20/10/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > France (page 4)

Archives de catégorie : France

Souscrire au flux

Podcast vidéo – Bertrand Vergely : « Jean Chrysostome » – lundi 6 février

Bertrand Vergely nous a parlé le 6 février de saint Jean Chrysostome dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Célébration de la fête de saint Nicolas Planas à Sartrouville (Yvelines), le 5 mars

saint_nicholas_o_planasLa paroisse de la Présentation du Sauveur au Temple à Sartrouville, dans les Yvelines (Métropole grecque de France, Patriarcat œcuménique), qui détient des reliques de saint Nicolas Planas, célèbrera solennellement la fête de ce saint (mort en 1932, reconnu saint par le Patriarcat de Constantinople en 1992, fête fixée au calendrier liturgique le 2 mars) le dimanche 5 mars, premier dimanche du grand Carême cette année et Dimanche de l’orthodoxie.
La divine liturgie sera suivie d’une artoclasie (bénédiction des pains) et d’un office d’action de grâce auprès des reliques de saint Nicolas Planas. Un buffet sera servi aux fidèles à l’issue de l’office, dans la salle paroissiale. Matines, suivies des laudes : à 9 h 30. Divine liturgie : vers 10 h 15. Adresse : 100, avenue Maurice Berteaux – 78500 Sartrouville.

Bertrand Vergely : « Grégoire Palamas » – lundi 6 mars

Bertrand Vergely nous parlera le 6 mars de saint Grégoire Palamas dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu  à partir de 19h30 (ouverture des portes à 19h00), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Atelier d’écriture -« Les jeudis de la Méthode »

mathodes_finaleLa communication écrite est une technique, voir un art, qui comporte des exigences dont la maîtrise est exigée des étudiants ou des professionnels. Il sera décliné dans des séminaires de méthode, selon le modèle cartésien, le parangon de la pensée française.

L’écrit se conjugue selon différents modes, mais tous supposent l’aptitude à présenter les idées selon un plan qui articule les idées en partant du point de départ (la question posée), jusqu’à parvenir à une conclusion (CQFD, ce qu’il faut démontrer). Les diverses modalités de construction et de présentation d’un plan seront étudiées.
Le papier à produire comporte différents genres. Classiquement, en France, l’exercice roi était la dissertation qui consiste à répondre logiquement à un problème en se fondant sur le fonds culturel, dans le respect de règles qui seront pratiquées. D’autres modes de présentation, plus que d’élaboration des idées seront abordés, du plus bref au plus ample :

  • la note pour une autorité ayant en vue soit l’information, soit la prise de décision ;
  • la note technique, plus détaillée, assortie d’annexes ;
  • la synthèse de documents ou la note de lecture ;
  • le résumé de texte ;
  • le mémoire.

Le travail, car c’est bien de cela qu’il s’agit, supposant un engagement des participants, sera conduit en groupe. Il portera sur des sujets de société ou, s’il est souhaité, sur des thèmes de nature théologique, en relation avec la vocation du site Orthodoxie.com.
Chaque séance de deux heures portera sur un thème précis. Un participant sera invité à présenter une contribution. Ensuite le groupe sera invité à construire son propre argumentaire. Le chargé de conférence proposera enfin son propre modèle. Une correction sera effectuée en tête à tête entre ce dernier et le participant, afin que la privauté de chacun soit respectée. En début de cycle, le chargé de conférence, seul, exposera les principes de la méthode.
Les jeudis de la Méthode supposent que soient mobilisés un certain nombre de moyens. C’est pourquoi une contribution de 50 € par mois sera demandée, exclusivement réservée à Orthodoxie.com qui fournit l’infrastructure.
Cours donné par Dominique de Gramont
Diplômes de lettres, de droit et de sciences politiques ;
Ancien élève de l’Ecole nationale d’Administration :
Mastère 2 de théologie de l’Institut Saint Serge.
Administrateur civil honoraire au ministère des Finances.

Contact et informations au 06 17 86 32 96

Début des cours le jeudi 16 mars.

Présentation du cours :

Rappel à Dieu de Sophie (Sonia) Rehbinder

Sophie (Sonia) Rehbinder, née Lopoukhine, s’est endormie dans le Seigneur, entourée de ses proches, le lundi 27 février 2017, des suites d’une maladie foudroyante. Mère de 6 enfants, grand-mère de nombreux petits-enfants, elle était l’épouse du père Nicolas Rehbinder. Sonia fut un membre actif de notre Mouvement dès le début des années soixante, où elle participait régulièrement au camp d’été et aux différentes activités parisiennes. Mardi 28 février, panikhida après l’office à 19h30 à l’église des trois Saints Docteurs (5 rue Pétel, Paris XV).
Mercredi 1er mars, panikhida à 15h30 et à 20h30 à Palaiseau.
Jeudi 2 mars, transfert du corps vers 14h à l’église Saint-Serge (93 rue de Crimée, Paris XIX). Nous l’y accueillerons vers 15h30 probablement. Panikhida à Clamart vers 20h00 après l’office.
Vendredi 3 mars : Liturgie des présanctifiés à 10 heures à Saint-Serge, suivie de l’office des funérailles (vers 12h00). Puis départ pour le cimetière de Ste Geneviève-des-bois où aura lieu l’inhumation (vers 15h00).

Pout toutes les questions concernant les obsèques, vous pouvez contacter les Service orthodoxes des funérailles au +33 6 10 63 46 47.
Que sa mémoire soit éternelle !

Source

Bertrand Vergely : « Irénée de Lyon » – lundi 27 février

Bertrand Vergely nous parlera le 27 février de saint Irénée de Lyon dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu  à partir de 19h30 (ouverture des portes à 19h00), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Atelier littéraire : « Le témoignage d’un passé »

neagoe_basarab_frLe dimanche 26 février, vous êtes invités à revivre quatre siècles d’histoire roumaine. Oui, c’est possible, à côté de Laura Zavaleanu, lectrice à l’université de Sorbonne 3, qui connait très bien l’histoire des mots écrits qui ont façonnés la culture roumaine. Vous découvrirez ou redécouvrirez le rôle de la littérature religieuse dans la formation de la langue. Plus encore, Laura sera pour vous la clé de lecture d’une œuvre magistrale, écrite par un saint prince roumain, Neagoe Basarab, pour son fils Théodose.
L’atelier littéraire aura lieu dans la crypte Saint-François (église Saint-Sulpice) au 33-35, rue Saint-Sulpice 75006 Paris

Source

Table ronde : « Alimentation et jeûne dans l’Église orthodoxe » – le 4 mars à Paris à partir de 14h00

affiche_alimentationOrthodoxie.com en partenariat avec la Fraternité des médecins orthodoxes « Saint Luc de Crimée » et avec le soutien de la Mutuelle Saint-Christophe, organise le 4 mars prochain, à Paris, une table ronde : « Alimentation et jeûne dans l’Église orthodoxe ». Les quatre conférenciers donneront des éclairages historiques, pratiques mais aussi médicaux sur le carême dans la tradition orthodoxe. Mme Beatrice Caseau, professeur à l’Université Paris-Sorbonne IV nous parlera de culture alimentaire dans la tradition byzantine. Le père Gérasime, higoumène du skite orthodoxe Sainte-Foy du carême comme chemin au fil des jours. Deux médecins nous exposeront les principes d’un carême bénéfique pour la santé. Dr Claudia Tanase, anesthésiste-réanimateur sur les bénéfices et les dangers du carême pour la santé et Dr Mihaela Nica, endocrinologue-diabétologue « Les principes d’une alimentation saine durant le carême ». La paroisse orthodoxe roumaine nous accueille dans la crypte Saint-François (église Saint-Sulpice) au 33-35, rue Saint-Sulpice 75006 Paris. Libre participation aux frais. A la fin de la table ronde, vous pourrez acheter la monographie de Mme Béatrice Caseau « Nourritures terrestres, nourritures célestes »  (écouter le podcast audio de Radio France Culture). Pour télécharger l’affiche de la table ronde (format PDF), cliquez ICI !

La mission orthodoxe russe en Chine (documentaire)

L’activité pastorale de l’Eglise orthodoxe russe en Chine a débuté au XVIIe siècle avec l’arrivée à Pékin du prêtre russe Maxime Leontiev. En 1713, la première mission orthodoxe russe en Chine est établie. C’est grâce aux efforts des missionnaires russes que l’orthodoxie a pénétré en terre chinoise. Isabelle Landry-Deron, chercheur spécialisé en littérature missionnaire sur la Chine des XVIIe et XVIIIe siècles, nous dévoile une page méconnue du public francophone sur la mission orthodoxe russe en Chine.

Reportage vidéo : une nouvelle paroisse orthodoxe à Auvers-sur-Oise (Ile-de-France)

Auvers-sur-Oise, village des impressionnistes situé au cœur du Parc naturel régional du Vexin français (Val-d’Oise), abritera bientôt une paroisse orthodoxe. Le 4 janvier dernier, le doyenné orthodoxe roumain de France est devenu propriétaire de la Côte Saint-Nicolas sur laquelle est perchée la chapelle Saint-Nicolas. La chapelle, construite en 1910 tout près des vestiges de l’ancienne chapelle Saint-Nicolas-du-Valhermeil, datant elle-même du 13e siècle, fut abandonnée pendant plusieurs dizaines d’années, pour servir un moment comme librairie d’occasion religieuse. Grâce à cet achat, elle deviendra église paroissiale de la communauté orthodoxe Saint-Anthime d’Ibérie, métropolite de Valachie, qui officie actuellement dans la chapelle catholique Sainte-Thérèse de Saint-Ouen-l’Aumône. C’est le père Liliane Mantaluta, qui est à la tête de la jeune paroisse moldavo-roumaine. Pour le père Razvan Ionescou, conseiller de Monseigneur Joseph, cet achat a pu se réaliser grâce aux efforts et au sacrifice de plusieurs paroisses orthodoxes. Les travaux de restauration et d’aménagement ont déjà commencé. Si vous souhaitez soutenir financièrement la nouvelle paroisse, vous pouvez envoyer vos dons au profit de la paroisse Saint-Anthime :

Titulaire du compte:

SAINT MARTYR ANTIM IVIREANUL
19 QUAI DU POTHUIS
95300 PONTOISE

Code banque : 10278, code guichet : 06318, n°compte : 00021051401

IBAN  :  FR76 1027 8063 1800 0210 5140 139

Compte PayPal : preotlilianmantaluta@yahoo.fr

Podcast vidéo de Bertrand Vergely : « Maxime le Confesseur » – 30 janvier

Bertrand Vergely nous a parlé  le 30 janvier de saint Maxime le Confesseur dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégrlité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Des célébrations en français le samedi dans la nouvelle cathédrale orthodoxe russe à Paris

cath_orthodoxe_russe_parisA partir du 11 février, tous les samedis une liturgie en français sera célébrée à partir de 10 heures dans la nouvelle cathédrale orthodoxe russe à Paris par la communauté du Séminaire orthodoxe russe (horaires).

Source: Séminaire orthodoxe russe. Photographie: Julija Vidovic.

Podcast vidéo : Bertrand Vergely : « Grégoire de Nysse » – 23 janvier

Bertrand Vergely nous a parlé le 23 janvier de saint Grégoire de Nysse dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Une soirée consacrée à des réflexions contemporaines sur l’hésychasme à l’Institut Saint-Serge le 9 février

st-serge-logoLe jeudi 9 février, à 19h – 20h30, une soirée consacrée au thème « Réflexions contemporaines sur l’hésychasme » aura lieu à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, 93 rue de Crimée, 75019 Paris (métro : Laumière).
Le programme de cette soirée contient trois exposés sur les sujets suivants :
1- « L’hésychasme dans les œuvres du père Lev Gillet et du métropolite Kallistos (Ware) » (Ivana Noble, Charles University, Prague).
2- « Le père Alexandre Men et la tradition d’Optino » (Tim Noble, Charles University, Prague).
3- « L’interprétation de la spiritualité hésychaste chez Élisabeth Behr-Sigel » (Olga Lossky, auteur d’une biographie d’Élisabeth Behr-Sigel).

Entrée libre.

Bertrand Vergely : « Jean Chrysostome » – lundi 6 février 2017

Bertrand Vergely nous parlera le 6 février de saint Jean Chrysostome dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu  à partir de 19h15 (ouverture des portes à 18h45), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Site dédié à la musique liturgique du père Michel Fortounatto

Un site Internet Musique-orthodoxe.com dédié à la musique liturgique du père Michel Fortounatto, vient de voir le jour. Nous vous invitons à lire la présentation du site :
Ce site est conçu en tant que lieu de recherche et d’évaluation du chant traditionnel de l’Eglise russe, qui est aujourd’hui transmis aux fidèles de langues occidentales. Ensuite, ce site se veut être un laboratoire en mode bilingue (éventuellement – multilingue) de partitions, de textes annotés et de réflexions liturgiques et théologiques à partager avec les praticiens actuels du chant liturgique orthodoxe francophone de tradition russe dans nos paroisses. Ce projet se veut enfin être notre réponse particulière aux décisions prises dans le domaine du chant d’Eglise par la Commission compétente du Concile local de l’Eglise russe en 1917-18, dont le centenaire sera célébré plus tard dans l’année.

Les sources du projet, outre l’expérience directe et vécue de la prière chantée de l’Eglise (à l’église de l’Institut Saint Serge, en premier lieu), sont l’Ordo liturgique et le patrimoine musical hérité de nos pères dans la foi qui ont posé les fondations du chant voilà bientôt un siècle en Occident. Les travaux que nous ont laissé le père Alexandre Schmemann pour l’étude historique et théologique de l’Ordo, et le regretté Maxime Kovalevsky pour le traitement liturgique du chant, deux ouvriers exemplaires parmi une ‘nuée de témoins’, nous révèlent l’ampleur et la direction de la tâche qu’ils nous ont léguée à poursuivre.

Ce Site est en phase de construction. Trois domaines principaux y sont répartis : une bibliothèque de musique chorale sur portée moderne, une anthologie avec notation neumatique vocale, une collection d’articles sur divers sujets de musicologie liturgique.

La ressource des partitions musicales est agencée d’après le Calendrier liturgique :

  1. Le cycle journalier comprend les offices des Vêpres, Complies et Matines, éventuellement les petites Heures, dont les textes sont regroupés dans le Livre des Heures.
  2. Le cycle hebdomadaire comprend les jours de la semaine couronnés par dimanche, le Jour du Seigneur, et s’étale sur huit semaines qui englobent les textes des Huit tons traditionnels ; ces textes se trouvent dans le livre de l’Octoèque, souvent édité en deux volumes.
  3. Le cycle pascal est annuel, il est contenu dans les deux livres jumeaux du Pentecostaire et du Triode; les textes sont groupés également en semaines.
  4. Le cycle annuel mensuel est contenu dans les douze volumes des Ménées, plus les ajouts en mémoire des saints canonisés récemment, dont les textes se regroupent d’après l’ordre des jours dans chaque mois.
  5. La divine Liturgie n’est comprise dans aucun cycle, elle offre une image d’éternité et représente le socle des Sacrements. Elle prend également dans son sillage les offices relevant de la personne, tels que les molébènes, les panychides, les funérailles, qui ne sont pas générés par le temps.

Cette répartition sert de Table de matières.

Nous nous efforcerons tous les trois mois de publier des réflexions sur les sujets proposés dans les différentes sections du site sous forme de « billets », afin de renouveler constamment l’intérêt du lecteur et de stimuler un débat parmi les personnes intéressées.

Dans la livraison présente, dans le domaine des Partitions, consultez:

Billet N°2 Partitions, ici sont indiqués quatre types, musicalement distincts, de partitions, dont ‘l’Unisson épais’, forme homophone d’harmonisation à quatre voix des Huit tons traditionnels.
Billet N°3 les Heures, souligne l’importance du cycle journalier liturgique, sous le vocable humoristique de ‘train transporteur’.
Billet N°4 Vêpres, ‘Chant de parole’ aborde la question fondamentale de la nature «mélismatique» du chant d’Église.
Une sélection choisie de partitions dans les cinq domaines hymnographiques des Heures, de l’Octoèque (les Modèles Atextalis des Huit tons en particulier), du Pentecostaire et Triode, des Ménées, de la Divine Liturgie et des sacrements.
Dans le domaine du Solfège, voyez deux documents sur la Notation, et une mélodisation des heirmoi ton 6.

Parmi les Articles vous trouverez une introduction à la spiritualité liturgique (‘Préambule’), deux autres sur le thème du français liturgique, un sommaire des vues sur le chant liturgique du professeur Gardner, et une collection de 9 causeries sur la Liturgie orthodoxe enregistrées à l’intention des Orthodoxes du département, à la RCF (la Radio Chrétienne francophone) en 2007-8.

Prêtre Michel Fortounatto, janvier 2017

Une conférence à Paris le 5 février sur Mère Marie Skobtsov et sur le père Alexandre Men

Dimanche 5 février, à partir de 14 heures, dans la paroisse Saint-Séraphin de Sarov (91, rue Lecourbe, 15e), aura lieu une conférence sur Mère Marie Skobtsov et sur le père Alexandre Men. Pour plus d’informations, voir l’affiche ci-dessous.

5_02_2017

Ouverture de la cathédrale orthodoxe russe de la Sainte-Trinité à Paris

À compter du lundi 6 février, la cathédrale orthodoxe russe de la Sainte-Trinité sera ouverte aux visiteurs tous les jours. Outre les horaires d’ouverture pendant les offices, la cathédrale sera accessible tous les jours de 15h00 à 19h00. Durant cette plage horaire, un prêtre francophone sera présent pour célébrer des offices privés (Te Deum, requiem, etc…), pour confesser et pour échanger. Il est possible à toute heure d’organiser des visites groupées ou individuelles en réservant par email.

Podcast vidéo : Bertrand Vergely : « Grégoire de Naziance » – lundi 16 janvier 2017

Bertrand Vergely nous a parlé le 16 janvier de saint Grégoire de Naziance dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

 

Bertrand Vergely : « Maxime le Confesseur » – lundi 30 janvier

Bertrand Vergely nous parlera le 30 janvier de saint Maxime le Confesseur dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu  à partir de 19h30 (ouverture des portes à 19h00), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Podcast vidéo – Bertrand Vergely : « Siméon le Nouveau Théologien » – lundi 9 janvier

Bertrand Vergely nous a parlé le 9 janvier de saint Siméon le Nouveau Théologien dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

Vidéo dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

La chapelle Saint-Nicolas à Auvers-sur-Oise a été acquise par la Métropole orthodoxe roumaine

auvers_sur_oiseLa chapelle Saint-Nicolas à Auvers-sur-Oise, au nord-ouest de Paris, vient d’être acquise par la Métropole orthodoxe roumaine. Elle a été construite en 1910. Elle a été vendue par l’Église catholique. « Nous étudions la possibilité d’agrandir un petit peu, nous aménagerons aussi un parking », a souligné le père Razvan Ionescu.

Source (dont photographie de la chapelle Saint-Nicolas) : Le Parisien

Bertrand Vergely : « Grégoire de Nysse » – lundi 23 janvier

Bertrand Vergely nous parlera le 23 janvier de saint Grégoire de Nysse dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu exceptionnellement, à partir de 19h15 (ouverture des portes à 18h45), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Cérémonie des vœux de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF) aux autorités civiles et religieuses – 17 janvier

La cérémonie des vœux de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France aux autorités civiles et religieuses a eu lieu le mardi 17 janvier en la cathédrale grecque Saint-Stéphane à Paris. A l’office Te Deum, présidé par Mgr Emmanuel de France, ont assisté, outre les fidèles de différentes juridictions orthodoxes, Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique et Jean-Christophe Peaucelle, conseiller aux Affaires religieuses du ministère des Affaires étrangères. À la fin de l’office, Mgr Emmanuel, après avoir prononcé une allocution au nom des évêques orthodoxes de France, a procédé au partage de la traditionnelle Vassilopita (le gâteau de saint Basile). La soirée s’est terminée par une réception dans les salons de la cathédrale. Son allocution .

Source

Les victimes du crash de l’avion Tupolev 154, dont la « doctoresse Liza » et le lieutenant général Valery Khalilov ont été inhumés à Moscou

Le 25 décembre 2016, l’avion Tupolev 154 du Ministère russe de la défense s’est écrasé dans la Mer Noire peu après avoir fait escale à Sotchi, dans son vol pour la Syrie. Les 92 personnes qui se trouvaient à bord, dont huit membres de l’équipage, 64 musiciens de l’ensemble Alexandrov qui allaient faire un concert pour les troupes russes, neuf reporters, deux fonctionnaires fédéraux et Élisabeth Glinka, directrice d’un Fonds de bienfaisance « Aide équitable », appelée affectueusement « doctoresse Liza ». Les funérailles des défunts ont été célébrées les samedi 14 et lundi 16 janvier en différents lieux de Moscou. Les obsèques du lieutenant général Valery Khalilov, directeur artistique de l’Ensemble Alexandrov ont été célébrées par le métropolite de Volokolamsk Hilarion (Alfeyev) le samedi 14 janvier en la cathédrale de la Théophanie à Moscou. Dans son homélie, le métropolite Hilarion a évoqué la mémoire du défunt : « Il n’a pas vécu longtemps selon les standards humains, mais ce fut une belle vie. La mort de Valéry Mikhaïlovitch a été tragique… mais pour Dieu, il n’y a rien d’accidentel – Il détermine le moment de la naissance de la personne et le moment de sa mort… Nous nous tenons devant le cercueil du défunt, mais nous ne sommes pas inconsolables, parce que nous savons qu’au-delà du seuil de la mort, c’est la vie éternelle qui attend l’homme. Et nous savons que Valery Mikhaïlovitch était un homme sincère et profondément croyant. Il savait et il croyait qu’après la mort, il rencontrerait le Seigneur ». La vie entière de Valéry Mikhaïlovitch était vouée à son pays, ayant été le chef de l’orchestre militaire russe et dirigé pendant de nombreuses années cet orchestre pendant les parades sur la Place Rouge. « La mémoire de Valéry Mikhaïlovitch demeurera à l’école de musique militaire, là où il reçut son diplôme, laquelle porte désormais son nom », a déclaré le métropolite. Le lundi 16 janvier, les obsèques de 47 autres victimes du crash ont été célébrées au cimetière mémorial fédéral, près de Moscou. Le même jour, en la cathédrale de la Dormition du monastère de Novodiévitchi, les funérailles d’Élisabeth Glinka, fondatrice du Fonds de bienfaisance « Aide équitable », ont été célébrées par le métropolite de Kroutitsa et Kolomna Juvénal. La « Doctoresse Liza », qui était très aimée en Russie et connue pour son action caritative envers les personnes sans domicile fixe à Moscou et autres personnes dans le besoin, ainsi que pour les victimes du conflit dans le Donbass, était dans l’avion pour apporter de l’aide humanitaire aux hôpitaux syriens. Que leurs mémoires soient éternelles !

Source

Stage de chant liturgique francophone de tradition russe à Loisy (Ver-sur-Launette)

affiche_stageAvec la bénédiction de Monseigneur l’Archevêque Jean de Charioupolis, un stage de chant liturgique francophone de tradition russe est organisé par Wladimir Rehbinder en été 2017 :
Il se tiendra du 23 au 30 juillet 2017 à Loisy (60950 Ver / Launette, à 40 km au nord de Paris).
Il s’adresse d’une part :
1) aux choristes voulant apprendre ou approfondir leur connaissance des 8 tons ainsi que de la structure et de la composition des offices,
et d’autre part :
2) aux personnes qui veulent apprendre à diriger la chorale ou consolider leur savoir-faire.
Les animateurs seront Natacha et Élie Korotkoff de Caen, Cyrille Sollogoub de Paris, Olga Kolessnikow de Nice et Wladimir Rehbinder de Biarritz.
Le prix du stage est de 340€ par personne tout compris en pension complète (réduction à la demande et pour les étudiants).
Pour tout renseignement complémentaire et inscription s’adresser à Wladimir Rehbinder (wladrehb@free.fr), (06 72 27 51 95) ; 17 avenue de L’Ursuya, Bât D, 64100 Bayonne.

Le rapport de Mgr Hilarion de Volokolamsk sur «Violation des droits et des libertés religieuses : intolérance, discrimination et pressions»

img_7584Le rapport, en français, de métropolite Hilarion de Volokolamsk (Patriarcat de Moscou) lors du Ve Forum européen catholique-orthodoxe, qui s’est tenu à Paris du 9 au 12 janvier, sur le thème: « Violation des droits et des libertés religieuses: intolérance, discrimination et pression », est en ligne sur cette page dans son intégralité.

Photographie: Mgr Hilarion (à droite) lors de la lecture de son rapport (source)

Vidéo – Bertrand Vergely : « Denys l’Aréopagite » – lundi 2 janvier

Bertrand Vergely nous a parlé le 2 janvier de saint Denys l’Aréopagite dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Bertrand Vergely : « Grégoire de Naziance » – lundi 16 janvier

Bertrand Vergely nous parlera le 16 janvier de saint Grégoire de Naziance dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu, à partir de 19h30 (ouverture des portes à 19h00), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Vidéo – Bertrand Vergely : « La Samaritaine » – lundi 12 décembre

Bertrand Vergely nous a parlé le 12 décembre 2016 du “la Samaritaine” dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ».

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Radio (France-Culture): « Noël »

Ci-dessous: le podcast audio de l’émission Orthodoxie sur France-Culture du 25 décembre qui avait pour thème « Noël ». Elle a proposé la lecture d’une homélie sur la Nativité de saint Nicolas Vélimirovitch et le message de Noël du métropolite Emmanuel, président de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France.

Bertrand Vergely : « Siméon le Nouveau Théologien » – lundi 9 janvier

Bertrand Vergely nous parlera le 9 janvier de saint Siméon le Nouveau Théologien dans sa quatrième série de conférences « Les grands textes de la théologie morale ». La conférence aura lieu, à partir de 19h30 (ouverture des portes à 19h00), dans l’auditorium Jean XXIII de la Mutuelle Saint-Christophe au 277 rue Saint-Jacques Paris 5e. Entrée payante: 10 € (pas de carte bancaire). Pour plus d’informations: 06 17 86 32 96. Pour consulter les dates et les thèmes des prochaines conférences, cliquez ICI !

Les Parisiens rendent hommage aux victimes du crash du TU-154 à la nouvelle cathédrale orthodoxe

Vous trouverez sur cette page deux vidéos de l’office des défunts célébré à la nouvelle cathédrale orthodoxe russe à Paris pour commémorer les 92 victimes de l’accident d’avion du 25 décembre au dessus de la mer Noire.

Métropolite Joseph – lettre pastorale pour la Nativité du Seigneur 2016

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre, aux hommes bienveillance. »

(Lc 2, 14)

Très-révérends Pères, frères et sœurs bien-aimés dans le Seigneur,

Nous exultons en ce jour de la grande fête de la Nativité de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ. Nous nous y sommes préparés 40 jours durant, essayant de nous approcher le plus possible dans nos cœurs du mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu, afin de pouvoir chacun d’entre nous L’accueillir dans notre vie et dans notre cœur.

Autour de nous et dans le monde entier, nous parviennent par les moyens de communication si présents dans la vie quotidienne d’aujourd’hui, les nouvelles de guerres et de conflits, à tous les niveaux de la vie humaine. Que ce soit entre pays, entre groupes, entre voisins ou dans les familles, entre époux, entre frères, entre parents et enfants ou au plus profond de notre âme, à tous les niveaux et dans tous les aspects de la vie humaine la guerre ou le conflit sont présents.

Déjà à l’entrée de la grotte où naissait le Christ petit enfant, la gloire de Dieu chantée dans les cieux par les anges proclame aussi sur terre la paix, qui est communiquée au monde par le divin Enfant de Bethléem. Lui, l’Enfant, est reconnu et révélé au monde comme « Prince de la paix », annoncé auparavant par le prophète Isaïe : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule. On L’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix » (Is 9, 5).

Fidèles bien-aimés,

 Le Christ S’est incarné pour nous réconcilier avec le Père céleste, pour nous témoigner l’amour du Père et le fait que par Lui, par le Christ « …nous avons la paix avec Dieu… »comme nous le dit le Saint Apôtre Paul (Rm 5, 1). Il se fait comme nous, le Fils, pour réconcilier le Ciel et la terre séparés par le péché ancestral, et répandre la paix sur les âmes de tous les hommes de bonne volonté, pour régner Lui-même dans les cœurs humbles, qui se savent pauvres sans la lumière et la présence de Dieu, sans Sa paix. « Je vous laisse Ma paix, c’est Ma paix que Je vous donne ». (Jn 14, 27) La paix est le don du Christ pour que nous soyons nous-mêmes des hommes de paix, en disant bienheureux les pacificateurs et en les appelant fils de Dieu (cf. Mt 5, 9). La paix entre les hommes et dans le monde est rétablie lorsque l’homme lui-même, l’homme intérieur, est en paix avec lui-même et avec Dieu. La guerre dans le monde tire sa source dans le cœur de l’homme. Le tourment né de la jalousie poussa Caïn à tuer Abel, son frère. Dans son cœur, Caïn n’était pas en paix avec Abel. Lorsque nous ne sommes pas réconciliés avec nous-même, nous perdons aussi la paix avec Dieu et avec notre semblable, tout comme Caïn. Le désarroi de Caïn nous asservit lorsque nous ne pouvons pas comprendre le bien ni accepter la réussite de notre frère. Nous pouvons comprendre que l’absence de paix dans l’âme rend également défaillante la bonne volonté – à savoir le désir du bien de l’autre. La paix est un état de confiance profonde, d’insondable quiétude de l’âme qui se sait sous la protection éternelle de Dieu, et qui sait que rien ni personne ici sur terre ne lui peut infliger le mal éternel, à l’exception de celle qui est directement impliquée dans sa vie, c’est-à-dire elle-même. Mais si nous sommes en paix avec Dieu nous le sommes aussi avec nous-mêmes et aucune crainte ne peut plus avoir d’emprise sur l’âme réconciliée avec Dieu. Saint Jean Chrysostome dit : « … Quand bien même tout le monde nous ferait la guerre, si nous sommes en paix avec Dieu, nous n’aurons aucune blessure ».[1]

Pourtant, si bienfaisante et édifiante soit la paix, si beaux et aimés soient les pacificateurs, Dieu ne nous force pas à la paix. Il nous y exhorte, mais ne nous l’impose pas. Mais lorsque nous y avons goûté et comprenons que c’est un don de Dieu pour notre quiétude et notre joie, don sans lequel nous ne pouvons pas vivre, et que seul celui qui aime Dieu peut l’appréhender et la chercher, trouvant en elle la joie et le sens de la vie, alors nous la cherchons de toute notre force, et pour peu que nous l’ayons reçue, nous la préservons comme un présent  de grand prix, veillant avec crainte à ne pas la perdre. Parce qu’elle est celle qui nous apporte des jours de bonheur, d’après les dires du psalmiste : « Quel est l’homme qui veut la vie, qui désire voir des jours de bonheur ? Garde ta langue du mal, et tes lèvres pour qu’elles ne disent pas de fourberie. Éloigne-toi du mal et fais le bien, cherche la paix et poursuis-la » (Ps 34, 13-15). Pour l’homme de foi – dit Saint Jean Chrysostome – « … la paix est plus précieuse que tout autre bien »[2].

Frères et sœurs bien-aimés,

Toute notre vie dans le Christ et dans l’Église est fondée sur la réconciliation avec soi-même, avec notre prochain et avec Dieu. Nous ne pouvons pas nous approcher véritablement de Jésus Christ, du Dieu de la paix, sans être en paix avec notre frère, nous dit le Sauveur Lui-même : « Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande » (Mt 5, 23-24).

Avec notre frère, nous nous réconcilions en le pardonnant et en lui demandant pardon. Avec Dieu, nous nous réconcilions en Lui demandant pardon et en confessant nos péchés. Toute approche de Dieu nous guérit et nous apporte la paix, cette paix que nous sommes obligés d’acquérir si nous ne l’avons pas. C’est-à-dire que tout ce qui est malade est guéri par le Christ, lorsque notre volonté libre collabore avec Lui. C’est ce que signifient, selon Saint Jean Chrysostome, les paroles du Sauveur : « Ne croyez pas que Je sois venu apporter la paix sur la terre ; Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive » (Mt 10, 34). « Parce que, nous dit-il, la paix c’est surtout lorsque l’on coupe ce qui est malade, lorsque l’on écarte ce qui engendre la révolte… C’est ainsi que le médecin lui-même sauve le reste du corps, en coupant la partie qu’il ne peut pas guérir … »[3]. Et le glaive qui coupe ce qui est mauvais dans notre âme, le péché, c’est la grâce du Saint-Esprit, qui nous guérit et nous réconcilie avec le Père céleste, dans le Christ. Voilà comme le fidèle est revivifié par la confession des péchés et le pardon du prochain, qui nous apportent la paix de l’âme et la réconciliation avec Dieu.

Frères et sœurs bien-aimés,

N’oublions pas en ces jours de fête les nécessiteux de toutes sortes – plus proches ou plus lointains. Les affamés et assoiffés, les malades et ceux qui portent tous types de souffrances, mentionnons-les dans nos prières et offrons-leur de notre surplus, spirituel ou matériel. Soyons, là où nous vivons, des pacificateurs, afin de plaire au Christ qui nous a réconciliés avec le Père céleste, sans oublier les paroles du prophète Isaïe : « Qu’ils sont beaux sur les montagnes, les pieds du messager qui annonce la paix… » (Is 52, 7).

Je vous souhaite à tous de joyeuses et lumineuses fêtes de la Nativité du Seigneur et de la Théophanie.

Que la nouvelle année 2017 vous soit une source de bénédictions porteuse de fruits pour la Vie éternelle !

Votre père qui pour vous désire tout bien et intercède auprès de notre Seigneur Jésus Christ

 

Le Métropolite Joseph

Paris, La Nativité du Seigneur 2016

[1] Saint Jean Chrysostome, Commentaire sur la Première Épître aux Corinthiens, Ire Homélie.

[2] Saint Jean Chrysostome, Homélies sur la Genèse, Homélie XXXIII, IV.

[3] Saint Jean Chrysostome, Homélies sur l’Évangile de Saint Matthieu, Homélie XXXV, I.

23 Décembre 2016

Message de Noël 2016 de Son Éminence l’archevêque Jean de Charioupolis

Au clergé, aux moines, aux moniales et aux fidèles de l’Exarchat-Archevêché des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale

Chers Pères, Frères et Sœurs bien aimés en Christ,

Nous voici déjà entrés dans la période qui prépare Noël. La naissance de Dieu selon la Chair est pour le chrétien un moment capital dans l’histoire du Salut. Dieu s’est révélé à Abraham, il s’est choisi un peuple, il a donné sa loi à Moise, tout cela dans le but d’achever sa révélation en Christ, qui récapitule et en même temps commence une nouvelle histoire. Cette grande geste de Dieu n’a qu’un seul but : l’homme. Par Adam, il n’a cessé de s’éloigner de Dieu, dans le Nouvel Adam, le Christ, il s’est replacé dans l’Amour, il trouve enfin sa vraie patrie.

L’incarnation du Fils de Dieu est pour le chrétien la clé de voûte de sa foi. Sans incarnation pas de Résurrection selon la chair. Sans incarnation pas de salut pour l’homme. « C’est pour notre salut qu’il a été pris d’amour jusqu’à se rendre humain et paraître dans un corps » nous dit Athanase d’Alexandrie. Ce Dieu qui s’abaisse, qui devient serviteur de l’humanité, n’a qu’un seul désir, qu’une seule volonté, ramener l’home à la vraie Vie, redonner à l’homme l’espoir perdu, en l’Amour qui l’a créé.

Nous connaissons cette Amour de Dieu pour nous et malgré l’Incarnation et la Parole du Verbe nous nous détournons constamment de l’unique réalité, le Royaume. Nous préparons l’installation dans ce monde, la possession de ce monde. Au lieu de rendre grâce et d’offrir la création, transformée pour le service de l’homme, à son créateur, nous la détournons dans une volonté de puissance et de destruction. Nous-même nous nous avilissons par les passions auxquelles nous ne résistons pas, nous ne voulons pas être avec Jésus-Christ pour le Royaume.

L’incarnation du Verbe de Dieu doit nous remettre sur le chemin qui conduit à la vie. Sans Dieu pas de Vie. Sans Amour et sans repentir pas de Vie. Sans Royaume et Espérance pas de vie. Dieu en s’incarnant n’a pas voulu seulement se montrer. Son désir est de soigner les souffrants et d’enseigner l’humanité.  » Je ne suis pas venu pour les bien-portants mais pour les malades » nous dit le Christ. Il a désiré se manifester en épousant totalement la nature humaine afin de se rendre conforme à celle-ci.

C’est par l’acceptation de cette participation du divin à la nature corruptible que nous sommes appelés par le Christ à l’incorruptibilité conférée dans la résurrection. Ce n’est pas hors de son corps que le Verbe de Dieu a assumé la mort, mais dans son corps : « Le Sauveur a revêtu un corps pour trouver la mort dans le corps et la faire disparaitre » souligne Athanase d’Alexandre.

C’est ce mystère profond du salut de l’humanité dans l’Incarnation que nous sommes appelés à vivre en cette période de Nativité du Christ. Ce temps fort doit nous mettre sur le chemin de la connaissance de la révélation. Nous devons par un effort tout spécial découvrir ce qui fait notre identité de chrétien. C’est par et dans le Christ incarné, mort et ressuscité, que nous nous définissons aux yeux du monde. A nous de vivre chaque jour cette nouveauté de l’Evangile et d’accomplir au service des hommes les dons du baptême.

A tous Saint fête de Noel, paix et joie !

† Archevêque JEAN de Charioupolis, Exarque Patriarcal des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe Occidentale

Paris, le 25 décembre 2016 / 7 janvier 2017

Vidéo de la 7e conférence du p. Razvan Ionescu “Défi de l’irrationnel et son approche philosophique-scientifique et théologique” – 9 décembre 2016

Le vendredi 9 décembre, le père Razvan Ionescu nous a parlé, dans sa septième conférence, sur le défi de l’irrationnel et son approche philosophique-scientifique et théologique.

Extrait de la conférence :

La conférence dans son intégralité :

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Le président de la République hellénique s’est rendu à la cathédrale grecque Saint-Étienne de Paris

Une doxologie solennelle a eu lieu le mardi 13 décembre 2016 en la cathédrale grecque Saint-Étienne de Paris à l’occasion de la visite du président de la République hellénique M. Prokopios Pavlopoulos. À la cérémonie assistaient les membres du Corps diplomatique en poste à Paris avec, à leur tête, Mme Maria Theofili, ambassadeur de Grèce en France, la suite du président, les présidents de différents organismes et associations, et un grand nombre de fidèles. Le président était manifestement touché par cette cérémonie, en raison des ses liens anciens avec cette église et la métropole grecque. Le métropolite de France Emmanuel (Patriarcat œcuménique), a salué M. Pavlopoulos par des paroles chaleureuses, auquel le président a répondu par un discours émouvant.

Source

Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski