22/09/2017
Actualités
Page d'accueil > Archives des mots-clés : Mont Athos

Archives des mots-clés : Mont Athos

Souscrire au flux

Des disciples de saint Païssios construisent sur le Mont Athos une église qui lui sera dédiée

Une nouvelle église est actuellement en construction dans la kalyve [petit ermitage] de la Résurrection à Kapsala, sur le Mont Athos. Le projet a été entrepris par le père Euthyme et sa communauté. Celui-ci est un enfant spirituel de saint Païssios et de l’Ancien Isaac, lequel était lui-même disciple du saint. Les travaux ont commencé en juillet 2016 et il est prévu qu’ils soient achevés dans quelques mois. La communauté espère que la consécration de la nouvelle église aura lieu entre le milieu de l’automne de cette année et juin 2018. Le père Euthyme a contribué à la biographie de saint Païssios rédigée par l’Ancien Isaac et qui est disponible en français. L’Ancien Isaac reçut le grand habit monastique de saint Païssios, avec nom de saint Isaac le Syrien. Avec la bénédiction du saint, il constitua la communauté de la kalyve de la Résurrection.

Source (dont photographie de l’église en construction) : Orthodox Christianity

Les reliques de saint Pantéléimon ont été amenées en Bulgarie depuis le Mont Athos

Le 26 juillet, avec la bénédiction de la sainte Communauté du Mont Athos, le chef du saint grand-martyr Pantéléimon a été amené depuis le Mont Athos jusqu’en Bulgarie afin d’y être vénéré par les fidèles. La relique était accompagnée par l’archimandrite Euloge, higoumène du monastère Saint-Pantéléimon, et les hiéromoine Séraphim et Nicolas. Dès le passage de la frontière entre la Grèce et la Bulgarie, la sainte relique a été accueillie par le métropolite de Nevrokop Séraphim et l’évêque de Melnik Gérasime, secrétaire du Saint-Synode de l’Église orthodoxe bulgare. Les hiérarques et le clergé ont prié devant la relique, qui a ensuite été vénérée par les gardes-frontière. Le convoi s’est ensuite dirigé à Sofia, où la relique a été accueillie par le patriarche de Bulgarie Néophyte le 27 juillet, jour de la fête de saint Pantéléimon selon le nouveau calendrier, suivi par le Patriarcat de Bulgarie. La liturgie a été célébrée en présence de la relique par le patriarche Néophyte avec plusieurs évêques et prêtres de l’Église orthodoxe bulgare et l’higoumène et d’autres clercs du monastère athonite Saint-Pantéléimon. La relique reste deux jours à Sofia pour y être vénérée par les fidèles et sera acheminée le 1er août à l’ancienne ville de Vratsa dans le nord-ouest de la Bulgarie, où la liturgie sera célébrée par le patriarche Néophyte et l’évêque local, le métropolite de Vratsa Grégoire. Celui-ci célébrera à nouveau la liturgie à la cathédrale le 2 août, et, à l’issue de celle-ci, les saintes reliques seront acheminées à l’hôpital central de la ville, où un office d’intercession sera célébré dans la cour. Ensuite, la première pierre d’une nouvelle église en l’honneur du saint grand-martyr Pantéléimon sera posée. Le même jour, la sainte relique repartira au Mont Athos. On peut visionner ici un film vidéo  de l’arrivée des reliques à la frontière bulgare.

Source (dont photographie) : Orthodox Christianity

Déclaration du monastère de Grigoriou (Mont Athos) au sujet du repos dominical

Le monastère de Grigoriou, sur la sainte Montagne de l’Athos, s’est prononcé au sujet de la loi sur l’abolition du dimanche en tant que jour férié, votée récemment par le parlement grec. Nous publions ci-dessous le texte de la lettre du dit monastère :
« Le parlement grec a adopté cette année une nouvelle loi anti-chrétienne. L’identité chrétienne orthodoxe de l’État néo-hellénique se dégrade encore, contrairement à la volonté des héros de la révolution grecque [contre la domination ottomane, ndt], qui ont payé de leur sang la création de celui-ci. Particulièrement louable est la réaction des organismes professionnels et sociaux qui sont concernés par cette loi. Les protestations d’archi-pasteurs et de clercs de l’Église de Grèce nous ont consolés. Cependant, aujourd’hui, après que les députés aient voté en faveur de l’adoption de la loi, et bien qu’elle ne concerne qu’un nombre limité de dimanches de l’année, son application repose désormais sur les épaules des chrétiens orthodoxes. Le jour férié du dimanche est notre devoir fondamental, parce qu’il constitue un commandement divin : « Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage, mais le septième jour est le jour du repos, que tu consacreras au Seigneur ton Dieu » (Ex. 20,9). En outre, il nous faut observer ce commandement, avant tout parce que, en tant que membres de l’Église, nous devons participer chaque dimanche à l’événement le plus important qu’est la divine liturgie et honorer le jour de la résurrection du Seigneur. Ceux qui, aujourd’hui, insistent sur la suppression du caractère chômé du dimanche, ne veulent pas conserver les institutions chrétiennes, parce que le Christ ne leur est pas nécessaire, mais plutôt l’antéchrist, selon les paroles du Seigneur même : « Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez » (Jn. 5,43). Saint Côme d’Étolie a subi le martyre par pendaison [en 1779, par les Turcs, ndt] précisément parce qu’il avait convaincu les chrétiens de reporter le jour de marché du dimanche au samedi, afin d’honorer le saint jour de la résurrection du Seigneur. La nécessité, dictée par l’amour envers Dieu, nous contraint aujourd’hui a dépasser les lois anti-chrétiennes par la foi et l’amour envers le Christ, de la même façon qu’agissaient les premiers chrétiens, dont l’auteur de la Lettre à Diognète qui écrit: « Ils [les chrétiens] passent leur vie sur la terre, mais sont citoyens du ciels. Ils obéissent aux lois établies et leur manière de vivre l’emporte en perfection sur les lois. Ils aiment tous les hommes et tous les persécutent. On les méconnaît, on les condamne ; on les rue, et par là ils gagnent la vie. Ils sont pauvres et enrichissent un grand nombre. Ils manquent de tout et ils surabondent en toute chose ». Nous chrétiens, pouvons manifester notre disposition au martyre au milieu de différentes circonstances, dans lesquelles nous nous trouvons déjà, dont le refus de travailler le jour du dimanche en raison de notre amour et notre foi dans le Christ. Celui qui a versé sur la Croix son sang précieux, est ressuscité « le premier jour de la semaine », c’est-à-dire le dimanche par son amour sans limites envers nous ».

Source: Romfea, traduit du grec pour Orthodoxie.com

Voyage du patriarche œcuménique Bartholomée au Mont Athos et à Thessalonique

Le patriarche œcuménique Bartholomée est actuellement en visite au Mont Athos à l’occasion du centenaire l’incorporation de la Sainte-Montagne dans l’État hellénique, après la fin de la domination ottomane. 

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Source: Romfea, traduit du grec pour Orthodoxie.com

Une délégation du monastère athonite de Chilandar a visité la Biélorussie et séjourne en Russie

La délégation du monastère serbe de Chilandar (Hilandar) du Mont Athos est conduite par l’higoumène, l’archimandrite Méthode (Marković). Dans la capitale biélorusse, Minsk (une vidéo ici), l’higoumène Méthode a apporté une copie peinte à l’identique de chacune des deux icônes de la Mère de Dieu de Chilandar, l’une dite « La nourricière » et l’autre, la Mère de Dieu « aux trois mains » (icône ci-contre, source et explications). Les moines athonites se sont rendus à Ekaterinbourg, où une rencontre a eu lieu avec les fidèles de la ville dans le bâtiment du diocèse. Le 24 novembre, l’higoumène a célébré la liturgie en l’église construite sur le lieu de l’assassinat de la famille impériale.

Source : Pravmir, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Une copie de l’icône miraculeuse de la Mère de Dieu « Axion Estin » est offerte par la Communauté du Mont Athos à l’Église orthodoxe de Bulgarie

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Source (dont photographie): Romfea, traduit du grec pour Orthodoxie.com
 

Vidéo de la conférence du hiéromoine Macaire de Simonos-Petras (Mont Athos) : « Le Synaxaire : tradition vivante de l’Eglise »

Nous proposons à nos abonnés de visionner la vidéo de la conférence du hiéromoine Macaire  du monastère Simonos-Petras   (Mont-Athos) :  « Le Synaxaire : tradition vivante de l’Eglise » prononcée lors des Journées du livre orthodoxe organisées par Orthodoxie.com les 17 et 18 février 2012 à Paris. Le père Macaire est auteur du Synaxaire orthodoxe le plus complet à ce jour. Le Synaxaire est, dans l’Église orthodoxe, le recueil classique des vies des saints abrégées, destiné à être lu au cours des assemblées liturgiques ou pour nourrir la prière personnelle des fidèles.

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

« Grèce: l’Eglise appelée à assister l’Etat »

AGION OROS SYLLEITOURGO3 Hier, au Mont Athos, le patriarche oecuménique Bartholomée, qui fêtait ses 20 ans à la tête du patriarcat, a appelé l'Eglise de Grèce à coopérer avec le gouvernement grec pour que le pays surmonte la crise qu'il traverse. Pour sa part, le chef du gouvernement grec, Georges Papandréou, qui assistait à la cérémonie au Mont Athos, a déclaré au patriarche Bartholomée: "Votre exemple nous donne le courage et la force dans une période difficile (…) de poursuivre nos efforts et de surmonter les difficultés pour que notre pays devienne fort et prospère".

Sources: Le Figaro, Fanarion (photographie)

Complément: le site Romfea a mis en ligne une vidéo qui montre une manifestation verbale d'hostilité à l'encontre du patriarche Bartholomée, de la part de quelques personnes, lors de son arrivée à Karyès la caitale du Mont Athos (vidéo sur Youtube), vendredi 7 octobre.

Pèlerinage à Sens et au monastère de Bussy-en-Othe organisé par l'association Catéchèse orthodoxe

Les 10 et
11 novembre, l’association Catéchèse
orthodoxe
propose un pèlerinage à Sens
et au monastère de Bussy-en-Othe
avec une réflexion sur le thème «Comment exploiter les trésors architecturaux
en catéchèse ? » Pour plus d’informations, voir
ce document
.

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski