25/09/2017
Actualités
Page d'accueil > Archives des mots-clés : Moscou

Archives des mots-clés : Moscou

Souscrire au flux

L’icône miraculeuse de la Mère de Dieu « du Don » séjournera au monastère qui lui est dédié à Moscou

Le 1er septembre aura lieu la fête patronale du monastère Donskoï à Moscou, qui est dédié à l’icône de la Mère de Dieu « du Don ». L’icône miraculeuse de la Mère de Dieu « du Don », qui se trouve en permanence à la galerie Tretiakov, sera transportée au monastère pour que les fidèles puissent la vénérer. Le patriarche de Moscou Cyrille a donné sa bénédiction au transport de la sainte icône, qui bénéficie du soutien de la préfecture du district Sud de la capitale et de la galerie Tretiakov. L’icône séjournera au monastère Donskoï du 31 août jusqu’au 3 septembre. Pendant ce temps, des offices d’intercession et l’acathiste à la Mère de Dieu seront célébrés tout le temps. Le jour même de la fête, le patriarche de Moscou Cyrille célébrera la liturgie solennelle au monastère Donskoï. On suppose que cette icône du XIVème siècle a été peinte par saint Théophane le Grec. Il est dit dans les chroniques que l’icône a été transmise au prince Dimitri Donskoï avant la bataille de Koulikovo contre les Mongols, par les Cosaques du Don et « le peuple chrétien de rang militaire ». Depuis lors, l’icône a été vénérée comme protectrice de la Russie. En 1591, pour commémorer l’aide de la très sainte Mère de Dieu à la ville de Moscou a été commencée la construction de la petite église, le premier édifice en pierre du futur monastère Donskoï. À partir de cette époque, des processions annuelles, depuis le Kremlin jusqu’au monastère Donskoï, avaient lieu chaque année et étaient devenues une tradition. Les empereurs et les membres de la famille impériale y participaient. Après la renaissance du monastère Donskoï a été rétablie la tradition de la venue de l’icône dans l’enceinte du monastère pour y être vénérée. On peut faire sur ce site un tour virtuel de ce monastère.

Source (dont aperçu de l’icône) : Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Des orthodoxes protestent à Moscou, avec le soutien de l’higoumène du monastère athonite de Saint-Pantéléimon, contre un film déshonorant le tsar-martyr Nicolas II

Les activistes orthodoxes du mouvement « Quarante fois quarante » [allusion au nombre d’églises à Moscou dans l’ancienne Russie ndt] ont protesté vendredi dernier contre le nouveau film « Mathilde », près de la Douma, du bureau du procureur et du ministère de la Culture. Le film traite de façon calomnieuse de la jeunesse du tsar-martyr Nicolas II. « Aujourd’hui, des fidèles orthodoxes ont protesté avec des pancartes contre le film ‘Mathilde’ devant les principaux bâtiments publics, le ministère de la Culture, la Douma, l’administration présidentielle, le bureau du procureur, les studios du réalisateur Alexis Outchitel à Saint-Pétersbourg et du Fond du cinéma à Moscou » a déclaré un représentant du mouvement. Le coordinateur de celui-ci, André Kormoukhine, avait annoncé plus tôt que des piquets de protestation étaient prévus devant les agences ayant autorité pour prendre une décision au sujet du film. Celui-ci est dédié à l’histoire de la vie de la ballerine Mathilde Kschessinska, qui était en relation avec le futur tsar et martyr Nicolas II. Le rôle principal est joué par l’actrice polonaise Mikhalina Olshansky, et celui du tsarévitch, le futur tsar, par un Allemand, Lars Eidinger. Beaucoup pensent que le film n’est pas historiquement exact, altérant la vérité sur le pieux et saint empereur. On pouvait lire sur les pancartes « Ne touchez pas au tsar russe ! », « L’orthodoxie a bâti la Russie, ‘Mathilde’ la détruit… », « Vladimir Vladimirovitch [Poutine], protège la Russie ! » et un autre encore, citait le verset biblique « Ne touchez pas à mes oints » (Ps. 104,15). « Les piquets de protestation ont eu lieu pour exprimer l’opinion du peuple qui, pour quelque raison, veut rester en marge de la controverse sur ‘Mathilde’. Chaque participant a fait son propre poster et a écrit qu’il ce qu’il voulait transmettre à ceux qui décident. « Nous ne sommes pas contre Alexei Outchitel ; nous sommes contre un film blasphématoire qui insulte le saint tsar, l’histoire russe, et les sensibilités des fidèles orthodoxes par son contenu », ont déclaré les activistes. L’action contre le film a été également rejointe par la députée Natalia Poklonskaïa, bien connue pour sa grande vénération du martyr impérial Nicolas II et sa famille. Elle a rassemblé 100’000 appels et signatures des citoyens qui s’opposent au film et s’est adressée au procureur général ainsi qu’aux ministères de l’Intérieur et de la Culture. Selon elle, 37 députés de la Douma, dont son vice-président, ont également signé une demande pour prendre des mesures afin de prévenir « les insultes aux sensibilités religieuses des croyants et la profanation des saints orthodoxes ». Bien que « Mathilde » ait causé un scandale parmi les fidèles, le président du département synodal pour l’Église et la société et les médias, Vladimir Legoïda, pense que c’est une erreur d’organiser une collecte de signatures contre le film. Répondant à l’appel du métropolite de Khanty-Mansiysk et Sourgout Paul qui, le 18 juin, avait appelé à collecter les signatures dans son diocèse contre le film, V. Legoïda a écrit sur sa page Facebook : « Je peux comprendre que beaucoup n’aiment pas l’idée du réalisateur… Cependant, je considère que la récolte centralisée de signatures dans les paroisses du diocèse afin d’interdire le film est une erreur ».

La grande-duchesse Maria Vladimirovna, chef de la maison des Romanov, a déclaré qu’elle était indignée par la sortie prochaine du film « Mathilde » mais, en même temps, elle pense qu’il est vain de l’interdire, comme d’autres films, car cela ne fait qu’attirer une attention excessive. « Son altesse impériale la grande duchesse Maria Vladimirovna, chef de la maison impériale russe des Romanov, est déçue par le fait que, lors du centenaire des événements tragiques de la révolution de 1917 et à la veille du centenaire de l’assassinat du tsar, soit prévue la sortie du film représentant l’empereur Nicolas II, l’impératrice Alexandra Feodorovna et toute une série d’autres figures historiques sous un jour complètement altéré, comme des gens immoraux et mentalement déséquilibrés » a déclaré Alexandre Zakatov, directeur de la chancellerie de la maison impériale. Le réalisateur de « Mathilde », Alexei Outchitel a déclaré de son côté que rien dans le film ne devrait offenser les chrétiens orthodoxes. « Il n’y a rien là qui peut heurter la sensibilité des croyants. Il n’y a pas là de vulgarité », a-t-il dit, tandis que la maison impériale considère qu’il connaissait très bien les réactions qu’il y aurait à son film. Contrairement à V. Legoïda, l’higoumène du monastère athonite de Saint-Pantéléimon et sa communauté soutiennent N. Poklonskaïa et sa tentative d’interdire le film : « Nous vous supportons de tout cœur et partageons votre attitude sur ce projet qui déshonore la mémoire des saints martyrs impériaux ». Répondant à la demande de la députée de faire une déclaration concernant le film, le père Euloge a qualifié le film de « délibérément provocant », soulignant qu’il déclenche « l’hostilité chez tout homme qui a du respect pour l’histoire de la patrie et qui a préservé tout son sens moral ». Mentionnant que la mémoire des martyrs impériaux est célébrée avec respect et amour sur la Sainte-Montagne, l’higoumène écrit que le fait qu’un tel film paraisse dans un pays orthodoxe « est profondément affligeant et déprimant ». « Nous ne pouvons qualifier ce film autrement qu’un mépris à l’égard de la sensibilité des fidèles », écrit le père Euloge au nom de sa communauté monastique.

Le métropolite Hilarion (Alfeev) avait dit précédemment à A. Outchitel qu’il n’aimait pas son film, le qualifiant de « vulgarité ». Il avait également dit qu’il ferait connaître publiquement son opinion. A. Outchitel a déclaré de son côté qu’il respectait le métropolite et son évaluation et l’a remercié pour son honnêteté. L’évêque Tikhon (Chevnoukov), higoumène du monastère Sretensky et chef du Conseil patriarcal pour la culture a appelé le film une « falsification éhontée » et une « diffamation », déclarant qu’il appartient au genre de fantaisie. Dans une interview à « Rossiskaïa Gazeta », il demande : « Pourquoi font-ils croire au spectateur en l’historicité de scènes déchirantes inventées par eux ‘de triangle amoureux’ dans lesquelles Nicolas, avant et après le mariage est déchiré entre Mathilde et Alexandra ? » ajoutant « Que cela est-il ? La vision de l’auteur ? Non, c’est une calomnie contre des personnes réelles », manifestant ainsi son désaccord profond avec le réalisateur. Tandis que le film décrit une relation durable avec la ballerine, même après le mariage de Nicolas avec Alexandra, A. Zakatov, représentant de la maison impériale, mentionne que sur la base des journaux intimes de Nicolas II, de ses correspondances avec Alexandra, des mémoires de Mathilde Kschessinska, et de plusieurs autres sources authentiques et dignes de foi, il est connu que la relation concernée a cessé en 1894, lorsque la décision a été prise que le tsarévitch se marierait à la future impératrice Alexandra. Selon Zakatov, la relation qui a duré de 1892 à 1894 est utilisée comme un tremplin pour des « fantaisies sans fondement, aptes à nuire au bon renom de la sainte famille martyre et de Mathilde Kschessinka dans l’opinion publique ». La première du film est prévue pour le 6 octobre au théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg, tandis que sa projection générale est programmée fin octobre ».

Source (dont photographie) : Orthodox Christianity

Photographies de nouvelles églises orthodoxes récentes ou en construction dans la région de Moscou

b9f83994-163f-4505-a79a-ade39f5a055c-620x620The Calvert journal a mis en ligne une série de photographies (dont celle ci-contre) de nouvelles églises orthodoxes récentes ou en construction dans la région de Moscou (également sur le site du Guardian). Ces églises ont été érigées dans le cadre du programme « 200 églises » pour la banlieue de la capitale de la Russie.

Rencontre du métropolite Hilarion de Volokolamsk et du chef de la représentation de l’Union européenne en Russie

Le 22 janvier, le métropolite Hilarion de Volokolamsk a rencontré Vygaudas Ušackas, nouveau chef de la représentation de l’Union européenne en Russie. Un compte rendu en français est proposé ici.

Des bénévoles orthodoxes ont procédé à une distribution massive, à Moscou, de dépliants expliquant le sens de la fête de la Théophanie

Theophanie_MoscouPendant deux jours, le 18 janvier, paramonie (veille) de la Théophanie et le jour de la fête elle-même, le 19 janvier, des bénévoles orthodoxes de tous les vicariats de la capitale, dont des représentants du mouvement « Foi et œuvres », ainsi que des membres actifs du mouvement « Gueorguïevtsy » ont distribué des dépliants sur le territoire des églises moscovites, lors de la distribution de l’eau bénite aux paroissiens. Ces dépliants expliquent le sens de la fête. Les fidèles ont accepté avec joie ces dépliants qui donnent également des indications sur l’eau bénite de la Théophanie. Ce document a été tiré à 100.000 exemplaires. De nombreux fidèles ont pris plusieurs exemplaires pour les distribuer à leurs familles et amis. « Beaucoup ont été séduits par ces dépliants éducatifs au design attrayant, expliquant le sens de la fête du baptême du Seigneur et de l’eau bénite en ce jour. Une prière préalable à la consommation de l’eau bénite y était ajoutée. Nombre de fidèles, qui faisaient la queue pour recevoir l’eau bénite, lisaient la prière tous ensemble. « Il en a résulté que tous ensemble et chacun séparément était gagné par une atmosphère de convivialité, d’unanimité et de cohésion » a déclaré l’une des bénévoles.

Source (dont photographie): Département synodal de l’Église orthodoxe russe pour la jeunesse

Plus de 165.000 personnes ont participé aux offices nocturnes de la Théophanie à Moscou

Plus de 165.000 personnes ont participé aux célébrations du baptême du Seigneur à Moscou, dans la nuit du dimanche. Les offices nocturnes ont eu lieu dans 125 églises et monastères de la capitale. Soixante bassins destinés aux baignades traditionnelles de la Théophanie étaient à disposition du public. 90.000 fidèles y ont plongé. 2500 fonctionnaires de la police et de l’armée assuraient l’ordre public et la sécurité.

Source: Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Initiative missionnaire du « Mouvement du prophète Daniel » pour les migrants à Moscou

Les missionnaires du Mouvement du prophète Daniel ont effectué une action missionnaire parmi les migrants à Moscou. Elle a débuté le 31 décembre. Plus de 40 personnes, au cours de la semaine, ont distribué plusieurs milliers de feuillets sur le Christ et la nécessité du baptême, ainsi que des disques contenant l’Évangile en ouzbek, kirghize et tadjik. Hormis la distribution de feuillets, les missionnaires ont discuté avec les migrants au sujet des bases de la doctrine chrétienne, des différences entre l’orthodoxie et l’islam. « L’action s’est déroulée dans une atmosphère de charité, et aucune remarque critique n’a été relevée parmi les gens auxquels étaient offerts les matériaux missionnaires, au contraire, beaucoup d’entre eux ont remercié chaleureusement les missionnaires, se sont photographiés avec eux » a raconté un interlocuteur appartenant au mouvement. Maintenant, les missionnaires travaillent à l’organisation de communautés orthodoxes kirghizes, tadjikes, et ouzbèkes, où chaque semaine seront célébrés des offices d’intercession, auront lieu des cercles d’étude de la Bible et des discussions dans la langue maternelle des migrants ».

Source: Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Initiative missionnaire du « Mouvement du prophète Daniel » pour les migrants à Moscou

Les missionnaires du Mouvement du prophète Daniel ont effectué une action missionnaire parmi les migrants à Moscou. Elle a débuté le 31 décembre. Plus de 40 personnes, au cours de la semaine, ont distribué plusieurs milliers de feuillets sur le Christ et la nécessité du baptême, ainsi que des disques contenant l’Évangile en ouzbek, kirghize et tadjik. Hormis la distribution de feuillets, les missionnaires ont discuté avec les migrants au sujet des bases de la doctrine chrétienne, des différences entre l’orthodoxie et l’islam. « L’action s’est déroulée dans une atmosphère de charité, et aucune remarque critique n’a été relevée parmi les gens auxquels étaient offerts les matériaux missionnaires, au contraire, beaucoup d’entre eux ont remercié chaleureusement les missionnaires, se sont photographiés avec eux » a raconté un interlocuteur appartenant au mouvement. Maintenant, les missionnaires travaillent à l’organisation de communautés orthodoxes kirghizes, tadjikes, et ouzbèkes, où chaque semaine seront célébrés des offices d’intercession, auront lieu des cercles d’étude de la Bible et des discussions dans la langue maternelle des migrants ».

Source: Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

La fréquentation des lieux de culte pour la fête de la Nativité à Moscou

L'agence Ria-Nivosti rapporte sur la fréquentation des lieux de culte à Moscou pour la fête de la Nativité que "110.000 paroissiens ont visité dans la journée du 7 janvier les couvents, monastères, cathédrales et églises de la capitale russe" et que, de plus, "230.000 fidèles avaient assisté à la liturgie de Noël dans la nuit du 6 au 7 janvier dans les lieux de culte orthodoxe à Moscou". Il est aussi signalé que "42.000 fidèles avaient assisté mardi à des manifestations tenues dans la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou, où sont exposés les présents des Rois mages, une des rares reliques liées à la présence terrestre de Jésus Christ conservée au mont Athos, en Grèce".

Source: Ria-Novosti

La fréquentation des lieux de culte pour la fête de la Nativité à Moscou

L'agence Ria-Nivosti rapporte sur la fréquentation des lieux de culte à Moscou pour la fête de la Nativité que "110.000 paroissiens ont visité dans la journée du 7 janvier les couvents, monastères, cathédrales et églises de la capitale russe" et que, de plus, "230.000 fidèles avaient assisté à la liturgie de Noël dans la nuit du 6 au 7 janvier dans les lieux de culte orthodoxe à Moscou". Il est aussi signalé que "42.000 fidèles avaient assisté mardi à des manifestations tenues dans la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou, où sont exposés les présents des Rois mages, une des rares reliques liées à la présence terrestre de Jésus Christ conservée au mont Athos, en Grèce".

Source: Ria-Novosti

La fréquentation des lieux de culte pour la fête de la Nativité à Moscou

L'agence Ria-Nivosti rapporte sur la fréquentation des lieux de culte à Moscou pour la fête de la Nativité que "110.000 paroissiens ont visité dans la journée du 7 janvier les couvents, monastères, cathédrales et églises de la capitale russe" et que, de plus, "230.000 fidèles avaient assisté à la liturgie de Noël dans la nuit du 6 au 7 janvier dans les lieux de culte orthodoxe à Moscou". Il est aussi signalé que "42.000 fidèles avaient assisté mardi à des manifestations tenues dans la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou, où sont exposés les présents des Rois mages, une des rares reliques liées à la présence terrestre de Jésus Christ conservée au mont Athos, en Grèce".

Source: Ria-Novosti

L’université orthodoxe Saint-Tikhon, à Moscou, prépare un programme unique de maîtrise interdisciplinaire intitulé « Les aspects religieux de la culture religieuse du XIXème et début du XXème siècle »

En 2014, l’université orthodoxe Saint-Tikhon (1, site en anglais) à Moscou, ouvrira un nouveau programme de maîtrise interdisciplinaire intitulé « Les aspects religieux de la culture russe du XIXème et début du XXème siècle ». Le programme, en premier lieu, est prévu pour les étudiants qui se spécialisent dans le domaine de l’histoire russe, et aussi de l’histoire de la littérature et de la philosophie russes. Une telle approche est réalisée pour la première fois dans l’histoire de l’enseignement russe contemporain. Le but principal du programme est la compréhension de la place et du rôle du christianisme et de l’orthodoxie, de leurs valeurs spirituelles et de leur expérience religieuse dans l’histoire de la culture russe du XIXème – début du XXème siècle. Ledit programme permettra l’analyse religieuse, théologique culturelle des différents domaines de la culture, de la pensée philosophique et de l’opinion publique russes de la période en question, liées à la spécificité religieuse.

L’approche choisie concourt à l’élaboration de la compréhension des différences entre les pensées religieuses et philosophiques de l’Occident et de l’Orient, influençant particulièrement la sémantique et sémiotique des processus sociétaux en Russie, la formation des normes et catégories de pensée religieuses, de l’expérience religieuse, des modèles de conduite sociale, de l’éthique familiale et professionnelles, des concepts quotidiens, des rituels et des images. Ces particularités du « monde russe » et de « l’idée russe », dans une mesure significative, ont été élaborés et se sont reflétés au cours de la période historique mentionnée. Si l’on ne peut les comprendre, il est extrêmement problématique de vivre et travailler dans la Russie d’aujourd’hui.

Lire la suite »

Le patriarche Cyrille de Moscou : « Nous ne pouvons, par notre silence, donner l’impression de soutenir la position désastreuse pour les âmes humaines des uns ou des autres politiciens »

Dans son rapport à la réunion diocésaine de la ville de Moscou, le 20 décembre, le primat de l’Église orthodoxe russe a soulevé la question de l’activité citoyenne des chrétiens orthodoxes.

« Chaque personne qui porte sur lui la croix du Christ, est appelée à être le témoin d’une autre voie, à affirmer la possibilité de penser autrement, d’agir autrement, de résoudre autrement les conflits, d’avoir une autre attitude envers les gens » a déclaré le primat de l’Église orthodoxe russe. « C’est à juste titre que nous parlons de la neutralité politique de l’Église, mais nous ne pouvons rester indifférents aux déclarations de ceux qui prétendent devenir candidats à la présidence ou au parlement et qui, dans leurs programmes, expriment des idées contraires à l’enseignement de l’Église » a poursuivi le patriarche. « C’est là que s’achève notre neutralité », a-t-il souligné, «  Nous ne pouvons, par notre silence, donner l’impression de soutenir la position désastreuse pour les âmes humaines des uns ou des autres politiciens. Et, sans entrer dans le combat politique, nous devons rester fidèles à notre vision religieuse du monde, notamment sur le plan de l’évaluation de l’action des hommes politiques (…) Il faut se le rappeler : il y a aujourd’hui une quête de témoignage sur la vérité, la vérité morale et théologique, la vérité apte à sauver et transformer les vies humaines. Et nous sommes tous appelés à répondre à cette demande « avec douceur et respect » (I Pierre 3,15), a conclu le patriarche.

Source: Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Les prêtres de l’Église orthodoxe russe pourront désormais rendre visite aux détenus dans les centres de détention provisoire de Moscou

Le Patriarcat de Moscou et la direction du Service fédéral d’accomplissement des peines de la ville de Moscou ont signé un accord permettant aux prêtres de rendre visite aux prisonniers des centres de détention provisoire. Au nom du patriarche de Moscou Cyrille, l’accord a été signé par l’archevêque d’Istrinsk Arsène, qui a remercié le chef du Service fédéral susmentionné pour avoir soulevé la question de la situation juridique des prêtres visitant les centres de détention. L’accord propose en premier lieu la dispense d’une aide spirituelle et pastorale aux détenus. « Le diocèse de Moscou s’efforce aussi, à l’instar des autres diocèses de notre patrie de se préoccuper des gens qui sont privés de  liberté ou purgent des peines…», a déclaré Mgr Arsène. Dans l’accord, le patriarcat accepte d’observer toutes les exigences de l’administration carcérale, tandis que la direction de celle-ci s’engage à ne pas créer d’obstacles à la célébration des offices et à la desserte spirituelle des gens qui souhaitent rencontrer un prêtre et recevoir son assistance spirituelle. À son tour, l’un des auteurs de cet accord, le président du département du Patriarcat de Moscou en charge de la desserte des prisons, l’évêque de Krasnogorsk Irénarque, a mentionné que « l’accord propose en premier lieu la dispense d’une assistance spirituelle et pastorale aux détenus, mais il ne se limite pas à cela. Il inclut la prise en charge pastorale des collaborateurs et employés des institutions carcérales, ainsi que celle des employés en cours de formation qui viendront y travailler ». « Le service de l’Église orthodoxe russe aux prisons est multiforme. Aujourd’hui, nous parlons, avant tout, de l’accès des clercs aux institutions sécurisées. Mais il y a encore les questions de resocialisation. Un homme peut passer ici un mois, deux mois, six mois et même plus.  Et durant cette période, l’atmosphère agit sur la personne. Il peut se briser psychologiquement, sa santé peut ne pas faire face, etc. Et lorsqu’il sort en liberté, s’il n’a pas été condamné, il lui faut quand même une préparation au retour à la vie civile. Notre devoir est de dispenser une aide spirituelle à cette personne, une aide psychologique, voire matérielle », a déclaré l’évêque, ajoutant que les collaborateurs de l’institution eux-mêmes ont besoin d’une certaine assistance.

Lire la suite »

Une conférence du Mgr Hilarion de Volokolamsk sur les relations interorthodoxes aujourd’hui

Le 11 décembre, le métropolite Hilarion de Volokolamsk a évoqué les relations interorthodoxes aujourd'hui devant les étudiants des écoles de théologie de Moscou. Un compte rendu, en français, de cette rencontre est proposé ici.

Moscou: une conférence théologique internationale sur « Les sciences bibliques contemporaines et la tradition de l’Église »

DSC_0018_Le 26 novembre, à Moscou, le patriarche Cyrille a ouvert la première séance d'une conférence internationale sur "Les sciences bibliques contemporaines et la tradition de l'Eglise". La conférence s'est achevée le 28 novembre. Un compte rendu en français (dont photographie ci-contre) est en ligne ici.

Moscou: une réunion de travail pour l’élaboration d’un manuel à l’intention des migrants issus de pays musulmans

Le 21 novembre, le métropolite Hilarion de Volokolamsk a présidé la première réunion de travail pour l'élaboration d'un manuel à l'intention des migrants issus de pays musulmans. " Le manuel mettra en avant les exigences de l’état quant aux connaissances des migrants sur la langue et la culture spirituel du pays. Il a également pour objectif de permettre aux migrants de mieux connaître les traditions religieuses des peuples russes."

Source: Patriarcat de Moscou

Rencontre du patriarche Cyrille de Moscou et du président de l’Equateur, Rafael Correa

2VSN_1700-20131029-1200Le 29 octobre, le président de l'Equateur, Rafael Correa, a rencontré, pour la troisième fois, le patriarche Cyrille de Moscou dans sa résidence patriarcale au monastère Saint-Daniel. Le patriarche a évoqué la politique économique du président équatorien qui vise à désendetter le pays et à instaurer une plus grande justice sociale: "Vos idées et votre politique consistant à promouvoir une économie sociale nous sont très proches. On ne peut pas développer l’économie uniquement pour elle-même, pour que quelques rares personnes en tirent profit. Cette approche du développement économique est inacceptable d’un point de vue chrétien : les résultats de l’économie doivent être accessibles à tous. La tâche du gouvernement consiste à niveler les disproportions économiques et à atteindre la justice sociale." Le service de presse du Patriarcat de Moscou rapporte aussi: "Le patriarche a souligné que la crise économique mondiale s’enracinait dans une crise de la personne humaine : le désir d’obtenir par tous les moyens le plus d’argent possible pousse les gens à mettre en place un mode économique non viable. Le mécanisme de la spéculation financière est un modèle de développement extrêmement dangereux, car dans ce cas, la majeure partie des capitaux reposent sur du vent." Il a également relaté: "Le primat de l’Église russe a donné une haute appréciation de la position courageuse et ferme de Rafael Correa sur la question de la légalisation de l’avortement en Équateur, ainsi que sur son refus de légaliser les unions homosexuelles. L’Église orthodoxe russe respecte le libre arbitre de chacun, mais insiste sur le fait que le mariage est uniquement l’union d’un homme et d’une femme". De son côté, le président de l'Equateur a notamment observé: "Lorsque nous parlons d’économie, il faut parler de choses réelles, de science, de production. Pour coordonner cela, il faut des moyens financiers. Aujourd’hui, l’argent est devenu un but en soi."

Source (dont photographie et intégralité de l'information): Patriarcat de Moscou

Moscou: une conférence internationale sur le sens du martyre, de la confession de foi et des répressions de masse

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a ouvert une conférence internationale à Moscou sur le sens du martyre, de la confession de foi et des répressions de masse. Un compte rendu en français et des photographies sont en ligne ici.

Des évêques syriens se sont exprimés lors d’une conférence de presse à Moscou

Le 11 octobre s’est déroulée la conférence de presse dans les locaux de l’Agence Ria-novosti intitulée « Syrie : les chrétiens sous les feux de la guerre ». Ont pris part à cette conférence le vicaire du diocèse de Damas du Patriarcat orthodoxe d’Antioche, Mgr Isaac d’Apamée, l’évêque de l’Église syriaque Mar Silouane Boutros (Pierre) al-Ni’meh, le responsable du secteur des contacts inter-religieux du département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, le diacre Dimitri Safonov, ainsi que la vice-présidente de la Société orthodoxe impériale de Palestine, E.A. Agapova.

L’évêque Isaac a mentionné que l’on ressentait fortement, en Syrie, le manque de nourriture pour bébés, étant donné que plusieurs États ont imposé un embargo sur cette sorte de produits. Le hiérarque a également parlé de la situation difficile dans l'ancien village de Maaloula qui a été attaqué au début du mois de septembre : les moniales qui y sont restées et les orphelins manquent d’eau, de nourriture et de médicaments, en raison des difficultés de leur faire parvenir de l’aide à travers la ligne de front.

L’évêque Mar Silouane Butros (Pierre) al-Ni’meh, de son côté, a transmis ses remerciements à l’Église orthodoxe russe et à la Fédération de Russie pour leur aide et leur soutien. Selon ses paroles, il existe aujourd’hui de sérieux problèmes pour acheminer l’aide directement sur place. Il a également évoqué l’expérience multiséculaire d’amitié inter-religieuse et interconfessionnelle en Syrie. Il a souligné qu’un grand nombre de personnes sont sans abri et sont devenus des réfugiés. Le sang coule dans le pays, mais les chrétiens de Syrie ne souhaitent pas quitter leur patrie, bien que nombreux sont ceux qui sont contraints à le faire. Le diacre Dimitri Safonov a abordé dans son intervention la rencontre de la délégation d’évêques syriens avec le patriarche de Moscou Cyrille, qui a eu lieu le 8 octobre. Au cours de la rencontre, le patriarche Cyrille a souligné que les souffrances et la douleur du peuple de Syrie sont également celles de l’Église orthodoxe russe. Le représentant du département des affaires ecclésiastiques extérieures a ensuite évoqué l’inquiétude de l’Église russe quant au sort des deux évêques syriens enlevés le 22 avril et a rappelé que la question de la persécution des chrétiens dans le monde constitue l’une des priorités pour le Patriarcat de Moscou.
Répondant aux questions des journalistes, l’évêque Silouane Boutros al’Nimeh a déclaré que le clergé chrétien de Syrie essaye de toutes ses forces de convaincre ses fidèles de ne pas quitter ses foyers et place en outre de grandes espérances dans les résultats de la conférence pour la Syrie « Genève-2 ».

Source : Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Visite du prince Albert de Monaco au patriarche Cyrille de Moscou

Le 3 octobre, le prince et la princesse de Monaco ont rendu visite au patriarche Cyrille de Moscou. Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France et à Monaco était présent ainsi que le métropolite Hilarion de Volokolamsk. Des photographies de cette rencontre sont en ligne ici.

Source: diocèse de Chersonèse

Mgr Nestor de Chersonèse a participé à la réunion du Saint-Synode de l’Eglise orthodoxe russe

Le 2 octobre, Mgr Nestor de Chersonèse a participé à la réunion du Saint-Synode de l'Eglise orthodoxe russe à Moscou. Il fait partie des membres invités à la session d’hiver (septembre-février 2013-2014) du Saint-Synode.

Pour la première fois depuis 350 ans, la liturgie est célébrée selon l’ancien rite en la cathédrale de la Dormition du Kremlin

DSCN1637La liturgie en rite ancien (en usage avant la réforme liturgique du patriarche Nikon, 1605-1681) a été célébrée en la cathédrale de la Dormition du Kremlin pour la première fois après 350 ans, le 12 janvier. La célébration a eu lieu à la demande du clergé et des fidèles des paroisses de l’Église orthodoxe russe célébrant selon l’ancien rite, afin de commémorer le centenaire du premier congrès des fidèles vieux-ritualistes de toute la Russie. Rappelons que dans le souci de réunir à l’Église les vieux-croyants dissidents, il avait été permis à ceux-ci de maintenir les anciens rites russes tout en étant en communion avec le reste de l’Église. Ces vieux-croyants qui avaient rejoint l’Église orthodoxe russe, étaient appelés en russe «Edinovertsy ».

L’office a été présidé par le métropolite de Kroutitsa et Kolomna Juvénal, assisté par les membres de la commission des paroisses d’ancien rite et d’interaction avec le vieux-ritualisme, à savoir l’évêque de Gomel et Jlobin Étienne, ainsi que les prêtres des paroisses de l’ancien rite des diocèses métropolitains de Moscou, Saint-Pétersbourg, Nijni-Novgorod et Ekaterinbourg.

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Lire la suite »

Le troisième festival de musique sacrée de Noël à Moscou

Le 9 janvier s'est ouvert à Moscou le troisième festival de musique sacrée de Noël. Peu avant le premier concert, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, lui-même compositeur, dans une allocution, a exposé la démarche du festival: "Durant les concerts du festival, nous entendrons non seulement de la musique liturgique, destinée à l’office divin, mais de la musique composée sur des textes spirituels, écrite pour être interprétée en salle de concert. (…) Aux concerts du Festival de Noël, nous entendrons aussi bien de la musique orthodoxe que de la musique catholique. Nous avons entendu de la musique protestante, des chœurs de vieux-croyants se sont produits. Nous avons déjà entendu beaucoup de choses intéressantes et nous en entendrons encore beaucoup au cours du présent festival."

Source (et intégralité du compte rendu en français): Patriarcat de Moscou

Retransmission en direct de l’office patriarcal de la Nativité à Moscou sur le site Patriarchia.ru

Temple_of_Christ_the_Savior_view_from_Patriarchy_BridgeDans la nuit du 6 au 7 janvier, le patriarche Cyrille de Moscou célébrera la liturgie de la Nativité en la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou. La retransmission en direct aura lieu sur le site internet Patriarchia.ru à 23h, heure de Moscou.

Sources: Patriarcat de Moscou; Wikipedia (photographie de la cathédrale du Christ-Sauveur)

Déclaration du patriarche Cyrille au sujet des nouvelles techniques d’information et des médias, à l’occasion de l’assemblée diocésaine de la ville de Moscou

2VSN_2654Dans son allocution à l’assemblée diocésaine de la ville de Moscou, le 28 décembre, le patriarche de Moscou Cyrille a accordé une attention particulière à l’interaction en matière d’informations entre l’Église et la société.

« L’année passée a confirmé encore une fois la nécessité d’efforts constants pour optimiser notre présence dans le milieu médiatique. Cela est actuel tant au niveau général de l’Église, que celui de chaque diocèse » a mentionné le patriarche.

Le primat a déclaré que « le temps était venu » pour les sites Internet paroissiaux « de sortir du cadre de la simple information sur la vie de la communauté, dont les nouvelles sont parfois limitées à l’horaire des offices. Les sites doivent devenir des centres de communication virtuelle, compensant dans une certaine mesure l’insuffisance de liens à l’intérieur de la paroisse. Les réalités contemporaines sont telles qu’il faut utiliser chaque possibilité pour renforcer l’unité de nos paroissiens qui, malheureusement, ne se connaissent que de vue ».

Pour ce qui concerne les sites des monastères, le patriarche a remarqué que l’information, sur nombre d’entre eux, n’est pas actualisée. Il manque les horaires des offices, des informations pour savoir comment se rendre jusqu’à ces monastères. « De nombreux monastères sont des objets d’héritage culturel et attirent de nombreuses personnes s’intéressant non seulement à la vie spirituelle, mais aussi à l’histoire, l’architecture, les monuments anciens. Aussi, lorsque l’on crée un site, il est indispensable de les concevoir correctement, de telle façon que les gens puissent trouver les réponses à un large éventail de questions liées à la vie contemporaine du monastère, à son histoire. Nos projets internet doivent devenir de véritables instruments de prédication interactive, du travail missionnaire, et provoquer chez les hôtes virtuels du monastère le souhait de devenir leurs visiteurs réels, et peut-être même leurs habitants », a souligné le patriarche.

Le patriarche a appelé les recteurs de paroisses à prendre en compte l’expérience générale de l’Église dans le domaine de la communication internet. Il a rappelé qu’une page du département synodal de l’information a été ouverte l’année passée sur Facebook au sujet du primat de l’Église orthodoxe russe. « Il s’agit d’un bon exemple de construction d’un dialogue interactif avec les fidèles, qui doivent être assurés que nous les écoutons et que nous sommes prêts à trouver les réponses à leurs questions. Il n’est pas raisonnable d’attendre, tandis que la jeunesse contemporaine fréquente l’église, le moment qui nous conviendra pour les recevoir ».

Le primat a également rappelé que la communication interactive du prêtre avec ses ouailles ne peut remplacer complètement les contacts personnels. « Notre devoir consiste, en témoignant du Christ par toutes les méthodes à notre disposition, à aider les gens à trouver Dieu, venir à l’église, acquérir un soutien spirituel et prendre conscience la valeur des contacts personnels avec les frères et sœurs dans le Seigneur », a-t-il ajouté.

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Lire la suite »

Des cours d’assistance aux toxicomanes sont organisés pour les prêtres à Moscou

Le département synodal des œuvres caritatives et sociales de l’Église orthodoxe russe, en liaison avec la chaire universitaire de travail social de l’Université Saint-Tikhon, organise des cours de courte durée pour les prêtres et les employés des paroisses, intitulés « Technologie du travail social avec les personnes souffrant de dépendance de la drogue ». Les connaissances acquises permettent le travail d’assistance à ces personnes, dans le cadre de la paroisse. Les auditeurs du cours reçoivent les connaissances de base concernant la dépendance chimique, les points de vue ecclésiastiques et scientifiques sur les problèmes liés à la consommation de drogues, et expliquent comment conduire la première consultation. A la base du programme se trouve la méthode de réhabilitation sociale, approuvée par la paroisse Saint-Georges du diocèse de Kinechma, dont le recteur est l’higoumène Méthode (Kondratiev), qui dirige le centre de lutte contre la toxicomanie du département synodal des œuvres caritatives. En outre, d’autres experts dans le domaine de la toxicomanie et de la psychologie participent à l’enseignement dispensé dans ces cours, qui auront lieu au monastère Marthe et Marie à Moscou à partir de février 2013.

Source: Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Le patriarche Cyrille de Moscou exprime son soutien à l’Eglise en France

« En recevant le 7 décembre Mgr Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille, ainsi que les responsables de la Communauté Sant’Egidio, le patriarche Cyrille de Moscou a partagé son inquiétude face à l’intention de certains pays à légaliser les unions de personnes du même sexe en tant que « mariages » et tenu à exprimer son soutien au cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, et aux chrétiens de France dans leur position concernant le projet de loi « mariage pour tous ». » (vidéo, photographies)

Source: diocèse de Chersonèse

Le patriarche de Moscou a exprimé ses condoléances à l’occasion du décès de la cantatrice Galina Vichnevskaïa

Le patriarche de Moscou Cyrille a exprimé ses condoléances à l’occasion du décès de la cantatrice Galina Vichnevskaïa. « La vie de Galina Vichnevskaïa a été consacrée à l’art et à l’aide désintéressée pour son prochain. Ayant commencé sa voie créatrice durant les années de la seconde guerre mondiale, ayant surpassé les épreuves du blocus de Leningrad, elle est devenu pour beaucoup un exemple de dévouement et de fidélité à sa vocation » a mentionné le primat de l’Église russe. « Galina Vichnevskaïa a apporté une importante contribution au trésor de la culture musicale mondiale.

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Les funérailles de la cantatrice auront lieu en la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.

Source: Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Moscou: l’ambassadeur de France en Russie a rencontré le métropolite Hilarion de Volokolamsk

Le 3 décembre, le métropolite Hilarion de Volokolamsk a reçu, au siège du département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, l'ambassadeur de France en Russie, Jean de Gliniasty. " Répondant aux questions de son hôte, le métropolite a parlé de la situation interreligieuse en Russie, des relations du Patriarcat de Moscou avec l’Église catholique romaine. Au cours de l’entretien, qui s’est déroulé dans un climat amical, le rôle des valeurs morales traditionnelles dans les pays de l’Union européenne a été discuté, ainsi que la situation des communautés chrétiennes dans les pays du Moyen Orient et d’Afrique du Nord."

Source (dont photographie): Patriarcat de Moscou

Une conférence à Moscou sur « La théologie dans les établissements d’enseignement supérieur : coopération de l’Église, de l’Etat et de la société »

Le 28 novembre à Moscou, s’est déroulée sous la présidence du patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie la première assemblée plénière de la conférence "La théologie dans les établissements d’enseignement supérieur : coopération de l’Église, de l’Etat et de la société". (…) L’objectif de cette rencontre, consacrée à l’enseignement de la théologie dans les établissements supérieurs russes contemporains, est de mettre en commun les expériences et d’élaborer des mesures pour étendre l’enseignement de la théologie dans les établissements d’enseignement supérieurs sur la base d’un partenariat entre l’Église et l’Etat et l’Église et la société." Un compte-rendu, en français, est proposé sur cette page.

Source de la photographie: Patriarcat de Moscou
 

Le catholicos-patriarche de Géorgie Élie II se rendra à Moscou en janvier 2013

Le catholicos-patriarche de toute la Géorgie Élie II (photographie ci-contre, source) se rendra à Moscou en janvier 2013. À cette occasion, il recevra le prix du « Fonds international de l’association pour l’unité des peuples orthodoxes » pour « ses mérites exceptionnels dans l’œuvre du renforcement des liens fraternels entre les peuples et les Églises orthodoxes ».

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Source: Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com
 

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski