23/10/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Monde > En Turquie les orthodoxes sont traités comme des « citoyens de seconde zone » selon le patriarche oecuménique de Constantinople

En Turquie les orthodoxes sont traités comme des « citoyens de seconde zone » selon le patriarche oecuménique de Constantinople

Lors d'un entretien à la chaîne de télévision américaine CBS, diffusé hier, le patriarche oecuménique de Constantinople Bartholomée a déclaré que les orthodoxes en Turquie sont traités "comme des citoyens de seconde zone". Il a également ajouté "Nous n'avons pas l'impression de jouir de la totalité de nos droits en tant que citoyens turcs". Toutefois, il a précisé: "Nous préférons rester ici (en Turquie), même si (nous sommes) parfois crucifiés". Le ministre des Affaires étrangères de la Turquie, Ahmet Davutoglu, a réagi à ces propos en jugeant la comparaison avec la crucifixion "malheureuse" et en affirmant que si le patriarche Bartholomée  "a des plaintes à formuler à ce sujet, il peut les porter à l'attention
des autorités compétentes qui feront ce qu'elles jugent nécessaires". Le gouvernement grec, par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Grigoris Délavékouras, a critiqué le chef de la diplomatie turque en disant notamment que le patriarche est connu "est connu pour sa sagesse et sa modération, et pour son soutien inébranlable à l'adhésion turque à l'Union européenne". Il a également observé: "Il est du devoir de tous et principalement de ceux qui portent la
responsabilité de la situation subie par le Patriarcat œcuménique et
la minorité grecque, de l'écouter avec attention".

Sources: AFP (1), Info-turk

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski