L’Église de Russie rappelle la proposition de rejoindre le Patriarcat de Moscou aux paroisses russes d’Europe occidentale dépendant de Constantinople
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Suite à la décision de l’Église de Constantinople de dissoudre son Exarchat des paroisses russes en Europe occidentale, le Patriarcat de Moscou a rappelé la proposition du passage à sa juridiction pour ces paroisses. « Il y a quinze ans, au printemps 2003, le regretté patriarche Alexis II avait proposé à tous les évêques et paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale de se regrouper et de former un district métropolitain auto-gouverné de l’Église russe. Il est possible que le moment soit venu de reconsidérer cet appel, qui n’a pas été entendu par tous à l’époque », a déclaré ce mercredi 28 à Interfax l’archiprêtre Nikolay Balashov, responsable adjoint du Département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou. « A en croire la récente décision de la paroisse russe de Florence, la situation est en train de mûrir », a-t-il dit, faisant référence à la paroisse de l’église de la Nativité du Christ de Florence et à son récent transfert à la juridiction de l’église russe à l’étranger sous le patronage de saint Nicolas le Thaumaturge. La paroisse a changé parce qu’elle n’était pas d’accord avec les agissements de Constantinople en Ukraine. Le Synode d’Istanbul a décidé, lors de sa réunion de mardi, de dissoudre « l’exarchat russe » en Europe occidentale. Le Patriarcat de Moscou a déclaré ne pas être surpris de cette décision. « Je ne vois aucune raison particulière d’être surpris. Nous avons vu qu’ils n’ont pas demandé à l’épiscopat, au clergé, aux moines, aux laïcs de l’Église orthodoxe ukrainienne pour savoir s’ils veulent retourner au Patriarcat de Constantinople, ils viennent d’annoncer que 300 ans de leur histoire sont supprimés et ils relèvent de nouveau du patriarcat œcuménique et ils obtiendront prochainement l’autocéphalie. Et tout le monde se moque de savoir qu’ils n’ont pas besoin d’autocéphalie ». De même, l’Exarchat de Paris a été supprimé sans la consultation de l’évêque, du clergé ou des croyants, a dit le père Nikolay. « Ils n’ont pas fait de cérémonie avec leurs propres sujets ! Et leur Tomos n’a que 18 ans, l’encre est encore pratiquement humide, ils ont réussi à abroger un document encore plus ancien », a t-il déclaré.

Il a fait référence au métropolite Euloge, qui dirigeait les paroisses russes en Europe occidentale et a été placé sous la juridiction du patriarche Photius de Constantinople en 1931, temporairement et uniquement en raison de la situation de l’Église orthodoxe dans l’Union soviétique. « L’Exarchat temporaire du saint-siège apostolique et patriarcal de Constantinople en Europe occidentale » fut établi à ce moment-là. « Ce transfert a eu lieu sans aucun document de destitution de l’Église russe, qui l’a toujours considéré comme canoniquement illégal. Toutefois, le patriarche Photius et le métropolite Euloge ont tous deux insisté sur la nature temporaire due à la situation à l’époque », a déclaré l’archiprêtre. L’Exarchat russe remonte à 1921, lorsque le patriarche Tikhon de Moscou et de toute la Russie a nommé le métropolite Euloge, basé à Paris, représentant officiel de l’Église russe en Europe occidentale. En 1927, le Synode de Karlovic de l’Église orthodoxe russe en dehors de la Russie interdit à Euloge d’exercer ses fonctions et rompt la communion eucharistique avec lui, ce qui conduit les émigrants russes à se scinder en deux groupes : ceux fidèles au Synode et ceux fidèles au Patriarcat de Moscou. En 1931, le métropolite Euloge, désireux de se soustraire à la pression des autorités soviétiques lui demandant de signer « un serment de loyauté », passa temporairement sous la juridiction du Patriarcat de Constantinople, mais moins d’un an avant sa mort, il fut à nouveau accepté par le patriarche de Moscou et toute la Russie sous la juridiction de l’Église orthodoxe russe. Néanmoins, la majorité du clergé et des laïcs, conduits par le nouveau métropolite, décidèrent de rester dans la juridiction de Constantinople.

L’Exarchat comprend actuellement 65 paroisses, 11 églises, deux monastères et sept skites en Belgique, au Danemark, en Allemagne, en Espagne, en France, en Italie, en Norvège, aux Pays-Bas, en Suède et au Royaume-Uni, et compte plus de 100 prêtres et 30 diacres.

Source

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Découverte d’un baptistère byzantin à Bethléem Actualités 110494

Les autorités palestiniennes ont déclaré que ce qui leur semble être un nouveau baptistère a été découvert à l’église de la Nativité à Bethlé...

Des délégués de l’Église de Russie ont participé à l’intronisation du nouvel archevêque d’Amérique À la Une 110489

Le métropolite Elpidophore a été intronisé comme septième primat de l’archidiocèse orthodoxe grec d’Amérique (GOARCH) à la cathédrale a...

« La situation n’a jamais été pire dans les Balkans » Revue de presse 110483

L’hebdomadaire Marianne a mis en ligne un entretien (dont photographie) avec le père Sava (Janjic), higoumène du monastère de Decani (site) a...

Le « patriarche » Philarète a créé son « Saint-Synode » et déclare « ne pas être concerné par les... À la Une 110478

Dans une conférence de presse tenue le 25 juin 2019 dans sa résidence et retransmise par l’agence ukrainienne TCH, le « patriarche » Philarète a dé...

Interview du métropolite de Kiev Onuphre à l’occasion de sa fête onomastique Actualités 110474

– Votre Béatitude, quel conseil spirituel majeur donneriez-vous à nos lecteurs le jour de votre fête onomastique, sur la base de votre expéri...

La Métropole du Monténégro proteste contre le projet de loi du président Djukanović sur la « libe... À la Une 110472

À l’occasion du projet de loi du président Djukanović sur « la liberté religieuse » visant à nationaliser tous les biens de la Métropole du Monténé...

Le carême des saints Apôtres a commencé le lundi 24 juin Actualités 110468

Ce carême précède la fête des saints apôtres Pierre et Paul, d’où son appellation, et commence le lundi suivant le dimanche de Tous les Saints.

2019 International Meeting of Orthodox Youth 109205

In the past six years, several dioceses within the Romanian Patriarchate have organized the International Meeting of Orthodox Youth (with the Roman...

June 13 (old calendar) / June 26 (new) 110212

June 13 (old calendar) / June 26 (new) Apostles’ Fast Martyr Aquilina of Byblos in Syria (293). St. Triphyllius, Bishop of Leucosia (Nicosia)...

June 26  110210

June 26 Apostles’ Fast St. David of Thessalonica (ca. 540). St. Dionysius, Archbishop of Suzdal’ (1385). Translation of the Relics of St. Tik...

13 juin (ancien calendrier) / 26 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 110208

13 juin (ancien calendrier) / 26 juin (nouveau) Carême des saints Apôtres Sainte Aquiline, martyre en Phénicie (293) ; sainte Antonina, martyre à N...

26 juin Vivre avec l'Église 110206

26 juin Carême des saints Apôtres Saint David de Thessalonique, ermite (vers 540) ; saint Maixent d’Agde, abbé en Poitou (515) ; saint Jean, évêque...