19 avril
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

19 avril 

Grand Carême. Saint Paphnuce de Jérusalem, martyr (Vème s.) ; saint Théodore, avec sainte Philippie, sa mère, et saints Dioscore, Socrate et Denis, martyrs à Pergé en Pamphilie (IIème s.) ; saints martyrs Théonas, Christophore et Antonin (303) ; saint Vincent de Collioure (303) ; saint Gestin (480) ; saint Jean de l’ancienne Laure (le Paléolaurite), moine (IXème s.) ; saint Ursmer, évêque en Flandre et dans le Nord de la France (713) ; saint Georges, évêque d’Antioche de Pisidie, confesseur (813-820) ; saint Nicéphore, higoumène ; saint Tryphon, patriarche de Constantinople (933) ; saint Victor, confesseur, évêque de Glazov (1934) ; sainte bienheureuse Matrone de Moscou (1952).

SAINT MARTYR THÉODORE

19 avrilSaint Théodore était un jeune et ardent chrétien de dix-huit ans originaire de Pergé, en Pamphylie. Sous le règne d’Antonin le Pieux (138-161), Théodote, le préfet de cette région, fit réunir les jeunes gens les plus vigoureux, afin de les envoyer servir dans l’armée à Rome. En voyant la belle allure de Théodore, les agents recruteurs s’empressèrent de l’amener auprès du gouverneur. Mais au moment où l’on voulut le marquer du sceau des conscrits, il se jeta à terre en criant : « Depuis ma jeunesse j’ai été enrôlé par le seul Roi du ciel et de la terre, et j’ai été marqué de son sceau au saint baptême ! » Comme il avait repoussé les propositions de sacrifier aux dieux en se moquant des superstitions idolâtres, il fut étendu à terre et cruellement flagellé à coups de nerfs de bœuf. Sous les coups, il ne cessait de prier et déclarait qu’il préférait s’offrir lui-même en sacrifice au seul vrai Dieu plutôt que de se soumettre aux usages païens. Lorsqu’on l’étendit sur un gril brûlant, le sol s’ébranla soudain et une source jaillie de terre éteignit le brasier. Ce prodige provoqua la conversion d’un prêtre païen, nommé Dioscore, qui, sur l’ordre du magistrat, se jeta dans les flammes en invoquant l’aide du Dieu de Théodore.

La nuit venue, l’évêque Pégase vint rendre visite à Théodore dans sa prison et l’encouragea à persévérer jusqu’au bout dans son glorieux combat pour l’édification de toute l’Église de Pergé. Le cinquième jour, le saint comparut de nouveau devant Théodote et, après avoir montré la même résolution, il contraignit le démon qui habitait dans la statue de Jupiter à prendre la fuite en confessant son impuissance devant les saints martyrs du Christ. Théodore fut alors attaché à des ânes sauvages et traîné à terre. Mais il fut délivré par une nouvelle intervention divine et deux soldats, Socrate et Denys, se convertirent à sa prière.

Après une troisième comparution devant le préfet, Théodore fut jeté dans une fournaise ardente, en compagnie des deux soldats. Entouré d’une rosée qui le rendait invulnérable, il se tenait au milieu des flammes en louant Dieu et exhortait ses compagnons à chanter avec lui l’Alléluia. À la prière de Théodore, sa mère, Philippa, qui se trouvait en captivité depuis trois années, fut amenée sur place par un ange. Il la consola, l’exhorta à ne pas s’attrister sur ses souffrances qui lui préparaient une gloire éternelle, et son angoisse maternelle se changea ainsi en joie, comme si elle allait assister aux noces de son fils.

Le préfet condamna alors Théodore à la crucifixion, les deux soldats à mourir par le feu et sa mère à la décapitation. En parvenant devant la croix Théodore la salua avec joie, comme le signe de notre Salut et la source de notre résurrection, et demanda aux bourreaux à être crucifié la tête en bas. Mais ceux-ci refusèrent et le clouèrent au bois, comme notre Seigneur Jésus-Christ. Le saint s’écria alors : « Maintenant je t’ai écrasé, ô Diable. Je ne te crains plus, car je tiens en main les branches de l’Arbre de vie ! » Il resta trois jours en croix, puis expira en disant : « Abba, Père, reçois mon esprit ! » Par la suite, les chrétiens de Pergé, qui vénéraient Théodore comme le protecteur de la cité, édifièrent une église sur le lieu de sa sépulture.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Kondakion du saint, ton 4

Tu fus admirable par ta vie, ô sage Père Théodore, qui préféras une tunique de crin aux trésors royaux de la terre ; aussi, tu as reçu l’habit céleste. Prie toujours pour nous, ô vénérable.

Lectures de l’Ancien Testament

Isaïe LXVI, 10-24

Jérusalem, réjouis-toi; rassemblez-vous dans ses murs, vous tous qui l’aimez; réjouissez- vous de sa joie, vous qui vous êtes afiligés sur elle: Afin que vous vous allaitiez et que vous puisiez la plénitude à la mamelle de sa consolation; afin qu’après vous être allaités, vous trouviez des délices dans le retour de sa gloire. Car ainsi dit le Seigneur : Voilà que Je détourne vers eux comme une flamme de paix, comme un torrent qui leur apportera dans ses flots la gloire des gentils. Les enfants de mon peuple seront portés à bras ; on les prendra sur les genoux pour les consoler. Telle une mère console son enfant, et Je vous consolerai et c’est en Jérusalem que vous serez consolés. Et vous le verrez, et votre cœur sera réjoui, et vos os fleuriront comme l’herbe. Et la main du Seigneur sera connue de ceux qui Le craignent, et elle menacera les rebelles. Car voilà que le Seigneur viendra comme une flamme; les roues de son char seront comme un vent impétueux, apportant sa colère, sa vengeance et sa menace dans une flamme de feu. Car toute la terre sera jugée par le feu du Seigneur, et toute chair par son glaive; une multitude d’hommes seront blessés par le Seigneur. Ceux qui se sanctifient et se purifient dans les jardins, qui mangent sous leurs portiques de la chair de porc, des souris, et d’autres mets abominables, seront tous ensemble consumés par le Seigneur. Et moi qui connais leurs œuvres et leurs pensées, Je vais réunir tous les peuples et toutes les langues, et ils viendront, et ils verront ma gloire. Et Je laisserai sur eux un signe, et J’enverrai ceux d’entre eux qui auront été sauvés chez les gentils à Tharsîs, à Phud, à Lud, à Mosoch, à Thobel, en Grèce, et aux iles lointaines, où mon nom n’a jamais été prononcé, où l’on n’a point vu ma gloire; et ils publieront ma gloire parmi les nations. Et ils amèneront vos frères de toutes les nations pour en faire offrande au Seigneur avec des chevaux et des litières traînées par des mules empanachées dans la ville sainte, dit le Seigneur; comme lorsque les fils d’Israël offraient leurs sacrifices, en chantant des psaumes, dans le temple du Seigneur. Et Je choisirai parmi eux des prêtres et des lévites, dit le Seigneur. Car de même que le ciel nouveau et la terre nouvelle que Je créerai subsisteront devant moi, dit le Seigneur, de même votre race et votre nom seront fermement établis. Et ceci sera de lune en lune, de sabbat en sabbat : toute chair viendra en Jérusalem pour adorer devant moi, dit le Seigneur. Et ils sortiront et ils verront les membres épars de ceux qui auront péché contre moi; car le ver qui les rongera ne finira point; le feu qai les brûlera ne sera jamais éteint, et ils seront exposés à la vue de toute chair.

Genèse XLIX, 33 – L, 26

Et Jacob cessa de donner ses ordres à ses fils, puis, ayant ramené ses pieds sur sa couche, il défaillit, et il se réunit à son peuple. Joseph aussitôt se jeta sur la face de son père, l’embrassa et le pleura. Puis il ordonna à ses serviteurs préposés aux funérailles d’embaumer son père, et ses serviteurs embaumèrent Israël. Ils y employèrent quarante jours, car tel est le nombre des jours de l’embaumement, et l’Égypte fut en deuil soixante-dix jours. Dès que les jours du deuil furent écoulés, Joseph s’adressa aux grands officiers du Pharaon, et il leur dit : Si j’ai trouvé grâce devant vous, parlez de moi au Pharaon, dites-lui que mon père m’a adjuré, disant : Tu m’enseveliras dans le sépulcre que j’ai creusé pour moi en la terre de Chanaan ; que maintenant donc je parte pour ensevelir mon père, et je reviendrai auprès de vous. Et le Pharaon dit à Joseph : Pars et ensevelis ton père comme il t’en a adjuré. Joseph partit donc pour ensevelir son père ; et avec lui partirent tous les serviteurs du Pharaon, les anciens de sa maison, tous les anciens du peuple d’Égypte, Et toute la famille de Joseph, ses frères, toute sa famille paternelle ainsi que toute sa parenté ; mais les brebis et les bœufs restèrent en la terre de Gessen. Des chars et des cavaliers partirent en outre avec Joseph, et ils formèrent un camp très nombreux. Arrivés à l’aire d’Atad, qui est au delà du Jourdain, ils pleurèrent Jacob avec de grands et violents gémissements, et Joseph fit à son père un deuil de sept jours. Les hommes qui habitaient la terre de Chanaan virent le deuil auprès de l’aire d’Atad, et ils dirent : C’est un grand deuil des Égyptiens. À cause de cela on appela Deuil d’Égypte ce lieu qui est au delà du Jourdain. Ainsi firent à leur père les enfants de Jacob. Ils le transportèrent en la terre de Chanaan et ils l’ensevelirent dans la caverne double qu’avait achetée Abraham d’Ephron l’Hettéen, en face de Mambré, pour en faire une sépulture. Après cela, Joseph retourna en Égypte avec ses frères et tous ceux qui l’avaient accompagné pour ensevelir Israël. Et les frères de Joseph, leur père mort, se dirent : Craignons que Joseph ne nous garde rancune, et ne nous fasse porter la peine de toute la méchanceté que nous avons montrée pour lui. Sur quoi, ils allèrent trouver Joseph, et ils lui dirent : Ton père au moment de mourir t’a adjuré, et nous a dit : Parlez en ces termes à Joseph : Remets à tes serviteurs leur iniquité et le crime qu’ils ont commis en exerçant contre toi leur malice. Pardonne maintenant l’iniquité des serviteurs du Dieu de ton père. Or, pendant qu’ils parlaient ainsi, Joseph pleura. Et, s’étant approchés de lui, ils lui dirent : Nous sommes tes esclaves. Joseph leur répondit : N’ayez point de crainte, car je suis de Dieu. Vous m’avez voulu du mal ; mais Dieu m’a voulu du bien, afin qu’advint ce qui est aujourd’hui et qu’un peuple nombreux fût nourri. Il leur dit encore : N’ayez point de crainte: Je vous nourrirai vous et vos familles. Et il les consola, et il leur parla au cœur. Après cela, Joseph demeura en Égypte avec ses frères, et toute la famille de son père ; et Joseph vécut cent dix ans. Joseph vit des fils d’Ephraïm jusqu’à la troisième génération, et les fils de Machir, fils de Manassé, naquirent sur les genoux de Joseph. Joseph parla ensuite à ses frères, et il leur dit : Je meurs ; mais Dieu vous visitera, et il vous conduira de cette terre en la terre qu’il a promise à nos pères Abraham, Isaac et Jacob. Et Joseph adjura ses frères, disant : Lorsque Dieu vous visitera, emportez d’ici mes ossements avec vous. Joseph mourut à cent dix ans, et après qu’ils l’eurent embaumé, ils le mirent dans un cercueil en Égypte.

Proverbes XXXI, 8-32

Ouvre la bouche à la parole de Dieu, et rends justice à tous. Ouvre la bouche et juge selon l’équité, et plaide la cause du pauvre et du faible. Une femme forte, qui la trouvera ? Une telle femme a plus de prix que les pierres précieuses. Le cœur de son mari a confiance en elle; jamais une telle femme n’aura besoin de recourir aux riches dépouilles d’un ennemi. Car elle emploie toute sa vie au bien de son époux. Elle dévide le lin et la laine, et elle fait de ses mains d’utiles travaux. Elle est comme un navire qui arrive de loin chargé de vivres ; elle se lève avant le jour pour donner sa provende à la maison, et leur tâche à ses servantes. Elle a considéré le champ, et l’a acheté ; et, dans cette propriété, elle sème des graines que ses mains ont recueillies. Elle ceint fortement ses reins, et met à l’œuvre toute la force de ses bras. Elle sait par expérience que le travail est bon, et sa lampe ne s’éteint pas de toute la nuit. Elle étend les bras partout où il est utile, et ses mains ne quittent pas le fuseau. Elle a la main ouverte pour le pauvre, et présente un fruit au mendiant. Son mari n’a pas à s’inquiéter des gens de sa maison, quel que soit le lieu où il est retenu ; car elle a vêtu tous ceux qui sont auprès d’elle. Elle a fait pour son mari des manteaux doubles, et pour elle-même des manteaux de fin lin et de pourpre. Son mari est considéré devant les portes de la ville, lorsqu’il siège au conseil avec les anciens de la terre. Elle fait des toiles de fin lin ; elle vend des ceintures aux Chananéens. Elle ouvre la bouche avec prudence et mesure ; elle a mis un frein à sa langue. Elle s’est revêtue de force et de beauté, et goûte une douce joie dans ses derniers jours. Les habitudes de sa maison sont réglées ; elle ne mange point les fruits de la paresse. Elle ouvre la bouche sagement et selon la loi. Elle a élevé ses enfants avec tendresse, et ils se sont enrichis ; et son époux a fait son éloge. Beaucoup de filles ont acquis des richesses, beaucoup ont été vertueuses ; mais toi, tu es au-dessus d’elles, tu les as toutes surpassées. Les grâces sont trompeuses, et la beauté de la femme est vanité ; mais la femme intelligente sera bénie, et celle qui craint le Seigneur sera louée. Donnez-lui les fruits de ses lèvres, et que son époux soit loué aux portes de la ville.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Beside an anthology on Cistercian texts, Emma Cazabonne has translated and published articles on Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She converted to Orthodoxy in 2008. Her husband is an Orthodox priest. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

22 août Vivre avec l'Église 70682

22 août Après-Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie ; saints Agathonique, Zotique, Zenon, Théoprèpe, Akindyn...

9 août (ancien calendrier) / 22 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70677

9 août (ancien calendrier) / 22 août (nouveau) Carême de la Dormition Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Chr...

Metropolitan Onuphrius expresses support for persecuted faithful of Montenegro, Serbian and Ukrai... 114025

On the great feast of the Transfiguration of the Lord, His Grace Bishop Viktor of Baryshevka of the Ukrainian Orthodox Church concelebrated the Div...

Le patriarche Bartholomée appelle ses compatriotes à revenir en Turquie À la Une 114012

Le patriarche œcuménique Bartholomée appelle les descendants des orthodoxes grecs expulsés de Turquie dans les années 1920 à revenir dans leur anci...

Message de soutien du métropolite de Kiev Onuphre au métropolite du Monténégro et du Littoral Amp... À la Une 114008

Le métropolite de Kiev Onuphre, primat de l’Église orthodoxe d’Ukraine, a envoyé la lettre suivante, en date du 20 août 2019, au métropolite du Mon...

Le Festival de la jeunesse orthodoxe 2019 aura pour thème : « Liberté, cadeau ou fardeau ? » À la Une 113998

Le Festival de la jeunesse orthodoxe 2019 se déroulera les 21 et 22 septembre. Le thème sera : « Liberté, cadeau ou fardeau ? » Au programme : des ...

21 août Vivre avec l'Église 70674

21 août  Après-Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie ; Saint Thaddée, apôtre (vers 44) ; sainte Bassa et ses...

8 août (ancien calendrier) / 21 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70672

8 août (ancien calendrier) / 21 août (nouveau) Carême de la Dormition Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Chr...

Homélie du patriarche de Moscou Cyrille lors des vigiles de la Transfiguration À la Une 113952

Le 18 août 2019, à l’issue des vigiles qu’il a présidées en la cathédrale Notre-Dame de Kazan à Saint-Pétersbourg, dont on peut visionner ici des e...

20 août Vivre avec l'Église 70670

20 août Après-Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie ; saint Samuel, prophète (Xlème s. av. J.-C.) ; saints S...

7 août (ancien calendrier) / 20 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70667

7 août (ancien calendrier) / 20 août (nouveau) Carême de la Dormition Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Chr...

Petition to support Archbishop Jean (Renneteau) 113790

A petition to support Archbishop Jean (Renneteau), in French, English and Russian, has been posted on this page.