19 avril
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

PÂQUES – RÉSURRECTION DU CHRIST

Saint Paphnuce de Jérusalem, martyr (Vème s.) ; saint Théodore, avec sainte Philippie, sa mère, et saints Dioscore, Socrate et Denis, martyrs à Pergé en Pamphilie (IIème s.) ; saints martyrs Théonas, Christophore et Antonin (303) ; saint Vincent de Collioure (303) ; saint Gestin (480) ; saint Jean de l’ancienne Laure (le Paléolaurite), moine (IXème s.) ; saint Ursmer, évêque en Flandre et dans le Nord de la France (713) ; saint Georges, évêque d’Antioche de Pisidie, confesseur (813-820) ; saint Nicéphore, higoumène ; saint Tryphon, patriarche de Constantinople (933) ; saint Victor, confesseur, évêque de Glazov (1934) ; sainte bienheureuse Matrone de Moscou (1952).

HOMÉLIE DE ST JEAN CHRYSOSTOME

(lue à la fin des matines)

Que tout homme pieux et ami de Dieu jouisse de cette belle et lumineuse solennité. Tout serviteur fidèle, qu’il entre avec allégresse dans la joie de son Seigneur. Celui qui a porté le poids du jeûne, qu’il vienne maintenant toucher son denier. Celui qui a travaillé depuis la première heure, qu’il reçoive aujourd’hui le juste salaire. Celui qui est venu après la troisième heure, qu’il célèbre la fête dans l’action de grâce. Celui qui est arrivé après la sixième heure, qu’il n’ait aucun doute, il ne sera pas lésé. Si quelqu’un a tardé jusqu’à la neuvième heure, qu’il approche sans hésiter. S’il a traîné jusqu’à la onzième heure, qu’il n’ait pas honte de sa lenteur, car le Maître est généreux, Il reçoit le dernier comme le premier ; Il accorde le repos à l’ouvrier de la onzième heure comme à celui de la première ; Il fait miséricorde à celui-là, et comble celui-ci. Il donne à l’un, Il fait grâce à l’autre. Il accueille les œuvres, Il apprécie le jugement ; Il honore l’action et loue l’intention. Aussi, entrez tous dans la joie de notre Seigneur ! Premiers et derniers, recevez le salaire. Riches et pauvres, chantez en chœur tous ensemble. Les vigilants comme les nonchalants, honorez ce jour. Vous qui avez jeûné, et vous qui ne l’avez point fait, réjouissez-vous aujourd’hui. La table [des Saints Mystères du Christ] est abondante, rassasiez-vous tous, le veau gras [qui a été sacrifié pour nos péchés, c’est-à-dire le Christ] est servi, que nul ne s’en retourne affamé [c’est-à-dire sans avoir reçu les Saints Mystères]. Jouissez tous du banquet de la foi, de la richesse de la bonté [de Dieu]. Que nul ne déplore sa pauvreté, car le Royaume est apparu pour tous. Que nul ne se lamente sur ses fautes, car le pardon s’est levé du Tombeau. Que nul ne craigne la mort, car la mort du Sauveur nous a libérés. Il a détruit la mort, Celui qu’elle avait étreint ; Il a dépouillé l’enfer, Celui qui est descendu aux enfers. Il l’a rempli d’amertume, pour avoir goûté de Sa chair. Isaïe l’avait prédit en disant : « l’enfer fut rempli d’amertume, car il a été joué ; bouleversé, car il fut mis à mort ; bouleversé, car il fut anéanti. Consterné, car il saisit un corps et trouva un Dieu. Il prit de la terre et rencontra le ciel : il saisit ce qu’il voyait, et tomba sur Celui qu’il ne voyait pas. O mort, où est ton aiguillon ? Enfer, où est ta victoire (1 Cor. XV, 55) ? Le Christ est ressuscité, et tu as été terrassé ; le Christ est ressuscité et les anges sont dans joie : le Christ est ressuscité et voici que règne la vie ; le Christ est ressuscité, et il n’y plus un seul mort dans le tombeau, car le Christ est ressuscité, prémices de deux qui se sont endormis (I Cor. XV, 20). A Lui, gloire et puissance dans les siècles des siècles. Amen.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de Pâques, ton 5

Le Christ est ressuscité des morts, par Sa mort Il a vaincu la mort, et à ceux qui sont dans les tombeaux, Il a donné la vie.

Kondakion de Pâques, ton 8

Bien que tu sois descendu, ô Immortel, dans le Tombeau, Tu as cependant détruit la puissance de l’enfer et Tu es ressuscité en vainqueur, ô Christ Dieu. Aux femmes myrophores Tu as annoncé : Réjouissez-vous, et à Tes apôtres Tu as donné la paix, Toi qui accordes à ceux qui sont tombés la Résurrection.

ÉPITRE DU JOUR

Actes I, 1-8

Mon premier livre, Théophile, je l’ai consacré à tout ce que Jésus s’est mis à faire et à enseigner jusqu’au jour où, après avoir donné ses ordres aux apôtres qu’il avait choisis, il fut enlevé au ciel par le Saint Esprit. Après sa passion, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux, il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, « ce que je vous ai annoncé, leur dit-il ; car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit. » Alors les apôtres réunis lui demandèrent : « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ? » Il leur répondit : « Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit descendant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

ÉVANGILE DU JOUR

Jn I, 1-17

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié: C’est celui dont j’ai dit: Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi. Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

SAINT MARTYR THÉODORE

19 avrilSaint Théodore était un jeune et ardent chrétien de dix-huit ans originaire de Pergé, en Pamphylie. Sous le règne d’Antonin le Pieux (138-161), Théodote, le préfet de cette région, fit réunir les jeunes gens les plus vigoureux, afin de les envoyer servir dans l’armée à Rome. En voyant la belle allure de Théodore, les agents recruteurs s’empressèrent de l’amener auprès du gouverneur. Mais au moment où l’on voulut le marquer du sceau des conscrits, il se jeta à terre en criant : « Depuis ma jeunesse j’ai été enrôlé par le seul Roi du ciel et de la terre, et j’ai été marqué de son sceau au saint baptême ! » Comme il avait repoussé les propositions de sacrifier aux dieux en se moquant des superstitions idolâtres, il fut étendu à terre et cruellement flagellé à coups de nerfs de bœuf. Sous les coups, il ne cessait de prier et déclarait qu’il préférait s’offrir lui-même en sacrifice au seul vrai Dieu plutôt que de se soumettre aux usages païens. Lorsqu’on l’étendit sur un gril brûlant, le sol s’ébranla soudain et une source jaillie de terre éteignit le brasier. Ce prodige provoqua la conversion d’un prêtre païen, nommé Dioscore, qui, sur l’ordre du magistrat, se jeta dans les flammes en invoquant l’aide du Dieu de Théodore.

La nuit venue, l’évêque Pégase vint rendre visite à Théodore dans sa prison et l’encouragea à persévérer jusqu’au bout dans son glorieux combat pour l’édification de toute l’Église de Pergé. Le cinquième jour, le saint comparut de nouveau devant Théodote et, après avoir montré la même résolution, il contraignit le démon qui habitait dans la statue de Jupiter à prendre la fuite en confessant son impuissance devant les saints martyrs du Christ. Théodore fut alors attaché à des ânes sauvages et traîné à terre. Mais il fut délivré par une nouvelle intervention divine et deux soldats, Socrate et Denys, se convertirent à sa prière.

Après une troisième comparution devant le préfet, Théodore fut jeté dans une fournaise ardente, en compagnie des deux soldats. Entouré d’une rosée qui le rendait invulnérable, il se tenait au milieu des flammes en louant Dieu et exhortait ses compagnons à chanter avec lui l’Alléluia. À la prière de Théodore, sa mère, Philippa, qui se trouvait en captivité depuis trois années, fut amenée sur place par un ange. Il la consola, l’exhorta à ne pas s’attrister sur ses souffrances qui lui préparaient une gloire éternelle, et son angoisse maternelle se changea ainsi en joie, comme si elle allait assister aux noces de son fils.

Le préfet condamna alors Théodore à la crucifixion, les deux soldats à mourir par le feu et sa mère à la décapitation. En parvenant devant la croix Théodore la salua avec joie, comme le signe de notre Salut et la source de notre résurrection, et demanda aux bourreaux à être crucifié la tête en bas. Mais ceux-ci refusèrent et le clouèrent au bois, comme notre Seigneur Jésus-Christ. Le saint s’écria alors : « Maintenant je t’ai écrasé, ô Diable. Je ne te crains plus, car je tiens en main les branches de l’Arbre de vie ! » Il resta trois jours en croix, puis expira en disant : « Abba, Père, reçois mon esprit ! » Par la suite, les chrétiens de Pergé, qui vénéraient Théodore comme le protecteur de la cité, édifièrent une église sur le lieu de sa sépulture.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Kondakion du saint, ton 4

Tu fus admirable par ta vie, ô sage Père Théodore, qui préféras une tunique de crin aux trésors royaux de la terre ; aussi, tu as reçu l’habit céleste. Prie toujours pour nous, ô vénérable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Lettre du patriarche œcuménique Bartholomée aux primats des Églises orthodoxes locales au sujet d... À la Une 173159

Nous publions ci-dessous le communiqué du Patriarcat œcuménique, suivi de la lettre du Patriarche Bartholomée adressée aux primats des Églises orth...

20 mai (ancien calendrier) / 2 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108513

20 mai (ancien calendrier) / 2 juin (nouveau) Saints Thallalée, Alexandre et Astère, martyrs en Phénicie (vers 284) ; saint Asclas, martyr en Égypt...

2 juin Vivre avec l'Église 108511

Saint Nicéphore, archevêque de Constantinople, confesseur (828) ; saint Pothin, évêque de Lyon, avec saints Sanctus, diacre, Vétius, Epagathus, Mat...

Les paroisses dans la juridiction du Patriarcat d’Antioche rouvrent leurs portes le 7 juin Actualités 173147

C'est par un communiqué que le métropolite Ignace du Patriarcat d'Antioche annonce la reprise des offices célébrés dans les paroisse da sa juridict...

19 mai (ancien calendrier) / 1er juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108474

19 mai (ancien calendrier) / 1er juin (nouveau) Saints Patrice, évêque de Prousse en Bithynie, avec ses compagnons : Acace, Ménandre et Polyène, pr...

1er juin Vivre avec l'Église 108472

1er juin Saint Justin le Philosophe et ses compagnons : Chariton, Charité, Evelpiste, Hiérax, Péon, Valérien et Justin, martyrs à Rome (166) ; sain...

31 mai Vivre avec l'Église 69348

7e dimanche de Pâques. Après-fête de l’Ascension et dimanche des Saints Pères du 1er Concile Œcuménique (325). Sainte Pétronille, vierge, martyre à...

Le programme académique 2020-2021 de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge À la Une 173127

Le livret 2020-2021 qui présente l’offre de cursus, de colloques et de formations en théologie orthodoxe de l’Institut Saint-Serge est ...

« Orthodoxie » (France-Culture): « Le visage intérieur » Écouter 173124

Ci-dessous : le podcast audio de l’émission Orthodoxie sur France-Culture du 24 mai intitulée « Le visage intérieur » (rediffusion de l’émiss...

Le documentaire « Saint Mardaire – évêque sans adresse permanente » À la Une 173115

« Saint Mardaire – évêque sans adresse permanente » est un documentaire sur saint Mardaire (Uskoković) (1889-1935), premier évêque du premier...

Une église orthodoxe de Shanghai transformée en librairie Actualités 173109

Sur les murs de l’église de Saint-Nicolas, vous ne verrez pas d’iconographie traditionnelle, mais des étagères en acier pour les livres...

17 mai (ancien calendrier) / 30 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 105424

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR Tropaire de la fête, ton 4 Tu t’es élevé dans la gloire, ô Christ notre Dieu, réjouissant Tes disciples par la promes...