• Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Passarelli1 Gaetano Passarelli, Icônes des grandes fêtes byzantines, Paris, Éditions du Cerf, 2005, 272 p.

En cette période de fin d’année, qui est aussi celle des cadeaux, paraissent beaucoup de « beaux livres », parmi lesquels figurent toujours quelques volumes consacrés aux icônes.

 

Ceux-ci ont
malheureusement tendance à reprendre des illustrations déjà connues.
Tel est le cas du volume récemment réalisé par Tania Velmans, publié
par les éditions Hazan sous le titre : Icônes. Le monde orthodoxe après Byzance.
Icônes des grandes fêtes byzantines,
de Gaetano Passarelli, publié ces jours-ci par les éditions du Cerf, a
en revanche le mérite de présenter, à côté d’icônes ou de fresques bien
connues, d’autres œuvres qui le sont moins, voire pas du tout.

L’auteur présente les icônes de treize grands fêtes, soit successivement : la Descente du Christ aux Enfers, la Nativité de la Mère de Dieu, l’Exaltation de la Croix sainte et vivifiante, la Présentation de Marie au Temple, la Nativité du Seigneur, la Théophanie (appelée ici Épiphanie), la Présentation de Jésus au Temple (Sainte Rencontre), l’Annonciation, l’Entrée de Jésus à Jérusalem, l’Ascension, la Pentecôte, la Transfiguration et la Dormition de la Mère de Dieu.

L’auteur analyse non seulement la structure de chaque icône jusque dans ses détails, mais aborde aussi son contenu théologique, à travers surtout l’hymnographie relative à la fête considérée, qui est abondamment citée, et les commentaires de Pères grecs et de divers auteurs byzantins. La question de l’origine de la fête et de sa date est aussi dans la plupart des cas abordée. De nombreuses vignettes marginales en noir et blanc, représentant des icônes complètes ou des détails, viennent illustrer le propos de l’auteur. Et surtout, pour chaque fête, sont présentées en pleine page et en couleur, des reproductions d’icônes, de miniatures, de fresques, de sculptures, ou d’autres représentations sous forme d’émaux ou de métal repoussé (l’art géorgien étant bien représenté). Une grande place est faite aux très belles miniatures du Ménologe de Basile II (Xe siècle), conservé à la Bibliothèque vaticane, ainsi qu’aux icônes très peu connues de plusieurs collections italiennes. Toutes ces reproductions en couleur sont d’excellente qualité.

Il est cependant regrettable que l’auteur ne sache pas faire la différence entre une icône orthodoxe et une représentation picturale à thème religieux. Chaque série d’icônes représentant l’événement d’une fête se termine en effet (à quelques exceptions près) par ce qui est plutôt un tableau qu’une icône, fortement marqué par le naturalisme occidental du XVIIIe et du XIXe siècles. Dans son introduction, l’auteur révèle la mauvaise compréhension qu’il a de l’iconographie lorsqu’il écrit : « Qu’on nous permette une comparaison avec une expression de la culture moderne : une image publicitaire peut être une œuvre d’art, mais son objet principal est de transmettre de façon claire le message qu’elle sous-tend. Ce message naît et est élaboré par les soins d’entrepreneurs et d’experts en marketing qui, lorsqu’ils ont abouti à une formulation adéquate, en confient la visualisation à un peintre ou un graphiste. Il en découle une œuvre plus ou moins belle, plus ou moins expressive, plus ou moins claire, plus ou moins suggestive, plus ou moins artistique, l’important étant qu’elle puisse être comprise à New York et à Rome, à Buenos Aires et à Canberra, par l’intellectuel comme par l’homme de la rue. […] Tel est le motif pour lequel, dans ce volume, on trouvera associée à une icône de l’école de Moscou une mosaïque grecque d’une tout autre époque, une miniature arménienne et un émail géorgien: il n’est pas question de styles, mais de contenus. Un milieu peut avoir développé dans une plus ou moins grande mesure une iconographie, mais en allant au cœur de chaque typologie, la structure qui, en définitive, doit transmettre le message, est la même. » Outre que l’iconographe n’est pas l’exécuteur d’un projet qui lui est dicté de l’extérieur et que l’icône n’est pas simplement un message destiné à être compris, on peut objecter à l’auteur qu’il ne suffit pas qu’une représentation ait la même structure qu’une représentation orthodoxe et qu’elle exprime un message identifiable (en l’occurrence un événement commémoré par une fête, avec ses composantes) pour qu’elle soit elle-même une représentation orthodoxe. Dans une représentation iconographique, la forme est indissociable du contenu (à supposer même que celui-ci soit dogmatiquement correct) ; il est indispensable en particulier que la modalité d’existence divino-humaine des personnes représentées et le caractère transfiguré par la grâce de leur environnement naturel ou architectural puissent être exprimés par des moyens adéquats. Or cette condition n’est pas remplie par les tableaux représentant les personnages et leur environnement de manière naturaliste (cas de la plupart des « icônes » du XVIIIe ou du XIXe siècle figurant dans les différentes séries d’illustrations). Sur les critères de l’iconographie orthodoxe, on relira, en complément, les remarques de Léonide Ouspensky dans son excellente Théologie de l’icône dans l’Église orthodoxe, publiée par le même éditeur.

Jean-Claude Larchet

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

20 septembre Vivre avec l'Église 71205

20 septembre Après-fête de l’Exaltation de la Croix ; saint Eustathe-Placide (Eustache), grand-martyr à Rome, avec son épouse, sainte Théopistée et...

7 septembre (ancien calendrier) / 20 septembre (nouveau) Vivre avec l'Église 71203

7 septembre (ancien calendrier) / 20 septembre (nouveau) Avant-fête de la Nativité de la Très-Sainte Mère de Dieu ; saint martyr Sozon de Cilicie (...

Rencontre au Vatican du pape François et du patriarche Bartholomée Actualités 117056

Le 17 septembre, le patriarche Bartholomée a rendu visite au pape François au Vatican. Le communiqué du Vatican précise : « La rencontre s’est déro...

Communiqué from the Archbishop’s Office on the Pastoral Letter of Archbishop Jean Renneteau 116977

To Clerics, monks and all the faithful of the Archdiocese On the night of September 14 to 15, 2019, following the communiqué of the Archbishop’s Of...

6 septembre (ancien calendrier) / 19 septembre (nouveau) Vivre avec l'Église 71199

6 septembre (ancien calendrier) / 19 septembre (nouveau) Commémoration du miracle du saint Archange Michel à Chonais en Phrygie (IVème s.) ; saint ...

Des prêtres orthodoxes russes demandent aux autorités de reconsidérer les peines prononcées à l’é... À la Une 116908

Plus d'une centaine de prêtres de l’Église orthodoxe russe se sont adressés aux autorités de Russie pour leur demander de reconsidérer les verdicts...

Les reliques de saint Georges le Pèlerin sont arrivées à Bucarest Actualités 116904

Les reliques de St Georges le Pèlerin sont arrivées vendredi à l’église de la Sainte-Croix à Bucarest, depuis le monastère de Văratec, où elles rep...

« Notre Église repose sur des principes patriotiques, tout comme l’Église gréco-catholique» décla... À la Une 116900

Il faut chercher des terrains d’entente qui peuvent croître à l’avenir en une bonne collaboration, moyennant quoi la nouvelle Église autocéphale d’...

115 000 fidèles ont participé à la procession en l’honneur de saint Alexandre de la Neva à Saint-... Actualités 116895

La procession en l’honneur du 295èmeanniversaire de la translation des reliques de S. Alexandre de la Neva a eu lieu le 12 septembre à Saint-Péters...

18 septembre Vivre avec l'Église 71120

18 septembre Après-fête de l’Exalation de la Croix ; saint martyr Eumène le thaumaturge, évêque de Gortyne (670) ; sainte martyre Ariadne de Phrygi...

5 septembre (ancien calendrier) / 18 septembre (nouveau) Vivre avec l'Église 71118

5 septembre (ancien calendrier) / 18 septembre (nouveau) Saint prophète Zacharie et juste Elisabeth, parents de saint Jean-Baptiste ; saints martyr...

Paris : le métropolite Antoine de Chersonèse et d’Europe occidentale a reçu le chef du Bure... Actualités 116809

Le 13 septembre, le métropolite Antoine métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale, a rencontré Clément Rouchouse, responsable du Bure...