Le Parlement roumain vote en faveur du mariage homme/femme exclusivement

1794

Les sénateurs roumains ont approuvé mardi 11 septembre une proposition qui permettrait de modifier la Constitution de manière à affirmer explicitement que le mariage est l'union d'un homme et d'une femme.
Les sénateurs ont voté par 107 voix contre 13, avec sept abstentions, en faveur de l’organisation d’un référendum qui pourrait modifier la Constitution, qui stipule actuellement que le mariage est une union entre « conjoints ».
Ce vote intervient après que la Chambre des députés du Parlement a massivement approuvé la même mesure l'an dernier. Ce vote fait suite à la signature par 3 millions de Roumains d'une pétition demandant que la Constitution soit modifiée pour redéfinir le mariage comme une union entre un homme et une femme.
Le vote du Sénat était la dernière étape avant l'organisation de ce référendum qui pourrait avoir lieu dès le 7 octobre. Le gouvernement devrait fixer une date pour le scrutin au cours des prochains jours.
En vertu de la loi roumaine, la Constitution peut être modifiée sur proposition du président, du gouvernement, d'un quart des législateurs ou d'au moins 500.000 citoyens.
Le Parlement doit approuver ces demandes, qui doivent ensuite être confirmées dans le cadre d'un référendum national pour entrer en vigueur.
Le code civil roumain interdit déjà les partenariats civils entre personnes du même sexe.
L'Église orthodoxe de Roumanie soutient la coordination pour la famille qui a recueilli 3 millions de signatures en 2016 dans le but d'organiser un référendum qui amenderait la formulation de la Constitution en une union strictement « homme et femme », à la place des « conjoints » existants actuellement, sans distinction de genre.
Le soutien apporté par l'Église orthodoxe roumaine s'inscrit dans la ligne de la doctrine chrétienne et des grandes valeurs roumaines que sont la famille, la protection et l'éducation des enfants.
L'Église orthodoxe roumaine n'est « ni l'initiateur ni l'organisateur de cette action », peut-on lire dans un communiqué de presse publié l'an passé par l'Église.

Source

This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !