Un atelier littéraire avec Olga Lossky le 14 décembre à Paris

Un atelier littéraire avec Olga Lossky le 14 décembre à Paris

Un atelier littéraire aura lieu le mercredi 14 décembre, à partir de 19 heures, à Paris avec Olga Lossky, à la crypte Saint-François (paroisse orthodoxe roumaine Sainte-Parascève-Sainte Geneviève), 35, rue Saint-Sulpice, dans le 6e (affiche ci-dessous). Présentation: “Notre atelier littéraire « Littéramorphose » est un moment de rencontre avec le « nous » le plus intime de nos lectures. C’est un moment qui suscite et sollicite la créativité des participants à travers la parole. C’est une parole qui embrasse et qui habite un lieu et des personnes en Christ. C’est un exercice de lumière et de silence chaleureux et convivial où nous accueillons ceux qui aiment lire ou écrire ou tout simplement écouter. L’atelier fonctionne généralement à partir de petits groupes entourés par un intervenant qui propose un ou plusieurs auteurs. Il y a ceux qui lisent et ceux qui écoutent. Un intervenant est celui qui est choisi pour chaque séance afin d’introduire un auteur et son roman. Les participants sont invités par la suite à présenter leurs clés de lecture, puis ils peuvent travailler mutuellement à partir d’une idée ou d’une expérience évoquée par le roman. Le maître mot de ces ateliers est le partage, le partage des libertés silencieuses qui prennent vie à travers nos liturgies intérieures. Dans un monde «programmé» par Facebook et Google, il y a le risque d’oublier qu’on est vivant et que le vivant ne se résume pas à une « liste d’actualités » proposé par des technocrates ou autres « philosophes de produit ». Vivre c’est aussi rendre grâce à la vie et, la littérature, l’écrit plus particulièrement c’est un de ces moments où on s’arrête pour rendre grâce. C’est le témoignage d’une vie parfois, de l’histoire d’un peuple, c’est tout simplement le témoignage de la rencontre avec autrui. Dans ce contexte nous

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« Olga Lossky, l’orthodoxie en héritage »

“Olga Lossky, l’orthodoxie en héritage”

Le quotidien La Croix a publié un article intitulé “Olga Lossky, l’orthodoxie en héritage”. En ligne ici. Photographie: Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Recension: “Rencontre de Rebecca au puits” de Sandrine Caneri (Cerf) par Olga Lossky

Recension: “Rencontre de Rebecca au puits” de Sandrine Caneri (Cerf) par Olga Lossky

Rencontre de Rebecca au puits, Sandrine Caneri, Cerf, 2014. Peu d’études s’intéressent à ce jour aux sources juives de notre tradition chrétienne, en particulier à l’interprétation rabbinique des Écritures comme susceptible d’enrichir notre propre vision de la Bible. Par son ouvrage Rencontre de Rebecca au puits, Sandrine Caneri vient palier ce manque en présentant le regard croisé des Rabbins et des Pères concernant la péricope Gn 24, 10-21, qui raconte la rencontre du serviteur d’Abraham avec Rebecca. Dans sa préface au livre, le père Jean Breck justifie la démarche de l’auteur : « Cette façon de lire l’Ancien Testament qui n’est pas coupé du Nouveau Testament, comme nous le faisons trop souvent aujourd’hui, est profondément enracinée dans l’esprit patristique. Il y a dans l’Ancien Testament un fond indispensable pour saisir le sens et littéral et spirituel du Nouveau Testament. […] La méthodologie développée ici pour révéler cette théoria est non seulement bonne mais essentielle pour tout œuvre exégétique. » Vice-présidente de l’Amitié-judéo-chrétienne-de-France, Sandrine Caneri est une bibliste orthodoxe qui a étudié de façon approfondie la tradition juive. Elle commence ici par établir la proximité des versions hébreu et grecque du texte, avant de proposer un corpus restreint dans le temps d’auteurs juifs et chrétiens ayant commenté la péricope, ainsi que trois targumim (traductions interprétatives de la Bible en langue vernaculaire, menées à différentes époques du judaïsme). Vient ensuite l’analyse de ces commentaires, regroupée en sept thèmes, d’où il ressort à la fois la proximité et la complémentarité entre les interprétations rabbiniques et patristiques. Cette convergence des deux traditions culmine dans la dernière partie de l’étude, qui s’intéresse au vécu liturgique tiré de la péricope. L’auteur présente une mosaïque de la scène, montrant combien l’iconographie byzantine peut être vue comme un targum de l’Écriture, ainsi que le sens du couple Isaac-Rebecca dans les prières

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Paris: une rencontre avec Olga Lossky

L’Acer-Mjo organise une rencontre avec Olga Lossky à l’occasion de la parution de son nouveau livre, La maison Zeidawi (Denoël), aujourd’hui à 20 heures, à la maison de l’Acer-Mjo, 91 rue Olivier de Serres à Paris 15e. La présentation sera suivie d’un concert de musique libanaise et d’un buffet libanais. Entrée libre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Olga Lossky au “Petit festival du livre chrétien” à Meudon, samedi 25 janvier

Samedi 25 janvier, Olga Lossky participera au Petit festival du livre chrétien à Meudon. Olga Lossky vient de publier, aux éditions Denoël, un nouveau roman, La maison Zeidawi. Présentation de l’éditeur: ” Dominant le port de Beyrouth, la maison Zeidawi est le symbole d’une réussite : celle d’Évelyne, la paysanne maronite devenue par son mariage l’aïeule d’une prestigieuse lignée libanaise. Entre les murs de la demeure familiale, les générations se succèdent et se déchirent, au rythme des soubresauts que l’Histoire impose aux rives du Levant. Lorsqu’il vient à Beyrouth signer la vente de la maison Zeidawi dont il est l’un des héritiers, Fouad, Parisien d’âge mûr, découvre le pays de ses ancêtres, que sa mère a quitté cinquante ans auparavant dans des circonstances obscures. Confrontation avec un passé qu’il avait toujours fui, son voyage prend alors les accents d’une quête intérieure dont il sortira renouvelé… Olga Lossky nous mène des montagnes du Metn à la fébrilité des rues de Beyrouth en perpétuelle mutation et aux somptueux paysages de Byblos. À travers ces portraits des femmes Zeidawi, fortes, courageuses, rebelles, elle raconte la métamorphose d’un homme, sa renaissance.” Vidéo: une présentation sur Youtube par l’auteur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Olga Lossky au “Petit festival du livre chrétien” à Meudon, samedi 25 janvier

Samedi 25 janvier, Olga Lossky participera au Petit festival du livre chrétien à Meudon. Olga Lossky vient de publier, aux éditions Denoël, un nouveau roman, La maison Zeidawi. Présentation de l’éditeur: ” Dominant le port de Beyrouth, la maison Zeidawi est le symbole d’une réussite : celle d’Évelyne, la paysanne maronite devenue par son mariage l’aïeule d’une prestigieuse lignée libanaise. Entre les murs de la demeure familiale, les générations se succèdent et se déchirent, au rythme des soubresauts que l’Histoire impose aux rives du Levant. Lorsqu’il vient à Beyrouth signer la vente de la maison Zeidawi dont il est l’un des héritiers, Fouad, Parisien d’âge mûr, découvre le pays de ses ancêtres, que sa mère a quitté cinquante ans auparavant dans des circonstances obscures. Confrontation avec un passé qu’il avait toujours fui, son voyage prend alors les accents d’une quête intérieure dont il sortira renouvelé… Olga Lossky nous mène des montagnes du Metn à la fébrilité des rues de Beyrouth en perpétuelle mutation et aux somptueux paysages de Byblos. À travers ces portraits des femmes Zeidawi, fortes, courageuses, rebelles, elle raconte la métamorphose d’un homme, sa renaissance.” Vidéo: une présentation sur Youtube par l’auteur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

“Olga Lossky – Le mystère de Noël d’une jeune orthodoxe”

Le n°3460-3461 (22 décembre 2011- 4 janvier 2012) de l’hebdomadaire La Vie propose notamment dans son cahier central (sommaire), “Les essentiels”, un entretien avec Olga Lossky (1, 2) et un article sur le père Cyrille Argenti.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Une rencontre avec Olga Lossky à Caen

Le jeudi 7 octobre, le Centre d’études théologiques de Caen organise une rencontre avec Olga Lossky, à l’occasion de la parution de son roman La révolution des cierges, à la librairie Publica (44, rue Saint-Jean) à partir de 19h15. C’est la première d’une “série de soirées littéraires avec de jeunes auteurs dont l’oeuvre rencontre, d’une manière ou d’une autre, la foi chrétienne”.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un entretien avec Olga Lossky

Le mensuel catholique La nef vient de publier, dans son numéro de septembre 2010 (n°218), un entretien avec Olga Lossky à propos de son dernier ouvrage La révolution des cierges (Gallimard, 2010).

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Présentation par Olga Lossky de son nouveau roman “La révolution des cierges”

Olga Lossky, présentera le mardi 29 juin prochain, à partir de 19h30, son nouveau roman qui a pour titre La révolution des cierges, paru aux éditions Gallimard dans la collection “Blanche”. Cette présentation sera suivie par un dîner libano-russe animé par le chœur Volga. Pour réserver vos places, nous vous invitons à télécharger le dépliant en cliquant ICI.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Radio (France culture): “La révolution des cierges”, entretien avec Olga Lossky

L’émission de radio Orthodoxie, sur France culture, du dimanche 6 juin, à partir de 8 heures, sera consacrée au dernier livre d’Olga Lossky, La révolution des cierges. L’émission pourra être écoutée en direct par l’Internet en cliquant ici, puis pendant les deux semaines qui suivront sa diffusion radiophonique, pour cela voir cette page. Pour trouver une des fréquences de France culture, cliquez sur ce lien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le nouveau roman d’Olga Lossky: “La révolution des cierges”

Le nouveau roman d’Olga Lossky, qui a pour titre La révolution des cierges, vient de paraître aux éditions Gallimard dans la collection “Blanche”. Présentation de l’éditeur: “Moscou, 1917. Le père Grégoire est peintre d’icônes au monastère Saint-Andronic, où s’illustra jadis son célèbre prédécesseur André Roublev. Tandis que derrière les remparts la vie des moines conserve son rythme immuable, la tourmente révolutionnaire secoue le pays. Partout, les bolcheviks propagent leurs idées et prennent les postes de pouvoir. L’usine de cierges dépendante du monastère n’est pas à l’abri des bouleversements. Femme d’ouvrier, Nadejda Ignatievna tente de faire survivre sa famille, espérant contre toute attente le retour de son fils aîné parti au front. Alors que les émeutes ensanglantent Moscou, le père Grégoire continue son travail solitaire. Parviendra-t-il à achever son chef-d’œuvre, une Résurrection qu’il médite depuis si longtemps ? L’écriture d’Olga Lossky relate, non sans une étrange gaieté, la vie austère des moines au milieu d’un monde qui s’enflamme et confère au roman la grâce des icônes.”

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Olga Lossky-Laham : « Contacts : un demi-siècle de dialogue avec le monde contemporain »

Nous vous invitons à visionner l’intervention d’Olga Lossky-Laham : « Contacts : un demi-siècle de dialogue avec le monde contemporain » lors de la conférence « Quelles perspectives pour la revue des orthodoxes de France ? » donnée le 8 mars dernier à l’occasion du 60e anniversaire de la revue Contacts.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Télévision (France 2) : la vie d’Elisabeth Behr-Sigel avec Olga Lossky (2ème partie)

L’émission de télévision «Orthodoxie», sur France 2, du dimanche 28 octobre, de 9h30 à 10 heures, portera sur la vie d’Elisabeth Behr-Sigel (1) dont la biographie vient d’être publiée. L’auteur de celle-ci, Olga Lossky, sera l’invité de l’émission que dirige le père Nicolas Ozoline. Il s’agit de la 2ème partie. Pour visionner la première partie, cliquez sur ce lien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Télévision (France 2) : la vie d’Elisabeth Behr-Sigel avec Olga Lossky

L’émission de télévision «Orthodoxie», sur France 2, du dimanche 30 septembre, de 9h30 à 10 heures, portera sur la vie d’Elisabeth Behr-Sigel (1) dont la biographie vient d’être publiée. L’auteur de celle-ci, Olga Lossky, sera l’invité de l’émission que dirige le père Nicolas Ozoline.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Recension : Olga Lossky "Vers le jour sans déclin. Une vie d'Élisabeth Behr-Sigel (1907-2005)"

Olga Lossky, Vers le jour sans déclin. Une vie d’Élisabeth Behr-Sigel (1907-2005), Éditions du Cerf, Paris, 2007, 464 pages, Collection « L’Histoire à vif ». Élisabeth Behr-Sigel, décédée en 2005 à l’âge de quatre-vingt-dix-huit ans, a joué pendant près de cinquante ans un rôle important dans la vie de l’Église orthodoxe en France, et son rayonnement s’est étendue bien au-delà de nos frontières, grâce notamment à la réflexion, peu courante dans le monde orthodoxe, sur la place de la femme dans l’Église, qu’elle diffusa par sa participation à de nombreux colloques internationaux et de multiples publications.Olga Lossky a fourni un gros travail pour réaliser sa volumineuse biographie qui vient de paraître aux éditions du Cerf, non seulement en mettant en forme les souvenirs qu’elle a recueillis auprès d’E. B.-S. presque chaque samedi de la dernière année de sa vie, mais aussi en dépouillant son abondante correspondance et en interrogeant ses parents et ses proches. Le résultat est passionnant. On peut seulement reprocher à l’auteur certaines longueurs et quelques excursus peu utiles, ainsi que  certaines considérations relevant de la vie strictement personnelle d’E. B.-S qu’il eût été préférable de ne pas mentionner au nom du respect de son intimité. Nous avons noté aussi quelques oublis, mais l’ouvrage est globalement remarquablement informé. Le volume comporte quatre parties qui correspondent à quatre étapes bien distinctes de la vie d’E. B.-S. La première concerne « les rencontres formatrices » (1907-1932). Y sont décrites : les origines familiales, protestantes et juives, l’enfance et l’adolescence en Alsace, les études à la faculté de théologie protestante de Strasbourg entrecoupées d’une année d’études à Paris, la découverte de l’Église orthodoxe grâce à des étudiants russes puis à la rencontre du P. Serge Boulgakov et du P. Lev Gillet, la réception dans l’Église orthodoxe par chrismation le 13 décembre

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Recension : Olga Lossky “Vers le jour sans déclin. Une vie d’Élisabeth Behr-Sigel (1907-2005)”

Olga Lossky, Vers le jour sans déclin. Une vie d’Élisabeth Behr-Sigel (1907-2005), Éditions du Cerf, Paris, 2007, 464 pages, Collection « L’Histoire à vif ». Élisabeth Behr-Sigel, décédée en 2005 à l’âge de quatre-vingt-dix-huit ans, a joué pendant près de cinquante ans un rôle important dans la vie de l’Église orthodoxe en France, et son rayonnement s’est étendue bien au-delà de nos frontières, grâce notamment à la réflexion, peu courante dans le monde orthodoxe, sur la place de la femme dans l’Église, qu’elle diffusa par sa participation à de nombreux colloques internationaux et de multiples publications.Olga Lossky a fourni un gros travail pour réaliser sa volumineuse biographie qui vient de paraître aux éditions du Cerf, non seulement en mettant en forme les souvenirs qu’elle a recueillis auprès d’E. B.-S. presque chaque samedi de la dernière année de sa vie, mais aussi en dépouillant son abondante correspondance et en interrogeant ses parents et ses proches. Le résultat est passionnant. On peut seulement reprocher à l’auteur certaines longueurs et quelques excursus peu utiles, ainsi que  certaines considérations relevant de la vie strictement personnelle d’E. B.-S qu’il eût été préférable de ne pas mentionner au nom du respect de son intimité. Nous avons noté aussi quelques oublis, mais l’ouvrage est globalement remarquablement informé. Le volume comporte quatre parties qui correspondent à quatre étapes bien distinctes de la vie d’E. B.-S. La première concerne « les rencontres formatrices » (1907-1932). Y sont décrites : les origines familiales, protestantes et juives, l’enfance et l’adolescence en Alsace, les études à la faculté de théologie protestante de Strasbourg entrecoupées d’une année d’études à Paris, la découverte de l’Église orthodoxe grâce à des étudiants russes puis à la rencontre du P. Serge Boulgakov et du P. Lev Gillet, la réception dans l’Église orthodoxe par chrismation le 13 décembre

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« Rendre notre vie perméable au Christ » -Entretien avec Olga Lossky sur Elisabeth Behr-Sigel

Olga Lossky termine actuellement une biographie d’Elisabeth Behr-Sigel. Sa parution est prévue pour l’automne 2006. Nous lui avons demandé d’évoquer, outre la vie de celle que certains ont surnommé « la grande dame de l’orthodoxie occidentale », sa rencontre avec celle-ci et son œuvre. Agée de 24 ans, Olga Lossky est l’auteur d’un roman paru chez Gallimard, Requiem pour un clou, et, notamment, d’articles publiés dans la revue Le chameau et le chas – journal de la jeunesse orthodoxe et d’une pièce de théâtre, Lourmel, 26 octobre 1936. Son arrière grand-père, le théologien Vladimir Lossky était ami d’Elisabeth Behr-Sigel. Pour lire cet entretien, cliquez sur ce lien. De nouveaux hommages viennent d’être mis en ligne, notamment ceux d’Olivier Clément, de Véronique Lossky et de Nicolas Lossky. Un rapide compte rendu des obsèques se trouve sur cette page. Par ailleurs, dans l’entretien, Olga Lossky mentionne la prise de position d’Elisabeth Behr-Sigel concernant la lettre du patriarche Alexis II et ses conséquences en France. Deux textes d’elle ont été mis en ligne sur cette question, voici les liens : Deux évènements et sa Lettre sur le premier numéro du bulletin de l’Oltr.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Auto Draft

Un colloque international consacré à l’œuvre d’Olivier Clément (Paris, 17-18 mai 2019)

À l’occasion du 10e anniversaire de la mort du théologien orthodoxe français Olivier Clément, l’Institut Saint-Serge de Paris (où il enseigna près de 40 ans), l’ACER-MJO et la revue de théologie orthodoxe Contacts ont organisé un colloque ayant pour thème « L’œuvre théologique d’Olivier Clément (1921-2009), redécouvrir le sens de l’Église en dialogue avec le monde contemporain ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un colloque consacré à Olivier Clément à l’occasion du 10e anniversaire de sa mort

À l’occasion du 10e anniversaire de la mort d’Olivier Clément, un colloque intitulé “Redécouvrir le sens de l’Église avec le monde contemporain” est organisé les vendredi 17 et samedi 18 mai 2019 à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Dimanche de l’Orthodoxie à la cathédrale roumaine de Paris : Fraternité orthodoxe et 70e anniversaire de la revue « Contacts »

Dimanche de l’Orthodoxie à la cathédrale roumaine de Paris : Fraternité orthodoxe et 70e anniversaire de la revue “Contacts”

À l’occasion du dimanche de l’orthodoxie – devenu traditionnellement en Europe occidentale un dimanche de partage inter-juridictionnel – la Fraternité orthodoxe de la Région parisienne a organisé un rassemblement panorthodoxe en la cathédrale roumaine des Saints-Archanges, rue Jean de Beauvais (Paris, 6e) sur le thème : « Vivre et partager la conciliarité ecclésiale », pour fêter les 70 ans de la revue Contacts. La liturgie pontificale fut présidée par Mgr Joseph, métropolite d’Europe occidentale et méridionale, et chantée en alternance par la chorale roumaine de la paroisse et une chorale francophone rassemblant des chanteurs de diverses juridictions. La liturgie fut célébrée en roumain et français, avec un peu de grec et de slavon. Une assemblée très nombreuse (près de 400 personnes) y a pris part. À l’issue de la liturgie, Mgr Joseph a lu en français un extrait du message du patriarche Daniel de Roumanie, rédigé à l’occasion du Dimanche de l’Orthodoxie et revenant sur l’importance de la vénération des icônes, en opposition à une tendance contemporaine à faire de sa propre image une idole par le biais des réseaux sociaux, puis il évoqué l’importance du travail de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, ainsi que celui de la revue Contacts. Il a souligné que la paroisse des Saints-Archanges, qui célèbre exclusivement en langue roumaine depuis plusieurs générations, ne compte plus parmi ses ouailles d’aujourd’hui d’enfants de la génération précédente. Ceci parce que la transmission de la foi est principalement rendue possible par son inculturation dans la langue du pays d’accueil, ce à quoi la Fraternité orthodoxe contribue depuis plusieurs décennies. Après des agapes fraternelles s’est tenu un échange centré sur les 70 ans de la revue Contacts et le thème de la conciliarité, rassemblant des personnes venues de diverses juridictions (roumaine, russe, grecque, bulgare, serbe), en présence de Mgr Joseph. Après

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Vient de paraître: « En marche vers l’unité » d’Élisabeth Behr-Sigel, aux éditions du Cerf

Vient de paraître: “En marche vers l’unité” d’Élisabeth Behr-Sigel, aux éditions du Cerf

Les éditions du Cerf viennent de publier En marche vers l’unité, un ouvrage d’Élisabeth Behr-Sigel préfacé par Olga Lossky (352 pages, collection Orthodoxie, 24 euros). À l’occasion du douzième anniversaire du décès de l’illustre théologienne orthodoxe Élisabeth Behr-Sigel (1907-2005), la « grand-mère de l’orthodoxie française » comme certains l’appelaient avec affection, c’est une heureuse initiative de sa biographe Olga Lossky que d’avoir rassemblé en cinq chapitres bien agencés de nombreux textes jusque là inédits ou parus dans diverses revues, qui se révèlent d’une étonnante fraîcheur et actualité. Issue du protestantisme luthérien, ayant, à travers des rencontres décisives faites dans l’émigration russe en France, embrassé l’orthodoxie comme voie chrétienne d’accomplissement, l’A., qui joua un rôle de premier plan dans la relance de la revue Contacts en 1959, a eu la chance de connaître des théologiens importants du xxe siècle (Serge Boulgakov, Vladimir Lossky, Paul Evdokimov) et de dialoguer avec eux ; elle a beaucoup lu et su opérer avec bonheur des synthèses pédagogiques sur un sujet alors mal connu : la spiritualité de l’Orient chrétien. En perspective orthodoxe, la Tradition ecclésiale est manifestation et accueil de la Révélation à travers l’Histoire, l’Écriture étant sa plus haute expression, actualisée et explicitée par les conciles et les écrits des Pères de l’Eglise. On comprend donc qu’après un premier chapitre consacré à « La Bible source commune » – où l’on trouve trois prédications bibliques remarquables de l’A., datant de 1932, temps où elle exerçait un ministère de pasteure suppléante (quoique étant devenue orthodoxe dès 1929) –, le livre se poursuit par un chapitre intitulé « Au socle de la Tradition ecclésiale ». L’A. appelle à « pénétrer dans le langage des Pères » et souligne que les Pères de l’Église sont des exemples vivants qui nous appellent non à systématiser leur pensée dans une répétition close, mais à « retrouver leur inspiration créative pour

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un volume de la revue de théologie orthodoxe Contacts sur le témoignage de l’orthodoxie

Un volume de la revue de théologie orthodoxe Contacts sur le témoignage de l’orthodoxie

Le numéro 258 de Contacts, la revue française de l’orthodoxie, vient de paraître. Il est consacré à quelques aspects du témoignage de l’orthodoxie en Occident. On y trouvera notamment un article inédit d’Olivier Clément : “Témoigner de la joie pascale”, un article de Sophie Clément-Stavrou : “L’étude du grec, un réveil de la conscience théologique”, un article d’Olga Lossky-Laham : “Nouveauté de la liturgie, beauté du monde : le témoignage d’une quête”. Pour lire le sommaire et le liminaire du volume 258. Ce volume de 126 pages peut être commandé en envoyant un chèque de 11 € (frais de port à ajouter :4 € pour la France – 5 € pour l’Europe., reste du monde : 5 €) à Revue Contacts, 61 allée du Bois du Vincin, F-56000 Vannes, ou par message adressé à postmaster@revue-contacts.com après un virement de la somme totale au compte bancaire de la revue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Podcast audio: “Orthodoxie” (France-Culture) – « Une quête artistique de Dieu »

Podcast audio: “Orthodoxie” (France-Culture) – “Une quête artistique de Dieu”

Ci-dessous: le podcast de l’émission Orthodoxie sur France-Culture du 19 mars sur le thème “Une quête artistique de Dieu”. “Entretien avec deux auteurs sur la recherche spirituelle de l’artiste à travers sa propre création, pour entrer dans la lumière du Royaume des cieux”. Invitées: Olga Lossky-Laham, écrivain, et Audrey Barrin, clown, auteur de spectacles. “L’artiste et le monde ; le rapport au langage ; la dimension ascétique de la création ; la démarche d’authenticité nécessaire ; l’art : une expression de la vie comme liturgie naturelle ; la quête spirituelle de l’artiste comme tentative de trouver la pureté de l’enfance permettant l’accès au Royaume des cieux.”

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

La séance solennelle de l’Institut Saint-Serge (dimanche 7 février à 15h)

Une soirée consacrée à des réflexions contemporaines sur l’hésychasme à l’Institut Saint-Serge le 9 février

Le jeudi 9 février, à 19h – 20h30, une soirée consacrée au thème « Réflexions contemporaines sur l’hésychasme » aura lieu à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, 93 rue de Crimée, 75019 Paris (métro : Laumière). Le programme de cette soirée contient trois exposés sur les sujets suivants : 1- « L’hésychasme dans les œuvres du père Lev Gillet et du métropolite Kallistos (Ware) » (Ivana Noble, Charles University, Prague). 2- « Le père Alexandre Men et la tradition d’Optino » (Tim Noble, Charles University, Prague). 3- « L’interprétation de la spiritualité hésychaste chez Élisabeth Behr-Sigel » (Olga Lossky, auteur d’une biographie d’Élisabeth Behr-Sigel). Entrée libre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Radio France Inter : « L’orthodoxie russe en France »

Radio France Inter : “L’orthodoxie russe en France”

Olga Lossky a été invitée aujourd’hui dans l’émission de radio La marche de l’histoire (podcast en ligne), sur France Inter, pour parler de l’orthodoxie russe en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Radio (France-Culture): hommage à Lycourgos Angelopoulos

Radio (France-Culture): “Soyons l’Eglise”

Ci-dessous: le podcast audio de l’émission Orthodoxie, sur France Culture, du 20 mars, intitulée “Soyons l’Église”. L’invitée est Olga Lossky. Présentation: “Entretien sur Soyons l’Église, ouvrage contenant des textes issus d’entretiens réalisés sur Radio Dialogue avec le père Cyrille Argenti (1918-1994), prêtre orthodoxe à Marseille, dont la présence et la parole ont profondément marqué les orthodoxes de son époque. Le père Cyrille, sa vie et son œuvre  – Le plan et l’idée principale du livre – Vision de l’Église et de l’orthodoxie – La conscience ecclésiale, garante d’orthodoxie – La mission de l’évêque, des prêtres et de chaque laïc au sein de la communauté ecclésiale – Vision du dialogue œcuménique – L’importance du repentir personnel.”

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Vient de paraître: « Soyons l’Eglise » du père Cyrille Argenti

Vient de paraître: “Soyons l’Eglise” du père Cyrille Argenti

Les éditions Médiaspaul viennent de publier un recueil du père Cyrille Argenti, Soyons l’Eglise. L’ouvrage rassemble des textes des émissions faites sur Radio Dialogues à Marseille. Olga Lossky a préfacé le livre. Présentation de l’éditeur: “C’est une voix pastorale contemporaine qui s’élève dans ces pages, celle du père Cyrille Argenti, qui fut prêtre orthodoxe à Marseille. Son engagement pour le dialogue œcuménique s’exprime ici dans une présentation de la nature de l’Église, qui invite à ouvrir des perspectives d’unité chrétienne concrètes et parlantes pour notre époque. Il expose par ailleurs les fondements de la vie ecclésiale, non comme une conformation à des rites, mais comme la participation réelle à la vie du Christ ici et maintenant. Le père Cyrille est issu d’une famille d’armateurs grecs. Sa foi s’ancre dans des expériences singulières, notamment son évasion durant la guerre, lorsqu’il avait été arrêté par la Gestapo en tant que résistant. Devenu prêtre et moine, le père Cyrille a choisi de suivre une vocation peu répandue dans l’Église orthodoxe : celle du monachisme au cœur de la ville. C’est à Marseille qu’il a exercé son ministère auprès de tous : les personnes âgées pour lesquelles il a ouvert une maison de retraite avec l’argent de son héritage, les jeunes qu’il a rassemblés dans des camps catéchétiques, les sans-abri qui le connaissaient tous, parcourant la ville sur son Solex pour aller à leur rencontre. Soucieux de prier dans la langue du lieu, il a ouvert la première paroisse francophone orthodoxe de Marseille. Très engagé dans le dialogue œcuménique, il fut l’un des fondateurs de Radio-Dialogues, de l’association interreligieuse Marseille-Espérance. Il a été aussi vice-président de l’ACAT. Points forts: – L’occasion de « réentendre » les méditations savoureuses du célèbre prêtre orthodoxe. – Un regard riche et savoureux sur le mystère que constitue l’Église.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Radio (France-Culture): “Autour du culte de saint Constantin à Constantinople”

Radio (France Culture): “Mouvement”

Ci-dessous: le podcast audio de l’émission Orthodoxie, sur France Culture, du 28 juin. Elle était consacrée à la revue Mouvement. Présentation: “Mouvement est un nouveau journal de la jeunesse orthodoxe, paru en 2014 (deux numéros parus à ce jour). La genèse du journal dans le contexte des débats sur le mariage pour tous ; le principe : susciter un questionnement en puisant dans la richesse de la tradition ecclésiale ; les rédacteurs : un groupe de trentenaires qui se sentent à la fois nourris par l’Église et engagés dans le monde ; contenu : un dossier qui aborde un thème contemporain et polémique ; la réflexion sur la transmission de la foi aux jeunes adultes.” Les invités sont: Lucile Smirnov, Olga Lossky et Igor Sollogoub, membres de la rédaction de Mouvement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’émission de télévision “L’orthodoxie, ici et maintenant” sur KTO, à partir de ce soir

Ce soir sera diffusée, sur KTO, à partir de 21h45, l’émission de télévision L’orthodoxie, ici et maintenant. «La cuisine du Mont Athos» y est à l’honneur. Le livre d’un moine athonite, Epiphanios de Mylopotamos, rassemble d’une façon inédite 126 recettes du Mont Athos, et donne une vue d’ensemble sur les secrets et caractéristiques de cette tradition culinaire athonite, pluriséculaire et réputée pour ses effets diététiques, avec des recettes très variées, mais aussi, et surtout, une lecture chrétienne orthodoxe du lien entre nourriture, ascèse et prière. Carol Saba reçoit, Olga Lossky, pour un entretien sur le « ministère de la femme dans l’Eglise orthodoxe », à travers l’évocation du parcours de la théologienne orthodoxe, Elisabeth Behr-Sigel, décédée en 2005, à laquelle Olga, écrivain et romancière orthodoxe, a consacré un livre biographique. Le reportage revient sur les manifestations récentes organisées par Orthodoxie.com, dans ses locaux à Paris, autour de l’exposition « L’icône, une fenêtre vers le royaume de Dieu ». Enfin, la présentation de l’actualité orthodoxe sera suivie par un éclairage dans le “Lexikon”, sur le sens du terme « Philocalie » dans la tradition des grands spirituels orthodoxes. Rediffusions: le 30 octobre à 12h et à 19h40, le 31 octobre à 10h30 et à 22h15, le samedi 2 novembre à 7h, le dimanche 3 novembre à 11h30 et le lundi 4 novembre à 23h10. La page de l’émission sur le site de KTO.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un ouvrage “Patristique et oecuménisme : thèmes, contextes, personnages”

Cet ouvrage collectif, publié récemment aux éditions Beauchesne sous la direction de Christian Badilita, patrologue roumain, est une sorte de « boîte à outils » censée, d’une part, mettre à la disposition du grand public un recueil d’analyses sur l’oecuménisme faites dans une perspective patristique, et, d’autre part, fournir les données exactes de quelques dossiers sensibles, pour faire avancer concrètement les Eglises sur le chemin de l’unité en s’appuyant sur des recherches fiables. Andrew Louth montre comment de très anciennes polémiques interconfessionnelles ont pris fin grâce à de « simples » découvertes de manuscrits. Dominique Gonnet rappelle le rôle éminent qu’a joué, dans le développement d’une sensibilité oecuménique dans l’Occident, la collection “Sources chrétiennes”. De son côté, Lorenzo Perrone se penche sur le destin à la fois mouvementé et fascinant de Louis Massignon en choisissant comme porte d’entrée le thème de la prière. Marius Cruceru fait la part belle à Augustin en s’interrogeant notamment sur certains points de la théologie du grand Africain qui ont façonné la tradition protestante. Michel Stavrou, connaisseur de Byzance, mais aussi de la théologie orthodoxe contemporaine, s’arrête sur l’épineuse question du Filioque à partir des écrits de Nicéphore Blemmydès. Lucian Turcescu prend comme point de départ de son étude une enquête contemporaine liée au culte de la Vierge pour revisiter quelques aspects essentiels de la mariologie, qui constitue encore un sujet d’âpres débats entre les diverses traditions chrétiennes. Ysabel de Andia continue la série des thèmes « oecuménistes » en consacrant son analyse à la sophiologie antique et moderne, allant du chapitre 8 des Proverbes jusqu’à Serge Boulgakov et Louis Bouyer. Angelo di Berardino approfondit le thème de la mariologie en centrant son exposé sur les contresens, parfois volontaires, qu’a générés le dogme de l’Immaculé Conception. Marie-Hélène Congourdeau montre, en allant à plusieurs reprises contre

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le n°26 des “Chroniques antiochiennes”

Dans l’édition 26 de ses “Chroniques antiochiennes”, Carol Saba évoque (“Edito”) plusieurs évènements récents de diocèses antiochiens. Il revient sur l’Appel du Saint Synode de Roumanie et l’Appel à cet appel par les 28 personnalités orthodoxes. Dans une rubrique “Paroles d’évêque”, il traduit un éditorial du métropolite Saba du Hauran sur le sacerdoce royal et le sacerdoce de service. De même, il présente les propos du métropolite Ephrem de Tripoli pour encourager des vocations. Il présente les manifestations du Festival de la lumière à Alep ainsi que les termes d’un rapport du Vatican sur les chrétiens d’Orient. Il évoque de même le nouveau livre d’Olga Lossky ainsi que la venue en France du métropolite Ephrem de Tripoli.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Compte rendu de la rencontre au Liban consacrée à Elisabeth Behr-Sigel

Le 30 janvier dernier s’est tenu à Beyrouth, dans les locaux de l’Académie libanaise des Beaux-arts, une rencontre autour de la vie et de la personnalité d’Élisabeth Behr-Sigel, théologienne orthodoxe du XX° siècle. Organisée, sous l’égide de l’université de théologie de Balamand par Amal Dibo, professeur d’histoire des civilisations à l’AUB, et avec la bénédiction du métropolite Georges Khodr, ce rassemblement a débuté par l’intervention du professeur Georges Nahas, doyen de l’université de Balamand.Le professeur Nahas a rappelé l’impact de la personnalité d’Élisabeth Behr-Sigel dans le renouveau contemporain du monde orthodoxe et souhaité que cette rencontre soit la première d’une série consacrée aux grandes figures orthodoxes du vingtième siècle, tel Olivier Clément, Mgr Antoine Bloom ainsi que des penseurs antiochiens. Olga Lossky, auteur du livre Vers le Jour sans déclin, une vie d’Élisabeth Behr-Sigel (1) a ensuite pris la parole pour souligner l’un des traits fondamentaux de la pensée d’Élisabeth, à savoir une fidélité créative à la Tradition de l’Église. Ayant, du fait de son histoire – au confluent des différentes confessions chrétiennes – et de son esprit d’ouverture, intégré le ferment de la Tradition de l’Église, Élisabeth s’est ensuite efforcée d’en transmettre les aspects recevables par l’ensemble des confessions chrétiennes. Sa réflexion incessante sur la manière de vivre le message évangélique ici et maintenant l’a poussée à mener différents chantiers théologiques, ancrant sa recherche dans le terreau de l’Église indivise en vue de puiser dans la Tradition une réponse parlante pour tous. Elle a notamment revivifié la conception originelle du laïc où chaque membre de la communauté ecclésiale est appelé à épanouir son charisme au sein de sa paroisse. Attentive aux signes des temps, la théologienne s’est engagée de façon active pour faire advenir dans son pays une orthodoxie de tradition locale, de même qu’elle a mené de nombreuses

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Les franciliens orthodoxes fêtent le dimanche de l’orthodoxie

Le 8 mars prochain, une liturgie réunissant les orthodoxes de toutes les juridictions de Paris et d’ïle-de-France sera célébrée pour fêter le dimanche de l’orthodoxie dans la cathédrale grecque Saint Stéphane à partir de 10h15. Un repas en commun est organisé (8 € par adulte, 3 € par enfant), à partir de 13 h 30 dans les locaux de l’église orthodoxe serbe Saint-Sava, suivi à partir de 15h00, d’une conférence « Quelles perspectives pour la revue des orthodoxes de France ? » donnée à l’occasion du 60e anniversaire de la revue Contacts. Y participerons Mgr Emmanuel, président de l’AEOF, le père Boris Bobrinskoy, Mme Olga Lossky-Laham et le professeur Michel Stavrou. Pour télécharger l’affiche de l’évènement, cliquez ICI !

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :