29/04/2017
Actualités
Page d'accueil > Résultats de la recherche : Michel Sollogoub

Résultats de la recherche : Michel Sollogoub

« Les racines orthodoxes de l’Eglise locale dans les recherches du père Alexandre Schmemann » par Michel Sollogoub

Le
12 mai dernier, Michel
Sollogoub
, a donné une conférence sur le thème « Les racines
orthodoxes de l’Eglise locale dans les recherches du père Alexandre Schmemann », dans le cadre des Rencontres
orthodoxes
. Nous vous invitons à écouter le podcast de la conférence.

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur Play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier en cliquant sur le logo « podcast ».

Conférence à Paris : «Les racines orthodoxes de l’Eglise locale dans les recherches du père Alexandre Schmemann» par Michel Sollogoub

Vendredi
12 mai, à Paris, à partir de 20 heures, dans le cadre des Rencontres
orthodoxes
, Michel
Sollogoub
, donnera une conférence sur le thème «Les racines orthodoxes de l’Eglise
locale dans les recherches du père Alexandre Schmemann». La rencontre aura lieu
dans la paroisse Saint Séraphin de
Sarov
(91, rue Lecourbe, Paris 15e, plan).

« Dans quelle mesure le fonctionnement de l’Eglise utilise-t-il les règles de la vie démocratique ? »

Paroisse_Saint_Jean_de_san_Francisco_a_Asnieres-2Dimanche 5 octobre, après la liturgie, dans la paroisse Saint-Jean de San Francisco à Asnières (photographie ci-contre de l'église), Michel Sollogoub, professeur d'université d’économie émérite, ancien secrétaire du conseil de l’archevêché de la rue Daru, introduira le débat sur la question "Dans quelle mesure le fonctionnement de l'Eglise utilise-t-il les règles de la vie démocratique ?".

Un concert pour aider l’association Montgolfière

L'association d'aide aux demandeurs d'asile, Montgolfière (montgolfiere.refugie@free.fr) (fondée par Tatiana Morozov), dont Michel Sollogoub est le président, et des orthodoxes sont membres et donateurs, organisent un concert pour récolter des fonds. Il aura lieu vendredi 1er juin à 20 heures au temple des Batignolles, 44, boulevard des Batignolles, Paris 17e (métro: Rome ou place de Clichy). Entrée libre et libre participation. Au programme: concert de musique de chambre (voir l'affiche ci-contre, cliquez dessus pour l'agrandir).

Le Dimanche de l’orthodoxie à Paris

Le dimanche de l'orthodoxie, 4 mars cette année, la liturgie des membres de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France sera célébrée dans la cathédrale Saint-Stéphane (7, rue Georges Bizet, Paris 16e) à partir de 10h30. L'après-midi, à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge (93, rue de Crimée, Paris 19e), à partir de 15h30, rencontre sur le thème: Aider son prochain: l'exemple de "Montgolfière", avec Michel Sollogoub.

A Lunéville: « Transmission des valeurs ou témoignage évangélique ? Une approche chrétienne orthodoxe »

Michel Sollogoub donnera, le mercredi 4 novembre, à 20h30, à Lunéville, dans le centre Erckmann (2, cours Verdun), une conférence sur le thème "Transmission des valeurs ou témoignage évangélique ? Une approche chrétienne orthodoxe". Celle-ci se tiendra dans le cadre du groupe interreligieux de Lunéville.

Revoir et relire: des témoignages sur Olivier Clément

Nous vous invitons à revoir et à relire les témoignages et hommages mis en ligne à la suite du rappel au Seigneur, en début d'année, d'Olivier Clément: le message du patriarche Daniel de Roumanie lu par Mgr Joseph (Pop), Mgr Séraphin (Joanta), Mgr Gérard Daucourt, évêque catholique de Nanterre, le communiqué de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, le "bloc-notes" de Jean-François Colosimo, l'hommage de Carol Saba, de Michel Sollogoub, celui d'Enzo Bianchi, prieur du monastère de Bose. A revoir aussi: le film documentaire Orthodoxes en France: un passé riche d'avenir, réalisé en 2007, dans lequel Olivier Clément intervient. Relire également, ces recensions de ses ouvrages: 1, 2, 3.

Le 13e congrès orthodoxe en Europe occidentale à Amiens (30 avril-3 mai 2009)

Congres Le 13e congrès orthodoxe en Europe occidentale qui s'est tenu à Amiens du 30 avril (soir) au 3 mai 2009, a rassemblé 6 évêques orthodoxes et plus de 700 personnes autour du thème : « La Création remise entre nos mains ». Ce thème posait la question essentielle de la place de l’homme sur la terre et de sa responsabilité envers celle-ci. Il invitait à réfléchir au témoignage que l’Église orthodoxe peut porter aujourd’hui dans notre société sur ce sujet. Ce congrès, organisé par la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, a rassemblé des orthodoxes des pays occidentaux (France, Allemagne, Belgique, Hollande, Grande-Bretagne, Suisse) et d’ailleurs (Benin, Estonie, Roumanie, Grèce, Russie), leur offrant l'occasion de prier et de réfléchir ensemble avec la bénédiction de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France. La divine liturgie du dimanche 3 mai a été présidée par le métropolite de France Emmanuel. Assistaient également à ce congrès l'archevêque Gabriel (Patriarcat œcuménique), le métropolite Séraphin d'Allemagne, le métropolite Joseph (Patriarcat de Roumanie), les évêques Basile et Athénagoras (Patriarcat œcuménique). Ce congrès a été considéré comme un succès par la grande majorité des participants, en raison de la richesse des contributions et des échanges auxquels il a donné lieu.

Lire la suite »

Photographies de la séance de clôture du colloque consacré au père Alexandre Schmemann

3108024018_788ddb989c_bHier, dans l’après-midi, à Paris, à l’Institut de théologie orthodoxeSaint-Serge, avait lieu la séance de clôture du colloque international consacré au père Alexandre Schmemann. Parmi les présents: Mgr Gabriel, Mgr Basile (Osborne), Juliana Schmemann, épouse de père Alexandre, Serge Schmemann, leur fils, les pères Thomas Hopko et Léonid Kishkovsky (OCA, Etats-Unis), les pères Nicolas Cernokrak, Nicolas Ozoline, Grigorios Papathomas et Jivko Panev (Institut de théologie Saint Serge), Tatiana Victoroff, Michel Sollogoub, Nikita Struve, Daniel Struve, Cyrille Sollogoub, le père Jean Roberti, Antoine Nivière, Christine Chaillot, Joost van Rossum, ainsi que d’autres prêtres, clercs et de nombreux fidèles. En tout environ 250 personnes. Un album de photographies vient d’être mis en ligne sur cette page.

Communiqué de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France du 21 octobre 2008

Paris le 21 octobre 2008 – L’Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF) a tenu sa réunion périodique de travail ce jour en son siège sous la présidence du métropolite Emmanuel.
1. L’AEOF s’est longuement arrêtée sur la rencontre des primats des Églises orthodoxes autocéphales qui s’est déroulée du 10 au 12 octobre à Istanbul au siège du Patriarcat œcuménique de Constantinople à l’initiative du Patriarche Bartholomée 1er. Les évêques membres de l’AEOF rendent grâce au Seigneur pour la tenue, pendant la période critique que connaît notre monde d’aujourd’hui, d’une réunion d’une telle importance qui regroupe les primats, patriarches, archevêques et autres évêques, de toutes les Églises locales qui constituent le plérôme orthodoxe. Les Églises orthodoxes, plurielles dans l’expression mais unies par la même foi, témoignent ainsi de leur capacité à dépasser les contingences et les tensions conjoncturelles pour se retrouver, prier ensemble et délivrer au monde un témoignage d’unité et d’harmonie, un témoignage essentiel sur des questions fondamentales de notre époque. Les évêques se réjouissent des décisions prises et rapportées par la déclaration finale signée par les primats et leurs représentants.

Lire la suite »

Visite de Mgr Gabriel de Comane au siège du Patriarcat œcuménique de Constantinople

Mgr
Gabriel de Comane, archevêque des paroisses russes en Europe occidentale,
accompagné du secrétaire du conseil diocésain, Michel Sollogoub, a effectué, du
19 au 21 mai, une visite
au siège du Patriarcat œcuménique de Constantinople. Mgr
Emmanuel
(Adamakis) était également présent.

Lire la suite »

Un entretien sur la situation actuelle de l’Archevêché

La version française de l’entretien
accordé récemment par Michel Sollogoub, secrétaire du conseil de l’Archevêché des paroisses de tradition
russe en Europe occidentale, vient d’être mise en ligne (version
russe
). Dans celui-ci, il aborde les affaires de Nice et de Biarritz, il
évoque la lettre, du 1er avril 2003, du patriarche Alexis II ainsi que l’histoire et la situation actuelle de l’Archevêché.

Communiqué de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF)

L’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France (AEOF) s’est réunie à son siège officiel le 11 janvier 2006 sous la présidence du métropolite Emmanuel.

L’Assemblée adresse ses vœux à tous les fidèles orthodoxes en France à l’occasion des fêtes de la Nativité et de la Théophanie célébrées selon les traditions des deux calendriers liturgiques en vigueur. Elle adresse aussi ses meilleurs vœux aux fidèles orthodoxes, aux autorités et instances françaises, civiles et religieuses, et à l’ensemble des français, à l’occasion de la nouvelle année civile 2006 en priant le Seigneur pour qu’elle soit une année de paix et de prospérité pour tous.

Lire la suite »

Communiqué de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF)

L’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France (AEOF) s’est réunie à son siège officiel le 11 janvier 2006 sous la présidence du métropolite Emmanuel.

L’Assemblée adresse ses vœux à tous les fidèles orthodoxes en France à l’occasion des fêtes de la Nativité et de la Théophanie célébrées selon les traditions des deux calendriers liturgiques en vigueur. Elle adresse aussi ses meilleurs vœux aux fidèles orthodoxes, aux autorités et instances françaises, civiles et religieuses, et à l’ensemble des français, à l’occasion de la nouvelle année civile 2006 en priant le Seigneur pour qu’elle soit une année de paix et de prospérité pour tous.

Lire la suite »

Une délégation de l’Eglise russe hors frontières reçue à l’Archevêché des églises de tradition russe à Paris

Mgr l’archevêque Gabriel a reçu une délégation de l’Eglise russe hors frontières à Paris au siège de l’Archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale. Cette délégation s’est ensuite rendue à Constantinople (voir des photographies sur cette page). A la suite de cette visite et de ce pèlerinage en France, l’Archevêché a rédigé, le 5 décembre, le communiqué qui suit.

Lire la suite »

Radio : les congrès orthodoxes en Europe occidentale

L’émission de radio L’Eglise orthodoxe aujourd’hui, du dimanche 2 octobre, sera consacrée aux congrès orthodoxe en Europe occidentale. Trois sujets seront plus particulièrement abordés : le prochain congrès, le 12e, qui aura lieu en Belgique fin octobre, le 11e, qui a eu lieu en Vendée en 2002 et une présentation de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale organisatrice des congrès. Les invités de l’émission seront des participants à ces congrès : Mgr Basile Osborne, Mgr l’archevêque Gabriel de Comane, Didier Vilanova, Pierre et Michel Sollogoub.

Lire la suite »

Tribune: « Il est urgent pour les chrétiens orthodoxes de reconnaître la terrible vérité du 10 mars 1946 »

10_Mars_1946Une tribune intitulée « Il est urgent pour les chrétiens orthodoxes de reconnaître la terrible vérité du 10 mars 1946 » est diffusée en plusieurs langues à l’occasion du 70e anniversaire du synode de Lviv, en Ukraine, le 10 mars 1946. Le premier paragraphe explique les circonstances historiques:

 » Le 10 mars 1946, à Lviv, l’Eglise orthodoxe de Russie a intégré de force l’Église grecque-catholique ukrainienne en son sein sous la pression du pouvoir soviétique. Au moment où les participants au synode votèrent les 8 et 9 mars pour la « réunification » de leur Église au Patriarcat de Moscou tous les évêques grecs catholiques ukrainiens se trouvaient en prison sous les verrous. Les 216 prêtres et 19 laïcs réunis à la cathédrale Saint-Georges de Lviv par le NKVD, ancêtre du KGB, étaient à la merci d’un « groupe d’initiative » conduit par deux évêques orthodoxes Antony Pelvetsky et Myhailo Melnyk et par un prêtre orthodoxe Gavril Kostelnyk. Les archives révèlent que c’est Staline lui-même qui décida de l’élimination de cette Église grecque-catholique ukrainienne en février 1945 douze jours après la conférence de Yalta tenue en compagnie de Winston Churchill et Franklin D. Roosevelt. »

La suite de la tribune:

 » Les historiens et théologiens sérieux n’émettent aucun doute sur le fait que le synode de Lviv des 8-10 mars 1946 de L’Église grecque-catholique ukrainienne ne fut qu’un simulacre. Bohdan Bociurkiw, qui fut professeur d’histoire à l’université Carleton d’Ottawa, a écrit une somme à ce sujet qui n’a jamais été contredite. Le pape Benoît XVI a parlé en 2006 d’un « pseudo-synode » ayant « porté gravement atteinte à l’unité ecclésiale ». Nicolas Lossky, théologien orthodoxe français membre du patriarcat de Moscou, a reconnu lui aussi qu’il s’agissait d’un simulacre. A cause de sa suppression en 1946 et jusqu’en 1989, l’Église grecque-catholique, forte de plus de 5 millions de membres en Ukraine, devint de facto, la principale victime mais aussi la principale force d’opposition au régime soviétique à l’intérieur des frontières de l’URSS.  Aussi nous appelons les autorités orthodoxes actuelles, en Russie, en Ukraine et ailleurs, à reconnaître la nullité des décisions tragiques du concile de Lviv.

L’Église orthodoxe de Russie dans son ensemble ne peut pas être tenue responsable de décisions prises par des autorités ecclésiastiques manipulées ou terrorisés par le NKVD-KGB. Cependant nous, chrétiens orthodoxes, vivant 70 ans après les événements, nous nous sentons responsables du silence coupable qui entoure la destruction de cette Église par le régime soviétique avec la participation du patriarcat de Moscou. Nous savons que des millions de chrétiens orthodoxes dans le monde condamnent fermement les persécutions anti-religieuses du gouvernement soviétique et de Joseph Djougachvili en particulier. Aussi, en ce jour commémoratif du 10 mars 1946, et à la veille du dimanche 13 mars 2016, dimanche du Pardon dans le calendrier liturgique orthodoxe, nous assurons l’Église grecque-catholique ukrainienne de notre solidarité, de notre prière pour toutes les victimes innocentes de cette Église, qui furent emprisonnées, torturées, déportées et assassinées par le gouvernement soviétique avec la complicité du patriarcat de Moscou.

Nous leur demandons humblement pardon pour toutes les injustices dont ils ont été victimes sous couvert de l’autorité de l’Église orthodoxe, et nous nous inclinons devant les martyrs de cette Église grecque-catholique ukrainienne. « 

Pour lire la totalité de la tribune (avec les notes et tous les signataires): cliquez sur ce lien (mise à jour le 10 mars).

Parmi les cosignataires : les pères Georges KovalenkoAndré Doudtchenko, Michel Evdokimov, Michael Plekon, Christophe Levalois, André Louth, la poétesse et universitaire russe Olga Sedakova, l’historien Antoine Arjakovsky, les philosophes Bertrand Vergely et Constantin Sigov, le président de l’Acer-Mjo Cyrille Sollogoub, l’écrivain américain Jim Forest, l’universitaire Daniel Struve, et d’autres.

En complément: le film d’Antoine Arjakovsky (en anglais, version russe) sur le synode du 10 mars 1946 (dont la photographie ci-dessus est extraite). Par ailleurs, le métropolite Hilarion de Volokolamsk (Patriarcat de Moscou) a appelé « de ses vœux les « efforts communs des orthodoxes et des gréco-catholiques » ukrainiens pour dépasser une hostilité historique » dans l’Osservatore Romano du 4 mars dernier (édition française du 10 mars, p.1 et 4).

Ajout: la tribune en anglais (1), en ukrainien (1), en russe, en polonais (1), en italien (1), en roumain, en allemand (1), en espagnol, en vietnamien, en taïwanais, en portugais, en arabe, en néerlandais, en hongrois, en slovaque.

Les réactions au sein de l’Église grecque-catholique d’Ukraine sont très reconnaissantes. Ainsi le père et professeur Bogdan Prach, recteur de l’Université catholique d’Ukraine à Lviv y voit un signe très positif porteur d’un grand espoir pour l’avenir (entretien en polonais). L’ancien dissident soviétique Myroslav Marynovytch (condamné à 10 ans de Goulag en 1977), vice-recteur de l’Université catholique d’Ukraine, fondateur d’Amnesty International en Ukraine, a remercié publiquement sur son blog pour les « paroles de vérité et de compassion » de la tribune.

Un volume de « Contacts » sur l’orthodoxie francophone et la paroisse de la Crypte (Paris)

contacts252Le numéro 252 de Contacts, revue française de l’orthodoxie, vient de paraître. Il est consacré à quelques aspects de l’orthodoxie francophone (ecclésiologie, traductions, liturgie, etc) ainsi qu’à l’histoire et au développement de la paroisse orthodoxe de de la Sainte-Trinité (Paris, crypte de la rue Daru). On retrouvera les 7 textes prononcés lors du 50e anniversaire de la fondation de la Crypte en décembre 2014 (p. Michel Evdokimov, Danielle Gousseff, Georges Nahas, Olga Laham, Michel Stavrou, Élie Korotkoff, Cyrille Sollogoub).

Pour lire le sommaire et le liminaire du volume 252 cliquez ICI !

Ce volume de 96 pages peut être commandé en envoyant un chèque de 11 € (frais de port à ajouter : France : 2 €, Europe : 3 €, reste du monde : 5 €) à: Revue Contacts, 61 allée du Bois du Vincin, F-56000 Vannes, ou par email après un virement de la somme totale au compte bancaire de la revue.

XVe congrès orthodoxe d’Europe occidentale: entretien avec le métropolite Stéphane de Tallinn et de toute l’Estonie

IMG_4822Lors du XVe congrès orthodoxe en Europe occidentale, qui s’est tenu à Bordeaux du 30 avril au 3 mai (compte rendu), de jeunes reporters ont interrogé des participants. Mgr Stéphane de Tallinn et de toute l’Estonie (photographie prise lors de ce congrès) a répondu à leurs questions sur sa conférence et le congrès. L’équipe des jeunes reporters était composée de : Sophie Sollogoub, Michel Kadar, Thais Rakovic, Elisabeth Kadar, Sarah Hammou et Boris Sollogoub. Environ 600 personnes ont participé à ce XVe congrès.

Première partie:

Deuxième partie:

Les précédents reportages-vidéos: Bienvenue ! ; Interview: les congrès de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale ; XVe congrès orthodoxe d’Europe occidentale: un nouvel entretien sur le congrès et la première conférence ; Entretien: Comment organiser la présence de l’Eglise orthodoxe en Occident ?  ; XVe Congrès orthodoxe d’Europe occidentale à Bordeaux: le témoignage de Sophie Lossky ; XVe Congrès orthodoxe d’Europe occidentale à Bordeaux: témoignage d’une première participation à un congrès ; XVe Congrès orthodoxe d’Europe occidentale à Bordeaux: le témoignage d’Élisabeth Toutounov .

XVe Congrès orthodoxe d’Europe occidentale à Bordeaux: le témoignage d’Elisabeth Toutounov

Affiche_Frat_2015Lors du XVe Congrès orthodoxe en Europe occidentale, qui s’est tenu à Bordeaux du 30 avril au 3 mai (compte rendu), de jeunes reporters ont interrogé des participants. Dans l’entretien ci-dessous, Elisabeth Toutounov, qui a participé à l’organisation du congrès, apporte son témoignage. L’équipe des jeunes reporters était composée de : Sophie Sollogoub, Michel Kadar, Thais Rakovic, Elisabeth Kadar, Sarah Hammou et Boris Sollogoub.

Les précédentes vidéos: Bienvenue ! ; Interview: les congrès de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale ; XVe congrès orthodoxe d’Europe occidentale: un nouvel entretien sur le congrès et la première conférence ; Entretien: Comment organiser la présence de l’Eglise orthodoxe en Occident ?  ; XVe Congrès orthodoxe d’Europe occidentale à Bordeaux: le témoignage de Sophie Lossky ; XVe Congrès orthodoxe d’Europe occidentale à Bordeaux: témoignage d’une première participation à un congrès .

XVe Congrès orthodoxe d’Europe occidentale à Bordeaux: témoignage d’une première participation à un congrès

gal-3115726Lors du XVe Congrès orthodoxe en Europe occidentale, qui s’est tenu à Bordeaux du 30 avril au 3 mai 2015 (compte rendu), de jeunes reporters ont interrogé des participants. Dans cet entretien, Yoann Renard témoigne de sa première participation à un congrès orthodoxe. L’équipe des jeunes reporters était composée de : Sophie Sollogoub, Michel Kadar, Thais Rakovic, Elisabeth Kadar, Sarah  Hammou et Boris Sollogoub.

 

Les précédentes vidéos: Bienvenue ! ; Interview: les congrès de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale ; XVe congrès orthodoxe d’Europe occidentale: un nouvel entretien sur le congrès et la première conférence ; Entretien: Comment organiser la présence de l’Eglise orthodoxe en Occident ?  ; XVe Congrès orthodoxe d’Europe occidentale à Bordeaux: le témoignage de Sophie Lossky . D’autres interviews suivront dans les jours à venir.

Source de la photographie prise lors d’une des tables rondes du congrès: Séminaire orthodoxe russe en France

Le compte rendu du XVe Congrès orthodoxe en Europe occidentale (Bordeaux, 30 avril-3 mai)

Affiche_Frat_2015Ci-dessous: le compte rendu du XVe Congrès orthodoxe d’Europe occidentale, organisé par la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, qui s’est déroulé à Bordeaux du 30 avril au 3 mai (programme, reportage de FR3, vidéos, photographies).

Un événement panorthodoxe : le XVe Congrès orthodoxe
en Europe occidentale
(Bordeaux, 30 avril – 3 mai 2015)

Du 30 avril au 3 mai 2015 s’est tenu à Bordeaux, sous l’égide de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF), le XVe Congrès orthodoxe en Europe occidentale. Cette quinzième édition, depuis le premier congrès de 1971, a rassemblé près de 600 participants de divers diocèses orthodoxes, venus des pays d’Europe occidentale et au-delà, pour un partage commun sur le thème de la condition des chrétiens « pleinement dans le monde, mais pas de ce monde ». Quatre conférences plénières, trois tables rondes et une quarantaine d’ateliers ont permis d’approfondir la question, ainsi que des temps de prière et une soirée d’hommage consacrée à la mémoire du père Cyrille Argenti.
Le congrès a débuté le vendredi 1er mai par la divine liturgie qui a d’emblée donné le ton de l’événement : un rassemblement de fidèles très divers puisant son unité à la table eucharistique. Nicolas Behr, au nom de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, qui était organisatrice de l’événement, a ensuite souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants. Des messages de soutien envoyés par plusieurs évêques retenus ailleurs ont été lus à cette occasion : le métropolite de France, Mgr Emmanuel, président de l’AEOF, soulignait notamment que le chrétien est appelé à devenir médiateur entre le visible et l’invisible ; le métropolite de Belgique Mgr Athénagoras, dans un message long et chaleureux adressé aux congressistes, rappelait pour sa part qu’il avait participé à tous les congrès orthodoxes précédents, « lieux d’expériences fabuleuses et combien enrichissantes » et que sa personnalité avait été « forgée » par les « grands personnages » qu’on y entendait ; quant à l’archevêque Job (Exarchat des paroisses de tradition russe), il a mis l’accent sur la dimension panorthodoxe d’un tel rassemblement, appelant les participants à être des « éléments constructifs » dans l’Église.
Le premier conférencier, le père Jean Gueit, recteur de la paroisse Saint-Hermogène (Marseille), professeur émérite de droit (Université d’Aix-en-Provence) et aumônier de la Fraternité orthodoxe, a axé sa réflexion sur l’adage patristique « Dieu s’est fait homme pour que l’homme devienne Dieu ». Il a introduit la problématique du congrès en montrant que le mode de fonctionnement de l’humanité est marqué par des polarités conflictuelles de plus en plus violentes et mortifères. Seule l’élaboration du droit et l’organisation d’un pouvoir politique rendent possible la vie en société. Mais Dieu dépasse cette conflictualité en nous réconciliant avec nous-mêmes et avec le cosmos. Pour conclure, le père Jean a insisté sur la force libératrice de l’Esprit Saint face à toute forme d’autoritarisme : l’Eglise n’est pas un carcan mais le corps du Christ ressuscité.
Dans l’après-midi, la deuxième session plénière fut l’occasion d’accueillir à la tribune le professeur Assaad Kattan (Université de Münster), théologien laïc du Patriarcat d’Antioche, spécialiste de l’interprétation des Pères de l’Église et du dialogue entre christianisme et islam. Dans son allocution intitulée « Pour une théologie orthodoxe contre la démission », Assaad Kattan a appelé à un renouveau créatif de la théologie qui permette d’établir des ponts entre la réalité actuelle post-moderne et le vécu ecclésial. Le théologien a souligné trois aspects : la nécessité de revenir à une interprétation dynamique de la tradition ecclésiale, permettant d’en dégager le message essentiel sous ses formes transitoires, l’importance d’avoir une approche théologique qui valorise la raison, enfin l’urgence de développer de nouveaux modes de lecture des textes au fondement de la tradition.
Une série d’ateliers a ensuite permis aux participants de réfléchir sur des questions aussi diverses que le rapport entre psychothérapie et paternité spirituelle, la transmission de la foi en famille, la vie du chrétien en entreprise, le dialogue entre islam et christianisme, etc. En soirée, un hommage au père Cyrille Argenti devait rappeler, au fil des témoignages, combien cet artisan de la Fraternité orthodoxe, ardent promoteur d’une orthodoxie francophone et du dialogue œcuménique, fut avant tout un grand et authentique pasteur, s’efforçant de conduire vers le Christ les nombreuses personnes qui sollicitaient son aide.
Après l’office des matines, la deuxième journée du congrès (samedi 2 mai) s’est ouverte sur la troisième session plénière la conférence de Mgr Stéphane, primat de l’Église orthodoxe d’Estonie (autonome au sein du Patriarcat œcuménique de Constantinople). Celui-ci, dans une riche méditation, s’est demandé comment les chrétiens, en particulier orthodoxes, peuvent trouver des repères entre un Occident en pleine décroyance et le fanatisme montant au Proche-Orient et en Afrique. Il a montré que de cette tension peuvent naître les conditions d’une nouvelle rencontre authentique du monde avec l’Évangile. Mais, a-t-il souligné, « seule une pastorale de communion peut émouvoir la société sécularisée » en faisant redécouvrir à l’homme une réalité secrète qui ne peut que se contempler et en rappelant à la société son sens de l’amour.
Une seconde série d’ateliers a suivi cette conférence plénière. Puis, en début d’après-midi, s’est tenu un temps de prière œcuménique à l’intention des chrétiens d’Orient persécutés. Ce moment d’une grande ferveur a rassemblé, outre les participants au congrès, divers représentants religieux, notamment Mgr Laurent Dognin, l’évêque auxiliaire catholique de Bordeaux, tous unis dans une même prière pour les martyrs de notre temps.
Trois tables rondes simultanées se sont ensuite déroulées : la première, intitulée « Que peut-on attendre du futur concile panorthodoxe ? », et animée par Michel Stavrou (Institut Saint-Serge), avait pour intervenants le père Dimitrios Bathrellos (Athènes), Pierre Sollogoub (Fraternité orthodoxe en Europe occidentale) et le père Alexis Struve (Nantes, Kiev). Elle a permis de faire le point sur la préparation du concile panorthodoxe à venir et sur les attentes qu’il suscite. Les intervenants ont souligné le peu d’informations diffusées auprès du peuple de Dieu et la prise de conscience encore faible de l’importance de cet événement en gestation. La deuxième table ronde,  consacrée à « la psychologie contemporaine et les Pères de l’Église » et menée en anglais par le diacre Michael Bakker (Pays-Bas), avait pour intervenants Christine Artiga, psychothérapeute (Bordeaux), Silouane Deutekom (Orthodox Peace Fellowship) et Matthieu Sollogoub, professeur de chimie moléculaire (Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris VI). Intitulée « Questions actuelles d’éthique », la troisième table ronde, sous la houlette du père Christophe D’Aloisio (Institut Saint-Jean-le-Théologien, Bruxelles) et avec la participation de l’évêque Jean de Charioupolis (Genève, Paris), du docteur Denys Clément (Paris) et de la psychologue Nathalie Victoroff (Paris), a abordé quelques questions éthiques telles que l’interruption médicale de grossesse, la fin de vie, la sexualité… Cette table ronde fut l’occasion de rappeler qu’il convient de ne pas sacraliser la vie au détriment de la personne et qu’un travail de formation des pasteurs comme des fidèles est indispensable pour que l’Église puisse relever les défis éthiques posés par le monde contemporain. Des vigiles festives, chantées en anglais, français, roumain, arabe, grec, ont clôturé cette seconde journée.
Le dimanche 3 mai, 3e jour du congrès, la divine liturgie a été présidée par le métropolite Stéphane d’Estonie auquel se sont joints Mgr Marc (Métropole roumaine) – qui a prononcé une belle homélie sur la guérison du paralytique – et Mgr Jean de Charioupolis (Patriarcat œcuménique). À l’issue de cette célébration de tonalité pentecostale, Mgr Stéphane a qualifié ce moment de sommet du congrès et a laissé voir son émotion devant cette assemblée orthodoxe occidentale à laquelle il s’est dit lié par de profondes attaches spirituelles, faisant siennes ses joies et ses peines.
La dernière conférence plénière, prononcée par le théologien laïc grec Thanasis Papathanassiou, ayant pour thème « Quand l’idolâtrie séduit et mène à une Église sans mission », fut un appel à se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint pour faire de la vie chrétienne bien plus qu’une simple observance de rites. Le théologien a souligné le danger de croire qu’on peut posséder le Dieu vivant dans l’Église, transformant ainsi la foi en idolâtrie et faisant des prêtres une caste chargée d’administrer seule l’Église. Il importe de toujours se souvenir que la lex credendi (règle de foi) et la lex orandi (règle de prière) sont ancrées dans la lex sequendi : appel à « suivre le Christ nu » (saint Colomban). Car l’homme est appelé à être image de Dieu et non idole, ce ne sont pas les autels de pierre qui importent mais les autels vivants.

Ces trois journées de réflexion, de dialogue, de prière, d’échanges informels – notamment avec le métropolite Stéphane d’Estonie, Mgr Jean de Charioupolis (Patriarcat œcuménique), Mgr Marc (Patriarcat de Roumanie, Bordeaux) et Mgr Nestor (Patriarcat de Moscou, Paris) – ont offert des moments de fraternité intense, qui ont permis de partager une véritable communion ecclésiale, respectueuse de la riche diversité des personnes, de leurs multiples ancrages juridictionnels et points de vue, tout en leur donnant de vivre pleinement leur unité en Christ. La joie de la Résurrection n’a cessé d’être proclamée, chantée et vécue durant ce congrès, sans perdre de vue la réalité de la situation des chrétiens au cœur du monde, invitant chacun à répandre à sa manière cette joie, une fois rentré dans son cadre de vie quotidien. Les Actes de ce congrès (textes de conférences et rapports d’ateliers et de tables rondes) seront publiés prochainement dans la revue orthodoxe Contacts (www.revue-contacts.com). Les non-abonnés peuvent commander à l’avance ce volume en envoyant un chèque de 13 € à : Revue Contacts, 61 allée du Bois du Vincin 56000 Vannes.

DSC_4393

XVe congrès orthodoxe d’Europe occidentale à Bordeaux: le témoignage de Sophie Lossky

gal-3115742Lors du XVe congrès orthodoxe en Europe occidentale, qui s’est tenu à Bordeaux du 30 avril au 3 mai 2015, de jeunes reporters ont interrogé des participants. Sophie Lossky est interrogée dans l’interview ci-dessous. L’équipe des jeunes reporters était composée de : Sophie Sollogoub, Michel Kadar, Thais Rakovic, Elisabeth Kadar, Sarah  Hammou et Boris Sollogoub. Les précédentes vidéos: Bienvenue ! ; Interview: les congrès de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale ; XVe congrès orthodoxe d’Europe occidentale: un nouvel entretien sur le congrès et la première conférence ; Entretien: Comment organiser la présence de l’Eglise orthodoxe en Occident ? D’autres interviews suivront dans les jours à venir.

Photographie prise lors du congrès: extraite de l’album en ligne sur le site du Séminaire orthodoxe russe en France

Entretien: Comment organiser la présence de l’Eglise orthodoxe en Occident ?

DSC_4393Lors du XVe congrès orthodoxe en Europe occidentale, qui s’est tenu à Bordeaux du 30 avril au 3 mai 2015, de jeunes reporters ont interrogé des participants. Dans cet entretien, Nicolas Behr, président de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, évoque quelques unes des réflexions de l’atelier sur l’organisation de l’Église orthodoxe en Occident. L’équipe des jeunes reporters était composée de : Sophie Sollogoub, Michel Kadar, Thais Rakovic, Elisabeth Kadar, Sarah Hammou et Boris Sollogoub. Environ 600 personnes ont participé à ce XVe congrès. Précédents entretiens: 1, 2. La photographie ci-dessus : la chorale lors d’une des célébrations durant le congrès.

XVe congrès orthodoxe d’Europe occidentale à Bordeaux: un nouvel entretien sur les congrès et la première conférence

DSC_4308Lors du XVe congrès orthodoxe en Europe occidentale, qui s’est tenu à Bordeaux du 30 avril au 3 mai 2015, de jeunes reporters ont interrogé des participants. Dans cet entretien, Élisabeth Sollogoub répond aux questions sur les congrès de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale et la première conférence du XVe congrès. L’équipe des jeunes reporters était composée de : Sophie Sollogoub, Michel Kadar, Thais Rakovic, Elisabeth Kadar, Sarah  Hammou et Boris Sollogoub. Environ 600 personnes ont participé à ce XVe congrès (d’où provient la photographie ci-dessus).

Interview: les congrès de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale

518083319_295x166Lors du XVe congrès orthodoxe en Europe occidentale, qui s’est tenu à Bordeaux du 30 avril au 3 mai 2015, de jeunes reporters ont interrogé des participants. Dans cette interview, Nicolas Behr évoque les congrès de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale dont il est le président. L’équipe des jeunes reporters était composée de : Sophie Sollogoub, Michel Kadar, Thais Rakovic, Elisabeth Kadar, Sarah  Hammou et Boris Sollogoub. Environ 600 personnes ont participé à ce XVe congrès.

Parution du numéro 156 du « Messager orthodoxe »

Couv-156_01Au sommaire du n° 156 ( I–2014)
Éditorial : « Le pape François et l’orthodoxie »
Nikita Struve, « Regard orthodoxe sur Péguy »
Mgr Stephanos, métropolite de Tallinn, « L’Église orthodoxe face à ses propres défis »
Père Christos Filliotis, « Mariages mixtes ou œcuméniques : un défi pour l’Église orthodoxe »
Ignace IV, patriarche d’Antioche, V- L’annonce de Dieu à l’homme d’aujourd’hui
Nikita Struve, « Mes premières rencontres avec Alexandre Soljénitsyne »
Tatiana Victoroff, « Novy grad (La Cité nouvelle) : pour une eschatologie pratique »
Cyrille Sollogoub, Allocution pour les 90 ans de l’ACER-MJO
Tatiana Victoroff, « Ivan Lagovski, le nouveau martyr d’Estonie »
Entretien avec Mgr Job de Telmessos, « Entre tradition et modernité »
Jean Besse, « Chroniques »
Chronique de l’Archevêché des églises orthodoxes russes d’Europe occidentale
Lettre au patriarche œcuménique Bartholomée
In memoriam père Michel Chpolianski
Recension : La renaissance interconfessionnelle du christianisme intérieur de G. Fomerand

Lire la suite »

Colloque: « Serge Boulgakov, un père de l’Eglise moderne »

Les 27 et 28 juin, aura lieu à Paris un colloque ayant pour thème : "Serge Boulgakov, un père de l'Eglise moderne". Il se déroulera aux Editeurs réunis le vendredi 27 juin et au Collège des Bernardins le samedi 28 juin, dans le grand auditorium. Parmi les intervenants: Tatiana Victoroff, Nikita Struve, Antoine Nivière, Cyrille Sollogoub, l'archevêque Job de Telmessos, le père Christophe Levalois, Michel Stavrou, le père Marc-Antoine Costa de Beauregard, Daniel Struve, Antoine Arjakovsky, etc. Le programme complet est en ligne ici.

« Que nous demande le Seigneur ? Dans la justice et la bonté, marcher avec lui »

Le 20 janvier, dans le cadre de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens, la chaine de télévision KTO a diffusé un bref entretien, que nous vous proposons ci-dessous, avec Michel Sollogoub, sur le thème:  " Que nous demande le Seigneur ? Dans la justice et la bonté, marcher avec lui " Michée 6, 6-8. Un autre entretien sur KTO, dans le cadre de a été diffusé, le 23 janvier, en ligne ici, avec le père Marc Génin, recteur de la paroisse orthodoxe Saint-Jean-de-San Francisco à Asnières et aumônier de prison.

Un colloque exceptionnel sur les enjeux du futur concile panorthodoxe

Alors que l'on s'interroge sur la tenue prochaine ou non du grand concile panorthodoxe attendu et préparé depuis plus de 50 ans, un colloque exceptionnel sur les thèmes prévus pour ce concile aura lieu à l'Institut Saint-Serge (Paris) du 18 au 20 octobre. Organisé par l'Institut Saint-Serge et le Centre de recherches œcuméniques de l’Université catholique de Leuven, en partenariat avec la revue de théologie orthodoxe Contacts et le Collège des Bernardins (Paris), ce colloque international, a pour but de sensibiliser aux enjeux d'un événement ecclésial majeur à venir.
Le programme abordera, avec des théologiens orthodoxes issus de nombreux pays (France, Etats-Unis, Géorgie, Grèce, Liban, Roumanie, Russie) les 5 grands thèmes suivants : 1- Le calendrier liturgique commun, 2- Autocéphalie, autonomie et diptyques, 3- L'avenir de la "diaspora" orthodoxe, 4- Relations de l'orthodoxie avec les autres Eglises, 5- Les questions éthiques et sociales et le jeûne aujourd'hui. Tous ces grands thèmes seront aussi analysés par des observateurs non orthodoxes: catholiques romains et protestants, ce qui permettra une interaction fructueuse dans un esprit d’ouverture œcuménique.
Intervenants : Mgr Emmanuel de France; Mgr Gabriel de Comane; Nicolas Ozoline; Peter De Mey; Pierre Sollogoub; Vladimir Khoulap; Thomas Pott; John Erickson; Grigorios D. Papathomas; Joseph Famerée; Emmanuel Clapsis; Antoine Arjakovsky; Ivana Noble; Mgr Jérôme Beau; Carol Saba; Georges Nahas; Nicolas Cernokrak; Enzo Bianchi; Tamara Grzelidze; Michel Stavrou; Barbara Hallensleben; Radu Preda; Athanasios Papathanassiou; Anne-Marie Reijnen; Pantelis Kalaïtzidis.
Le programme détaillé et le bulletin d'inscription peuvent être téléchargés sur le site de l'Institut Saint-Serge.
Contact : Institut Saint-Serge: ito@saint-serge.net . Tél. 01 42 01 96 10 (secrétariat : du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 16h).

Le rassemblement de la Fraternité orthodoxe du sud-est de la France au monastère de Solan

Le prochain rassemblement de la Fraternité orthodoxe du sud-est (de la France) aura lieu se déroulera le mardi 1er mai au monastère de Solan (adresse et situation géographique). Programme : 9h30, matines; 10h30, divine liturgie; 12h30, repas tiré du sac dans les jardins du monastère; 14 heures, conférence deMichel Sollogoub (1) sur le thème « Foi et crise économique« . La Fraternité orthodoxe du sud-est a pour but de rendre visible la tradition orthodoxe dans la région PACA, de créer des liens entre les orthodoxes disséminés dans le sud-est de la France et entre les communautés structurées. Pour cela, elle vise à établir des relations et des échanges entre les paroisses et, à diffuser l’information entre les fidèles. Elle désire contribuer, à son niveau, à l’approfondissement de la foi orthodoxe. Elle fonctionne dans la mouvance de la Fraternité orthodoxe d’Europe occidentale dont elle est un des services.

Les textes des interventions au colloque « Vécu et promesses de la laïcité dans le cadre de la loi de 1905 » au Palais du Luxembourg

Colloque_laiciteLe 17 octobre à Paris, s'est déroulé, au Palais du Luxembourg, un colloque organisé par la Conférence des responsables de culte en France sur le thème "Vécu et promesses de la laïcité dans le cadre de la loi de 1905". Nous vous proposons les textes des conférences, d'une part, le livret de l'ensemble des interventions, d'autre part, la contribution orthodoxe de Michel Sollogoub et Carol Saba. Nous vous invitons aussi à écouter l'enregistrement audio de l'allocution de Carol Saba.

Podcast audio :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

Sur Radio Notre Dame

A l'occasion de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens, Radio Notre Dame a interrogé plusieurs orthodoxes. Les émissions sont en ligne après la diffusion. C'est le cas du père Michel Evdokimov mardi dernier (voir et écouter ici); du père Alexandre (Siniakov), recteur du séminaire russe près de Paris (voir et écouter ici) hier; aujourd'hui, d'Emilie van Taack , iconographe, marguillier de la paroisse cathédrale des Trois-Saints-Docteurs à Paris à 10h45; du père Serge Sollogoub et de Bogdan Florin Vlaicu, animateur de l'émission "L'Église orthodoxe aujourd'hui", en dialogue avec le père dominicain Hyacinthe Destivelle, aujourd'hui de 11h05 à midi. Dans la soirée, de l'archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane de 22 heures à minuit; vendredi du "grand débat ", à partir de 7h23, et dans la soirée.

Radio (France culture): la semaine de prière pour l’unité des chrétiens (1)

L’émission de radio Orthodoxie, sur France culture, du dimanche 18 janvier, à partir de 8 heures, traitera de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens. Les invités seront le père Serge Sollogoub, délégué pour l'œcuménisme pour la région Ile-de-France, du père Michel Mallèvre, directeur du service national pour l'unité des chrétiens pour l'Église catholique en France, le pasteur Jacques-Noël Pérès, directeur de l'Institut supérieur d'études œcuméniques.

Lire la suite »

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski