Cinéma

Un des enseignements de saint Séraphin de Sarov

Ci-dessous : un court extrait de l’entretien avec Christophe Levalois diffusé après le film d’animation “Le voyage extraordinaire de Séraphima“. Deux e-séances de diffusion du film sont prévues pour les jours à venir.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un des enseignements de saint Séraphin de Sarov

Ci-dessous : un court extrait de l’entretien avec Christophe Levalois diffusé après le film d’animation “Le voyage extraordinaire de Séraphima“. Deux e-séances de diffusion du film sont prévues pour les…

Accueil

Un des enseignements de saint Séraphin de Sarov

Ci-dessous : un court extrait de l’entretien avec Christophe Levalois diffusé après le film d’animation “Le voyage extraordinaire de Séraphima“. Deux e-séances de diffusion du film sont prévues pour les…

Festival du film orthodoxe « Byzanfest 2020 » : les candidatures sont ouvertes

Les cinéastes chrétiens orthodoxes du monde entier peuvent soumettre leurs courts et longs métrages à la cinquième édition du festival du film orthodoxe Byzanfest. Le concours accepte les films réalisés dans l’esprit orthodoxe. Les productions peuvent être envoyées en ligne jusqu’au 23 août 2020. Byzanfest vise à promouvoir les cinéastes chrétiens orthodoxes car le film est un moyen d’évangélisation très efficace et apporte une beauté spirituelle à l’art, qui la rend accessible à un public mondial. L’événement est initié par Transfigure Media, organisation coordonnée par Chris Vlahonasios, un chrétien orthodoxe de Melbourne, en Australie. Il a choisi le nom du festival afin d’honorer l’héritage de l’Empire byzantin, un empire qui a duré plus d’un millénaire, le plus long de l’histoire. C’était « un lieu de grande sagesse, d’art et de foi », explique l’organisateur. « L’esprit et les valeurs de Byzance transparaissent dans les œuvres des chrétiens orthodoxes à l’ère numérique ». Conçu comme un festival en ligne, le Byzanfest n’est pas affecté par les restrictions liées à la pandémie. Les films seront projetés en ligne pendant une période de deux semaines en octobre cette année. Les longs métrages feront partie d’un programme où le public pourra « louer » le film en ligne. Tous les fonds récoltés par les locations sera partagés à parts égales avec les cinéastes. Les films nominés et récompensés peuvent être visionnés sur la chaîne Youtube du festival. Deux documentaires proposés lors de l’édition de l’année dernière portaient sur le père Nicolae Tănase et la communauté du village de Valea Plopului en Roumanie. L’un d’eux a été nominé pour le prix du meilleur documentaire : https://www.youtube.com/watch?v=qfTd4VHxTF8&feature=emb_logo L’autre a d’ailleurs remporté le prix du meilleur documentaire lors de l’édition 2019. Il raconte l’histoire des villageois de Valea Plopului qui ont reconstruit leur église détruite par le tremblement de terre. C’était pendant le régime communiste, quand la

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un nouveau film vient de sortir sur saint Gabriel, fol en Christ de Géorgie

Un nouveau film (en russe) sur saint Gabriel (Ourguébadzé, 1929-1955), intitulé « Je vous attends à Samtavro… », qui a nécessité deux ans de travail, vient de sortir. Le réalisateur a reçu pour ce faire la bénédiction du patriarche de Géorgie ÉIie II. Le film évoque la vie du saint, ses prières, ses miracles, au moyen de témoignages de clercs et de fidèles qui l’ont connu personnellement. Saint Gabriel a été canonisé en 2012 par l’Église de Géorgie, et sa vie parue dans la collection « Grands spirituels orthodoxes du XXème siècle », a été rédigée en français par Jean-Claude Larchet. Ce film peut être visionné ici. Source : Pravoslavie

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

«Dans la paix du père Grégoire avec le père archimandrite Barsanuphe», un DVD réalisé à l’occasion du 50e anniversaire du rappel à Dieu du moine iconographe Grégoire Kroug

S À l’occasion du 50e anniversaire du rappel à Dieu du moine iconographe Grégoire Kroug (1908-1969), l’Association du skit du Saint-Esprit, présidée par Grégoire Charmois, a produit un DVD qui a été présenté lors du colloque récemment consacré au célèbre iconographe au Centre culturel orthodoxe russe du quai Branly (Paris, 5e), où se terminera dans quelques jours une belle exposition de ses œuvres. Ce DVD est surtout consacré à la mémoire de l’archimandrite Barsanuphe (Ferrier), rappelé à Dieu le 20 octobre 2018, mais comporte aussi une large présentation de l’histoire, de l’architecture et des fresques du skit du Saint-Esprit où il a vécu une quarantaine d’années et qu’il a contribué à aménager. C’est l’occasion d’évoquer la mémoire du père Grégoire Kroug qui a vécu une vingtaine d’années au skit et a peint les fresques de son église. C’est l’occasion aussi de présenter des photos et des extraits d’une émission de la série « Orthodoxie » enregistrée en 1968, où l’on peut voir et entendre les moines et novices du skit à cette époque, ainsi que l’archimandrite Serge Chévitch, qui en était l’higoumène ; on peut y voir aussi des extraits de vidéos de grands événements qu’a connus le skit lors de la célébration du millénaire de la Russie en 1988, ou de son inscription au « Patrimoine du XXe siècle » en 2014. Le film est émaillé d’extraits de plusieurs conférences et interviews de l’archimandrite Barsanuphe se rapportant à l’histoire du skit, au père Grégoire qu’il a soutenu dans ses maladies les dernières années de sa vie, et aux deux petits monastères qu’il a fondés à Marcenat et à Grassac. Il se conclut par des extraits d’une vidéo tournée lors des funérailles du père Barsanuphe à la cathédrale de la Sainte-Trinité, et par des photos de sa sépulture au monastère

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

XXIIe festival international du cinéma orthodoxe

XXIIe festival international du cinéma orthodoxe « Radonège » a commencé le 21 novembre 2017 à Moscou. A l’occasion de l’ouverture, un office d’intercession solennel devant l’icône de la Mère de Dieu de Vladimir en l’église Saint-Nicolas de la galerie Tretiakov, auquel ont pris part les organisateurs et les membres du jury du festival, dont le président est Evgueny Nikiforov, suivi d’une conférence de presse, a été célébré. Le festival « Radonège » occupe une place reconnue dans le domaine du cinéma de type religieux, spirituel, moral et culturel. Il a lieu avec la bénédiction du patriarche de Moscou Cyrille, et le soutien du ministère de la Culture de la Fédération de Russie, du conseil municipal de Moscou, de l’Union des cinéastes de Russie. Le président du conseil d’administration du festival est le vice-président de la Banque Centrale de Russie, A.P. Torchine. Le but du festival « Radonège » est d’attirer l’attention du public sur les questions concernant l’orthodoxie dans la société, d’améliorer la qualité de la prédication orthodoxe dans les médias, de donner la possibilité d’échanger les expériences aux journalistes, réalisateurs, opérateurs, à tous les créateurs dans ce domaine, et aussi de s’assurer que ceux-ci reçoivent une information correcte sur la vie de l’Église orthodoxe russe. Le festival a réuni environ 300 sociétés de cinéma et de télévision de toute la Russie, de l’étranger proche et lointain. 260 films et programmes télévisés ont été envoyés cette année à la commission de sélection, dont 104 films ont été sélectionnés. Parmi ceux-ci, il y a 43 films cinématographiques et 40 films télévisés. En outre, prenant en compte la quantité sans précédent et le haut niveau des travaux qui ont été envoyés, le comité d’organisation a décidé d’ajouter encore 19 films d’informations et 2 films intitulés « Radonège recommande » ainsi qu’un film « projection spéciale ». Hormis les films documentaires et les programmes TV,

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

“Pour la Russie, pour la foi”

Un appel à contribution financière pour un film, réalisé par Alexis Zelensky, sur le maintien de la mémoire des Russes blancs en France, notamment au sein de l’association Vitiaz, intitulé “Pour la Russie, pour la foi”, a été lancé : présentation du projet et bande-annonce du film, page Facebook dédiée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un portrait du père Boris Bobrinskoy

Dans un film, tourné, monté et réalisé par Pierre, le père Boris Bobrinskoy, est interrogé sur sa vie, son parcours, la mort. Né à Paris en 1925, issu de la famille impériale russe, le comte Bobrinskoy, devenu père Boris, a vécu avec simplicité, loin des richesses matérielles. Il fut doyen de l’Institut de théologie Saint-Serge durant plus de 20 ans, recteur de la paroisse de la Sainte-Trinité pendant 40 ans, professeur de théologie pendant plus de 50 ans, co-fondateur de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, et président de la Voix de l’Orthodoxie,membre des Commissions de dialogue orthodoxe-catholique et orthodoxe-protestant. Il est auteur de nombreux ouvrages théologiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un nouveau film russe sur saint Silouane du Mont Athos

Un nouveau film, intitulé « Le moine » vient de sortir en Russie sur le célèbre saint Silouane (+1938) du Mont Athos. L’auteur en est Arkady Mamontov, journaliste, animateur d’émissions sur la chaîne TV « Rossia » et réalisateur de nombreux films documentaires. Le présent film retrace la vie de saint Silouane depuis son village de Chovskoïé jusqu’à sa vie au monastère de Saint-Pantéléimon sur le Mont Athos. Différents moines athonites commentent la vie du saint, notamment le hiéromoine Athanase de Simonos Petras, qui évoque la canonisation par le Patriarcat œcuménique, ainsi que l’office qu’il a rédigé lui-même en l’honneur du saint. De magnifiques vues du monastère de Saint-Pantéléimon sont présentées. On peut visionner ce film (en russe) ci-dessous. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

1 2 4

Ne manquez jamais une mise à jour importante

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont pas été ou ont été insuffisamment catéchisés.Présenté en 250 pages dans un beau volume relié, il est l’œuvre du hiéromoine Grégoire (Chatziemmanouil), qui après avoir été un certain temps second du monastère de Stavronikita, s’est retiré depuis plusieurs décennies dans une callyve près de Karyès pour former avec quelques frères l’une des meilleures petites communautés de la Sainte Montagne.Ce catéchisme se présente comme un exposé linéaire plutôt que sous la forme souvent adoptée de question-réponses, mais il se subdivise en petites unités ce qui rend son usage tout aussi aisé.Après une introduction générale sur la nature et le but de la catéchèse, il comporte trois grandes parties :1. La foi de l’Église, avec comme subdivisions : le Dieu trinitaire ; la création du monde intelligible et sensible ; l’Économie divine ; la Très-Sainte Mère de Dieu ; la Sainte Église ; le Royaume de Dieu.2. La vie liturgique (l’office liturgique et les fêtes ; le lieu de culte ; les saintes icônes et les saintes reliques ; les vases sacrés ; les ornements sacrés et les livres liturgiques ; la Divine Liturgie ; les sacrements).3. La vie en Christ (l’époque de l’Ancien Testament ; l’époque de la grâce ; la prière ; l’ascèse ; la trinité des vertus ; la déification de l’homme.L’épilogue est constitué par la confession de foi de saint Nicodème l’Hagiorite.Un glossaire est proposé en fin d’ouvrage.Ce catéchisme a l’avantage d’être impeccable sur le plan doctrinal, simple dans ses exposés de sorte qu’il peut facilement être utilisé pour la catéchèse des enfants, sobre dans son expression, et constamment fondé sur les enseignements des Pères de l’Église ; s’ajoute à ces qualités la longue expérience spirituelle de l’auteur et sa compétence reconnue dans le domaine liturgique (rappelons

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », Éditions des Syrtes, Genève, 2019, 493 p.Le Père Georges Florovsky (1893-1979), après quelques années d’enseignement à Prague et à Paris, fit la plus grande partie de sa carrière aux États Unis où il enseigna dans les plus prestigieuses universités (Harvard, Cambridge, Princeton…). Unissant une vaste érudition, un attachement profond à la tradition ecclésiale, un souci de répondre aux problèmes contemporains et un sens aigu du dialogue avec les autres confessions chrétiennes, il est considéré comme l’un des plus importants théologiens orthodoxes de notre temps.En France pourtant, son œuvre volumineuse, écrite majoritairement en russe et surtout en anglais, n’a que très peu été traduite.En proposant vingt-cinq de ses articles en traduction française totalisant 340 pages, ce volume entend combler cette lacune.Ces articles sont centrés sur deux thèmes majeurs de la pensée de Florovsky : la nature de la théologie (et donc la façon dont elle doit être pratiquée) et la nature de l’Église. Ces deux thèmes sont eux-mêmes axés sur la notion de Tradition, laquelle tient dans l’œuvre de l’auteur une place essentielle et fait l’objet d’une conception renouvelée où l’indispensable référence aux Pères se conjugue avec la nécessité de répondre de manière adaptée aux besoins de chaque époque. Divers thèmes connexes sont également abordés: le lien de la théologie avec la Révélation et avec la vie liturgique et spirituelle dans l’Église; la catholicité de l’Église; l’Église comme réalité communautaire; le statut du dogme; le statut des Conciles; le statut de l’Écriture et les relations de l’Ancien et du Nouveau Testament; le vrai sens de l’œcuménisme… Écrits entre 1927 et 1967, ces articles gardent un caractère actuel, car les problèmes qu’ils ont affrontés continuent à exister, et les solutions qu’ils proposent sont

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

14 juin (ancien calendrier) / 27 juin (nouveau)

Carême des saints ApôtresSaint Élisée, prophète (IXème s. av. J.-C.) ; saint Méthode, patriarche de Constantinople, confesseur (847) ; saint Mstislav baptisé Georges, prince de Novgorod (1180) ; saint Méthode,…

13 juin (ancien calendrier) / 26 juin (nouveau)

Dimanche de tous les saints glorifiés en Russie. Tous les saints du Mont Athos. Tous les saints de Roumanie Carême des saints Apôtres – dispense de poisson Sainte Aquiline, martyre…

26 juin

Dimanche de tous les saints glorifiés en Russie. Tous les saints du Mont Athos. Tous les saints de Roumanie Carême des saints Apôtres – dispense de poisson Saint David de…

Sept faits concernant saint Jean Baptiste expliqués par le patriarche Daniel

L’Église honore saint Jean Baptiste pour son œuvre et sa vie saintes, a déclaré le patriarche Daniel vendredi, en la fête de la Nativité de saint Jean Baptiste. Le patriarche a expliqué dans sa prédication sept faits importants sur ce saint. « Il allie courage et humilité. Humble, il est en même temps un confesseur courageux du Christ Messie et un accomplisseur de la volonté de Dieu », a déclaré Sa Béatitude à propos du saint. « Cette vie sainte de Jean Baptiste fait de lui un accomplisseur du plan du salut du monde par le fait qu’il est le Précurseur, le Baptiste et le Prophète du Seigneur, qui relie l’Ancien Testament au Nouveau Testament », a déclaré le patriarche Daniel. 1. Pourquoi est-il représenté avec des ailes ? « Le prophète Malachie voit ce Précurseur comme un ange marchant devant la face du Seigneur. Il n’a pas dit devant le Seigneur, mais devant le Face du Seigneur, car le Fils est l’Icône du Père, c’est le Visage de Dieu tourné vers l’humanité », a expliqué le patriarche Daniel. « Le prophète Malachie vit donc qu’il cheminait devant la Face du Seigneur, qui était sur le point de s’incarner. C’est pourquoi il est peint dans l’iconographie orthodoxe comme un ange avec des ailes, bien qu’il se fût trouvé dans la chair. » Saint Jean-Baptiste est également un précurseur du monachisme chrétien, car sa mère a fui Hérode pour épargner la vie de son nourrisson et ils ont tous deux vécu dans le désert avec peu de nourriture et peu de ressources. 2. Que signifie son nom ? Le nom Yōḥānān en hébreu signifie « Dieu a eu pitié », « Celui à qui Dieu fait miséricorde », « le bien-aimé de Dieu ». 3. Que signifie « il ramènera le cœur des pères vers leurs enfants ? « Après qu’il ait commencé à parler, le

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le feu se propage dans une zone forestière du Mont Athos

Un incendie d’origine inconnue s’est déclaré tard dans la nuit du vendredi 24 juin dans une zone forestière de la région de saint André au Mont Athos, et est actuellement en cours.Dès le départ, 12 véhicules des sapeurs-pompiers ont été dirigés vers le site.Selon les dernières informations, 112 pompiers opèrent dans la zone, avec 5 équipes de secours, 35 véhicules, 6 avions, 2 hélicoptères et des engins de l’armée. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

25 juin

Carême des saints Apôtres – dispense de poisson Après-fête de la Nativité de St Jean Baptiste. Sainte Fébronie, vierge, martyre en Mésopotamie (vers 304) ; saint Gallican, évêque d’Embrun (VIème…

11 juin (ancien calendrier) / 24 juin (nouveau)

Carême des saints Apôtres Saint Barthélémy et Saint Barnabé, apôtres (I) ; Saint Barnabé de Vetlouga (1445); Saints 222 martyrs de Chine (1900) ; transfert des reliques de Saint Ephrem…

24 juin

Carême des saints Apôtres – Dispense d’huile et de vin Nativité du vénérable et glorieux prophète, précurseur et baptiste Jean ; saint Orence et ses frères: saints Pharnace, Eros, Firme,…

Unesco : plus de 150 sites culturels détruits partiellement ou totalement en Ukraine

L’Unesco publie ce jeudi un bilan actualisé des dommages causés aux sites culturels en Ukraine depuis le 24 février 2022, date du début de l’offensive russe. Selon les vérifications effectuées par ses experts, 152 sites culturels ont été détruits partiellement ou totalement en raison des combats, dont 70 édifices religieux, 30 bâtiments historiques, 18 centres culturels, 15 monuments, 12 musées et 7 bibliothèques. Dans son communiqué publié aujourd’hui, l’Unesco réitère son appel au respect du droit international et poursuit ses actions de soutien aux professionnels de la culture sur le terrain. Trois régions concentrent trois-quarts des sites endommagés : la région de Donetsk, où les combats sont toujours particulièrement intenses – avec 45 sites culturels endommagés – celle de Kharkiv – 40 sites endommagés – et celle de Kyiv – 26 sites endommagés. D’après Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco : « Ces atteintes répétées aux sites culturels ukrainiens doivent cesser. Le patrimoine culturel, sous toutes ses formes, ne saurait en aucun cas être pris pour cible. Je réitère mon appel au respect du droit international humanitaire, notamment de la Convention de La Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé. » Dès le début de la guerre, la Directrice générale de l’Unesco a impulsé une série de mesures d’urgence pour prévenir au maximum les destructions. L’Organisation a prodigué des conseils techniques aux professionnels de la culture sur le terrain pour protéger les bâtiments et inventorier les œuvres, des refuges ont été identifiés pour mettre en sécurité les objets qui pouvaient être déplacés, les dispositifs anti-incendie ont aussi été renforcés. L’Unesco a par ailleurs accompagné les autorités ukrainiennes dans le marquage des sites culturels avec l’emblème distinctif du bouclier bleu. Ce symbole indique que le bien est protégé au titre de la Convention de La Haye de

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

10 juin (ancien calendrier) / 23 juin (nouveau)

Carême des saints Apôtres Saint Alexandre et sainte Antonine, vierge, martyrs à Cadramon (vers 313) ; saint Timothée, évêque de Brousse, martyr (361-363) ;  saint Théophane d’Antioche (363) ; saint…

23 juin

Carême des saints Apôtres Sainte Agrippine, martyre à Rome (vers 260) ; saint Aristocle, prêtre, Dimitrien, diacre, et Athanase, lecteur, martyrs à Chypre (vers 302) ; saints Eustoche, Gaïus, Probus,…

10 juin (ancien calendrier) / 23 juin (nouveau)

AClôture de l’Ascension. Saint Alexandre et sainte Antonine, vierge, martyrs à Cadramon (vers 313) ; saint Timothée, évêque de Brousse, martyr (361-363) ; saint Théophane d’Antioche (363) ; saint Alexandre et…

Un des enseignements de saint Séraphin de Sarov

Ci-dessous : un court extrait de l’entretien avec Christophe Levalois diffusé après le film d’animation “Le voyage extraordinaire de Séraphima“. Deux e-séances de diffusion du film sont prévues pour les

XXIIe festival international du cinéma orthodoxe

XXIIe festival international du cinéma orthodoxe

XXIIe festival international du cinéma orthodoxe « Radonège » a commencé le 21 novembre 2017 à Moscou. A l’occasion de l’ouverture, un office d’intercession solennel devant l’icône de la Mère de Dieu de Vladimir

« Pour la Russie, pour la foi »

“Pour la Russie, pour la foi”

Un appel à contribution financière pour un film, réalisé par Alexis Zelensky, sur le maintien de la mémoire des Russes blancs en France, notamment au sein de l’association Vitiaz, intitulé

Un portrait du père Boris Bobrinskoy

Dans un film, tourné, monté et réalisé par Pierre, le père Boris Bobrinskoy, est interrogé sur sa vie, son parcours, la mort. Né à Paris en 1925, issu de la famille

« Vous, partez, moi, je reste! » – film documentaire sur le Kosovo

“Vous, partez, moi, je reste!” – film documentaire sur le Kosovo

Le documentaire serbe “Vous, partez, moi, je reste!“, fondé sur le livre du Métropolite Amphiloque du Monténégro et du Littoral “Chroniques de la nouvelle crucifixion du Kosovo”, avec des sous-titres en français, russe et anglais est disponible sur YouTube. Le film présente la souffrance des Serbes an Kosovo-Métochie, ainsi que la destruction de leur patrimoine religieux et culturel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un réalisateur de Hollywood  a tourné un film sur les moines de Géorgie

Un réalisateur de Hollywood a tourné un film sur les moines de Géorgie

On attend prochainement la première du film documentaire sur les moines orthodoxes de Géorgie, réalisé par James Higginson, qui a reçu dans le passé plusieurs récompenses, dont le prix « Emmy ». Le film, intitulé « Les religieux », décrit la vie « parmi les montagnes et le ciel », comme l’annonce le communiqué de presse, et a été tourné dans le diocèse d’Urbnissi et Ruissi de l’Église orthodoxe de Géorgie. La caméra de James Higginson a fixé des vues et des paysages des monastères, avec des fragments des offices et a filmé aussi l’évêque du diocèse, Mgr Job, ainsi que les moines qui passent leur vie dans la prière. Le film est annoncé pour le mois de mars. On peut visionner ici une présentation du film. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Lettre de condoléances de l’archevêque d’Athènes Jérôme au président Hollande suite aux événements tragiques de Paris

Un film unique sur le Mont Athos en 1953

Un court métrage français de 1953 sur le Mont Athos est disponible ci-dessous. On peut y voir des images des monastères de Saint-Pantéléimon, Chilandar et des ermites de Karoulia, au sud du Mont Athos. Il convient toutefois de mentionner que certains commentaires sont erronés. Le film est présenté sur le site du distributeur Armor film.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Sortie du DVD sur le skite Sainte-Foy: “Ora et labora in horto” (Jade)

Sortie du DVD sur le skite Sainte-Foy: “Ora et labora in horto” (Jade)

Les éditions Jade viennent de faire paraître le DVD Ora et labora in horto de Patrick Bittar (couverture ci-contre). Ce film de 15 minutes montre des images poétiques du skite Sainte-Foy, sans parole mais avec en accompagnement des chants orthodoxes. Présentation: “Contempler la fleur d’un cerisier ou vénérer une icône provoquent le même émerveillement. La main de Dieu est partout et toujours présente. Il ne s’agit pas d’adorer la nature mais de retrouver dans la Création l’empreinte de son Créateur. Le sage à l’esprit apaisé est capable de percevoir la rotation d’une rose amoureuse du soleil. La Tradition se situe dans un éternel présent, dans un perpétuel recommencement, comme un vieux pommier ne produit pas de vieilles pommes ! Le rituel est vivant, le geste devient souffle, caresse que l’on peut accueillir sans pouvoir les retenir. Le film Ora et labora in horto engendre par des images poétiques cette atmosphère de sérénité et d’un temps immuable.”

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« Voie de l’amour – Пут љубави » – (documentaire, Serbie, 2009, 16’, VOSTF) de Branko Stanković

Nous vous invitons à regarder le film documentaire « Voie de l’amour – Пут љубави » de Branko Stanković, projeté le  mardi 18 mars, dans le la deuxième édition de la soirée de films documentaires « Un regard sur la vie monastique » organisé par Orthodoxie.com et le festival cinématographique européen “L’Europe autour de l’Europe”, en partenariat avec la Mutuelle Saint-Christophe assurances.  

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

De belles images de la Terre Sainte

Ici, sept minutes de magnifiques images de la Terre Sainte avec des vues aériennes filmées en IMAX.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Ukraine: à Kiev a eu lieu le XIème festival international du cinéma «Pokrov» («Protection de la Mère de Dieu»)

À l’ouverture du XIème festival international de cinéma “Pokrov” (photographies), le métropolite Vladimir de Kiev a salué l’assistance et a souligné l’importance du cinéma orthodoxe pour la société actuelle. « C’est une joie d’annoncer l’ouverture du festival et de communiquer que le XIème festival vit et agit. Le cinéma est une grande force dans la vie de l’homme, tant dans les temps fastes que dans ceux qui sont difficiles, parce qu’il est créé pour le peuple. Que cette branche de l’art se développe pour l’utilité et le bien de l’humanité ! » a déclaré le métropolite Vladimir, qui a décoré les participants au précédent festival. Le chancelier de l’Église orthodoxe d’Ukraine, le métropolite de Borispol et Brovarsk Antoine, l’archevêque de Pereyaslav-Khmelnitsky et de Vichnevsk Alexandre, et le président du département de l’Église orthodoxe d’Ukraine pour la jeunesse, l’évêque d’Obukhov Jonas, ont assisté à la cérémonie d’ouverture du festival. Le jour de l’ouverture du festival a été présenté la première du long-métrage artistique « Luc » (2013) au sujet du saint archevêque Luc le Chirurgien (Voïno-Iasenetski). Pour la première fois de l’histoire du festival a été organisée une retransmission directe sur internet des meilleurs films du forum cinématographique. Cela permettait aux amateurs du cinéma orthodoxe dans le monde entier d’être des participants actifs et des spectateurs du festival. Dans le programme du concours du XIème festival « Pokrov » sont entrés plus de 60 films à caractère chrétien, qui ont été créés durant les deux dernières années dans différents pays du monde. Les films sont présentés dans les catégories documentaires, courts métrages et animation. La clôture solennelle du festival a eu lieu le 14 octobre, jour de la fête de la Protection de la Mère de Dieu (Pokrov) en la Maison du cinéma à Kiev. Dans le cadre du festival a eu lieu une table ronde sur le

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« Les enfants de Dieu » : un film qui vient de sortir en Russie sur la vie religieuse d’un pénitencier dans la région de Kostroma

À Moscou est sorti le film documentaire Enfants de Dieu au sujet du ministère d’un prêtre orthodoxe dans une prison. Le film a été tourné dans les profondeurs de la région de Kostroma, où l’archiprêtre Eugène Ketov s’entretient avec les détenus et reconstruit parallèlement une église paroissiale qui avait été détruite au cours d’un incendie. La prison filmée, celle du village de Ponazyrevo, est l’une des plus médiatisée en Russie. Un reportage sur la vie religieuse dans ce pénitencier a été publié dans les Izvestias. L’archiprêtre Eugène, une moniale qui l’assiste, la direction du pénitencier, les détenus et des anciens détenus libérés s’expriment dans le film. Le père Eugène dirige également un centre de réhabilitation pour ceux qui ont été libérés. Un autre centre est en cours de construction.    Le film Enfants de Dieu – a été fait dans un but non lucratif, mais social. Le réalisateur du fil André Andreev souligne « qu’il n’a pas reçu un sou, que ce soit de l’Église, du monde des affaires ou du pouvoir. Tout est fait sur base caritative ». Pour accéder à l’intégralité de l’article, identifiez-vous ou abonnez-vous ! Le film sera présenté dans le cadre du concours du festival du film international orthodoxe. Ce film, en russe avec sous-titres en anglais, peut être visionné ici. Source: Blagovest-info, traduit du russe pour Orthodoxie.com

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Russie: un prix au Festival international “Chevalier d’or” pour le documentaire “Paris imaginaire”

Le documentaire de la télévision biélorusse Paris imaginaire (réalisateur Serge Catière, 2010), consacré à l’artiste biélorusse Irina Kotova,  a reçu un “chevalier de bronze”, dans la catégorie “court métrage – documentaire” au 21e Festival international “Chevalier d’or”, qui s’est tenu à Omsk en Russie du 22 au 31 mai (photographies) avec la bénédiction du patriarche russe Cyrille. Le festival est présidé par l’acteur Nicolas Burlyayev. 202 films y ont été présentés (reportagesde la télévision russe: 1, 2, 3). L’objectif du festival est de récompenser les films qui témoignent des valeurs chrétiennes et d’un désir d’élévation de l’âme humaine. Le documentaire Paris imaginaire a été également primé au 7e Festival orthodoxe international du film de la Sainte-Rencontre, dans la région de Kalouga en Russie, en février 2012. Des extraits du documentaire (en russe) peuvent être visionnés à partir de cette page. Photographie: un “chevalier d’or” (source)

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un documentaire biélorusse sur un sonneur de cloches au festival “Un pays – un film” à Apchat (Auvergne)

Le documentaire de Catherine Makhova “Le sonneur de cloches” (2011) représentera la Biélorussie au festival “Un pays – un film” dont la 3ème édition se déroulera à Apchat, en Auvergne, du 27 au 29 juillet. Il relate la vie d’un sonneur de cloches d’un village de la région de Brest (en Biélorussie) dont l’église, dédiée à la Nativité de la Mère de Dieu, un édifice en bois du XVIIe siècle, a longtemps été fermée par le régime communiste. Aujourd’hui encore, bien qu’âgé, il perpétue la tradition des sonneurs de cloches. Avant d’être projeté en France, le documentaire participera à un festival international à Košice en Slovaquie. Source: Sobor.by (dont photographie extraite du documentaire)

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Biélorussie: “Eve”, un court métrage du réalisateur Vitaly Lubetsky

Le réalisateur Vitaly Lubetsky, à qui l’on doit plusieurs documentaires produits par le studio vidéo du monastère Sainte-Elisabeth de Minsk, présente un court métrage, “Eve”, une parabole chrétienne, au festival biélorussien du cinéma mobile “Smartfilm”, organisé par l’opérateur mobile Velcom. La particularité de ce court métrage, de sept minutes, est qu’il est réalisé avec un téléphone mobile ! Le tournage a duré une semaine. Les héroïnes du film sont les deux filles du réalisateur. Le film peut être visionné sur cette page, ou sur Youtube. Il est possible de voter pour lui, dans le cadre de ce festival, jusqu’au 3 mars. Source: Sobor

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Sainte Marie (Skobtsov) de Paris et la rafle du Vélodrome d’Hiver

La sortie, il y a une semaine, sur les écrans des salles de cinéma en France du film “La Rafle”, sur la rafle du Vélodrome d’Hiver de Paris en juillet 1942, est l’occasion de rappeler que mère Marie (Skobtsov), canonisé en 2004, a sauvé dans ces circonstances dramatiques la vie de plusieurs enfants avec la complicité d’éboueurs. Trois ont été sauvés, selon ce site, 4, selon cette étude, dans laquelle il est rapporté “Grâce à son habit monastique, mère Marie peut y pénétrer (dans le Vélodrome d’Hiver, ndlr); elle passe trois jours au chevet d’une amie juive et aide les bénévoles de la Croix rouge à secourir les malades et à consoler les désespérés. Quand, au petit matin, les  éboueurs parisiens débarquent, elle réussit, amadouant l’un d’eux, à faire sortir du stade quatre enfants cachés dans des poubelles.” Rappelons que les plus de 4000 enfants déportés suite à cette rafle sont tous morts dans les camps d’extermination. Sur cette tragédie de la Seconde guerre mondiale, voir ce petit ouvrage édité par la Mairie de Paris en 2002, que l’on peut télécharger, et le dossier pédagogique du film en question. Photographie: mère Marie (source)

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Après “L’île”, Ivan le Terrible et le métropolite Philippe de Moscou

Après L’île, le cinéaste russe Pavel Lounguine vient de réaliser un film sur la confrontation entre le tsar Ivan le Terrible et le métropolite Philippe de Moscou. Il a expliqué: “Pour moi, c’est un film sur la contradiction entre le pouvoir absolu et l’idée du Christ, de spiritualité. Il y a là quelque chose de profondément antinomique.” Le film sortira au printemps de l’année prochaine. Quant au film L’île, disponible en dvd, il est encore à l’affiche dans trois cinémas à Paris.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le film “L’île” dans le commerce

Le film L’île est dorénavant diffusé dans le commerce et plus seulement, comme ce fut le cas durant un mois, en exclusivité par la librairie La Procure. Par ailleurs, il est encore projeté dans trois salles de cinéma (deux à Paris, une à Nice). Photographie: image du film (source)

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Exclusivité : sortie du DVD du film « L’île » !

Le DVD du film L’île du cinéaste russe Pavel Lounguine, sera en vente à partir du 12 juin, en exclusivité pendant un mois, sur le site de la librairie La Procure en partenariat avec Orthodoxie.com. La bande-annonce et des extraits se trouvent sur cette page. Ce document présente le film, les acteurs, un entretien avec le cinéaste et des photographies. Le film est présenté, entre autres, ici, ou encore là avec de nombreux compléments, et de manière plus courte ainsi (source) : «Un monastère orthodoxe sur une île du nord de la Russie. Un moine perturbe la vie de sa congrégation par son comportement étrange. En effet, selon la rumeur, l’homme possèderait le pouvoir de guérir les malades, d’exorciser les démons et de prédire l’avenir… C’est en tout cas ce que croient les étrangers qui se rendent sur l’île. Mais le moine, qui souffre d’avoir commis une terrible faute dans sa jeunesse, se considère indigne de l’intérêt qu’il suscite… ».Pour acheter en ligne le DVD, cliquez sur ce lien !

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Dialogue avec un rabbin sur le film «L’île» (Ostrov) à Neuilly-sur-Seine

Ce mardi 20 mai, à 20h30, est organisée une projection du film L’île (Ostrov) de Pavel Lounguine, en version originale sous-titrée, dans le cadre d’une rencontre œcuménique et inter-religieuse, au cinéma Le Village, au 4, rue de Chezy, à Neuilly-sur-Seine (92200) (métro: Les Sablons). Le film sera présenté par Bogdan Florin Vlaïcu, qui, après la projection, dialoguera avec le grand rabbin de Neuilly, Alexis Blum, et avec le public. Bogdan Florin Vlaïcu prépare un doctorat sur les représentations du Christ au cinéma. Il est aussi le réalisateur de l’émission hebdomadaire L’Eglise orthodoxe aujourd’hui sur Radio Notre Dame.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Cinéma : le film «L’île» dans douze salles

Sorti sur les écrans de cinéma le 9 janvier dernier, le film L’île (Ostrov) est encore projeté dans 12 salles en France (ressources et autres informations).

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le film «L’île» encore dans 9 salles

Sorti sur les écrans le 9 janvier dernier, le film L’île est encore projeté dans neuf salles de cinéma en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

«L’île» encore dans quinze salles

Sorti le 9 janvier dernier en France, le film L’île est encore projeté dans quinze salles de cinéma.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Les séances pour le film “L’île”

Le film L’île, sorti dans les cinémas français le 9 janvier, est encore projeté dans 14 salles en France d’aujourd’hui à mercredi prochain.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le film “L’île” encore dans 15 salles

Plus d’un mois après sa sortie, le film L’île (1) est encore projeté dans 15 salles en France (un débat sur le film).

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Des extraits de «L’île»

Le film L’île est encore projeté dans 15 cinémas en France. Quelques courts extraits peuvent être visionnés sur l’Internet : premier extrait, deuxième, troisième (la bande annonce) (mêmes extraits à partir de cette autre page)(critiques, autres informations).

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Cinéma : sortie ce mercredi de la version française de «L’île» de Pavel Lounguine

Ce mercredi 9 janvier, la version française du film du cinéaste russe Pavel Lounguine, intitulé L’île, sortira sur les écrans des salles de cinéma. La bande-annonce et des extraits se trouvent sur cette page. Ce document présente le film, les acteurs, un entretien avec le cinéaste et des photographies. Le film est présenté, entre autres, ici, ou encore là avec de nombreux compléments, et de manière plus courte ainsi (source) : «Un monastère orthodoxe sur une île du nord de la Russie. Un moine perturbe la vie de sa congrégation par son comportement étrange. En effet, selon la rumeur, l’homme possèderait le pouvoir de guérir les malades, d’exorciser les démons et de prédire l’avenir… C’est en tout cas ce que croient les étrangers qui se rendent sur l’île. Mais le moine, qui souffre d’avoir commis une terrible faute dans sa jeunesse, se considère indigne de l’intérêt qu’il suscite… » Photographie : une image du film (source)

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Cinéma : sortie prochaine d’un film sur la Nativité

A partir du 6 décembre prochain (le 1er décembre au Québec), sur les écrans des salles de cinéma en France, en Belgique et en Suisse, sera projeté un film intitulé « La Nativité » (site anglophone). Sur le site officiel du film, il est possible de visionner plusieurs vidéos, notamment sur le tournage. Voir aussi cette présentation. Plusieurs weblogs donnent des informations sur le film (articles, vidéos, nouvelles), ils sont pour la plupart en anglais : News of the Nativity story, The Nativity story, Bible films blog. Des sites y consacrent plusieurs pages comme Christianitytodaymovies.com. Un site canadien anglophone, Nativityresources.ca, propose même un concours pour le canada dans lequel seront récompenses les dix meilleurs essais, de 500 mots, sur le film. En français, à part les sites cinématographiques, il y a peu d’articles en ligne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le monde de Narnia

Demain, dans les salles de cinéma, la version française du film Le monde de Narnia sera projetée sur les écrans. Ce film fantastique pour les enfants, en qui certains voient l’anti Harry Potter, a suscité des polémiques en raison des convictions chrétiennes de l’auteur de la saga dont est tiré le film, C.S. Lewis (1898-1963). Ce professeur de littérature à Oxford, auteur de nombreux ouvrages, ami de J.R.R. Tolkien, l’auteur du Seigneur des anneaux, bien que né dans une famille protestante, a eu une conversion personnelle au christianisme en 1931 et a rejoint l’Eglise anglicane. Ces ouvrages seront désormais éclairés par sa foi, d’autres, comme Tactique du diable ou Le problème de la souffrance, s’y rapportent directement. C’est pourquoi, beaucoup de protestants, comme Leanne Payne, considèrent qu’il est un des écrivains chrétiens majeurs du XXe siècle. La question de la présence de thèmes chrétiens dans Les chroniques de Narnia est discutée. En attendant, pour avoir une idée du film, outre le site internet qui lui est dédié, dans le principal weblog francophone qui lui est consacré on pourra lire un compte rendu détaillé sur cette page et cette autre et, pour ceux qui veulent en savoir plus, cette page de liens vers 200 critiques du film ! Ce weblog, très complet, propose aussi les bandes annonces, en différentes langues dont le français, et, en anglais, 9 minutes d’extraits (attention si une fenêtre avec le « nom d’utilisateur » s’ouvre, cliquez sur « Annuler »).

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :