10 avril
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

10 avril

Grand Carême. Saints Térence, Pompée, Africain, Maxime, Zenon, Alexandre, Théodore et leurs 33 compagnons, martyrs à Carthage (249-251) ; saints Jacques, prêtre, Azadan et Audice, diacres, martyrs en Perse (vers 380) ; saint Pallade, évêque d’Auxerre (vers 658) ; saints Raphaël et Nicolas et sainte Irène de Mytilène, néo-martyrs grecs (1463) ; saint Grégoire V, Patriarche de Constantinople, néo-martyr grec (1821) ; saints nouveaux martyrs de Russie : Phlégonte (Ponguilsky), prêtre (1938) ; Démètre (Vdovine), martyr (1942).

Saints Térence, Pompée, Africain, Maxime, Zenon, Alexandre, Théodore et leurs 33 compagnons

Saint TérenceAu temps de la persécution de Dèce (vers 250) Fortunatien (ou Fortunien), le gouverneur d’Afrique, après avoir publié le décret impérial, dit au peuple de Carthage : « Sacrifiez aux dieux ou préparez-vous au supplice. » Et il fit apporter les instruments de tortures. À cette vue, beaucoup de chrétiens, pris de peur, abjurèrent. Mais quarante valeureux disciples du Christ se décidèrent à souffrir pour la vraie foi et s’encouragèrent les uns les autres en disant : « N’allons pas renier le Seigneur, de peur qu’un jour Il ne nous renie devant son Père. Souvenons-nous de cette parole : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais ne peuvent rien sur l’âme (Mt 10, 28) ». Fortunatien, informé de leur détermination, les fit comparaître à son tribunal et leur dit : « Je m’étonne que vous vous obstiniez à reconnaître pour Dieu et pour roi un criminel que les Juifs ont crucifié. » « Ce crucifié est le Fils de Dieu, répliqua Térence. Il a uni sa divinité à notre nature humaine et c’est pour nous sauver qu’Il a voulu subir le supplice de la Croix ! » Comme le gouverneur les mettait en demeure de sacrifier ou d’être livrés aux flammes, Térence répondit au nom de tous : « Nous ne sommes pas assez lâches pour abandonner le Créateur et adorer des dieux étrangers. Fais donc vite ce que tu voudras : quant à nous, nous restons fermes et constants dans notre attachement à Jésus-Christ ! »

Le gouverneur furieux les fit alors dépouiller de leurs vêtements et traîner jusqu’au temple des idoles. Il leur dit : « Sacrifiez à ce grand dieu Hercule, dont vous voyez la puissance et la gloire. » « Tu te trompes, reprit Térence, ces dieux ne sont que du bois, des pierres, de l’airain et du fer. On a doré ces statues pour éblouir et tromper les yeux des hommes. » Fortunatien fit alors jeter en prison Térence, Africain, Maxime et Pompée, remettant leur affaire au lendemain, puis il convoqua Zénon, Alexandre, Théodore et leurs compagnons. Comme ni les verges ni les fouets n’avaient pu les convaincre de sacrifier aux faux dieux, il les fit placer sur un bûcher allumé où ils entonnèrent le cantique des trois Jeunes Gens dans la fournaise de Babylone. On les suspendit à des poteaux pour leur déchirer la chair jusqu’aux entrailles ; mais, restant étrangers à la souffrance par le débordement de l’amour de Dieu, les martyrs, d’un simple signe de croix, réduisirent en poussière les idoles inertes et firent s’écrouler le temple. L’impuissant Fortunatien leur fit alors trancher la tête et leur procura ainsi la couronne de la victoire.

Une nouvelle tentative en vue de faire apostasier Térence et ses compagnons ayant échoué, ils furent reconduits en prison, chargés de lourdes chaînes. La nuit suivante un ange du Seigneur apparut, les délivra de leurs liens et leur procura une céleste consolation. Étonnés de voir une vive lumière sortant du cachot, les geôliers y pénétrèrent et découvrirent les prisonniers libres d’entraves et comblés de joie, et c’est tout effrayés qu’ils allèrent faire leur rapport au gouverneur. Après plusieurs jours de supplices, dont le seul effet fut d’accroître la gloire des saints martyrs, Fortunatien les fit décapiter. Leurs corps, ensevelis avec dévotion par les chrétiens, furent transférés à Constantinople sous le règne de Théodose (fin du IVe s.).

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire des martyrs, ton 5

Les célestes Puissances ont admiré les exploits des saints Martyrs, car dans un corps mortel ils ont triomphé noblement de l’invisible ennemi par la puissance de la Croix et ils intercèdent auprès du Seigneur pour le salut de nos âmes.

Kondakion des martyrs, ton 2

En ce jour, pour la joie de l’univers voici revenue la mémoire sacrée de Térence et des autres martyrs, ses compagnons; accourons donc avec ferveur pour trouver le salut, car ils ont reçu de Dieu le pouvoir de guérir les passions de nos âmes et de nos corps.

Tropaire du saint hiéromartyr Grégoire V, patriarche de Constantinople, ton 8

Béni sois-tu, ô Christ notre Dieu qui donnas la force à notre saint patriarche Grégoire, lui envoyant ta grâce depuis le ciel, et de la servitude, par ses prières, nous as rachetés; ami des hommes, Seigneur, gloire à toi.

Lectures de l’Ancien Testament

Isaïe XLI, 4-14

Qui a opéré, qui a fait ces choses? C’est Celui qui a appelé la justice, qui l’a appelée dès le commencement des générations. Je suis Dieu, le premier, et pour tous les siècles à venir Je suis. Les nations ont vu, et elles ont eu crainte, et elles sont accourues des extrémités de la terre ; et elles sont venues toutes à la fois. Chaque homme, jugeant pour son prochain, et pour secourir son frère, dira : L’artisan a réuni tous ses efforts, ainsi que l’ouvrier qui forge au marteau ; et il dira : Voilà une pièce bien jointe ; on en a ajusté les parties avec des clous, on va les fixer, et elles ne seront pas ébranlées. Et toi, Israël, toi, Jacob, mon serviteur, toi que J’ai choisi, postérité d’Abraham, mon bien-aimé; Toi que J’ai fait revenir des extrémités de la terre; Je t’ai convoqué du haut de toutes ses collines, et Je t’ai dit : Tu es mon serviteur; je t’ai élu, et Je ne t’ai pas abandonné. Ne crains pas, car Je suis avec toi; ne t’égare pas car Je suis ton Dieu; c’est moi qui t’ai fortifié, moi qui t’ai secouru, et t’ai affermi par la justice de ma droite. Voilà que tous tes adversaires vont être humiliés et confondus ; car ils seront comme s’ils n’étaient pas, et tous tes ennemis périront. Tu les chercheras et tu ne trouveras plus ces hommes qui t’insultaient dans l’ivresse; car ils seront comme s’ils n’étaient pas et ceux qui te faisaient la guerre n’existeront plus. Je suis ton Dieu qui t’ai pris par la main droite et qui te dis: ne crains pas. Jacob, pauvre ver, Israël, si amoindri que tu sois. C’est moi qui t’ai secouru, dit ton Dieu; c’est moi, ô Israël, qui t’ai racheté.

Genèse XVII, 1-9

Abram atteignit sa quatre-vingt-dix-neuvième année, et le Seigneur lui apparut, disant : Je suis ton Dieu ; cherche à plaire à mes yeux ; sois sans péché. J’établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai beaucoup. Abram tomba la face contre terre, et Dieu lui parla, disant: Et moi voici que je fais alliance avec toi, tu seras le père d’une multitude de nations. Et tu ne t’appelleras plus Abram, mais ton nom sera Abraham, parce que je t’ai fait le père de nombreuses nations. Et je t’augmenterai beaucoup, beaucoup ; je te constituerai père de plusieurs peuples, des rois proviendront de toi. J’établirai mon alliance entre moi et entre toi, et entre ta race après toi, dans toutes ses générations ; alliance éternelle par laquelle Je serai ton Dieu et le Dieu de ta race après toi. Je te donnerai, et après toi à ta race, la terre que tu habites, toute la terre de Chanaan, pour héritage perpétuel, et je serai votre Dieu. Dieu ajouta : De ton côté, tu maintiendras mon alliance, toi et ta postérité, dans toutes les générations.

Proverbes XV, 20 – XVI, 9

Le fils sage réjouira son père ; le fils insensé se moque de sa mère. Les voies de l’insensé manquent de sagesse ; l’homme prudent va droit son chemin. Ceux qui n’honorent pas l’assemblée des anciens sont en désaccord ; le conseil demeure dans le cœur des sages. Le méchant n’obéit pas à la raison ; il ne dira rien qui soit à propos et utile au bien public. Les pensées du sage conduisent à la vie ; par elles il se détourne de l’enfer. Le Seigneur abat les maisons des superbes ; il affermit l’héritage de la veuve. Les desseins iniques sont en abomination au Seigneur ; les discours des hommes purs sont vénérés. Il se perd lui-même celui qui se laisse gagner par des présents ; celui qui les repousse avec indignation est sauvé ; les péchés sont purifiés par la foi et l’aumône; tout homme se préserve du mal par la crainte du Seigneur. La foi est le sujet des méditations des cœurs justes ; de la bouche des impies sortent des paroles coupables. Les voies des hommes justes sont agréables au Seigneur ; en les suivant, les ennemis mêmes deviennent amis. Dieu s’éloigne des méchants ; Il exaucera les vœux des justes. Mieux vaut petite récolte avec la justice, que grande abondance avec l’iniquité. Que le cœur de l’homme ait des pensées de justice, afin que Dieu le fasse cheminer dans la droite voie. L’œil réjouit le cœur par la vue des belles choses, et la bonne renommée engraisse les os. Celui qui repousse les corrections est ennemi de soi-même; celui qui se rend aux réprimandes aime son âme. La crainte du Seigneur est enseignement et sagesse; les plus grands honneurs lui seront rendus. Toutes les œuvres de l’homme humble sont rendues manifestes auprès de Dieu, mais pour les impies, ils périssent en un jour fatal. Tout homme au cœur hautain est impur devant Dieu ; celui qui, ayant une pensée injuste, met sa main dans la main d’autrui, ne sera pas innocent pour cela. Pratiquer la justice, c’est le commencement de la bonne voie, plus agréable à Dieu que le sacrifice des victimes. Celui qui cherche le Seigneur trouvera la science et la justice ; ceux qui Le cherchent avec droiture trouveront la paix. Toutes les œuvres du Seigneur sont selon la justice. L’impie est réservé pour un jour fatal.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Beside an anthology on Cistercian texts, Emma Cazabonne has translated and published articles on Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She converted to Orthodoxy in 2008. Her husband is an Orthodox priest. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

L’Orthodoxie, ici et maintenant – Saint Amphiloque Makris À la Une 109852

L’émission de télévision « L’Orthodoxie, ici et maintenant » du mois de juin, animée par Carol Saba sur KTO, a pour thème principal le Père A...

June 5 (old calendar) / June 18 (new) 109849

June 5 (old calendar) / June 18 (new) Third Day of the Trinity Hieromartyr Dorotheus, Bishop of Tyre (ca. 362). Translation of the Relics of Bl. Ig...

June 18 109847

June 18 Third Day of the Trinity Martyr Leontius, and with him Martyrs Hypatius and Theodulus, at Tripoli in Syria (70-79). Ven. Leonty, Canonarch,...

5 juin (ancien calendrier) / 18 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 109845

5 juin (ancien calendrier) / 18 juin (nouveau) Saint Dorothée, évêque de Tyr, martyr (vers 362) ; saints Marcien, Nicandre, Apollonius, Léonide, Ar...

18 juin Vivre avec l'Église 109843

18 juin Léonce, Hypatios et Théodule, martyrs en Phénicie (70-79) ; saint Amand, évêque de Bordeaux (431) ; sainte Aline, vierge, martyre en Braban...

Théâtre : « Le jeu de Judas Iscarioth » Annonces 109823

« Le jeu de Judas Iscarioth » est une pièce de théâtre de Grégoire Lopoukhine d’après le livre du père Serge Boulgakov intitulé Judas Iscario...

Pour la première fois depuis 31 ans, le Louvre a fait l’acquisition d’une icône À la Une 109813

Il s'agit d'une icône du XVIIe siècle qui représente saint Phanourios.

June 4 (old calendar) / June 17 (new) 109751

June 4 (old calendar) / June 17 (new) Day of the Holy Spirit St. Metrophanes, First Patriarch of Constantinople (325-326). Righteous Martha and Mar...

June 17  109749

June 17 Day of the Holy Spirit Martyrs Manuel, Sabel, and Ismael, of Persia (362). SAINTS MANUEL, SABEL, and ISMAEL The Holy Martyrs Manuel, Sabel ...

4 juin (ancien calendrier) / 17 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 109747

4 juin (ancien calendrier) / 17 juin (nouveau) Jour du Saint-Esprit Saint Métrophane, patriarche de Constantinople (vers 325) ; saint hiéromartyr A...

17 juin Vivre avec l'Église 109745

17 juin Jour du Saint-Esprit. Saint Manuel, Sabel et Ismaël, martyrs à Constantinople (362) ; saint Isaure et ses compagnons : saints Basile, Innoc...

Atelier œcuménique de théologie (AOT) à Genève Annonces 109804

Une formation théologique ouverte à toutes et à tous