Liturgie solennelle à l’occasion de la canonisation de saint Porphyre (Baïraktaris) à Malakasa, près d’Athènes

149

Une liturgie solennelle a été célébrée en présence de milliers de fidèles au monastère fondé par saint Porphyre à Malakasa, près d’Athènes, à l’occasion de la canonisation du saint. L’office était présidé par le métropolite de Philadelphie Méliton, hiérarque du Patriarcat œcuménique, assisté de nombreux prêtres. Le métropolite de Marathon Méliton, ainsi que de nombreux higoumènes de monastères grecs, priaient dans le sanctuaire. « Le Seigneur Jésus-Christ, merveilleux dans Ses saints, nous a réunis, frères, en ce jour de la dormition de notre saint Porphyre, peu de temps après la confirmation synodale dans l’Esprit Saint de la conscience commune panorthodoxe témoignant sa sainteté au cours du combat de cette vie » a déclaré, entre autres, le métropolite de Philadelphie. « saint Porphyre », a-t-il ensuite poursuivi, « a prêché par l’expérience, la vie de l’amour et des anges. Depuis la Sainte-Montagne, l’Eubée, la place Omonia (à Athènes), Kallisia, Milesi, et ce présent lieu saint, où il a cheminé… La figure du saint ancien Porphyre continue à marquer la mémoire et le cœur de tous ceux qui ont eu la bénédiction de le connaître et d’être en contact avec lui » a-t-il encore ajouté. « Dans les circonstances et la période actuelles, que traverse le monde et notre peuple béni, qui a perdu confiance dans toutes sortes d’autorités et prétendus pères spirituels, et se trouve dans une totale détresse, en raison d’hommes incapables de leur montrer la voie et la sortie des impasses, notre ancien, saint Porphyre, nous montre cette voie. C’est celle de la transfiguration… Saint Porphyre est un véritable père et guide de notre peuple. Car il l’aime réellement. Il n’a pas tenté de servir sa propre personne. Il n’a pas souhaité gagner quelque chose du peuple, il n’a pas cherché à obtenir des dignités, la puissance et la richesse. La seule chose qu’il avait en abondance et offrait sans limite était son amour » a souligné le métropolite de Philadelphie. Visiblement ému, le métropolite a conclu : « Nul ne peut assurément glorifier et honorer selon sa valeur l’Ancien, saint Porphyre ».

Source: Romfea, traduit du grec pour Orthodoxie.com

 

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Professeur d'histoire et de géographie, prêtre (paroisse Saint-Séraphin de Sarov à Paris), auteur, dernier livre paru : "Le christianisme orthodoxe face aux défis de la société occidentale" (Cerf, 2018).