28/03/2017
Actualités
Page d'accueil > Search Results for: Luxembourg

Search Results for: Luxembourg

Liturgie panorthodoxe au Luxembourg

Le métropolite de Belgique et exarque des Pays-Bas et du Luxembourg, Mgr Athénagoras (Patriarcat œcuménique), a célébré la liturgie le deuxième dimanche de Carême en la cathédrale orthodoxe grecque Saint-Nicolas au Luxembourg. La célébration panorthodoxe de la liturgie, le deuxième dimanche de Carême, avait été introduite par le métropolite Athénagoras, et est devenue une tradition. La concélébration était présidée par le métropolite Athénagoras, qui a prononcé l’homélie, assisté par des clercs des patriarcats de Constantinople, Moscou, Roumanie et Serbie. Dans son homélie, le métropolite a évoqué la figure de saint Grégoire Palamas, dont c’était la fête, et a souligné la grande importance de la participation de tous les orthodoxes du Luxembourg à la liturgie, ainsi que celle du témoignage de l’unité en ces temps difficiles que nous vivons. Il a ajouté que l’orthodoxie, unie, donne toujours à l’homme l’espérance, une espérance qui jaillit de la Résurrection du Christ et qui est diffusée à travers les siècles par la présence des Pères de l’Église, comme saint Grégoire Palamas, et par le caractère synodal vivant qui a été relancé par le saint et grand Concile de l’an passé en Crète. À cette liturgie solennelle assistaient l’ambassadeur de Grèce au Luxembourg, Theodoros Georgakelos, et l’ambassadeur de Roumanie, mais aussi de nombreux fidèles, avec trois chorales, grecque, russe, et roumaine. À l’issue de l’office a eu lieu une réception au centre paroissial, où tous les orthodoxes ont eu l’occasion de se rencontrer.

Source

Un entretien avec le P. Panagiotis Moschonas (Luxembourg) à l’occasion de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

71304707e1b84307941a41d050ba1107dfb2fb49A l’occasion de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, le P. Panagiotis Moschonas, vicaire épiscopal pour le Luxembourg, a donné un entretien au Luxemburger Wort qui est en ligne ici (dont la photographie ci-contre).

Décès de l’archiprêtre Serge Poukh, recteur de la paroisse orthodoxe russe Saint-Pierre-et-Saint-Paul à Luxembourg

Le mardi 19 janvier, jour de la fête de la Théophanie selon l’ancien calendrier, est décédé l’archiprêtre Serge Poukh, recteur de la paroisse Saint-Pierre-et-Saint-Paul à Luxembourg (Église orthodoxe russe hors-frontières). Fils d’émigrés russes, Serge Poukh est né le 18 août 1926 en Bulgarie, puis est parti aux États-Unis en 1959. Il travailla dans l’une des banques de New York, puis fut chef du département import-export de la Banque Générale, au Luxembourg. Alors qu’il vivait à New York Serge Poukh tomba gravement malade en 1973 et se trouvait en danger de mort. C’est alors qu’il pria intensément pour recouvrer la santé et promit que, s’il était remis, il deviendrait prêtre et construirait une église. Il guérit et, la même année, il fut ordonné diacre par le métropolite de New York Philarète (Voznesensky). En 1974, alors qu’il s’était installé au Luxembourg, il fut ordonné prêtre par l’archevêque Antony de Genève et d’Europe occidentale de l’Église orthodoxe russe hors-frontières. Il commença alors à récolter les fonds pour construire une église au Luxembourg. Les autorités du Grand-Duché mirent à sa disposition un terrain et, finalement, le 20 mai 1979 eut lieu la pose de la première pierre de l’église, laquelle a été achevée en 1982. L’archiprêtre Serge Poukh est décédé des suites d’une longue maladie. Les funérailles sont prévues le jeudi 21 janvier, et seront présidées par Mgr Michel, archevêque de Genève et de l’Europe occidentale de l’Église orthodoxe russe hors-frontières.
Source

Fête patronale de la paroisse orthodoxe russe Saint-Pierre-et-Saint-Paul à Luxembourg, en présence de l’icône miraculeuse de la Mère de Dieu de Koursk

D’année en année, la communauté orthodoxe russe de Luxembourg s’accroît. Elle a fêté l’an passé son 85ème anniversaire. Il y a de plus en plus de jeunes, de jeunes familles et d’enfants dans la paroisse. Cette année est venue l’icône miraculeuse de la Mère de Dieu de Koursk, avec laquelle est liée la paroisse. En effet, il y a quarante ans, le recteur de la paroisse, l’archiprêtre Serge Pukh a prié devant cette icône, promettant d’ériger cette église si la guérison lui était accordée, ce qui se produisit. En 1979 fut posée la première pierre de l’édifice, achevé trois ans plus tard. L’archevêque Michel de Genève et de l’Europe occidentale a présidé la célébration de la liturgie, assisté de l’archiprêtre Stéphane Weerst de Bruxelles, de l’archiprêtre Pierre Sturm de Zurich, de l’archiprêtre Emilien Pocinok et du diacre Vladimir Svistun de Genève, de l’archiprêtre Igor Efremouchkine de Prague, du prêtre Georges Machtalère de Luxembourg, ainsi que de l’archiprêtre Spyridon Tsekouras de la paroisse du Patriarcat de Constantinople à Luxembourg.

Source

Doxologie en la cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas de Luxembourg à l’occasion de la fête nationale du Grand-Duché

Le dimanche 21 juin a eu lieu une doxologie (Te Deum) à l’occasion de la de la fête nationale du Grand-Duché en la cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas de Luxembourg. La liturgie, puis la doxologie qui suivait, ont été présidées par le métropolite de Belgique, exarque des Pays-Bas et du Luxembourg, Mgr Athénagoras (Patriarcat œcuménique). Il était assisté des archiprêtres Spyridon Tsekouras (Patriarcat œcuménique), Zoran Radivojević (Patriarcat de Serbie), du prêtre Georges Machtalère (Église orthodoxe russe hors-frontières) et du prêtre Constantin Dutuc (Patriarcat de Roumanie). Le grand-duc était représenté par Pierre Bley, maréchal de la Cour. Étaient présents l’ambassadeur de Grèce au Luxembourg, Théodore Georgakellos, le représentant de l’archevêque catholique-romain du Luxembourg et encore d’autres personnalités. À l’issue de la doxologie, le métropolite de Belgique Athénagoras a exprimé les sentiments de reconnaissance de tous les orthodoxes envers l’État accueillant du Luxembourg et pour l’estime dont jouit l’Église orthodoxe dans un pays traditionnellement catholique-romain qui ouvre ses bras et accepte, mais aussi protège, les autres communautés religieuses et particulièrement l’orthodoxie qui, depuis 1997, est l’une des religions reconnues par l’État. Une réception a suivi au centre spirituel de l’église, où le métropolite a eu l’occasion de parler avec le maréchal de la Cour, auquel il a transmis le souhait des orthodoxes que le grand-duc leur fasse l’honneur de sa présence en la cathédrale orthodoxe pour rencontrer ainsi les fidèles du diocèse métropolitain. Le maréchal de la Cour du Grand-Duché a répondu chaleureusement et a promis de transmettre ce souhait au grand-duc. Il convient de mentionner que le grand-duc montre un intérêt particulier envers la protection des religions reconnues dans son État.

Source

La visite du patriarche Bartholomée en Belgique et au Luxembourg

Nous vous proposons ci-dessous la vidéo de l’émission de télévision belge “Orthodoxie”, produite et présentée par le métropolite Athénagoras de Belgique, sur la récente visite du patriarche Bartholomée en Belgique et au Luxembourg. Présentation: “Le patriarche œcuménique Bartholomée fut en Belgique du 29 janvier au 1 février, où il a été invité par l’Université catholique de Louvain (KU Leuven). Le patriarche a été accueilli à l’aéroport de Bruxelles par le métropolite Athenagoras de Belgique (Patriarcat œcuménique), les ambassadeurs de Turquie et de Grèce en Belgique, ainsi que par le directeur du protocole du ministère belge des Affaires étrangères. Le soir du même jour, le patriarche œcuménique a été reçu à l’Université de Louvain par son doyen, le professeur Rik Torfs, et a prononcé une conférence sur le sujet de «La déification dans la tradition orthodoxe». Il y a vingt ans, le patriarche œcuménique avait reçu le titre de docteur honoris causa de ladite université. Le 30 janvier, le patriarche œcuménique a été reçu par le roi Philippe de Belgique, puis ensuite par le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders. Des rencontres, dans l’après-midi, ont eu lieu avec les évêques orthodoxes et catholiques-romains de Belgique. Le dimanche 1er février il présida ‘en chorostasie’ les matines et la liturgie en présence en la cathédrale des Archanges à Bruxelles, et le soir le patriarche a également présidé les vêpres en la cathédrale Saint-Nicolas du Luxembourg. À l’occasion de cette visite, le patriarche Bartholomée fut accompagné par les métropolites Athénagoras de Belgique et Cléopas de Suède et de toute la Scandinavie, ainsi que du grand archidiacre André, et de MM. Petros Bazgarlo et Nicolas Magginas.”

 

Liturgie panorthodoxe en la cathédrale Saint-Nicolas à Luxembourg

La liturgie panorthodoxe habituelle a eu lieu cette année non pas le Dimanche de l’orthodoxie, mais le 8 mars, deuxième dimanche du grand Carême, en la cathédrale Saint-Nicolas à Luxembourg. La liturgie était présidée par le métropolite de Belgique et exarque des Pays-Bas, Mgr Athénagoras (Patriarcat œcuménique), assisté par l’archimandrite Hilarion Keim (Patriarcat œcuménique, paroisse de tradition ukrainienne), le père Georges Machtalère (Église orthodoxe russe hors-frontières), le père Zoran Radivojević (Église orthodoxe serbe), l’archiprêtre Panayotis Moschonas et le prêtre Spyridon Tsekouras, le protopresbytre Spyridon Antonios, professeur de musique byzantine à la Faculté de théologie de Thessalonique, et l’archidiacre du diocèse métropolitain de Belgique Athanase Toparlakis. La liturgie a été chantée en grec et en slavon. Le père Panayotis Moschonas a prêché en français sur la vie et l’enseignement de saint Grégoire Palamas. Enfin, le métropolite Athénagoras a remercié les prêtres, le représentant de l’ambassadeur de Grèce au Luxembourg, M. Danassis, l’archonte Georges Petros et son épouse, les chorales, mais aussi tous les présents, évoquant brièvement l’importance de l’unité des Églises orthodoxes. Une réception a suivi dans la salle de l’église.

Source

Visite du patriarche œcuménique Bartholomée en Belgique et au Luxembourg

Le patriarche œcuménique Bartholomée est arrivé le 29 janvier en Belgique, où il a été invité par l’université de Louvain (KU Leuven). Le patriarche a été accueilli à l’aéroport de Bruxelles par le métropolite de Belgique Athénagoras (Patriarcat œcuménique), les ambassadeurs de Turquie et de Grèce en Belgique, ainsi que par le directeur du protocole du ministère belge des Affaires étrangères. Le soir du même jour, le patriarche œcuménique a été reçu à l’Université de Louvain par son doyen, le professeur Rik Torfs, et a prononcé une conférence sur le sujet de « La déification dans la Tradition orthodoxe ». Il y a vingt ans, le patriarche œcuménique avait reçu le titre de docteur honoris causa de ladite Université. Le 30 janvier, le patriarche œcuménique a été reçu par le Roi Philippe de Belgique, puis ensuite par le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders. Des rencontres, dans l’après-midi, ont eu lieu avec les évêques orthodoxes et catholiques-romains de Belgique. Le dimanche 1er février 2015 auront lieu les matines et la Liturgie en présence du patriarche en la cathédrale des Archanges à Bruxelles, et le soir, en présence du patriarche également, les vêpres en la cathédrale Saint-Nicolas du Luxembourg. À l’occasion de cette visite, le patriarche Bartholomée est accompagné par les métropolites du Patriarcat œcuménique Athénagoras de Belgique et Cléopas de Suède et de toute la Scandinavie, ainsi que du grand archidiacre André, et de MM. Pierre Bazkarlo et Nicolas Maggina.

Source

L’intronisation du nouveau métropolite de Belgique et exarque des Pays-Bas et du Luxembourg

Le 21 décembre, Mgr Athénagoras de Sinope a été intronisé nouveau métropolite de Belgique et exarque des Pays-Bas et du Luxembourg du Patriarcat oecuménique. Un compte rendu est proposé ici avec différents documents attenants et deux albums de photographies. Il comprend aussi une relation de la première liturgie de Mgr Athénagoras en tant que métropolite.

L’intronisation du nouveau métropolite de Belgique et exarque des Pays-Bas et du Luxembourg

Le 21 décembre, Mgr Athénagoras de Sinope a été intronisé nouveau métropolite de Belgique et exarque des Pays-Bas et du Luxembourg du Patriarcat oecuménique. Un compte rendu est proposé ici avec différents documents attenants et deux albums de photographies. Il comprend aussi une relation de la première liturgie de Mgr Athénagoras en tant que métropolite.

Demain: intronisation du nouveau métropolite de Belgique et exarque des Pays-Bas et du Luxembourg du Patriarcat oecuménique de Constantinople

Demain aura lieu à Bruxelles l'intronisation du nouveau métropolite de Belgique et exarque des Pays-Bas et du Luxembourg du Patriarcat oecuménique de Constantinople, Mgr Athénagoras de Sinope. Pour plus d'informations, voir cette page.

Les textes des interventions au colloque “Vécu et promesses de la laïcité dans le cadre de la loi de 1905” au Palais du Luxembourg

Colloque_laiciteLe 17 octobre à Paris, s'est déroulé, au Palais du Luxembourg, un colloque organisé par la Conférence des responsables de culte en France sur le thème "Vécu et promesses de la laïcité dans le cadre de la loi de 1905". Nous vous proposons les textes des conférences, d'une part, le livret de l'ensemble des interventions, d'autre part, la contribution orthodoxe de Michel Sollogoub et Carol Saba. Nous vous invitons aussi à écouter l'enregistrement audio de l'allocution de Carol Saba.

Podcast audio :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo "podcast".

L’exposition d’icônes du Mont-Athos à Weiler-la-Tour (Grand Duché du Luxembourg) est prolongée jusqu’au 26 avril.

Catherine Devant le grand succès rencontré par l’exposition d’icônes du Mont-Athos « Le visage de l’Absolu », les organisateurs ont décidé de la prolonger jusqu’au 26 avril.
L’exposition se tient dans la salle paroissiale de l’église grecque constuite récemment dans le village de Weiler-la-Tour, au sud du Grand Duché de Luxembourg, et dont le recteur est l'archiprêtre Elefthérios Anyfantakis.
Cette exposition (dont l’entrée est libre) réunit quatre-vingt-cinq icônes, de différents thèmes, tailles et styles, toutes peintes au Mont-Athos dans des dépendances du monastère Saint-Paul, en particulier dans le méthochion de Monoxilitis. Elle propose aussi à la vente divers produits qui y sont élaborés (chapelets, vins, liqueur, encens, céramiques, tisanes, préparations médicinales…).

Read More »

Exposition d’icônes du Mont Athos au Luxembourg

Elie Du 2 au 17 avril 2011 aura lieu, au Luxembourg (à 10 km de la ville de Luxembourg) une exposition inédite dans le monde francophone d’icônes byzantines contemporaines des moines du Mont Athos, exposition intitulée : Le visage de l'Absolu. Au cours de cette exposition (dont l’entrée libre est libre et gratuite), seront présentées pour la première fois au sein du monde francophone quelques-unes des plus belles et plus riches icônes réalisées par les moines du Mont Athos. Deux moines du Mont Athos, père Nikodimos (moine du monastère Saint Paul – ou « Aghiou Pavlou) et père Paisios (moine de la « Nouvelle skite » – ou « Nea Skiti »), s’étant déplacés spécialement du Mont Athos pour l’occasion, présenteront les icônes aux visiteurs, en en expliquant la dimension religieuse et spirituelle. Le peintre d’icône, Jakobos Aghigraphos, organisateur de l’exposition, répond aux questions en présentant le travail de réalisation des icônes d’un point de vue spirituel, mais aussi et surtout d’un point de vue artistique et technique.

Read More »

Pour la création d’une assemblée des évêques orthodoxes pour la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg

"Le 26 mars, le métropolite Panteleimon de Belgique, exarque des Pays-Bas et du Luxembourg (Patriarcat œcuménique) a été reçu – à sa demande – par l’archevêque Simon de Bruxelles et de Belgique, pour une réunion de travail consacrée aux modalités de la mise en œuvre des décisions adoptées par la IVe conférence panorthodoxe préconciliaire de Genève-Chambésy (6-13 juin 2009), à savoir la création d’une assemblée épiscopale orthodoxe de la région : Belgique, Hollande et Luxembourg (Benelux). A la réunion assistaient également l’évêque Athénagoras de Sinope (auxiliaire du métropolite Panteleimon) et le prêtre Serge Model, secrétaire diocésain de l’archevêché orthodoxe russe."

Source: Archevêché de Bruxelles et de Belgique

Autres notes sur cette question: 1 (Suisse), 2 (Allemagne), 3 (États-Unis), 4 (Italie)

 

L’Eglise russe affirme son soutien au grand-duc du Luxembourg

Le 1er décembre dernier, le grand-duc du Luxembourg a refusé de signer la loi adoptée au parlement qui dépénalise une forme d’euthanasie. Le 19 décembre, le parlement luxembourgeois, a réitéré le vote à une faible majorité. Le 20 décembre, le métropolite Cyrille de Smolensk, locum tenens du siège patriarcal russe, a adressé une lettre au soutien au grand-duc Henri.

Read More »

Dédicace de la nouvelle église Saint-Nicolas au Luxembourg

Samedi 18 octobre a eu lieu la dédicace de la nouvelle église Saint-Nicolas à Weiler-la-Tour au Luxembourg. La consécration fut présidée par le métropolite Pantéléimon de Belgique (Patriarcat oecuménique de Constantinople). Un compte rendu est disponible ici (voir des photographies, lire l’allocution du métropolite Pantéléimon).

Concert du chœur Branko à Luxembourg

Hor
Ce vendredi 30 mai 2008 à 20 heures, à Luxembourg-ville, en l’église Saint-Michel (Marché-aux-poissons) le chœur Branko, de la cathédrale de Niš (Serbie), placé sous la direction de Sara Sincarevic, donnera un concert public, avec, au programme, des chants liturgiques mis en musique par des compositeurs serbes, russes, bulgares et géorgiens des XVIIIe, XIXe et XXe siècles.
Ce concert est organisé par l’Église orthodoxe serbe au Luxembourg, en partenariat avec l’Église catholique au Luxembourg et avec le patronage du ministère de la culture du Luxembourg, du Fonds culturel national luxembourgeois et du Cercle culturel serbe.
Le dimanche 1er juin à 10h, en l’église de Schuttrange (Grand duché du Luxembourg), le chœur Branko chantera la divine liturgie célébrée par S. E. Mgr Luka à l’occasion de la fête de la paroisse orthodoxe serbe Saints Constantin et Hélène.

Read More »

Luxembourg : entrée solennelle dans la nouvelle église Saint-Nicolas

Dscn5870
Au Luxembourg,
à l’occasion du dimanche des Rameaux, le 20 avril, a eu
lieu l’entrée dans la nouvelle église
, Saint-Nicolas (paroisse
grecque des Saints Anargyres), située à côté de Luxembourg. Les offices ont été
présidés par Mgr
Athénagoras
de Sinope. Un album de photographies est consultable
ici
.

Photographie :
Mgr Athénagoras célèbre dans la nouvelle église (source)

Exposition d’art religieux orthodoxe à Luxembourg

Descenteauxenfers2_2
Dans le cadre des manifestations culturelles «Luxembourg, ville européenne», la paroisse orthodoxe serbe Saints-Constantin-et-Hélène de Luxembourg organise au centre culturel de l’Abbaye de Neumünster (28 rue Münster, L-2160 Luxembourg-ville) une grande exposition consacrée à l’œuvre de l’archiprêtre Vojislav Bilbija, recteur de la paroisse serbe de Rotterdam et artiste renommé (auteur notamment de l’habillage en argent repoussé du tombeau de saint Siméon le Myroblite au monastère athonite de Chilandar).
Intitulée « L’argent repoussé à la recherche de la Vérité », cette exposition rassemble plus de  cent soixante pièces qui reflètent les diverses facettes du talent de l’artiste : icônes ; rizas ; peintures à l’huile, sculptures sur bois, pierre et plâtre ; gravures sur ivoire, bois et verre ; moulages en or, argent, bronze et laiton ; et une série monumentale de bas-reliefs en argent repoussé. On pourra voir ici la présentation de l’artiste et de son œuvre qui figure en pages 1 et 2 du catalogue.

Illustration : La descente aux enfers. Partie centrale (argent repoussé).

Read More »

Luxembourg : un Te Deum dans la nouvelle église consacrée à saint Nicolas

Le 17
juin dernier, non loin de Luxembourg, un Te Deum pour la fête nationale, a été
célébré dans l’église dédiée à saint Nicolas dont la construction s’achève
actuellement. Un compte rendu, ainsi que le discours du métropolite
Pantéléimon, se trouvent sur cette
page
et des photographies ici.

Luxembourg : exposition d’icônes serbes contemporaines

Catalogue_page01
Du 1er au 7 mai 2006, avec la bénédiction de Mgr
Luka, évêque du diocèse d’Europe occidentale de l’Église serbe et de Mgr
Grégoire, évêque de Zahumlje et d’Herzégovie, la paroisse orthodoxe serbe
Saints-Constantin-et-Hélène de Luxembourg présente une exposition d’icônes
serbes contemporaines au Centre Convict, 5 avenue Marie-Thérèse,
Luxembourg-ville.
Cette exposition est organisée en collaboration
avec la galerie Crkvina de Trebinje (Herégovine), le Cercle culturel Serbe,
l’Association humanitaire orthodoxe serbe Ozren et l’Association Vidovdan de
Luxembourg.
Toutes les pièces exposées sont des réalisations
récentes d’iconographes appartenant à l’Église orthodoxe serbe et exerçant leur
art dans différents pays ou régions de l’ex-Yougoslavie : Serbie, Kosovo et
Métochie, Monténégro, Bosnie et Herzégovine. Elles sont représentatives du
renouveau actuel de l’iconographie serbe en même temps que de sa fidélité aux
sources byzantines.

Read More »

Rencontres œcuméniques à Bruxelles et à Luxembourg

Une veillée œcuménique, dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, a eu lieu jeudi 19 janvier à Bruxelles. Mgr Pantéléimon, métropolite de Belgique, exarque du patriarche œcuménique, et Mgr l’archevêque Simon, du Patriarcat de Moscou en Belgique, représentaient l’Eglise orthodoxe. Dimanche 22 janvier, une rencontre oecuménique s’est déroulée à Notre Dame de Luxembourg. Mgr Athénagoras de Sinope (de la Métropole de Belgique du Patriarcat œcuménique) et des prêtres de plusieurs juridictions, y ont participé.

Visite de hiérarques géorgiens à la métropole du Patriarcat œcuménique en Belgique

Le métropolite de Belgique et exarque des Pays-Bas et du Luxembourg, Mgr Athénagoras, a reçu une délégation de hiérarques du Patriarcat de Géorgie le 10 novembre, au siège de métropole à Bruxelles. Les cinq hiérarques géorgiens avec, à leur tête l’évêque de l’Église de Géorgie en Belgique, Mgr Dosithée, se trouvaient à Bruxelles sur l’invitation des Organisations internationales en vue de l’intégration de leur pays dans l’Union européenne. Ils ont été chaleureusement accueillis par le métropolite Athénagoras, qui leur a présenté l’histoire de son diocèse, dont l’œuvre s’accomplit au cœur de l’Union européenne. Dans sa réponse, le métropolite de Zougdidi et Tsaïsi Gérasime a remercié le métropolite Athénagoras pour son accueil fraternel et l’a félicité pour l’œuvre très diversifiée de la métropole, et lui a fait cadeau d’une copie de l’icône de la cathédrale de la Sainte-Trinité de Sioni (Géorgie), invitant le hiérarque a visiter prochainement la Géorgie. Lors de la réunion, des échanges ont eu lieu sur les questions actuelles concernant la Géorgie et, par extension, son patriarcat, découlant de l’intégration européenne. Une discussion approfondie a eu lieu sur le système éducatif en Belgique et particulièrement l’enseignement religieux. Participaient à la réunion le métropolite de Zugdidi et Tsaichi Gérasime, président du département des affaires extérieures, le métropolite de Gori et Ateni André, le métropolite de Rustavi et Marneul Jean, le métropolite Dosithée de Belgique et le métropolite d’Allemagne Lazare, ainsi que cinq autres clercs.

Source

Composition de la délégation de l’Église orthodoxe roumaine au saint et grand Concile

La délégation de l’Église orthodoxe roumaine, qui participera au saint et grand Concile, est la suivante :

S.B. Daniel, patriarche de l’Église orthodoxe roumaine
S.E. Théophane, archevêque de Iaşi et métropolite de Moldavie et de Bucovine
S.E. Laurent, archevêque de Sibiu et métropolite d’Ardeal
S.E. André, archevêque de Vad, Feleac et Cluj, et métropolite de Cluj, Maramureş et Sălaj
S.E. Irénée, archevêque de Craiova et métropolite d’Olténie
S.E. Jean, archevêque de Timișoara et métropolite du Banat
S.E. Joseph, archevêque orthodoxe roumain de l’Europe occidentale et métropolite orthodoxe roumain en Europe occidentale et méridionale
S.S. Séraphin, archevêque orthodoxe roumain d’Allemagne, Autriche et Luxembourg, et métropolite orthodoxe roumain d’Allemagne, Europe centrale et septentrionale
S.E. Niphon, métropolite honorifique, archevêque de Târgovişte
S.E. Irénée, archevêque d’Alba Iulia
S.E. Barsanuphe, archevêque de Râmnicu
S.E. Joachim, archevêque de Roman et Bacău
S.E. Cassien, archevêque du Bas-Danube
S.E. Timothée, archevêque d’Arad
S.E. Nicolas, archevêque orthodoxe roumain des deux Amériques
S.E. Sophrone, évêque orthodoxe roumain d’Oradea
S.E. Nicodème, évêque de Severin et Strehaia
S.E. Bessarion, évêque de Tulcea
S.E. Petronios, évêque de Sălaj
S.E. Silouane, évêque orthodoxe roumain de Hongrie
S.E. Silouane, évêque orthodoxe roumain d’Italie
S.E. Timothée, évêque orthodoxe roumain d’Espagne et du Portugal
S.E. Macaire, évêque orthodoxe roumain d’Europe du Nord
S.E. Barlaam de Ploieşti, évêque-vicaire patriarcal, secrétaire du Saint-Synode
S.E. Émilien de Loviştea, évêque-vicaire de l’archevêché de Râmnicu

Source

Vidéo de l’intronisation de Mgr Jean de Charioupolis, archevêque de l’archevêché des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale

Le 26 mai dernier a eu lieu la cérémonie d’intronisation de Mgr Jean de Charioupolis en la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky. L’office de l’intronisation a été dirigé par le métropolite Emmanuel de France, président de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France et membre du Saint-Synode du Patriarcat œcuménique et en présence des évêques orthodoxes : Mgr Michel, diocèse de Genève et d’Europe occidentale de l’Église russe hors frontières (Patriarcat de Moscou), Mgr Marc, évêque auxiliaire de l’archevêché du patriarcat de Roumanie en Europe occidentale et méridionale, Mgr Irénée (Avramidis) de Régions, évêque auxiliaire auprès du métropolite de l’Église grecque orthodoxe de France, Mgr Petros (Bozinis) de Troas, évêque auxiliaire du métropolite Athénagoras de Belgique, exarque des Pays-Bas et du Luxembourg (Patriarcat oecuménique), ainsi que des invités de l’Église catholique, l’Église gréco-catholique ukrainienne, la communauté des frères de Taizé, des représentants de l’autorité civile, Jean-Christophe Peaucelle (conseiller pour les affaires religieuses) et de Arnaud Schaumasse (chef du bureau central des cultes).

Messages de Pâques

La-Résurrection1Messages de Pâques en français: du patriarche oecuménique de Constantinople Bartholomée, du patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, du patriarche Irénée de Serbie, du métropolite Tikhon (Église orthodoxe en Amérique), du métropolite Stéphane de Tallinn et de toute l’Estonie, du métropolite Emmanuel, du métropolite Athénagoras de Belgique, exarque des Pays-Bas et du Luxembourg, de l’archevêque Jean, de Mgr Nestor de Chersonèse, du métropolite Joseph.

Icône de la Résurrection ci-contre: blog “Icône et tradition”

La diaspora orthodoxe

IVe Conférence panorthodoxe préconciliaire
Chambésy, 6-12 juin 2009

La diaspora orthodoxe

Décision

Convoquée par Sa Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomaios, avec le consensus de Leurs Béatitudes les primats des très saintes Eglises orthodoxes exprimé au cours de leur Sommet au Phanar en octobre 2008, la IVe Conférence panorthodoxe préconciliaire s’est réunie au Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy, du 6 au 12 juin 2009, sous la présidence de Son Eminence le métropolite Jean de Pergame, délégué du Patriarcat œcuménique.
Cette Conférence, à laquelle toutes les très saintes Eglises orthodoxes autocéphales ont été invitées et se sont fait représenter, a examiné la question de l’organisation canonique de la Diaspora orthodoxe. Conformément à l’article 16 du Règlement des Conférences panorthodoxes préconciliaires, elle a discuté les documents afférents élaborés en 1990 et 1993 par la Commission interorthodoxe préparatoire et soumis à elle, documents qu’elle a modifiés et approuvés comme suit :

1. a) Il a été constaté que toutes les très saintes Eglises orthodoxes ont la volonté unanime que le problème de la Diaspora orthodoxe soit résolu le plus rapidement possible et que celle-ci soit organisée conformément à l’ecclésiologie orthodoxe, et à la tradition et la praxis canoniques de l’Eglise orthodoxe.
b) Il a été aussi constaté que durant la présente phase il n’est pas possible, pour des raisons historiques et pastorales, de passer immédiatement à l’ordre canonique strict de l’Eglise sur cette question, c’est-à-dire qu’il y ait un seul évêque dans un même lieu. Pour cette raison, elle est arrivée à la conclusion de proposer la création d’une situation transitoire qui préparera le terrain pour une solution strictement canonique du problème, sur la base des principes et des directives définis ci-dessous. Cette préparation ne devra pas excéder la date de convocation du futur saint et grand Concile de l’Eglise orthodoxe, de sorte que celui-ci puisse procéder à une solution canonique du problème.
2. a) La présente Conférence propose que, pour la période transitoire où la solution canonique de la question sera préparée, soient créées (ou établies) dans chacune des régions définies ci-dessous des « Assemblées Episcopales » réunissant tous les évêques reconnus canoniques de cette région, qui continueront à être soumis aux mêmes juridictions canoniques qu’aujourd’hui.
b) Ces assemblées seront composées de tous les évêques de chaque région, qui se trouvent en communion canonique avec toutes les très saintes Eglises orthodoxes et seront présidées par le premier parmi les prélats relevant de l’Eglise de Constantinople et, en l’absence de celui-ci, conformément à l’ordre des diptyques. Elles auront un Comité exécutif formé des premiers hiérarques des diverses juridictions qui existent dans la région.
c) Ces Assemblées épiscopales auront pour travail et responsabilité de veiller à manifester l’unité de l’Orthodoxie et à développer une action commune de tous les orthodoxes de chaque région pour remédier aux besoins pastoraux des orthodoxes vivant dans la région, représenter en commun tous les orthodoxes vis-à-vis des autres confessions et l’ensemble de la société de la région, cultiver les lettres théologiques et l’éducation ecclésiastique, etc. Les décisions à ces sujets seront prises à l’unanimité des Églises représentées dans l’assemblée de la région.
3. Les régions dans lesquelles des assemblées épiscopales seront créées, dans une première étape, sont définies comme suit :

  • i. Amérique du Nord et Amérique Centrale.
  • ii. Amérique du Sud.
  • iii. Australie, Nouvelle Zélande et Océanie.
  • iv. Grande Bretagne et Irlande.
  • v. France.
  • vi. Belgique, Hollande et Luxembourg.
  • vii. Autriche.
  • viii. Italie et Malte.
  • ix. Suisse et Lichtenstein.
  • x. Allemagne.
  • xi. Pays scandinaves (hormis la Finlande).
  • xii. Espagne et Portugal.

Les évêques de la Diaspora, qui résident dans la Diaspora et ont des paroisses dans plusieurs régions, seront aussi membres des assemblées épiscopales de ces régions.

4. Ces assemblées, qui sont constituées sur décision de la présente Conférence, sont chargées de compléter les détails du règlement de leur fonctionnement approuvé par elle (la Conférence) et appliquer celui-ci le plus rapidement possible et, certainement avant la convocation du saint et grand Concile.
5. Les Assemblées épiscopales ne privent pas leurs évêques membres des compétences de caractère administratif et canonique, ni ne limitent les droits de ceux-ci dans la Diaspora. Les Assemblées épiscopales visent à dégager la position commune de l’Église orthodoxe sur diverses questions. Cela n’empêche nullement les évêques membres, qui continuent de rendre compte à leurs propres Églises, d’exprimer les opinions de leurs Églises devant le monde extérieur.
6. Les présidents des Assemblées épiscopales convoquent et président toutes les réunions communes des évêques de leur région (liturgiques, pastorales, administratives, etc.). Quant aux questions d’intérêt commun qui, sur décision de l’Assemblée épiscopale, nécessitent d’être examinées à l’échelon panorthodoxe, le président de celle-ci se réfère au Patriarche œcuménique pour que suite soit donnée selon la pratique panorthodoxe en vigueur.
7. Les Églises orthodoxes s’engagent à ne pas procéder à des actes pouvant entraver le processus susmentionné destiné à régler de façon canonique la question de la Diaspora et feront tout leur possible pour faciliter le travail des Assemblées épiscopales et pour rétablir la normalité de l’ordre canonique dans la Diaspora.

Communiqué de la Conférence épiscopale orthodoxe du Bénélux (CEOB-OBB)

Bruxelles – La Conférence épiscopale orthodoxe du Bénélux (CEOB-OBB) s’est réunie, pour la dixième fois, à Bruxelles au siège de la Métropole orthodoxe, avenue Charbo 71, le mercredi 2 décembre, sous la présidence de Son Eminence le métropolite Athénagoras de Belgique (Patriarcat oecuménique). Étaient aussi présents l’archevêque Simon, vice-président (Patriarcat de Moscou), l’archevêque Michel (Église russe hors frontières – Patriarcat de Moscou), l’évêque Marc (Patriarcat de Roumanie), l’évêque Dosithée (Patriarcat de Géorgie) et l’évêque Pierre de Troas (évêque auxiliaire du métropolite Athénagoras de Belgique – Patriarcat oecuménique).

Les évêques ont été informés sur les résultats de la visite de Sa Toute-Sainteté le Patriarche oecuménique Bartholomée en Belgique du 15 au 17 novembre dernier et du pèlerinage d’une délégation mixte des Conférences épiscopales orthodoxe et catholique de Belgique au Phanar entre le 19 et le 23 de ce même mois.
Ils ont échangé expériences et idées sur les derniers développements de la présence de l’Église orthodoxe aux Pays-Bas et sur les efforts déployés pour une meilleure organisation de l’orthodoxie dans ce pays.
Une fois de plus les évêques ont exprimé leurs pensées et leurs espoirs au sujet du grand synode panorthodoxe de l’année prochaine.
Les changements apportés récemment à l’enseignement du cours de religion dans les écoles belges et luxembourgeoises ont été une source d’inquiétude pour les évêques qui constatent une tendance de marginalisation de l’enseignement religieux. En plus les évêques ont été informé de la démission du gouvernement flamand de mettre fin aux émissions concédées des cultes reconnus.
Les membres de la Conférence épiscopale orthodoxe du Benelux ont fait part de leur profonde tristesse à la suite des événements tragiques qui se sont déroulés à Paris le 13 novembre dernier et ont condamné avec fermeté le terrorisme sous toutes ses formes, ainsi que le fondamentalisme religieux qui alimente la haine et qui est diamétralement opposé à la vraie foi en Dieu.
Cette dixième réunion de la CEOB s’est conclue avec un échange d’informations utiles et pratiques, concernant la vie et les activités pastorales des paroisses orthodoxes dans les trois pays du Benelux.
La Conférence épiscopale orthodoxe du Benelux fut créée sur décision prise par la IVe Conférence panorthodoxe préconciliaire, réunie à Chambésy (Genève) en juin 2009.

Belgique: sacre de l’évêque Pierre de Troas

DSC_1204Le dimanche 8 novembre, a eu lieu l’ordination de l’évêque Pierre de Troas, évêque auxiliaire de la Métropole grecque orthodoxe de Belgique, Pays-Bas et Luxembourg, en la cathédrale des Saints-Archanges à Bruxelles. La liturgie a été présidée par le métropolite Athénagoras de Belgique en concélébration avec les métropolites Alexandre de Madineia et Kynouria, Chrysostome de Patras (Église de Grèce), Ignace d’Europe occidentale (Patriarcat d’Antioche), les archevêques Simon de Belgique (Église de Russie), Job de Telmessos, et les évêques Dosithée de Belgique (Eglise de Géorgie), Bartholomée d’Arianzos (Patriarcat œcuménique), Porphyre de Néapolis (Église de Chypre), Chrysante de Kernitsa (Église de Grèce) et Jean de Charioupolis. Un album de photographie est proposé ici.

Source: Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale

« Le christianisme ne fait que commencer…» – rencontre des jeunes orthodoxes du Benelux 2015

La Métropole orthodoxe de Belgique et Exarchat des Pays-Bas et Luxembourg (Patriarcat oecuménique) organise du 16 au 18 octobre une rencontre des jeunes orthodoxes du Benelux. Les conférenciers principaux sont soeur Magdalene du monastère Saint-Jean-Baptiste, Essex (Grande Bretagne) et l’archimandrite Syméon du monastère Saint-Silouane (France). Vous pouvez télécharger le programme et l’affiche de l’événement.

Tables rondes : « Le rôle du monachisme dans notre société contemporaine » – le 16 octobre à Paris

Dans le cadre des manifestations organisées à l’occasion de la célébration du 800e anniversaire de la fondation du monastère de Jitcha (Žiča), joyau culturel serbe figurant sur la liste des monuments culturels d’importance exceptionnelle de la Serbie, le Diocèse orthodoxe serbe d’Europe occidentale, organise le vendredi 16 octobre, en partenariat avec Orthodoxie.com et la Mutuelle Saint-Christophe assurance, deux tables rondes sur le thème : « Le rôle du monachisme dans notre société contemporaine ». La soirée se fera en présence des moniales de la communauté monastique de Jitcha qui en cette occasion interpréteront des chants et présenteront par des courts métrages le monastère de Jitcha.

PROGRAMME :

1. Première table ronde : “Témoignages de l’Eglise orthodoxe”

Modérateur : Julija Vidovic
Participants :
Mgr Marc (Alric), évêque auxiliaire de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale ;
Archimandrite P. Elie (Ragot), monastère de la Transfiguration, métochion du monastère de Simonos-Petra du Mont Athos ;
mère supérieure Hélène, monastère de la Nativité de la Très-Sainte-Mère de Dieu ;
Père Nicolas Cernokrak, recteur de la paroisse Saint-Séraphin de Sarov et la Protection de la Mère de Dieu et doyen de l‘Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

2. Deuxième table ronde : “Témoignage œcuménique”

Modérateur : Père Christophe Levalois
Participants :
Mgr Nestor (Sirotenko), évêque de Chersonèse, Patriarcat de Moscou
Frère Richard de Taizé
Père Michel Mallèvre, dominicain, directeur du Centre d’études Istina et de l’ISEO

Le vendredi 16 octobre à 19h30 à l’auditorium Jean XXIII – ouverture des portes à partir de 19h00
 277, rue Saint-Jacques – 75005 Paris – métro : Luxembourg (sortie sud : rue de l’Abbé de l’Épée),  bus : 21 – 27 – 38 – 82 – 83 – 91.

Entrée libre dans la limite des places disponibles !

L’Eglise orthodoxe de Grèce sur le point de fermer sa représentation à Bruxelles

1920px-Place_du_Luxembourg_889_WideL’agence Infocatho, reprenant une dépêche de l’agence KNA, évoque la fermeture de la représentation de l’Église de Grèce auprès des institutions européennes à Bruxelles. Selon l’article: “Ce qui motive ce geste c’est le malaise vis-à-vis de l’Union dans son comportement face aux besoins du peuple grec, même si ce geste s’inspire aussi par le désir de diminuer les frais, cet argent pouvant être redistribué au profit des pauvres dans le pays. Sur le plan historique, cette décision devrait mettre un terme à un chapitre controversé de la politique ecclésiale grecque qui a fortement pesé sur les relations de l’Église d’Athènes avec le Patriarcat œcuménique de Constantinople. Celui-ci représente à l’étranger toutes les Églises d’origine grecque. Mais le prédécesseur de l’actuel primat Hyeronimos, qui voulait sa propre représentation et avait fait pression sur le patriarche Bartholomée Ier en refusant l’ouverture d’une représentation du Patriarcat œcuménique à Athènes tant que son désir n’était pas devenu réalité.”

Source: Infocatho. Photographie: une vue du quartier européen à Bruxelles (source: Wikipedia)

Scroll To Top
Jovan Nikoloski