Remise des diplômes au Séminaire orthodoxe de la Sainte-Trinité à Jordanville (États-Unis)

391
Remise des diplômes au Séminaire orthodoxe de la Sainte-Trinité à Jordanville (États-Unis)
Remise des diplômes au Séminaire orthodoxe de la Sainte-Trinité à Jordanville (États-Unis)

Le 3 juin, dimanche de Tous les saints, le Séminaire orthodoxe de la Sainte-Trinité à Jordanville (Église russe hors-frontières, États-Unis) a procédé à la remise des diplômes. Six séminaristes ont reçu le bachelor en théologie, tandis que deux autres ont reçu le certificat d’études théologiques. L’événement a commencé le matin par la divine liturgie célébrée par l’évêque Jérôme (Shaw). Après l’office d’intercession en l’église de la Sainte-Trinité à 14h et la procession solennelle dans la salle du séminaire, l’archimandrite Luc (Murianka), recteur du séminaire a ouvert la cérémonie de la remise des diplômes. Le doyen du séminaire, l’archiprêtre Alexandre Webster, a salué les personnes présentes, mentionnant que le Séminaire de la Sainte-Trinité fêtait le 70ème anniversaire de sa fondation avec des réussites accomplies au cours de cette période. L’une des réalisations actuelles les plus importantes est le nouveau programme de master en théologie, qui commencera en automne 2018 et qui pourrait augmenter de façon significative le nombre des séminaristes. On peut visionner ici un court film de présentation (en anglais) du nouveau programme. Le prêtre Patrick Viscuso, clerc de l’Archevêché grec d’Amérique, spécialiste en droit canon et en théologie historique, a donné une conférence sur le rôle du prêtre, qui consiste non pas à rechercher le pouvoir mais à devenir le serviteur de Dieu. Il a également insisté sur le fait que des actes involontaires du pasteur peuvent entraîner des conséquences négatives (cette conférence a été traduite en français et publiée sur le blog Orthodoxologie). Ensuite le lecteur Seth Davidenko a parlé au nom des diplômés, évoquant l’amour fraternel comme fondement de la communauté des séminaristes. À l’occasion de la cérémonie, la hiérarchie de l’Église russe hors-frontières, l’administration et le corps enseignant du séminaire ont exprimé leur gratitude à l’archiprêtre Grégoire Naoumenko, qui a pris sa retraite de professeur de théologie pastorale, poste qu’il occupa durant 35 ans. Il est nommé professeur honoraire. Il a été également pris acte, avec regret, du départ de l’archiprêtre Pierre Heers, professeur d’Écriture Sainte (et aussi de son épouse, la presbytera Kyriakie, et de leurs cinq enfants). Après trois semestres passés au Séminaire de Jordanville, la famille Heers déménage en Arizona, où le père Pierre dirigera la nouvelle école paroissiale située près du monastère Saint-Antoine-le-Grand. Ensuite, l’évêque Jérôme a lu le message du métropolite Hilarion, primat de l’Église orthodoxe russe hors-frontières. L’archimandrite Luc a clos la cérémonie par une courte allocution dans laquelle il a souligné que, malgré l’importance du travail scientifique académique, celui-ci ne peut exister indépendamment de l’édification spirituelle. Le père Luc a conclu : « l’ancienne triade platonique – vérité, bonté et beauté – a été ‘ecclésialisée’ dans le Nouveau Testament et les œuvres des saints Pères : « Lequel d'entre vous est sage et intelligent? Qu'il montre ses œuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse ! » (Jacques 3,13).

Source (dont photographie) : Séminaire orthodoxe de la Sainte-Trinité

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !