoumène du monastère, l’archimandrite Porphyre a prononcé des paroles chaleureuses de bienvenue au primat de l’Église d’Alexandrie, puis lui a offert une icône des saints fêtés, ainsi qu’une pierre provenant du lieu où ont été exécutés les néomartyrs de Solovki. Ensuite, le primat a pris la parole et a remercié particulièrement le patriarche de Moscou Cyrille pour l’occasion qui lui a été donnée de visiter ce lieu sanctifié, tant par les labeurs ascétiques des grands startsy que par le sang des Néomartyrs de la foi. Il a mentionné également qu’il souhaitait depuis 30 ans venir en pèlerinage aux îles Solovki alors que, jeune moine, il avait lu la vie des saints de « la Thébaïde du Nord ». Après le repas au monastère, le primat est parti pour Irkoutsk, où il visitera les monastères de la région. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Vient de paraître: “L’orthodoxie : qu’est-ce que c’est ? La voie, la vérité, la vie et ses différences avec le catholicisme”

Conférence de l’archimandrite Elie (monastère de la Transfiguration): “La construction d’une église: l’épiphanie d’un mystère”

Dans le cadre des conférences organisée par la paroisse Saint-Séraphin de Sarov et de la Mère de Dieu  – 91 rue Lecourbe, Paris 15e – l’archimandrite Elie, higoumène du monastère de la Transfiguration à Terrasson, viendra parler de “La construction une église:  l’épiphanie d’un mystère”, le dimanche 15 mars à partir de 13h30. A cette occasion son dernier ouvrage L’orthodoxie, qu’est-ce que c’est ? sera proposé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Une boutique pour les produits du monastère de la Transfiguration

Une boutique, vient d’être ouverte pour la vente des produits du monastère de la Transfiguration et ceux d’autres monastères, au lieu dit le Clos Bourret sur les bords de la route départementale 6089, rapporte le quotidien Sud-Ouest.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le site du monastère de la Transfiguration

Le site du monastère de la Transfiguration, en Dordogne, propose sur sa page d’accueil plusieurs vues de celui-ci et de son environnement, une visite virtuelle, des explications sur la communauté et son histoire, sa vie apostolique, une présentation de sa librairie, avec la possibilité de commander par l’Internet, des études bibliques, de ses productions et de son élevage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Chalki : le patriarche de Constantinople se rend au monastère de la Transfiguration

Après la divine Liturgie qu’il a célébrée dimanche matin au Phanar, le patriarche œcuménique Bartholomée s’est immédiatement rendu à Chalki pour visiter l’église du monastère de la Transfiguration, qui est menacé de s’effondrer suite aux dommages causés la semaine dernière par des ouvriers de l’administration turque des forêts.(Lorsque le métropolite Apostolos, higoumène de l’école théologique de Chalki s’était rendu sur les lieux, les ouvriers l’avaient informé que la région allait être reboisée et que l’église était illégale, à la suite de quoi le patriarche Bartholomée était immédiatement intervenu auprès des autorités locales pour leur marquer son mécontentement). Dimanche, le patriarche a constaté les dégâts de près ; c’est le toit de l’église qui a subi les plus grands dommages. Source : Romfea.gr

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Dommages irréparables au monastère de la Transfiguration à Chalki

Mardi matin, 13 novembre, une équipe de l’administration turque des forêts a  pénétré sans prévenir dans l’enceinte du monastère de la Transfiguration, un des quatre monastères de l’île de Chalki, a obligé les gardiens et leurs familles à abandonner l’église et leurs habitations, pour ensuite entreprendre les travaux de démolition.Immédiatement informé par le métropolite Apostolos, higoumène de l’école théologique de Chalki, le Patriarcat de Constantinople est intervenu auprès des autorités ; les travaux ont été interrompus mais les dommages causés sont irréparables. Source : Voiceofgreece.gr

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Fête de la Transfiguration au monastère athonite de Koutloumousiou

Fête de la Transfiguration au monastère athonite de Koutloumousiou

On peut visionner sur le lien ci-dessous l’office de la fête de la Transfiguration, célébré le 19 août selon l’ancien calendrier, au monastère de Koutloumousiou sur le Mont Athos. On voit d’abord l’accueil de l’évêque qui présidait l’office, Mgr Macaire de Lampsaque, puis le début des vigiles nocturnes, l’hymne « Lumière Joyeuse » avec l’entrée des célébrants dans le sanctuaire, l’habillement liturgique de l’évêque, un extrait de la Liturgie, puis à l’issue de celle-ci la bénédiction traditionnelle du raisin le jour de la Transfiguration. On se rend ensuite au réfectoire en procession, où l’évêque prononce une allocution. Il y a ensuite le retour à l’église, où une courte ecténie conclut la fête. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

30e anniversaire du décès de la princesse Ileana, fondatrice du couvent orthodoxe de la Transfiguration à Elwood City (Pennsylvanie)

30e anniversaire du décès de la princesse Ileana, fondatrice du couvent orthodoxe de la Transfiguration à Elwood City (Pennsylvanie)

La princesse Ileana de Roumanie, mieux connue en Amérique comme Mère Alexandra, la fondatrice du monastère orthodoxe de la Transfiguration à Elwood City (Pennsylvanie) a été commémorée à Iaşi pour le 30e anniversaire de son trépas. La direction de « l’Athenaeum national de Iași », une institution culturelle publique, a ouvert une exposition de photos en l’honneur de la Princesse Ileana – Mère Alexandra, et un office de requiem a été célébré pour elle. L’office a eu lieu dans la chapelle des artistes de l’institution, en présence de la direction, des employés et des collaborateurs. Tous les membres décédés de la Maison royale roumaine ont également été commémorés. Fille cadette du roi Ferdinand et de la reine Marie de Roumanie, née en 1909, la princesse Ileana a été contrainte de quitter sa patrie après l’arrivée au pouvoir des communistes, et elle fonda le monastère de la Transfiguration en 1968, dont elle fut la première higoumène. Elle décéda le 21 janvier 1991, à l’âge de 82 ans et est inhumée au monastère. A l’occasion du 30e anniversaire de son trépas, l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) a publié le communiqué suivant : « C’est aujourd’hui le 30e anniversaire du repos dans le Seigneur de Mère Alexandra, le 21 janvier 1991, l’higoumène fondatrice du monastère de la Transfiguration à Elwood City (Pennsylvanie). Descendante de la Famille royale de Roumanie, elle naquit en 1909. Après son exil de Roumanie, dû à la prise de pouvoir par le régime communiste, elle émigra aux États-Unis en 1950. Une décennie plus tard, elle commença à découvrir sa vocation et entra dans un couvent en France [Bussy-en-Othe, ndt] pour acquérir une expérience monastique. En 1967, elle retourna aux États-Unis, afin d’y établir un couvent féminin, avec des offices en anglais, et a créé une fondation monastique dans le cadre missionnaire de l’Orthodoxie

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Brouillon auto

Les monastères de Valaam et de Solovki sont ouverts à nouveau aux pèlerins

Deux des monastères les plus connus et aimés de Russie, les monastères de Valaam et de Solovki, tous deux dédiés à la Transfiguration, sont prêts à recevoir à nouveau les pèlerins. Solovki a été rouvert le 14 juillet, tandis que Valaam doit rouvrir le 16. Les autorités de la province d’Arkhangelsk ont assoupli les restrictions dues à la quarantaine. Aussi, les pèlerins et les touristes peuvent désormais entrer sur le territoire de l’archipel des Solovki, y compris le célèbre monastère, sous réserve d’être en possession d’un certificat médical attestant qu’ils ne sont pas porteurs du coronavirus. Les restrictions imposées par la République de Carélie pour les visites de l’île de Valaam cesseront le 16 juillet. C’est ce qui a été déclaré par le supérieur du monastère de Valaam, Mgr Pancrace, à l’Agence Interfax-Religion. « Nous voulons voir des hôtes, des pèlerins et des touristes ici. Tous les trésors sacrés sont disponibles, toutes nos églises seront ouvertes », a déclaré Mgr Pancrace. Les règles sanitaires s’appliquent toujours. Lors de la visite, les masques seront obligatoires et le nombre des visiteurs sera restreint. Les touristes et les pèlerins seront admis pour une seule journée, sans séjourner dans les logements du monastère. Ils seront nourris au réfectoire du monastère. Il n’y a pas eu de cas d’infection dus au coronavirus sur l’île durant les restrictions, a déclaré l’évêque Pancrace. Le service des pèlerinages estime de 35’000 à 40’000 le nombre de pèlerins durant la présente saison touristique. Source 

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Brouillon auto

Des incendies criminels ont frappé quatre monastères de l’Église orthodoxe ukrainienne au cours des deux dernières semaines

Au cours des deux dernières semaines du mois d’avril, quatre lieux de culte de l’Église orthodoxe ukrainienne, dont le primat est le métropolite de Kiev Onuphre, ont été l’objet d’incendies d’origine criminelle : la nuit du 24 avril, un bâtiment agricole situé sur le territoire du monastère masculin de la Dormition à Odessa, le 21 avril, le bâtiment conventuel du couvent féminin Saint-Charalampos à Gamaleevka, le 15 avril l’église Sainte-Parascève du village de Loukovtsy, dans la région de Tchernovtsy, le 12 avril, un bâtiment agricole sur le territoire du monastère masculin de la Dormition, dans le village de Lipki, dans la région de Rovno. À ce sujet, le métropolite de Borispol et Brovary Antoine, chancelier de l’Église d’Ukraine, a déclaré : « Une véritable terreur s’est déclenchée contre notre Église. L’incendie nocturne au monastère de la Dormition (à Odessa) est le quatrième événement de ce type, auquel l’Église orthodoxe ukrainienne a fait face au cours des deux dernières semaines. Si, lors des cas précédents, l’incendie d’origine criminelle était l’une des versions possibles, il est un fait incontestable dans le cas du monastère d’Odessa. En même temps, il faut rendre grâce à Dieu pour le fait qu’une grande tragédie a été évitée, puisqu’il a été possible de jeter à distance la bouteille brûlante avec un mélange incendiaire placée sous le réservoir d’essence d’une voiture parquée près du tuyau d’alimentation du gaz du dortoir. En effet, dans ce bâtiment vivent 80 moines. Imaginez combien de vies auraient été perdues si le Seigneur n’avait aidé ! Vu ce qui s’est passé, je ne crains pas de qualifier de « terreur » ce qui s’est passé. Tant à Odessa, que dans des cas semblables dans les régions de Bucovine, Soumy et Rovno, la vie de nombreuses personnes a été menacée. Et on ne peut laisser ces événements sans l’attention et

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Auto Draft

Fête de la Transfiguration du Seigneur sur le Mont Grabarka (Pologne)

Comme chaque année, au monastère Saintes-Marthe-et-Marie, a eu lieu la fête annuelle de la venue de la copie de l’icône de la Mère de Dieu d’Iviron et de la fête principale du monastère, la Transfiguration du Seigneur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Jubilé du pèlerinage à Sainte-Radegonde de Talmont pour la fête de la Transfiguration

Le lundi 19 août sera le jour du 50ème anniversaire du pèlerinage annuel à Sainte-Radegonde de Talmont-sur-Gironde, pour la fête de la Transfiguration (selon le calendrier julien). Ce fut à l’initiative de Nicolas Ossorguine (1924-2014), chef de chœur et professeur de rubriques à l’Institut Saint-Serge de Paris, et de son épouse Irène (+ 2016), secondés par leur fils Michel, qu’avait été créée et organisée cette manifestation. Le père Jean Ficot, curé de Merschers, mettait fraternellement à sa disposition l’église Sainte-Radegonde de Talmont. Elle comprenait : la liturgie de saint Jean Chrysostome et la bénédiction des fruits ; elle était précédée la veille au soir, par les vigiles, célébrées dans la forêt de Suzac, avec une confession générale d’un groupe restreint de pèlerins très orants et rémission individuelle des péchés par le prêtre ; elle était suivie par des agapes, sur le terrain des Ossorguine, en pleine forêt. Centré d’abord sur les fidèles de Saint-Serge, le pèlerinage s’étendit rapidement aux paroissiens des différentes églises de la région parisienne et d’autres villes de France. Nicolas Ossorguine faisait venir de Paris, des membres du chœur qu’il avait formé à Saint-Serge, un chœur d’hommes, aux voix desquels venaient se joindre des voix masculines et féminines d’autres chorales parisiennes. La sonorité exceptionnelle de l’église, joyau de l’art roman, donnait un éclat particulier au déroulement de la liturgie ; le chant des prières, hymnes et tropaires, s’élevait sous les voûtes et remplissait toute l’église : « Preobrazilsya Eci na gore Christe Boje… » , «  Tu T’es transfiguré sur la montagne, O Christ Notre Dieu… » Le soleil traversait le vitrail, pour éclairer le sanctuaire. Nous étions dans l’éternel présent, ce présent que Nicolas vivait en permanence, et savait nous le faire ressentir, nous le faire palper… Du temps du père Jean Ficot, puis du père Abel Bernard avec lesquels Nicolas était entré en

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Une dizaine de monastères situés en Ukraine seraient transférés au Patriarcat de Constantinople

Une dizaine de monastères situés en Ukraine seraient transférés au Patriarcat de Constantinople

Dans les médias ukrainiens est publiée la liste des églises et monastères que le gouvernement ukrainien serait d’accord de transférer au Patriarcat de Constantinople. Selon les sources de l’agence « Vesti », celle-ci été entérinée dans l’accord signé à Istanbul le 3 novembre dernier entre le président Porochenko et le patriarche Bartholomée. Plus probablement, il s’agit d’une annexe à l’accord, lequel selon une série d’autres sources, ne comportait qu’un caractère déclaratif et était assez succinct. C’est ce que rapporte le département de l’Église orthodoxe d’Ukraine qui lui-même se réfère à « Vesti ». Il convient de mentionner que l’administration présidentielle a, jusqu’à présent, opposé une fin de non recevoir aux médias qui demandaient la publication de l’accord en question et ce en invoquant des raisons formelles. La question des laures de Kiev et de Potchaïev est traitée séparément. Le chef du département des Affaires religieuses et des nationalités du ministère des Cultes Andreï Yourach a décrit ainsi la question des laures : « Elles sont propriétés de l’État. La propriété de tels objets d’importance nationale n’est transférée à personne – la partie inférieure des laures de Kiev et de Potchaïev font l’objet d’un bail à loyer de 50 ans à l’Église orthodoxe d’Ukraine du Patriarcat de Moscou. S’il ressort que, lors de l’émission du bail à loyer des laures, des violations de la loi se sont produites, cela peut constituer la base d’un réexamen de l’accord ». Selon les données de « Vesti », outre l’église Saint-André de Kiev déjà cédée , la liste des églises et monastères pouvant être transmis à Constantinople est la suivante : – Monastère « Bratsky », de la Théophanie, à Kiev (dans l’Académie Moghila de Kiev). A été détruit par les bolcheviques en 1919. L’un des bâtiments de l’Académie s’y trouve actuellement. L’église du Saint-Esprit (du « Patriarcat de Kiev ») a été reconstruite en 2007. La bibliothèque

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le métropolite Tikhon, primat de l’Église orthodoxe en Amérique, a concélébré la Liturgie de la Transfiguration à la sainte montagne de Grabarka (Pologne)

Le métropolite Tikhon, primat de l’Église orthodoxe en Amérique, a concélébré la liturgie de la Transfiguration à la sainte montagne de Grabarka (Pologne)

Le métropolite Tikhon, primat de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) a concélébré la divine liturgie de la Transfiguration avec le métropolite de Varsovie Sava sur le site orthodoxe le plus saint en Pologne, le Mont Grabarka, près de la frontière de la Biélorussie. 10.000 fidèles étaient rassemblés pour l’événement. Le Mont Grabarka est le lieu de l’église de la Transfiguration du Seigneur et du couvent féminin Saintes-Marthe-et-Marie. Il se distingue par la « forêt » de croix qui entourent l’église et qui sont amenées par les pèlerins. Ce pèlerinage existe depuis le XVIIIème siècle. Le métropolite Tikhon était accompagné par l’archevêque Benjamin de San Francisco et de l’Ouest des États-Unis, l’archiprêtre Daniel Andrejuk de la représentation de l’OCA à Moscou, l’archidiacre Joseph Matusiak et le sous-diacre Roman Otash. Les prières sur le Mont Grabarka ont commencé vendredi dernier par les Vigiles en l’église de la Transfiguration, suivies par un acathiste à la Très sainte Mère de Dieu. Une première Liturgie a eu lieu le lendemain à 6h du matin, afin de permettre aux fidèles de se rendre ensuite à leur travail. Une autre Liturgie a eu lieu à 10h en présence d’un millier de fidèles. De plus en plus de fidèles sont arrivés chaque heure dans la journée du samedi, venus de toute la Pologne, mais aussi de l’étranger, dont la Biélorussie et l’Islande. De nouvelles croix ont été érigées sur le saint Mont. Le samedi, la délégation de l’Église orthodoxe en Amérique, présidée par le métropolite Tikhon, est arrivée à 17h pour célébrer les Vigiles avec l’épiscopat de l’Église orthodoxe de Pologne au complet. En tout, 12 hiérarques, 50 prêtres et plusieurs milliers de fidèles ont participé aux Vigiles de la fête de la Transfiguration. L’office s’est terminé vers 9h du soir, mais les fidèles ne se sont pas

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le président Poutine s’est rendu au monastère de Valaam

Le président Poutine s’est rendu au monastère de Valaam

Le 11 juillet, jour de la fête des saints thaumaturges Serge et Germain, le président russe a visité le monastère de la Transfiguration du Sauveur à Valaam. Il a assisté à la liturgie solennelle en l’honneur des saints en l’église de la Transfiguration, qui était célébrée par le patriarche de Moscou Cyrille. Le président a parlé avec les paroissiens et leur a souhaité une bonne fête. Après l’office, le président a effectué une promenade avec le patriarche sur le territoire du monastère. Ce monastère est l’un des plus vénérés en Russie. Il compte aujourd’hui plus de 200 moines et novices. Chaque année, il reçoit la visite de plus de 100’000 pèlerins et touristes. Source (dont photographie) : Pravoslavie

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Fondation du premier monastère orthodoxe en République d’Afrique du Sud

Fondation du premier monastère orthodoxe en République d’Afrique du Sud

Le 19 janvier 2018, le pape et patriarche d’Alexandrie Théodore a séjourné en République d’Afrique du Sud, afin de participer aux festivités du cinquantenaire de la fondation du Diocèse métropolitain du Cap (1968-2018). En outre, le primat de l’Église d’Alexandrie a effectué un voyage missionnaire en Namibie et au Kenya. Le patriarche, accompagné par le métropolite de Johannesbourg et Pretoria Damascène et de l’évêque de Nitrie Nicodème, a visité le monastère nouvellement établi, dédié à saint Nicolas, saint Nectaire d’Égine et saint Païssios l’Athonite, qui est situé dans la région d’Hartbeespoort. L’ambassadeur et le consul général de Grèce en République d’Afrique du Sud, des personnalités ecclésiastiques et publiques, un grand nombre de clercs et de laïcs ont pris part aux festivités. Le premier monastère en Afrique du Sud a été construit par les soins du métropolite de Johannesbourg Séraphim (qui est maintenant à la tête du diocèse du Zimbabwe et d’Angola), dans une contrée paisible, à une heure de route de Johannesbourg. Il y a actuellement cinq moniales dans ce monastère, dont l’aumônier est l’archimandrite Apostolos (Apostolakis), qui a fondé encore deux couvents féminins au Kenya et en Tanzanie. Le primat de l’Église d’Alexandrie a procédé à l’intronisation de la première higoumène du monastère Saint-Nicolas, Saint-Nectaire d’Égine et Saint-Païssios l’Athonite, Mère Orthodoxia, originaire d’Héraklion (Crète). Dans sa prédication, le patriarche a souligné que le monachisme ” n’est pas un mépris du monde, mais un appel à sa transformation, sa transfiguration en Christ et à son salut “. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

PlakidaDezeiPohoron11-1

Les funérailles du père Placide Deseille au monastère Saint-Antoine-le-Grand

Le 11 janvier ont eu lieu les funérailles de l’archimandrite Placide (Deseille) au monastère Saint-Antoine-le-Grand à Saint-Laurent-en-Royan, qui est le métochion du monastère athonite de Simonos Petras. Environ 300 personnes, clercs, moines, moniales et laïcs, ont participé à l’office des funérailles, présidées par le métropolite de France Emmanuel (Patriarcat œcuménique), assisté de l’archevêque de Telmessos Job (Patriarcat œcuménique), du métropolite Joseph d’Europe occidentale et méridionale (Patriarcat de Roumanie) et de l’évêque-vicaire Marc de Neamț (Patriarcat de Roumanie), ainsi que d’une trentaine de prêtres et diacres de différentes Églises locales orthodoxes. Avant l’office des funérailles a eu lieu la liturgie célébrée par Mgr Job. L’office même des funérailles a duré environ trois heures. Le message de condoléances du patriarche œcuménique Bartholomée a été lu par le métropolite de France Emmanuel, lequel a prononcé ensuite une allocution dans laquelle il a évoqué les étapes importantes du défunt et sa contribution à la renaissance de l’orthodoxie et du monachisme contemporains. À son tour, l’archimandrite Élie, higoumène du monastère de la Transfiguration à Terrasson, a prononcé l’éloge funèbre du père Placide au nom de la communauté monastique de Simonos Petras. Pendant le repas, l’évêque Marc a lu le message de condoléances du patriarche de Roumanie Daniel, dans lequel le primat a mentionné que le père Placide « était très proche de notre pays et de notre Église. Il a témoigné que c’est d’abord en Roumanie qu’il avait découvert ‘un peuple orthodoxe et une Église qui, malgré les persécutions les plus brutales, n’avaient pas cessé de garder vivante la foi en Christ par le sang des martyrs et le sacrifice de nombreux confesseurs, et où malgré les difficultés, la vie spirituelle était florissante autour de certains pères spirituels portant le feu du Saint-Esprit ». L’archimandrite Placide (Deseille) est né à Issy-les-Moulineaux en 1926, au sein

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Fête de saint Cosmas d’Étolie au monastère de Koldkondas en Albanie

Fête de saint Cosmas d’Étolie au monastère de Koldkondas en Albanie

Le 24 août, fête de saint Cosmas Étolie, l’archevêque de Tirana Anastase, primat de l’Église orthodoxe d’Albanie, a célébré au monastère restauré de Kolkondas (district de Fier), dans le Sud de l’Albanie, qui a été rénové, et qui abrite la tombe du saint. Né en 1714, saint Cosmas devint moine sur le Mont Athos, et a accompli ensuite un grand nombre de voyages missionnaires dans toute la Grèce, qui se trouvait alors sous le joug ottoman. Pour cette raison, on lui a donné le titre « d’égal-aux-apôtres ». C’est précisément à Koldokondas qu’il a été arrêté et exécuté le 24 août 1779 par les autorités ottomanes. Sur l’emplacement de son exécution, une église a été construite, puis un monastère, qui a été bâti entre août 1813 et juin 1814 par Ali Pacha de Tepelena, qui était le gouverneur de la région de l’Épire pour le compte de l’Empire ottoman et qui respectait particulièrement saint Cosmas. La tombe du saint se trouve au centre d’un petit local, le long de l’église de l’Entrée au temple de la Mère de Dieu, qui a été détruite. Les reliques sont gardées dans une châsse en bois à l’archevêché de Tirana et sont transportées au monastère le seul jour de sa fête. Dans son homélie, Mgr Anastase a souligné que pour saint Cosmas, le fondement sur lequel il appuyé sa vie et son œuvre était le Christ, car des exploits, des actes, une vie, des sacrifices et des labeurs tels que les siens ne pouvaient avoir d’autre fondement. La relation de saint Cosmas avec le Christ, a poursuivi l’archevêque, n’était pas cérébrale, mais elle était le don entier de son cœur. Ensuite, des passages des enseignements de saint Cosmas ont été lus pour l’édification des fidèles. S’en est suivie une procession avec l’icône et les reliques du

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Des incendies de forêt mettent en danger deux monastères dans les environs d’Athènes

Des incendies de forêt mettent en danger deux monastères dans les environs d’Athènes

Des incendies de forêt se sont déclenchés dimanche après-midi, lesquels ont mis en danger deux monastères à Kalamo, dans l’Attique. Selon les informations de l’agence Romfea.gr, il s’agit du couvent féminin de la Transfiguration, métochion du monastère de Pendeli, et du monastère masculin Saint-Syméon-le-Nouveau-Théologien. Dans un premier temps, le couvent de la Transfiguration a été évacué. Selon les dernières informations, celui-ci a échappé par miracle à l’incendie, toute la forêt aux alentours ayant entièrement brûlé. Les sept moniales sont finalement revenues dans leur monastère, qui n’est plus en danger. Le monastère Saint-Syméon-le-Nouveau-Théologien n’a quant à lui pas échappé entièrement au danger, des foyers d’incendie ayant repris. Les moines n’ont pas été touchés. Néanmoins, l’atelier d’iconographie a été entièrement dévoré par les flammes. Le couvent féminin dédié à l’icône de la Mère de Dieu « Axion estin », dans le village de Varnavas, n’est actuellement pas en danger, mais les moniales sont inquiètes. Sources : Romfea (1, dont photographie), traduit du grec pour Orthodoxie.com

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le jour de la victoire, les noms de 14 000 militaires de la seconde guerre mondiale ont été commémorés au monastère de Valaam

Le jour de la victoire, les noms de 14 000 militaires de la seconde guerre mondiale ont été commémorés au monastère de Valaam

Le 9 mai 2017, jour de la victoire en Russie, 14.000 militaires de la seconde guerre mondiale ont été commémorés nommément au monastère de la Transfiguration à Valaam. « Il y a quelques années, a été ouvert sur le site du monastère une adresse spéciale pour les lettres demandant la commémoration des soldats de la seconde guerre mondiale. Plus de 4000 lettres venues du monde orthodoxe entier ont été reçues et dans chacune, des noms, des faits, des commentaires » a annoncé le service de presse du monastère. Un synodique (liste des noms destinés à être commémorés à la Liturgie ou aux offices de requiem) de tous « ceux qui ont œuvré pour la victoire, qui ont donné leur vie sur le champ de bataille, qui ont succombé aux blessures ou à la faim, qui ont été torturés ou tués en captivité et dans les camps de travail forcé » a été constitué au monastère. 14.087 noms figurent dans ce synodique. Cette liste est lue entièrement le jour de la victoire. Parmi les noms commémorés se trouvent les défenseurs de Moscou et Leningrad, ceux qui sont tombés près de Rjev [ville de la région de Tver, les pertes de l’armée soviétique y sont évaluées à 2 millions de personnes. La ville fut entièrement rasée, passant de 40.000 à 248 habitants, ndt], lors de la bataille de Koursk, de Berlin et durant les jours de mai 1945. Il y a également parmi ces noms ceux de 36 soldats qui ont succombé à leurs blessures et sont enterrés à Valaam. Il s’agit de soldats de la 168ème division de fusiliers constituée en automne 1939 à Tcherepovets. Les moines ont érigé une stèle avec les noms des combattants de la division, et au cimetière dit « de l’higoumène » a été érigée une croix-mémorial avec les noms des militaires

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Australie, orthodoxie et monastères

Australie, orthodoxie et monastères

Ile-continent des antipodes, l’Australie, à la fois très jeune et peuplée depuis 50 000 ans, n’est pas, dans son immensité et ses contrastes, étrangère à l’orthodoxie. Bien au contraire. L’orthodoxie a progressivement fleuri en Australie depuis le début du XIXe siècle, avec l’arrivée des premiers russes suivis, notamment, de migrants grecs et syriens fuyant les persécutions ottomanes ou cherchant une vie meilleure. Cet afflux régulier s’est poursuivi au fil des tribulations du XXème siècle, et aujourd’hui les Australiens orthodoxes sont plusieurs centaines de milliers, convertis ou enfants de 2èmes, 3èmes ou 4èmes générations, rattachés à de multiples juridictions. Il existe même dans le New South Wales une paroisse australienne aborigène. Le développement de la vie monastique est sans doute l’un des aspects le plus frappants et les plus inattendus de la présence orthodoxe en Australie. Il n’est pas peu surprenant de voir sortir de terre des dômes byzantins dans la mangrove de la ‘Central Coast’ au Nord de Sydney, ou des clochers russes dans le ‘bush’ au Sud de Canberra. Les monastères et couvents orthodoxes d’Australie, qui certes ne sont pas légions (une petite vingtaine) et sont âgés de trois ou quatre décennies tout au plus, comptent assurément de hauts lieux spirituels. Ils sont une incroyable surprise pour ces voyageurs qui, à y réfléchir, se préfèrent pèlerins. Et l’on apprend au passage que Saint Païsios s’était lui-même rendu au pays de ‘Down Under’ en 1977, prédisant que l’Australie produirait des saints. Ces monastères orthodoxes australiens comptent notamment, toutes juridictions confondues, Holy Monastery of the Mother of God Pantanassa, Holy Monastery of the Holy Cross, Holy Monastery of Panagia Gorgoepikoos, Holy Transfiguration Monastery ou encore Our Lady or Kazan Convent – où se produisent autant de petits miracles quotidiens, en plus d’icônes, de potteries, de miel ou de bougies. Aujourd’hui ces graines d’orthodoxies continuent d’être semées en Australie, où des pères viennent en visite d’Europe

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Une interview de l’archimandrite Élie (Ragot) a été publiée sur le site internet du monastère Sretensky de Moscou

Une interview de l’archimandrite Élie (Ragot) a été publiée sur le site internet du monastère Sretensky de Moscou

Le monastère Sretensky de Moscou a publié sur son site une interview (en russe) de l’archimandrite Élie (Ragot), higoumène du monastère de la Transfiguration à Terrasson, en Dordogne. Le père Élie y évoque son cheminement dans l’orthodoxie, la personnalité de l’archimandrite Aimilianos de Simonos Petras, et l’établissement du monastère de Terrasson. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un incendie a ravagé plusieurs bâtiments du monastère « Nouveau Valaam » en Finlande

Le 23 janvier, plusieurs bâtiments du monastère de la Transfiguration du Sauveur, dit « Nouveau Valaam » à Heinävesi en Finlande ont été ravagés par un incendie. Le bâtiment principal n’a toutefois pas été touché. Les dommages pourraient atteindre des centaines de milliers d’euros. Source: Blagovest-info, traduit du russe pour Orthodoxie.com

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :