31/03/2017
Actualités
Page d'accueil > Résultats de la recherche : Jivko Panev

Résultats de la recherche : Jivko Panev

Vidéo de l’exposé du P. Jivko Panev au colloque international sur les médias numériques et la pastorale orthodoxe à Athènes en mai 2015

Les vidéos du 1er colloque international sur les médias numériques et la pastorale orthodoxe qui s’est tenu du 7 au 9 mai 2015 à l’hôtel Divani Apollon à Vouliagmeni, près d’Athènes, sont maintenant disponibles en ligne (en anglais, en russe et en grec). Ce colloque a été organisé par les collaborateurs du site orthodoxe grec Pemptousia en collaboration avec le site orthodoxe russe Bogoslov.ru et le site orthodoxe américain Orthodox Christian Network. Trois de collaborateurs d’Orthodoxie.com, Jean-Claude Larchet, Bernard Le Caro et Claude Lopez-Ginisty  y ont  présenté des exposés, et le P. Jivko Panev, a été associé au comité scientifique. Nous vous invitons à regarder l’exposé du P. Jivko, en anglais, en russe ou en grec, ainsi que son intervention lors de la discussion finale du comité scientifique. Vous pouvez également télécharger le texte de son exposé (anglais, russe et français).

What are the positions of the Orthodox Church in a “Modern World? :

 

Final Discussion by the Scientific Committee of the Conference (à partir 14′:01 ») ;

 

Un article du P. Jivko Panev : « L’Église orthodoxe aujourd’hui, entre cadre juridique et structure canonique : le cas français »

istina_4_2015Dans le numéro 4 de l’année 2015 de la revue Istina, le P. Jivko Panev a publié un article intitulé : « L’Église orthodoxe aujourd’hui, entre cadre juridique et structure canonique : le cas français ». En voici le résumé :
« Cent dix ans après la promulgation de la loi de séparation de l’Église et de l’État du 9 décembre 1905, l’auteur se demande sous quelle forme juridique l’Église orthodoxe doit être représentée en France, tant du point de vue de ses intérêts que de son ordre canonique. Après un rappel de l’évolution de la législation et de son application, précisant comment les confessions ont le choix entre plusieurs structures juridiques, l’auteur expose l’organisation de l’orthodoxie française, fragmentée à cause de sa répartition en communautés nationales. En distinguant deux périodes, il montre comment certaines Églises ont tenté de rapprocher le plus possible les structures juridiques et canoniques de leurs juridictions, alors que d’autres cherchaient, à partir de 1997, à profiter de certains éléments des associations diocésaines utilisées par l’Église catholique (patriarcats serbe, russe et roumain). Une partie conclusive envisage quelle pourrait être une réponse conciliaire à cette question de la forme juridique de représentation sous l’égide de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France ». Nous vous proposons à lire quelques extraits de l’article. Vous pouvez acheter le numéro ou vous abonner à la revue depuis cette page.

« C’est un professeur de marxisme qui m’a fait découvrir l’orthodoxie ! » Une interview de l’archiprêtre Jivko Panev sur le site d’information orthodoxe russe Pravmir

L’archiprêtre Jivko Panev, fondateur et directeur du site français Orthodoxie.com, et professeur à l’Institut de théologie Saint-Serge à Paris, a évoqué, dans une interview pour le site orthodoxe russe Pravmir.ru, sa venue à la foi dans la Yougoslavie communiste, comment il devint soudain macédonien pour les Serbes et serbe pour les Macédoniens, puis les questions de l’anticléricalisme en France et de la raison des guerres civiles. L’entretien a eu lieu dans le cadre de la « Première conférence internationale “Les médias électroniques et la pastorale orthodoxe” », qui s’est tenue du 7 au 9 mai 2015 à Athènes.

– Père Jivko, comment êtes-vous devenu croyant, alors que vous étiez né dans un pays socialiste ?

– Je suis originaire de Macédoine, l’ex-République yougoslave. Je suis né en 1961, mon père était officier de l’Armée yougoslave, notre famille était communiste. Mais lorsque j’ai étudié au lycée, j’ai commencé, à l’instar de toute la jeunesse, à rechercher le sens de la vie. Je lisais beaucoup de livres philosophiques, psychologiques, et ensuite j’ai ressenti une attirance pour les religions orientales, l’hindouisme, le bouddhisme. Et grâce à un professeur de marxisme, qui était secrètement croyant, j’ai connu l’orthodoxie. Il m’a donné à lire Dostoïevski, puis ensuite, des livres orthodoxes en langue serbe. J’ai commencé à m’intéresser à l’expérience spirituelle orthodoxe, à lire L’Échelle de saint Jean Climaque, la Philocalie… Il en a résulté que j’ai reçu le baptême à l’âge de dix-huit ans. J’ai achevé mes études de droit à la faculté de Skoplje et ensuite, je voulais étudier la théologie. J’ai demandé à mon père spirituel, le hiéromoine Amphiloque Radović, actuellement métropolite du Monténégro, de me donner sa bénédiction pour aller étudier au Séminaire Saint-Vladimir, en Amérique, parce que je connaissais l’anglais. Mais il m’a dit : « C’est mieux à Paris, il y a là-bas un très bon institut théologique. Et la France, malgré tout, est un pays catholique, qui nous est plus proche que les protestants en Amérique ». C’est ainsi que je suis arrivé en 1988 à l’Institut Saint-Serge. J’y ai reçu ma licence, puis ensuite la maîtrise et, simultanément, j’ai obtenu le DEA d’études grecques. Je suis également titulaire d’un MBA. La seconde année de mon séjour à Paris, j’ai été ordonné diacre par Mgr Amphiloque pour l’Église orthodoxe serbe. Or, dans les années 1990, a commencé la guerre civile en Yougoslavie. Jusque là, nous étions tous yougoslaves, et voici qu’en une heure, je me suis trouvé macédonien dans l’Église serbe et, pour mes compatriotes macédoniens, je suis devenu serbe. Il était fort difficile de revenir dans mon pays. C’est ainsi que je suis resté en France, où j’ai reçu une petite paroisse dans le sud de Paris, et où je suis devenu prêtre en 1994. Depuis lors, je célèbre dans cette paroisse qui se trouve sous la juridiction de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale, l’exarchat du Patriarcat œcuménique.

– L’Institut Saint-Serge, c’est une « légende », c’est là qu’ont enseigné les théologiens les plus connus ainsi que les prêtres de la première vague de l’émigration : l’évêque Cassien (Bezobrazov), l’archimandrite Cyprien (Kern), les archiprêtres Serge Boulgakoff, Georges Florovsky, Basile Zenkovsky, Nicolas Afanassiev, Anton Kartachev, Georges Fedotoff, Boris Vycheslavtsev, et d’autres encore. Quel est son rôle maintenant, a-t-il gardé sa position de leader ?

– Il est très important qu’il existe maintenant également. Nous avons la tradition et l’expérience du dialogue avec le monde occidental. Nous n’avons pas actuellement de grands théologiens comme ce fut le cas précédemment, mais nous nous efforçons de croître. Deux cents étudiants suivent actuellement nos cours, soit sur place, soit par correspondance, mais notre problème est matériel, parce qu’en France, depuis 1905, l’Église et l’État sont séparés. Celui-ci n’aide pas les institutions religieuses d’enseignement. Notre diaconie est possible grâce aux dons des fidèles orthodoxes, lesquels sont toutefois peu nombreux en France et, au demeurant, divisés en juridictions. Mais, par la grâce de Dieu, nous travaillons, nous nous efforçons de soutenir l’esprit de la théologie créative, qui est fidèle à la Tradition, mais se trouve en dialogue avec le monde occidental. Celui-ci aspire à trouver la lumière du Christ.

– Quelles sont, de votre point de vue, en tant qu’homme vivant en Europe, les perspectives du christianisme en général et de l’orthodoxie en particulier dans cette partie du monde ?

– En France comme, en général en Occident, la question de l’islamisme est particulièrement aiguë. La Révolution française voulait faire que l’identité chrétienne n’existe plus. Mais maintenant, avec l’arrivée de l’islamisme, les Français commencent à comprendre qu’il y a chez eux, comme dans toute l’Europe occidentale, des fondements chrétiens, une identité chrétienne qui est implicite dans la culture même et il faut que les gens en prennent conscience. Nous-mêmes, en tant qu’orthodoxes, ressentons, savons et croyons que nous avons la plénitude la tradition de l’Église chrétienne. Et c’est en cela que réside le sens de notre présence en Occident : que les occidentaux la transposent en eux, qu’ils disent : « Nous avons des racines communes et il faut que nous soyons à nouveaux unis, mais dans l’esprit de fidélité à la tradition orthodoxe. C’est l’Église qui a gardé la pureté de la foi apostolique ». C’est là le sens de notre existence. Aussi, pour répondre à votre question : « y a-t-il des perspectives en Europe pour le christianisme et l’orthodoxie ? », on peut dire : bien sûr, il y en a !

– Mais par ailleurs, le christianisme est tout-de-même évacué activement de la vie sociale. Les autorités interdisent de disposer des symboles religieux sur les bâtiments publics, on introduit dans la société des concepts tels que « season greetings » dans le monde anglo-saxon au lieu de « joyeux Noël », etc…

– Oui, il y a en France une telle tendance. Comme je l’ai dit, la Révolution française était déjà dirigée contre l’Église. Mais cela s’est produit parce que l’Église catholique était liée alors au pouvoir monarchique, et la situation du peuple français était mauvaise. Si tout allait bien pour lui, il n’y aurait pas eu de révolution. Il y a l’esprit du laïcisme qui est dirigé contre l’Église. Mais si l’on regarde en profondeur, il s’avère que cet esprit anti-ecclésial est dirigé contre le pharisaïsme, contre l’orgueil ecclésiastique. Effectivement, il y a des défauts chez nous, membres de l’Église et clercs ; il se peut que nous utilisions parfois le pouvoir qui nous est donné par Dieu à des fins personnelles et le peuple le sent. En fait, les gens cherchent la dignité du peuple de Dieu, la dignité de l’homme de se trouver devant la face de Dieu.

– Maintenant, beaucoup disent que dans l’Église orthodoxe, avec le temps, le concept du rôle du peuple de Dieu a été également altéré, « les premiers rôles » ont été attribués aux clercs, tandis que les simples paroissiens ne sont que des « spectateurs » lors des offices. Il n’en était pas ainsi dans l’Église proto-chrétienne…

– Depuis le début du christianisme, l’Église est l’assemblée des fidèles qui se réunissent en raison de leur foi une dans le Christ, afin de recevoir le don de l’Esprit Saint et d’offrir le Sacrifice non-sanglant. Tous les chrétiens ont le don de rendre grâce à Dieu : l’Eucharistie, c’est l’action de grâce. Mais il y a des dons particuliers chez ceux qui président ces assemblées de fidèles qui rendent grâce. C’est Dieu qui leur donne ce don particulier, mais par l’intermédiaire de l’assemblée. En effet, lorsqu’a lieu le sacre de l’évêque, celui-ci est institué uniquement pour les ouailles. C’est ainsi que nous avons un ministère commun, un ministère particulier, mais c’est le ministère de l’amour. Rien d’autre. L’évêque n’a aucun pouvoir monarchique, aucun pouvoir politique, il a un pouvoir d’amour, qui se manifeste par la célébration des saints mystères, en premier lieu de la liturgie. Ensuite, celui de la prédication des dogmes sur le fondement de la foi. Le prêtre sert l’évêque et il dirige le peuple de Dieu avec un cœur pur. C’est ce qu’écrit saint Hippolyte de Rome dans la prière d’ordination sacerdotale : l’évêque impose les mains sur la tête du futur presbytre et prie afin qu’il dirige le peuple de Dieu avec un cœur pur. Un « cœur pur », cela signifie que l’homme doit être sans égoïsme, qu’il vive pour les autres et les amène à Dieu. Ce ministère consiste en cela. Or, nous avons une nature humaine déchue, et nous avons l’aptitude de transformer ce ministère, ce service, en pouvoir. L’amour du pouvoir, c’est la première tentation. Satan s’est détaché de Dieu parce qu’il ne voyait pas Dieu comme amour, l’amour d’une Personne envers une autre Personne. L’être même de Dieu est l’amour parce qu’Il est Père, Fils et Saint-Esprit. Satan a cessé une fois de voir Dieu comme la communion des trois Personnes, et a commencé à Le voir comme un pouvoir monarchique, une monade. C’est pourquoi il a souhaité aller contre Dieu : si Dieu est le pouvoir, il faut ou bien fuir ce pouvoir, ou être un esclave, ou occuper le lieu du pouvoir. Et lorsque Satan tente Ève, que lui dit-il ? Il dit : Dieu ne veut pas que vous mangiez de l’Arbre de la connaissance, parce que si vous en mangez, vous deviendrez également des dieux, comme lui. Satan voulait représenter Dieu comme un pouvoir qu’Il voulait garder seulement pour Lui, sans le partager avec les autres. Cette tentation fut la cause de la première chute, celle de Satan, et de la deuxième chute, celle d’Adam et d’Ève. Nous faisons face aussi à cette tentation. Cela est vrai pour chaque homme, tant chez les prêtres que chez les laïcs. Mais si nous retournons à cet ordre dont nous avons parlé, chacun de nous a un ministère, un service commun, et un service particulier, mais nous ne devons pas oublier qu’il s’agit du ministère de l’amour.

– Dans votre conférence, vous avez décrit le monde actuel post-moderne, vous avez cité les réflexions des philosophes sur ses particularités. De toute évidence, le monde dans lequel nous vivons est l’un des plus complexes. Comment l’homme peut-il garder son calme intérieur, lorsqu’il est entouré par une telle vitesse, une telle quantité de l’information ?

– Comment vivre à l’époque du post-modernisme ? Il est difficile de vivre, mais il était difficile de vivre aussi lors du modernisme, et encore lors du classicisme. Ce monde est celui de Dieu et on ne peut vivre en celui-ci que par l’obéissance. Lorsque nous parlons de l’obéissance, nous pensons immédiatement à la vie monastique, mais comment vivre dans le monde ? Il y a un très bon écrivain, Tito Colliander, qui disait que chacun, dans la vie spirituelle, a son obédience : si nous sommes moines, l’obédience monastique, si nous sommes journalistes, l’obédience journalistique. Si nous faisons quelque chose, en accomplissant la volonté divine, il faut que nous recevions de cela la paix. Nous ne cherchons pas la volonté de Dieu, nous parlons beaucoup de trop. Il y a le bruit, à cause de celui-ci nous n’entendons pas la voix de Dieu. Seule la voix de Dieu peut nous donner cette paix. Mais comment entendre la voix de Dieu, lorsque nous n’avons pas de paix et qu’il n’y en a pas non plus près de nous ? Il faut prier, afin que Dieu nous envoie la paix, afin que nous soyons obéissants. C’est la première chose. La deuxième : le post-modernisme, c’est malgré tout l’esprit du temps. Le post-modernisme n’est qu’une partie de la tendance du monde occidental contemporain. Le monde occidental répand ses tendances sur toute la planète. Le sentiment surgit en l’homme qu’il peut atteindre même l’immortalité sans Dieu. Cela s’appelle le transhumanisme : agir de telle façon que, grâce aux biotechnologies, nanotechnologies, à la pharmacologie, la cybernétique, l’homme s’améliore. C’est « l’humanisme plus » : l’homme peut devenir dieu sans Dieu. Mais c’est une tentation diabolique, parce que si l’homme devait même devenir immortel, cela ne le rendrait pas ainsi dans une pleine mesure. Même s’il pouvait vivre mille ans grâce aux remèdes médicaux et aux biotechnologies, si on le tuait, il mourrait. Ici, la tentation se trouve simplement dans l’orgueil. Actuellement, les plus grandes firmes, telles que Google, Yahoo, Apple, dépensent des sommes énormes pour ces technologies, parce que les dirigeants de ces compagnies sont des adeptes du transhumanisme. Ils recherchent l’immortalité. Ils ont le sentiment que seule l’immortalité peut nous donner la béatitude. Mais celle-ci, sans celle qui est éternelle, est impossible, tandis que la béatitude éternelle, c’est Dieu.

– D’après l’expérience de votre patrie, vous savez ce que c’est que la guerre civile. Pendant cette dernière décennie, nous avons observé beaucoup de guerres semblables. Pourquoi, à votre avis, il y a si peu de paix autour de nous ? D’où proviennent les guerres civiles ?

– L’amour du pouvoir est la source de toutes les guerres. Chaque conflit, chaque guerre provient de l’amour du pouvoir. Je veux avoir le pouvoir absolu, mais pourquoi ? Parce que nous sommes maintenant mortels. Si je peux accaparer le pouvoir, toutes les ressources seront chez mois. C’est la peur de la mort. Et c’est bien que nous ayons peur de la mort, car la mort, ce n’est pas quelque chose de naturel. Même le Christ en avait peur ! Rappelez-vous que dans l’Évangile de Jean, lorsque le Christ s’approcha de la tombe de Lazare, il fut soudain épouvanté. En grec, littéralement, « il ressentit un stress profond ». Que cela signifie-t-il ? Que le Christ même a compris que la plus grande horreur était la mort. Mais comment vaincre la mort ? Ou bien par l’immortalité, la résurrection du Christ, ou bien en ayant de l’argent, de la nourriture ou des richesses. Lorsqu’il n’y a pas de foi en Dieu, on pense que la richesse protège. Mais les ressources sont limitées. Si j’ai tout, tu n’auras rien, alors tu diras : « Pourquoi en est-il ainsi ? C’est injuste ! Je prends les armes et passons au conflit armé ! » Selon moi, il en a toujours été ainsi. Depuis la chute d’Adam et d’Ève, depuis Caïn et Abel, et jusqu’à maintenant, nous nous trouvons constamment dans les conflits. Et que fait le Christ ? Il dit : « Vous voulez le pouvoir absolu, parce que vous pensez que Dieu est le pouvoir ». Dieu est devenu homme ! Il a vécu comme un homme, Il est mort comme un homme, mais Il est ressuscité comme Dieu-homme. Il nous donne la possibilité de vaincre la mort. « Le Christ est ressuscité des morts, par la mort, Il a terrassé la mort et à ceux qui gisaient dans les tombeaux, Il a donné la vie ». Nous tous, qui gisons dans les tombeaux, attendons la Résurrection du Christ.

Entretien réalisé par Maria Korkova

Source : Pravmir

La conférence du père Jivko Panev à Thessalonique lors du colloque sur la communication organisé par l’Assemblée interparlementaire de l’orthodoxie

Doklad_o_Givko_Paneva_Media_sovremenniybigLe père Jivko Panev a participé le 13 mai au colloque à Thessalonique organisé par l'Assemblée interparlementaire de l'orthodoxie (sources: 1, 2, 3, 4). Son intervention, en français, avait pour thème: "Média, modern world and worship". Nous vous proposons ci-dessous la vidéo de cette conférence (photographie ci-contre, source: Sobor.by).

La séance solennelle 2012 de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge: la laudatio par le père Jivko Panev

Le 12 février s'est déroulée la séance solennelle 2012 de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge. A cette occasion, un doctorat honoris causa a été remis au métropolite Amphiloque du Monténégro et du Littoral. La laudatio a été prononcée par l'archiprêtre Jivko Panev. Nous vous la proposons ci-dessous.

Le père Jivko Panev a donné une conférence dans la base aérienne 107 à Villacoublay

Le 10 mai dernier, le père Jivko Panev a donné une conférence dans la base aérienne 107 Villacoublay « sous-lieutenant René Dorme » de l'armée de l'Air française. Invité par le commandant de la base, le colonel Bertrand Sansu, et l'aumônier protestant Loïc Réhel, le père Jivko a exposé aux militaires présents, l'Église orthodoxe, son histoire, sa spécificité mais aussi son influence dans les pays de tradition orthodoxe.

« Les orthodoxes en France ; organisation, influence, défis » une conférence du père Jivko Panev

Le 11 octobre 2010, le père Jivko Panev a donné pour la quatrième fois, une conférence intitulée « Les orthodoxes en France ; organisation, influence, défis » dans la cadre de L’Ecole supérieure de journalisme de Lille session de formation permanente, destinée à des journalistes de France 3. Cette formation a pour objectif de donner ou de rappeler des points de repère fondamentaux à des journalistes professionnels désireux d'approfondir et d'actualiser leurs connaissances sur le fait religieux en France.

Élévation à la dignité d’archiprêtre du père Jivko Panev

Le dimanche 26 septembre, le père Jivko Panev a été élevé à la dignité d'archiprêtre par Mgr l'archevêque Gabriel (voir la vidéo ci-dessous ainsi que l'album de photographie). C'est une grande joie pour la petite équipe d'Orthodoxie.com et nous lui souhaitons tous "de longues années" dans la paix, la joie dans la Seigneur, avec une bonne santé et succès dans ses entreprises. Nous adressons aussi toutes nos félicitations à sa famille, à son épouse et à leurs enfants.
Co-fondateur, début 2005, et directeur d'Orthodoxie.com, père Jivko est l'un des pionniers de l'Internet orthodoxe en France, il y a plus de dix ans déjà alors que cet outil était encore peu utilisé et que ses perspectives étaient floues et incertaines pour beaucoup. Né en 1961 en Macédoine (alors Yougoslavie), le père Jivko a accompli un cursus riche et varié qui a conjugué des études de droit (une maîtrise), de théologie à l'Institut Saint-Serge (une maîtrise), des études grecques (DEA à Paris IV) ainsi qu'un MBA (master of business administration) en audit et management des ressources humaines à l'Institut supérieur de commerce de Paris. Il est actuellement doctorant à l'Ecole pratique des hautes études en sciences sociales (EHESS). En mai 2010, après avoir suivi la formation Gratianus à l’Université Paris-Sud XI, il reçoit un diplôme d’université de formation doctorale européenne en droit canonique et droit des relations religions État de l’Université Paris-Sud XI. Par ailleurs, à partir de 1999, il est chargé de cours à l'Institut Saint-Serge où il est nommé en 2007 maître de conférence en droit canon. Il y enseigne selon les années la théologie pastorale, l'hagiologie, le droit canon, l'histoire des Églises locales, la méthodologie. En outre, depuis peu, il co-dirige la nouvelle collection "Orthodoxie" aux éditions du Cerf. D'autre part, il est engagé depuis plus de vingt ans dans le service de l'Eglise et plus particulièrement celui de l'autel. En 1989 il est ordonné diacre, puis prêtre en 1994. Depuis 1999, il est recteur de la paroisse Notre-Dame Souveraine à Chaville dans les Hauts-de-Seine à laquelle il a apporté son dynamisme pastoral grandement apprécié par toute la communauté paroissiale.
P. Christophe Levalois

Podcast vidéo :

Participation du père Jivko Panev à la conférence internationale à Ohrid (République de Macédoine)

Pjivko_ohrid Le père Jivko Panev a donné un exposé intitulé « La religion et la culture – facteurs de paix » lors la deuxième conférence mondiale sur le dialogue entre les religions et les civilisations intitulée « La religion et la culture » organisée par la République de Macédoine du 6 au 9 mai dernier à Ohrid. Pour voir l’albums de photographie de l’évènement, cliquez ICI !

Le père Jivko Panev est intervenu à l’Ecole supérieure de journalisme de Lille

L’Ecole supérieure de journalisme de Lille – Médias formation propose depuis 4 ans aux journalistes de radio et de télévision un panorama des religions en France. Cette année, le 20 octobre et le 17 novembre 2008, le père Jivko Panev y a été invité pour présenter l’orthodoxie en France aux journalistes de Radio France et de la chaine de télévision France 3. A cette occasion, les journalistes ont pu faire connaissance des origines de la présence orthodoxe en France, de son organisation, de ses structures ainsi que des problèmes auxquels elle est confrontée.

Le père Jivko Panev est intervenu à l’Ecole des hautes études internationales.

Le père Jivko Panev est intervenu, le 11 avril 2008, dans le cours de travaux pratiques dirigés par M. Grégory Portais, à l’Ecole des hautes études internationales
consacré à l’influence des différentes religions dans les relations
internationales. Il a exposé comment l’Eglise orthodoxe, qui se
manifeste « à la fois comme évènement et institution », a articulé son
rapport au pouvoir politique et aux différents systèmes politiques dans
plusieurs périodes de l’histoire. L’École des hautes études
internationales, créée en 1904, prépare aux carrières internationales
et diplomatiques. Depuis sa fondation, des ressortissants de plus de
cent nationalités y ont été formés. Doyenne française des écoles de
relations internationales, elle organise aujourd’hui des formations
allant du premier cycle aux troisièmes cycles spécialisés.

«La réception du Syntagma de Matthieu Blastarès en Serbie» par le père Jivko Panev

En recevant le christianisme, les pays du Sud-est européen ont reçu également le droit romain en vigueur dans l'Empire romain d'Orient que les Occidentaux ont nommé Empire byzantin. Cette réception, riche et créative, est toujours peu connue en europe occidentale. Le père Jivko Panev, enseignant à l'Institut de théologie orthodoxe Saint Serge, dans son article publié dans Etudes balkaniques et intitulé «La réception du Syntagma de Matthieu Blastarès en Serbie» nous donne un résumé de cette acculturation juridique à travers le cas d'un recueil nomocanonique du XIVe siècle, l'œuvre du grand canoniste byzantin Matthieu Blastarès. En Serbie médiévale, le recueil a vu deux versions idéologiquement opposées en ce qui concerne le rapport la primauté du Patriarcat de Constantinople et la place de l'empereur de Byzance. Le Syntagma («recueil») a exercé une grande influence non seulement juridique,mais aussi culturelle et politique dans l’ensemble des Balkans. Pour lire cette étude, cliquez sur ce lien.

Mère Marie Skobtsov (1891-1945) à Ravensbrück: le témoignage de Jacqueline Péry d’Alincourt

Ci-dessous: entretien avec Jacqueline Péry d’Alincourt (1919-2009), déportée au camp de concentration de Ravensbrück pour son engagement dans la Résistance. Elle fut une des compagnes de captivité de Mère Marie Skobtsov (1891-1945), très proche d’elle, avec Geneviève de Gaulle. Mère Marie a été gazée à Ravensbrück le 31 mars 1945. Depuis, elle a été déclarée Juste parmi les nations et sainte de l’Église orthodoxe. Depuis peu, une rue du 15e arrondissement à Paris porte son nom. L’entretien a été réalisé à la fin de l’année 2008 par les pères Christophe Levalois et Jivko Panev. Jacqueline Péry d’Alincourt était alors très malade et avait de ce fait des difficultés d’élocution.

Premier colloque international sur les médias numériques et la pastorale orthodoxe à Athènes les 7, 8 et 9 mai

Congres_AthenesLes 7, 8 et 9 mai se tiendra à l’hôtel Divani Apollon à Vouliagmeni, près d’Athènes, le 1er colloque international sur les médias numériques et la pastorale orthodoxe. Ce colloque, placé sous le haut patronage du patriarche œcuménique Bartholomée, réunira 75 spécialistes, clercs et laïcs orthodoxes venus de 21 pays, représentant toutes les juridictions de l’Église orthodoxe.
Ce colloque est organisé par les collaborateurs du site orthodoxe grec Pemptousia en collaboration avec le site orthodoxe russe Bogoslov.ru et le site orthodoxe américain Orthodox Christian Network, qui bénéficient tous trois d’un large appui moral et financier de la part des Églises orthodoxes au service desquelles ils œuvrent, qui ont compris l’intérêt pastoral actuel d’Internet ;  le site russe a même été associé au département de l’éducation religieuse du Patriarcat de Moscou, et le site américain constitué comme une agence de l’Église orthodoxe en Amérique. Le site francophone Orthodoxie.com avait été invité à participer à l’organisation mais n’a pu proposer de contribution en raison de son manque total de ressources financières. Trois de ses collaborateurs y présenteront néanmoins des exposés, et le fondateur et directeur du site, l’archiprêtre Jivko Panev, a été associé au comité scientifique.
On trouvera sur le site dédié au colloque la présentation générale, les thèmes abordés, la présentation des différents participants, et le programme détaillé. Nous proposons ci-dessous la traduction française de la présentation générale et du programme.

PRÉSENTATION :

Au cours des deux dernières décennies, nous avons assisté à un développement sans précédent des moyens de communication électroniques et de la diffusion d’informations. Les Églises et les fidèles orthodoxes du monde entier n’ont pas tardé à faire sentir leur présence sur cette scène, en utilisant les médias du mieux qu’ils pouvaient afin de répandre la parole de Dieu, la tradition patristique et la théologie orthodoxe.
L’ « Institut Saint Maxime le Grec pour la recherche, la préservation et la promotion des traditions spirituelles et culturelles », qui a été actif pendant un certain nombre d’années dans ce domaine, notamment à travers le site web d’orientation spirituelle « Pemptousia » (www.pemptousia. com), a décidé d’organiser un colloque international, en coopération avec les portails Web « Orthodox Christian Network » (www.myocn.net), une agence de l’Assemblée des évêques canoniques des États-Unis d’Amérique, et « Bogoslov » (www.bogoslov.ru), du département de l’éducation religieuse du Patriarcat de Moscou. Lors de ce colloque, une évaluation sera faite du travail accompli par l’Église orthodoxe dans le domaine de la pastorale à travers les médias numériques, tandis que des réflexions seront également présentés sur la dynamique de la présence orthodoxe dans ce domaine particulier, avec la perspective de poursuivre le débat en ce qui concerne l’évolution du discours chrétien orthodoxe dans le cyberespace.
Ce colloque est le premier de ce genre dans ce domaine. Il se tiendra le 7-8-9 mai 2015, à l’hôtel Divani Apollon Palace, à Vouliagmeni (Athènes).
Outre de réunir les responsables des médias digitaux orthodoxes, l’objectif du colloque est de coordonner les efforts pour parvenir à une manière plus efficace de fournir la parole évangélique aux utilisateurs de l’Internet, pour la gloire de Dieu. Il vise également à être le point de départ d’un effort bien construit et commun à propager les valeurs de la tradition chrétienne orthodoxe parmi toutes les personnes de bonne volonté.

COMITÉ D’HONNEUR :

Son Éminence le métropolite Alexis d’Atlanta, Patriarcat œcuménique
Son Éminence le métropolite Elpidophoros de Bursa, higoumène du monastère patriarcal et stavropégiaque de la Sainte Trinité de Chalki, Constantinople, Patriarcat œcuménique
Son Éminence le métropolite Constantinos de Singapour, Patriarcat œcuménique, Son Excellence Makarios de Lampsakos, Patriarcat œcuménique
Son Éminence, le métropolite Damaskinos de Sao Paolo, Patriarcat d’Antioche
Son Éminence, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, Patriarcat de Moscou
Son Excellence Véniamin, évêque de Borisov et Mariigorsk, Patriarcat de Moscou
Son Éminence le métropolite Antoniy de Borispol et Brovary, Recteur de l’Académie théologique et du séminaire de Kiev
Son Excellence Méleéios, évêque de Naucratis, Patriarcat d’Alexandrie
Son Excellence l’évêque Irinej de Backa, Patriarcat de Serbie
Son Excellence Vissarion, évêque de Tulcea, Patriarcat de Roumanie
Son Éminence le métropolite Gérasime de Zougdidi et Tsaishi, Patriarcat de Géorgie
Son Éminence, le métropolite Athanasios de Limassol, Église de Chypre
Son Éminence, le métropolite de Thermopyles Ioannis, higoumène du saint monastère de Penteli, Athènes, Eglise de Grèce   Son Éminence Andon, évêque de Krujë, Église d’Albanie
Sa Béatitude Sawa (Hrycuniak), archevêque de Varsovie, primat de toute la Pologne, Église de Pologne

COMITÉ SCIENTIFIQUE :

Protopresbytre Vasiléios Kalliakmanis, professeur à la Faculté de théologie de l’Université Aristote de Thessalonique
Protopresbytre Christopher Metropulos, directeur de myocn.net, portail Internet orthodoxe
Protopresbytre Pavel Velikanov, professeur à l’Académie théologique de Moscou, rédacteur en chef de Bogoslov.ru, portail théologique
Archiprêtre Jivko Panev, professeur à l’Institut de théologie Saint-Serge à Paris, directeur du portail internet orthodoxe francophone Orthodoxie.com
Protopresbytre Constantin Coman, professeur à la Faculté de théologie de l’Université de Bucarest

COMITÉ D’ORGANISATION:

Nikos Gouraros – Pemptousia
Protopresbytre Pavel Velikanov – Bogoslov.ru
Protopresbytre Christopher Metropulos – Orthodox Christian Network
Nick Mavrick – Orthodox Christian Network
Charles Lelon – Orthodox Christian Network
Vladimr Romanovich Legoyda – Bogoslov.ru
Sergey Sergeevich Khoruzhi – Bogoslov.ru
Youriy Vjacheslavovich Grimov – Bogoslov.ru
Dr Petros Panayiotopolus – Pemptousia
Nikos Loupakis – Pemptousia
Vasilis Hados – Pemptousia
Dimitris Iliopoulos – Pemptousia

PROGRAMME:

Jeudi 7 mai 2015

Inscription
8:50-9:00: Nikos Gouraros
Bienvenue – Brèves instructions concernant le programme de la journée

Session Α1. Coordinateur: Mgr Joseph de Patara

9:00-9:15: Sœur Sara Halabi, le saint monastère de l’Annonciation, à Alep, en Syrie
Décoder les signes de notre temps

9:15-9:30: Protopresbytre Constantin Coman
Une tentative d’approche neptique/philocalique d’Internet

9:30-9:45: Protopresbytre David Sharashanidze
L’ère des nouvelles technologies médiatiques et ses défis

9:45-10:00: Protopresbytre Patrick B. O’Grady
Réalité virtuelle et réalité de la vertu: l’éthique des relations basées sur Internet en référence à la doctrine de S. Maxime le Confesseur sur la personne et les logoi de créatures

10:00-à-10h15: Questions – Discussion

Session A2. Coordinateur: Diacre Juhana Sirén

10:15-10:30: Dr Anna Danilova
S’adresser à ceux qui sont hors de l’Église : pièges, problèmes et solutions possibles. L’expérience de la mission du site web « Pravmir »

10:30-10:45: Dr Christos Nikolaou
Répandre le discours catéchétique sous forme parlée sur Internet (en tant que fichiers audio .mp3). L’expérience du fonctionnement du site web « Pantocrator »

10:45-11:00: Yuri Grymov
Le projet de bibliothèque numérique orthodoxe « Roublev ». Comment Internet pourrait offrir des avantages spirituels. Les nouvelles technologies au regard de la foi orthodoxe.

11:00-11h15: Dr Dimitrios Karagiannis
Quand Internet fait intrusion comme une menace pour les relations amicales

11:15-11:30: Questions – Discussion

11:30-12:00: Pause

Session Α3. Coordinateur: Prof. Jean-Claude Larchet

12:00-12:15: Mgr Joseph de Patara
La « Parole » numérique: une réflexion sur l’évangélisation à l’âge virtuel

12:15-12:30: Archiprêtre Jivko Panev
Les positions de l’Église orthodoxe dans une société de communication.

12:30-12:45: Dr. Elena Zhosul
Dans le domaine des médias numériques: la perte de la conscience comme menace pour la vision chrétienne du monde

12 heures 45-13h00: Protopresbytre Christopher T. Métropoulos
Médias digitaux – la grande commission. Les deux peuvent-ils collaborer?

13h00-13h15: Sœur Theoktisti, monastère du Saint et Vénérable Précurseur, Anatoli, Ayia
La mission dans le monde numérique : aperçus sur notre expérience au saint monastère du Précurseur

13:15-à-13h30: Oleg Pokrovskiy
Le financement des utilisateurs dans les médias orthodoxes: mythes et réalité.

13:30-à-13:45: Questions – Discussion

14h00-à-15h00: Déjeuner

Session Α4. Coordinateur: Évêque Romanos Daoud d’Edesse

15h30-15h45: Natalya Loseva
L’Orthodoxie sur les médias sociaux: parler et ne pas nuire

15h45-16h00: Protopresbytre Vasileios Kalliakmanis
Le rôle des réseaux sociaux dans la vie chrétienne

16h00-16h15: Métropolite Nektarios de Hong Kong
Mobiliser les médias numériques dans la pastorale en Extrême-Orient

16:15-16h30: Klaus Kenneth
De la vallée numérique de la faim au « Pain de Vie »

16h30-16h45: Questions – Discussion

Session A5. Coordinateur: Archiprêtre Jivko Panev

16h45-17h00: Protopresbytre Pavel Velikanov
Discussion pan-ecclésiastique sur la page web: réussite ou déception?

17h00-17h15: Académicien Sergey Khoruzhiy
La virtualité de la communication: menaces anthropologiques et lutte contre celles-ci

17:15-à-17:30: Dr Siméon J. Norris Chumley
Du vin vieux dans des outres neuves: les médias numériques multidimensionnels comme nouvelle Église?

17h30-17h45: Métropolite Savvas de Pittsburgh
« Dans un miroir, en énigme »: défis pastoraux à l’ère des médias sociaux (par Skype)

17h45-18h00: Ionel Ungureanu
La raison principale du journalisme ecclésiastique: la quête, ses points de départ et ses conséquences méthodologiques.

18h00-18h15: Questions – Discussion.

18h15-19h00: Pause

19h00-21h00: Ouverture des discours officiels – Discours de bienvenue.
– Message du patriarche œcuménique Bartholomée par son représentant, le métropolite Amfilohios de Kissamos et Selinon
– Messages des primats des Églises

20:20-20:40: Dr Konstantinos Zorbas, directeur de l’Académie de Crète
Discours

20h40-21h00: Ancien Éphrem, higoumène du monastère de Vatopaidi, Mont-Athos
La diffusion de la parole de Dieu par l’intermédiaire d’Internet

Vendredi 8 mai 2015

7:00-8:30: Divine liturgie pour la fête de saint Jean le Théologien – Chapelle Saint-George Kavouriou. La liturgie sera célébrée par l’Ancien Ephrem, higoumène de Vatopaidi ; le chant sera assuré par le chœur byzantin « Tropos », sous la direction de Konstantinos Angélidis.

8:50-9:00: Brèves instructions concernant le programme de la journée

Session Β1. Coordinateur: Fr. Nektarios Mamalougos

9:00-9:15: Protopresbytre Vasileios Thermos
La technologie numérique et le cyberespace: un nouveau test pour la personne (enregistrement vidéo)

9:15-9:30: Professeur Jean-Claude Larchet
Questions éthiques et spirituelles liées à l’utilisation de pseudonymes dans les forums orthodoxes sur Internet.

9:30-9:45: Archimandrite Antonios Stylianakis
Éléments d’expérience pastorale orthodoxe fondée sur deux décennies sur Internet

9:45-10:00: Olga Bogdanova
Les « Questions au prêtre » comme une sorte de discours journalistique et un type de communication sur Internet

10:00-à-10h15: Questions-Discussion

Session Β2. Coordinateur: Prof. Vladimir Legoyda

10:15-10:30: Métropolite Ignace de Dimitrias
Les bibliothèques numériques comme alternatives pour le patrimoine spirituel: le cas de la Bibliothèque numérique de l’Académie d’études théologiques de Volos.

10:30-10:45: Archimandrite Jack Khalil
Répandre la théologie par e-learning: l’expérience de l’université de Balamand

10:45-11:00: Protopresbytre Michel Elias Najim
Programmes pan-orthodoxes d’études par Internet

11:00-11h15: Questions – Discussion

11:15-11:45: Pause

11:45-12:45: Archimandrite Anthimos Iliopoulos; protopresbytre Georgios Georgakopoulos; protopresbytre Georgios Schinas; protopresbytre Stratigopoulos Konstantinos; Fr. Nektarios Mamalougos
Discussion Panel 1: Les relations entre l’utilisateur et le pasteur – Les implications du discours sur Internet
Coordinateur: Archimandrite Anthimos Iliopoulos

Session Β3. Coordinateur: Fr. Arsenie, monastère de Putna

12 heures 45-13h00: Dr. Michael Hjälm
La différenciation entre l’action communicative, la pratique de l’action rituelle et les communications virtuelles en tant que fondement d’une approche pastorale d’Internet et des médias numériques

13h00-13h15: Dr Petros Panayiotopoulos
Possibilités d’intervention ecclésiastique dans le cyberespace pour préserver l’authentique mode de vie orthodoxe

13:15-à-13h30: Dr Dragan Karan
La pastorale de l’Église comme expression de communion dans le Christ

13:30-à-13:45: Fr. Bassam Nassif
Le discernement: lunettes spirituelles pour les internautes

13h45-14h00: Questions – Discussion

14h00-à-15h00: Déjeuner

 Session Β4. Coordinateur: Dr Syméon-Norris J. Chumley

15h30-15h45: Protopresbytre Georgios Kortas
La responsabilité du pasteur face aux réseaux sociaux

15h45-16h00: Prof. M. Claude Lopez-Ginisty
Un blog orthodoxe de service.

16h00-16h15: Dr. Nikolaos Koios – Nikos Gouraros
Pemptousia: une bouée de sauvetage sur Internet

16:15-16h30: Hiéromoine Iérémia, monastère de Putna – Fr. Arsénié, monastère de Putna
La présence du monastère de Putna dans le monde numérique: une tentative de communiquer son mode de vie

16h30-16h45: Discussion Questions

16h45-17:15: Pause

Session Β5. Coordinateur: Protopresbytre Michel Élias Najim

17:15-à-17:30: Jarosław (Jarek) Charkiewicz
Passé et présent dans la présence de l’Eglise orthodoxe de Pologne sur Internet; idées et perspectives.

17h30-17h45: Évêque Romanos Daoud d’Édesse
Le rôle des médias dans la pastorale et le travail missionnaire contemporains: l’expérience de l’Amérique latine

17h45-18h00: Diacre Juhana Sirén
Atteindre le Cloud – Les médias numériques dans le contexte orthodoxe finlandais

18h00-18h15: Métropolite Nikiforos d’Afrique centrale – Metropolite Ignace de Dimitrias
L’apprentissage numérique (e-learning) dans les institutions d’enseignement supérieur de la mission orthodoxe. Le cas de la Faculté de théologie orthodoxe au Congo (Discussion)

18:15-18h30: Dr Maria Alvanou
Promotion des valeurs pastorales à travers la pastorale numérique sur Internet comme outil de déradicalisation et de paix sociale

18h30-18h45: Questions – Discussion

18h45-19h30: Archimandrite Dimitrios Handakas; Protopresbytre Grigorios Stamkopoulos; Protopresbytre Vasileios Kalliakmanis; Dr Nikolaos Koios; Dr Athanasios Koliofoutis; Panayiotis Tsangaris
Groupe de discussion: pastorale, théologie, culte divin via Internet. Réalité, problèmes et perspectives.
Coordinateur: Dr Nikolaos Koios

Samedi 9 mai 2015

Session C1. Coordinateur: Protopresbytre Nicolae Dascălu

9:00-9:15: Hiéromoine Maximos Constas
« Prends garde à toi » (Πρόσεχε σεαυτῷ): La pratique spirituelle et la culture numérique

9:15-9:30: Petr Trenin-Strausov
Trois sujets pour les jeunes qui ne fréquentent pas l’Église: une tentative pour attirer l’attention

9:30-9:45: Bernard Le Caro
La publication d’informations du monde orthodoxe sur le net: soyons responsables!

9:45-10:00: Questions – Discussion

Session C2. Coordinateur: Protopresbytre Vasileios Kalliakmanis

10:00-à-10h15: Archimandrite Gabriel Vuckovic
L’utilisation d’Internet dans la pastorale

10:15-10:30: Prof. Vladimir Legoyda
La technologie et la vie religieuse : le ciel devient-il plus proche?

10:30-10:45: Protopresbytre Nicolae Dascălu
Des médias classiques aux médias numériques dans la mission de l’Église

10:45-11:00: Questions-Discussion

11:00-11:30: Pause

11:30-12:00: Protopresbytre Georgios Georgakopoulos; Dionysis Makris; Aimilios Polygenis; Dimitrios Rizoulis; Georgios Theoharis
Groupe de discussion: Les nouvelles ecclésiastiques du passé au présent. Perspectives et caractéristiques particulières de l’ère d’Internet.
Coordinateur: Protopresbytre Georgios Georgakopoulos

Session C3. Coordinateur: Protopresbytre Pavel Velikanov

12:00-12:15: Dr Vaios Dafoulis
Dépendance à Internet et problèmes psycho-sociaux pour les enfants et les adolescents

12:15-12:30: Hiéromoine Syméon Tomachinskiy
La vertu de l’abstinence d’Internet

12:30-12:45: Dr Konstantinos Siomos
Comportements pathologiques en ligne: données scientifique grecques et internationales récentes

12 heures 45-13h00: Sotiris Tzifas
La sécurisation d’Internet et la protection contre les menaces

13h00-13h15: Major général Emmanuel Sfakianakis
Les comportements en ligne à haut risque

13:15-à-13h30: Questions-Discussion

13h30-14h00: Protopresbytre Pavel Velikanov; protopresbytre Constantin Coman; protopresbytre Christopher T. Metropulos; protopresbytre Vasileios Kalliakmanis; archiprêtre Jivko Panev
Discussion finale par le comité scientifique de la conférence.
Coordinateur: Protopresbytre Vasileios Kalliakmanis

14h00-à-15h00: Déjeuner

15:00-17:00: Visite d’Athènes

19h00-19h30: Dr Petros Panayiotopoulos – Nikos Gouraros

Conclusions de la conférence

19:30-19h45: Métropolite Pavlos de Glyfada
Le métropolite Pavlos de Glyfada présente l’ « invité spécial » de la conférence

19:45-à-20h05: Discours de l’ « invité spécial »

20h15-21h00: « Entre deux mondes ». Documentaire sur l’école de théologique de Halki

Au prochain colloque de l’Assemblée interparlementaire de l’orthodoxie

Le père Jivko Panev participera au prochain colloque organisé par l'Assemblée interparlementaire de l'orthodoxie à Thessalonique sur le thème "Christianisme – orthodoxie et les médias dans le monde moderne". L'intervention du père Jivko Panev aura lieu le 13 mai avec pour sujet "Media, modern world and worship" (programme, présentation).

Recension: Nicolas Afanassieff, « L’Église du Saint-Esprit »

Nicolas Afanassieff, « L’Église du Saint-Esprit », Éditions du Cerf, Paris, 2012, 374 p. (collection « Orthodoxie »).
Les éditions du Cerf viennent de réimprimer, dans la collection « Orthodoxie », que dirige l’archiprêtre Jivko Panev, l’ouvrage classique de père Nicolas Afanassieff, « L’Église du Saint-Esprit », qui avait paru la première fois en 1975 chez le même éditeur dans la collection « Cogitatio fidei », et qui était depuis longtemps épuisé.
Le père Nicolas Afanassieff fut l’un des principaux ecclésiologues de l’Église russe à l’époque moderne. Disciple du père Serge Boulgakov, professeur à l’Institut Saint-Serge de 1932 jusqu’à son décès en 1966, il a exercé une influence déterminante sur l’un des principaux liturgiste de la seconde moitié du XXe siècle, le père Alexandre Schmemann, qui fut son élève, et sur l’un des principaux ecclésiologues actuels, le métropolite Jean Zizioulas ; il a aussi marqué fortement certains aspects de la pensée de Paul Evdokimov. Comme le signale le père Olivier Rousseau o. p. dans sa préface, le père Nicolas Afanassieff, qui fut invité comme observateur au concile Vatican II et dont le nom fut cité dans les débats, a eu aussi, par son œuvre, une influence importante sur la façon dont ce concile a remis en valeur la place du Saint-Esprit dans l’Église, le rôle de l’Église locale, l’ecclésiologie de communion, le rôle des ordres mineurs et la place des laïcs dans l’Église.
Comme l’explique l’épouse du père Nicolas, Marianne Afanassieff, dans son avant-propos biographique et bibliographique, ce livre, qui n’a  été publié qu’après la mort de l’auteur, a eu une longue genèse : son premier chapitre a été écrit en 1940, et les chapitres suivants ont vu peu à peu le jour au cours des décennies suivantes et ont fait l’objet de publication sous forme d’articles dans diverses revues.

Lire la suite »

Les prochaines Journées du livre orthodoxe en France auront lieu en 2014

Journees_livresLe comité d’organisation des Journées du livre orthodoxe en France s’est réuni pour faire un bilan des premières journées et réfléchir à l’avenir. Ses membres ont écouté les nombreux témoignages positifs qui leur ont été communiqués. Incontestablement, ce fut globalement une grande réussite, fruit de l’engagement de tous ceux qui ont participé à la préparation et au déroulement de cet évènement, organisateurs, partenaires, employés de la Mutuelle Saint-Christophe, bénévoles et intervenants.

L’expérience  a aussi montré que certains aspects du déroulement peuvent être améliorés. Cette constatation a permis de faire émerger de nouvelles idées pour la prochaine édition.

L’organisation de ces journées requiert un énorme travail préparatoire sur une demi-année. C’est pourquoi, il a été estimé plus raisonnable de choisir un rythme biennal. Les prochaines Journées du livre orthodoxe auront donc lieu en 2014. Toutefois, lors de l’année intermédiaire, donc en 2013, un évènement, plus modeste, toujours en relation avec le livre orthodoxe, sera organisé.

Pour le comité d’organisation, P. Jivko Panev et P. Christophe Levalois

Photographie (ci-dessus) prise lors des premières journées du livre orthodoxe (source)

Présentation du site

Pourquoi vous abonner à Orthodoxie.com ?

Orthodoxie.com propose désormais une formule d’abonnement. Pourquoi cela ? Quelles sont les possibilités d’abonnement ?

Lancé au début de l’année 2005, par les pères Jivko Panev et Christophe Levalois, Orthodoxie.com a montré au fil des années la qualité et le sérieux des informations diffusées. Celles-ci sont aujourd’hui lues et reprises, parfois traduites, dans tous les pays. Elles sont aussi très appréciées et réutilisées par-delà les frontières de l’orthodoxie, y compris dans les médias professionnels. Le nombre des visiteurs s’est considérablement accru. Aujourd’hui (février 2012), il s’établit à une moyenne d’environ 1100 visiteurs « uniques » par jour.

Cette réussite exige un important investissement quotidien, durant toute l’année, pour la petite équipe de bénévoles. Pour poursuivre ce travail et l’améliorer encore, des fonds sont plus que jamais indispensables. D’où cette nouvelle formule.

Il y aura toujours des informations accessibles gratuitement en ligne, mais d’autres, qui exigent plus de temps et de travail (traductions et vidéos notamment), seront disponibles uniquement pour les abonnés.

– Un abonnement mensuel : 10 euros.
Pour vous abonner par l’Internet cliquez ici. Le paiement se fait en ligne via Paypal. Il est sécurisé. Nous pouvons également vous aider à effectuer cette démarche, il suffit de nous appeler au 01 41 15 28 72 ou 06 17 86 32 96.

* Il est possible de vous abonner par virement automatique mensuel de votre banque. Prendre contact avec nous pour recevoir un RIB en envoyant un courriel à orthodoxie@gmail.com.

* Cependant, pour ceux qui le souhaitent, il est également possible de payer par chèque, pour un an, (120 euros). Ce moyen de paiement demande un temps de traitement plus long et l’on ne peut pas mensualiser son abonnement, il faut donc verser la somme complète lors de l’abonnement. Une fois le chèque reçu, nous nous chargeons de l’inscription. Il faut nous communiquer votre adresse e-mail pour recevoir vos codes d’accès.

– Le chèque, à l’ordre d’Astraion, est à envoyer à l’adresse : ASTRAION, 1663, avenue Roger Salengro, 92370 Chaville.

Le site Orthodoxie.com a pour objectif la diffusion d’informations en langue française sur l’orthodoxie en France et dans le monde. Grâce à des résumés de dépêches, des liens commentés, des documents divers, des annonces, nous espérons, par l’Internet, mieux faire connaître sa vie et l’actualité qui s’y rattache.

Le site est dirigé par Justin (P. Jivko) Panevmaître de conférence à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne, et par le P. Christophe Levalois (site personnel), de la paroisse Saint-Séraphin-de-Sarov à Paris, enseignant d’histoire et de géographie, historien et journaliste de formation (Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine, promotion 1982). Tous deux sont clercs de l’Archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale, exarchat du Patriarcat œcuménique. Les autres collaborateurs sont de différentes juridictions canoniques.

Pour nous aider, vous pouvez :

– envoyer des informations,
– traduire des textes, pour cela merci de prendre contact avec nous.
– faire connaître le site.

Merci de nous prévenir si vous souhaitez reprendre des informations (avec mention de la source).

Nous vous conseillons de placer le site dans vos favoris – ou signets- afin de venir régulièrement, et facilement, nous visiter.

Mentions légales

Directeur de la publication : Justin PANEV  +33 (0)1 41 15 28 72 et +33 (0)6 17 86 32 96

Orthodoxie.com est une publication d’ASTRAION sarl (capital: 2 000 €), siège social: 1663, avenue Roger Salengro-92370 Chaville, numéro unique d’identification : 537 381 980  RCS Nanterre  N° de SIRET 537 381 980 00011
TVA Intracommunautaire : FR35537381980

Numéro CPPAP : 0621 W 92364
Le Secrétaire Général de la Commission Paritaire des Publications et Agence de Presse certifie que le service de presse en ligne ci-après désigné : orthodoxie.com est inscrit jusqu’au 30/06/2021 sur les registres de la Commission, en qualité de service de presse en ligne reconnu en application de l’article 1er de la loi n°86-187 du 1er août portant réforme du régime juridique de la presse.

Service technique d’hébergement :  Swarma Limited – WebFaction is a service of Swarma Limited, Registered in England and Wales 5729350 – VAT registration number 877397162, 207 Regent Street, London W1B 3HH, United Kingdom

Pour toute question ou réclamation concernant ce weblog veuillez adresser un e-mail à l’adresse suivante : orthodoxie@gmail.com

Paris: une conférence du métropolite Amphiloque du Monténégro sur « La voie de la connaissance de Dieu selon saint Grégoire Palamas »

Amphiloque

A l'occasion de la parution de son livre, le métropolite Amphiloque du Monténégro (Eglise orthodoxe serbe), donnera une conférence sur "La voie de la connaissance de Dieu selon saint Grégoire Palamas", lundi 13 février, à partir de 18 heures, aux éditions du Cerf (29, boulevard La Tour-Maubourg, Paris 7e – métro: Invalides). La conférence sera introduite par les pères Nicolas-Jean Sed, directeur des éditions du Cerf, et Jivko Panev, directeur de la collection "Orthodoxie", ainsi que par le traducteur de l'ouvrage, Yvan Koenig.

Photographie: Mgr Amphiloque (source: Eglise orthodoxe serbe)

Recension : Métropolite Amphiloque (Radović) du Monténégro et du Littoral, « Le mystère de la sainte Trinité selon saint Grégoire Palamas ».

PalamasMétropolite Amphiloque (Radović) du Monténégro et du Littoral, « Le mystère de la sainte Trinité selon saint Grégoire Palamas », suivi d’un entretien avec l’archiprêtre Jivko Panev, traduit du grec par Yvan Koenig, préface de Jean-Claude Larchet, éditions du Cerf, Paris, 2012, 326 p., collection « Orthodoxie ».
La thèse de doctrorat en théologie de Mgr Amphiloque Radović, dont la traduction française paraît dans ce volume, a acquis une grande célébrité en Grèce, où elle a d’abord été publiée en 1973 dans l’excellente collection « Analekta Vlatadôn », puis dans le monde orthodoxe et dans la sphère des études patristiques où elle est devenue une référence. Le subtil et profond chapitre sur « le Filioque et l’énergie trinitaire incréée », qui fut publié dans deux traductions différentes par des revues françaises (le « Messager de l’exarchat du patriarche russe en Europe occidentale », 91-92, 1975; « Le Messager orthodoxe », 110, 1989), donnait envie depuis longtemps de disposer d’une édition intégrale, que la diligence du père Jivko Panev en tant que directeur de collection et d’Yvan Koenig en tant que traducteur, a enfin permis de réaliser.
Cette étude constitue un apport important aux études palamites, par son sujet et par son interprétation du palamisme. Elle est aussi une contribution majeure à la théologie trinitaire orthodoxe. Elle donne accès à une meilleure compréhension des divergences entre l’Église orthodoxe et l’Église latine dans les domaines de la théologie, de l’anthropologie et de la spiritualité, et par là contribue au dialogue théologique entre elles. Elle apporte enfin des réponses à certains problèmes existentiels et spirituels que doit affronter l’homme contemporain.

Lire la suite »

Abonnement

Orthodoxie.com propose désormais une formule d’abonnement. Pourquoi cela ? Quelles sont les possibilités d’abonnement ?

Lancé au début de l’année 2005, par les pères Jivko Panev et Christophe Levalois, Orthodoxie.com a montré au fil des années la qualité et le sérieux des informations diffusées. Celles-ci sont aujourd’hui lues et reprises, parfois traduites, dans tous les pays. Elles sont aussi très appréciées et réutilisées par-delà les frontières de l’orthodoxie, y compris dans les médias professionnels. Le nombre des visiteurs s’est considérablement accru. Aujourd’hui (février 2012), il s’établit à une moyenne d’environ 1100 visiteurs « uniques » par jour.

Cette réussite exige un important investissement quotidien, durant toute l’année, pour la petite équipe de bénévoles. Pour poursuivre ce travail et l’améliorer encore, des fonds sont plus que jamais indispensables. D’où cette nouvelle formule.

Il y aura toujours des informations accessibles gratuitement en ligne, mais d’autres, qui exigent plus de temps et de travail (traductions et vidéos notamment), seront disponibles uniquement pour les abonnés.

– Un abonnement mensuel : 10 euros.
Pour vous abonner par l’Internet cliquez ici. Le paiement se fait en ligne via Paypal. Il est sécurisé. Nous pouvons également vous aider à effectuer cette démarche, il suffit de nous appeler au 01 41 15 28 72 ou 06 17 86 32 96.

* Il est possible de mensualiser les versements par virement automatique de votre banque. Prendre contact avec nous pour recevoir un RIB en envoyant un courriel à orthodoxie@gmail.com.

* Cependant, pour ceux qui le souhaitent, il est également possible de payer par chèque, pour six mois ou un an, soit respectivement  60 ou 120 euros. Ce moyen de paiement demande un temps de traitement plus long et l’on ne peut pas mensualiser son abonnement, il faut donc verser la somme complète lors de l’abonnement. Une fois le chèque reçu, nous nous chargeons de l’inscription. Il faut nous communiquer votre adresse e-mail pour revevoir vos codes d’accès.

– Les chèques, à l’ordre d’Astraion, doivent être envoyés à l’adresse : ASTRAION, 1663, avenue Roger Salengro, 92370 Chaville.

Communiqué de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France à la suite de la réunion du 18 novembre

A la suite de sa réunion périodique du 18 novembre, l'Assemblée des évêques orthodoxes de France a publié un communiqué (pdf) qui en rend compte. Il est notamment rapporté que " Les évêques se réjouissent de l’élection par le Saint-Synode du Patriarcat oecuménique de Constantinople, de l’archimandrite Arsénios Kardamakis, jusqu’alors vicaire de la Métropole orthodoxe grecque de France (Patriarcat oecuménique) et secrétaire orthodoxe du Conseil d’Eglises chrétiennes en France (CECEF), à la tête de la Métropole orthodoxe d’Autriche et de l’exarchat de Hongrie."

Lire la suite »

Recension: métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame, « L’Église et ses institutions »

Couv9325g_260Métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame, « L’Église et ses institutions », Textes réunis par l’archimandrite Grigorios Papathomas et Hyacinthe Destivelle, o. p., éditions du Cerf, Paris, 2011, 528 pages (collection « Orthodoxie »).
Ce nouveau volume de la collection « Orthodoxie », dirigée par le père Jivko Panev, propose, réunies par les soins du père Grégorios Papathomas et du père Hyacinthe Destivelle o. p., vingt-quatre études ecclésiologiques (articles et conférences) écrites par le métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame entre 1967 et 2005. Ces études viennent compléter, en édition française, la thèse de l’auteur, récemment rééditée dans la même collection, sur « L’eucharistie, l’évêque et l’Église durant les trois premiers siècles », et les cinq études publiées dans « L’Être ecclésial «  (Genève, 1981). Tout en reconnaissant le gros travail réalisé par les éditeurs, on peut regretter qu’ils n’aient pas fait une œuvre exaustive en incluant vingt-cinq autres études d’ecclésiologie que l’évêque Maxim Vassiljevic (qui est avec son mentor, Mgr Athanase Jevtić, et un autre disciple de ce dernier, Mgr Ignatije Midić, l’un des plus ardents propagateurs en Serbie de la pensée de Zizioulas) vient de publier en anglais aux éditions Sebastian Press (John D. Zizioulas, « The One and the Many. Studies on God, Man, the Church, and the World Today », Alhambra, Californie, 2010, 443 p.).
Les études publiées ici permettent cependant de se faire une idée assez complète de la pensée du métropolite Jean, qui repose sur quelques principes simples, appliqués dans tous les domaines et à tous les cas, et qui a de ce fait un caractère assez répétitif.
Ces vingt-quatre études sont réparties en sept parties : 1) Christologie, pneumatologie et institutions ecclésiales ; 2) L’Église comme communion ; 3) Conciliarité et primauté ; 4) Église et eucharistie ; 5) Les ministères dans l’Église ; 6) Théologie et œcuménisme ; 7) Un tournant eschatologique.

Lire la suite »

Le patriarche œcuménique Bartholomée aux éditions du Cerf -1ère partie

Pendant sa visite à Paris, le patriarche œcuménique Bartholomée s'est rendu, le 12 avril 2011, au siège des éditions du Cerf à l'occasion de la parution de son livre A la rencontre du Mystère. Comprendre le christianisme orthodoxe aujourd'hui. Après des chants interprétés par le choeur du monastère de Bussy en Othe, dans son discours d'accueil, le frère Eric de Clermont-Tonnerre, un des responsables des éditions du Cerf avec le frère Nicolas-Jean Sed, a souligné que " la collection où est publiée  votre livre est, pour la première fois, dirigée non seulement par les éditeurs dominicains du Cerf, mais conjointement avec un éditeur orthodoxe, le père Jivko Panev, enseignant à l’Institut Saint-Serge et directeur du site Orthodoxie.com". Puis, le père Jivko Panev a remis au patriarche un exemplaire de chaque ouvrage paru dans cette collection. Nous vous invitons à regarder la première partie de l'enregistrement vidéo de cet évènement.

Podcast vidéo :

 

Podcast audio :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

 

La deuxième journée de la visite du patriarche Bartholomée à Paris

Juppe_Bartholomee L'Assemblée des évêques orthodoxes de France a publié sur son site un compte rendu de la deuxième journée de la visite du patriarche oecuménique Bartholomée à Paris. La journée a débuté par une rencontre au Quai d'Orsay avec le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé (photographie ci-dessus, source: ministère des Affaires étrangères). Sur le site du ministère, il est précisé: " Cette visite est l’occasion de souligner l’importance que la France attache à la défense de toutes les minorités religieuses et notamment, des chrétiens d’Orient." Puis, le patriarche a été reçu au siège des éditions du Cerf à l'occasion de la parution de son livre A la rencontre du Mystère. Comprendre le christianisme orthodoxe aujourd'hui. Dans son discours d'accueil, le frère Eric de Clermont-Tonnerre, un des responsables des éditions du Cerf avec le frère Nicolas-Jean Sed, a souligné que " la collection où est publié  votre livre est, pour la première fois, dirigée non seulement par les éditeurs dominicains du Cerf, mais conjointement avec un éditeur orthodoxe, le père Jivko Panev, enseignant à l’Institut Saint Serge et directeur du site Orthodoxie.com". Puis, le père Jivko Panev a remis au patriarche un exemplaire de chaque ouvrage paru dans cette collection. Le père archimandrite Job (Getcha), traducteur de l'ouvrage, a ensuite présenté (texte) la pensée et l'oeuvre du patriarche. Le métropolite Emmanuel a pris la parole avant de la céder au patriarche oecuménique. Dans son allocution, le patriarche a, entre autres, insisté sur le rôle de l'Institut Saint-Serge, "l’âme du renouveau théologique orthodoxe qui rayonna à partir de Paris", et sur "l'Ecole de Paris" qui a su valoriser " le lien intime qui existe entre la théologie et la vie, l’expérience liturgique et spirituelle de la communauté ecclésiale ". Il a aussi observé: " le destin de la modeste Ecole de Paris avait su inspirer l’orthodoxie tout entière dans un dialogue riche et vivant avec le christianisme pris dans son intégralité. L’enseignement de ces théologiens n’était pas replié sur l’orthodoxie ; il s’agissait davantage pour eux de témoigner du coeur de leur foi dans le contexte de la modernité, de faire en sorte que l’Occident se familiarise avec cette foi en Christ pour en adopter certains traits caractéristiques. Mais pour ce faire, des passerelles devaient être construites afin qu’Orient et Occident commencent à dialoguer. Ce travail demanda plusieurs générations. Unique en ce sens fut la contribution du théologien français Olivier Clément, disciple de Vladimir Lossky et Paul Evdokimov : nous lui sommes redevable pour l’ensemble de son oeuvre de « passeur ». " Puis il a évoqué le Patriarcat oecuménique, les différentes formes de dialogue, la foi et la liberté, les droits de l'homme, la question environnementale. En soirée, le patriarche Bartholomée a participé à un débat organisé par l'Institut français des relations internationales (son intervention).

Communiqué de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France sur la visite du patriarche Bartholomée à Paris

PatriarcheBartholomée1 L'Assemblée des évêques orthodoxes de France a publié un communiqué précisant les principales étapes de la visite du patriarche Bartholomée à Paris. Le communiqué présente en annexe la table des matières de l'ouvrage du patriarche Bartholomée, A la rencontre du Mystère – comprendre le christianisme orthodoxe aujourd'hui, publié par les éditions du Cerf dans la colection "Orthodoxie", co-dirigée par le père Jivko Panev et le père dominicain Hyacinthe Destivelle, avec la participation d'Orthodoxie.com. L'ouvrage sera en librairie le 21 avril.

Recension: Métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame, « L’eucharistie, l’évêque et l’Église durant les trois premiers siècles »

Couv9127g_260 Métropolite Jean (Zizioulas) de Pergame, «L’eucharistie, l’évêque et l’Église durant les trois premiers siècles», traduit du grec par Jean-Louis Palierne, éditions du Cerf, Paris, 2011, 320 p., collection «Orthodoxie».
Ce volume est la seconde édition française de la thèse de doctorat soutenue en 1965 par Jean Zizioulas, devenu en 1986 le métropolite Jean de Pergame.
Le texte de la présente édition n’a pas été modifié par rapport celui de la précédente (Desclée de Brouwer, 1994), mais sa présentation a été améliorée : les notes figurent en bas de page (et non plus et fin de chapitre) ce qui rend la lecture plus confortable ; les citations précédemment données en latin ont été traduites ; les mots grecs, qui avaient été translittérés, sont présentés maintenant sous leur forme originale ; quelques coquilles ont été corrigées. Ce travail de « relooking » a été mis en œuvre par le père Jivko Panev, codirecteur de la collection « Orthodoxie » où le livre paraît maintenant.
Se fondant sur une étude des sources des trois premiers siècles, l’auteur a pour projet avoué (pp. 40-41, 289-296) de rectifier « l’ecclésiologie eucharistique » du père Nicolas Afanassieff et de son disciple le père Alexandre Schmemann.

Lire la suite »

Cycle de conférences « L’orthodoxie d’hier et d’aujourd’hui »

La maison d'édition L’Âge d’Homme poursuit son cycle de conférences intitulé « L’orthodoxie d’hier et d’aujourd’hui ». La deuxième conférence aura lieu le samedi 13 novembre à la librairie L’Age d’Homme, 5 rue Férou (Paris, 6e), et se déroulera en deux parties.
La première partie, de 15h00 à 16h30 sera consacrée au livre de Jean-Claude Larchet « Une fin de vie paisible,sans douleur, sans honte… » (éditions du Cerf, 2010). Le livre sera présenté par le Dr. Marc Andronikof, chef du service des urgences à l’hôpital Antoine Béclère de Clamart. La présentation sera suivie d’une discussion avec l’auteur et de la signature de ses deux derniers livres (« Une fin de vie paisible… » et « Théologie des énergies divines »).
La seconde partie, de 17h00 à 20h30 sera consacrée à la présentation du nouveau volume de la collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle »: starets Thaddée, « Paix et joie dans le Saint-Esprit. Enseignements – Homélies – Entretiens ». Elle comportera: 1) une présentation du livre par Jean-Claude Larchet, directeur de la collection; 2) un témoignage personnel sur le starets Thadée de l'archiprêtre Jivko Panev, professeur à l’Institut Saint-Serge et directeur d’Orthodoxie.com; 3) quelques mots du traducteur, Lioubomir Mihailovitch; 4) la projection d’une interview filmée du starets Thaddée (avec sous-titrage en français); 4) la lecture de quelques extraits et un débat. La présentation se fera en présence de Vladimir Dimitrijevic, fondateur et directeur des éditions L’Age d’Homme.
Entrée libre dans la mesure des places disponibles. Pour tout renseignement: librairie L’Âge d’Homme – tél.: 01 55 42 79 79 – courriel: lagedhomme@orange.fr

Paris: inauguration du nouveau lieu de culte de la communauté antiochienne

Image001 Le samedi 16 octobre, le métropolite Jean (Yazigi), évêque titulaire du diocèse d'Europe occidentale du Patriarcat grec-orthodoxe d'Antioche, a présidé un office des vêpres dédié a l'inauguration du nouveau lieu de culte de la paroisse grec-orthodoxe d'Antioche de Paris. La nouvelle église dédiée à sainte Hélène et qui se situe dans la ville de Vaucresson, à quelques kilomètres à l'ouest de Paris, a été inaugurée avec la participation de deux membres de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, en la personne du métropolite Joseph et Mgr Michel de Genève, du doyen de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge le père Nicolas Cernokrak, du père Nicolas Ozoline, professeur à l'Institut, du père Jivko Panev, responsable de la formation théologique par correspondance à l'Institut, de l'évêque de Nanterre, Mgr Gérard Daucourt, de la juridiction duquel dépend l'église Sainte-Hélène mise à la disposition de la communauté antiochienne, ainsi que de nombreux clercs et laïcs d'autres églises chrétiennes du Proche Orient et du diocèse antiochien. De même, ont pris part aux côtés des autorités locales représentées par Virginie Michèle Paulson, maire de Vaucresson, les ambassadeurs de la Grèce, du Liban, de la Syrie, de la Jordanie, ainsi que l'ambassadeur de la Ligue arabe accrédité à Paris. Dans son allocution, le métropolite Jean a rendu grâce au Seigneur pour cette bénédiction d'un nouveau lieu de culte, et après avoir remercié tous les participants pour leur présence à cet office, il a rendu hommage á la "transition oecuménique" que représente la mise à disposition de la communauté orthodoxe antiochienne d'un lieu de culte de l'Eglise catholique romaine, et à l'attitude fraternelle de Mgr Daucourt en soulignant combien il a été un grand facilitateur pour faire en sorte que ce lieu de culte soit mis à la disposition des orthodoxes d'Antioche dans de bonnes conditions. Il a également rappelé les liens profonds qui unissent les orthodoxes d'Antioche à la cathédrale Saint-Stéphane de la Métropole grecque de France sous l'omophore du métropolite Emmanuel, cathédrale qui a accueilli fraternellement la communauté antiochienne de Paris depuis plus de 25 années déjà. Vous pouvez lire la totalité du discours du métropolite Jean en français que nous mettons à votre disposition ici.

Orthodoxie.com a besoin de votre aide !

Lancé en janvier 2005 par nos soins, le site Internet Orthodoxie.com s’est développé, affirmé et a vu sa fréquentation en constante augmentation, année après année. Aujourd’hui, ce sont environ, chaque jour, un millier de visiteurs « uniques » qui consultent nos pages.

Statistique

Les informations que nous publions sont souvent reprises, traduites, commentées. Les nombreux remerciements que nous recevons, de France et du monde, sont pour nous autant d’encouragements à poursuivre ce travail bien lourd. En effet, Orthodoxie.com est réalisé par une équipe très réduite de bénévoles. Pour les deux responsables, cela exige plusieurs heures de travail quotidien pour trier, vérifier, rédiger, mettre des liens et des illustrations, parfois aussi réfléchir à la signification et à la représentativité de l’information. Aujourd’hui, nous travaillons à d’autres projets avec toujours la même démarche. Pour tout cela, nous avons besoin de votre soutien. En effet, Orthodoxie.com fonctionne sans aucune aide financière de la part des Églises locales, sans aucune recette publicitaire et sans aucune subvention, aux dépens de ses deux principaux animateurs qui outre le temps qu’ils y consacrent, doivent couvrir de nombreux frais (d’abonnements et de correspondance notamment).

Vous pouvez nous aider financièrement en ligne via Paypal (cliquez sur le bouton ci-dessous), occasionnellement ou régulièrement : nous vous invitons à effectuer un versement mensuel, à partir de 5 euros.

Lire la suite »

Orthodoxie.com a besoin de votre aide !

Lancé en janvier 2005 par nos soins, le site Internet Orthodoxie.com s’est développé, affirmé et a vu sa fréquentation en constante augmentation, année après année. Aujourd’hui, ce sont environ, chaque jour, un millier de visiteurs « uniques » qui consultent nos pages.

Stats Les informations que nous publions sont souvent reprises, traduites, commentées. Les nombreux remerciements que nous recevons, de France et du monde, sont pour nous autant d’encouragements à poursuivre ce travail bien lourd. En effet, Orthodoxie.com est réalisé par une équipe très réduite de bénévoles. Pour les deux responsables, cela exige plusieurs heures de travail quotidien pour trier, vérifier, rédiger, mettre des liens et des illustrations, parfois aussi réfléchir à la signification et à la représentativité de l’information. Aujourd’hui, nous travaillons à d’autres projets avec toujours la même démarche. Pour tout cela, nous avons besoin de votre soutien. En effet, Orthodoxie.com fonctionne sans aucune aide financière de la part des Églises locales, sans aucune recette publicitaire et sans aucune subvention, aux dépens de ses deux principaux animateurs qui outre le temps qu’ils y consacrent, doivent couvrir de nombreux frais (d’abonnements et de correspondance notamment).

Vous pouvez nous aider financièrement en ligne via Paypal (cliquez sur le bouton ci-dessous), occasionnellement ou régulièrement : nous vous invitons à effectuer un versement mensuel, à partir de 5 euros.

Il est également possible d’effectuer un don par un virement bancaire ou bien de souscrire l’abonnement de soutien en envoyant ce document, accompagné de votre relevé d’identité bancaire ou postal, à votre établissement bancaire.

Il est possible de souscrie l’abonnement de soutien en ligne sécurisée, en cliquant sur le bouton ci-dessous :

 

Enfin, vous pouvez aussi envoyer un chèque à l’ordre de « Association Information orthodoxe ».

Adresse d’envoi :

Association Information Orthodoxe/chez M. J. Panev

1663, avenue Roger Salengro

92370 Chaville

France

Encore merci pour vos encouragements et votre participation, En Christ
P. Jivko Panev, P. Christophe Levalois

Journée portes ouvertes de l’Institut Saint-Serge – 25 septembre 2010

Poster2010-2 Le samedi 25 septembre 2010, l’Institut de théologie orthodoxe
Saint-Serge ouvre ses portes et accueille à partir de 10h00  les
visiteurs pour leur présenter ses formations en licence, master et doctorat (LMD), ainsi que l'Enseignement théologique à distance (ETD) et la Formation théologique par correspondance (FTC). L'Institut organise hors cursus des cours de grec moderne, de russe et de slavon, d'iconographie et de chant liturgique.

Au programme :

10h30 ­- Conférence donnée par Michel Stavrou : « Pourquoi étudier la théologie aujourd’hui ? »

11h00 ­- Exposé du père Nicolas Cernokrak, doyen de l’Institut, sur les différents cursus et formations.

14h00
– Présentation de l’Enseignement théologique par correspondance (ETD)
et de la Formation théologique par correspondance (FTC) par le père
Jivko Panev.

14h30 – Rencontre avec les étudiants.

15h30 – Visite de l’église Saint-Serge et concert donné par la chorale des étudiants de l’Institut.

Nous vous invitons à faire connaissance avec les formations à distances proposées par l'Institut à travers un entretien avec le père Jivko Panev, responsable de la Formation théologique par correspondance, réalisé par le père Guy Fontaine, qui anime l’émission « Une fois pour toutes »
des Radios chrétiennes francophones – Liège (RCF).

Podcast audio (30') :

Podcast

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

Samedi 25 septembre – journée portes ouvertes de l’Institut Saint-Serge

6a00d83451c30d69e20133f3e9df3a970b-800wi Le samedi 25 septembre 2010, l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge ouvre ses portes et accueille à partir de 10h00  les visiteurs pour leur présenter ses formations en licence, master et doctorat (LMD), ainsi que l'Enseignement théologique à distance (ETD) et la Formation théologique par correspondance (FTC). L'Institut organise hors cursus des cours de grec moderne, de russe et de slavon, d'iconographie et de chant liturgique.

Au programme :

10h30 ­- Conférence donnée par Michel Stavrou : « Pourquoi étudier la théologie aujourd’hui ? »

11h00 ­- Exposé du père Nicolas Cernokrak, doyen de l’Institut, sur les différents cursus et formations.

14h00 – Présentation de l’Enseignement théologique par correspondance (ETD) et de la Formation théologique par correspondance (FTC) par le père Jivko Panev.

14h30 – Rencontre avec les étudiants.

15h30 – Visite de l’église Saint-Serge et concert donné par la chorale des étudiants de l’Institut.

Clôture universitaire de l’année 2009-2010 à l’Institut Saint-Serge

Saint_serge2010 Vendredi 18 juin a eu lieu la clôture de l’année universitaire 2009-2010 de l’Institut Saint-Serge. (voir l'album de photographies). La cérémonie de clôture a commencé par la célébration de la sainte liturgie présidée par le recteur de l’Institut, Mgr l’archevêque Gabriel, entouré des professeurs et des étudiants des trois cycles d’études. La cérémonie s’est poursuivie par le discours d’ouverture du père doyen Nicolas Cernokrak qui a présenté les résultats de l’année académique.

Lire la suite »

Recension: Hyacinthe Destivelle, « Les sciences théologiques en Russie. Réforme et renouveau des académies ecclésiastiques au début du XXe siècle »

Couv8745g_260 Hyacinthe Destivelle, « Les sciences théologiques en Russie. Réforme et renouveau des académies ecclésiastiques au début du XXe siècle », préface du métropolite Hilarion (Alfeyev) de Volokolamsk, Paris, Cerf, 2010, 1006 p. (collection « Orthodoxie »).
Ce volume imposant par sa taille est le premier de la collection « Orthodoxie », codirigée par le P. Hyacinthe Destivelle (dominicain, directeur du centre œcuménique Istina et de la revue éponyme, et prêtre d’une paroisse catholique à Saint-Pétersbourg), et le P. Jivko Panev (prêtre orthodoxe, professeur à l'Institut Saint-Serge, fondateur et directeur général d'Orthodoxie.com, le principal organe d’information orthodoxe dans le monde).
Il est la version revue pour l’édition d’une thèse soutenue en 2008 conjointement à l’Institut d’études slaves (Université Paris Sorbonne – Paris IV), à l’Institut catholique de Paris et à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge. Son sujet a été inspiré par le métropolite Hilarion Alfeyev, qui a rédigé la préface de cette édition.
Cet ouvrage présente une étude très complète de la nature, de l’esprit
et de l'évolution des académies ecclésiastiques en Russie dans les deux
premières décennies du XXe siècle, période où les sciences théologiques
connurent, grâce à elles, un véritable âge d'or.

Lire la suite »

« Les chrétiens face aux défis écologiques » – conférences-débats à Nancy

Le groupe œcuménique TEO organise au temple protestant de Nancy (place Maginot) le samedi 20 mars de 14h00 à 18h00 une après-midi de conférences-débats portant sur le thème « les chrétiens face aux défis écologiques ». Les conférences seront données par Damien Gangloff (président de la Christian organization for ecology), Julien Petit (pasteur luthéro-réformé) et le père Jivko Panev.

La séance solennelle annuelle de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

La séance solennelle de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge de Paris aura lieu le dimanche 7 février 2010 à 15h00, sous la présidence de Son Éminence l'archevêque Gabriel de Comane.
A l’ordre du jour :
– Compte-rendu de l'année universitaire 2008-2009 par l'archiprêtre Nicolas Cernokrak, doyen de l’Institut Saint-Serge,
– Discours académique prononcé par le père Jivko Panev, maître de conférence en tradition canonique, sur le thème : « Église orthodoxe aujourd’hui, entre cadre juridique et structure canonique – le cas français ».
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski