28/06/2017
Actualités
Page d'accueil > Lire (page 20)

Archives de catégorie : Lire

Souscrire au flux

« Chroniques antiochiennes » n°44

ConferenceposterDans cette nouvelle édition, n°44, de ses "Chroniques antiochiennes", Carol Saba aborde plusieurs sujets d’actualité qui font débat au sein de l’Eglise orthodoxe d’Antioche. Dans son "Edito" « La nécessaire recherche de constantes en temps de transformation », il fait un bilan de l’année écoulée, dominée par les crises, et aborde la complexité de la situation actuelle du Proche Orient dans le contexte du « printemps arabe » et le rôle des chrétiens orientaux dans ce contexte. Il présente les propos du patriarche Ignace IV à la télévision libanaise sur la situation en Syrie, mais aussi une interview du métropolite Georges (Khodr) du Mont Liban qui effectue une lecture intéressante et réaliste du « printemps arabe » et son impact sur les chrétiens en Orient en se montrant confiant sur la pérennité de la présence chrétienne en Orient, en fraternité avec les musulmans. Carol Saba fait part également du vibrant appel à l’unité, adressé par le métropolite Elie de Beyrouth, au peuple libanais lors de la liturgie de la Nativité mais signale aussi la prise de position avancée du patriarche maronite libanais en faveur de la séparation de l’Etat et de la religion en Orient. Carol Saba présente aussi une traduction française du texte du « Message des patriarches orthodoxe, syriaque orthodoxe et grec-catholique d’Antioche à leurs fidèles et concitoyens en Syrie », publié à Damas, avant Noël. Dans la rubrique « Nouvelles en vrac », il informe de plusieurs activités passées et à venir de l’Eglise orthodoxe d’Antioche et évoque plus particulièrement la situation de l’Eglise orthodoxe au Liban et les débats au sein de la communauté orthodoxe dans ce pays, sur ses droits, son organisation et le rayonnement de sa présence. Dans la rubrique « Parutions », il mentionne la parution de deux ouvrages, en arabe, l’un « L’office de consécration (dédicace) d’une église », du métropolite Jean (Yazigi) d’Europe, premier né des parutions des Editions de l’Archevêché orthodoxe antiochien d’Europe et l’autre « Du feu dans un buisson », un livre intéressant regroupant une sélection de paroles et des lettres pastorales du métropolite Paul (Yazigi) d’Alep. Il fait part finalement de la tenue d’un colloque international organisé à Balamand (Liban) par l’Institut de théologie orthodoxe Saint Jean Damascène et l’université Balamand du 21 au 25 février 2012 portant sur le thème de « l’approche exégétique et théologique dans les écoles antiochiennes, d’Antioche, d’Edesse, et de Nisibe » (ci-dessus l’affiche du colloque). Pour lire ces "Chroniques antiochiennes", cliquez ici.

Le communiqué de presse pour les journées du livre orthodoxe en France en anglais, en russe et en roumain

Le communiqué de presse pour les journées du livre orthodoxe en France (17 et 18 février 2012 à Paris) est également disponible en anglais (in english), en russe (По-русски) et en roumain (în limba română). Organisé par Orthodoxie.com, sous le haut patronage de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, cet évènement a pour partenaires les éditions du Cerf, la Mutuelle Saint-Christophe assurances, l'hebdomadaire La Vie et la librairie La Procure. Nous vous invitons à télécharger l'affiche de l'évènement (format PDF et JPG) pour la distribuer autour de vous.

Une bande dessinée consacrée à saint Séraphin de Sarov

51enAr6YltL._SS500_Après une vie de saint Silouane et un volume copnsacré au Pélerin russe, les éditions belge Coccinelle viennent de publier une bande dessinée sur saint Séraphin de Sarov. Présentation: " Dès l'âge de sept ans, le petit Prochore nous plonge dans une aventure extraordinaire : la découverte de la beauté, de la joie et de la force de la prière. Accompagné par l'attention bienveillante de la sainte Mère de Dieu, il chemine, prononce ses voeux monastiques et sera désormais appelé Séraphim, ce qui veut dire "flamboyant". Quel est ce feu qui illuminera toute sa vie et celles des autres ? Où se trouve le Royaume de Dieu ? Quel est le but de la vie ? Pas de grands discours mais de petites phrases toutes simples. Aujourd'hui encore, Séraphim parle au coeur de chacun !"

Un « communiqué de l’administration diocésaine sur Nice »

L'administration diocésaine, de l'Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale, a publié un communiqué au sujet de l'affaire de Nice: " A la suite du jugement en référé de la cour d’appel d’Aix rejetant la demande de l’ACOR visant à suspendre l’exécution du jugement en date du 31 octobre dernier, la communauté de Nice a dû donner un jeu de clés de la cathédrale de Nice à l’huissier agissant pour le compte de la Fédération de Russie, le mercredi 7 décembre dernier à l’issue d’un inventaire contradictoire qui s’est terminé vers 15 heures. Aussitôt des vigiles d’une société privée de gardiennage ont été placés devant le portail du territoire de la cathédrale empêchant l’entrée sur le site y compris pour les prêtres de la paroisse alors qu’aucune décision d’expulsion n’a été prononcée par la justice à l’encontre de l’ACOR. Des pourparlers téléphoniques s’en sont suivis pour déterminer les conditions des célébrations des samedi 10 et dimanche 11. A l’issue de la divine liturgie du dimanche présidée par le père Jean Gueit, entouré de père Nicolas Ozoline, père Michel Philippenko et père Igor Koritzky, le père Jean a annoncé que dans les circonstances présentes la paroisse Saint-Nicolas de Nice allait désormais célébrer à l’église Saint-Nicolas et Sainte-Alexandra (rue Longchamp) du moins jusqu’aux travaux de remise en état. L’ administration diocésaine déplore vivement la vigueur des méthodes utilisées et apporte tout son soutien à la paroisse Saint-Nicolas de Nice qui va devoir trouver un lieu de culte dès janvier 2012 pendant la durée des travaux à la rue Longchamp.

Lire la suite »

Les dernières années du ministère de l’archevêque Séraphim (Sobolev)

SobolevUne biographie détaillée de l’archevêque Séraphim (Sobolev, 1881-1950), concernant principalement ses dernières années, a été publiée par le site pravoslavie.ru et est disponible en traduction française ICI. Pasteur, théologien et même thaumaturge, il fut archevêque de l’Église orthodoxe russe hors-frontières, qu’il représentait en Bulgarie, puis lors de l’instauration dans ce pays du régime communiste, il rejoignit le Patriarcat de Moscou. La biographie que nous publions ici a été rédigée à l’occasion du 130è anniversaire de sa naissance et est basée sur nombre de documents inédits, émanant entre autres des archives du KGB, désormais propriété de la Fédération de Russie (GARF). On y apprend entre autre que le patriarche Alexis Ier voulait nommer ce remarquable hiérarque à Paris, mais dut y renoncer en raison de l’opposition du « Conseil pour les affaires de l’Eglise russe auprès du Soviet suprême ». Pour cette raison l’archevêque Séraphim resta en Bulgarie, accomplissant une œuvre pastorale importante, dont la fondation d’un couvent. Il décéda dans ce pays en 1950.

Sur la situation ecclésiale au Monténégro

Le journaliste Jean-Arnault Dérens a publié récemment sur le site Religioscope un article sous le titre « Monténégro : vers une Église réunifiée et autonome ? ». Cet article appelle de nombreuses réserves mentionnées dans une réponse à l’auteur rédigée par Bernard Le Caro, mise en ligne également par le site susmentionné. Ce dernier est auteur du livre Saint Jean de Changhai paru dans les éditions de l'Âge d'Homme.

« Personne et nature », un nouveau livre de Jean-Claude Larchet

Personne et natureJean-Claude Larchet vient de publier aux éditions du Cerf un nouveau livre, intitulé « Personne et nature, La Trinité – Le Christ – L’homme » (collection « Théologies », 403 p.).
Ce livre rassemble les œuvres dogmatiques de l’auteur.
Il reprend ses deux études célèbres sur « La question du Filioque » et « La question christologique. À propos du projet d’union entre l’Église orthodoxe et des Églises non chalcédoniennes », après les avoir actualisées en fonction des publications et déclarations parues depuis leur première édition jusqu’à cette année.
La deuxième étude est complétée par une étude, précédemment parue dans la revue de l’Académie théologique de Moscou mais encore inédite en français, sur les fondements et la nature du monophysisme de l’Église arménienne ».
Une quatrième étude, totalement inédite, qui occupe la moitié du livre, soit près de deux cents pages, est « Une critique orthodoxe des théories personnalistes de Christos Yannaras et du métropolite Jean Zizioulas »; l’auteur développe, approfondit et complète ici les critiques dont ces deux représentants du mouvement néo-orthodoxe grec font maintenant l’objet dans l’ensemble du monde orthodoxe.
Ces quatre études ont en commun de critiquer des fausses conceptions, anciennes ou modernes, des notions de personne ou d’hypostase et d’essence ou de nature et de leurs relations, dans la Trinité, dans le Christ ou dans l’homme, et de présenter, à travers cette critique, une clarification et un approfondissement de celles-ci en accord avec la tradition des Pères et la foi orthodoxe.
Dans son avant-propos à cette œuvre qui se situe dans l’esprit et le style apologétiques qui était ceux de la plupart des Pères, l’auteur explique ainsi sa démarche:

Lire la suite »

Traduction française de la totalité de la déclaration du 10 décembre de l’Eglise russe hors frontières

A l'occasion de la concélébration à New York, le 10 décembre, du premier hiérarque de l'Eglise russe hors-frontières, le métropolite Hilarion (Kapral), avec le primat de l'Eglise orthodoxe en Amérique, le métropolite Jonas, l'Eglise russe hors frontières a publié, le même jour, une déclaration. Pour lire la traduction française, par nos soins, de la totalité de cette déclaration, cliquez ici.

Le livre de Jean-Claude Larchet, « Le starets Serge » traduit en allemand.

Starez SergijLes éditions du monastère Saint Job de Pocaev à Munich (Allemagne) ont récemment publié, sous le titre « Starez Sergij », une traduction allemande du livre de Jean-Claude Larchet, « Le starets Serge », avec la bénédiction de S. E. l’archevêque Mark (Arndt), évêque du diocèse d’Allemagne de l’Église russe hors frontières qui regroupe la quasi totalité des fidèles russes résidant en Allemagne (où plus de deux millions de russes-allemands ont émigré à partir de 1980) et possède dans ce pays l’ensemble des églises historiques.
Le starets Serge (l’archimandrite Serge [Schevitch], 1903-1987), qui a vécu près de Paris, fut le recteur de la paroisse de Vanves et l’higoumène du skit du Saint-Esprit au Mesnil-Saint-Denis (sous la juridiction du Patriarcat de Moscou), est, avec le starets Sophrony d’Essex, l’une des plus éminentes figures spirituelles de l’émigration russe en Europe au XXe siècle. Sa personnalité et son enseignement présentent de nombreux points communs avec ceux du starets Alexis Métchev, sur lequel un livre vient d’être publié aux éditions L’Age d’Homme ; c’est l’une des raisons pour lesquelles Nicolas Berdiaev, qui avait été en Russie le fils spirituel du starets Alexis, choisit le starets Serge comme père spirituel lors de son séjour en France.
Le livre sur le starets Serge, dont l’édition originale a paru aux éditions du Cerf, a déjà été traduit en Russie (où la première édition, de 20 000 exemplaires, est épuisée), en Roumanie, en Serbie et en Grèce (avec, dans chaque cas, plusieurs éditions). Les nombreux articles publiés dans des revues et dans des notes que l’on peut trouver sur le web émanant de ces différents pays, ainsi que les conseils de lecture qu’y donnnent de nombreux pères spirituels, témoignent du rayonnement international de cette grande personnalité spirituelle dont le patriarche Alexis II, lors de son dernier voyage en France, disait qu’elle restait pour lui l’une des plus inoubliables.

Recension: Moniale Juliana, « Le père Alexis Métchev, starets de Moscou »

Alexis MetchevMoniale Juliana, « Le père Alexis Métchev, starets de Moscou ». Traduit du russe par Nadiejda Noïtaki et Françoise Lhoest, introduction de Jean-Claude Larchet, éditions L’Age d’Homme, Lausanne, 2011, 234 p. (collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle »).
Encore peu connu dans le monde francophone, le Père Alexis Métchev (1859-1923) est cependant l’un des prêtres russes les plus célèbres du XXe siècle, qui a été canonisé en l’an 2000 par le Patriarcat de Moscou sans qu’il ait été un martyr. Alors que les startsy (pères et conseillers spirituels charismatiques) étaient traditionnellement des moines, et que le monastère d’Optino, à la fin du XVIIIe siècle, au cours du XIXe et au début du XXe siècle, avait été le siège d’une lignée de startsy très célèbres qui avaient inspiré et revivifié spirituellement les plus grands écrivains russes (dont Dostoïevski et les « slavophiles ») mais aussi une partie du peuple russe, le Père Alexis eut la particularité d’exercer ce ministère du startchestvo en tant que prêtre de paroisse, marié, père de famille, et vivant au cœur de la capitale russe et de ses turbulences, recevant, conseillant, consolant et suivant spirituellement, dans les deux premières décennies du XXe siècle, des milliers de fidèles, parmi lequels le philosophe Nicolas Berdiaev et le père Paul Florenski.

Lire la suite »

Vient de paraître aux éditions du Cerf: un recueil de textes sur et de Mère Marie Skobtsov

Couv9404g_260Sous le titre: Sainte Marie de Paris (Mère Marie Skobtsov, 1891-1945), « Le jour du Saint-Esprit », vient de paraître aux éditions du Cerf, dans la collection « L'histoire à vif », un livre de preque 600 pages qui rassemble, en première partie, des souvenirs et des témoignages de personnes qui ont cotoyé Mère Marie, concernant sa vie à Paris, son arrestation et sa détention; et en seconde partie des écrits de Mère Marie, pour la plupart inédits en français: récits autobiographiques, pièces de théâtre, essais religieux, poème. Les textes ont été réunis par Paul Ladouceur. Le livre est préfacé par Mgr Gabriel de Comanes. L'introduction est une reprise d'un article d'E. Behr-Sigel, et la conclusion un poème d'O. Clément. Les textes ont été traduits du russe par H.Arjakovsky-Klépinine, F. Lhoest, B. Jeuffrain, A. Nicolsky, N. Struve et J. Lefert.

L’histoire de la communauté orthodoxe grecque de Bordeaux et son présent

16Sur le site de la paroisse orthodoxe grecque de Bordeaux, l'histoire de la communauté, en plusieurs parties, sur cette page. L'association cultuelle a été fondée en 1949. Cet exposé, agrémenté de photographies, aborde aussi les activités actuelles de la paroisse (vidéos) et ses projets.

 

Photographie (autres photographies): l'église orthodoxe grecque de Bordeaux

Parution d’un livret de la liturgie de saint Jean Chrysostome et d’une annexe à celui-ci

PUB_Liturgie_images-001Un nouveau livret de la liturgie de saint Jean Chrysostome, ainsi qu'une annexe de celui-ci, vient d'être publié. "Le texte français n’est pas une nouvelle traduction, mais il est celui qui fut béni par l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (édité par la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale en 2007) avec quelques petites modifications pour tenir compte de l’usage de notre archevêché (des églises orthodoxes russes en Europe occidentale, ndlr). Ce texte comporte les rubriques nécessaires aux prêtres et aux diacres pour la célébration de la liturgie eucharistique, ainsi que de nombreux congés et les prières d’action de grâce. Un deuxième livret (une annexe, ndlr) propose de très nombreuses notes précisant les rubriques, des aspects historiques et théologiques de la liturgie eucharistique. On trouvera également diverses indications et les textes correspondants qui remplacent les prières du temps ordinaire." Pour plus d'informations et pour le commander, voir cette page.

Recension: Saint Nectaire d’Égine, « Lettres pastorales aux moniales d’Égine »

Stnectairecouv_15Saint Nectaire d’Égine, « Lettres pastorales aux moniales d'Égine ». Traduit du grec par la moniale Nectaria, liminaire de l’archimandrite Placide Deseille (le lire), introduction du moine Théoclète de Dionysiou, éditions Lis et parle, Bagnolet, 2011, 136 p. (collection « Patrimoine orthodoxe »)
Ce petit livre propose la traduction de trente-cinq parmi la cinquantaine de lettres écrites par saint Nectaire d’Égine entre la fin de l’année 1904 et le début de l’année 1908, alors qu’il était encore directeur de l’école théologique Rizarios à Athènes, à des novices séjournant à Égine pour y jeter les fondations du monastère où saint Nectaire allait résider à partir de 1908. Ce monastère existe toujours et est un lieu de pèlerinage bien connu dans le monde orthodoxe; les reliques de saint Nectaire y sont conservées et, à travers elles, le saint accomplit toujours de nombreux miracles.
Les lecteurs francophones disposent de plusieurs ouvrages exposant la vie remarquable de saint Nectaire:
Sotos Chondropoulos, « Saint Nectaire. Le saint de notre siècle », Éditions Kainourgia, Athènes, 2009; P. Ambroise Frontrier, « Saint Nectaire d’Égine », L’Age d’Homme, Lausanne, 1993. Mais les écrits de saint Nectaire en traduction française sont rares en dehors des quelques extraits traduits par le père Ambroise Frontrier dans le livre précédemment cité. La publication de ces lettres est dont une heureuse initiative.

Lire la suite »

« Ora et labora in horto » – un film sur le skite Sainte-Foy

"Ora et labora in horto" est un film de Patrick Bittar (site, blog, autre blog) sur le skite Sainte-Foy. D'une durée de 15 minutes, il présente la particularité d'être sans parole, de présenter des images du skite Saint-Foy, dont l'higoumène est le père Gerasime (1) (site), de ses membres, travaillant et priant, accompagnés par des chants orthodoxes de Divna Ljubojevic et du choeur Melodi. Il est possible de commander le film en DVD au réalisateur pour 10 euros (frais de port compris, par chèque): Patrick Bittar, 4, rue Paul Bert, 92130 Issy-les-Moulineaux. Avec l'accord du réalisateur, nous vous proposons ci-dessous ce film, "Ora et labora in horto".

Ora et labora in horto from Patrick Bittar on Vimeo.

 

Une version bilingue slavon-français de l’office de l’Entrée au Temple de la Mère de Dieu.

35637.pUne version bilingue slavon-français de l’office de l’Entrée au Temple de la Mère de Dieu
Les « Feuillets liturgiques de la cathédrale de l’Exaltation de la Sainte-Croix » à Genève ont publié l’office de l’Entrée au Temple de la très sainte Mère de Dieu (qui sera célébré dimanche prochain dans les paroisses suivant l’ancien calendrier), en version bilingue slavon-français. L’explication de la fête, tirée du Synaxaire du père Macaire de Simonos Petras, ainsi que des notes succinctes du grand liturgiste russe M. Skaballanovitch accompagnent la traduction révisée de cet office. Ce texte est disponible sur le site du diocèse d’Europe occidentale de l’Église russe à l’étranger.

Recension: Évagre le Scholastique, « Histoire ecclésiastique – Livres I-III »

9782204097017FSÉvagre le Scholastique, « Histoire ecclésiastique – Livres I-III ». Texte grec de l’édition J. Bidez et L. Parmentier, introduction par Guy Sabbah, annotation par Laurent Angliviel de La Beaumelle et Guy Sabbah, traduction par André-Jean Festugière (†) , Bernard Grillet et Guy Sabbah, Éditions du Cerf, Paris, 2011, 582 p. (Sources chrétiennes n° 542).
Évagre le Scholastique (fin VIe siècle) s’inscrit dans la lignée des grands historiens ecclésiastiques grecs – Eusèbe de Césarée, Sozomène, Socrate et Théodoret – dont il clôture le cycle.
Les trois premiers livres de son Histoire portent principalement sur les trois conciles christologiques relatifs à la querelle nestorienne (Éphèse I [431], Éphèse II, appelé le « concile des brigands » [449]) et à la querelle monophysiste (Chalcédoine [451]). Mais ils font aussi une large place au contexte historique et aux grandes figures de la vie politique (l’empereur Théodose, l’impératrice Eudocie et sa fille Eudoxie, les empereurs Marcien, Léon, Léon le Jeune, Zénon, Anastase…) et religieuse (Nestorius, saint Cyrille d’Alexandrie, Dioscore, Eutychès, Théodoret de Cyr, Ibas l’Édesse, saint Isidore de Péluse, Synésius de Cyrène, saint Syméon le Stylite, Timothée Aèlure, Pierre Monge, Jean d’Alexandrie, Pallade, Flavien…)
Cette Histoire abonde en documents de première main : actes conciliaires, lettres des empereurs et des évêques. Elle constitue une source de premier ordre, encore proche des faits rapportés, due à la plume d'un juriste cultivé, homme de confiance de l'évêque Grégoire d'Antioche.

Lire la suite »

« Chroniques antiochiennes » n°43

PatRusse3Dans une nouvelle édition des "Chroniques antiochiennes", Carol Saba aborde dans un éditorial « Les chrétiens d’Orient, désorientés ? ! » les problématiques auxquelles font face actuellement les chrétiens d’Orient dans un monde arabe en crise et en recomposition politique. Il évoque aussi les « défis de l’Eglise orthodoxe de Grèce face à la crise » et les enseignements qui doivent être tirés de cette crise qui frappe la nation grecque. Dans le dossier central de cette édition, il revient sur la visite du patriarche de Moscou Cyrille 1er au Patriarcat d’Antioche en Syrie et au Liban en proposant un résumé de la visite, un reportage photographique, quelques déclarations effectuées lors de cette visite ainsi qu’un article sur les relations Antioche-Moscou. Il relaie le cri pastoral d’un pasteur, en l’occurrence le métropolite Georges (Khodr) du Mont Liban, qui s’inquiète du désintérêt des fidèles à l’égard de l’Eglise, et souligne la nécessité d’une pastorale renouvelée pour ramener les brebis perdues de la communauté vers le Christ, et du Christ vers l’Eglise. Il salue enfin deux initiatives récentes en matière de communication d’Eglise, le site internet du diocèse orthodoxe antiochien du Hauran sous l’omophore du métropolite Saba (Esper)   et la nouvelle parure du site du diocèse orthodoxe antiochien d’Europe sous l’omophore du métropolite Jean (Yazigi) ! Pour lire ce numéro des "Chroniques antiochiennes", cliquez ici.

Recension: métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame, « L’Église et ses institutions »

Couv9325g_260Métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame, « L’Église et ses institutions », Textes réunis par l’archimandrite Grigorios Papathomas et Hyacinthe Destivelle, o. p., éditions du Cerf, Paris, 2011, 528 pages (collection « Orthodoxie »).
Ce nouveau volume de la collection « Orthodoxie », dirigée par le père Jivko Panev, propose, réunies par les soins du père Grégorios Papathomas et du père Hyacinthe Destivelle o. p., vingt-quatre études ecclésiologiques (articles et conférences) écrites par le métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame entre 1967 et 2005. Ces études viennent compléter, en édition française, la thèse de l’auteur, récemment rééditée dans la même collection, sur « L’eucharistie, l’évêque et l’Église durant les trois premiers siècles », et les cinq études publiées dans « L’Être ecclésial «  (Genève, 1981). Tout en reconnaissant le gros travail réalisé par les éditeurs, on peut regretter qu’ils n’aient pas fait une œuvre exaustive en incluant vingt-cinq autres études d’ecclésiologie que l’évêque Maxim Vassiljevic (qui est avec son mentor, Mgr Athanase Jevtić, et un autre disciple de ce dernier, Mgr Ignatije Midić, l’un des plus ardents propagateurs en Serbie de la pensée de Zizioulas) vient de publier en anglais aux éditions Sebastian Press (John D. Zizioulas, « The One and the Many. Studies on God, Man, the Church, and the World Today », Alhambra, Californie, 2010, 443 p.).
Les études publiées ici permettent cependant de se faire une idée assez complète de la pensée du métropolite Jean, qui repose sur quelques principes simples, appliqués dans tous les domaines et à tous les cas, et qui a de ce fait un caractère assez répétitif.
Ces vingt-quatre études sont réparties en sept parties : 1) Christologie, pneumatologie et institutions ecclésiales ; 2) L’Église comme communion ; 3) Conciliarité et primauté ; 4) Église et eucharistie ; 5) Les ministères dans l’Église ; 6) Théologie et œcuménisme ; 7) Un tournant eschatologique.

Lire la suite »

Les « Feuillets liturgiques »

Chaque semaine, sur cette page, du site du diocèse de Genève et d'Europe occidentale de l'Eglise russe hors frontières, les "Feuillets liturgiques" propose une présentation de la liturgie dominicale selon le calendrier julien (lectures, tropaires, saints) avec en complément des vies des saints fêtés.

Un communiqué de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France

A la suite de sa réunion du 24 octobre, l'Assemblée des évêques orthodoxes de France a publié un communiqué (au format pdf). Celui-ci exprime la satisfaction de la tenue du colloque sur la laïcité, organisé par la Conférence des responsables de culte, il évoque le 25e anniversaire de la rencontre d'Assise. En outre, il rappelle "Pour éviter confusions et amalgames, l'AEOF invite toutes les personnes  et instances concernées en France, religieuses  ou  autres, à s'adresser  à  elle  pour s'assurer des liens « canoniques » de toute personne et/ou  communauté chrétienne orthodoxe  sur  le territoire français, avec  les évêques orthodoxes qui la composent, qui sont à la tête  des diocèses qui, ensemble, constituent l’Eglise  orthodoxe en France. [Déclarations  AEOF  du 3 avril  1997 et du 1er avril  1999]"

Recension: trois livres de l’archimandrite Zacharias aux éditions Mount Thabor

ArchimandritezachariaszacharouArchimandrite Zacharias (Zacharou), « The Enlargement of the Heart in the Theology of Saint Silouan the Athonite and Elder Sophrony of Essex », Mount Thabor Publishing, South Canaan, 2006, 244 p. ; « “The Hidden Man of the Heart”. The Cultivation of the Heart in Orthodox Christian Anthropology », Mount Thabor Publishing, Waymart, 2008, 193 p. ; « “Remember thy first love”. The Three Stages of the Spiritual Life in the Theology of Elser Sophrony », Mount Thabor Publishing, Dalton, 2010, 463 p.
L’archimandrite Zacharias (Zacharou), hiéromoine du monastère Saint Jean Baptiste de Maldon (Angleterre) est un disciple de l’archimandrite Sophrony et l’un des pères spirituels actuels les plus appréciés. D’origine chypriote et pratiquant de nombreuses langues dont le français, il a donné aux États-Unis, en anglais, en 2001 et 2007, plusieurs séries de conférences sur la vie spirituelle que les éditions Mount Thabor, dirigées par Christopher Veniamin (bien connu comme traducteur en anglais des homélies de saint Grégoire Palamas), ont rassemblées et publiés dans les deux premiers volumes, chaque conférence étant suivie de questions et de réponses. On y trouvera de précieuses réflexions sur « le réveil du cœur humain », la synergie de l’effort humain et de la grâce, la pénitence, la lutte contre les passions, la crucifixion de l’intelligence, l’humilité, la prière, la paternité spirituelle, les charismes de l’Esprit, le monachisme, etc. Ces réflexions sont largement inspirées par la pensée de l’archimandrite Sophrony et par certains thèmes récurrents de la spiritualité de saint Silouane de l’Athos. Le troisième volume est un essai qui se veut plus proche encore de l’enseignement de l’archimandrite Sophrony, en particulier sur l’amour, la connaissance spirituelle et l’expérience de la grâce, et sur tout ce qui y conduit.

Lire la suite »

Un complément sur le colloque « Vécu et promesses de la laïcité dans le cadre de la loi de 1905 »

En complément de notre note sur le colloque "Vécu et promesses de la laïcité dans le cadre de la loi de 1905", organisé par le Conférence des responsables de culte en France, qui s'est tenu au Palais du Luxembourg le 17 octobre, le texte de l'allocution introductive à la table ronde de Carol Saba.

Recension: Louis Schittly, « L’homme qui voulait voir la guerre de près: Médecin au Biafra, Vietnam, Afghanistan, Sud-Soudan »

51MLT6uR1pL._SL500_AA300_Louis Schittly, « L'homme qui voulait voir la guerre de près: Médecin au Biafra, Vietnam, Afghanistan, Sud-Soudan », Arthaud, Paris, 2011, 380 p.
Louis Schittly est un laïc orthodoxe qui a construit dans sa propriété de Bernwiller (au sud de l’Alsace, dans la région du Sundgau, près de la frontière suisse) une petite église byzantine (dont l’iconostase a été peinte par Léonide Ouspensky et les fresques par le disciple américain de celui-ci, le père Simon Doolan) où se réunissent périodiquement les fidèles de la région pour participer aux liturgies que vient y célébrer le père Christos Filiotis, recteur de l’église grecque de Strasbourg.
Vivant aujourd’hui une retraite paisible au milieu des animaux de la ferme familiale, ce médecin, fils de paysans, qui a obtenu le prix Nobel de la paix en 1999 avec Médecins sans Frontières dont il fut, avec Bernard Kouchner, l’un des fondateurs, vient de publier, chez Arthaud, l’éditeur des aventuriers,  ses mémoires, d’un bout à l’autre passionnantes et écrites dans le beau style que pouvaient avoir les médecins du temps où la base de leur formation n’était pas les mathématiques mais les lettres classiques.

Lire la suite »

Parution du « Feuillet de l’exarchat » n°38 (octobre 2011)

Le Feuillet de l'exarchat n°38 (octobre 2011) est en ligne (lien direct, in english). Au sommaire: le 150e anniversaire de la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky à Paris, le discours de Mgr Gabriel lors de la célébration liturgique de cette anniversaire, un article souvenir sur Tatiana Morozov, un autre sur les journées interconfessionnelle de réflexion sur la catéchèse.

Un communiqué du conseil de l’Archevêché des églises russes en Europe occidentale

Le 28 septembre, le conseil de l'Archevêché des églises russes en Europe occidentale s'est réuni et a publié un communiqué. Au sommaire: le 150e anniversaire de la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky à Paris; le pèlerinage en Terre sainte; l'assemblée pastorale du 11 novembre prochain; des nouvelles des paroisses et du clergé; la situation de la cathédrale Saint-Nicolas de Nice.

Recension: Fr. Hildo Bos et Jim Forest (éd.), «For the Peace from Above: An Orthodox Resource Book on War, Peace and Nationalism»

For-the-Peace-from-Above2 Fr. Hildo Bos et Jim Forest  (éd.), «For the Peace from Above: An Orthodox Resource Book on War, Peace and Nationalism», Orthodox Research Institute, Rollingsford, 2011, 474 p.
Ce livre est une anthologie de textes chrétiens et orthodoxes, réalisée par deux auteurs orthodoxes (dont l'un est prêtre) qui militent depuis longtemps pour la paix, sur les thèmes de la guerre, de la paix, et du nationalisme. Le nationalisme est ici associé aux deux thèmes précédents dans la mesure où il est presque innévitablement un facteur de conflits. Plusieurs passages du livre ont pour objet l'ethno-phylétisme, qui est une forme religieuse de nationalisme, qui a été condamné par le concile de Constantinople de 1872, mais reste malgré tout très vivace au sein des diverses Églises orthodoxes et y a de nombreux effets pervers.
Les éditeurs recensent successivement, en rapport avec ces thèmes, tous les passages de l'Écriture Sainte, les canons des conciles œcuméniques et des synodes locaux, les textes des Pères de l'Église, les prières et les textes liturgiques et les textes d'auteurs orthodoxes modernes (ecclésiastiques, théologiens, philosophes..), avant de donner les textes de déclarations ou d'appels récents de synodes, de patriarches ou d'évêques. Le dernier chapitre rassemble des essais de divers auteurs modernes appartenant à diverses Églises locales.

Lire la suite »

Recension: Dumitru Staniloae, « Théologie ascétique et mystique de l’Église orthodoxe »

Staniloae Dumitru Staniloae, « Théologie ascétique et mystique de l'Église orthodoxe ». Traduit du roumain par Jean Boboc et Romain Otal. Préface de sa Béatitude Daniel, patriarche de l'Église orthodoxe roumaine, éditions du Cerf, 2011, 480 p. (collection « Orthodoxie »).
Comme le note S. B.  le patriarche Daniel dans sa préface, le père Dumitru Staniloae (1903-1993) est le plus grand théologien roumain du XXe siècle. Prêtre marié, professeur à la Faculté de Sibiu puis de Bucarest, emprisonné de nombreuses années par le régime communiste, il est l’auteur d’une œuvre immense (une quarantaine de livre, plusieurs centaines d’articles, de très nombreuses traductions, dont celles constituant une « Philocalie » en douze volumes) et a eu une influence considérable sur tous les théologiens roumains actuels.
Bien qu’O. Clément ait beaucoup fait pour le faire connaître du public francophone et que le père Marc-Antoine Costa de Beauregard lui ait consacré un beau livre d’entretiens (« Ose comprendre que je t’aime », Cerf, 1983, 2e éd. 2007), seuls trois livres de lui avaient jusqu’à présent été publiés en français: « Prière de Jésus et expérience du Saint-Esprit », Paris, 1981 (qui est en fait un recueil d’articles);  « Le génie de l’orthodoxie », Paris, 1985, qui est l’introduction à sa « Dogmatique » (ce livre, à l’époque, n’avait rencontré que peu de lecteurs, ce qui avait retenu les éditeurs – O. Clément et les DDB – de publier la suite) et « Dieu est amour », Genève, 1980 (qui n’a pas été écrit de sa main mais consiste dans des notes de cours prises par un étudiant protestant).
On ne peut donc que se réjouir de la parution du présent volume, qui, avec les trois volumes de sa « Dogmatique », compte parmi les livres les plus importants du père Dumitru.

Lire la suite »

Une nouvelle édition bilingue slavon-français de l’office de la Nativité de la Mère de Dieu

Nativité de la MdD Les "Feuillets liturgiques de la cathédrale de l'Exaltation de la Sainte-Croix" à Genève ont publié l'office de la Nativité de la très sainte Mère de Dieu bilingue slavon-français de l'office de la Nativité de la très sainte Mère de Dieu. Une homélie de saint Justin de Tchélié, des indications succinctes sur l'histoire de la fête, ainsi que des notes du grand liturgiste russe Skaballanovitch accompagnent la traduction révisée de cet office.

Communiqué de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France

L'Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF) a publié un communiqué (au format pdf) suite à sa réunion périodique de rentrée, le 15 septembre. Concernant la situation de la cathédrale Saint-Nicolas à Nice (notes récentes sur cette actualité: 1, 2, 3, 4, 5, 6), le communiqué précise: "Sans vouloir rentrer dans les considérations juridiques liées á la situation de la cathédrale de Nice, les évêques orthodoxes de France regrettent profondément les tensions et les déchirements entre les membres de la même famille ecclésiale. Les évêques ont été unanimes sur la nécessité, sans tarder, de pacifier la situation et de trouver á ce différend, une solution ecclésiale qui ouvre de nouveau les chemins de la réconciliation et du rassemblement en Christ. Ils ont décidé par conséquent de se référer à la sagesse des deux patriarches concernés, oecuménique et de Moscou, pour aboutir à une résolution ecclésiale et irénique de ce différend dans les meilleures délais. Ils demandent, entre-temps, á toutes les parties en cause de garder le calme et d'agir en tout, en faveur de la paix ecclésiale."

Appel au peuple orthodoxe serbe à la prière et au jeûne pour le salut du notre peuple souffrant du Kosovo et de la Métochie

Suite à la décision des autorités albanaises de Kosovo de faire déployer aujourd'hui unilatéralement des agents des douanes et de la police des frontières au point de passage entre le nord administratif du  Kosovo et de la Serbie proprement dite, l’Eglise serbe a adressé un appel au jeûne de trois jours. Nous vous invitons à lire sa traduction française.

"Appel au peuple orthodoxe serbe à la prière et au jeûne pour le salut du  notre peuple souffrant du Kosovo et de la Métochie

Appeljeune Nous, votre patriarche avec le Saint Synode et les membres du Comité synodal pour le Kosovo et la Métochie, profondément préoccupés par le danger de la violence qui menace la population du Kosovo et de la Métochie, sa liberté et ses lieux saints, mais remplis de foi et d'espérance en notre Dieu et Sauveur, nous invitons tous les fidèles du peuple serbe à la prière et à un jeûne de trois jours (jusqu'à dimanche): pour que Dieu nous pardonne nos péchés, et amène à la raison les puissants et ceux qui ont le pouvoir de ne pas participer à l'injustice, et de ne pas piétiner les lois divines et humaines, de même que les droits humains fondamentaux et les libertés, ainsi que les décisions des Nations Unies (Résolution 1244) en vertu desquelles le Kosovo et la Métochie étaient et restent un élément organique de la Serbie.

En même temps, nous invitons tous nos membres du clergé, ainsi que les moines et les fidèles à célébrer dans leurs églises un service d'intercession (moleben) pour le peuple souffrant du Kosovo et de la Métochie, les 15, 16 et 17 septembre à 18 h.

Lire la suite »

La préface de l’ouvrage « En attendant le concile de l’Eglise orthodoxe »

Couv9138g_260 Nous vous proposons, avec l'aimable autorisation des éditions du Cerf, la préface (cliquez ICI pour la lire), par le P. Christophe Levalois, de l'ouvrage d'Antoine Arjakovsky intitulé En attendant le concile de l'Eglise orthodoxe publié aux éditions du Cerf en mars 2011. Fondateur de l'Institut d'études oecuméniques à Lviv en Ukraine, Antoine Arjakovsky est actuellement co-directeur du département de recherches "Société, liberté, paix" au Collège des Bernardins à Paris. Il organise notamment dans ce cadre, durant l'année 2011-2012, un séminaire mensuel, sur le thème "La démocratie, une valeur spirituelle ?", dans lequel interviendra Bertrand Vergely le 27 octobre prochain.

Recension: Origène, « Commentaire sur l’Épître aux Romains, tome III, Livres VI-VIII »

Origène Origène, « Commentaire sur l'Épitre aux Romains, tome III, Livres VI-VIII ». Texte critique établi par C.P. Hammond Bammel, introduction par Michel Fédou s. j., traduction et notes par Luc Brésard et Michel Fédou, index par Luc Brésard, Éditions du Cerf, Paris, 2011, 616 p., collection « Sources chrétiennes » n° 543.
Le « Commentaire sur l'Épître aux Romains » a été composé par Origène à Césarée vers 243, et traduit en latin par Rufin d'Aquilée dans les années 405-406 (le texte ne nous est parvenu que dans cette traduction). Après la publication des livres I et II (« Sources chrétiennes » n° 532) et III à V (« Sources chrétiennes » n° 539), le présent volume comporte les livres VI, VII et VIII, qui expliquent la section de l’épître allant de 6, 12 à 11, 36.
Le livre VI et les quatre premiers chapitres du livre VII commentent les passages de Rm 8 sur l'Esprit Saint. Les chapitres 5 à 17 du livre VII sont consacrés au texte de Rm 9, et développent une importante réflexion sur la préconnaissance de Dieu, la prédestination, l'élection et donc le libre arbitre; Origène affirme, contre les gnostiques, la liberté humaine. Le même livre inclut aussi une réflexion sur l’amour de Dieu dont rien ne peut séparer le chrétien, et sur la justice de Dieu, que l’élection ne compromet pas. Enfin, le livre VIII porte sur les chapitres 10 et 11 de l'épître. Origène s’intéresse au « reste » d’Israël préservé par Dieu comme peuple élu, et envisage la perspective d'un salut pour « tout Israël » lorsque la « plénitude des nations sera entrée » (Rm 11, 25-26). Mais dans le livre VIII, le commentaire aborde aussi d’autres thèmes: l’omniprésence, en puissance et en acte, du Christ, fin de la loi et essence de la justice qui vient de la foi; le sens de l’expression « invoquer le nom du Seigneur »; la grâce et les œuvres.

Lire la suite »

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski