21/10/2017
Actualités
Page d'accueil > Archives des mots-clés : Suisse

Archives des mots-clés : Suisse

Souscrire au flux

La cérémonie du dies academicus au Centre orthodoxe de Chambésy (Genève)

La cérémonie traditionnelle du « dies academicus », séance solennelle annuelle de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe, a eu lieu samedi 14 octobre au Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy (Genève). Après l’office de la bénédiction et la lecture du message patriarcal, lu en grec par l’évêque Makarios de Lampsaque (vicaire du métropolite de Suisse) et en français par l’archevêque Job de Telmessos (professeur à l’Institut), des discours ont été prononcés par le métropolite Jérémie de Suisse, directeur du Centre de Chambésy, le professeur V. Pheidas, recteur de l’Institut, la vice-rectrice de l’Université de Fribourg Astrid Kaptijn, la vice-doyenne de la Faculté protestante de l’Université de Genève Elisabeth Gangloff–Parmentier, et la représentante de l’Insitut d’études œcuméniques de l’Université de Fribourg Barbara Halensleben. Ensuite, a eu lieu la remise des diplômes Master of Arts en études théologiques (Spécialisation : orthodoxie et études interchrétiennes) de l’Université de Fribourg ainsi que des diplômes en théologie orthodoxe du Patriarcat œcuménique aux huit lauréats de cette année : Andrij Krochak (Patriarcat œcuménique), Nikolaos Papadopoulos (Patriarcat œcuménique), Ivan Ilin (Eglise de Russie), Ognjen Zvekic (Eglise de Serbie), Kristiyan Yanakiev (Eglise de Bulgarie), Αναστάσιος Λουκάς (Eglise de Grèce), Eustahios Chiolos (Eglise de Grèce) et Jakub Oniszczuk (Eglise de Pologne). Au nom de tous les étudiants, Ivan Ilin a prononcé un discours de remerciements. La cérémonie, à laquelle ont assisté des membres du corps diplomatique, des institutions religieuses de Genève et de nombreux invités, s’est terminée par le chant « Ad multos annos » en l’honneur du patriarche oecuménique Bartholomée, puis avec un repas dans la salle du Centre orthodoxe de Chambésy.

Photographie : Romfea

Un reportage de la télévision helvétique à l’occasion du 150e anniversaire de la cathédrale orthodoxe russe de Genève

A l’occasion du 150e anniversaire de la cathédrale orthodoxe russe de Genève (un historique), dédiée à l’Exaltation de la Sainte Croix, la télévision helvétique a réalisé un reportage que l’on peut visionner ici.

« Un nouveau souffle pour l’église russe de Genève »

L’agence Cath.ch a publié un article (dont photographie ci-contre) sur l’église orthodoxe russe de Genève à l’occasion de son 150e anniversaire.

« La communauté orthodoxe de Genève célébrera le 27 septembre 2017 les 150 ans de la cathédrale de la ville, communément appelée “l’église russe”. Ce jubilé coïncide avec la fin de la majeure partie de travaux de restauration de l’édifice, qui ont duré deux ans. »

L’intégralité de cet article se trouve sur cette page.

Un reportage photographique sur les célébrations de Pâques à Chambésy (Suisse)

AnastasiDes photographies (dont celle ci-dessus) de l’office des matines du Samedi saint (épitaphion), avec celles des célébrations des vêpres et de la liturgie de saint Basile Samedi saint (liturgie célébrée par le grand protopresbytre Georges Tsetsis) et du dimanche de Pâques (nuit du samedi à dimanche) présidée par le métropolite Jérémie, au Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy (Genève), sont en ligne sur cette page. Lors de la proclamation de la Résurrection, la péricope de l’Évangile de Marc et le tropaire de Pâques ont été dits en grec, en arabe, en roumain, en slavon et en français par les prêtres des différentes paroisses qui sont abritées au Centre.

Fin de la réunion de la commission interorthodoxe pour la préparation des documents du concile panorthodoxe

customLogo.gifLe 2 avril, la réunion de la commission interorthodoxe spéciale pour la préparation des documents du concile panorthodoxe a pris fin au Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy en Suisse. Un compte rendu en français est proposé ici.

Le Dimanche de l’orthodoxie au Centre orthodoxe de Chambésy (Suisse)

Orthodoxias sto SampesyDimanche 1er mars, une célébration interorthodoxe a eu lieu au Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy (Genève) à l’occasion du Dimanche de l’orthodoxie. La liturgie a été présidée par le métropolite Jérémie de Suisse, directeur du Centre, entouré de l’évêque Macarios de Lampsaque, évêque vicaire de la métropole de Suisse, et de plusieurs prêtres représentant les différentes communautés orthodoxes de Genève. L’évêque élu Jean (Renneteau) de Charioupolis, assistait également à cette célébration, à laquelle ont participé quatre chorales (grecque, française, russe et roumaine). Au cours de la liturgie, le métropolite Jérémie a ordonné au diaconat Christos Tsamis qui a reçu le prénom Photios. Le nouveau diacre est titulaire d’une licence en théologie orthodoxe de la Faculté de théologie d’Athènes et d’un master de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe de Chambésy où il poursuivra ses études en cycle doctoral.

Sources: Fanarion (dont photographie), Amen, Romfea

Le « dies academicus » de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe de Chambésy (Suisse)

DSCF3661Le 18 octobre s’est déroulé le dies academicus de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe de Chambésy en Suisse. Pour lire le communiqué de presse qui en rend compte, cliquez sur ce lien. D’autres photographies sont proposées ici et .

Le « dies academicus » 2013 de l’Institut orthodoxe de Chambésy (Suisse)

1375642_529031017178983_1415434026_nLa cérémonie du dies academicus, marquant l’inauguration de la nouvelle année académique de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe du Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy/Genève, a eut lieu le samedi 19 octobre en l’église Saint-Paul du Centre orthodoxe. Elle a débuté par la bénédiction des eaux et fut suivie de la traditionnelle cérémonie académique durant laquelle ont été prononcés d’importants  discours. Dans son message, sa Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée a salué le travail accompli par l’Institut et a rappelé « que la tâche première et plus importante est que la nouvelle génération de théologiens connaisse et aime la théologie, afin qu’elle puisse mieux percevoir et faire la théologie en se basant sur le fait que la tradition, l’histoire, le passé, le présent et l’avenir de sont pas seulement une forme superficielle d’enseignement, mais une expérience vécue, une force dominante, c’est-à-dire la vie même dans l’Église par l’Église elle-même et sa vie sacramentelle ».

Dans son discours d’accueil, le métropolite Jérémie de Suisse, directeur du Centre orthodoxe, a surtout exprimé la joie qu’il avait eu de participer au colloque « Vatican II et l’Église orthodoxe », organisé par l’Institut en collaboration avec la faculté de théologie de l’Université de Fribourg, qui s’est conclu la veille du dies academicus, en émettant le souhait que la tenue de tels colloques théologiques internationaux puisse compléter l’enseignement dispensé par l’Institut et les deux facultés de théologie partenaires, en apportant des propositions concrètes aux dialogues théologiques contemporains.

Le consul général de Grèce, Angelos Ipsilantis, a transmis le message du président du gouvernement grec et ministre des Affaires étrangères, Evangelos Venitzelos, lequel a souligné l’importance et la contribution de l’Institut d’études supérieures et l’a assuré du soutien continuel de l’État grec.

Dans son allocution, le recteur de l’Institut, le professeur Vlassios Phidas, a parlé des modifications apportées au programme d’études, suite au renouvellement de la convention avec les universités de Fribourg et de Genève (2009) en conformité avec la Déclaration de Bologne (1999). Ainsi, l’ajout d’un troisième semestre d’enseignement explique qu’il n’y ait pas eu de soutenances de mémoires, de lauréats et de remises de diplômes cette année. De ce fait, l’Institut compte cette année un plus grand nombre d’étudiants : neuf étudiants de deuxième année et huit nouveaux étudiants de première année, provenant du Patriarcat œcuménique ainsi que des Églises de Russie, de Serbie, de Roumanie, de Bulgarie, de Grèce et de Pologne. Il a par ailleurs souligné qu’être au service de l’unité de l’Eglise constituait un dogme fondamental de l’Église orthodoxe, car voulu par le Christ lui-même dans sa prière sacerdotale.

Le recteur de l’Université de Fribourg, le révérend professeur Guido Vergauwen, a quant à lui remercié l’Institut pour la confiance qu’il avait en l’Université de Fribourg dans le cadre de leur collaboration, et a salué la contribution constructive du colloque organisé conjointement par les deux institutions sur « Vatican II et l’Église orthodoxe » au dialogue et au rapprochement entre les deux Églises qui, depuis la levée des anathèmes en 1965, ne se trouvent plus en état de schisme, mais en rupture de communion.

Le doyen de la faculté de théologie de l’Université de Fribourg, le professeur Franz Mali, a exprimé de son côté la satisfaction et l’estime qu’il avait pour ce programme tripartite et particulièrement pour la qualité de l’enseignement à l’Institut d’études supérieures qui ne se contente pas de dispenser des données et des informations, mais mène les étudiants à travers la connaissance vers la sagesse suprême qui est le Christ.

Lire la suite »

Compte rendu du colloque « Vatican II et l’Eglise orthodoxe » au Centre orthodoxe du Patriarcat oecuménique à Chambésy (Suisse)

249162_528102843938467_1398776085_nUn colloque ayant pour thème « Vatican II et l’Église orthodoxe » a été organisé par l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe, en collaboration avec la Faculté de théologie de l’Université de Fribourg, les 17 et 18 octobre, au Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy/Genève. Faisant partie d’un grand nombre de célébrations organisées à l’occasion du cinquantenaire de la convocation de ce concile majeur de l’Église catholique romaine qui fut déterminant pour sa vie interne et ses relations avec les autres Églises et le monde, ce colloque était le premier à étudier la contribution particulière et l’influence des théologiens orthodoxes et à mesurer son importance pour le rapprochement entre les deux Églises. Dans son message envoyé pour l’ouverture du colloque, sa Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée a félicité l’Institut « pour l’initiative digne de louange de l’organisation […de cette] réunion théologique importante », et en mesurant l’importante contribution du concile Vatican II au rapprochement des Église, a rappelé que « la véritable théologie n’est pas défensive, n’a pas peur du dialogue » mais que tout au contraire « elle le recherche et le développe », car la relation entre la fidélité à la tradition et l’ouverture au monde contemporain « est une garantie de l’authenticité du travail théologique ».

C’est dans cet esprit que furent menés les travaux de ce colloque réunissant des théologiens orthodoxes et catholiques de grande envergure, et organisé en plusieurs sessions couvrant divers thèmes évoqués par le concile Vatican II, en relation avec l’Église orthodoxe. Dans son discours introductif, le métropolite Jérémie de Suisse insista sur la nouveauté que représente Vatican II pour l’Église catholique romaine dans sa relation avec l’Église orthodoxe et avec les communautés protestantes, et l’importance capitale, en ce domaine, de la constitution sur l’Église (Lumen gentium) et du décret sur l’œcuménisme (Unitatis redintegratio).

Puisque la contribution majeure de Vatican II fut justement l’ouverture de l’Église catholique-romaine vers les autres Églises et le mouvement œcuménique, plusieurs communications traitèrent de cet aspect du concile. Le métropolite doyen du Patriarcat œcuménique Athanase de Chalcédoine présenta les gestes spectaculaires des Église de Rome et de Constantinople à propos de l’unité de chrétiens depuis la convocation du concile Vatican II. Georges Lemopoulos, secrétaire adjoint du Conseil œcuménique des Églises (COE), traita des relations de l’Église catholique romaine avec le COE qui se tissèrent depuis Vatican II, et sa participation active dans la commission « Foi et constitution ».

Lire la suite »

La fête de tous les saints d’Helvétie sera désormais célébrée chaque année dans toutes les paroisses de Suisse du diocèse d’Europe occidentale de l’Église orthodoxe russe hors-frontières

Mgr Michel (Donskoff), archevêque d’Europe occidentale de l’Église orthodoxe russe hors-frontières, a rédigé un décret selon lequel la fête de tous les saints d’Helvétie sera désormais célébrée chaque année dans toutes les paroisses de Suisse dudit diocèse. En 1982, l’évêque Ambroise (Cantacuzène, †2009), alors prêtre, avait composé en langue française, avec la bénédiction de l’archevêque Antony de Genève et d’Europe occidentale († 1993), un office aux saints d’Helvétie (le texte de cet office est disponible ici). Depuis lors, cet office est célébré annuellement en septembre à la paroisse Sainte-Barbara de Vevey. La célébration de cet office est donc étendue maintenant aux autres paroisses suisses du diocèse et sa date est fixée au troisième dimanche de septembre. Cette date coïncide avec la fête suisse dite du « Jeûne fédéral »  instituée en 1832 par les autorités helvétiques comme « jour d’action de grâces, de pénitence et de prière pour toute la Confédération ».

Source: diocèse de Genève

Le président du Parlement hellénique, Evangelos Meimarakis, s’est rendu au Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy (Suisse)

Le 26 septembre, le président du Parlement grec, Evangelos Meimarakis, a été reçu par le métropolite Jérémie qui a souligné le travail important et la mission précieuse que le Centre exerce depuis plus de 50 ans, telle que la préparation du saint et grand concile de l'Eglise orthodoxe. Après la visite du Centre, du musée et de l’église Saint-Paul, le président du Parlement grec a eu l'occasion de rencontrer tous les membres de la communauté grecque lors d’une réception donnée au Centre orthodoxe, avec la participation et la présence des représentants de la métropole, de la fondation philanthropique du diocèse de Suisse, de l'Institut d' études supérieures en théologie orthodoxe, la communauté grecque de Genève, de l'Association des femmes grecques, de l’Association des Grecs à Genève et des représentants de la communauté de Lausanne et de Fribourg. Album de photographies.

Source: Centre orthodoxe du Patriarcat oecuménique

Suisse: un colloque à Chambésy sur « Vatican II et l’Eglise orthodoxe »

301427_17780106Un colloque de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe du Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique en collaboration avec la Faculté de théologie de l’Université de Fribourg, aura lieu à Chambésy, en Suisse, du 16 au 19 octobre sur le thème "Vatican II et l'Eglise orthodoxe". Pour plus d'informations et le programme de ces journées, voir ce document.

« Fribourg ne rendra pas les reliques de saint Nicolas à la Turquie »

Alors que la Turquie a relancé sa campagne (1) pour récupérer les reliques de saint Nicolas (1) en Europe (Bari, Fribourg en Suisse, Saint-Nicolas-de-Port en Lorraine) , le prévôt de la cathédrale de Fribourg l'a exclu. Il a notamment souligné: "On peut faire un très beau musée pour illustrer la très grande figure de Nicolas de Myre avec d'autres documents et d'autres témoignages que ses ossements (…). Un musée, ce n'est pas une église. Les reliques servent à un culte, et non pas à une exposition."

Source: Portail catholique suisse

La fête de la paroisse Sainte Catherine à Chambésy/Genève (Suisse)

La fête de la paroisse Sainte Catherine à Chambésy/Genève (Suisse) aura lieu le samedi 24 et le dimanche 25 novembre.
Samedi 24 novembre: 17h45, grandes vêpres. 19h15 : conférence par le pasteur Pierre Aubert, aumônier aux hôpitaux universitaires de Genève et auteur du livre Nicolas Berdiaeff, paru aux éditions du Cerf. Le sujet de la conférence est : "Nicolas Berdiaeff : devenir une personne dans une société technique". 20h30 : buffet. Pendant la conférence garderie catéchétique pour les enfants.
Dimanche 25 novembre : 10h15, liturgie pontificale, suivie d'un repas paroissial (s'inscrire).

Suisse: une conférence du père Placide (Deseille) sur « Le combat spirituel », le 17 novembre

Le samedi 17 novembre, le père archimandrite Placide (Deseille) donnera une conférence sur "Le sacrement de la confession", au Crêt-Bérard en Suisse (canton de Vaud). Il est toujours possible de s'y inscrire. Pour tout renseignement, tout complément d'information et pour s'inscrire, voir ce blog et ce document.

Le dies academicus de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe de Chambésy-Genève

Le samedi 20 octobre s'est déroulé le dies academicus de l'Institut d'études supérieures en théologie orthodoxe du Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique de Chambésy-Genève en présence du métropolite Athanase du siège majeur de Chalcédoine, représentant le patriarche œcuménique Bartholomée, et de nombreux dignitaires des corps ecclésiastiques, diplomatiques et académiques. Cliquez là pour lire le communiqué qui en rend compte et ici pour visionner des photographies (dont celle ci-contre).

Genève: un acte de vandalisme contre la cathédrale de l’Eglise russe hors frontières

Dans la nuit de dimanche 14 au lundi 15 octobre, un acte de vandalisme a été perpétré contre la cathédrale de l'Exatation de la sainte Croix, à Genève, du diocèse d'Europe occidentale de l'Eglise russe hors frontières. Vieille de 150 ans, c'est la première fois qu'elle subit une telle agression. Mgr Michel s'est déclaré à la presse locale "attristé et préoccupé" et qualifié cet acte de "lâche" et a observé: "La volonté de nuire est évidente".

Sources: 20 minutes online, diocèse d'Europe occidentale de l'Eglise russe hors frontières (photographies, dont celle ci-contre).

Le métropolite Hilarion (Alfeyev) a présidé la cérémonie d’ouverture de la Maison des étudiants orthodoxes près l’Université de Fribourg en Suisse et a reçu un doctorat « honoris causa » de l’Université de Lugano

Le 28 octobre, le métropolite Hilarion (Alfeyev) a présidé la cérémonie d'ouverture de la Maison des étudiants orthodoxes près l'Université de Fribourg en Suisse. "Au cours de l’entretien a été évoquée la perspective de fondation d’une paroisse du Patriarcat de Moscou à Fribourg, qui deviendrait un lieu de rencontre pour les étudiants orthodoxes, aussi bien que pour la communauté russe locale." Le 29 octobre, le métropolite Hilarion a été fait docteur en théologie honoris causa de l'université de Lugano en Suisse. Il a ensuite pris la parole sur le thème "Etre dans le monde, mais pas du monde" (texte complet; parties: la mission chrétienne, l'époque du postmodernisme, l'alternative chrétienne, le dialogue interchrétien, les persécutions contre les chrétiens et la christianophobie, perspectives et objectifs).

Communiqué de l’Assemblée des évêques orthodoxes de Suisse

A la suite de sa réunion du 22 septembre (photographies), l'Assemblée des évêques orthodoxes de Suisse a publié le communiqué suivant:

"Le jeudi 22 septembre 2011, à l’initiative du métropolite Jérémie de Suisse, président de l’Assemblée, s’est réuni pour la troisième fois, au Centre orthodoxe du Patriarcat oecuménique à Chambésy « l’Assemblée des évêques orthodoxes de Suisse » (AEOS), en présence de l’évêque Ignace représentant le métropolite Jean (Patriarcat d’Antioche), de l’évêque Nestor (Patriarcat de Moscou), de l’évêque Michel (E.R.H.F) et de l’évêque Makarios (Patriarcat oecuménique). Le métropolite Joseph (Patriarcat de Roumanie) étant excusé.

Lire la suite »

Session de l’Assemblée des évêques orthodoxes de Suisse

Le 22 septembre, à Chambésy près de Genève, s'est tenue une session de l'Assemblée des évêques orthodoxes de Suisse. "Au cours de la session, ses membres ont confirmé la composition des quatre commissions consultatives près l’Assemblée et défini leurs sphères d’activité. Par ailleurs, suivant une décision de l’Assemblée des évêques orthodoxes de Suisse, un groupe de travail pour la préparation des festivités de la Journée de l’unité orthodoxe a été mis en place. Cette Journée aura lieu pour la première fois sur le territoire de la Confédération helvétique le 17 mai 2012."

Source: Eglise orthodoxe russe

Recension : "Synaxis. An Anthology of the Most Significant Orthodox Theology in Greece Appearing in the Journal Synaxi from 1982 to 2002"

Synaxis
Synaxis. An Anthology of the Most Significant Orthodox Theology in Greece Appearing in the Journal Synaxi from 1982 to 2002, Alexander Press, Montréal, Canada, 2006, 3 vol. , 264 p., 187 p. et 226 p.

Peu de temps après sa fondation en 1982 par Panayiotis Nellas, la revue Synaxis s’est imposée en Grèce comme l’une des principales revues théologiques, avec comme orientation une volonté de dialogue avec la société moderne. Cette revue est devenue le prinicipal vecteur, en Grèce, du courant dit « néo-orthodoxe ».
Les dynamiques éditions orthodoxes Alexander Press de Montréal ont pris l’initiative de rassembler, dans un coffret de trois volumes magnifiquement illustrés par le grand artiste et iconographe grec Georges Kordis, ce qui leur est apparu comme les meilleurs articles publiés par la revue au cours des vingt années s’étendant de 1982 à 2002, afin de les rendre accessibles, en traduction anglaise, à un public qui ne lit pas le grec moderne.

Lire la suite »

Emission Eglise orthodoxe aujourd'hui du 28 janvier 2007

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur Play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier en cliquant sur le logo « podcast ».

Les schismatiques ukrainiens demandent à Bartholomée 1er de reconnaître le «Patriarcat de Kiev» en tant qu'Église locale

Le "Patriarcat de Kiev", qui n’est pas reconnu dans le monde orthodoxe, s’est adressé au patriarche de Constantinople Bartholomée afin de lui demande la reconnaissance de cette structure dissidente comme Église d’Ukraine locale et autocéphale, nous apprend une dépêche de l’agence d’information russe Interfax.ru.

Les auteurs de cette demande signée du vicaire « du patriarche » Philarète, l’archevêque Dimitri ( Rudiuk) et du député du peuple Lilia Gregorevitch, assurent que la reconnaissance du "Patriarcat de Kiev" par l’Église de Constantinople et autres Églises locales est « attendu par des millions d’orthodoxes » en Ukraine.

Lire la suite »

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski