26/05/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Communiqué du diocèse de Valjevo (Église orthodoxe serbe) au sujet des propos de l’archevêque catholique-romain Stanislav Hočevar concernant St Nicolas de Žiča
Communiqué du diocèse de Valjevo (Église orthodoxe serbe) au sujet des propos de l’archevêque catholique-romain Stanislav Hočevar concernant St Nicolas de Žiča

Communiqué du diocèse de Valjevo (Église orthodoxe serbe) au sujet des propos de l’archevêque catholique-romain Stanislav Hočevar concernant St Nicolas de Žiča

Suite aux déclarations de l’archevêque catholique-romain de Belgrade Stanislav Hočevar concernant St Nicolas de Žiča, publiées dans le quotidien serbe “Politika”, Mgr Miloutine, évêque de Valjevo (diocèse où se trouvent les reliques du saint), a publié le communiqué suivant :
« Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité » (I Jn. 3,18)
Profondément affectés par la tentative – qui malheureusement n’est pas la première – de mettre en doute la figure et les œuvres du saint évêque Nicolas Velimirović, nous avons le devoir et la nécessité de nous prononcer publiquement. Une semaine s’est déjà passée (ce qui est amplement suffisant pour démentir ou confirmer ce qui a été dit) depuis que l’archevêque catholique-romain de Belgrade Stanislav Hočevar, dans l’interview accordée au quotidien “Politika”, appliquant la méthode connue “d’incitation au doute” (sans mentionner aucun fait), à tenté d’amoindrir la sainteté de l’évêque Nicolas Velimirović. La tentative était subtile, mais comme toute insinuation malintentionnée, elle est restée stérile et manquée. De toute évidence, peinant à défendre ses positions, Mgr Hočevar a imaginé une idée géniale : pourquoi, dans la difficulté d’élever quelqu’un [le cardinal Stepinac, ndt], ne tenterions-nous pas d’abaisser et de contester l’autre [St Nicolas de Žiča, ndt]? Cette idée n’est aucunement nouvelle, mais est indigne du rang et de la charge de Mgr l’archevêque. Nous ressentons la nécessité, en tant que gardien des reliques du saint évêque Nicolas, de transmettre l’expérience de sa sainteté et de ses miracles. Il fut et restera un luminaire de la théologie, de la foi et de la vie de l’Église orthodoxe et de son peuple serbe. Sa vie ascétique, son œuvre pastorale, sa confession de la foi, ses souffrances et son amour du prochain ne nécessitent pas de “défense” ou de “preuves”. En particulier, tout cela ne nécessite pas de défense lorsque l’on à affaire à des affirmations malintentionnées. Les saints, comme cela est bien connu, après leur passage dans le Royaume céleste, ne cessent pas d’accomplir des œuvres d’amour et de charité. Le meilleur exemple en est le saint évêque Nicolas et les bienfaits qu’il accomplit pour ceux qui le vénèrent et le glorifient. Il ressort clairement de l’interview de Mgr Hočevar qu’il n’a pas eu lui-même l’occasion (après sa dernière déclaration, la raison en est évidente) de venir parmi le peuple de la région de Valjevo et de constater s’il existe ou non une unanimité dans l’opinion du peuple serbe au sujet du saint évêque Nicolas. Il eût été suffisant que Mgr Hočevar entendît seulement parler de la cérémonie de changement d’ornements de ses saintes reliques en 2013 ou qu’il ait vu l’affluence du peuple de Dieu dans la vallée de Lelić pour glorifier le géant spirituel. La voix du peuple de Dieu est la meilleure « commission » pour donner le sceau de la sainteté, et le peuple orthodoxe de l’Église une, sainte, catholique et apostolique ressent profondément le magnétisme plein de grâce du saint évêque Nicolas, le glorifiant comme « l’évêque de tout le peuple ». Aussi, aucun once de doute malveillant ne peut entacher sa sainte vie. Au contraire, de telles déclarations et des allégations semblables ne font que nous inciter à garder encore plus le trésor que nous avons dans la personne du saint évêque Nicolas et nous encouragent à prier pour atteindre son amour et sa grandeur. Après tout ce qui a été dit par Mgr Hočevar, il reste pour nous une question inévitable : sa déclaration va-t-elle dans le sens du dialogue pour lequel il s’engage tant ? Est-ce là un exemple d’amour véritable et sincère auquel nous sommes appelés ? Nous pensons profondément que ce n’est pas le cas, car un autre saint de nos jours, saint Justin de Ćelije nous enseigne et nous met en garde : “Il n’y a pas de vérité sans amour, ni d’amour sans vérité”. Il est édifiant à cette occasion de se rappeler les paroles de saint Justin concernant un autre grand hiérarque de son époque, le métropolite Antoine (Khrapovitzky +1936), et que nous pouvons à très juste titre appliquer au saint évêque Nicolas : “Ce lumineux hiérarque et ce sage maître divin, est devant nous, et nous, à sa suite. Il est le guide, et nous, ses disciples. Lui, le grand hiérarque orthodoxe grand dans la douceur et l’humilité, et à sa suite nous, petits, misérables, nous sommes poussière et cendres”.

+ Evêque Miloutine de Valjevo

Source

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski