23/08/2017
Actualités
Page d'accueil > Lire (page 20)

Category Archives: Lire

Feed Subscription

Vient de paraître: le Grand canon de saint André de Crète, édition bilingue slavon-français

IMG

Le périodique « La voix orthodoxe » (Lyon) vient de publier, en version bilingue slavon-français, le Grand canon de Saint André de Crète, traduit par Bernard Le Caro dans le cadre des « Feuillets liturgiques » de la cathédrale orthodoxe russe de Genève. Il s’agit d’une version revue et corrigée par rapport aux éditions précédentes.
Le livret comporte d’abord le Grand canon en quatre parties, comme il est lu durant la première semaine de Carême, puis en entier pour le jeudi de la cinquième semaine. Des notes explicatives complètent la version intégrale du jeudi. La traduction a été établie sur la base d’une édition critique du texte original grec publié par l’université de Vienne, mais tient compte des versions slavonne et roumaine, ainsi que des traductions modernes en anglais et en français. Le texte slavon est accentué, ce qui permet au célébrant, dans les paroisses bilingues, de passer rapidement du slavon au français et inversement.
Cet ouvrage est disponible au prix de 10 Euros à l’adresse suivante: Église orthodoxe russe Saint-Jean-le-Russe, 4, petite rue de la Viabert, F-69006 Lyon.

Métropolite Hilarion (Alfeyev) de Volokolamsk : “L’Orthodoxie” II – La doctrine de l’Église orthodoxe

Orthodoxie2

Vient de paraître aux éditions du Cerf le deuxième tome du livre L'Orthodoxie écrit par Mgr Hilarion (Alfeyev) qui traite de la doctrine de l'Église orthodoxe. L'Orthodoxie du métropolite Hilarion présente le christianisme comme un système théologique et liturgique, comme une vision du monde achevée dont tous les éléments sont organiquement liés : la théologie orthodoxe est fondée sur l'expérience liturgique, les principales caractéristiques de l'art orthodoxe — icône, chant, architecture des églises — découlent de la théologie et de la liturgie. Théologie et liturgie inspirent les pratiques ascétiques, la piété personnelle de chaque chrétien. Elles marquent l'élaboration de la doctrine morale et sociale de l'Église, les rapports de celle-ci avec les autres confessions chrétiennes, les autres religions et le monde séculier.  Dans le premier volume, l'auteur a présenté l'enracinement historique de l'orthodoxie — elle est historique par essence, donc de tradition — et a posé les fondements canoniques dont découlent ses structures et son organisation.  Le présent volume — second tome de la synthèse du métropolite Hilarion — aborde et présente la doctrine théologique de l'Église orthodoxe. D'abord, il traite des sources de celle-ci : les saintes Écritures, l'Ancien et le Nouveau Testament, puis les décrets des conciles universels et locaux, les œuvres des Pères et docteurs de l'Église, et enfin les monuments de la poésie liturgique. Ensuite, il expose et développe, à partir des sources, chacun des traités de la doctrine de Dieu : son Nom et sa gloire, son unité et Trinité, Dieu et le mal, la Providence divine, l'amour divin, l'essence et les énergies divines, la lumière divine. Enfin sont traités la doctrine du monde et de l'homme, le Christ, l'Église et l'eschatologie. Le tome suivant sera consacré à la liturgie, aux sacrements et aux rites de l'Église, à sa doctrine ascétique et mystique, ainsi qu'à l'art chrétien, à l'architecture, à l'iconographie et au chant liturgique. Un dernier volume recueillera la doctrine sociale et morale de l'Église orthodoxe ainsi que l'exposé des relations de cette dernière avec les autres confessions chrétiennes, les autres religions et le monde séculier.

Parution du “Feuillet de l’exarchat” du mois de février (n°42)

Le Feuillet de l'exarchat du mois de février (n°42) vient d'être mis en ligne (lien direct, in english). Au sommaire: la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, un entretien avec le P. Alexandre Fostiropoulos, la colline Saint-Serge et le mouvement oecuménique, la paroisse Saint-Serge et la prière pour l'unité des chrétiens (des photographies sont proposées ici), Institut Saint-Serge et formation.

Un nouveau livre de Jean-Claude Larchet: « L’Église, corps du Christ », tome 1, « Nature et structure »

Larchet_Eglise_t1_Couv

Peu de temps après avoir publié un recueil de ses écrits dogmatiques sous le titre « Personne et nature », Jean-Claude Larchet publie un nouveau livre aux éditions du Cerf. Ce volume de 256 pages, qui est intitulé « L’Église, corps du Christ, I, Nature et structure » et qui paraît dans la collection « Théologies », est le premier tome d’une série de trois consacrée à la conception orthodoxe de l’Église.
L’auteur examine d’abord l’origine, les fondements, la nature et les qualités de l’Église. Il s’arrête ensuite sur la nature et l’importance de la tradition ecclésiale.
Puis il analyse l’organisation de l’Église dans les premiers siècles, accordant toute son attention à l’Église locale et précisant son rapport avec les autres Églises locales et avec l’Église universelle. Il souligne à cette occasion l’importance de la synodalité qui, aujourd’hui encore, régit le fonctionnement des Églises orthodoxes. Sont ensuite présentées les évolutions historiques qui ont vu apparaître le système de la Pentarchie, puis de nouvelles Églises autocéphales et autonomes ; l’auteur aborde alors les problèmes, toujours actuels, posés par le nationalisme et le principe de territorialité.
Une partie importante de l’ouvrage est consacrée à la hiérarchie ecclésiastique. Y sont examinés la place et le rôle fondamentaux de l’évêque, puis la place et le rôle du prêtre. À propos de ce dernier point, sont abordées les questions du mariage des prêtres et de l’accès des femmes à la prêtrise. Sont analysés ensuite le rôle du diacre et celui de tous les ordres mineurs. Une annexe s’intéresse au symbolisme, très significatif pour l’ecclésiologie, des vêtements liturgiques. Un dernier chapitre définit la place des laïcs dans l’Église.
Cet ouvrage apparaît au total comme une synthèse vaste, claire et bien documentée sur la nature et l’organisation de l’Église. Il constitue une contribution importante à la compréhension  de l’ecclésiologie orthodoxe dont, à la différence de certaines théories modernes, il donne une vision très équilibrée, se fondant constamment sur les sources scripturaires, conciliaires et patristique.
On peut télécharger ici la table des matières complète de ce volume.

Recension : Métropolite Amphiloque (Radović) du Monténégro et du Littoral, « Le mystère de la sainte Trinité selon saint Grégoire Palamas ».

PalamasMétropolite Amphiloque (Radović) du Monténégro et du Littoral, « Le mystère de la sainte Trinité selon saint Grégoire Palamas », suivi d’un entretien avec l’archiprêtre Jivko Panev, traduit du grec par Yvan Koenig, préface de Jean-Claude Larchet, éditions du Cerf, Paris, 2012, 326 p., collection « Orthodoxie ».
La thèse de doctrorat en théologie de Mgr Amphiloque Radović, dont la traduction française paraît dans ce volume, a acquis une grande célébrité en Grèce, où elle a d’abord été publiée en 1973 dans l’excellente collection « Analekta Vlatadôn », puis dans le monde orthodoxe et dans la sphère des études patristiques où elle est devenue une référence. Le subtil et profond chapitre sur « le Filioque et l’énergie trinitaire incréée », qui fut publié dans deux traductions différentes par des revues françaises (le « Messager de l’exarchat du patriarche russe en Europe occidentale », 91-92, 1975; « Le Messager orthodoxe », 110, 1989), donnait envie depuis longtemps de disposer d’une édition intégrale, que la diligence du père Jivko Panev en tant que directeur de collection et d’Yvan Koenig en tant que traducteur, a enfin permis de réaliser.
Cette étude constitue un apport important aux études palamites, par son sujet et par son interprétation du palamisme. Elle est aussi une contribution majeure à la théologie trinitaire orthodoxe. Elle donne accès à une meilleure compréhension des divergences entre l’Église orthodoxe et l’Église latine dans les domaines de la théologie, de l’anthropologie et de la spiritualité, et par là contribue au dialogue théologique entre elles. Elle apporte enfin des réponses à certains problèmes existentiels et spirituels que doit affronter l’homme contemporain.

Read More »

Réimpression du livre d’Olivier Clément « Byzance et le christianisme »

Olivier-clement-byzance-et-le-christianisme-9782220063997

Le livre d’Olivier Clément, « Byzance  et le christianisme », paru en 1964 aux Presses universitaires de France et depuis longtemps épuisé, vient d’être réédité par les éditions Desclée de Brouwer qui ont aussi réédité en 2009 « L’essor du christianisme oriental » dont il est la suite. Ce livre est surtout consacré au mouvement hésychaste, le dernier chapitre présentant « la relève russe ». Il s’agit d’une initiation claire et vivante à une période complexe et riche en controverses, qui englobe à la fois le plan historique et le plan théologique.

Réimpression du livre de Jean-Claude Larchet sur saint Maxime le Confesseur paru aux éditions du Cerf dans la collection « Initiation aux Pères de l’Église »

Couv6110g_260

Le livre de Jean-Claude Larchet « Saint Maxime le Confesseur (580-662) » paru en 2003 aux éditions du Cerf  dans la collection « Initiation aux Pères de l’Église » et qui était depuis quelque temps indisponible vient d’être réimprimé. La bibliographie n’a pas pu être actualisée, mais le livre reste une référence par sa présentation synthétique et claire de la vie et de la pensée de saint Maxime le Confesseur, qui le destine non seulement aux spécialistes mais au grand public intéressé par le grand théologien byzantin.
Outre la recension de R. Winling, professeur émérite de patrologie à l’Université de Strasbourg que l’on peut consulter sur le site d’ « Esprit et Vie », on trouvera dans ce dossier de presse des extraits des recensions de diverses revues françaises et étrangères.

Le rapport 2011 de l’ACAT

Le rapport 2011 de l'ACAT (Action des chrétiens pour l'abolition de la torture) est en ligne sur cette page (lien direct) où il est aussi possible de lire des extraits à partir sur cette même page de la carte interactive et du menu (le commander).

Recension : « Le Grand Carême. Lectures orthodoxes pour chaque jour »

Grand Carême« Le Grand Carême. Lectures orthodoxes pour chaque jour ». Textes rassemblés par Bernard Le Caro, avec la participation de Matthieu Malinine, éditions des Syrtes, Paris, 2012, 300 p.
Bernard Le Caro qui, par ses « Feuillets liturgiques » bilingues (slavon-français, slavon-russe) publiés depuis plusieurs années sur le site du diocèse russe de Genève, accompagne chaque dimanche et aux fêtes la participation liturgique de nombreux fidèles des églises de tradition slave, a eu l’heureuse idée d’adapter ce concept à l’ensemble du Grand Carême.
Ce volume fournit pour le dimanche de ce jour (dimanche de Zachée), pour les dimanches suivants du Triode, puis pour chaque jour du Grand Carême jusqu’au samedi de Lazare, des textes nourrissants pour la vie spirituelle.
Chaque chapitre, consacré à chacun de ces jours, présente en général :
– les lectures néotestamentaires du jour ;
– le tropaire et le kondakion du jour ;
– le particularités liturgiques du jour (c’est-à-cette partie qu’a contribué Matthieu Malinine, chef de chœur de la cathédrale russe de Genève et enseignant de chant liturgique à l’Institut Saint-Serge) ;
– des extraits typiques des services liturgiques du jour (stichères des vêpres ; cathismes, tropaires et ikos du canon des matines…) ;
– le synaxaire du jour (souvent emprunté au « Synaxaire » du hiéromoine Macaire de Simonos-Pétras) ;
– une lecture biblique (en général l’extrait des Proverbe prescrit par l’oustav)
– un extrait des vies des saints ou, plus couramment, une homélie généralement empruntée à un Père grec (saint Jean Chrysostome, saint Jean Climaque, saint Isaac le Syrien, saint Dorothée de Gaza, saint Syméon le Nouveau Théologien, saint Grégoire Palamas…) ou latin (saint Vincent de Lérins), à un saint russe récent (Jean de Changhaï, Jean de Cronstadt, Théophane le Reclus…) où à un spirituel renommé (le père Pétronios Tanase…) ; la plupart de ces textes n’avaient pas encore été traduits en français.

Read More »

Recension: « Riches et pauvres dans l’Église ancienne »

 

LC2« Riches et pauvres dans l’Église ancienne ». Nouvelle édition, revue et augmentée, « Lettres chrétiennes » n° 2, Éditions Migne, Paris, 2011, 397 p.
C’est une heureuse idée d’avoir réédité l’anthologie qu’avait composée le P. Hamann sous les titre « Riches et pauvres dans l’Église ancienne » et qui était depuis longtemps indisponible. Pour cette nouvelle édition, la directrice de la collection, M.-H. Congourdeau a fait refaire toutes les traductions selon les normes actuelles, et ajouté quelques textes.
Ce volume rassemble les principaux textes des Pères de l’Église sur les thèmes de la richesse et de la pauvreté, qui présentent au total des vues assez variées et subtiles, et montrent que le christianisme ne fait pas l’éloge de toute forme de pauvreté ni ne condamne toute forme de richesse. Par exemple, d’un point de vue spirituel, une richesse partageuse est supérieure à une pauvreté envieuse. Bien qu’anciennes, ces réflexions rejoignent beaucoup préoccupations actuelles concernant la propriété, le partage des biens, le prêt à intérêt, le surendettement, l’exploitation des salariés, la spéculation, de la dignité des pauvres et de celle des riches. Car bien que le monde ait beaucoup changé depuis que ces textes ont été écrits, beaucoup de situations et de problèmes sont communs aux deux époques. La division que connaissait l’Antiquité entre une minorité de gens très riches et une majorité de personnes très pauvres a fait sa réapparition dans les sociétés modernes et touche maintenant nos sociétés occidentales développées après avoir affecté les pays du tiers-monde. Si la forme ancienne de l’esclavage a été abolie, de nouvelles formes d’esclavage et d’exploitation ont fait leur apparition. L’absence d’engagement de l’État, autrefois, dans la protection sociale, amenait les riches à s’engager dans la prise en charge des malades, des indigents et des personnes âgées. Le désengagement progressif des États dans les sociétés modernes pourrait redonner une nouvelle actualité à l’engagement des nantis dans la prise en charge des plus démunis. La lecture des textes des Pères contenus dans cet ouvrage constituera donc une aide précieuse pour comprendre, d’un point de vue spirituel et dans une perspective chrétienne, les conditions économiques et sociales du monde dans lequel nous vivons et pour trouver des solutions à certains problèmes qui s’y posent.

Read More »

Parution du “Feuillet de l’exarchat” n°41 (janvier 2012)

Le Feuillet de l'exarchat n°41 (janvier 2012) est paru (lien direct, in english). Au sommaire: voeux pour la Nativité de Mgr Gabriel, la réception traditionnelle au siège de l'Archevêché à l'occasion des fêtes de la Nativité et de la Théophanie, le 50e anniversaire de l'Acer-Russie.

“Chroniques antiochiennes” n°44

ConferenceposterDans cette nouvelle édition, n°44, de ses "Chroniques antiochiennes", Carol Saba aborde plusieurs sujets d’actualité qui font débat au sein de l’Eglise orthodoxe d’Antioche. Dans son "Edito" « La nécessaire recherche de constantes en temps de transformation », il fait un bilan de l’année écoulée, dominée par les crises, et aborde la complexité de la situation actuelle du Proche Orient dans le contexte du « printemps arabe » et le rôle des chrétiens orientaux dans ce contexte. Il présente les propos du patriarche Ignace IV à la télévision libanaise sur la situation en Syrie, mais aussi une interview du métropolite Georges (Khodr) du Mont Liban qui effectue une lecture intéressante et réaliste du « printemps arabe » et son impact sur les chrétiens en Orient en se montrant confiant sur la pérennité de la présence chrétienne en Orient, en fraternité avec les musulmans. Carol Saba fait part également du vibrant appel à l’unité, adressé par le métropolite Elie de Beyrouth, au peuple libanais lors de la liturgie de la Nativité mais signale aussi la prise de position avancée du patriarche maronite libanais en faveur de la séparation de l’Etat et de la religion en Orient. Carol Saba présente aussi une traduction française du texte du « Message des patriarches orthodoxe, syriaque orthodoxe et grec-catholique d’Antioche à leurs fidèles et concitoyens en Syrie », publié à Damas, avant Noël. Dans la rubrique « Nouvelles en vrac », il informe de plusieurs activités passées et à venir de l’Eglise orthodoxe d’Antioche et évoque plus particulièrement la situation de l’Eglise orthodoxe au Liban et les débats au sein de la communauté orthodoxe dans ce pays, sur ses droits, son organisation et le rayonnement de sa présence. Dans la rubrique « Parutions », il mentionne la parution de deux ouvrages, en arabe, l’un « L’office de consécration (dédicace) d’une église », du métropolite Jean (Yazigi) d’Europe, premier né des parutions des Editions de l’Archevêché orthodoxe antiochien d’Europe et l’autre « Du feu dans un buisson », un livre intéressant regroupant une sélection de paroles et des lettres pastorales du métropolite Paul (Yazigi) d’Alep. Il fait part finalement de la tenue d’un colloque international organisé à Balamand (Liban) par l’Institut de théologie orthodoxe Saint Jean Damascène et l’université Balamand du 21 au 25 février 2012 portant sur le thème de « l’approche exégétique et théologique dans les écoles antiochiennes, d’Antioche, d’Edesse, et de Nisibe » (ci-dessus l’affiche du colloque). Pour lire ces "Chroniques antiochiennes", cliquez ici.

Le communiqué de presse pour les journées du livre orthodoxe en France en anglais, en russe et en roumain

Le communiqué de presse pour les journées du livre orthodoxe en France (17 et 18 février 2012 à Paris) est également disponible en anglais (in english), en russe (По-русски) et en roumain (în limba română). Organisé par Orthodoxie.com, sous le haut patronage de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, cet évènement a pour partenaires les éditions du Cerf, la Mutuelle Saint-Christophe assurances, l'hebdomadaire La Vie et la librairie La Procure. Nous vous invitons à télécharger l'affiche de l'évènement (format PDF et JPG) pour la distribuer autour de vous.

Une bande dessinée consacrée à saint Séraphin de Sarov

51enAr6YltL._SS500_Après une vie de saint Silouane et un volume copnsacré au Pélerin russe, les éditions belge Coccinelle viennent de publier une bande dessinée sur saint Séraphin de Sarov. Présentation: " Dès l'âge de sept ans, le petit Prochore nous plonge dans une aventure extraordinaire : la découverte de la beauté, de la joie et de la force de la prière. Accompagné par l'attention bienveillante de la sainte Mère de Dieu, il chemine, prononce ses voeux monastiques et sera désormais appelé Séraphim, ce qui veut dire "flamboyant". Quel est ce feu qui illuminera toute sa vie et celles des autres ? Où se trouve le Royaume de Dieu ? Quel est le but de la vie ? Pas de grands discours mais de petites phrases toutes simples. Aujourd'hui encore, Séraphim parle au coeur de chacun !"

La “Patrologia Graeca” sur un DVD

La "Patrologia Graeca", avec la traduction latine de éditée par Jacques-Paul Migne de 1857 à 1866 (161 volumes), peut être obtenue sur un DVD contre un don d'au moins cinquante dollars (US) à la Fraternité orthodoxe de Tous les saints de la Chine. La Patrologie est en ligne ici. Pour tout renseignement sur le DVD, voir ici et .

Un “communiqué de l’administration diocésaine sur Nice”

L'administration diocésaine, de l'Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale, a publié un communiqué au sujet de l'affaire de Nice: " A la suite du jugement en référé de la cour d’appel d’Aix rejetant la demande de l’ACOR visant à suspendre l’exécution du jugement en date du 31 octobre dernier, la communauté de Nice a dû donner un jeu de clés de la cathédrale de Nice à l’huissier agissant pour le compte de la Fédération de Russie, le mercredi 7 décembre dernier à l’issue d’un inventaire contradictoire qui s’est terminé vers 15 heures. Aussitôt des vigiles d’une société privée de gardiennage ont été placés devant le portail du territoire de la cathédrale empêchant l’entrée sur le site y compris pour les prêtres de la paroisse alors qu’aucune décision d’expulsion n’a été prononcée par la justice à l’encontre de l’ACOR. Des pourparlers téléphoniques s’en sont suivis pour déterminer les conditions des célébrations des samedi 10 et dimanche 11. A l’issue de la divine liturgie du dimanche présidée par le père Jean Gueit, entouré de père Nicolas Ozoline, père Michel Philippenko et père Igor Koritzky, le père Jean a annoncé que dans les circonstances présentes la paroisse Saint-Nicolas de Nice allait désormais célébrer à l’église Saint-Nicolas et Sainte-Alexandra (rue Longchamp) du moins jusqu’aux travaux de remise en état. L’ administration diocésaine déplore vivement la vigueur des méthodes utilisées et apporte tout son soutien à la paroisse Saint-Nicolas de Nice qui va devoir trouver un lieu de culte dès janvier 2012 pendant la durée des travaux à la rue Longchamp.

Read More »

Les dernières années du ministère de l’archevêque Séraphim (Sobolev)

SobolevUne biographie détaillée de l’archevêque Séraphim (Sobolev, 1881-1950), concernant principalement ses dernières années, a été publiée par le site pravoslavie.ru et est disponible en traduction française ICI. Pasteur, théologien et même thaumaturge, il fut archevêque de l’Église orthodoxe russe hors-frontières, qu’il représentait en Bulgarie, puis lors de l’instauration dans ce pays du régime communiste, il rejoignit le Patriarcat de Moscou. La biographie que nous publions ici a été rédigée à l’occasion du 130è anniversaire de sa naissance et est basée sur nombre de documents inédits, émanant entre autres des archives du KGB, désormais propriété de la Fédération de Russie (GARF). On y apprend entre autre que le patriarche Alexis Ier voulait nommer ce remarquable hiérarque à Paris, mais dut y renoncer en raison de l’opposition du « Conseil pour les affaires de l’Eglise russe auprès du Soviet suprême ». Pour cette raison l’archevêque Séraphim resta en Bulgarie, accomplissant une œuvre pastorale importante, dont la fondation d’un couvent. Il décéda dans ce pays en 1950.

Le communiqué de presse pour les journées du livre orthodoxe en France en anglais et en russe

Le communiqué de presse pour les journées du livre orthodoxe en France (17 et 18 février 2012 à Paris) est également disponible en anglais (in english) et en russe (По-русски). L'évènement compte un nouveau partenaire: l'hebdomadaire La Vie.

Sur la situation ecclésiale au Monténégro

Le journaliste Jean-Arnault Dérens a publié récemment sur le site Religioscope un article sous le titre « Monténégro : vers une Église réunifiée et autonome ? ». Cet article appelle de nombreuses réserves mentionnées dans une réponse à l’auteur rédigée par Bernard Le Caro, mise en ligne également par le site susmentionné. Ce dernier est auteur du livre Saint Jean de Changhai paru dans les éditions de l'Âge d'Homme.

« Personne et nature », un nouveau livre de Jean-Claude Larchet

Personne et natureJean-Claude Larchet vient de publier aux éditions du Cerf un nouveau livre, intitulé « Personne et nature, La Trinité – Le Christ – L’homme » (collection « Théologies », 403 p.).
Ce livre rassemble les œuvres dogmatiques de l’auteur.
Il reprend ses deux études célèbres sur « La question du Filioque » et « La question christologique. À propos du projet d’union entre l’Église orthodoxe et des Églises non chalcédoniennes », après les avoir actualisées en fonction des publications et déclarations parues depuis leur première édition jusqu’à cette année.
La deuxième étude est complétée par une étude, précédemment parue dans la revue de l’Académie théologique de Moscou mais encore inédite en français, sur les fondements et la nature du monophysisme de l’Église arménienne ».
Une quatrième étude, totalement inédite, qui occupe la moitié du livre, soit près de deux cents pages, est « Une critique orthodoxe des théories personnalistes de Christos Yannaras et du métropolite Jean Zizioulas »; l’auteur développe, approfondit et complète ici les critiques dont ces deux représentants du mouvement néo-orthodoxe grec font maintenant l’objet dans l’ensemble du monde orthodoxe.
Ces quatre études ont en commun de critiquer des fausses conceptions, anciennes ou modernes, des notions de personne ou d’hypostase et d’essence ou de nature et de leurs relations, dans la Trinité, dans le Christ ou dans l’homme, et de présenter, à travers cette critique, une clarification et un approfondissement de celles-ci en accord avec la tradition des Pères et la foi orthodoxe.
Dans son avant-propos à cette œuvre qui se situe dans l’esprit et le style apologétiques qui était ceux de la plupart des Pères, l’auteur explique ainsi sa démarche:

Read More »

Traduction française de la totalité de la déclaration du 10 décembre de l’Eglise russe hors frontières

A l'occasion de la concélébration à New York, le 10 décembre, du premier hiérarque de l'Eglise russe hors-frontières, le métropolite Hilarion (Kapral), avec le primat de l'Eglise orthodoxe en Amérique, le métropolite Jonas, l'Eglise russe hors frontières a publié, le même jour, une déclaration. Pour lire la traduction française, par nos soins, de la totalité de cette déclaration, cliquez ici.

Le livre de Jean-Claude Larchet, « Le starets Serge » traduit en allemand.

Starez SergijLes éditions du monastère Saint Job de Pocaev à Munich (Allemagne) ont récemment publié, sous le titre « Starez Sergij », une traduction allemande du livre de Jean-Claude Larchet, « Le starets Serge », avec la bénédiction de S. E. l’archevêque Mark (Arndt), évêque du diocèse d’Allemagne de l’Église russe hors frontières qui regroupe la quasi totalité des fidèles russes résidant en Allemagne (où plus de deux millions de russes-allemands ont émigré à partir de 1980) et possède dans ce pays l’ensemble des églises historiques.
Le starets Serge (l’archimandrite Serge [Schevitch], 1903-1987), qui a vécu près de Paris, fut le recteur de la paroisse de Vanves et l’higoumène du skit du Saint-Esprit au Mesnil-Saint-Denis (sous la juridiction du Patriarcat de Moscou), est, avec le starets Sophrony d’Essex, l’une des plus éminentes figures spirituelles de l’émigration russe en Europe au XXe siècle. Sa personnalité et son enseignement présentent de nombreux points communs avec ceux du starets Alexis Métchev, sur lequel un livre vient d’être publié aux éditions L’Age d’Homme ; c’est l’une des raisons pour lesquelles Nicolas Berdiaev, qui avait été en Russie le fils spirituel du starets Alexis, choisit le starets Serge comme père spirituel lors de son séjour en France.
Le livre sur le starets Serge, dont l’édition originale a paru aux éditions du Cerf, a déjà été traduit en Russie (où la première édition, de 20 000 exemplaires, est épuisée), en Roumanie, en Serbie et en Grèce (avec, dans chaque cas, plusieurs éditions). Les nombreux articles publiés dans des revues et dans des notes que l’on peut trouver sur le web émanant de ces différents pays, ainsi que les conseils de lecture qu’y donnnent de nombreux pères spirituels, témoignent du rayonnement international de cette grande personnalité spirituelle dont le patriarche Alexis II, lors de son dernier voyage en France, disait qu’elle restait pour lui l’une des plus inoubliables.

Recension: Moniale Juliana, « Le père Alexis Métchev, starets de Moscou »

Alexis MetchevMoniale Juliana, « Le père Alexis Métchev, starets de Moscou ». Traduit du russe par Nadiejda Noïtaki et Françoise Lhoest, introduction de Jean-Claude Larchet, éditions L’Age d’Homme, Lausanne, 2011, 234 p. (collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle »).
Encore peu connu dans le monde francophone, le Père Alexis Métchev (1859-1923) est cependant l’un des prêtres russes les plus célèbres du XXe siècle, qui a été canonisé en l’an 2000 par le Patriarcat de Moscou sans qu’il ait été un martyr. Alors que les startsy (pères et conseillers spirituels charismatiques) étaient traditionnellement des moines, et que le monastère d’Optino, à la fin du XVIIIe siècle, au cours du XIXe et au début du XXe siècle, avait été le siège d’une lignée de startsy très célèbres qui avaient inspiré et revivifié spirituellement les plus grands écrivains russes (dont Dostoïevski et les « slavophiles ») mais aussi une partie du peuple russe, le Père Alexis eut la particularité d’exercer ce ministère du startchestvo en tant que prêtre de paroisse, marié, père de famille, et vivant au cœur de la capitale russe et de ses turbulences, recevant, conseillant, consolant et suivant spirituellement, dans les deux premières décennies du XXe siècle, des milliers de fidèles, parmi lequels le philosophe Nicolas Berdiaev et le père Paul Florenski.

Read More »

Vient de paraître aux éditions du Cerf: un recueil de textes sur et de Mère Marie Skobtsov

Couv9404g_260Sous le titre: Sainte Marie de Paris (Mère Marie Skobtsov, 1891-1945), « Le jour du Saint-Esprit », vient de paraître aux éditions du Cerf, dans la collection « L'histoire à vif », un livre de preque 600 pages qui rassemble, en première partie, des souvenirs et des témoignages de personnes qui ont cotoyé Mère Marie, concernant sa vie à Paris, son arrestation et sa détention; et en seconde partie des écrits de Mère Marie, pour la plupart inédits en français: récits autobiographiques, pièces de théâtre, essais religieux, poème. Les textes ont été réunis par Paul Ladouceur. Le livre est préfacé par Mgr Gabriel de Comanes. L'introduction est une reprise d'un article d'E. Behr-Sigel, et la conclusion un poème d'O. Clément. Les textes ont été traduits du russe par H.Arjakovsky-Klépinine, F. Lhoest, B. Jeuffrain, A. Nicolsky, N. Struve et J. Lefert.

L’histoire de la communauté orthodoxe grecque de Bordeaux et son présent

16Sur le site de la paroisse orthodoxe grecque de Bordeaux, l'histoire de la communauté, en plusieurs parties, sur cette page. L'association cultuelle a été fondée en 1949. Cet exposé, agrémenté de photographies, aborde aussi les activités actuelles de la paroisse (vidéos) et ses projets.

 

Photographie (autres photographies): l'église orthodoxe grecque de Bordeaux

Parution d’un livret de la liturgie de saint Jean Chrysostome et d’une annexe à celui-ci

PUB_Liturgie_images-001Un nouveau livret de la liturgie de saint Jean Chrysostome, ainsi qu'une annexe de celui-ci, vient d'être publié. "Le texte français n’est pas une nouvelle traduction, mais il est celui qui fut béni par l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (édité par la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale en 2007) avec quelques petites modifications pour tenir compte de l’usage de notre archevêché (des églises orthodoxes russes en Europe occidentale, ndlr). Ce texte comporte les rubriques nécessaires aux prêtres et aux diacres pour la célébration de la liturgie eucharistique, ainsi que de nombreux congés et les prières d’action de grâce. Un deuxième livret (une annexe, ndlr) propose de très nombreuses notes précisant les rubriques, des aspects historiques et théologiques de la liturgie eucharistique. On trouvera également diverses indications et les textes correspondants qui remplacent les prières du temps ordinaire." Pour plus d'informations et pour le commander, voir cette page.

Recension: Saint Nectaire d’Égine, « Lettres pastorales aux moniales d’Égine »

Stnectairecouv_15Saint Nectaire d’Égine, « Lettres pastorales aux moniales d'Égine ». Traduit du grec par la moniale Nectaria, liminaire de l’archimandrite Placide Deseille (le lire), introduction du moine Théoclète de Dionysiou, éditions Lis et parle, Bagnolet, 2011, 136 p. (collection « Patrimoine orthodoxe »)
Ce petit livre propose la traduction de trente-cinq parmi la cinquantaine de lettres écrites par saint Nectaire d’Égine entre la fin de l’année 1904 et le début de l’année 1908, alors qu’il était encore directeur de l’école théologique Rizarios à Athènes, à des novices séjournant à Égine pour y jeter les fondations du monastère où saint Nectaire allait résider à partir de 1908. Ce monastère existe toujours et est un lieu de pèlerinage bien connu dans le monde orthodoxe; les reliques de saint Nectaire y sont conservées et, à travers elles, le saint accomplit toujours de nombreux miracles.
Les lecteurs francophones disposent de plusieurs ouvrages exposant la vie remarquable de saint Nectaire:
Sotos Chondropoulos, « Saint Nectaire. Le saint de notre siècle », Éditions Kainourgia, Athènes, 2009; P. Ambroise Frontrier, « Saint Nectaire d’Égine », L’Age d’Homme, Lausanne, 1993. Mais les écrits de saint Nectaire en traduction française sont rares en dehors des quelques extraits traduits par le père Ambroise Frontrier dans le livre précédemment cité. La publication de ces lettres est dont une heureuse initiative.

Read More »

“Ora et labora in horto” – un film sur le skite Sainte-Foy

"Ora et labora in horto" est un film de Patrick Bittar (site, blog, autre blog) sur le skite Sainte-Foy. D'une durée de 15 minutes, il présente la particularité d'être sans parole, de présenter des images du skite Saint-Foy, dont l'higoumène est le père Gerasime (1) (site), de ses membres, travaillant et priant, accompagnés par des chants orthodoxes de Divna Ljubojevic et du choeur Melodi. Il est possible de commander le film en DVD au réalisateur pour 10 euros (frais de port compris, par chèque): Patrick Bittar, 4, rue Paul Bert, 92130 Issy-les-Moulineaux. Avec l'accord du réalisateur, nous vous proposons ci-dessous ce film, "Ora et labora in horto".

Ora et labora in horto from Patrick Bittar on Vimeo.

 

Une version bilingue slavon-français de l’office de l’Entrée au Temple de la Mère de Dieu.

35637.pUne version bilingue slavon-français de l’office de l’Entrée au Temple de la Mère de Dieu
Les « Feuillets liturgiques de la cathédrale de l’Exaltation de la Sainte-Croix » à Genève ont publié l’office de l’Entrée au Temple de la très sainte Mère de Dieu (qui sera célébré dimanche prochain dans les paroisses suivant l’ancien calendrier), en version bilingue slavon-français. L’explication de la fête, tirée du Synaxaire du père Macaire de Simonos Petras, ainsi que des notes succinctes du grand liturgiste russe M. Skaballanovitch accompagnent la traduction révisée de cet office. Ce texte est disponible sur le site du diocèse d’Europe occidentale de l’Église russe à l’étranger.

Recension: Évagre le Scholastique, « Histoire ecclésiastique – Livres I-III »

9782204097017FSÉvagre le Scholastique, « Histoire ecclésiastique – Livres I-III ». Texte grec de l’édition J. Bidez et L. Parmentier, introduction par Guy Sabbah, annotation par Laurent Angliviel de La Beaumelle et Guy Sabbah, traduction par André-Jean Festugière (†) , Bernard Grillet et Guy Sabbah, Éditions du Cerf, Paris, 2011, 582 p. (Sources chrétiennes n° 542).
Évagre le Scholastique (fin VIe siècle) s’inscrit dans la lignée des grands historiens ecclésiastiques grecs – Eusèbe de Césarée, Sozomène, Socrate et Théodoret – dont il clôture le cycle.
Les trois premiers livres de son Histoire portent principalement sur les trois conciles christologiques relatifs à la querelle nestorienne (Éphèse I [431], Éphèse II, appelé le « concile des brigands » [449]) et à la querelle monophysiste (Chalcédoine [451]). Mais ils font aussi une large place au contexte historique et aux grandes figures de la vie politique (l’empereur Théodose, l’impératrice Eudocie et sa fille Eudoxie, les empereurs Marcien, Léon, Léon le Jeune, Zénon, Anastase…) et religieuse (Nestorius, saint Cyrille d’Alexandrie, Dioscore, Eutychès, Théodoret de Cyr, Ibas l’Édesse, saint Isidore de Péluse, Synésius de Cyrène, saint Syméon le Stylite, Timothée Aèlure, Pierre Monge, Jean d’Alexandrie, Pallade, Flavien…)
Cette Histoire abonde en documents de première main : actes conciliaires, lettres des empereurs et des évêques. Elle constitue une source de premier ordre, encore proche des faits rapportés, due à la plume d'un juriste cultivé, homme de confiance de l'évêque Grégoire d'Antioche.

Read More »

Les premières journées du livre orthodoxe en France

Les premières journées du livre orthodoxe en France, organisées par Orthodoxie.com, en partenariat avec les éditions du Cerf et la Mutuelle Saint-Christophe assurances, sous le haut patronage de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, auront lieu à Paris les 17 et 18 février 2012. Cliquez ici pour lire le communiqué de presse.

“Chroniques antiochiennes” n°43

PatRusse3Dans une nouvelle édition des "Chroniques antiochiennes", Carol Saba aborde dans un éditorial « Les chrétiens d’Orient, désorientés ? ! » les problématiques auxquelles font face actuellement les chrétiens d’Orient dans un monde arabe en crise et en recomposition politique. Il évoque aussi les « défis de l’Eglise orthodoxe de Grèce face à la crise » et les enseignements qui doivent être tirés de cette crise qui frappe la nation grecque. Dans le dossier central de cette édition, il revient sur la visite du patriarche de Moscou Cyrille 1er au Patriarcat d’Antioche en Syrie et au Liban en proposant un résumé de la visite, un reportage photographique, quelques déclarations effectuées lors de cette visite ainsi qu’un article sur les relations Antioche-Moscou. Il relaie le cri pastoral d’un pasteur, en l’occurrence le métropolite Georges (Khodr) du Mont Liban, qui s’inquiète du désintérêt des fidèles à l’égard de l’Eglise, et souligne la nécessité d’une pastorale renouvelée pour ramener les brebis perdues de la communauté vers le Christ, et du Christ vers l’Eglise. Il salue enfin deux initiatives récentes en matière de communication d’Eglise, le site internet du diocèse orthodoxe antiochien du Hauran sous l’omophore du métropolite Saba (Esper)   et la nouvelle parure du site du diocèse orthodoxe antiochien d’Europe sous l’omophore du métropolite Jean (Yazigi) ! Pour lire ce numéro des "Chroniques antiochiennes", cliquez ici.

Recension: métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame, « L’Église et ses institutions »

Couv9325g_260Métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame, « L’Église et ses institutions », Textes réunis par l’archimandrite Grigorios Papathomas et Hyacinthe Destivelle, o. p., éditions du Cerf, Paris, 2011, 528 pages (collection « Orthodoxie »).
Ce nouveau volume de la collection « Orthodoxie », dirigée par le père Jivko Panev, propose, réunies par les soins du père Grégorios Papathomas et du père Hyacinthe Destivelle o. p., vingt-quatre études ecclésiologiques (articles et conférences) écrites par le métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame entre 1967 et 2005. Ces études viennent compléter, en édition française, la thèse de l’auteur, récemment rééditée dans la même collection, sur « L’eucharistie, l’évêque et l’Église durant les trois premiers siècles », et les cinq études publiées dans « L’Être ecclésial «  (Genève, 1981). Tout en reconnaissant le gros travail réalisé par les éditeurs, on peut regretter qu’ils n’aient pas fait une œuvre exaustive en incluant vingt-cinq autres études d’ecclésiologie que l’évêque Maxim Vassiljevic (qui est avec son mentor, Mgr Athanase Jevtić, et un autre disciple de ce dernier, Mgr Ignatije Midić, l’un des plus ardents propagateurs en Serbie de la pensée de Zizioulas) vient de publier en anglais aux éditions Sebastian Press (John D. Zizioulas, « The One and the Many. Studies on God, Man, the Church, and the World Today », Alhambra, Californie, 2010, 443 p.).
Les études publiées ici permettent cependant de se faire une idée assez complète de la pensée du métropolite Jean, qui repose sur quelques principes simples, appliqués dans tous les domaines et à tous les cas, et qui a de ce fait un caractère assez répétitif.
Ces vingt-quatre études sont réparties en sept parties : 1) Christologie, pneumatologie et institutions ecclésiales ; 2) L’Église comme communion ; 3) Conciliarité et primauté ; 4) Église et eucharistie ; 5) Les ministères dans l’Église ; 6) Théologie et œcuménisme ; 7) Un tournant eschatologique.

Read More »

“Résurrection, réincarnation ?”

Le 4 juin dernier, le père André Jacquemot, de la paroisse des Trois saints hiérarques à Metz, a donné un exposé sur le thème "Résurrection, réincarnation ?" Le texte de celui-ci est en ligne ici.

Les “Feuillets liturgiques”

Chaque semaine, sur cette page, du site du diocèse de Genève et d'Europe occidentale de l'Eglise russe hors frontières, les "Feuillets liturgiques" propose une présentation de la liturgie dominicale selon le calendrier julien (lectures, tropaires, saints) avec en complément des vies des saints fêtés.

Scroll To Top
Jovan Nikoloski