24 avril (ancien calendrier)/7 mai (nouveau)

4e dimanche de Pâques, du Paralytique
Saintes myrophores Madeleine, Marie de Cléopas, Salomée, Jeanne, Marthe, Marie, Suzanne et les autres. Saints Joseph d’Arimathie et Nicodème.

Saint Sabas, chef des milices et 70 guerriers, martyrs à Rome (272) ; saint Alexandre et ses 34 compagnons, martyrs à Lyon (177) ; saints Pasicrate et Valentin, martyrs en Mésie (228) ; saints Eusèbe, Néon, Léonce, Longin et leurs compagnons, martyrs à Nicomédie (303) ; saint Cérase, évêque d’Eauze (Vème s.) ; saint Dié, abbé près de Blois (531) ; saint Thomas, fol en Christ (546-560) ; sainte Elizabeth d’Héraclée de Thrace, thaumaturge (VIème s.) ; sainte Beuve (673) ; saint Sabas des Grottes de Kiev (XIIIème s.) ; saint Alexis, reclus des Grottes de Kiev (XIIIème s.); saints Élie et Sabas, métropolites et confesseurs de Transylvanie (XVIIème s.) ; saint Joseph, évêque de Maramuréche en Transylvanie (XVIIIème s) ; saint martyr Serge (Arkhanguelsky) (1938) ; saint hiéromartyr Branko (1941, Serbie).

SAINT MARTYR SABAS

Saint Sabas, chef des milices et 70 guerriers, martyrs à Rome (272)

Originaire du pays des Goths, saint Sabas servait à Rome dans l’armée impériale, au temps de la persécution de l’empereur Aurélien (270-275), et avait été jugé digne de la dignité de stratilate. Il était cependant chrétien et secourait autant qu’il le pouvait les martyrs qui étaient entassés dans les prisons. Dénoncé comme chrétien, il fut convoqué devant l’empereur et jeta à ses pieds son ceinturon, en confessant le Christ vrai Dieu. Il fut alors suspendu au chevalet et on le brûla avec des torches, avant de le jeter dans un chaudron empli de poix bouillante. Il fut cependant préservé de to7ute brûlure et ce miracle provoqua la conversion de soixante-dix soldats qui, ayant confessé la vraie Foi, furent aussitôt décapités

Lors d’un second interrogatoire, saint Sabas confessa le Christ avec d’autant plus d’assurance que le Seigneur lui était apparu auparavant dans son cachot pour l’encourager. Il reçut finalement la couronne du martyre en étant jeté dans le Tibre.
(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de Pâques, ton 5

Le Christ est ressuscité des morts, par Sa mort Il a vaincu la mort, et à ceux qui sont dans les tombeaux, Il a donné la vie.

Tropaire du dimanche du 3ème ton

Que les cieux soient dans l’allégresse, que la terre se réjouisse, car le Seigneur a déployé la force de Son bras. Par Sa mort, Il a vaincu la mort ! Devenu le Premier-né d’entre les morts, du sein de l’enfer, Il nous a rachetés, accordant au monde la grande miséricorde.

Kondakion du paralytique, ton 3

Par Ta divine sollicitude, Seigneur, relève mon âme cruellement paralysée par toutes sortes de péchés et d’actions insensées, de même que jadis Tu as relevé le paralytique, afin que sauvé, je Te clame : ô Christ miséricordieux, gloire à Ta Puissance.

Kondakion de Pâques, ton 8

Bien que tu sois descendu, ô Immortel, dans le Tombeau, Tu as cependant détruit la puissance de l’enfer et Tu es ressuscité en vainqueur, ô Christ Dieu. Aux femmes myrophores Tu as annoncé : Réjouissez-vous, et à Tes apôtres Tu as donné la paix, Toi qui accordes à ceux qui sont tombés la Résurrection.

ÉPITRE DU JOUR

Actes IX, 32-42

En ces jours-là, comme Pierre visitait tous les saints, il descendit aussi chez ceux qui demeuraient à Lydda. Il y trouva un homme nommé Énée, couché sur un grabat depuis huit ans, et paralytique. Pierre lui dit : « Énée, Jésus Christ te guérit. Lève-toi, et arrange ton grabat ». Et aussitôt il se leva. Tous les habitants de Lydda et de la plaine du Saron, ayant vu cela, se convertirent au Seigneur. Il y avait à Joppé, parmi les disciples, une femme nommée Tabitha, ce qui se traduit par Dorcas : elle faisait beaucoup de bonnes œuvres et d’aumônes. Or, en ce temps-là, elle tomba malade et mourut. Après l’avoir lavée, on la déposa dans une chambre haute. Comme Lydda est près de Joppé, les disciples, ayant appris que Pierre s’y trouvait, envoyèrent deux hommes vers lui, pour le prier de venir chez eux sans tarder. Pierre se leva, et partit avec ces hommes. Lorsqu’il fut arrivé, on le conduisit dans la chambre haute. Toutes les veuves l’entourèrent en pleurant, et lui montrèrent les tuniques et les vêtements que faisait Dorcas pendant qu’elle était avec elles. Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux, et pria ; puis, se tournant vers le corps, il dit : « Tabitha, lève-toi ! » Elle ouvrit les yeux, et ayant vu Pierre, elle s’assit. Il lui donna la main, et la fit lever. Il appela ensuite les saints et les veuves, et la leur présenta vivante. Cela fut connu de tout Joppé, et beaucoup crurent au Seigneur.

ÉVANGILE DU JOUR

Jn VI, 1-15

En ce temps-là, à l’occasion d’une fête juive, Jésus monta à Jérusalem. Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s’appelle en hébreu Bethzatha, et qui a cinq portiques. Sous ces portiques étaient couchés en grand nombre des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l’eau ; car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l’eau, et celui qui y descendait le premier après que l’eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie. Il y avait là un homme malade depuis trente-huit ans. Jésus, l’ayant vu couché, et sachant qu’il était malade depuis longtemps, lui dit : « Veux-tu être guéri ? » Le malade lui répondit : « Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi ». « Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton grabat, et marche ». Aussitôt cet homme fut guéri ; il prit son grabat, et marcha. C’était un jour de sabbat. Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri : « C’est le sabbat ; il ne t’est pas permis de porter ton grabat. » Il leur répondit : « Celui qui m’a guéri m’a dit : Prends ton grabat, et marche ». Ils lui demandèrent : « Qui est l’homme qui t’a dit : Prends ton grabat, et marche ? » Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était, car Jésus avait disparu de la foule qui était en ce lieu. Plus tard, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit : « Voici, tu as été guéri ; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire. » Cet homme s’en alla, et annonça aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri.

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et journaliste sur Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour ...

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », ...

Des dizaines de jeunes venus de l’étranger ont célébré la journée de la jeunesse orthodoxe en Pologne

Chaque année, les Journées mondiales de la jeunesse orthodoxe se déroulent dans une ville polonaise différente au cours du week-end ...

Découvrez Évagre le Pontique avec le père Gabriel Bunge

Évagre le Pontique, moine et théologien chrétien du IVe siècle est né vers 345 dans la région du Pont, située ...

22 février

Invention des reliques des saints apôtres et martyrs au quartier d’Eugène à Constantinople (VIIème s.) ; saint martyr Maurice d’Apamée ...

9 février (ancien calendrier)/22 février (nouveau)

Clôture de la fête de la sainte Rencontre Saint Nicéphore d’Antioche, martyr (vers 257) ; saints Marcel, évêque de Sicile, ...

Le patriarche d’Antioche Jean X a donné une conférence sur la famille à la mosquée Al-Othman à Damas

Sa Béatitude le Patriarche Jean X et le Ministre syrien des dotations religieuses, Son Exellence Cheikh Mohammad Abdul-Sattar al-Sayyed, ont ...

Le patriarche Théophile III a inauguré une nouvelle église en Jordanie

Sa Béatitude le Patriarche Théophile III de Jérusalem et Son Altesse le Prince Ghazi bin Muhammad, Conseiller général de Sa ...

Le cabinet d’avocats Amsterdam & Partners publie une vidéo sur l’attaque d’une église en Ukraine

Le cabinet d’avocats Amsterdam & Partners, qui a entrepris à titre gracieux la défense de l’Église orthodoxe ukranienne, a mis ...

2025 a été déclarée année du centenaire du Patriarcat roumain

La Chambre des Députés a adopté mardi dernier un projet de loi déclarant 2025 Année nationale du centenaire du Patriarcat ...

Visite du secrétaire général Conseil œcuménique des Églises au Patriarcat de Jérusalem

Le samedi 17 février, le patriarche Théophile III de Jérusalem a accueilli Jerry Pillay, secrétaire général du Conseil œcuménique des ...

21 février

Jour de jeûne Saint Timothée du monastère des Symboles (IXème s.) ; saint Eustathe, archevêque d’Antioche (377) ; saint Félix, ...

8 février (ancien calendrier)/21 février (nouveau)

Jour de Jeûne Saint et grand martyr Théodore le Stratilate (319) ; saint prophète Zacharie (vers 520 avant Jésus-Christ) ; ...

L’Église orthodoxe russe critique la déclaration « Fiducia supplicans » pour son écart avec l’enseignement moral chrétien

Le 20 février 2024, l’Église orthodoxe russe a tenu une réunion de la Commission biblique et théologique synodale, dirigée par ...

La présentation des œuvres complètes de saint Nicolas du Japon a eu lieu à l’Moscou

Le 16 février 2024, au Centre de la Société impériale orthodoxe de Palestine (CSIOP) à Moscou, une présentation des œuvres ...

Le patriarche Porphyre de Serbie a célébré la Liturgie à New York

Le patriarche Porphyre est arrivé tard dans la soirée du 16 février 2024 à New York, accompagné de l’archiprêtre stavrophore ...

Reconnaissance par le monde musulman de la contribution de l’archevêque Anastase d’Albanie à la coexistence harmonieuse des religions

Le samedi 17 février 2024 le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, Muhamed Bin Abdulkerim el-Isa s’est rendu en ...

7 février (ancien calendrier) / 20 février (nouveau)

Après-fête de la Sainte Rencontre Saint Parthène, évêque de Lampsaque (IVème s.) ; saint Luc d’Hellade, ascète (953) ; les ...