Réaction de vingt-huit personnalités orthodoxes en Europe occidentale à l’Appel à l’unité et à la dignité roumaine

193
Le 11 février 2010, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe roumaine a publié un « Appel à l’unité et à la dignité roumaine » (1). En réaction, un groupe de vingt-huit personnalités orthodoxes en Europe occidentale vient de rendre public un message adressé à l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF) intitulé « Appel à l’unité et à la dignité de l’Eglise orthodoxe ».
Dans ce message en forme d’appel, dont la rédaction a été coordonnée par la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, le groupe des vingt-huit signataires, clercs et laïcs orthodoxes résidant en France, Belgique, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, exprime sa tristesse devant l’idée, soutenue selon lui par le Saint-Synode du Patriarcat de Roumanie, selon laquelle tout Roumain orthodoxe devrait, à l’étranger, « préférer naturellement la communion directe avec l’Église orthodoxe de Roumanie ».

Il rappelle les principes de l’ecclésiologie orthodoxe, « centrée sur l’eucharistie et la territorialité, et la condamnation, par le concile de Constantinople de 1872, du nationalisme ecclésial». Le message note que « l’Église du Christ ne saurait être instrumentalisée au service de l’unité et de la dignité d’une nation », et appelle à « l’unité de tous les chrétiens orthodoxes en Occident », ainsi qu’à « la dignité de l’Église orthodoxe qui commence par le respect de l’ecclésiologie apostolique ».
Pour lire ce message, cliquez ICI.

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !

Professeur d'histoire et de géographie, auteur, dernier livre paru : "Le christianisme orthodoxe face aux défis de la société occidentale" (Cerf, 2018).