27/05/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Relations oecuméniques (page 5)

Archives de catégorie : Relations oecuméniques

Souscrire au flux

Radio (« Orthodoxie », RTBF): « Unis autour de la Parole »

benoit_standaert"Orthodoxie" (RTBF) a diffusé une émission, dont on peut écouter le podcast ici, sur le thème "Unis autour de la Parole". L'invité est le père Benoit Standaert, moine de l’abbaye bénédictine Saint-André à Bruges, bibliste et théologien. La 34e rencontre interconfessionnelle (1) de religieux-ses de différentes nationalités à Pomeyrol y est notamment évoquée.

Photographie: le père Benoit Standaert (source)

Un film sur le défunt patriarche Maxime de Bulgarie projeté à Rome au siège de Radio Vatican

L'agence Zenit rapporte que le 22 janvier un film biographique sur le défunt patriarche Maxime de Bulgarie a été projeté au siège de Radio Vatican: " Mon ministère, un film biographique sur la vie du patriarche orthodoxe bulgare Maxime, décédé en novembre dernier à 98 ans, a été présenté dans le contexte de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, hier, 22 janvier, à Rome, au siège de Radio Vatican. Réalisé par le journaliste Goran Blagoev, le film sous-titré en italien a été visionné par  des représentants de l’Eglise catholique et de l’Eglise orthodoxe bulgare, à l’initiative de l’ambassade de Bulgarie près le Saint-Siège. Le patriarche Maxime a été à la tête de l’Eglise orthodoxe bulgare pendant 41 ans, notamment durant la période difficile de l’athéisme communiste. Dans ce film documentaire, c’est la voix du patriarche qui raconte les évènements marquants de sa vie." 

Radio Notre-Dame: « Le sens de la vie consacrée dans la quête de l’unité des chrétiens »

logo-radionotredameL'archimandrite Syméon, higoumène du monastère Saint-Silouane (1), sera l'invité de l'émission "Ecoute dans la nuit", aujourd'hui, à partir de 22 heures, sur Radio Notre-Dame. Il évoquera "Le sens sens de la vie consacrée dans la quête de l'unité des chrétiens" (l'écouter en direct par l'Internet). Le podcast de l'émission sera ensuite sur cette page.

Télévision: troisième édition de l’émission « L’orthodoxie, ici et maintenant » (KTO)

01-GENERIQUE_DEBUT_V1La 3ème édition de l'émission "L’orthodoxie, ici et maintenant", le nouveau rendez-vous télévisuel de l'Eglise orthodoxe de France sur KTO, est consacrée au thème de l’unité des chrétiens. Elle sera diffusée ce mardi 22 janvier à 21h45 et rediffusée le jeudi 24 janvier à 10h30 (KTOmag).  Différentes chroniques évoqueront les repères historiques de la genèse du mouvement en vue de l'unité des chrétiens et ses objectifs. Seront évoquées les figures historiques du patriarche orthodoxe Athénagoras 1er  et du pape Paul VI, qui ont tous les deux marqué la recherche de l’unité chrétienne au XXème siècle. Un plateau spécial est prévu ayant pour thème "l’unité chrétienne, histoire et actualité". Carol Saba recevra pour ce faire le père Richard Escudier, vicaire épiscopal à l’œcuménisme au diocèse catholique de Paris, curé de la paroisse Saint-Pierre-du-Gros-Caillou à Paris et le pasteur Alain Joly de l'Eglise évangélique luthérienne de Paris, en charge de l'église des Billettes à Paris. Puis, les avancées du « dialogue théologique catholique orthodoxe en France » seront saluées. L’actualité orthodoxe du mois sera également présentée en image.

Source: Assemblée des évêques orthodoxes de France

Le patriarche melkite (uniate) d’Antioche a rencontré le pape et patriarche d’Alexandrie

Le 19 janvier, le pape et patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique Théodore II a reçu au siège patriarcal, le patriarche melkite d’Antioche Mgr Grégoire III,  de passage en Égypte.

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Source: Amen, traduit du grec pour Orthodoxie.com

L’épiscopat catholique de Pologne adresse ses remerciements au patriarche Cyrille de Moscou

" L’archevêque Joseph Michalik, métropolite de Przemyśl, président de la Conférence épiscopale catholique de Pologne, a remercié le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie de l’expression de son soutien spirituel et de sa solidarité aux chrétiens de Pologne suite aux actes blasphématoires contre l’objet le plus saint de ce pays, l’icône de la Mère de Dieu de Czestochowa. Le 9 décembre 2012, à Yasna Gora, où est conservée l’icône, un malfaiteur a jeté de la peinture sur l’image miraculeuse, qui n’a pas été endommagée, grâce à la vitre qui la protège. Dans une lettre adressée à sa Sainteté le patriarche, l’archevêque J. Michalik écrit notamment : « Aujourd’hui, nous sommes témoins de l’atmosphère maladive que créent des gens spirituellement égarés, n’ayant d’égard pour aucune sainteté. Les manifestations de tolérance envers ce que peut inventer une âme malade et détériorée par le péché engendrent un mal qui détruit la culture s’appuyant sur les valeurs chrétiennes. »

Suivant l’archevêque, dans la situation difficile qui caractérise aujourd’hui la société laïcisée européenne, les chrétiens sont appelés à rappeler aux gens que le rejet de Dieu et de ses commandements se retournera finalement contre l’homme et met en question l’existence même de la société humaine."

Source: Patriarcat de Moscou

Le message du pape Benoit XVI au nouveau patriarche grec-orthodoxe d’Antioche

L'agence Zenit rapporte une partie du message adressé par le pape Benoit XVI au nouveau patriarche grec-orthodoxe d'Antioche, Jean X. "En ces temps instables et enclins à la violence que connaît le Moyen-Orient, il est toujours plus urgent que les disciples du Christ offrent un témoignage authentique de leur unité, afin que le monde croie au message d’amour, de paix et de réconciliation de l’Evangile", dit-il notamment. Il précise: "nous avons la responsabilité de poursuivre ensemble notre chemin pour manifester de façon encore plus visible la réalité spirituelle de la communion, bien qu’encore incomplète, qui déjà nous unit". Il souhaite "la poursuite de notre engagement à résoudre les questions qui nous divisent encore, grâce à une participation active et constructive aux travaux de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l’Eglise catholique et l’Eglise orthodoxe dans son ensemble".

Source: Zenit

Mgr Stanislav Hočevar, archevêque catholique-romain de Belgrade, déclare qu’il « n’est pas réaliste », en l’état actuel, « d’attendre du saint Père qu’il visite le camp de Jasenovac »

Tant que les parties serbe et croates n’établiront pas la vérité incontestable sur Jasenovac et y mettront un terme historique, le pape ne visitera pas ce camp, a déclaré l’archevêque catholique-romain de Belgrade Stanislav Hočevar. « Il n’est pas réaliste d’attendre du saint Père qu’il visite Jasenovac tant que les deux côtés utiliseront ce camp pour des chicanes mutuelles au lieu de choisir et de lutter pour la vérité incontestable» a dit l’archevêque Hočevar dans une interview à un journal de Novi Sad. En outre, le prélat se demande pourquoi la Croatie et la Serbie ne constitueraient pas une commission commune qui mettrait un terme à différents points de vue sur le camp de Jasenovac, à la spéculation quant au nombre des victimes, et pourquoi l’on transfère à l’Église quelque chose qui  devrait être du ressort de la société civile. Au sujet de la position du métropolite Jean de Zagreb [de l’Église orthodoxe serbe] selon laquelle la visite du pape en Serbie serait utile en Serbie, mais à la condition que le primat de l’Église catholique-romaine s’incline préalablement devant les cendres des victimes de Jasenovac, tout comme il l’avait fait à Auschwitz lors de sa visite en Pologne, l’archevêque Hočevar a répondu qu’il ne peut comprendre pourquoi on insiste tant sur cette question. Selon le prélat, l’Église catholique a nombre de fois déclaré explicitement que le pardon et la réconciliation étaient importants.

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Rappelons que le camp de Jasenovac fut le plus grand camp de concentration en Croatie durant la seconde guerre mondiale et le troisième, par le nombre de ses victimes, après ceux d'Auschwitz et de Treblinka. Nombre de documents ont été publiés sur l’implication du clergé catholique-romain de Croatie dans la politique d’extermination menée par « l’État Indépendant de Croatie » à l’égard des Serbes orthodoxes.

Source: RTS, traduit du serbe pour Orthodoxie.com

Le patriarche Cyrille de Moscou exprime son soutien à l’Eglise en France

« En recevant le 7 décembre Mgr Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille, ainsi que les responsables de la Communauté Sant’Egidio, le patriarche Cyrille de Moscou a partagé son inquiétude face à l’intention de certains pays à légaliser les unions de personnes du même sexe en tant que « mariages » et tenu à exprimer son soutien au cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, et aux chrétiens de France dans leur position concernant le projet de loi « mariage pour tous ». » (vidéo, photographies)

Source: diocèse de Chersonèse

Le 25e anniversaire du Cecef

Sur le site de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France: ce compte rendu du 25e anniversaire du Cecef (Conseil d'Eglises chrétiennes en France), le 13 décembre. Le dossier de presse est consultable ici. Une déclaration publique du Conseil, sur la participation des Eglises au dialogue sociétal, a été diffusée à cette occasion. Il y est notamment souligné: "Sur des questions majeures pour l’avenir de la société, il est essentiel que tous les acteurs de la société française soient associés à la discussion, sans exclusive. Nos Églises sont pleinement dans leur rôle lorsqu’elles participent au débat dans l’espace public, de manière loyale et critique, au service du bien commun. L’Évangile ne s’oppose pas à la séparation des Églises et de l’État ; et la foi chrétienne n’est pas un obscurantisme dont il faudrait libérer les esprits (…)". Il s'agit d'une réponse à des critiques faites lors des débats relatifs au projet de loi intitulé "mariage pour tous".

Photographie: les trois co-présidents du Cecef (source: AEOF)

Le patriarche Bartholomée à Monaco

Le 8 décembre, le patriarche oecuménique Bartholomée a été reçu dans la chapelle de la Visitation à Monaco par Mgr Bernard Barsi, archevêque de Monaco. Le site Fanarion a mis en ligne, en français, l'allocution de bienvenue de l'archevêque de Monaco et un texte du père Patrick Keppel responsable des relations oecuméniques au sein de l'archevêché monégasque (et ici). Le même jour, le patriarche s'est rendu à Cannes. Il s'est ensuite rendu à Beyrouth pour présider les funérailles du patriarche Ignace IV d'Antioche, puis à Paris pour la suite de sa visite en France.

Source (dont photographie à Monaco): Fanarion

Le père Nicolas-Jean Sed quitte les éditions du Cerf

Dans un communiqué, les éditions du Cerf annoncent que le père dominicain Nicolas-Jean Sed, directeur général et directeur littéraire des éditions du Cerf, quittera ses fonctions à la fin du mois. Le père Nicolas-Jean, qui fut l'élève d'Olivier Clément lorsqu'il était lycéen, entré aux éditions du Cerf en 1981, a été à l'origine de nombreux liens avec l'orthodoxie qu'il connait très bien, comme lors de la création et de la poursuite de la collection "Orthodoxie", ou lors de la réception de nombreux représentants des Eglises orthodoxes, comme, ces dernières années, le patriarche oecuménique Bartholomée, le patriarche Daniel de Roumanie, le métropolite Amphiloque du Monténégro et du Littoral, le patriarche Cyrille de Moscou (alors qu'il était, en 2007, métropolite), le métropolite Hilarion de Volokolamsk (alors archevêque), etc. Il a également, entre autres, récemment, beaucoup oeuvré pour la tenue des Journées du livre orthodoxe en France. Son rôle a été très important aussi pour le développement  ou la continuation de grandes initiatives éditoriales comme les "Sources chrétiennes", la TOB (traduction oecuménique de la Bible) ou encore la Bible d'Alexandrie (traduction de la Septante).

Lire la suite »

Paris: une réunion du comité de coordination de la Commission internationale mixte pour le dialogue théologique entre les Églises orthodoxes et l’Église catholique

Le 20 novembre, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, est arrivé à Paris pour participer à la réunion du comité de coordination de la Commission internationale mixte pour le dialogue théologique catholico-orthodoxe où il représente l’Eglise orthodoxe russe. Le métropolite Emmanuel l’a accueilli à l’aéroport.
La commission qui est présidée par le métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame du côté orthodoxe et par le cardinal Kurt Koch du côté catholique.
Le 21 novembre, jour de la fête de la Présentation de la Vierge au Temple, selon le calendrier grégorien, les membres du comité ont assisté à la liturgie en la cathédrale grecque Saint-Etienne à Paris.

Sources: diocèse de Chersonèse, Patriarcat de Moscou (photographie de la réunion)

Les chrétiens du Moyen Orient examinent la question de la création d’une organisation inter-ecclésiale unique

En la résidence du catholicos arménien de Cilicie à Antélias (banlieue de Beyrouth) a eu lieu une rencontre des leaders des Églises chrétiennes du monde arabe. Y ont participé les représentants des communautés chrétiennes du Koweït, Qatar, Bahreïn, Oman, Arabie Saoudite, Emirats arabes unis (Dubaï, Abu Dhabi et Charjah). Les leaders sont venus au Liban dans le but de participer à la conférence du Conseil des Églises du Moyen Orient. L’un des thèmes de la rencontre était la création d’une seule organisation inter-ecclésiale du monde arabe. A ce sujet, le catholicos de Cilicie Aram Ier a souligné la nécessité de contacts entre les Églises, d’organisation de débats et de discussions entre elles. « Dans ces discussions doivent être comparés les problèmes religio-politiques et socio-économiques. Il est également important d’avoir des contacts avec les autorités civiles, du fait que l’Église peut faire face à certaines difficultés au Moyen Orient grâce à l’aide de ces autorités », a souligné Aram Ier.

Source et photographie : Pravoslavie.ru

Allocution du pape et patriarche d’Alexandrie Théodore II à l’occasion de l’intronisation du nouveau patriarche copte

« Avec des sentiments de sincère amour fraternel, nous nous trouvons en ce jour auprès de vous, lors de la cérémonie de votre intronisation pour partager l’heureux événement de l’élévation de vos fonctions et pour prier pour le patriarcat de Théodore II » a déclaré dans son allocution le pape et patriarche d’Alexandrie Théodore II à l’occasion de l’intronisation du patriarche des coptes. « En ce tournant historique, la coopération des dirigeants ecclésiastiques est précieux pour la prospérité » a-t-il ajouté.
Le pape et patriarche orthodoxe a ensuite offert au patriarche copte une mitre épiscopale, en prononçant les paroles « axios ! » (« il est digne ! »). Les deux patriarches portent le même prénom, à savoir Théodore II.
On peut visionner ici le film vidéo de l’allocution du pape et patriarche orthodoxe (en grec avec sous-titres arabes). Le site Romfea présente aussi un film vidéo de l’intronisation.

Source: Romfea, traduit du grec pour Orthodoxie.com

Message de félicitations du métropolite Hilarion de Volokolamsk au nouvel archevêque de Canterbury

À l’occasion de la nomination de l’évêque anglican de Durham Justin Welby (photographie ci-contre) comme archevêque de Canterbury, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du département des affaires ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou lui a adressé le message suivant :

« Cher Frère,
Révérend évêque Justin Welby,

Je vous félicite chaleureusement à l’occasion de votre élection comme chef de l’un des plus anciennes cathèdres épiscopales fondées par saint Augustin de Canterbury au VIIème siècle.
Vous avez été chargé de la direction spirituelle de toute la Communion anglicane, une union unique de gens ayant des vues similaires qui, malgré la variété des formes de son existence dans le monde, a besoin d’un « économe de Dieu » (Tit. 1,7), gardien de la foi et témoin de la Vérité (Jn. 18,37).
 Des relations séculaires amicales, commencées au XVIème siècle, lient l’Église orthodoxe russe et la Communion anglicane. Au cours des siècles ont été préservés entre nos Églises des bonnes relations, des liens réellement fraternels, qui ont été rendu possibles par des visites mutuelles fréquentes et par l’établissement d’un dialogue théologique ainsi que, naturellement, par l’esprit de respect et de charité qui a accompagné les rencontres de nos hiérarques, membres du clergé et simples fidèles.

La fin du XXème siècle et le début du troisième millénaire, très malheureusement, ont apporté des difficultés tangibles dans les relations mutuelles entre l’Église orthodoxe russe et les Églises de la Communion anglicane. L’introduction du sacerdoce – et maintenant de l’épiscopat – féminin, la bénédiction des « unions » et des « mariages » de même sexe, l’ordination d’homosexuels à la dignité de pasteur ou d’évêque, toutes ces innovations sont perçues par les orthodoxes comme une déviation de la tradition de l’Église ancienne, qui éloignent toujours plus l’anglicanisme de l’Église orthodoxe et contribuent à une division supplémentaire du monde chrétien dans son intégralité.

Nous espérons que la voix de l’Église orthodoxe sera entendue par l’Église d’Angleterre et les Églises de la Communion anglicane et que les bonnes relations mutuelles fraternelles entre nous renaîtront.
Je vous souhaite l’aide de Dieu dans votre important travail.
« Que le Dieu d’amour et de paix soit avec vous » (2 Cor. 13,11)

Sources: Patriarcat de Moscou, traduit du russe pour Orthodoxie.com, photographie (The Guardian)
 

Élection du nouveau patriarche copte et message de félicitations du patriarche Théodore II d’Alexandrie

L’élection du nouveau patriarche copte, que nous avons évoquée dans cette note a eu lieu dimanche 4 novembre 2012 en l’église Saint-Marc au Caire. C’est l’évêque Tawadros (Théodore) qui a été élu par tirage au sort. Rappelons que l’évêque Théodore, né en 1952, a étudié la pharmacie à l’université d’Alexandrie et la théologie au séminaire de la même ville, et a été sacré évêque en 1997.
Le pape et patriarche orthodoxe d’Alexandrie, Mgr Théodore II, lui a envoyé le message de félicitations suivant :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Sources (dont photographie du nouveau patriarche): Romfea (1), traduit du grec pour Orthodoxie.com. Vidéo de la désignation du nouveau patriarche sur cette page.
 

Bertrand Vergely aux Etats généraux du christianisme

Bertrand Vergely a participé au grand forum de clôture des Etats généraux du christianisme organisé par l'hebdomadaire La Vie, à Strasbourg, du 12 au 14 octobre, sur le thème "Un seul Christ ?", en relation avec l'art. Un millier de personnes ont assisté à ce débat où sont intervenus, également, Elisabeth Parmentier, Fabrice Hadjadj, François Boespflug et Jérôme Cottin. Michel Cool l'animait. La vidéo de la totalité dela rencontre est en ligne sur cette page.

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a rencontré le pape Benoit XVI au Vatican

" Le 16 octobre, après avoir prononcé un discours au synode des évêques de l'Eglise catholiques à Rome, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, a rencontré le pape Benoît XVI. Mgr Hilarion a transmis au pape les salutations du patriarche Cyrille de Moscou.
Au cours de l'entretien qui a suivi, le métropolite a répondu aux questions du pape et présenté la situation et la mission actuelle de l'Eglise orthodoxe russe: notamment la création des métropoles et de nouveaux diocèses, l'enseignement facultatif des fondements de la culture orthodoxe dans les écoles publiques, la situation des séminaires et des monastères. Il a également évoqué l'activité de la commission synodale biblique et théologique qu'il préside et la rencontre qu'il avait eue la veille avec Mgr Gerhard Müller, préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi. Mgr Hilarion a exprimé l'espoir que la coopération entre l'Eglise catholique et l'Eglise orthodoxe russe dans le domaine de la théologie s'intensifiera.
Le pape et le métropolite ont évoqué aussi la persécution des chrétiens dans certaines régions du monde. Selon le métropolite Hilarion, la défense des chrétiens au Moyen-Orient est un devoir commun des orthodoxes et des catholiques. "

Source (dont photographie): diocèse de Chersonèse

Le Patriarcat latin de Jérusalem fêtera Pâques en 2013 en même temps que les orthodoxes

" Dans deux ans, tous les catholiques de rite oriental et latin des diocèses de Terre Sainte adopteront le calendrier julien (celui des orthodoxes) après la rédaction du décret définitif et son approbation de la part du Saint-Siège. En attendant, les évêques des Eglises catholiques de Terre Sainte ont le choix de commencer l’expérience dès 2013. C’est le cas du Patriarcat latin de Jérusalem. (…)
Pour Pâques 2015 et les suivantes, un décret – rédigé par l’AOCTS (Assemblée des ordinaires catholiques de Terre Sainte)– sera soumis au Saint Siège pour approbation. Il devrait stipuler que toutes les Eglises catholiques de Terre Sainte adopteront définitivement le calendrier julien pour la célébration de Pâques « avec comme conséquence l’ajustement du calendrier liturgique pour le début du Carême et la solennité de la Pentecôte. (…) Cette décision sera accueillie, respectée et mise en exécution  par tous les catholiques de rite oriental et latin, par les catholiques du pays et étrangers résidant dans nos diocèses » explique la directive.
En 2014, la lune sera œcuménique. Catholiques et orthodoxes fêteront Pâques le même jour, soit le 20 avril. La question ne se posera donc pas d’adopter (ou non) tel ou tel calendrier. "

Source (et intégralité de l'information): Patriarcat latin de Jérusalem

« Comprendre les futurs enjeux du concile de l’Eglise orthodoxe et ses aspects oecuméniques », le 19 octobre au Collège des Bernardins (Paris)

Une partie du colloque sur le grand concile panorthodoxe en préparation, qui aura lieu à à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris, du 18 au 20 octobre, se déroulera en dehors de l'institut au Collège des Bernardins, à Paris, le vendredi 19 octobre, de 20 heures à 22 heures (situation). Elle consistera en une table ronde sur le thème: "Comprendre les futurs enjeux du concile de l'Eglise orthodoxe et ses aspects oecuméniques". Interviendront: Mgr Jérôme Beauprésident du Collège des Bernardins;  le frère Enzo Bianchi, prieur de la communauté de Bose en Italie; le père Nicolas Cernokrak, professeur à l’Institut Saint-Serge; Georges Nahasvice-président de la Faculté de théologie de Balamand, Liban; Carol Sabaporte-parole de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France. Le débat sera animé par Antoine Arjakovsky, co-directeur du département de recherche « Société, liberté, paix » du Collège des Bernardins.

Le patriarche Bartholomée au Vatican pour les célébrations du 50e anniversaire de l’ouverture du concile Vatican II

Le patriarche oecuménique Bartholomée est arrivé le 10 octobre au Vatican pour les célébrations du 50e anniversaire de l'ouverture du concile Vatican II, rend compte le site de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France. Le patriarche Bartholomée a prononcé le 11 octobre une allocution sur la place Saint-Pierre après la messe présidée par le pape. Il y a rappelé que lors du concile Vatican II, il étudiait à Rome,  à l'Institut  pontifical oriental: "Nous sommes les témoins oculaires de la manière dont les évêques ont fait l’expérience, avec une conscience renouvelée, de la valeur – et du sens de continuité renforcé – de la tradition et de “la foi transmise aux saints une fois pour toutes” (Judas 1,3). Ce fut une période prometteuse, riche d’espoirs, à l’intérieur et à l’extérieur de votre Église."

Il y évoque aussi la répercussion sur l'Eglise orthodoxe et sur le dialogue oecuménique: " Nous avons remarqué que, pour l’Église orthodoxe, elle fut une période d’échanges et d’attentes. Par exemple, la convocation des premières conférences panorthodoxes à Rhodes, a conduit aux conférences préconciliaires en préparation du grand concile des Églises orthodoxes. Ces échanges allaient montrer au monde moderne le grand témoignage d’unité de l’Église orthodoxe. De plus, cette période a coïncidé avec “le dialogue de l’amour”, et elle a annoncé la Commission internationale mixte pour le dialogue théologique entre l’Église catholique romaine et l’Église orthodoxe, instituée par nos vénérables prédécesseurs, le pape Jean Paul II et le patriarche oecuménique Dimitrios."

Il a également observé sur les fruits du concile pour l'Eglise catholique, sans esquiver les difficultés qui se sont présentées: " Au cours des cinquante dernières années, les fruits de cette assemblée ont été variés, dont témoigne une série de constitutions importantes, de déclarations et de décrets. Nous avons vu le renouvellement de l'esprit et un retour aux sources dans la recherche liturgique, biblique et patristique. Nous avons apprécié la progressive limitation d'unee scolastique au profit de l'ouverture et du dialogue œcuménique, qui a conduit à l'annulation mutuelle des excommunications de 1054, l'échange de voeux, la restitution de reliques, l'engagement de dialogues importants, et de visites réciproques. Ce cheminement n'a pas toujours été facile, sans douleur ni problèmes… La théologie fondamentale et les principaux thèmes du concile tels le mystère de l'Eglise, le caractère sacré de la liturgie, et l'autorité de l'évêque, sont difficiles à appliquer dans les faits".

Sources: AEOF, Zenit, Vis, Hurriyet daily news (photographie de l'allocution du patriarche Bartholomée, le 11 octobre), photographies.

Mot d’introduction du père Boris Bobrinskoy pour la réunion annuelle de l’association « Dialogue entre orthodoxes et orthodoxes orientaux »

Absent à la réunion annuelle de l'association "Dialogue entre orthodoxes et orthodoxes orientaux", le protopresbytre Boris Bobrinskoy (1), président de l’association, a envoyé ce mot d'introduction qui a été lu :
"Notre association parle, entres autres, de spiritualité : ce soir on vous parlera de deux saints l’un éthiopien, Takla Haymanot, et l’autre arménien, Grégoire de Narek.
D’autre part, en ce temps plus troublé que jamais pour les chrétiens vivant au Moyen-Orient, il nous faut rester attentifs à connaître les problèmes des plus anciens chrétiens de cette région : les orthodoxes et les  orthodoxes orientaux (coptes, syriaques, Arméniens et quelques Ethiopiens en particulier à Jérusalem, mais aussi au Liban et en Egypte de nos jours) : leurs communautés y sont toujours présentes dans les lieux où leurs ancêtres ont vécu depuis deux millénaires. Malheureusement nombre d’entre eux décident depuis quelques décennies d’émigrer ailleurs dans le monde, principalement pour assurer un avenir sûr pour leurs enfants. En effet, sans sécurité il est difficile pour ces familles d’y rester. Car ils souhaitent avant tout que leurs droits de citoyens soient respectés à égalité avec les musulmans.

Lire la suite »

Compte rendu du XXe colloque oecuménique international de spiritualité orthodoxe au monastère de Bose (Italie) sur « L’homme, gardien de la création »

Un compte rendu du XXe colloque oecuménique international de spiritualité orthodoxe, qui s'est tenu au monastère de Bose en Italie, du 5 au 8 septembre, est proposé sur le site du monastère. Il présente des photographies, une revue de presse, une revue du web, des émissions de radio (en italien), les messages, lettres et salutations reçus, les conclusions du colloque (en français), le communiqué de presse final:

" Dans la tradition chrétienne d’Orient et d’Occident, habiter la terre est une tâche et un don confié aux hommes, gardiens, mais à la fois hôtes de la création. À L’homme gardien de la création était consacré la vingtième édition du Colloque œcuménique International de spiritualità orthodoxe, organisé en collaboration avec les Églises orthodoxes auprès du Monastère de Bose du 5 au 8 septembre 2012.

Les Églises orthodoxes ont été les premières à porter l’attention des chrétiens sur le thème de l’écologie comme problème spirituel. En 1989 le patriarche de Constantinople Dimitrios proclamait le 1er septembre, date du commencement de l’année liturgique byzantine, « jour de la création », où élever des prières et des invocations pour la défense de la création. Il invitait « tous les hommes de bonne volonté » à s’abstenir de faire tort à la nature.

Lire la suite »

Italie: le XXe colloque oecuménique international de spiritualité orthodoxe au monastère de Bose

Du 5 au 8 septembre aura lieu le XXe colloque oecuménique international de spiritualité orthodoxe au monastère catholique de Bose en Italie. Extrait du communiqué de presse:

" Dans la tradition chrétienne d’Orient et d’Occident, habiter la terre est une tâche est un don confiés aux hommes, gardiens mais en même temps hôtes de la création. Sur ces sujets interviendront, au cours de la première journée de la rencontre, le prieur de Bose Enzo Bianchi, et le métropolite de Pergame Jean Zizioulas, un des théologiens contemporains majeurs, qui représentera le patriarche œcuménique Bartholomée Ier, lequel s’est beaucoup investi, avec conviction et par des initiatives nombreuses, pour rappeler les fondements spirituels et chrétiens de l’engagement écologique. Au colloque sont attendus des métropolites et des évêques des Églises orthodoxes et de l’Église catholique (parmi lesquels le cardinal Roger Etchegaray – vice-doyen du Collège cardinalice, l'archevêque Antonio Mennini – nonce apostolique en Grande-Bretagne, l’évêque de Pistoia Mansueto Bianchi – président de la commission pour l’œcuménisme et le dialogue interreligieux des évêques italiens et l’évêque Biella Gabriele Mana – ordinaire du lieu), des représentants de l’Église d’Angleterre et de la Réforme, du Conseil œcuménique des Églises (dr. Tamara Grdzelidze) et du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens (Mgr Andrea Palmieri), ainsi que des théologiens, des patrologues et des chercheurs du monde entier.

Lire la suite »

La 34ème rencontre de l’Association internationale et interconfessionnelle de religieux et religieuses

La 34ème rencontre de l'Association internationale et interconfessionnelle de religieux et religieuse s'est déroulée du 12 au 18 juin à Pomeyrol près de Tarascon. En complément du compte-rendu que nous avons précédemment publié, viennent d'être mis en ligne: le communiqué, un album de photographies (dont celle ci-contre, cliquez dessus pour l'agrandir ou l'ouvrir dans un nouvel onglet par un clic droit), l'allocution du président de l'association, Mgr Athénagoras de Sinope, le message du patriarche oecuménique Bartholomée.

Passage de la procession à moto Vladivostok-Portugal en Biélorussie

La procession à moto, pour la défense de la famille et la protection de la vie, nommée "De l'océan à l'océan" (site web), à démarré le 15 juin à Vladivostok. Le parcours s'étend sur 20 000 km et traverse 23 pays (parcours), va de l'océan Pacifique à l'océan Atlantique. Son slogan est "L'Est et l'Ouest pour la défense de la vie". Elle est actuellement en Biélorussie, depuis le 13 juillet et jusqu'au 23 juillet, avec la bénédiction du métropolite Philarète de Minsk. Le convoi emporte notamment et expose aux étapes une icône de la Mère de Dieu de Czestochowa (une réplique). Elle a été choisie car elle est vénérée par les orthodoxes et par les catholiques. A chaque étape de ce périple, une exposition sur les droits de la vie est mise en place, une distribution de documents d'information est aussi faite. Autour du rallye des conférences, séminaires et concerts sont organisés. Les organisateurs de l'évènement sont orthodoxes et catholiques. Le passage en France est prévu du 26 novembre au 10 décembre. Un reportage photographique de l'étape de Grodno est proposé ici (source de la photographie ci-dessus). En complément: ce reportage (en russe) de la chaine de télévision orthodoxe Soyouz lors de l'étape de Smolensk en Russie.

« L’Eglise orthodoxe russe défend les chrétiens britanniques »

Un article de La voix de la Russie nous informe que: "L’Eglise orthodoxe russe veut aider les chrétiens britanniques de défendre leur droit de porter une croix. Les représentants de l’Eglise et les juristes russes participeront à l’examen par la Cour européenne des droits de l’homme (CEFH) de l’affaire de deux femmes britanniques licenciées pour le port de la croix sur le lieu de travail." Pour lire l'article dans son intégralité, cliquez ici.

Grande-Bretagne: une conférence oecuménique internationale à l’université de Durham en l’honneur du départ à la retraite du père André Louth

Une conférence œcuménique internationale s’est tenue du 9 au 12 juillet  à l’université de Durham en l’honneur du départ à la retraite de la chaire de patristique et d’études byzantines du père André Louth. Le père André Louth est prêtre de la paroisse orthodoxe de Durham (diocèse de Souroge), membre de la British Academy et auteur de nombreux ouvrages en patristique. Il a également été le rédacteur de la revue Sobornost et des Oxford Early Christian Studies. Parmi ses derniers ouvrages on trouve une histoire de l’Europe chrétienne de 681 à 1071 dans la série d’histoire de l’Eglise des éditions Saint Vladimir Seminary Press.

Au cours de la conférence intitulée « Une célébration de la théologie vivante » plusieurs dizaines d’universitaires provenant d’une vingtaine de pays sont venus rendre hommage à André Louth et présenter leurs recherches les plus récentes. Krastu Banev, nouveau titulaire de la chaire d’études patristiques à l’université de Durham en remplacement d'André Louth a proposé une communication sur « La Mère de Dieu dans les psaumes et les hymnes byzantins ». Le théologien et philosophe anglican John Milbank, professeur à l’université de Nottingham, a défendu son point de vue en faveur d’une nécessaire réhabilitation des thèses d’Origène en faveur de l’apocatastase. Mgr Kallistos (Ware) de Diokleia, métropolite du Patriarcat œcuménique en Grande Bretagne, a présenté sa thèse en faveur d’une intégration et non d’une opposition du courant de la synthèse néo-patristique (V. Lossky, G. Florovsky, J. Zizioulas, etc.) dans le courant du renouveau intellectuel de l’Ecole de Paris (S. Boulgakov, N. Berdiaev, N. Afanassiev, etc.). Antoine Arjakovsky, directeur de recherches au Collège des Bernardins et directeur émérite de l’Institut d’études œcuméniques de Lviv (Ukraine), a proposé de pallier les limites confessionnelles de l’historiographie apophatique de l’Eglise orthodoxe au moyen d’une nouvelle histoire post-confessionnelle et pleinement orthodoxe de l’Eglise. Le père John Behr, recteur du Séminaire Saint-Vladimir à Crestwood (Etats-Unis) a pour  sa part cherché à relire la tradition intellectuelle et spirituelle des pères de l’Eglise à partir de l’œuvre de certains philosophes contemporains comme Jean-Luc Marion et Michel Henry. Le professeur Lewis Ayres, doyen de la faculté de théologie de Durham, et le professeur André Louth,  à qui a également été dédié un recueil de mélanges, ont conclu le colloque par une discussion sur la nécessaire synthèse des méthodes en patristique. Pour l’un comme pour l’autre le Discours de la méthode de René Descartes doit être complété par le Methodos de Nicéphore le Solitaire afin d’édifier une nouvelle théologie créatrice et oecuménique. Le père Cyrille Hovorun, directeur du programme d’études doctorales du Patriarcat de Moscou, absent de la conférence, a faire lire son texte également favorable à une telle lecture vectorielle et non pas seulement arithmétique du consensus patrum.

Photographie: le père André Louth (à droite) avec Mgr Kallistos de Diokleia

Interview au sujet de la prochaine signature d’un appel conjoint du primat de l’Église orthodoxe russe et du président de la Conférence épiscopale catholique polonaise en faveur de la réconciliation entre les peuples russe et polonais

Nous présentons ci-après une interview accordée par l’archevêque Henryk Muszyński à l’agence catholique polonaise d’information KIA, dans lequel il décrit la voie qui a mené à la signature prochaine d’un appel conjoint aux peuples de Russie et de Pologne par le primat de l’Église orthodoxe russe et le président de la Conférence épiscopale de Pologne. Le but de cette interview est de préparer la visite du patriarche Cyrille en Pologne et de présenter la réponse aux questions les plus essentielles qui peuvent se poser relativement à cette visite.

KIA : le 17 août, au château royal de Varsovie, le patriarche Cyrille, primat de l’Église orthodoxe russe et l’archevêque Józef Michalik, président de la Conférence épiscopale de Pologne signeront un appel conjoint, adressé aux peuples de Russie et de Pologne. Le présent dialogue entre l’Église catholique en Pologne et le Patriarcat de Moscou s’inscrit-il dans la ligne bien connue du dialogue des années soixante entre les Églises de Pologne et d’Allemagne, qui a mené au pardon mutuel et à l’unité ?

Archevêque Henryk Muszyński : Le but du dialogue est comparable, même s’il se produit dans des réalités qui diffèrent, du début du dialogue polono-allemand après la guerre. La lettre des évêques polonais aux évêques allemands en 1965, était une déclaration unilatérale de l’épiscopat polonais, à laquelle les évêques allemands ont réagi plus tard. En ce qui concerne le présent appel conjoint aux peuples de Pologne et de Russie, nous avons affaire immédiatement à un document émanant des deux épiscopats. C’est-à-dire que dès le début, la situation diffère du dialogue polono-allemand. Ce dialogue était une tentative de créer un pont entre des peuples hostiles à une époque où les plaies de la guerre n’étaient pas encore refermées. Le présent dialogue est mené à un moment absolument différent de l’histoire. Il est question d’un regard, du point de vue de la foi chrétienne, sur une histoire  séculaire commune, bien que complexe, et encore de l’histoire des deux peuples et d’une projection sur l’avenir qui est devant nous.

Lire la suite »

La lettre d’Ignace IV d’Antioche à Benoît XVI de Rome à l’occasion de la visite du pape au Liban

« Sainteté, notre peuple ici, [au Moyen Orient] mérite de vivre d’une manière digne et prospère, ce pourquoi nous prions en permanence et à toute occasion ». C'est avec ces paroles que le patriarche Ignace IV, primat de l'Eglise orthodoxe d’Antioche et de tout l'Orient (photographie ci-contre) s'est adressé dans une lettre publiée le 10 juillet 2012 au pape Benoît XVI à l'occasion de sa prochaine visite au Liban du 14 au 16 septembre 2012. Carol Saba dans une première édition de la "Lettre d'info des Chroniques antiochiennes", consacrée à la visite du pape au Liban, se propose de suivre l'actualité liée à cette visite pendant laquelle le pape Benoit XVI va remettre le texte de l'exhortation apostolique aux patriarches catholiques d'Orient. Cette exhortation résulte des travaux du synode spécial de l'Eglise catholique sur le Moyen Orient qui s'est tenu au Vatican en octobre 2010. Le pape rencontrera au Liban les responsables politiques de ce pays ainsi que les primats des différentes Eglises chrétiennes et les responsables des autres communautés religieuses du Liban. Cette édition propose une traduction de la lettre du patriarche Ignace IV au pape Benoit XVI, à l'occasion de cette visite papale au Liban.

« L’oecuménisme aujourd’hui: regard d’un prêtre orthodoxe »

Sur cette page: les notes (non revues par le conférencier), mises en ligne le 29 juin, d'une conférence du père Michel Evdokimov, faite le 12 mars, dans le cadre du groupe oecuménique d'Aix-en-Provence, sur "L'oecuménisme aujourd'hui: regard d'un prêtre orthodoxe".

Le patriarche Cyrille de Moscou a reçu Andrea Riccardi

Le 14 juin, le patriarche Cyrille de Moscou a reçu, dans sa résidence patriarcale, Andrea Riccardi, ministre de la coopération et de l’intégration du gouvernement italien, fondateur de la Communauté Sant'Egidio, accompagné par le professeur Adriano Roccucci, secrétaire général de la Communauté Sant’Egidio. "Les interlocuteurs se sont entretenus de la situation du christianisme dans l’Europe contemporaine. Ils ont remarqué qu’en cette période de crise économique, il était particulièrement important de témoigner des valeurs spirituelles et morales intangibles à la base de la civilisation européenne et des culture de nombreux peuples à travers le monde."

Source (dont photographie): Patriarcat de Moscou

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski