23/10/2017
Actualités
Page d'accueil > Annonces > Exposition (page 2)

Archives de catégorie : Exposition

Souscrire au flux

Le musée Bible et Terre Sainte à Paris – Un hors-série du « Monde de la Bible »

Monde-de-la-Bible-Bible-et-Terre-sainte-hors-serie-couvertureLe musée Bible et Terre Sainte se trouve à Paris au sein des murs de l'Institut catholique (21, rue d'Assas, 6e). Il présente environ 3000 objets de la Palestine au cours de l'histoire (du Néolithique à la période des croisades). L'entrée est libre. Le hors-série actuellement en kiosque du Monde de la Bible, "Trésors du musée Bible et Terre Sainte" (octobre-novembre-décembre 2013) lui est consacré.

Une conférence sur « L’école iconographique d’Antioche », le 4 novembre à Paris

Conf_4_nov_2013Dans le cadre de l'exposition "L'icône, regard sur l'éternité", à la galerie Bansard à Paris (26, avenue de la Bourdonnais, 7e), Carol Saba donnera, le lundi 4 novembre à 19h30, une conférence sur "L'école iconographique d'Antioche".

L’exposition au Louvre: « Chypre entre Byzance et l’Occident, IVe-XVIe siècle »

11310_xxlL'exposition "Chypre entre Byzance et l'Occident, IVe-XVIe siècle" au Louvre se tienra jusqu'au 28 janvier. "Cette exposition se propose de retracer l’histoire artistique singulière de Chypre depuis le IVe siècle, date de la fondation de Constantinople et du triomphe de la religion chrétienne dans tout l’Empire romain, jusqu’à la conquête de l’île par les Turcs en 1571. L’exposition, (…), rassemble pour la première fois des oeuvres d’une dizaine de musées chypriotes, des collections de l’évêché de Nicosie et de plusieurs autres. S’y ajoutent des prêts extérieurs importants provenant des collections publiques françaises, italiennes, américaines, hongroises et britanniques. On y trouvera des éclairages successifs sur chacune des grandes périodes de l’histoire médiévale contrastée de Chypre, tour à tour byzantine, latine, gothique et vénitienne, mais traversée d’un bout à l’autre par la force de l’héritage byzantin."

Photographie: couverture du catalogue de l'exposition (source)

Expositions et cycle de conférences à Paris: « Mystère et théologie de l’icône »

Sous le haut parrainage du métropolite Emmanuel, président de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, et du cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, aura lieu le mardi 4 décembre, à 18h30, à la galerie Bansard à Paris (26, avenue de La Bourdonnais, Paris 7e), le vernissage d'une exposition d'icônes qui marque le début de différentes expositions et d'un cycle de conférences. Pour plus d'informations, lire le communiqué de presse.

Exposition d’anciennes photographies du Mont Athos à Thessalonique

Ce lundi 19 novembre aura lieu l’inauguration de l’exposition de photographies « Thessalonique et le Mont Athos à l’aube du XXème siècle » à l’espace des expositions du « Foyer athonite » de Thessalonique. Ladite exposition, qui durera jusqu’au 15 février 2013, est présentée dans le cadre de la célébration du centenaire de la libération de Thessalonique du joug ottoman. Seront exposées des photos d’archives en provenance de Grèce, de France et de Russie, présentant un intérêt historique, esthétique et artistique et montrant des éléments caractéristiques de Thessalonique et du Mont Athos, peu avant et peu après la libération. On pourra y voir des photographies de Georges Lambakis, l’un des fondateurs du Musée byzantin et de la Société d’archéologie chrétienne, des archives photographiques du Musée byzantin et chrétien, des photographies de Fred Boissonnas appartenant au Musée de photographie de Thessalonique, du grand byzantinologue français Gabriel Millet appartenant à l’École pratique des hautes études – Photothèque Millet, de Fernand Cuville, Stéphane Passet, Auguste Léon et Léon Busy appartenant au Musée Albert Kahn, des archives photographiques et cinématographiques de l’armée d’Orient, du célèbre archéologue et byzantinologue russe Nikodim Kondakov, qui a participé à l’une des visites de Millet sur le Mont Athos, qui a collaboré avec lui et a reçu une partie de ses archives photographiques, du Musée d’histoire des religions de Saint-Pétersbourg, des photographies de l’album qui fut offert par les archives photographiques du monastère athonite de Saint-Pantéléimon au grand duc Constantin Romanov édité par l’Académie russe des sciences à Moscou, avec le concours du consulat de Russie à Thessalonique.

Lire la suite »

Exposition à Moscou, consacrée aux persécutions contre l’Église

A Moscou, une exposition consacrée aux persécutions contre l’Église, sous le titre « L’Église russe et le pouvoir soviétique » se déroulera du 8 novembre au 9 décembre au Musée central national de l’histoire contemporaine de la Russie à Moscou. L’exposition sera consacrée aux persécutions contre l’Église durant les années soviétiques et sera répartie en six salles dans l’ordre chronologique. Elle est organisée conjointement par l’Université orthodoxe des sciences humaines « Saint-Tikhon » et ledit musée. « Pendant 20 ans, les historiens de l’Université orthodoxe des sciences humaines Saint-Tikhon ont rassemblé de nombreux témoignages de confession et de martyre de la foi, retracé le sort de milliers de personnes, analysé l’histoire des conflits à l’intérieur de l’Église déclenchés par les persécuteurs, rédigé les pages saillantes de la lutte du régime athée avec l’Église orthodoxe » a déclaré le recteur de l’Université Saint-Tikhon, l’archiprêtre Vladimir Vorobiev. Selon ses paroles, le but de l’exposition est de montrer l’histoire « de la résistance spirituelle à l’athéisme et à apprendre à tirer les leçons du passé qui nous ont été enseignées par nos martyrs ».

Source et photographie : Pravoslavie.ru, traduit du russe pour Orthodoxie.com

 

Une partie de l’exposition « La Russie orthodoxe » à Moscou est dédiée à saint Nicolas du Japon

Une partie de l’exposition « La Russie orthodoxe » à Moscou (du 4 au 8 novembre) sera consacrée à saint Nicolas du Japon, dont le centième anniversaire du trépas a été commémoré en 2012. Le 10 avril 1970, le Patriarcat de Moscou a canonisé le saint au titre des « égaux-aux-apôtres »,  en raison de son activité missionnaire au Japon. La cathédrale orthodoxe de Tokyo, érigée par le saint, est connue comme « Nicolas-Do », la « Maison de Nicolas »,  cette appellation reflétant le respect des Japonais pour lui.

Dans le cadre de l’exposition « La Russie orthodoxe » qui est dédiée aux dates historiques mémorables, une partie est consacrée au ministère de saint Nicolas au Japon, à son activité missionnaire, à l’affermissement de l’orthodoxie dans ce pays, et aussi à la vie actuelle de l’Église orthodoxe du Japon. Seront présentées également les éditions consacrées au saint, qui sont parues à différents moments dans les langues russe et japonaise, et aussi les livres liturgiques parus au Japon. Les matériaux présentés aideront les visiteurs à mieux connaître le patrimoine écrit de saint Nicolas et l’histoire de sa canonisation. Cette partie de l’exposition a été préparée par le département des affaires ecclésiastiques du Patriarcat de Moscou.
 

Source (dont photographie de saint Nicolas du Japon): Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Bruxelles: ouverture de l’exposition « Couleurs de l’orthodoxie. La Pologne » dans le bâtiment du Parlement européen

L'exposition de photographies "Couleurs de l'orthodoxie. La Pologne" s'ouvre aujourd'hui  dans le bâtiment du Parlement européen à Bruxelles. Y seront présentées des photographies provenant du projet photographique international Orthphoto.net (1, 2, 3, 4), coordonné par le Polonais Alexander Vasilyuk, directeur du site orthodoxe Cerkiew.pl.
"Par notre exposition, nous voulons montrer que, bien que dans l'Union européenne, il soit beaucoup question de l'inutilité de la religion, elle reste nécessaire. Nous voulons montrer la force de conviction des croyants, montrer qu'en Pologne, l'orthodoxie est présente, qu'elle est vivante, qu'une confession minoritaire peut accomplir un grand travail, développer une importante activité spirituelle et éducative" a déclaré le coordinateur du projet à Sobor.by.
L'initiative de présenter les couleurs de l'orthodoxie en Pologne aux eurodéputés appartient au député polonais Michal Kaminsky, lequel témoigne d'un vif intérêt envers la foi orthodoxe. Le président de la Pologne a accordé son patronage à l'exposition.

Sources: Sobor.by, Orthphoto

Exposition sur l’histoire de l’Église russe hors frontières au Centre culturel russe de Belgrade

Une exposition consacrée à l’histoire de l’Église russe dans la diaspora, « depuis Sremski Karlovci (Serbie) jusqu’à Jordanville (USA) » sera inaugurée le 17 mai 2012 au Centre culturel russe de Belgrade. Les persécutions contre l’Église qui commencèrent dès les premiers mois du pouvoir bolchevique forcèrent une part importante du clergé à quitter la Russie. Se trouvant en exil, l’Église russe devait prendre en charge le souci pastoral de son troupeau dispersé dans le monde entier. À partir de 1920, l’Administration ecclésiale suprême à l’étranger commença à fonctionner à Constantinople. Cette administration eut pour chef un hiérarque renommé en Russie, le métropolite de Kiev et de Galicie Antoine (Khrapovitsky). Un an après, ladite Administration s’installa au Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, la future Yougoslavie. L’assemblée des évêques de l’Église orthodoxe serbe, en août 1921, donna sa bénédiction à l’activité de l’administration russe à l’étranger. Le patriarche Dimitri de Serbie laissa à la disposition des évêques russes sa résidence à Sremski Karlovci, où eut lieu, le 21 novembre 1921, le premier concile de toute la diaspora, comprenant évêques, prêtres et représentants laïcs. Depuis 1922, un synode fut constitué, qui siégea dans la même ville. Il fut présidé par le métropolite Antoine jusqu’à son décès, en 1936. La ville de Sremski Karlovci joua donc un rôle exceptionnel dans l’histoire de l’Église russe hors frontières, puisque c’est là que se tinrent les assemblées épiscopales, les sessions du synode ainsi que, en 1938, le deuxième concile de toute la diaspora. En 1943, le synode partit à Belgrade et, en septembre 1944, peu avant l’arrivée des troupes soviétiques, il partit, avec à sa tête le métropolite Anastase (Gribanovsky), à Karlovy Vary, Munich, Genève, puis New York.  Dans le cadre de cette exposition seront exposés 80 photographies et documents – dont certains rares – qui racontent l’histoire de l’Eglise russe hors frontières,  provenant de la collection d’archives de la « Maison Soljenitsyne de la Russie de l’étranger » à Moscou, et du monastère de la Sainte-Trinité à Jordanville.

Source et photographie : Ruski dom

Une exposition d’Irina Kotova à Paris

Affiche_expo_CRSC_Paris_mai 2012Une exposition d’oeuvres de la série « Paris imaginaire » de l’artiste biélorusse Irina Kotova, ancienne étudiante de l’Institut Saint-Serge, se déroulera à Paris, au Centre de Russie pour la science et la culture (61, rue Boissière, Paris 16e), en coopération avec l’ambassade de Biélorussie en France, du 16 au 19 mai. Pour obtenir une invitation pour le vernissage (le 15 mai), la demander à l’artiste, sur cette page, au plus tard le 8 mai.

Cliquez sur l’affiche de l’exposition pour l’agrandir (ou clic droit sur l’affiche en sélectionnant « ouvrir dans une nouvelle fenêtre » ou « ouvrir dans un nouvel onglet »).

Exposition « L’icône bulgare » à Paris

Icone_bulgareLa paroisse orthodoxe bulgare à Paris Saint-Euthyme de Tarnovo organise, sous le haut patronage de S.E.M. Marin Raykov, ambassadeur de Bulgarie en France et la participation de l’Institut culturel bulgare à Paris, une exposition d’icônes du 17 avril au 11 mai 2012. Elena Karageorgieva, commissaire de l’exposition, sera présente à l’Institut culturel bulgare du 18 avril au 11 mai de 12h00 à 15h00 (lundi – vendredi). Ce sera aussi l’occasion pour les visiteurs de participer au processus artistique de création d’une mosaïque.
Le 17 avril à 19h00 – Vernissage, chants ecclésiastiques de la chorale paroissiale
Le 8 mai à 19h00 – Concert multi instrumentale de Nikolaï Ivanov (Espace culturel bulgae, 28 rue La Boétie, Paris 75008, M° Miromesnil).

Exposition « La Byzance d’or et l’Orient » en Autriche

À partir du 31 mars et jusqu’au  4 novembre 2012, aura lieu au château de Schallaburg (Basse Autriche) une grande exposition intitulée « La Byzance d’or et l’Orient » (présentations en allemand). 400 objets en provenance des collections des plus grands musées européens seront exposés. Des œuvres de la culture et de l’art byzantins évoquent l’histoire de la fondation de Constantinople en 330, jusqu’à la prise de la ville par les Turcs en  1453.

Source : Pravoslavie.ru

Exposition d’icônes à l’Institut Saint-Serge

AFFICHE EXPO ICONE _2012

L'atelier d'iconographie d'Elisabeth Ozoline organise une exposition d'icônes à l'Institut Saint-Serge (93, rue de Crimée, Paris 19e) du 27 février au 4 mars 2012. Ouverture : tous les  jours de 10h00 à 17h00. Entrée : 3 euros.

« Sous les bulbes de Paris »: l’exposition sur la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky

Quelques photographies de l'exposition "Sous les bulbes de Paris", sur l'histoire de la cathédrale Saint-Alexandre-Nevski de Paris, à l'occasion de son 150e annversaire, sont proposées par le site "La Russie  d'aujourd'hui".  L'exposition peut être visitée jusqu'au 5 octobre dans la mairie du 8e arrondissement (3, rue de Lisbonne, Paris 8e, métro: Europe ou Saint-Augustin). Elle fait la couverture du mensuel municipal (n°29, septembre 2011) avec un article en page 17 (téléchargeable ici, lien direct).

Une exposition de photographies du Mont Athos à la Fondation hellénique à Paris

Le samedi 17 septembre, dans le cadre des journées européennes du patrimoine, la Fondation hellénique à Paris propose une exposition de photographies du Mont Athos et de la Grèce de Fred Boissonnas (1858-1946), un photographe suisse. Quelques unes de ses photographies sont présentées ici.

La collection d’art roman du Musée national d’art de Catalogne (MNAC)

Une des plus complètes collections d'art roman se trouve au Musée national d'art de Catalogne (MNAC) à Barcelone. La collection est constituée des peintures murales ainsi que des diverses statues en bois, pièces d'orfèvrerie, émaux et sculptures en pierre. La majorité des pièces sont des exemplaires de l'art roman en Catalogne. Nous vous invitons à regarder cet album de photographies de la collection.

« Icône et art », une conférence de Jean-Claude Larchet

Icones Dans le cadre de l’exposition « Icônes. L'invisible sérénité » (icônes russes des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles de la collection Norbert Vogel) qui est présentée jusqu’au 29 mai au château de Courcelles à Montigny-les-Metz, Jean-Claude Larchet, auteur de L’iconographe et l’artiste (éditions du Cerf), donnera, à l’invitation du service culturel de la ville, une conférence sur le thème « Icône et art ». À travers la projection commentée de près de 200 reproductions d’icônes anciennes et contemporaines et d’œuvres picturales occidentales, il proposera une introduction au monde des icônes, et montrera en particulier ce qui distingue une icône d’une œuvre d’art à motif religieux.
Le samedi 21 mai à 17 heures, au château de Courcelles, espace Europa, 73 rue de Pont-à-Mousson. 57950 Montigny-les-Metz. Entrée libre.

L’exposition d’icônes du Mont-Athos à Weiler-la-Tour (Grand Duché du Luxembourg) est prolongée jusqu’au 26 avril.

Catherine Devant le grand succès rencontré par l’exposition d’icônes du Mont-Athos « Le visage de l’Absolu », les organisateurs ont décidé de la prolonger jusqu’au 26 avril.
L’exposition se tient dans la salle paroissiale de l’église grecque constuite récemment dans le village de Weiler-la-Tour, au sud du Grand Duché de Luxembourg, et dont le recteur est l'archiprêtre Elefthérios Anyfantakis.
Cette exposition (dont l’entrée est libre) réunit quatre-vingt-cinq icônes, de différents thèmes, tailles et styles, toutes peintes au Mont-Athos dans des dépendances du monastère Saint-Paul, en particulier dans le méthochion de Monoxilitis. Elle propose aussi à la vente divers produits qui y sont élaborés (chapelets, vins, liqueur, encens, céramiques, tisanes, préparations médicinales…).

Lire la suite »

La première exposition d’art russe au Vatican

Une exposition d'art russe, comprenant notamment des icônes et des oeufs de Pâques de Fabergé, se tiendra pour la première fois au Vatican du 15 avril au 11 juin. Selon Vladimir Vorontchenko, président du conseil d'administration de la fondation "Liaison des temps", elle " contribue au rapprochement entre les églises orthodoxe et catholique ". Le projet de cette exposition a été approuvé par le patriarche Cyrille de Moscou.

Source: Ria-novosti

Exposition d’icônes du Mont Athos au Luxembourg

Elie Du 2 au 17 avril 2011 aura lieu, au Luxembourg (à 10 km de la ville de Luxembourg) une exposition inédite dans le monde francophone d’icônes byzantines contemporaines des moines du Mont Athos, exposition intitulée : Le visage de l'Absolu. Au cours de cette exposition (dont l’entrée libre est libre et gratuite), seront présentées pour la première fois au sein du monde francophone quelques-unes des plus belles et plus riches icônes réalisées par les moines du Mont Athos. Deux moines du Mont Athos, père Nikodimos (moine du monastère Saint Paul – ou « Aghiou Pavlou) et père Paisios (moine de la « Nouvelle skite » – ou « Nea Skiti »), s’étant déplacés spécialement du Mont Athos pour l’occasion, présenteront les icônes aux visiteurs, en en expliquant la dimension religieuse et spirituelle. Le peintre d’icône, Jakobos Aghigraphos, organisateur de l’exposition, répond aux questions en présentant le travail de réalisation des icônes d’un point de vue spirituel, mais aussi et surtout d’un point de vue artistique et technique.

Lire la suite »

Une exposition aux Pays-Bas sur l’art de l’Eglise orthodoxe russe

Une exposition à l'Ermitage-Amsterdam, aux Pays-Bas, débute demain, 19 mars, et se tiendra jusqu'au 16 septembre 2011, sur le thème "Splendeur et gloire. L'art de l'Eglise orthodoxe russe". Plus de 300 objets (icônes, vêtements et objets liturgiques, livres, etc.) seront exposés. Pour plus d'informations, voir cette page et cette autre.

Une exposition d’icônes à Paris

La galerie Bansard (adresse), à Paris, organise une exposition d'icônes, intitulé "Icônes d'aujourd'hui", du 2 février au 3 mars. Le vernissage aura lieu demain, 1er février, à 18h30. Pour plus d'informations, voir cette page.

Exposition d’icônes bulgares à Paris

Ikonebulgare Une exposition, d’icônes bulgares aura lieu entre le 12 décembre et le 4 janvier dans l’église paroissiale Saint Pierre de Montmartre. Le vernissage est sous l’égide de l’association Amical des artistes et des écrivains N.-D. de Montmartre-N.D.de beauté et le Centre culturelle bulgare. Il réunit quatres iconographes bulgares : Hristo Popkostadinov, Ludmil Kolarov, docteur Vania Sapundjieva et Elena Sineva. Les deux dernières ont fini leurs études d’iconographie à Tarnovo : Mme Sapunjieva y enseigne l’iconographie, Mlle Sineva viens de terminer sa licence après avoir accomplie également une spéciation d’iconographie à Athènes auprès de professeur George Kordis. Elles représentent la paroisse bulgare Saint Euthyme de Tarnovo à Paris qui est partenaire de cet événement.
L’exposition  sera inaugurée le 12 décembre à 12h00. Le vernisage est ouvert tout les jours (sauf lundi) entre 14h00 et 17h30. L’église Saint-Pierre de Montmartre est située au 2, rue du Mont-Cenis-Place Jean Marais, Paris 75018. Pour information complémentaire voir le carton d’invitation

Une exposition nommé « Oural, terre de ferveur » à Lyon

55_1 Jusqu'au 2 janvier, dans le cadre de l'année France-Russie, se tient une exposition nommé "Oural, terre de ferveur" au Musée d'art religieux de Fourvière à Lyon (8, place de Fourvière). Présentation: "Cette exposition est tirée des collections du Musée des Beaux-arts de Perm (Oural-Russie) dont son incroyable ensemble de statues en bois polychromes. C'est sans doute, la partie la plus spectaculaire de cette présentation, qui offre au public une trentaine de sculptures qui ornaient les nefs et iconostases des églises locales, malgré la très grande réticence de l'Eglise orthodoxe devant l'utilisation de la statuaire. Icônes, orfèvrerie et textiles liturgiques complètent l'exposition".

Photographie: une des statues de l'exposition (source: Musée d'art religieux de Fourvière)

Une exposition du peintre-sculpteur Alexis Obolensky à Evry

Du 22 mai au 4 juillet, le peintre-sculpteur Alexis Obolensky, par ailleurs marguillier de la cathédrale Saint-Nicolas de Nice, expose des œuvres à l'Agence nationale des arts sacrés dont les locaux sont situés dans la cathédrale d'Evry (au 6e étage). L'exposition s'intitule " La bonne nouvelle". Le vernissage aura lieu jeudi 20 mai à 18h30.

L’exposition de photographies « Monastère de Fruška Gora » à Paris

Krusedol La paroisse orthodoxe serbe Saint-Sava de Paris organise une exposition de photographies du monastère Krušedol situé sur la montagne Fruška Gora et qui célèbre aujourd'hui les 5 siècles de sa fondation. Le samedi 24 avril, après les vigiles, une monographie (en serbe) sur le monastère Krušedol sera présentée. Le dimanche 25 avril, après la célébration de la sainte liturgie, aura lieu le vernissage de l'exposition en présence du hiéromoine Athanase (Gatalo), higoumène du monastère Staro Hopovo. Fruška Gora, qui est aujourd'hui parc national, est appelé aussi le Mont-Athos serbe, à cause de la présence de 16 monastères serbes qui y ont été édifiés entre le XVe et le XVIe siècle.

Une exposition sur les manuscrits de la mer Morte à la Bibliothèque nationale de France

Jusqu'au 11 juillet, une exposition sur les manuscrits de la mer Morte se tient à la Bibliothèque nationale de France. Sur celle-ci voir cet article en ligne extrait du magazine de la BNF. Le site de la bibliothèque propose des fiches pédagogiques à partir de cette page et ce livret d'accompagnement de 12 pages pour les jeunes.

Les églises en bois du nord de la Russie

594px-Jumalansynnyttajan_kuolonuneen_nukkumisen_kirkko_1774Une exposition de photographies, de l'anglais Richard Davies, sur les églises en bois du nord de la Russie se tient en Finlande jusqu'au 30 mai au Musée d'architecture finlandaise à Helsinki. Cette exposition vise à mieux faire connaître ce patrimoine aujourd'hui menacé. Les églises let chapelles photographiées les plus anciennes remontent au début du 16e siècle. Des conférences ont lieu dans le cadre de l'exposition.

La photographie ci-contre est celle de l'église de la Dormition, construite en 1774 à Kondopoga en Carélie.

Source (dont photographie): Ortodoksi.net

La « Sainte Russie » au Louvre

Photo_pdt_3098 Le magazine Arts sacrés consacre le dossier de son numéro 4 (mars-avril 2010) à l'exposition "Sainte Russie"  au Louvre. Hier, au journal télévisé de 20 heures, sur TF1, un reportage a présenté ladite exposition. On peut le visionner ici.

Exposition à Paris: « La Bible, patrimoine de l’humanité »

Du 8 au 12 février, une exposition intitulée "La Bible, patrimoine de l'humanité" sera présentée au siège de l'UNESCO à Paris (programme). Elle sera ensuite proposée à Saint-Germain-en-Laye, au Croisic, en Guyane, puis aux Antilles et, en 2011, à Beyrouth, Caen, Nantes, Orléans, Versailles (lieux et dates). L’exposition s’organise autour de six modules thématiques répartis sur 400 m2 : Genèse de la Bible, La Bible transmise, Bible en traductions, Les mondes de la Bible, Bible et cultures, Un livre de rencontres. Ce documentaire l'évoque. Ce weblog lui est consacré.

«Iles Solovki – Merveilles du nord de la Russie»: une exposition photographique

Dans le cadre de l'année France-Russie, une exposition photographique intitulée «Iles Solovki – Merveilles du nord de la Russie» s'ouvre à Paris aujourd'hui et jusqu'au 15 mars, près de Nice du 22 mars au 11 avril et près du Havre du 2 au novembre. Le passage de l'exposition à Toulouse, à Rouen, et à Lyon est à confirmer (diaporama, renseignements).
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski