19 février (ancien calendrier)/4 mars (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Saint Archippe et ses parents, saint Philémon et sainte Apphia, apôtres et martyrs (Ier siècle) ; saint Gabin, prêtre, martyr à Rome (296) ; saints Maxime, Théodote, Hésychius et Asclépiodote, martyrs à Andrinople en Thrace (305-311) ; saints Eugène et Macaire, confesseurs, prêtres à Antioche (363) ; saint Rabula, moine à Constantinople (vers 530) ; saint Dosithée (VIIème s.), disciple de saint Dorothée de Gaza ; sainte Philothée d’Athènes, martyre (1589) ; saint Théodore de Sanaxare (1791) ; saint Nicétas l’Athonite, néo-martyr grec (1809) ; saint martyr Démètre (Volkov) (1942).

SAINT ARCHIPPE

Saint Archippe
Saint Archippe et ses parents, saint Philémon et sainte Apphia, apôtres et martyrs (Ier siècle)

Saint Archippe était le fils de saint Philémon et de sainte Apphias [22 nov., 15 fév.], et il était lui aussi disciple du saint Apôtre Paul qui l’appelle : notre frère d’armes (Phlm). Résidant à Colosses, il y prêchait l’Évangile avec Philémon et exerçait probablement le ministère sacerdotal pour l’Église qui s’assemblait dans la maison de ce dernier (cf. Col 4, 17). Pendant la longue absence de l’évêque Épaphras, qui se trouvait avec saint Paul à Rome, il dut même porter, malgré son jeune âge, toute la responsabilité de l’Église de Colosses. Son zèle pour la prédication excita la haine des païens qui s’emparèrent de lui et le traînèrent devant le gouverneur Androklès. Comme il refusait d’offrir un sacrifice à Artémis, il fut mis à nu, fustigé, jeté dans une fosse et recouvert de terre jusqu’à mi-corps. Il fut alors livré à des enfants, qui le percèrent d’aiguilles, et reçut finalement la couronne du martyre en étant lapidé.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire du saint apôtre, ton 3
Saint Apôtre du Seigneur, * intercède auprès du Dieu de miséricorde, * pour qu’à nos âmes il accorde le pardon de nos péchés.

Kondakion du saint apôtre, ton 4

Comme un astre te possédant, * Archippe, l’Église, illuminée * par le rayonnement de tes miracles, s’écrie: * Sauve les fidèles vénérant, * saint Apôtre, ta mémoire sacrée.

ÉPÎTRE DU JOUR

I Jn IV, 20-V,21

Si quelqu’un dit : J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de lui. Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements. Car l’amour de Dieu consiste a garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi. Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? C’est lui, Jésus Christ, qui est venu avec de l’eau et du sang ; non avec l’eau seulement, mais avec l’eau et avec le sang ; et c’est l’Esprit qui rend témoignage, parce que l’Esprit est la vérité. Car il y en a trois qui rendent témoignage: l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois sont d’accord. Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand ; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu’il a rendu témoignage à son Fils. Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils. Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.

Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée. Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui ne mène point à la mort, qu’il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère, il l’a donnera à ceux qui commettent un péché qui ne mène point à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort ; ce n’est pas pour ce péché-là que je dis de prier. Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort. Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas. Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ. C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles.

Évangile du jour
(Mc. XV, 1-15)

Dès le matin, les principaux sacrificateurs tinrent conseil avec les anciens et les scribes, et tout le sanhédrin. Après avoir lié Jésus, ils l’emmenèrent, et le livrèrent à Pilate. Pilate l’interrogea: Es-tu le roi des Juifs? Jésus lui répondit: Tu le dis. Les principaux sacrificateurs portaient contre lui plusieurs accusations. Pilate l’interrogea de nouveau: Ne réponds-tu rien? Vois de combien de choses ils t’accusent. Et Jésus ne fit plus aucune réponse, ce qui étonna Pilate. À chaque fête, il relâchait un prisonnier, celui que demandait la foule. Il y avait en prison un nommé Barabbas avec ses complices, pour un meurtre qu’ils avaient commis dans une sédition. La foule, étant montée, se mit à demander ce qu’il avait coutume de leur accorder. Pilate leur répondit: Voulez-vous que je vous relâche le roi des Juif? Car il savait que c’était par envie que les principaux sacrificateurs l’avaient livré. Mais les chefs des sacrificateurs excitèrent la foule, afin que Pilate leur relâchât plutôt Barabbas. Pilate, reprenant la parole, leur dit: Que voulez-vous donc que je fasse de celui que vous appelez le roi des Juifs? Ils crièrent de nouveau: Crucifie-le! Pilate leur dit: Quel mal a-t-il fait? Et ils crièrent encore plus fort: Crucifie-le! Pilate, voulant satisfaire la foule, leur relâcha Barabbas; et, après avoir fait battre de verges Jésus, il le livra pour être crucifié.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

L’archevêque d’Albanie Anastase, au sujet des élections en Albanie : « L’Église orthodoxe n’inter... À la Une 184611

Dans son homélie du dimanche 18 avril 2021, l’archevêque de Tirana, Durrës et de toute l’Albanie Anastase, a déclaré, à l’occasion des élections qu...

22 avril Vivre avec l'Église 62924

Grand Carême Saint Théodore de Sykéon (en Galatie), évêque d’Anastasiopolis (613) ; saints Nathanaël, Luc et Clément, apôtres (Ier s.) ; sain...

9 avril (ancien calendrier) / 22 avril (nouveau) Vivre avec l'Église 102446

Grand Carême. Saint Eupsyque, martyr à Césarée de Cappadoce (367) ; saints Héliodore, évêque, Desan et Marjab, prêtres, et leurs 270 compagnons mar...

Parution du Feuillet de l’Archevêché n. 2-2021 Actualités 184592

Nous vous invitons à lire le nouveau numéro du Feuillet de l’Archevêché qui vient de paraître.

Le foyer des étudiants de la Colline Saint-Serge a rouvert ses portes À la Une 184585

Sur le site de la Colline Saint-Serge, à Paris, le foyer des étudiants a rouvert ses portes pour la rentrée universitaire 2020-2021. 10 chambres so...

Bertrand Vergely : « Le Vigneron » – 19 avril 2021 À la Une 184577

Nous vous invitons à voir la 27e conférence de Bertrand Vergely intitulée : « Le Vigneron » donnée dans le cadre de la huitième série de conférence...

Un chant orthodoxe interprété lors des funérailles du prince Philippe, duc d’Édimbourg À la Une 184554

Lors des funérailles du prince Philippe, duc d’Édimbourg, le 17 avril, à sa demande, un chant orthodoxe a été interprété. Il s’agit du kontak...

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Grèce a publié ses décisions concernant le déroulement d... À la Une 184562

En raison des restrictions sanitaires en vigueur actuellement en Grèce, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Grèce a décidé d’avancer d’une dem...

Soixantième anniversaire de la canonisation de saint Nectaire d’Égine À la Une 184558

Saint Nectaire d’Égine a été canonisé le 20 avril 1961 par le Patriarcat œcuménique. La vénération du saint avait déjà commencé immédiatement après...

L’Église orthodoxe ukrainienne appelle à la désescalade dans le conflit au Donbass À la Une 184553

L’Église orthodoxe ukrainienne (sous l’omophore du métropolite de Kiev Onuphre) continue à prier pour la paix en Ukraine et appelle à nouveau à la ...

8 avril (ancien calendrier) / 21 avril (nouveau) Vivre avec l'Église 102368

Grand Carême. Saints Hérodion, Agabus, Asyncrite, Rufus, Phlégon et Hermès, apôtres (Ier s.) ; saint martyr Pausilippe (138) ; saint Célestin, pape...

21 avril Vivre avec l'Église 62917

Grand Carême Saint Janvier, évêque de Bénévent en Italie et ses compagnons, saints Procule, Sosie et Fauste, diacres, saint Désiderius, lecteur, sa...