Amérique du Nord

Le métropolite Tikhon (OCA), a présidé les célébrations du 130e anniversaire de la cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité à Chicago

Les 11 et 12 juin 2022, lors du week-end de la Sainte Pentecôte, Sa Béatitude le métropolite Tikhon, primat de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA), a présidé les offices commémorant le 130ème anniversaire de la cathédrale de la Sainte-Trinité à Chicago (État de l’Illinois).À leur arrivée à l’aéroport, Sa Béatitude et le diacre Peter Ilchuk, diacre du métropolite, ont été accueillis par Sa Grâce l’évêque Daniel de Santa Rosa, Locum Tenens du diocèse de Chicago et du Midwest et le prêtre Alexandre Koranda, doyen de la cathédrale. Le métropolite Tikhon (OCA), a présidé les célébrations du 130e anniversaire de la cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité à Chicago Les célébrations ont débuté le samedi soir par les Vigiles de la Pentecôte présidée par Sa Béatitude et concélébrée par l’évêque Daniel, le prêtre Alexandre Koranda, l’archiprêtre Tarasiy Maxim, l’archiprêtre Germain Kincaid, le diacre Pierre Ilchuk, le protodiacre Thomas Keith et le diacre Paul Garklavs. A l’issue des Vigiles, l’évêque Daniel a salué chaleureusement Sa Béatitude le métropolite Tikhon et a exprimé son enthousiasme pour ce week-end historique. Une réception et un repas ont été offert par la paroisse après le service. Le lendemain matin, dimanche 12 juin, fête de la Pentecôte, le métropolite Tikhon a été accueilli par l’évêque Daniel de Santa Rosa et le clergé de la cathédrale où Sa Béatitude a ensuite présidé la célébration de la Divine Liturgie. Sa Béatitude a prononcé une homélie sur la fête et sa transition, non seulement dans la vie liturgique de l’Église, mais aussi sur son objectif et la vie nouvelle offerte aux chrétiens dans l’Esprit Saint : “C’est la saison de la sainteté ; c’est la saison de l’esprit. Ce n’est pas le début d’un entre-deux normal – d’un temps ordinaire compris comme quelque chose de pénible ou de terne. Au contraire,

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’Assemblée des évêques orthodoxes canoniques des États-Unis d’Amérique : déclaration sur le caractère sacré de la vie humaine et sa fin prématurée

« Dimanche 19 juin 2022 Préambule Nous, les membres de l’Assemblée des évêques orthodoxes canoniques des États-Unis d’Amérique, promouvons et défendons l’essence sacrée et inviolable de la vie humaine. Les défis continus de notre époque nous incitent à publier une déclaration plus complète de la considération de l’Église orthodoxe pour la vie humaine et, en particulier, pour l’interruption de la vie humaine. Préparée par notre comité pour l’Église et la société et approuvée par l’Assemblée dans son ensemble, cette déclaration vise à exprimer succinctement l’enseignement chrétien orthodoxe pour les fidèles et à poursuivre la tradition de l’Église en tant que phare et témoin de la vie librement donnée par notre Créateur bon et aimant. Le caractère sacré de la vie Le caractère sacré de la vie est partagé avec toutes les créatures et la création façonnées et mises en place par notre Créateur tout-puissant. Des organismes unicellulaires aux plantes, des reptiles aux oiseaux, ou des souris aux éléphants, tous sont créés et donc sacrés. “Dieu vit tout ce qu’il avait fait, et cela était très bon” (Genèse 1 : 31). En tant qu’êtres humains, il nous incombe de traiter toute vie en conséquence : avec soin, révérence, humilité et amour. La vie humaine est sacrée et inviolable La reconnaissance de chaque personne humaine comme étant créée à l’image et à la ressemblance de Dieu, destinée à la vie éternelle et donc sacrée et inviolable, est une pierre angulaire du christianisme. À travers les canons, le dogme et le code moral de l’Église à travers les siècles, nous avons affirmé cette compréhension de la vie humaine, du sein maternel à la tombe. Ces convictions sont enseignées et témoignées par l’Église orthodoxe dans toutes ses manifestations à travers le monde aujourd’hui. Toute vie humaine est à la fois sacrée et inviolable, indépendamment de

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’Église orthodoxe russe hors-frontières élira son nouveau primat au mois de septembre

À la suite du décès du métropolite de New York Hilarion, qui fut primat de l’Église russe hors-frontières pendant quatorze ans, une session extraordinaire du Synode de cette Église s’est tenue le 23 mai 2022, au cours de laquelle il a été décidé de convoquer l’Assemblée de ses évêques du 13 au 21 septembre 2022 afin d’élire le nouveau primat. À cette fin, une commission préconciliaire a été instituée, laquelle est constituée de l’archevêque de Montréal Gabriel, de l’évêque de Seattle Théodose et de l’évêque de Manhattan Nicolas. Jusqu’à l’élection du nouveau primat, le métropolite de Berlin Marc et d’Allemagne sera commémoré au cours des offices dans toutes les églises relevant de l’Église russe hors-frontières, en tant que Locum Tenens du trône primatial. Sources : 1 et 2

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Accueil

L’archevêque Elpidophore célèbre le bicentenaire de l’indépendance de la Grèce avec le président Biden, le Premier ministre grec Mitsotakis et la présidente Pelosi

Le lundi 16 mai 2022, l’archevêque Elpidophore d’Amérique (Patriarcat œcuménique) a participé à la célébration du bicentenaire de l’indépendance grecque à la Maison Blanche avec le président Joe Biden, la première dame Dr Jill Biden, le premier ministre de la République hellénique Kyriakos Mitsotakis, et Mme Mareva Grabowska-Mitsotakis. Dans son allocution, l’archevêque a déclaré : « M. le Président et le Dr. Biden, M. le Premier Ministre et Mme Mitsotaki, Chers amis, Χριστὸς Ἀνέστη ! Le Christ est ressuscité ! Notre joie aujourd’hui – d’être en présence des dirigeants du berceau de la démocratie et de la plus grande démocratie du monde – commence par notre salutation pascale. Car ici, à la Maison Blanche, nous célébrons la résurrection de la Nation grecque avec son Premier ministre pour la toute première fois. Cette commémoration spéciale du bicentenaire de la révolution grecque (plus un), l’année du centenaire de l’archevêché grec orthodoxe d’Amérique en tant que première éparchie du patriarcat œcuménique de Constantinople, est un honneur inoubliable pour la communauté grecque américaine. Et c’est un signe pour le monde de l’engagement inébranlable à la démocratie et à la liberté des deux nations, à une époque de montée des autocrates dans le monde, et en particulier la lutte du peuple d’Ukraine pour maintenir l’intégrité nationale contre une agression injuste. Monsieur le Président, votre amitié pour l’hellénisme et votre soutien à la République hellénique sont connus de tous. Monsieur le Premier ministre, vous avez tendu la main au-delà des frontières de la Grèce, pour inviter le meilleur du monde, et offrir le meilleur de notre patrie. Ensemble, vous nous rendez tous optimistes pour un monde meilleur et des lendemains plus radieux. La Grèce, source des valeurs démocratiques et de la civilisation occidentale, et l’Amérique, meilleur espoir mondial de liberté et d’autodétermination pour tous. Nous vous remercions

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Communiqué du Saint-Synode des évêques de l’Église orthodoxe russe hors-frontières

Le 17 mai 2022, jour de commémoration du quinzième anniversaire de la réunification des Églises [de Russie et de l’étranger] et la veille de l’anniversaire de l’intronisation de Son Éminence le métropolite Hilarion d’Amérique de l’Est et de New York, Premier Hiérarque de l’Église orthodoxe russe à l’étranger, une session du Synode des évêques de l’Église orthodoxe russe hors-frontières s’est tenue, présidée par Son Éminence le métropolite Marc de Berlin et d’Allemagne. Les membres du Saint-Synode des évêques de l’Église russe à l’étranger ont annoncé avec une grande tristesse que le 3/16 mai, jour de la fête de saint Théodore, abbé des grottes de Kiev, le métropolite Hilarion s’est endormi dans le Seigneur. Dans ce contexte, il a été décidé : 1. De demander à l’épiscopat, au clergé et à l’ensemble des fidèles de l’Église russe à l’étranger, pendant le temps pascal, de commémorer le nom de Son Éminence le métropolite Hilarion dans toutes les églises de la diaspora russe pendant la grande litanie de la Divine Liturgie comme suit : “Nous prions à nouveau pour les patriarches orthodoxes bénis et pieux, pour les rois pieux et les reines croyantes, pour les fondateurs de ce temple sacré et pour le Métropolite Hilarion qui vient de disparaître, pour tous nos pères et frères qui se sont endormis avant nous, et pour les orthodoxes d’ici et de partout qui sont enterrés. Le vendredi 11/24 juin, le quarantième jour du repos de Son Éminence, de célébrer une panikhide [office de commémoration d’un défunt]. 2. De célébrer une Divine Liturgie hiérarchique le samedi 21/8 mai, à 7h30 du matin, à la Cathédrale synodale de Notre-Dame “du Signe”, suivie de funérailles monastiques à 10h30 (vêtements blancs). L’inhumation aura lieu le dimanche 9/22 mai de cette année, à 15 heures, au monastère de la Sainte Trinité

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Décès du métropolite Hilarion, primat de l’Église orthodoxe russe hors-frontières

Le premier hiérarque de l’Église orthodoxe russe hors-frontières, le métropolite Hilarion d’Amérique de l’Est et de New York, est décédé lundi aux États-Unis à l’âge de 75 ans. Le père Victor (Potapov), recteur de l’église orthodoxe Saint-Jean-Baptiste à Washington, a déclaré aux journalistes. Mgr Hilarion est né dans une famille russe des Carpates au Canada en 1948 et a grandi dans les circonstances modestes d’une ferme. Modestie, douceur et bonhomie, ainsi qu’un savoir remarquable et un vif sens de l’humour l’ont caractérisé tout au long de son ministère monastique, sacerdotal et épiscopal.Il a été ordonné évêque de Manhattan en 1984 et a été vicaire du diocèse d’Amérique de l’Est pendant plus d’une décennie. En 1996, Mgr Hilarion a été appelé au diocèse de Sydney et d’Australie et de Nouvelle-Zélande, qu’il a présidé pendant plus de dix ans. Le 12 mai 2008, Mgr Hilarion a été élue à l’unanimité Premier Hiérarque de l’Église russe à l’étranger. Sa bonté, sa gentillesse et sa douceur, ainsi que son amour pour le Christ et son Église, qui ont distingué Mgr Hilarion dès sa jeunesse, l’ont accompagné jusqu’aux derniers jours de sa vie terrestre.Quelques jours avant sa mort, Vladyka a ouvert la session du synode des évêques et, se sentant faible, a remis la présidence à son adjoint, le métropolite Marc de Berlin et d’Allemagne.Que notre Seigneur Jésus-Christ l’accepte dans le cercle de ses amis bien-aimés. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’archevêque Paul de Chicago et du Midwest de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) s’est endormi dans le Seigneur le jour de Pâques  

Son Éminence l’archevêque Paul de Chicago et du Midwest de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA), à qui l’on avait diagnostiqué une forme incurable de cancer du cerveau en mars, s’est endormi dans le Seigneur en la fête de la Résurrection éclatante du Christ. Il était âgé de 69 ans. Communiqué de l’Église orthodoxe en Amérique : En la grande fête des fêtes, la sainte Pâques, dimanche 24 avril 2022, Son Éminence, le Très Révérend Paul (Gassios), archevêque de Chicago et du Midwest, s’est endormi dans le Seigneur à l’âge de 69 ans après une grave maladie. Il était le hiérarque dirigeant du diocèse du Midwest de l’Église orthodoxe en Amérique depuis 2014 jusqu’à son décès. Paul Nicolas Gassios est né à Detroit, dans le Michigan, le 6 avril 1953, ses parents Nicolas et Georgia Gassiosétaient originaires de Kastanéa en Grèce. A l’église grecque orthodoxe Saints Constantin et Hélène, à Détroit (État du Michigan) – sa paroisse d’origine pendant les 28 premières années de sa vie – on lui donna au baptême le prénom d’Apostolos, en l’honneur du saint apôtre Paul. Il est diplômé du lycée Cooley de Detroit en 1971, où il était membre de la National Honor Society. Il s’est ensuite inscrit à la Wayne State University (WSU) en tant qu’étudiant en histoire et en psychologie. Après avoir obtenu son diplôme en 1976, il a travaillé avec des enfants victimes d’abus émotionnels et physiques. Il a obtenu une maîtrise en travail social à la WSU en 1980 et a continué à travailler dans son domaine de prédilection.  Au milieu des années 1980, il est devenu membre de l’église de la Sainte Transfiguration, à Livonia (Etat du Michigan). Il a commencé ses études de théologie en septembre 1991 au séminaire de théologie orthodoxe Saint-Vladimir à Yonkers (État de New York), où il a obtenu une maîtrise en théologie avec la mention summacum laude et le titre de major de promotion en 1994. Il a été ordonné prêtre par Son Éminence, feu l’archevêque Job de Chicago et du Midwest, le 25 juin 1994.  Après son ordination, il a

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déclaration du Conseil diocésain du Midwest de l’Église russe hors-frontières au sujet de l’Ukraine

Le Conseil du diocèse du Midwest de l’Église russe hors-frontières, dont le siège est à Chicago, a publié l’appel suivant à la prière pour le cessez-le-feu en Ukraine, et aborde la réaction des fidèles à l’attitude des responsables ecclésiastiques devant le conflit : « Le 15/28 février 2022, des pourparlers en vue du cessez-le-feu ont été entamés par les deux parties dans la guerre en Ukraine et ces discussions continuent. Nous appelons les fidèles enfants de notre Diocèse du Midwest à renouveler la prière pour le succès de ces discussions et une fin rapide de l’invasion. La guerre est, par sa propre nature, difficile à comprendre dans son intégralité. Les choses changent rapidement. Les médias participent en tant que bras des parties belligérantes plutôt que comme entités inoffensives cherchant à informer ceux qui sont hors de la zone de guerre. L’Église, avec tous les peuples du monde, lutte pour comprendre ce qui se produit dans ce contexte confus. Il y a eu des critiques sur la réponse publique de l’Église à cette crise. Certes, cela est compréhensible d’un point de vue psychologique. Les gens sont émotifs. Ils sont blessés. Ils sont irrités. Nous voulons blâmer quelqu’un. Attaquer. Participer de quelque façon à la fin de la guerre, et nous étendons ces attaques partout où nous le pouvons. Ce stress émotionnel est compris par ceux qui se trouvent des deux côtés de la guerre, et ils utilisent nos luttes à cet égard pour leurs propres buts. La prière est critiquée comme quelque chose de vide, des mots qui ne signifient rien. Si nous croyons que tel est le cas – que la prière n’est rien d’autre qu’un vide émotionnel – alors nous devons vraiment critiquer tous ceux qui appellent à une telle réponse. Mais si nous sommes chrétiens orthodoxes, et si nous comprenons

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’archevêque du Canada Gabriel : « En tant que chrétiens, nous ne pouvons permettre que les antagonismes politiques nous divisent »

Le site russe pravoslavie.ru a publié une interview de Mgr Gabriel (Tchemodakov), archevêque de l’Église orthodoxe russe hors-frontières au Canada, qui s’exprime sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine et ses incidences sur la vie ecclésiale à l’étranger. Comme on le sait, le Canada abrite une diaspora ukrainienne très importante, et dans le contexte des événements en Ukraine, un lieu de culte de l’Église orthodoxe russe hors-frontières a été l’objet d’un acte de vandalisme, tandis qu’un piquet de protestation s’est tenu devant une autre église, pendant la divine Liturgie. Or, comme le considère l’archevêque Gabriel de Montréal et du Canada (Église orthodoxe russe hors-frontières), l’Église doit unir les hommes au nom du Christ et appeler à surmonter les divisions. –  Monseigneur, comment l’Église russe au Canada se positionne-t-elle à l’égard du conflit entre la Russie et l’Ukraine ? – Je pense qu’il est connu de tous que beaucoup d’Ukrainiens vivent au Canada, et nombreux sont parmi eux ceux qui sont arrivés ici avant la révolution de 1917. Il existe ici, je dirais, un lobby ukrainien influent au parlement, et pour cette raison il nous faut être extrêmement circonspects dans l’appréciation de ce qui se produit maintenant. Bien sûr, notre Église [russe hors-frontières, ndt ] est constituée par un mélange de peuples, dans lequel se trouvent des Russes, des Ukrainiens, des Biélorusses et des représentants de nombreux autres peuples. Naturellement, nombreux sont parmi eux ceux qui sont déçus par ce qui se passe, ils viennent à l’église et partagent leurs émotions. Mais, hélas, il se produit aussi autre chose. Par exemple, le samedi soir, notre église de Calgary a été l’objet d’un acte de vandalisme. Après l’office, les portes de l’églises ont été barbouillées de peinture. Personne n’a pénétré à l’intérieur, mais grâce à des caméras de vidéosurveillance, l’auteur a été

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

1 2 13

Ne manquez jamais une mise à jour importante

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont pas été ou ont été insuffisamment catéchisés.Présenté en 250 pages dans un beau volume relié, il est l’œuvre du hiéromoine Grégoire (Chatziemmanouil), qui après avoir été un certain temps second du monastère de Stavronikita, s’est retiré depuis plusieurs décennies dans une callyve près de Karyès pour former avec quelques frères l’une des meilleures petites communautés de la Sainte Montagne.Ce catéchisme se présente comme un exposé linéaire plutôt que sous la forme souvent adoptée de question-réponses, mais il se subdivise en petites unités ce qui rend son usage tout aussi aisé.Après une introduction générale sur la nature et le but de la catéchèse, il comporte trois grandes parties :1. La foi de l’Église, avec comme subdivisions : le Dieu trinitaire ; la création du monde intelligible et sensible ; l’Économie divine ; la Très-Sainte Mère de Dieu ; la Sainte Église ; le Royaume de Dieu.2. La vie liturgique (l’office liturgique et les fêtes ; le lieu de culte ; les saintes icônes et les saintes reliques ; les vases sacrés ; les ornements sacrés et les livres liturgiques ; la Divine Liturgie ; les sacrements).3. La vie en Christ (l’époque de l’Ancien Testament ; l’époque de la grâce ; la prière ; l’ascèse ; la trinité des vertus ; la déification de l’homme.L’épilogue est constitué par la confession de foi de saint Nicodème l’Hagiorite.Un glossaire est proposé en fin d’ouvrage.Ce catéchisme a l’avantage d’être impeccable sur le plan doctrinal, simple dans ses exposés de sorte qu’il peut facilement être utilisé pour la catéchèse des enfants, sobre dans son expression, et constamment fondé sur les enseignements des Pères de l’Église ; s’ajoute à ces qualités la longue expérience spirituelle de l’auteur et sa compétence reconnue dans le domaine liturgique (rappelons

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », Éditions des Syrtes, Genève, 2019, 493 p.Le Père Georges Florovsky (1893-1979), après quelques années d’enseignement à Prague et à Paris, fit la plus grande partie de sa carrière aux États Unis où il enseigna dans les plus prestigieuses universités (Harvard, Cambridge, Princeton…). Unissant une vaste érudition, un attachement profond à la tradition ecclésiale, un souci de répondre aux problèmes contemporains et un sens aigu du dialogue avec les autres confessions chrétiennes, il est considéré comme l’un des plus importants théologiens orthodoxes de notre temps.En France pourtant, son œuvre volumineuse, écrite majoritairement en russe et surtout en anglais, n’a que très peu été traduite.En proposant vingt-cinq de ses articles en traduction française totalisant 340 pages, ce volume entend combler cette lacune.Ces articles sont centrés sur deux thèmes majeurs de la pensée de Florovsky : la nature de la théologie (et donc la façon dont elle doit être pratiquée) et la nature de l’Église. Ces deux thèmes sont eux-mêmes axés sur la notion de Tradition, laquelle tient dans l’œuvre de l’auteur une place essentielle et fait l’objet d’une conception renouvelée où l’indispensable référence aux Pères se conjugue avec la nécessité de répondre de manière adaptée aux besoins de chaque époque. Divers thèmes connexes sont également abordés: le lien de la théologie avec la Révélation et avec la vie liturgique et spirituelle dans l’Église; la catholicité de l’Église; l’Église comme réalité communautaire; le statut du dogme; le statut des Conciles; le statut de l’Écriture et les relations de l’Ancien et du Nouveau Testament; le vrai sens de l’œcuménisme… Écrits entre 1927 et 1967, ces articles gardent un caractère actuel, car les problèmes qu’ils ont affrontés continuent à exister, et les solutions qu’ils proposent sont

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

14 juin (ancien calendrier) / 27 juin (nouveau)

Carême des saints ApôtresSaint Élisée, prophète (IXème s. av. J.-C.) ; saint Méthode, patriarche de Constantinople, confesseur (847) ; saint Mstislav baptisé Georges, prince de Novgorod (1180) ; saint Méthode,…

13 juin (ancien calendrier) / 26 juin (nouveau)

Dimanche de tous les saints glorifiés en Russie. Tous les saints du Mont Athos. Tous les saints de Roumanie Carême des saints Apôtres – dispense de poisson Sainte Aquiline, martyre…

26 juin

Dimanche de tous les saints glorifiés en Russie. Tous les saints du Mont Athos. Tous les saints de Roumanie Carême des saints Apôtres – dispense de poisson Saint David de…

Sept faits concernant saint Jean Baptiste expliqués par le patriarche Daniel

L’Église honore saint Jean Baptiste pour son œuvre et sa vie saintes, a déclaré le patriarche Daniel vendredi, en la fête de la Nativité de saint Jean Baptiste. Le patriarche a expliqué dans sa prédication sept faits importants sur ce saint. « Il allie courage et humilité. Humble, il est en même temps un confesseur courageux du Christ Messie et un accomplisseur de la volonté de Dieu », a déclaré Sa Béatitude à propos du saint. « Cette vie sainte de Jean Baptiste fait de lui un accomplisseur du plan du salut du monde par le fait qu’il est le Précurseur, le Baptiste et le Prophète du Seigneur, qui relie l’Ancien Testament au Nouveau Testament », a déclaré le patriarche Daniel. 1. Pourquoi est-il représenté avec des ailes ? « Le prophète Malachie voit ce Précurseur comme un ange marchant devant la face du Seigneur. Il n’a pas dit devant le Seigneur, mais devant le Face du Seigneur, car le Fils est l’Icône du Père, c’est le Visage de Dieu tourné vers l’humanité », a expliqué le patriarche Daniel. « Le prophète Malachie vit donc qu’il cheminait devant la Face du Seigneur, qui était sur le point de s’incarner. C’est pourquoi il est peint dans l’iconographie orthodoxe comme un ange avec des ailes, bien qu’il se fût trouvé dans la chair. » Saint Jean-Baptiste est également un précurseur du monachisme chrétien, car sa mère a fui Hérode pour épargner la vie de son nourrisson et ils ont tous deux vécu dans le désert avec peu de nourriture et peu de ressources. 2. Que signifie son nom ? Le nom Yōḥānān en hébreu signifie « Dieu a eu pitié », « Celui à qui Dieu fait miséricorde », « le bien-aimé de Dieu ». 3. Que signifie « il ramènera le cœur des pères vers leurs enfants ? « Après qu’il ait commencé à parler, le

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le feu se propage dans une zone forestière du Mont Athos

Un incendie d’origine inconnue s’est déclaré tard dans la nuit du vendredi 24 juin dans une zone forestière de la région de saint André au Mont Athos, et est actuellement en cours.Dès le départ, 12 véhicules des sapeurs-pompiers ont été dirigés vers le site.Selon les dernières informations, 112 pompiers opèrent dans la zone, avec 5 équipes de secours, 35 véhicules, 6 avions, 2 hélicoptères et des engins de l’armée. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

25 juin

Carême des saints Apôtres – dispense de poisson Après-fête de la Nativité de St Jean Baptiste. Sainte Fébronie, vierge, martyre en Mésopotamie (vers 304) ; saint Gallican, évêque d’Embrun (VIème…

11 juin (ancien calendrier) / 24 juin (nouveau)

Carême des saints Apôtres Saint Barthélémy et Saint Barnabé, apôtres (I) ; Saint Barnabé de Vetlouga (1445); Saints 222 martyrs de Chine (1900) ; transfert des reliques de Saint Ephrem…

24 juin

Carême des saints Apôtres – Dispense d’huile et de vin Nativité du vénérable et glorieux prophète, précurseur et baptiste Jean ; saint Orence et ses frères: saints Pharnace, Eros, Firme,…

Unesco : plus de 150 sites culturels détruits partiellement ou totalement en Ukraine

L’Unesco publie ce jeudi un bilan actualisé des dommages causés aux sites culturels en Ukraine depuis le 24 février 2022, date du début de l’offensive russe. Selon les vérifications effectuées par ses experts, 152 sites culturels ont été détruits partiellement ou totalement en raison des combats, dont 70 édifices religieux, 30 bâtiments historiques, 18 centres culturels, 15 monuments, 12 musées et 7 bibliothèques. Dans son communiqué publié aujourd’hui, l’Unesco réitère son appel au respect du droit international et poursuit ses actions de soutien aux professionnels de la culture sur le terrain. Trois régions concentrent trois-quarts des sites endommagés : la région de Donetsk, où les combats sont toujours particulièrement intenses – avec 45 sites culturels endommagés – celle de Kharkiv – 40 sites endommagés – et celle de Kyiv – 26 sites endommagés. D’après Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco : « Ces atteintes répétées aux sites culturels ukrainiens doivent cesser. Le patrimoine culturel, sous toutes ses formes, ne saurait en aucun cas être pris pour cible. Je réitère mon appel au respect du droit international humanitaire, notamment de la Convention de La Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé. » Dès le début de la guerre, la Directrice générale de l’Unesco a impulsé une série de mesures d’urgence pour prévenir au maximum les destructions. L’Organisation a prodigué des conseils techniques aux professionnels de la culture sur le terrain pour protéger les bâtiments et inventorier les œuvres, des refuges ont été identifiés pour mettre en sécurité les objets qui pouvaient être déplacés, les dispositifs anti-incendie ont aussi été renforcés. L’Unesco a par ailleurs accompagné les autorités ukrainiennes dans le marquage des sites culturels avec l’emblème distinctif du bouclier bleu. Ce symbole indique que le bien est protégé au titre de la Convention de La Haye de

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

10 juin (ancien calendrier) / 23 juin (nouveau)

Carême des saints Apôtres Saint Alexandre et sainte Antonine, vierge, martyrs à Cadramon (vers 313) ; saint Timothée, évêque de Brousse, martyr (361-363) ;  saint Théophane d’Antioche (363) ; saint…

23 juin

Carême des saints Apôtres Sainte Agrippine, martyre à Rome (vers 260) ; saint Aristocle, prêtre, Dimitrien, diacre, et Athanase, lecteur, martyrs à Chypre (vers 302) ; saints Eustoche, Gaïus, Probus,…

10 juin (ancien calendrier) / 23 juin (nouveau)

AClôture de l’Ascension. Saint Alexandre et sainte Antonine, vierge, martyrs à Cadramon (vers 313) ; saint Timothée, évêque de Brousse, martyr (361-363) ; saint Théophane d’Antioche (363) ; saint Alexandre et…

Bénédiction du terrain de la future église de Saint-Nicolas près du World Trade Center de New York

Voir en direct la consécration de la nouvelle église Saint-Nicolas de Manhattan

Détruite par l’attentat du 11 septembre la discrète église orthodoxe grecque Saint-Nicolas de Manhattan qui se trouvait près du World Trade Center sera consacrée aujourd’hui à partir de 15h30. Pour regarder en direct l’office, cliquez ICI !

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Histoire et archives de l’Église orthodoxe en Amérique – Les anniversaires de saint Alexandre Hotovitzky

Histoire et archives de l’Église orthodoxe en Amérique – Les anniversaires de saint Alexandre Hotovitzky

Saint Alexandre Hotovitzky fut un remarquable missionnaire en Amérique et un martyr pour la foi en Russie. Deux anniversaires de la vie de saint Alexandre survenant cette année – le 150ème anniversaire de sa naissance (11 février 1872) et le 85ème anniversaire de son martyre (19 août 1937) – sont l’occasion de réfléchir à la fois sur son travail missionnaire en Amérique et sur le témoignage de son abnégation en tant que martyr en Russie. Le fait qu’il fut marqué par la grâce de Dieu était déjà évident lors de ses années au séminaire. Lors de son ordination sacerdotale à San Francisco, l’évêque Nicolas (Ziorov) des îles Aléoutiennes et de l’Alaska se souvint ainsi de sa première rencontre avec saint Alexandre à l’Académie de théologie : “Malgré votre âge relativement jeune, mon attention a été appelée spécifiquement sur vous et sur personne d’autre parce que je trouve en vous les germes de tout ce qui est nécessaire pour un tel ministère. En particulier, votre décence, votre bonne éducation, votre noble idéalisme, votre piété – m’ont immédiatement impressionné et m’ont fait vous distinguer de plusieurs autres jeunes hommes avec lesquels vous m’aviez rendu visite à Pétersbourg. J’ai vu que vous aviez cette étincelle divine qui transforme tout ministère en œuvre de Dieu et sans laquelle toute vocation devient un métier sans esprit et mort-né. Ne laissez pas s’éteindre cette étincelle divine en vous ; au contraire, essayez de l’allumer en vous afin qu’elle vous réchauffe, vous et ceux qui vous entourent.” La chorale de la cathédrale Saint-Nicolas de New York à la Maison Blanche, où elle a donné un concert en février 1914. Saint Alexandre Hotovitzky, doyen de la cathédrale, qui accompagnait le chœur, se trouve au centre du dernier rang Le travail missionnaire qui devait être fait a commencé lorsque

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Une délégation de l’Église orthodoxe ukrainienne visite la chancellerie de l’Église orthodoxe d’Amérique

Une délégation de l’Église orthodoxe ukrainienne visite la chancellerie de l’Église orthodoxe d’Amérique

Le mercredi 9 février 2022, Sa Béatitude le métropolite Tikhon a accueilli à la Chancellerie de l’Église orthodoxe d’Amérique une délégation de l’Église orthodoxe ukrainienne conduite par Son Excellence l’évêque Victor de Barychev, un vicaire de Sa Béatitude le métropolite Onuphre, et Son Excellence l’évêque Denis de Pereyaslav-Khmelnitsky. Les deux hiérarques se sont rendus aux États-Unis il y a deux semaines pour une visite privée. La délégation comprenait également l’archiprêtre Volodymyr Tereshchuk, doyen du doyenné du district d’Obolonskyi à Kiev et l’archimandrite Dosifey (Michailiuk), doyen de l’église à l’Académie de théologie de Kiev. Sa Béatitude a accueilli les honorables invités dans la chapelle Saint-Serge où les hiérarques ont pu vénérer les nombreuses reliques de saints américains et russes présentes dans la chapelle. L’évêque Victor et l’évêque Denis ont transmis les salutations fraternelles du métropolite Onuphre au métropolite Tikhon, reconnaissant le lien fort qui existeentre les deux Églises depuis de nombreuses années. Les deux hiérarques ont remercié le métropolite Tikhon d’avoir donné sa bénédiction pour leur visite et d’avoir pris le temps de les rencontrer. Le métropolite Tikhon leur a demandé de transmettre ses propres salutations au métropolite Onuphre et s’est enquis de la santé de Sa Béatitude, en particulier en ces temps difficiles. L’évêque Victor a expliqué les difficultés endurées par les fidèles ukrainiens, mais a également fait remarquer que l’Église orthodoxe ukrainienne reste forte et fidèle par la grâce de Dieu, mais aussi grâce au leadership du métropolite Onuphre, qui offre un exemple constant d’humilité, de foi et de piété. Les évêques ont également remercié le métropolite Tikhon et l’ensemble de l’Église orthodoxe d’Amérique pour leurs prières et leur soutien, en particulier au milieu des défis actuels. Au nom du métropolite Onuphre, l’évêque Victor a invité Sa Béatitude à se rendre à Kiev dans un avenir proche. Le métropolite Tikhon les a remerciés pour cette invitation et a assuré les évêques de ses prières et de ses soutiens continus au métropolite Onuphre et à toute l’Église orthodoxe ukrainienne. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Histoire et archives de l’Église orthodoxe en Amérique – 150e anniversaire de l’établissement du siège diocésain Nord-Américain à San Francisco

Histoire et archives de l’Église orthodoxe en Amérique – 150e anniversaire de l’établissement du siège diocésain Nord-Américain à San Francisco

Cette année marque le 150ème anniversaire du transfert du siège épiscopal du diocèse des îles Aléoutiennes et de l’Alaska de Sitka à San Francisco en 1872. Alors que nous observons cette étape importante dans l’expansion de la présence de l’Église orthodoxe en Amérique du Nord, réfléchissons au contexte historique et à la signification de cet événement. Un certain nombre de facteurs et d’événements ont servi à préparer le terrain pour la relocalisation du siège diocésain. En octobre 1867, les États-Unis achètent l’Alaska à la Russie. Saint Innocent (Veniaminov), qui avait alors été missionnaire en Alaska et en Sibérie pendant plus de quatre décennies, était archevêque de Kamtchatka, des îles Kouriles et Aléoutiennes et résidait en Sibérie, mais l’Alaska faisait également partie de son diocèse. À la suite de la vente de l’Alaska, une rumeur est parvenue à saint Innocent depuis Moscou, selon laquelle il préconisait la fermeture de la mission orthodoxe en Alaska, car elle n’était plus un territoire russe. Afin de dissiper cette rumeur, l’archevêque Innocent écrivit une lettre au haut-procureur du Saint-Synode, datée du 5 décembre 1867, exposant sa vision de l’avenir de l’orthodoxie en Amérique du Nord. L’un de ses points clés était que le siège du diocèse devait être transféré de Sitka à San Francisco afin de faciliter la mission de l’Église sur tout le continent. Saint Innocent (Veniaminov) lorsqu’il était métropolite de Moscou 1868-1879 Lorsque saint Innocent écrivit cette lettre, qui était directe et ne mâchait pas ses mots, la nouvelle que son guide spirituel, le métropolite (saint) Philarète de Moscou, s’était endormi dans le Seigneur le 19 novembre, ne lui était pas encore parvenue dans sa lointaine Sibérie. Nous ne pouvons que spéculer sur la question de savoir s’il aurait eu l’audace d’écrire aussi franchement en sachant que son guide spirituel n’était plus présent

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’archevêque d’Amérique Elpidophore exprime son « soutien au peuple d’Ukraine » et salue « la position du gouvernement des États-Unis

L’archevêque d’Amérique Elpidophore exprime son « soutien au peuple d’Ukraine » et salue « la position du gouvernement des États-Unis

L’archevêque d’Amérique Elpidophore (Patriarcat œcuménique) a publié le message suivant sur Facebook : « J’ai rendu visite à l’Ambassade d’Ukraine, afin d’exprimer à l’ambassadrice Makarova notre soutien, en tant que chrétiens, Grecs, et Américains, au peuple d’Ukraine, qui souffre de l’impérialisme russe qui se manifeste à chaque niveau : militaire, économique, énergétique, et également ecclésiastique. C’est une injustice à l’égard de l’histoire et de la tradition de l’Orthodoxie, qu’au lieu de soutenir les sœurs et frères d’Ukraine, le Patriarcat de Moscou suit docilement les ordres du Kremlin et sa ligne, divisant le monde orthodoxe et scandalisant le Peuple de Dieu depuis l’Ukraine jusqu’à l’Afrique, et même aussi loin qu’en Corée. Nous saluons la position du gouvernement des États-Unis et la récente déclaration d’un représentant du Département d’État, condamnant ‘les efforts malveillants d’instrumentaliser l’identité orthodoxe’ de la part du Kremlin ». Source et photographie

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Grande bénédiction des eaux à Chicago

Grande bénédiction des eaux à Chicago

Trois communautés orthodoxes de Chicago se sont réunies au lac Michigan pour servir la grande bénédiction des eaux le dimanche 16 janvier. La cathédrale de la Sainte Trinité, l’église du Christ-Sauveur et l’église St. Macaire, toutes des paroisses à Chicago de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA), se sont réunies pour bénir le lac Michigan pendant la saison de la Théophanie. Le prêtre Alexander Koranda, doyen de la cathédrale, le prêtre Philip Maikkula, prêtre responsable de l’église St. Macaire, et le protodiacre Thomas Keith ont dirigé le service. Les participants se sont rassemblés à la North Avenue Beach de Chicago et se sont dirigés vers le bord du lac en chantant le tropaire de la Théophanie. À l’arrivée au lac, les hymnes et les lectures appropriées ont été prononcées, et la croix a été descendue dans le lac pour sanctifier l’eau. Les communautés espèrent qu’il s’agira d’un rassemblement annuel entre les paroisses, ce qui permettrait de faire revivre à Chicago la tradition de bénir le lac qui était vivante dans le passé. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Message du Métropolite de toute l’Amérique et du Canada Tikhon, Primat de l’Église orthodoxe en Amérique, à l’occasion du « Dimanche de la sainteté de la vie »

Message du métropolite de toute l’Amérique et du Canada Tikhon, primat de l’Église orthodoxe en Amérique, à l’occasion du « Dimanche de la sainteté de la vie »

Le 16 janvier sera observé comme le « Dimanche de la sainteté de la vie » dans les paroisses de l’Église orthodoxe d’Amérique. La commémoration précédera la “Marche pour la vie” qui aura lieu le 21 janvier, à l’occasion de l’anniversaire de la décision Roe v. Wade légalisant l’avortement aux États-Unis d’Amérique. Sa Béatitude le métropolite Tikhon sera présente et se rassemblera avec les fidèles orthodoxes de tout le pays pour se souvenir des victimes de l’avortement. La “Marche pour la vie” commencera par une divine liturgie à la cathédrale Saint-Nicolas de Washington et se terminera devant le bâtiment de la Cour suprême. À cette occasion, le métropolite Tikhon a adressé le message suivant, en date du 16 janvier. « Aux honorables membres du clergé, de l’ordre monastique et aux pieux fidèles de l’Église orthodoxe en Amérique. Chers enfants bien-aimés dans le Seigneur, Alors que notre société est de plus en plus polarisée et divisée, nous approchons de l’anniversaire de l’une des plus amères de ces divisions : la légalisation de l’avortement aux États-Unis d’Amérique. En cet anniversaire, nous pleurons les nombreuses vies interrompues, la dévastation émotionnelle et psychologique subie par tant de femmes, les nombreuses familles blessées, et l’hostilité persistante qui envenime notre société. L’Église orthodoxe reste attachée à son ancienne croyance selon laquelle toute vie humaine, depuis la conception dans le ventre de la mère jusqu’à notre tout dernier instant, est sacrée pour Dieu. En effet, l’Écriture Sainte nous dit que “Dieu n’a pas fait la mort, et il ne prend pas plaisir à la mort des vivants. Car il a créé toutes choses pour qu’elles existent” (Sg 1, 13-14). Nous disons donc, humblement mais fermement, que la destruction volontaire d’une personne dans le ventre de sa mère est un acte mauvais et un rejet d’un don de

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Session ordinaire du Synode de l’Église orthodoxe russe hors frontières

Session ordinaire du Synode de l’Église orthodoxe russe hors frontières

Nous publions ci-après le communiqué du Synode de l’Église orthodoxe frontières, publié sur le site du Patriarcat de Moscou : « Les 8 et 9 décembre 2021 s’est tenue la première session en présentiel depuis décembre 2019, du Synode des évêques de l’Église orthodoxe russe hors-frontières, sous la présidence du métropolite d’Amérique orientale et de New York Hilarion. Aux travaux de la séance ont participé le métropolite de Berlin et d’Allemagne Marc, l’archevêque de San Francisco et d’Amérique occidentale Cyrille, l’archevêque de Montréal et du Canada Gabriel, l’évêque de Londres et d’Europe occidentale Irénée, secrétaire du Synode des évêques en charge des relations inter-orthodoxes, et l’évêque de Manhattan Nicolas, secrétaire adjoint du Synode des évêques. Le soir du 7 décembre, après l’office dans l’église de l’étage inférieur de la Résidence synodale, l’évêque de Manhattan Nicolas a donné une réception en l’honneur du Primat de l’Église orthodoxe russe à l’étranger et des archipasteurs arrivés. Le matin suivant, ouvrant la session, le métropolite d’Amérique orientale et de New York Hilarion a félicité les hiérarques à l’occasion du centième anniversaire du Ier Concile de la diaspora, qui se déroula à Sremski Karlovci en Serbie en novembre 1921. Le métropolite Hilarion a exprimé sa joie à l’occasion de la première rencontre fraternelle des archipasteurs pendant deux années de pandémie. Après avoir adopté l’ordre du jour, les membres du Synode des évêques ont écouté le rapport de l’archimandrite Romain (Krasovsky), chef de la mission ecclésiastique de l’Église orthodoxe russe hors-frontières à Jérusalem, sur la situation des monastères dépendant de celle-ci en Terre Sainte, la fête patronale du metochion Saint-Alexandre-de-la-Neva dit des « fouilles russes » à Jérusalem, célébrée la veille, et les travaux de restauration et de construction à l’école de Béthanie. À la fin de son exposé, l’archimandrite Romain a proposé aux archipasteurs d’envoyer leurs clercs en Terre

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Mgr Hilarion est intervenu à l’ouverture d’une conférence théologique au séminaire orthodoxe Saint-Vladimir de New York

Mgr Hilarion est intervenu à l’ouverture d’une conférence théologique au séminaire orthodoxe Saint-Vladimir de New York

Le 11 novembre 2021, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, est intervenu dans une conférence publique sur le thème « Étudiez les Écritures », dont l’objet est la traduction en anglais des six times de l’ouvrage de Mgr Hilarion, « Jésus Christ. Sa vie, Sa doctrine. » La conférence a lieu au séminaire Saint-Vladimir de l’Église orthodoxe en Amérique, à New York, où le métropolite s’est rendu à l’invitation de Sa Béatitude le métropolite Tikhon de toute l’Amérique et du Canada, avec la bénédiction du patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies. Avant l’ouverture de la conférence, le recteur du séminaire Saint-Vladimir a donné un banquet en l’honneur du président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou. Ouvrant la conférence, l’archiprêtre Chad Hatfield, président du séminaire, a parlé de la coopération entre son établissement, les éditions « SVS Press » et le métropolite Hilarion, auquel le titre de docteur en théologie du séminaire Saint-Vladimir a été conféré en 2014. En une décennie, dix-huit livres du métropolite Hilarion ont été traduits en anglais et publiés, dont 4 des six tomes de la monographie « Jésus Christ. Sa vie, Sa doctrine ». Le dernier des tomes traduits est consacré aux paraboles de Jésus Christ, sujet de la communication du métropolite Hilarion. Dans la première partie de son exposé, le métropolite Hilarion a d’abord fait la genèse de sa monographie sur Jésus Christ. Il a ensuite parlé des problèmes auxquels est confronté le chercheur orthodoxe lorsqu’il étudie la littérature néotestamentaire occidentale. « Pendant plus de deux cents ans, la science néotestamentaire s’est développée sous l’influence de mythes. Un mythe ou un autre venait à l’esprit d’un chercheur ou d’un groupe de chercheurs, il était ensuite repris par d’autres spécialistes, qui l’analysaient, le complétaient, le développaient, le

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Décès de l’archimandrite Job, le plus ancien moine de Jordanville (USA)

Décès de l’archimandrite Job, le plus ancien moine de Jordanville (USA)

Dans les heures matinales du 6 novembre 2021, jour de la fête de l’icône de la Mère de Dieu « Joie de tous les affligés », l’archimandrite Job (Kotenko), le moine le plus ancien du Monastère de la Sainte-Trinité à Jordanville (Église orthodoxe russe hors-frontières) est décédé, après y avoir passé 72 ans. Tandis que la liturgie était célébrée dans l’église du monastère, le père Job s’est endormi paisiblement dans le Seigneur à l’âge de 95 ans, après une maladie prolongée. L’archimandrite Job est né à Kharkov le 26 avril 1926 dans la famille de Serge et Olga Kotenko. Sa mère, proche du hiéromoine Séraphim Zagorovksy (+1943), prêtre des catacombes canonisé avec les saints martyrs de Russie, lui donna sa bénédiction pour fuir avec sa famille en occident, alors que l’armée rouge s’approchait de Kharkov, alors sous occupation allemande. La famille Kotenko s’établit alors aux environs de Merano en Italie. En 1948, le jeune Jean apprit qu’un séminaire allait s’ouvrit au monastère de Jordanville, et il décida d’y entrer. Dès le début, il considéra son entrée au séminaire comme son premier pas dans la voie monastique. Il dira plus tard : « Lorsque je suis arrivé au monastère en 1949, j’ai dit ouvertement à l’archevêque Vitaly (Maximenko, +1960) que j’étais venu au séminaire afin de devenir moine ». En mars 1951, il devint moine rassophore et, une année plus tard, il prononça ses vœux monastiques, recevant le nom de Job, son saint protecteur étant Job de Potchaïev, auquel est dédiée la chapelle de la crypte du monastère de Jordanville. Il fut ensuite ordonné diacre en 1954 et prêtre en 1957. Le père Job vécut plus de 70 années au monastère, ne s’étant absenté que trois fois, alors qu’il avait été envoyé à l’extérieur pour des affaires du monastères. L’obédience principale du père Job était le

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche œcuménique Bartholomée a subi une intervention chirurgicale à New York

Le patriarche œcuménique Bartholomée a subi une intervention chirurgicale à New York

Le patriarche œcuménique a subi avec succès mercredi soir une endoprothèse à l’hôpital universitaire Mount Sinai à Manhattan, et devrait sortir aujourd’hui. Les médecins ont déclaré que l’évolution post-opératoire du patriarche était satisfaisante. Après l’intervention, le patriarche œcuménique a remercié toute l’équipe médicale, qui était constituée des médecins grecs George Dangas, George Syros, Stamatios Lerakis. De son côté, l’archevêque grec d’Amérique Elpidophore, a déclaré : « Nous sommes fiers en tant que Grecs pour nos médecins. Le patriarche est arrivé malade et repart en très bonne santé ». L’archevêque d’Athènes Jérôme, le patriarche de Bulgarie Néophyte et l’archevêque d’Albanie Anastase ont fait part au patriarche Bartholomée de leurs vœux de bon rétablissement. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche Bartholomé a inauguré l’église Saint-Nicolas au « Ground Zero » à New York

Le patriarche Bartholomé a inauguré l’église Saint-Nicolas au « Ground Zero » à New York

Plus de vingt ans après l’attaque terroriste du 11 septembre 2001, qui a détruit l’église d’origine, a eu lieu la cérémonie de l’ouverture des portes de l’église Saint-Nicolas au « Ground Zero » à Manhattan. « Nous apportons notre bénédiction spirituelle à cette ouverture des portes qui marquent le compte à rebours du moment où le lieu saint sera ouvert à tous les hommes », a déclaré le patriarche œcuménique Bartholomée, qui a ému l’assistance par ses mentions du présent, du passé et de l’avenir, relativement au rôle et à la signification intemporelle du sanctuaire national de saint Nicolas. La participation était massive, mais en même temps contrôlée, ce qui a permis d’éviter les problèmes de coordination, et les personnes présentes ont eu l’occasion de voir l’église historique ouvrir symboliquement ses portes, dans l’attente de son fonctionnement complet en juillet prochain. À l’issue de la cérémonie, les portes ont été ouvertes, et le patriarche œcuménique, avec l’archevêque d’Amérique Elpidophore, le père Alexandre Karloutsos, des hiérarques et les officiels, sont entrés dans l’église encore en travaux. « Sa Toute-Sainteté, en tant que dirigeant mondial de l’Orthodoxie, nous apporte le don de saint Nicolas. Les reliques de saint Nicolas, sa main, est ici, devant nous. On se souviendra de ce jour pendant longtemps comme l’accomplissement d’une mission qui dépasse de beaucoup les limites de la paroisse Saint-Nicolas, de l’Archevêché et même de l’État américain. C’est le commencement d’un ministère et d’une mission dans le monde entier, marquant une nouvelle époque de l’Orthodoxie dans cet hémisphère et dans le monde entier », a déclaré, de son côté, l’archevêque d’Amérique Mgr Elpidophore, qui s’était fixé pour priorité l’achèvement de la reconstruction de l’église Saint-Nicolas. Étaient présents, entre autres, l’ancien secrétaire d’État américain aux affaires étrangères Mike Pompeo, le vice-ministre grec des Affaires étrangères Andreas Katsaniotis, l’ambassadrice de Grèce à Washington

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Communiqué du Phanar au sujet de la rencontre de Joe Biden et du patriarche œcuménique

Communiqué du Phanar au sujet de la rencontre de Joe Biden et du patriarche œcuménique

« La rencontre du patriarche œcuménique Bartholomée et du président Joe Biden s’est déroulée le 25 octobre 2021 dans une ambiance chaleureuse. À cette occasion, le bureau de presse du Patriarcat œcuménique a publié le communiqué suivant : « La rencontre au bureau ovale s’est déroulée dans un climat chaleureux, d’autant plus que les deux dirigeants sont liés par une amitié personnelle depuis de nombreuses années. Les questions qui ont été discutées étaient, entre autres, la protection de l’environnement et l’inquiétude commune pour l’avenir de la planète, en vue de la prochaine conférence de la COP26 à Glasgow, mais aussi le triste développement de la pandémie du coronavirus dans le monde et le devoir des pays les plus riches pour assurer les vaccins nécessaires des pays en voie de développement. Ensuite, à l’occasion des 50 ans de l’interruption injustifiée du fonctionnement de la Faculté de Halki, le président a assuré le patriarche que la réouverture de l’établissement continue de constituer la priorité du gouvernement américain. En outre, le président a évoqué sa prochaine visite à Rome et la rencontre qu’il aura avec Sa Sainteté le Pape, dont il a fait l’éloge pour son affection envers les nécessiteux, et il a loué la coopération du pape François et du patriarche Bartholomée. Le président Biden n’a pas omis de féliciter le Patriarche œcuménique pour le trentième anniversaire de son patriarcat ». Au sujet de la rencontre de Sa Toute-Sainteté avec Antony Blinken et avec l’ambassadeur de Turquie, le communiqué mentionne : « Le lundi 25 octobre 2021, Sa Toute-Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée, après sa brève indisposition, a participé à un petit-déjeuner officiel à l’ambassade de Turquie dans la capitale américaine, à la fin duquel Son Excellence l’ambassadeur Murat Mercan et le patriarche ont échangé des salutations chaleureuses. Ensuite, Sa Toute-Sainteté a adressé un message électronique pour l’inauguration

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche Bartholomée est sorti de l’hôpital

Le patriarche Bartholomée est sorti de l’hôpital

L’archevêque d’Amérique Élpidophore vient d’annoncer sur sa page Facebook que le patriarche œcuménique Bartholomée est sorti aujourd’hui de l’hôpital. « Il est en bonne santé et poursuivra sa visite officielle comme

Mgr Élpidophore : « Notre patriarche va bien, il poursuivra son emploi du temps comme prévu »

Mgr Élpidophore : « Notre patriarche va bien, il poursuivra son emploi du temps comme prévu »

« Il n’y a aucune raison de s’inquiéter de l’état de santé du patriarche œcuménique Bartholomée », a déclaré hier soir l’archevêque Élpidophore d’Amérique, précisant que le patriarche œcuménique devrait sortir de l’hôpital ce lundi. Selon l’archevêque, les résultats de tous les examens médicaux ont été excellents et le patriarche Bartholomée va donc poursuivre son programme, qui comprend des rencontres avec le président Joe Biden à la Maison Blanche et le secrétaire d’État Anthony Blinken au Département d’État. « (Le patriarche) est très heureux. Il voulait sortir ce soir mais les médecins l’ont refusé. Il était comme un lion en cage. Donc, demain matin, nous l’aurons avec nous. Il continuera son programme car, comme je vous l’ai dit, notre patriarche va bien. Il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Le programme de demain se déroulera du matin au soir. Nous n’avons rien coupé dans le programme », a-t-il précisé. Après l’office du matin à la cathédrale Sainte-Sophie, l’archevêque d’Amérique a rendu visite au patriarche œcuménique avec le métropolite Emmanuel de Chalcédoine. Selon ses dires, il a rencontré à midi un homme complètement différent de celui qu’il avait vu le matin. « Il était gai, heureux, avait le sens de l’humour et on nous a même dit qu’il voulait manger des choses qu’un malade ne mange pas, et nous avons demandé aux médecins et ils nous ont dit qu’il n’était pas du tout malade et qu’il pouvait manger ce qu’il voulait », a déclaré l’archevêque Élpidophore. De son côté, le patriarche œcuménique a reconnu qu’il devait mieux gérer son énergie et son temps pour prendre soin de sa santé. Comme l’a souligné l’archevêque d’Amérique, « la disposition sacrificielle du patriarche à remplir ses obligations et les attentes liées à sa fonction lui font souvent négliger sa santé, mais il ne devrait plus le faire, et nous l’avons convaincu,

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche œcuménique Bartholomée est arrivé aux États-Unis

Le patriarche œcuménique Bartholomée est arrivé aux États-Unis

Le patriarche œcuménique Bartholomée est arrivé à Washington le samedi 23 octobre 2021 dans le cadre de sa première visite officielle aux États-Unis depuis douze ans. La visite durera jusqu’au 3 novembre. Le patriarche, avec sa délégation, a été accueilli sur la base militaire d’Andrews, par l’archevêque d’Amérique Elpidophore, les membres du Saint-Synode diocésain, l’ambassadeur de Chypre aux États-Unis Marios Lisiotis, l’ambassadeur d’Australie aux États-Unis Athanasios Synodinos, l’ambassadrice de Grèce aux États-Unis Alexandra Papadopoulou, l’ambassadrice d’Ukraine aux États-Unis Oxana Markarova, ainsi que des clercs et laïcs de plusieurs régions du pays. « Avec un cœur plein de reconnaissance et avec grande joie, nous implorons la bénédiction sur vous tous et sur le grand peuple américain. Douze années ont passé depuis la dernière fois que nous avons visité l’archevêché d’Amérique, les pieux membres du clergé, et les nombreux amis du gouvernement avec lesquels nous avons développé des liens étroits pendant notre patriarcat de trente années » a déclaré le patriarche, qui a ajouté, entre autres : « le temps qui sera passé avec vous les jours suivants seront une occasion donnée par Dieu de réaffirmer nos liens indéfectibles. Nous remercions notre enfant spirituel, Son Éminence Mgr Elpidophore qui a rétabli la stabilité dans cet archevêché et a donné de l’énergie à ce très cher diocèse du Trône œcuménique, même en temps de pandémie ». Enfin, le patriarche n’a pas manqué de remercier la chef du Protocole des États-Unis, Asel Roberts, et à travers elle le président Biden, pour l’accueil chaleureux. « Nous nous sentons vraiment bénis d’être de retour aux États-Unis », a conclu le patriarche. À son tour, l’archevêque Elpidophore a déclaré : « Nous les fidèles enfants de l’Église-Mère de Constantinople, vous souhaitons la bienvenue avec un cœur ouvert, pour la septième fois au cours de votre ministère patriarcal, historique et renommé ». Après avoir évoqué les

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« Nous accueillerons Bartholomée comme il sied au chef de la deuxième plus grande Église chrétienne du monde »

« Nous accueillerons Bartholomée comme il sied au chef de la deuxième plus grande Église chrétienne du monde »

Dans une lettre adressée au président Joe Biden, 48 sénateurs américains ont exprimé leur soutien total à la visite du patriarche œcuménique Bartholomée aux États-Unis. L’initiative d’envoyer cette lettre multipartite revient au sénateur démocrate Robert Menendez et à son collègue républicain Marco Rubio. Les sénateurs américains ont fait remarquer au président qu’ils se réjouissaient d’accueillir le patriarche Bartholomée et ont exprimé le désir de voir le chef spirituel digne de la deuxième plus grande Église chrétienne du monde. « Avec nos nombreux électeurs, membres de la communauté chrétienne orthodoxe à travers le pays, nous nous réjouissons d’accueillir le patriarche œcuménique Bartholomée au cours de la dernière semaine d’octobre 2021 . Nous espérons que ce voyage à Washington se déroulera de manière exceptionnelle et avec le protocole approprié avec lequel vous l’avez accueilli en tant que vice-président en 2009. Cette année marque le 30e anniversaire de son élection en tant que patriarche œcuménique. « Comme vous le savez, un excellent accueil est approprié pour le chef spirituel de la deuxième plus grande Église chrétienne du monde et pour une personne aux nombreuses réalisations de valeur », peut-on lire dans la lettre. Poursuivant, ils font l’éloge du patriarche œcuménique, qu’ils présentent comme une figure mondiale ayant joué un rôle important dans la promotion de la paix par le dialogue interconfessionnel. En outre, ils notent qu’il est un pionnier de l’environnement, qui a jeté les bases théologiques des questions d’écologie. « Nous apprécions le fait que Sa Sainteté soit l’un des principaux défenseurs mondiaux du dialogue interconfessionnel et de la paix. Nous apprécions son dialogue historique et sa prière pour la paix avec le pape François sur la tombe de Jésus-Christ à Jérusalem en 2014. Comme vous le savez, ce rassemblement fraternel était approprié car le Patriarcat œcuménique et le Pape sont les successeurs directs, respectivement, des frères,

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’Assemblée des évêques orthodoxes canoniques des États-Unis a créé une commission pour  le mode de réception des convertis dans l’Église orthodoxe

L’Assemblée des évêques orthodoxes canoniques des États-Unis a créé une commission pour le mode de réception des convertis dans l’Église orthodoxe

L’Assemblée des évêques orthodoxes canonique aux États-Unis s’est réunie du 3 au 5 octobre à Washington. Dans le document final, il est mentionné que « les hiérarques se sont engagés dans un dialogue approfondi sur leurs pratiques respectives concernant la réception des convertis dans l’Église orthodoxe. En conséquence, l’Assemblée a approuvé la formation d’une « task Force », sous la supervision du « Comité de la pratique pastorale », pour examiner la question de la réception des convertis dans l’Église ». Les membres du Comité de la pratique pastorale sont actuellement le métropolite Joseph (Archevêché orthodoxe antiochien en Amérique du Nord), l’évêque Sébastien (Archevêché grec-orthodoxe d’Amérique) et l’archevêque Marc (Église orthodoxe en Amérique -OCA), assistés de plusieurs consultants. Sources : 1 et 2

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Communiqué du Saint-Synode des évêques de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA)

Communiqué du Saint-Synode des évêques de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA)

Le Saint-Synode des évêques de l’Église orthodoxe en Amérique, réuni sous la présidence de S.B. le métropolite Tikhon par visioconférence, le mardi 28 septembre 2021, a publié le communiqué suivant : « À de nombreux moments au cours des années récentes, le Saint-Synode des évêques de l’Église orthodoxe en Amérique a réitéré son engagement pour l’unité des chrétiens orthodoxes en Amérique du Nord, en accomplissement de la mission confiée à l’Église orthodoxe en Amérique dans le Tomos d’Autocéphalie [accordé à celle-ci par le Patriarcat de Moscou en 1970, ndt], du témoignage de la tradition canonique et du commandement du Seigneur Lui-même, qui veut que ses disciples soient unis dans un lien d’amour comme Lui et son Père céleste le sont. Ce dimanche, le 3 octobre, avant la réunion de l’Assemblée des évêques orthodoxes canoniques [des États-Unis, ndt] qui commencera la semaine prochaine à Washington, le Comité exécutif de l’Assemblée concélébrera la divine Liturgie en la cathédrale orthodoxe grecque Sainte-Sophie à Washington. D’un commun accord, le Saint-Synode se réjouit que S.B. le métropolite Tikhon concélèbre la sainte Liturgie avec les chefs des juridictions orthodoxes aux États-Unis et les membres du Comité exécutif : S.E. l’archevêque Elpidophore de l’Archevêché grec-orthodoxe d’Amérique, S.E. le métropolite Joseph de l’archevêché de l’Archevêché chrétien orthodoxe antiochien d’Amérique du Nord, S.E. l’évêque Irénée du diocèse d’Amérique orientale de l’Eglise orthodoxe serbe, S.E. le métropolite Nicolas de la métropole orthodoxe roumaine des Amériques, et S.E. l’évêque Saba de l’Église apostolique orthodoxe géorgienne en Amérique du Nord, ainsi que S.E. le métropolite Grégoire de Nysse, secrétaire de l’Assemblée. Le Saint-Synode rend également grâce à Dieu et confirme la décision de Sa Béatitude d’accepter l’invitation du Patriarcat de Moscou à se rendre avec une délégation à Moscou, afin de célébrer le 75e anniversaire de S.S. le patriarche Cyrille. Ce faisant, le Saint-Synode réaffirme

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« Nos jeunes apprennent plus de ce que nous faisons que de ce que nous disons » déclare le métropolite Joseph (archevêché d’Antioche en Amérique du Nord)

« Nos jeunes apprennent plus de ce que nous faisons que de ce que nous disons » déclare le métropolite Joseph (archevêché d’Antioche en Amérique du Nord)

Le problème de nos jeunes est un problème à l’échelle de l’Église qui ne peut être résolu que par un dialogue et une introspection vraie et honnête, estime le chef de l’archevêché orthodoxe d’Antioche d’Amérique du Nord. Dans son encyclique pour l’Année de la jeunesse (thème retenu par l’Assemblée des évêques orthodoxes des États-Unis) publiée la semaine dernière, le métropolite Joseph appelle tous ses fidèles à travailler ensemble pour renforcer la foi des jeunes et de tous les chrétiens orthodoxes. Nous publions ici in extenso cette encyclique : « Chers fidèles en Christ, Je vous adresse mes salutations et ma bénédiction au nom de notre Grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ ! Il y a sept ans, j’ai reçu le bâton du ministère archipastoral de notre père en Christ, le patriarche Jean X, et j’ai accepté la lourde responsabilité de paître les âmes de cet archevêché gardé de Dieu. Par vos prières, j’ai travaillé avec diligence pour naviguer dans les eaux tumultueuses de la pandémie, et maintenant je dois me concentrer sur la restauration complète de la vie liturgique et pastorale dans nos paroisses. Durant mes voyages à travers l’archevêché, tant avant la pandémie que maintenant, alors que j’ai recommencé les visites archipastorales, il y a un sujet qui continue de résonner (pour reprendre une expression appropriée de Thomas Jefferson) comme une alarme d’incendie dans la nuit : nos jeunes gens qui quittent l’Église. Pendant pratiquement chaque visite d’une paroisse, d’une réunion du Conseil de l’archevêché, d’un rassemblement du clergé, de conférence sur la vie paroissiale, et d’un congrès archidiocésain, on me demande au sujet des jeunes : « Que faites-vous pour eux ? Comment les garder dans l’Église ? Quels nouveaux programmes pouvons-nous offrir ? Quelle forme d’enseignement pouvons-nous créer ? Depuis le début de la pandémie, ces préoccupations ont été exprimées avec une intensité encore plus grande, étant donné que

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le groupe « Tronos » de la cathédrale patriarcale de Bucarest a donné un concert au Séminaire Saint-Vladimir de New York

Le groupe « Tronos » de la cathédrale patriarcale de Bucarest a donné un concert au Séminaire Saint-Vladimir de New York

Les membres du célèbre groupe psaltique « Tronos » de la cathédrale patriarcale orthodoxe roumaine de Bucarest ont donné un concert au Séminaire Saint-Vladimir de New York le 15 septembre 2021. Le concert, qui a eu lieu en la chapelle des Trois-Hiérarques du Séminaire, comprenait aussi des représentations du chœur et du sextuor du Séminaire. « Nous étions enveloppés dans la prière par votre façon vraiment incroyable de présenter la tradition byzantine », a déclaré le président du Séminaire, le père Chad Hatfield, s’adressant aux membres du groupe « Tronos ». Il a également fait l’éloge des séminaristes qui se sont produits au cours de la soirée, soulignant la fierté que tirait la communauté du séminaire de leur performance. Le chœur byzantin du Séminaire était dirigé par le séminariste Nicholas Fine, tandis que le Dr. Harrison Russin, professeur assistant de musique liturgique, dirigeait le sextuor. Le groupe psaltique « Tronos » est l’un des chœurs byzantins les plus connus de Roumanie. Ce chœur a été créé en 1997 sur l’initiative de l’archidiacre Mihail Bucă, le protopsalte de la cathédrale patriarcale Saints-Constantin-et Hélène de Bucarest. Le nom « Tronos » a été donné au groupe en 2007 par Sa Béatitude, le Patriarche Daniel. Au cours de plus de vingt années de son histoire, le chœur a enregistré plusieurs albums et interprété de la musique sacrée byzantine en divers lieux du monde entier. Source, photographe : Svots.edu

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’archevêque Elpidophore : « Je regrette la souffrance que j’ai provoquée involontairement »

L’archevêque Elpidophore : « Je regrette la souffrance que j’ai provoquée involontairement »

L’archevêque grec d’Amérique Elpidophore a publié le communiqué suivant suite au mécontentement à Athènes et à Nicosie, provoqué par sa présence aux côtés du président de la « République de Chypre du Nord » lors de la récente inauguration de la « Maison de la Turquie » à New York : « En tant que Grec de Constantinople, j’ai moi-même vécu ainsi que ma famille les terribles conséquences du déracinement de nos foyers ancestraux, comme beaucoup de mes compatriotes, comme aussi des habitants des îles d’Imbros et Ténédos, en raison d’une nouvelle flambée du problème chypriote dans les années 1970. J’ai grandi avec cette douleur et, pour cette raison, je comprends celle de nos frères chypriotes, de même que leurs sentiments et leurs réactions. Je considère que ce sont les expressions de la douleur des gens qui ont tout perdu : leurs biens, leurs terres natales, leurs rêves, leurs familles, leurs parents. En conséquence, je souhaite déclarer à tous que ma présence à la manifestation de lundi, ne pourra jamais constituer la reconnaissance d’un désastre, d’un exil, d’une occupation. Ma présence a eu toujours la même orientation, constante : le dialogue honnête et courageux pour un avenir dans la paix et la protection de la liberté religieuse. Nous sommes unis dans la défense de nos intérêts nationaux, chacun à sa façon et dans son rôle. Mais unis, attachés au même but. Je regrette sincèrement la souffrance que j’ai involontairement provoquée chezmes frères chypriotes et gréco-américains, particulièrement mon cher troupeau. Je prie pour que soit trouvée une solution juste et viable pour l’île martyre de Chypre, sur la base du droit international et de la protection des droits humains, conformément aux décisions de l’ONU, et je travaille dans ce but. L’Archevêché grec-orthodoxe d’Amérique se trouve depuis un siècle aux côtés de l’Hellénisme partout dans le monde, défendant ses attentes. Notre unité est mon service et mon devoir ». Suite à cette

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Mécontentement à Athènes et à Nicosie au sujet de l’archevêque grec d’Amérique Elpidophore

Mécontentement à Athènes et à Nicosie au sujet de l’archevêque grec d’Amérique Elpidophore

Athènes et Nicosie manifestent un fort mécontentement au sujet de l’initiative de l’archevêque d’Amérique du Patriarcat œcuménique Mgr Elpidophore. C’est ainsi que le président chypriote Nikos Anastasiadès a annulé la rencontre qu’il devait avoir à New York avec l’archevêque. Selon les renseignements de l’agence Romfea.gr, le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, qui se rendra à New York pour l’assemblée générale de l’ONU, s’apprêterait à faire de même. La crise grave entre l’archevêque Elpidophore d’une part, et la Grèce et Chypre, d’autre part, est due à l’initiative de l’archevêque Elpidophore de participer aux festivités de l’inauguration de la « Maison de la Turquie » à New York, organisée par le président turc Recep Tayyip Erdoğan, en présence du président de la « République turque de Chypre du Nord » Ersin Tatar. Tant Athènes que Nicosie ont été surprises par l’attitude du chef de l’Église orthodoxe grecque aux États-Unis. « Je ne peux pas le rencontrer, alors que le jour précédent, il a participé aux festivités avec le chef des forces d’occupation », aurait déclaré le président chypriote à ses collaborateurs. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’archevêque Elpidophore d’Amérique : « Notre Église et l’hellénisme ont un ami dans le Bureau ovale »

L’archevêque Elpidophore d’Amérique : « Notre Église et l’hellénisme ont un ami dans le Bureau ovale »

À l’occasion du 20e anniversaire des attaques terroristes du 11 septembre contre le World Trade Center à New York – un événement qui a choqué l’humanité et changé nos vies – l’archevêque d’Amérique Elpidophoros a donné une interview au journal grec Kathimerini sur la reconstruction de l’église grecque orthodoxe de Saint-Nicolas à Ground Zero, qui s’est élevée comme un rayon d’espoir des décombres de la modeste église qui se trouvait près des tours jumelles. La nouvelle église, conçue par l’architecte espagnol Santiago Calatrava, qui a été illuminée en bleu samedi dans le cadre de la commémoration de l’attentat du 11 septembre, a brièvement ouvert ses portes pour l’événement mais elle ne sera pas prête à accueillir le public jusqu’au printemps 2022. – Que signifie la réouverture de Saint-Nicolas pour la communauté gréco-américaine ? Dès mon arrivée aux États-Unis en tant qu’archevêque d’Amérique, j’ai fait le vœu solennel d’achever l’église grecque orthodoxe et le sanctuaire national de Saint-Nicolas le plus rapidement possible. C’était notre devoir, notre responsabilité envers le peuple américain, et en particulier envers la ville de New York. L’église Saint-Nicholas était le seul lieu de culte détruit le 11 septembre, et il devait être ressuscité, car les vies perdues méritaient un cénotaphe. Grâce aux efforts extraordinaires des Amis de Saint-Nicolas, un groupe de personnalités de la communauté gréco-américaine, nous avons pu – même au milieu de l’épidémie de la Covid – réunir tous les fonds nécessaires pour achever la construction de l’église (plus de 55 millions de dollars américains) et rompre le silence de plus de trois ans sur le site de Ground Zero avec le son de l’activité et du progrès. En tant que diaspora grecque d’Amérique, nous pouvons maintenant être fiers d’un accomplissement qui nous est incombé, car nous étions la petite église martyrisée avec des milliers

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’archevêque Elpidophore d’Amérique : « La renaissance de l’église Saint-Nicolas n’est rien de moins qu’un miracle de Dieu »

L’archevêque Elpidophore d’Amérique : « La renaissance de l’église Saint-Nicolas n’est rien de moins qu’un miracle de Dieu »

Un service commémoratif pour les victimes des attaques terroristes du 11 septembre a été offert par l’archevêque Elpidophore d’Amérique à Ground Zero, à Manhattan, à l’occasion du 20e anniversaire du souvenir des attaques, tandis que l’église Saint-Nicolas était illuminée. « Saint Nicolas se tient devant vous aujourd’hui pour dire au monde que la lumière brillera toujours à travers l’obscurité, et que l’obscurité ne la vaincra jamais ! La foi triomphera toujours du doute.  L’espoir vaincra toujours le désespoir. Et l’amour vaincra toujours la haine ». Tel est le message envoyé hier soir par l’archevêque d’Amérique sur les médias sociaux à l’occasion de l’illumination de l’église grecque orthodoxe et sanctuaire national Saint-Nicolas. Dans son discours devant les fidèles qui s’étaient rassemblés à l’extérieur du site de l’église Saint-Nicolas pour l’illumination, l’archevêque a souligné que « la renaissance de cette église, en tant que sanctuaire pour la nation, n’est rien de moins qu’un miracle de Dieu. Grâce aux puissantes prières de saint Nicolas, nous sommes arrivés à cette soirée de prière et de souvenir, pour envoyer un message d’espoir au monde. Car, mes amis, le jour du 11 septembre n’était rien de moins que la Passion et la Crucifixion de notre Nation. Et la reconstruction de Saint-Nicolas est notre résurrection. Comme l’aube qui brille, après la nuit noire de l’âme. Nous illuminons ce Temple en leur mémoire et en leur honneur. Nous illuminons cette Église parce que nous sommes aussi appelés à être la lumière du monde. Et nous laissons ce sanctuaire briller de la gloire de la Résurrection, car nous sommes appelés à être la ville située sur la colline. Et nous sommes ici, à Liberty Park, notre petite acropole, à nous préparer à allumer la lumière ininterrompue du Christ ressuscité dans notre Parthénon américain ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’un des prêtres les plus connus dans le monde orthodoxe anglophone est décédé

L’un des prêtres les plus connus dans le monde orthodoxe anglophone est décédé

L’archiprêtre Serge Glagolev, un prêtre retraité de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA), célèbre pour son travail de pionnier dans l’ouverture de missions anglophones, ainsi que pour la composition et l’harmonisation d’hymnes liturgiques en anglais, est décédé le 1er septembre à l’âge de 93 ans. Le père Serge a servi fidèlement l’Église du Christ pendant 80 ans, devenu chef de chœur à l’âge de 13 ans. Il a été ordonné diacre à l’âge de 23 ans, puis un mois plus tard, prêtre, et a servi ainsi l’Église pendant 70 ans. En 1954, il fut appelé à organiser les premières missions orthodoxes anglophones en Californie. Il servit dans des paroisses en Ohio, Californie et à New York. Il enseigna également la musique dans les trois séminaires de l’Église orthodoxe en Amérique. Il collabora aussi à la fondation du « Fellowship of Orthodox Stewards », une association destinée à fournir un soutien financier à cette Église. Le père Serge était reconnu au niveau international pour sa contribution à la musique liturgique orthodoxe. Né le 13 août 1928 à Gary, dans l’Indiana, le père de l’archiprêtre Serge, André Glagolev, descendait d’une lignée de vingt générations de prêtres orthodoxes, remontant jusqu’au XVème siècle. Après la prise de pouvoir par les bolcheviques en Russie, son père, talentueux musicien, émigra en France puis, en 1925, aux États-Unis. Il se maria peu après avec Magdalena Wachowsky. De cette union naquit leur fils Serge. Celui-ci fut élevé dans le cadre d’une riche vie musicale autour de l’église et de la communauté de Gary. Après le déménagement de sa famille à Cleveland, son expérience dans la vie musicale, séculière et ecclésiastique se poursuivit, et il participa alors comme choriste auprès de la cathédrale Saint-Théodose. En 1941, son père, André, fut ordonné prêtre et assigné à la cathédrale Saint-Michel de Pittsburgh, en Pennsylvanie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Message du métropolite d’Amérique Tikhon pour le début de l’année ecclésiastique

Message du métropolite d’Amérique Tikhon pour le début de l’année ecclésiastique

À l’occasion du nouvel an ecclésiastique, célébré par l’Église orthodoxe le 1er septembre selon le nouveau calendrier et le 14 septembre selon l’ancien, le métropolite Tikhon, primat de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA), a adressé le message suivant : « Au clergé, moines et moniales, et fidèles de l’Église orthodoxe en Amérique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :